Minimum syndical

IMG_6995IMG_6996IMG_7001

Après l’élection du nouveau Maire et de ses (seulement) 8 adjoints[1] le 5 avril dernier,  premier « vrai » conseil municipal ce vendredi 18 avril. Cette séance a été marquée par des obligations réglementaires assez fastidieuses de désignation des élus dans les différentes structures au sein desquelles la ville est présentée (CCAS, Conseils d’écoles, Conseil d’administrations des collèges, lycées, syndicats intercommunaux…).

Autre point à l’ordre du jour de ce début de mandature le débat d’orientation budgétaire sur la base d’un budget déjà ficelé par… l’ancien Maire et son équipe. Un débat qui s’est résumé à un très beau discours, en apparence « plein de bon sens », de Wahiba Zédouti[2] sur l’état des finances et l’impérieuse nécessité de réduire la voilure pour ménager l’avenir. Presque du Hollandisme…

Elle a eu le mérite de confirmer ce que nous avions indiqué ici par recoupements c’est à dire que Jacqueline Rouillon s’apprêtait à augmenter la taxe foncière[3] et, ce que nous ignorions, à mobiliser en parallèle un  emprunt. Le tout, pour financer certes des investissements ou des politiques sociales indispensables mais également des équipements aux coûts vertigineux[4] et une fuite en avant irresponsable.

Notre nouvelle élue, à priori aux finances, a été cependant un peu avare de chiffres. Ceux jetés en pâture au public (comme la dettes de 162 millions d’€) ne sont pas inexacts mais ne résument pas exactement toute la réalité financière de la commune. La taille de la ville en nombre d’habitants[5] doit être mise en rapport avec son potentiel fiscal ou financier et sa sociologie. Dès lors une dette par 3 fois supérieure aux villes de même taille, n’est pas une excellente nouvelle, mais comme ces villes n’ont pas les mêmes ressources ou patrimoine comparaison n’est pas raison.

Il faudra donc éviter les raccourcis au nom de la « bonne gestion » pour justifier tous les changements d’orientations politiques brutaux et hasardeux. Le risque annoncé de « mise en cessation de paiement de la ville »  n’a de réalité qu’en cas de virage à 180° du jour au lendemain. Ce qui n’a évidemment aucun sens.

On peut d’ailleurs s’étonner que l’ancienne opposition qui nous dit avoir « alerté » Jacqueline Rouillon à chaque vote du budget le Maire (sur l’emprunt et la dette), disposant des données budgétaires de base (et pouvant les faire expertisées), découvre aujourd’hui avec une complète stupéfaction la situation[6]. Au point d’être contrainte de tailler à la hache dans les dépenses.

C’est d’autant plus étonnant que le programme de William Delannoy, promettait hier de couvrir la ville de caméras de « vidéo-surveillance », de « rénover les infrastructures sportives (stade Bauer, patinoire, île des Vannes) » et même de nous offrir « un grand musée d’Art contemporain » rue des Rosiers.

Mais ne nous emballons pas ! Il s’agissait sans doute du programme pour plusieurs mandats de 6 ans.

Nous attendrons donc avec patience le vote du budget lors du Conseil municipal du 28 avril prochain avec quelques explications minimum complémentaires.

Volonté délibérée de « cliver » en flattant son aile Droite ou affirmation de la fin du mélange des genres ? Une chose est certaine William Delannoy a pris une décision assumée et urgentissime : une baisse significative des subventions pour la bourse du travail (Maison des syndicats) et la CGT  (qui y est prédominante)[7].  Un choix évidemment très discutable et qui n’a pas été clairement explicité[8].  Une bonne occasion pour nos révolutionnaires d’opérettes de la nouvelle opposition, de crier à l’attaque « contre les travailleurs »[9].

IMG_6992

Ayant sans doute à l’esprit le côté relativement inattendu de sa victoire, William Delannoy s’est gardé quant à lui de tout triomphalisme ou arrogance à l’égard de sa petite opposition qui semblait encore égarée dans son cauchemar[10]. Magnanime et avec un peu d’humour, il s’est inscrit dans la posture d’une alternance « normale » et pour tout dire républicaine.

Flottements, ajustements  et/ou marchandages ? A ce jour, et c’est un peu surréaliste, trois semaines après l’élection, les délégations des Maires – Adjoints (qui constitueront l’exécutif communal) et celles des Conseillers délégués ne sont toujours pas connues[11]. Une consolation :  les citoyens (et l’administration communale) peuvent donc encore espérer de bonnes surprises.

Eric Pereira-Silva

 


[1] contre toute attente William Delannoy a décidé « par mesure d’économie » de se priver de 4 adjoints comme les textes le prévoient pour les villes de plus de 40 000 habitants. Une mesure symbolique mais pas forcément judicieuse. A titre d’échelle : une large partie des 1 500 agents communaux perçoit, fort heureusement, un salaire bien supérieur à l’indemnité d’un Adjoint au Maire. Par contre pour l’exécutif cette équipe resserrée et évidemment inexpérimentée pourrait beaucoup souffrir face aux responsabilités écrasantes dans une ville ayant une stature de ville de 80 à 100 000 habitants (budget, emprunt, endettement, patrimoine, équipements…). Sans compter bien sûr le risque d’un pouvoir réel un peu trop concentré.

[2] notre « banquière » de profession a été notamment partie prenante dans l’association nationale ayant obtenu la création, très contestée,  du fond pour la Banlieue par le… Quatar.

Sans étiquette politique affichée, au moins il y a peu encore elle était responsable du 93 de République Solidaire petit mouvement politique issu de l’UMP et dirigé par l’ancien 1er Ministre Dominique Marie François René Galouzeau de Villepin, communément appelé Dominique de Villepin

http://www.meltingbook.com/2011/12/wahiba-zedouti-avec-laneld-elle-leve-50-millions-deuros-pour-la-banlieue/

http://www.dailymotion.com/video/xfudgl_groupe-de-travail-jeunesse-sports_news

[3] une augmentation de 41 % (!?) selon W. Zedouti

[4] Maison des associations et nouveau centre administratif par exemple.

[5] la « strate » selon l’expression technique employée est la tranche de population prise en compte 35000 à 49999 ou 40000 à 49999.

[6] une impasse de « 6 millions d’€ » d’euros sans augmentation d’impôt qui ne serait plus que de 5,4 millions d’’€ annoncés au Conseil, sauf si on a mal compris.

[7] Bourse du travail : 60 000 € (-35%) , CGT : 25 000 (-65% ?)  , CFDT 25000 (-1,5% ?)

[8] Le propos ironique : « ne vous plaignez pas j’étais toujours votez contre et on est pas à zéro » demeure très léger. Soit on est idéologiquement contre les syndicats et on les considère comme non subventionnables , soit on affiche une règle indexée sur une représentativité vérifiable et non contestable. Là comme ailleurs la transparence est de rigueur.

[9] mais sans vraiment protester explicitement contre la petite baisse infligée à la Cfdt,

[10] avec H. Dhalfat mystérieuse, D. Vemcleefs qui s’embourbe, F. Durant qui éructe et J. Rouillon qui explique inlassablement que c’est la faute à l’Etat. Encore donc quelques réglages à opérer…

[11] à l’exception, comme le confirme le Parisien du 23 avril,  de celle d’ « Hugues Cornière Conseiller municipal (…) en charge des Puces » « et  qui vient de prendre la tête de l’association Marché aux Puces (MAP) »

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

77 réflexions sur « Minimum syndical »

  1. il y aura de bonnes surprises
    mais surtout faite le GRAND MENAGE dans les ASSOCIATIONS créer n importe comment et surtout INUTILES
    GARDEES CELLES QUI ONT FAIT LEUR PREUVE
    AINSI QU A LA SEMISO, LA MAIRIE OU IL Y A BEAUCOUP DE PARASITES
    CELA FERA BEAUCOUP BEAUCOUP D ECONOMIE ET D ARGENT A PLACE POUR LES ECOLES LE SECURITE ET AUTRES

    BONNE SOIREE

    • @ Marie France

      Vous voulez faire des listes et avoir un brassard ?
      Evitez les postures d’épuratrice, vous ne tondrez personne. Vous allez vous attirez pas mal d’ennuis avec ce genre de propos et déjà chez vos (nouveaux) amis qui clament haut et fort qu’il n’y aura pas de chasse aux sorcières. Ils ont d’aillleurs bien raison : quand bien même ils le voudraient, ils ne le pourraient pas.
      N’oubliez pas non plus que parmi vos supposés “parasites” il y a peut être une bonne partie qui a voté pour votre William Delannoy.
      Un peu de finesse et de nuance ne nuit pas. Vous avez encore une grosse marge de progrès.

  2. On voit bien que WD et son équipe tatonne. Laissons leur un peu de temps.

    Je n’arrive toujours pas à comprendre les subventions à certains syndicats. En revanche, il faudrait repenser le fonctionnement de la bourse du travail.

  3. Post 2
    On peut être critique envers les syndicats, voire souhaiter leurs disparition parce que, selon certains, ils ne servent à rien. Je ne partage pas ce point de vue. Il est incontestable que sans les organisations syndicales un certain nombre d’acquis sociaux, aujourd’hui remis en cause, seraient restés dans le domaine des voeux pieux. Un esprit candide pourrait croire que ces acquis ont été le résultat d’un débat pacifique entre le gouvernement, le patronat et les travailleurs. Il n’en est rien ! il a fallu toujours de longues et dures et luttes ouvrières, parfois réprimées dans le sang, pour faire échec au refus patronal. Les revendications sont communément présentées comme une folie mettant en péril l’économie du pays. Avant le Front Populaire, un jeune ouvrier commençait à travailler à douze ans et ne s’arrêtait que pour mourir. On constate que le journée de huit heures n’est devenue légale qu’en 1919. La légalisation des syndicats (interdits en 1791 par la loi le Chapelier) n’a vu le jour qu’en 1884. Et c’est en 1841 qu’une loi a fixé à huit ans l’âge d’admission des enfants dans les usines, ce qui représentant alors un progrès ! Les organisations syndicales françaises ont joué un rôle déterminant durant toutes les luttes ouvrières qui se sont déroulées au cours du 20ème siècle. La République leur accorde une subvention. C’est normal car elles jouent un rôle non négligeable dans la défense des intérêts des salariés. Dans une démocratie, ces derniers ont voix au chapitre au même titre que les autres organisations professionnelles (patronales ou autres).
    Quant à la Bourse du Travail, elle fonctionne normalement. Je suis membre du Conseil d’Administration de la Bourse qui est composé de membres de la CGT et de la CFDT. Il n’y a pas à Saint-Ouen, en tout cas pour l’instant, de représentants de FO.

  4. Bonjour a tous,je voulais vous dire que j’attends avec impatience le conseil municipale du 28 avril,surtout en ce qui concerne les nouvelles mandatures de la semiso,6 nouvelles personnes vont etre nommees dont un traitre de l’equipe de jr(William,a ta place,j’aurais ete sans pitie avec ces crapules et j’aurais choisi 6 personnes en integralite de mon equipe.),il est de temps de redonner de nouvelles directions a cet organisme qui pratique plus de politique qu’une aide reelle et efficace envers la populationLa semiso pousse les gens dans la misere,pour mieux s’accaparer les logements des petits proprietaires,il est temps enfin que cela cesse….Jepense que ce service devrait-etre restructure a 100% DE SON PERSONNEL.De plus,au sujet du centre administratif tous le 2eme et le 3eme etage devraient-etre entierement renouveler en integralite.

    • @ Patrick de Garibaldi

      Idem que pour la passionaria de la contre révolution Marie France

      Vous voulez faire des listes et avoir un brassard ?

      Evitez les postures d’épurateur, vous ne tondrez personne. Vous allez vous attirez pas mal d’ennuis avec ce genre de propos et déjà chez vos (nouveaux) amis qui clament haut et fort qu’il n’y aura pas de chasse aux sorcières. Ils ont d’aillleurs bien raison : quand bien même ils le voudraient, ils ne le pourraient pas.

      Quant à vos “crapules” et vos théories sur la Semiso qui plonge les gens dans la misère ou le 2ème et 3ème étage du centre administratif, c’est du Tintin aux pays des soviets votre histoire.

      Un peu de finesse et de nuance ne nuit pas. Vous avez encore une très grosse marge de progrès.

  5. Joseph : 2

    c est normal que notre Maire et son Equipe ” tatonne”
    il faut tout reprendre à ZERO tellement ils nous ont laissé de M……

    et ils vont repensés au fonctionnement de la Bourse du Travail et autres
    comme tu l écris il faut leur laisser du temps il n y a méme pas un mois qu ils sont à la Mairie et je peux dire que cela bosse dure
    c est un Maire et une équipe trés sérieuse

    bonne journée on se voit autour du verre de l amitié ?
    dimanche je serais vers 11 h chez mon amie Marie Lou

  6. ” La République leur accorde une subvention”

    Justement, pas besoin que St Ouen en rajoute.

    @Jerry Fletcher

    Selon moi, il faudrait que la bourse du travail soit plus accessible. En cela je pense à la bourse du travail de Paris ou celle de Saint Denis. Et peut être faudrait il en construire une nouvelle avec plus de salles. La bourse du travail ne devrait pas être réservé aux seuls syndicats.

  7. Post 4

    “C’est normal car elles jouent un rôle non négligeable dans la défense des intérêts des salariés”

    Ca devient de plus en plus discutable. N’oublions pas que nous avons en France, un des taux de syndicalisation les plus faibles. D’autre part, la cfdt et l’unsa (entre autres) ne défendent absolument pas les intérêts des travailleuses et des travailleurs. Ils sont simplement à la solde du patronat.

  8. @ Jean Dubreuil
    Le syndicalisme d’aujourd’hui est un syndicalisme d’état, subventionné par l’état, accrédité par l’état, institué et soutenu par l’état.
    Le syndicalisme d’aujourd’hui ne représente pas les travailleurs et c’est le pire ne défends plus les travailleurs.
    Quand verrons nous dans la rue des millions de manifestants solidaires, contre la misère institutionnelle, contre le chômage de masse, contre le manque de formation, contre le manque de décence des banquiers ?
    Les syndicats aujourd’hui ne représente pas les travailleurs, il faudra attendre le prochain crack boursier pour voir des indignés mettre le feu à la bourse.
    Moi, à la bourse du travail quand j’ai demandé si la bourse ne pouvait pas s’organiser et aider les travailleurs privés d’emplois, une élue communiste m’a dit “c’est pas pole emploi, ici”

  9. @ Patrick de garibaldi
    Vous avez du mal à suivre.
    Le personnel administratif est indéboulonnable sauf à leur verser intégralement 2 ans de salaires, ce qui n’est pas l’option du gouvernement en place à Saint Ouen.

    Il faut parfois faire des sacrifices, moi j’aurais fais un chèque de 2 millions d’euro sans sourciller pour me débarrasser des cadavres dans les placards.

  10. Ne soyez pas impatients.La nouvelle équipe municipale,dans le respect de la légalité républicaine et démocratique,commence par mettre fin à la gabegie financière sur les sujets les plus sensibles.N’ayez crainte tout sera examiné et donnera lieu à une réponse appropriée.N’oubliez pas que William n’est plus un élu de l’opposition mais le Maire de tous les audoniens.Nous remercions Pereira de l’avoir bien compris et de nous éclairer de ses conseils avisés,fruits d’une longue expérience.N’oublions pas que si le besoin s’en fait sentir d’autres membres de l’équipe,en fonction des nouvelles compétences acquises,pourront se voir attribuer les postes de maires-adjoints disponibles.C’est l’avantage d’une équipe citoyenne sur celle d’un cartel d’organisations distribuant les postes en fonction du rapport de force politique et non des compétences des nommés!

  11. Fletcher, ton 11.
    Tu sais ce que c’est que de faire une grève ds une Boite Privée, et mieux encore de la diriger.
    Moi je le sais, je l’ai fait, dans des circonstances difficiles de la fin des années 70, chez un grand des télécoms…..
    On à perdu, enfin, gagné très peu, presque rien, juste de la reconaissance, de l’existance…..
    Ensuite, j’ai tout arrété(le syndicat).
    Cela ne servait plus à rien.
    Avec un PC gisant, la lutte devenait inégale.
    J’ai décidé de m’occuper de Moi…..
    A bon entendeur ……

  12. Cher Eric pereira silva , quand vous paierez des charges generale de 8000 €uros annuel pour payer les factures d’eau des locataires de la semiso,parce que ses employes font des faux avec les syndic de cocoprietes,vous verrez si c’est tintin aux pays des soviets,quand vous ne pouvez plus payer ces sommes et que l’on pousse le syndic a vous placer en saisie immobiliere,ca aussi c’est tintin aux pays des soviets?Et quand tous les ans vous prenez des credits a la consommation pour payer ces charges,ca aussi c’est tintin aux pays des soviets,ce n’est pas vous qui manger de l’eco + en permanence et qui n’avez aucun loisirs ni meme la possibilite de partir en vacances,ca aussi c’est tintin……Donc quand je vous dis qu’ils poussent les gens dans la misere c’est une realite mon chere eps,je parle evec experience et ne vous en deplaise ce sont des crapules et je pese mes mots.Quant-aux divers services du 2eme et 3eme etage,je pourrai tous vous les citer et vous dire ce que je leur reproche et ce qu’il valent ,nom par nom,mais malheureusement vous ne les publieriez pas.Je sais tres bien que votre coeur balance dans cette direction,mais les dernieres elections vous ont montre que les audoniens attendais autre chose,et ca ce n’est pas tintin aux pays des soviet.De plus,on ne peut pas virer les gens,mais pour eviter de faire le mal et de provoquer des catastrophes,on peut tres bien les mettre sur des voies de garage…..SAINT-OUEN ETANT UNE VILLE FLEURIE NOUS NE DEVONS PAS MANQUER DE JARDINIERS……..

  13. @ Sail Mekache
    Il y a urgence et certains n’ont pas l’air de comprendre que s’ils ont été élus, c’est avant tout pour palier à ce manque de réponse incroyable en terme de qualité de vie.
    Si la nouvelle équipe municipale ne prends pas rapidement conscience de l’urgence en prenant des mesures fortes, simples mais symboliques, le climat risque de devenir invivable et la pression ne fera que croître.

    Les élus n’ont pas à être compétent, ce n’est pas leur rôle, leur rôle est de représenter le peuple avec probité et dignité.
    Il serait intéressant en préambule que les élus et conseillers fixent sincèrement par écrit la manière dont ils voient leurs mandats et ce qu’ils compte faire pour parvenir à atteindre les objectifs qu’ils se seraient fixés.
    Les élus, une fois instruits de leurs différentes responsabilités, devront exprimer clairement leurs volontés politiques à travers des objectifs rationnels.
    Les différents dir-cab devraient plancher et pouvoir rapidement proposer des solutions qui permettront de mettre en oeuvre la volonté politique des représentants du peuple.

    Les solutions seront intelligentes, innovantes, rentables, écologiques et pérennes si cela fait partie des objectifs demandés.

    Les dir-cab évoluent souvent en vase clos et se réfèrent aux pratiques de leurs collègues pour ne pas faire de vagues, c’est souvent ce qui explique l’inertie coûteuse de nos administrations et l’atrophie de nos services publics.
    Sortez ces corps morts de leurs placards dorés, mettez les en face de leurs propres contradictions et faites leur comprendre l’urgence et la dimension des enjeux.
    C’est leur métier !

    Coté aménagement, je trouve que la configuration des bureaux est rétrograde et non productive tant à la mairie qu’au centre administratif.
    Les élus ferait bien de s’inspirer, à peu de frais, des meilleures entreprises qui optimisent le rendement en décloisonnant littéralement les services.

    Les fruits d’une longue expérience sont parfois trop mûrs.

  14. Bonsoir,
    Je suis d’accord avec patrick de garibaldi, les services défaillants de saint ouen, tel que les logements sociaux oph st ouen et semiso doivent rendre des comptes sur la gestion calamiteuse, voir un bilan catastrophique.

    Je défends le service public, mais un service de qualité dévoué aux audoniens et avec eux c’était tout le contraire (l’ancienne majorité semblait même dépassé) c’est pas une chasse aux sorcières quand c’est d’utilité publique, mais malheureusement je doute que le nouveau maire, s’attaque à ses mastodontes.

    Bonne soirée.

  15. @ Id-stg
    Pif le chien.
    Vous ne voyez que ce que vous voulez voir.

    L’ensemble des services est corrompu, à plus ou moins grande échelle, c’est une réalité que vous ne pouvez accepter.

  16. Saint-Ouen Habitat Public n’a plus rien de social. C’est un organisme plus ou moins privatisé qui ne dispose pas de tous les moyens nécessaires pour gérer le parc immobilier. A telle enseigne que ce sont les locataires, dont je suis, qui paye l’entreprise si une panne quelconque survient. J’ai ouï dire que la SEMISO est dans le même cas. L’Office Public d’HLM c’est terminé. Il faudra s’y faire …

    • @ René Jean Dubreuil

      Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? L’Office hlm de St-Ouen n’a plus rien de social ?
      Brutalement parce qu’un des élus administrateur c’est trouvé être un socialiste (Jean-Claude Le Ny) succédant à un Communiste (Alain Rouault) ? Ou parce que les des travaux ont-été mal effectués dans votre immeuble ?
      Vous plaisantez j’espère. Votre argumentaire est bien léger et superficiel.
      Au-delà des choix nationaux en matière de logement social qui n’excusent pas tout, au niveau de Saint-Ouen on a eu un manque de volonté depuis de longues années pour revoir la gestion locale du parc hlm de l’office de la ville. Une gestion autoritaire, bureaucratique et inefficace avec une incapacité profonde à gérer le quotidien en impliquant les locataires.
      Cela ne vous a pas empêché René de soutenir jusqu’au bout le Maire et ses sbires (bien que vous vous en défendiez ou utiliser vos pseudos ridicules).
      Dans une ville ou l’électorat est à plus de 60 % à Gauche, la déroute incombe en premier lieu au ex Majoritaires (Front de Gauche) et en second lieu à leurs alliès (PS-EE-LV) qui n’ont rien vu venir.
      Non l’office public Hlm ce n’est pas terminé parce que vos amis ont été balayés !
      Par contre ce qui est certain c’est qu’il faut vraiment continuer à construire du logement social mais surtout s’occuper des populations dans nos différentes cités confrontées à l’insécurité et l’absence de qualité des espaces collectifs avec autres choses que des goûters et des pétitions.

      EPS

  17. Tout ce que je sais c’est que la nouvelle équipe est bien dans l’embarras à force de crier haut et fort qu’ils sont “citoyen” et anti- partis politique, ils se sont prive de compétences non négligeable. A part deux personnes le reste sont d’une incompétence totale. Pourquoi notre nouveau maire ne se décide pas a renouer les liens avec l’UMP ou l’UDI pour que ces formations politiques lui donnes des cadres capable de gérer cette ville ? Ces nouveaux élus sont d’une suffisance !! Ils pensent régler mieux que l’ancienne équipe sans compétences ! Soir ils sont orgueilleux soit ils sont inconscient. Nous ne demandons pas aux élus d’être de parfait techniciens mais de savoir bien s’entourer !!!

    • @ Bernard P

      Il est en effet à craindre que cette liste ne soit en réalité aujourd’hui ni vraiment citoyenne ni vraiment politique. Au sens de l’absence de figures emblématiques ou de personnalités très connues et reconnues dans le monde associatif, syndical ou politique.

      Cela apporte certainement une certaine fraîcheur mais semble difficile à structurer au moins à court terme.

      Effectivement, on ne demande pas aux élus d’être techniciens mais il faut tout de même quelques connaissances de base quand on devient l’équipage d’un paquebot comme la ville de Saint-Ouen. Ça ne s’acquiert pas en 3 mois, ni en un an. La culture d’élus d’opposition est fort utile mais ne suffit pas quand on doit construire et gérer du jour au lendemain de multiples dossiers (dont ignorent même parfois l’existence de certains).

      L’absence de vrais appareils politiques ayant accompagné cette victoire* (un peu) inattendue n’empêche pas que ces derniers (Ump, Udi et autres) vont logiquement un peu se précipiter car la victoire n’est jamais orpheline. Et proposer une aide fraternelle. Pas sûr que les uns et les autres sur la liste acceptent outre mesure d’être cornaqué par les technos et les politiciens de Droite.

      Bref, Marie-France peut continuer ici à psalmodier en majuscules, ce n’est pas seulement un problème de confiance ou de sincérité…

      EPS

      * pour mémoire l’UDI à laquelle appartenait William Delannoy… soutenait un certain Kalaydjian (2,5% des uffrages à l’arrivée !)

  18. Bonjour,
    Saint ouen a été plongé dans la misère et les hlm, l’oph n’a jamais rien fait pour éradiquer le trafic (c’est toujours la faute des autres), la vétusté des logements ….
    et surtout la direction ont une grande part de responsabilité dans le chaos ou se trouve la ville et ses habitants.

    C’est pas une chasse aux sorcières quand des employés sont payés pour effectuer un travail et qu’il n’est pas fait correctement alors que la population audonienne souffre.

    WD, ne devra pas se défausser sur ses problèmes sensibles et récurrents sur st ouen, ça passera pas ! en nous endormant avec des histoires de budgets, qu’il entende les audoniens en assumant ses responsabilités.
    Merci

  19. @22
    C’est avec ce raisonnement que st ouen a été plongé dans le chaos, à trouver des excuses à la médiocrité et à la suffisance.
    Les bailleurs sociaux ont de plus en plus de pouvoir, c’est pour ça qu’ils se croient tous permis avec les plus faibles d’entre nous.

    Je demande au nouveau maire que soit mis un terme à cet ascension dévastatrice des bailleurs sociaux, pour le plus grand bien être des audoniens.
    merci

  20. @ BERNARD P
    “… ils se sont prive de compétences non négligeable.”
    Votre raisonnement est absurde !
    Les techniciens dont vous parlez, “ces cadres capables de gérer ” sont formés dans les mêmes écoles, leurs compétences ne dépends pas de leur appartenance politique.
    De plus, nous avons à Saint Ouen, le meilleur des meilleurs pour encore deux ans alors pourquoi se priver d’une telle opportunité ?

  21. A Jerry fletcher

    …..vous oubliez de dire que les cadres actuelles sont encore a la solde de Jacqueline rouillon … Mais bon c’est vrai c’est a vous de voir vous êtes aux responsabilités. Mais n’allez pas pleurer après en disant que on vous avez savonner la planche …,

  22. @ BERNARD P
    Vous faites deux lourdes erreurs
    1/ Les cadres municipaux sont à la solde de la collectivité, ils obéissent à leur hiérarchie, ce ne sont pas de dangereux révolutionnaires, cela se saurait.
    2/ Je ne suis pas aux “responsabilités”, je le saurais.

  23. @ Sail Mekache
    La polémique enfle et les retombées médiatiques ne seront pas heureuse.
    Avis de tempête en perspective, certains élus vont bientôt regretter leur vote.

    Quelle honte ! C’est minable !

  24. id-stg 2

    je ne vais plus écrire en majuscule NA
    plus sérieusement
    non je ne veux ni liste ni brassard faut pas poussé
    mais je maintiens qu il faut faire le ménage désolé.
    quels ennuies je vais m’attirèe ?
    c est vrai que de dire certaines vérités c est dérangeant
    on en reparlera dans quelques semaines

    bonne soirée

  25. mon cher id-stg .. je m’en doutais un peu .. mais vous me le confirmez .. vous êtes un âne .. je ne comprends absolument rien à votre galimatias et je vous informe que je ne soutiens personne .. que mes testicules .. pauvre mec !

  26. Bonjour a tous,Jerry vous dites que pour une bonne chasse aux sorcieres,il faudrait un budget de 2 millions d’€uros,alors meme que jr etait prete a investir 29 millions d’€uros pour sa nouvelle mairie rue des rosiers,alors pourquoi justement ne pas faire le menage et nettoyer tous cela au Karcher.Meme,si l’on se trouve en periode de recession,c’est un choix budgetaire necessaire qu’il faudra tot ou tard adopter.(une voiture ne peux pas continuer a rouler avec des pneus creves)

    • @ Patrick de Garibaldi

      Décidément vous apportez beaucoup au débat : informations sérieuses, jugements bien construits, propositions très crédibles et de petites métaphores pleines d’humour ! Surtout continuez, vous donnez une excellente image des supporters de la liste majoritaire aux dernières élections.

      EPS

  27. Je viens de visionner la vidéo. Belle prestation de Mme l’adjointe. Mais on a toujours pas compris qui fait quoi? A part madame Zedouti qui a tenu brillamment la délibération sur le DOB dont on peut supposer qu’elle est adjointe aux finances?? Mais les autres? Pourquoi d’ailleurs est-elle 2eme adjointe alors qu’elle tient le sujet le plus préoccupant de ce mandat?

    Quid des délégations :
    Qui à l’urbanisme ?
    Qui au personnel?
    Qui à l’enseignement ?
    Qui à la sécurité ?
    Qui aux commerces?
    Qui à l’environnement et propreté ?
    Qui à la culture?
    Etc…
    J’ai hâte d’être au 28 avril!!!
    Mais aussi pour savoir comment ils vont combler le trou!

    Et l’avenir des docks? Qu’en sera t-il?

    • @ Mes voisins des Docks

      Aux dernières nouvelles
      Office HLM (OPH) M. Declarges.
      Logement : M. Fouquart
      CCAS : M. Kemache

      Quant aux Docks : l’avenir est toujours devant.
      Il faudra peut-être un peu rétro pédaler et adapter le discours mais on ne voit pas très bien comment et pourquoi arrêter les opérations en cours et à venir.

      Sur l’aspect financier, on peut toujours, les dépenses aynat été engagées, stopper quelques temps les recettes mais on va vite voir que c’est l’idéal pour casser la dynamique de ce vaste secteur de la ville et plomber les comptes.

  28. @ id-stg
    Vous faites le ménage le dimanche maintenant !
    Occupez vous de construire vos brillants articles, modérez à l’envie les pulsions délictueuses des commentateurs mais de grâce, laissez s’exprimer avec leurs mots les gens qui font l’effort d’aligner trois phrases.

    Une partie du succès d’estime de votre blog tient à cette liberté de ton dont certains usent pour commenter l’actualité.
    Il serait intéressant à ce propos que le nombre de visites, ce que vous appelez les “Satistiques” du blog (voir en bas de page) puisse à nouveau apparaître.

  29. Pour mon voisin des docks,sachez qu ‘il court des rumeurs comme quoi bertrant aurait decide de tansferrer les hlm de la goutte d’or dans le quartier des docks de jacotte.Jespere que vous etes fumeur car entre les incinerateurs et les paquets de marlboro a 3€uros vous n’aurez que l’embarras du choix.

    • @ Patrick de Garibaldi

      Tout a fait Patrick, mais seulement les étrangers chômeurs vivant des allocs, délinquants multirécidivistes uniquement et si possible polygames.

      Enfin c’est ce qu’on dit…

  30. Pour les docks, il y a l’avenir de l’incinérateur qui reste en suspend, les anciens terrains Total, les terrains en friche qui devait servir au prolongement de l’A15, l’aménagement des berges et j’en oublie surement.

  31. Le PS de Saint Ouen aura le droit d’interrompre le conseil municipal pour diffuser des réponses d’ordre politique sur la situation de la ville ( Cf le Parisien
    http://www.leparisien.fr/espace-premium/seine-saint-denis-93/absent-du-conseil-municipal-le-ps-veut-quand-meme-exister-28-04-2014-3799561.php)
    Il s’agit d’une bonne initiative. Au vu des différents coups de théâtre intervenus lors des dernières municipales ( retrait des candidats UDI de la liste de Kalaydjian, retrait Socialiste au second tour etc..) il serait bon pour le pluralisme démocratique que des forces politiques non représentées au conseil puisse de temps à autre intervenir.

  32. On vient de me transférer par texto la nouvelle suivante , il semblerait que la subvention de la librairie Folies d’Encres soit annulée.
    si c’est le cas, la nouvelle est bien triste. Quand on connait les difficultés que rencontrent les librairies indépendantes et ce partout en France. C’était un beau défi que d’en ouvrir une à St Ouen. Cela risque de signer à plus ou moins longue échéance sa fermeture.
    C’est dommageable pour les audoniens, c’est dommageable pour le commerce audonien.
    Décidément notre élu à la culture n’aime ni la lecture ni le jazz musette : culture vous avez dit culture…

  33. “qu ‘il court des rumeurs comme quoi bertrant aurait decide de tansferrer les hlm de la goutte d’or dans le quartier des docks de jacotte”

    Le mieux serait de poser la question à WD. Si cela s’avérait exact, je poserais une autre question : à quand le transfert des HLM du 19éme ?

    Il est évident que pour Paris les deux arrondissements qui posent problème sont une partie du 18éme et une partie du 19éme. Les bobos rechignent à s’installer du côté de la Goutte d’or et du côté de Crimée. Il faut liquider les derniers vestiges du Paris populaires. J’espère bien que WD s’opposera à cette politique de transfert si cela s’avère exact.

  34. La politique de transfert des demandeurs de logement a été instituée par JR en contrepartie des terrains de la Ville de Paris pour réaliser la ZAC des Docks.

    Pour mémoire, l’accès a la convention avec la VdP a été pour le moins peu diffusée aux élus et Audoniens.

    Les mauvais coups contre Saint-ouen se font toujours en cercle réduit, c’est plus simple.

  35. ” il semblerait que la subvention de la librairie Folies d’Encres soit annulée”

    Il faudrait vérifier que cela soit vrai.

    Cependant cela me laisse perplexe. Pourquoi ce commerce qu’est la librairie “Folies d’Encre” devrait elle bénéficier d’une subvention ? La boucherie, la boulangerie, etc…… bénéficient ils de subventions ? De mon point de vue, en tant que commerce cette librairie n’a pas a bénéficié de subventions. En revanche, l’association “Enlivrez vous” devrait en avoir une.

    • @ joseph

      Vous avez raison sur la forme, la subvention municipale concerne l’association “Enlivrez-vous” qui se définie ainsi :

      Crée en 2000 par des amoureux du livre, elle a pour objectif la promotion de la lecture et la défense de la librairie indépendante.
      Elle soutient et participe aux diverses animations proposées avec la librairie Folies d’Encre de Saint-Ouen.

      Elle a été crée pour aider et favoriser la pérennisation et l’avenir d’une librairie de quartier à Saint-Ouen, commune de Seine St Denis dépourvue de librairie jusqu’à l’ouverture en Septembre 2000 de Folies d’Encre.“.

      Sur le fond, ils s’agit évidemment d’une subvention indirecte – ce que tous le monde assume – puisqu’effectivement l’association composée par définition de bénévoles prend des initiatives centrées sur cette librairie indépendante de la ville et pour organiser de petits évènements comme des signatures d’auteurs, des lectures et autres soirées à thèmes. La librairie a logiquement des retombées économiques directe avec la vente de quelques livres à l’occasion (mais les gens n’achètent pas obligatoirement). Dans tout les cas, l’image et la notoriété renforcéés par ces initiatives permettent éventuellement un retour indirect ultérieur.

      C’est effectivement un plus pour cette librairie tenue par un couple qui, le moins qu’on puisse dire, vit très chichement de sa passion et nous permet d’avoir ce type de “commerce” de qualité. Une activité à contre courant du nivellement par le bas (taxiphones-chiche kebab-pizzerias) que nous connaissons depuis des années. Une dégradation progressive de notre structure commerciale liée aux mécanismes du marché, à la concurrence des centres commerciaux et au déficit d’implication de l’ancien Maire peu interventionniste en la matière.

      Jacqueline Rouillon a eu au moins le mérite d’accompagner (une peu) à l’origine cette initiative privée à forte résonance publique. Un soutien peut-être mesuré, avec quelques arrières pensées mais assurément envers des gens assez éloignés d’elle sur le plan politique.

      La fin de bail de la boutique d’origine de Folies d’Encres, a vu la ville s’impliquer plus avant, en signant avec la Librairie un bail pour le local dont elle est propriétaire (ex Accords de Cristal) à proximité immédiate et inoccupé. Cela nécessite, selon William Delannoy, d’être pris en compte dans l’aide globale en fonction du loyer consenti. Pourquoi pas ? La transparence ne saurait nuire ici ou ailleurs et les choses peuvent évoluées. D’autant plus que le nouveau Maire n’exclu pas de renforcer la commande publique en faveur de cette Librairie. C’est du moions se qu’il a déclaré devant le Conseil.

      Au-delà, il serait fort imprudent pour la “Ville” de porter au final, et du jour au lendemain, même un petit coup de canif au dispositif en place. Fragile et préccaire cette “petite exception culturelle” sur l’avenue Gabriel Péri pourrait ne pas vraiment s’en remettre. La perte pour les audoniens serait sans rapport avec la petite “économie” réalisée.

      Qui pourrait se satisfaire de la disparition de cette Librairie ? A vrai dire, personne.

      Rappelons-le : il est plus facile de couper les têtes que de les faire repousser.

      Eric Pereira-Silva

  36. Cher Id-stg,C’est super,avec tous ca on va bien s’eclater,il ne manque plus que de construire un centre de retention pour clandestins……..Cordialement.

  37. Je viens de passer au CM. Je ne suis pas resté, trop de monde et passé trois plombes debout, non merci. Mais au moment où je suis arrivé il s’agissait de la subvention de la librairie Folies d’Encre. WD a dit en substance qu’il préférait acheter des bouquins à la librairie plutôt que de lui filer une subvention. Je trouve cette approche logique dans la mesure où je le répète il s’agit d’un commerce. Si certaines et certains ont des infos supplémentaires……

  38. @ Joseph

    La librairie n’est pas un commerce comme un autre….il y’en a de moins en moins….certes subventioner n’est pas la solution adequate….mais il peut y avoir des subtituts comme un loyer preferentiel…une promotion de cette dernière de la part de la Municipalité….ce genre de comemrce est en voie de disparition le gerant de cet etablissement est un militant de la lecture…le culturel ne peut etre assimilé comme un commerce comme un autre….

  39. @47 – Lucienne

    Ah, la complainte du libraire indépendant…

    Pourtant les choses ont bien évolué, cf http://www.news-banques.com/les-tops-les-flops-tpe-en-2013/0121119007/

    LE HIT PARADE DES PROFESSIONS EN 2013
    1. Les librairies indépendantes: + 8 %

    Contre toute attente, les librairies-papeteries-dépôts de presse de proximité réalisent la plus forte hausse de chiffre d’affaires en 2013, toutes professions confondues : +8 %. Un exploit qui s’explique probablement par trois facteurs principaux : l’essoufflement des grands sites de vente de livres en ligne, la faillite de deux acteurs majeurs de la distribution de biens culturels et l’attachement renouvelé des consommateurs aux librairies traditionnelles.

  40. @OPTICAL

    Je ne peux être d’accord. Une librairie est un commerce comme un autre. Elle vend des produits (livres, DVD, etc…..). Qu’il y en ait de moins en moins soit mais encore faut il se poser la question de pourquoi ?

    Et visiblement les librairies indépendantes ne sont pas si à plaindre que cela.

  41. Non non et encore non Optical ces sont de véritables âneries .. Pourquoi aider une librairie? C’est un commerce point barre et il elle tombe en faillite et bien tant pis pour elle

  42. Merci pour cette analyse Eric.

    Une difficulté supplémentaire qui risque de se poser à la librairie tient à la capacité effective de la ville de développer la commande publique de livres en sa direction ; sauf erreur, la compétence en la matière est maintenant au niveau de Plaine Co.

    Je suis étonné par les réactions selon lesquelles il faudrait laisser faire les sacro-saintes règles du marché alors que l’on en connaît pourtant les ravages qu’elles entraînent.

  43. @id-stg

    Voilà une explication qui a le mérite d’éclaircir les choses.

    Vu comme cela c’est différent. J’avais entendu dire que le nouveau local de la librairie est la propriété de Mustafa julien Krimat. En fait c’est un local municipal. Je suis d’accord avec le fait qu’il ne faudrait pas mettre fin à cette “petite exception culturelle”. Mais je pense qu’il faut faire la part des choses entre la librairie et l’association “enlivrez vous”.

    quel est le montant de la subvention ?

  44. Concernant l’achat de livres à la librairie Fiolies d’Encre par des institutions,

    A l’époque représentant des parents au CA du lycée Blanqui, j’avais interpellé la Proviseuse et son gestionnaire sur le fait que pour quelques %, le lycée choisisse Leclerc et regratté ce non sens économique et culturel (du fait de l’action de cette bib).

    A l’époque, j’étais bien seul. Les élus municipaux au CA et le service économique comme les affaires culturelles, l’élu à la Culture étaient forts muets dans d’autres lieux.

    Aujourd’hui, reprenons cette idée valable dans beaucoup de domaines : achetons local, consommons local, travaillons transversal dans la culture comme dans le sport et le social voire l’activité économique !!!

    Au fait JR, KB, KM, OD… combien de contrats de formation et d’emploi pour les Audoniens dans laZAC des Docks ?

  45. @scpcp
    Bonjour, une rectification importante : il ne s’agit en aucun cas d’une franchise.
    Chaque librairie est totalement indépendante, ce qui n’est pas le cas d’une boutique franchisée.
    L’idée de départ au moment de la création du nom “Folies d’Encre” était de permettre à chaque librairie de gagner en visibilité et éventuellement de gagner quelques remises supplémentaires en passant des commandes groupées auprès de certains grossistes (plus facile à dire qu’à mettre réellement en place).
    Pierre

  46. Laurent Post 58

    “Je suis étonné par les réactions selon lesquelles il faudrait laisser faire les Je suis étonné par les réactions selon lesquelles il faudrait laisser faire les sacro-saintes règles du marché alors que l’on en connaît pourtant les ravages qu’elles entraînent.”

    Une subvention serait elle une entrave au “sacro-saintes règles du marché” ?

    Subventionner un commerce n’est pas une solution et ne mettra pas fin aux règles du marché.

  47. @ Joseph

    Comment va tu l’ami ça fait un bail….je vois que tu es etabli a Saint Ouen…tu nou smanque a Marseille au club des anciens …au fait tu as un beau batiment rue des entrepreuneurs.. quel classe tu n’a pas changé a plus

    Ton pote Elie

      • SAINT-OUEN : Encore une urgence humanitaire
        33 REFUGIES D’ORIGINE INCONNUE S’INSTALLENT DANS LA MAIRIE

        Ils sont 16 femmes et 17 hommes. Depuis le 30 mars dernier, ils ont investi les locaux de la Mairie de Saint-Ouen et refusent obstinément d’en sortir. On ne sait trop d’où ils viennent, ni quel hasard les a menés jusqu’ici. On n’en sait guère plus sur leurs motivations.

        « Nous sommes apolitiques » martèle leur porte-parole, qui dit se prénommer William. Le gris de sa chevelure laisse entrevoir les terribles épreuves qu’il a dû subir avant de parvenir en ces lieux. « Ni droite, ni gauche, apolitiques ! » insiste-t-il encore. Nous nous efforçons de le croire, même si les discussions surprises çà et là permettent d’en douter…

        Comment sont-ils entrés ? C’est un grand mystère. Selon des témoins, ils auraient bénéficié de la complicité d’un grand brun portant lunettes et à l’allure sportive, et d’un petit chauve rondouillard à la mine réjouie. Mais depuis ce soir fatidique du 30 mars, malgré toutes les recherches, ces deux individus restent parfaitement introuvables dans toute la ville.

        Un point rassurant cependant : leur état sanitaire est tout à fait correct. Les trois-quarts d’entre eux semblent même plutôt bien nourris. Toutefois un long séjour en cette enceinte inadaptée pourrait vite leur nuire. Nous demandons à William : “Combien de temps pensez-vous rester ? – Des années s’il le faut ! – Et que pensez-vous faire durant tout ce temps à la mairie ? – Mais nous n’en avons pas la moindre idée !”

        Hier matin, l’ambiance était tendue devant le bâtiment. Soudain, un homme s’emporte : « Mais pourquoi ils ne vont pas plutôt à Levallois ? Expliquez-moi ! Ils viennent à Saint-Ouen où déjà y a la merde (sic) ! » Des propos brutaux et incohérents nés d’une émotion bien légitime…

        Certains d’entre eux, avec une touchante naïveté, ont voulu arborer une écharpe tricolore par dessus leurs guenilles (voir photo). Sans doute nous témoignent-ils par là leur attachement à notre pays, généreuse terre d’accueil, et leur espérance d’y recevoir compréhension et secours.

        Gageons que notre ville et ses édiles sauront ne pas les décevoir. Ni ces 33 là, ni les 165 Syriens du parc Edouard Vaillant.

  48. pour le 1er mai

    14h30
    devant le cinéma Bastille
    cortege commun des chômeurs
    et des intermittents

    13h30
    Mouvement de la paix angle de la ru du Frg saint-Antoine

  49. Francisco : 66

    c ‘ est quoi ce délire ? heureusement qu ils veulent resté pour le changement et le bien de notre VILLE
    c est d avoir perdu un fauteuil et la Mairie qui vous rends si agressfi Ils sont rentré à la Mairie sans mystére mais par nous les Audonniennes et Audonniens il y avait trop d injustice et un grand ras le bol de la Gauche Caviar
    arrétez vos recherches d’ un grand individu à lunettes et du petit chauve

    notre Maire et son équipe vont resté 6 ans et plus encore et ils ont de trés bonnes idées pour le bien de notre VILLE

    l Echarpe tricolore ils l ont mérité et acquis par nos votes pour le changement
    vous vous ne l avez plu
    on ne sera pas déçu de notre Maire et de son Equipe “33”

    voila ce que j avez à vous dire

  50. A Francisco post 66

    Les 33 réfugiés usent d’une expression erronée, me semble-t-il.

    Ils font des choix, ils émettent une ou des opinions, s’occupent de la vie de la cité, donc de la politique.

    Ils peuvent être apartidaires, c-a-d, n’appartenant pas à un parti politique.

    Il tient la route mon raisonnement ?

  51. @Francisco post66
    En limitant quelque peu vos abus de 33’export, vous n’auriez pas à confondre, de façon si déplacée, 33 réfugiés qui élisent domicile là où ils peuvent avec 33 candidats élus, par une majorité de domiciliés d’une commune, à siéger à la tête de leur mairie.

    D’autant lorsque l’on sait que l’ancienne occupante de cette mairie, trés attachée à la valeur d’un logement, n’a pas eu trop de mal à se refugier dans son Duplex privé bâti sur une ancienne parcelle préemptée au nom de l’intérêt général et toujours tenter d’exproprier ses voisins.

  52. @ BV 71

    Si ce que vous dites est vrai, concernant l’ancien maire de la ville, j’espère que le nouveau maire déposera plainte illico, je n’ose imaginer que nos impots servent à des intérêts personnels.
    WD sera jugé sur ces actes…

  53. Prince du Bourg 72

    mais c est un secret de polichinelle , tout le monde le sais

    et comme on dit il n y a pas de fumé sans feu

    bon week end

  54. Suite de mon post 68

    Là Bas Si J’y Suis a intitulé l’émission du 1er mai “Vive la paresse” en hommage à Paul Lafargue (1842-1911) auteur du “Droit à la paresse” publié en 1880.

    “« Une étrange folie possède les classes ouvrières des nations où règne la civilisation capitaliste. Cette folie traîne à sa suite des misères individuelles et sociales qui, depuis deux siècles, torturent la triste humanité. Cette folie est l’amour du travail, la passion moribonde du travail, poussée jusqu’à l’épuisement des forces vitales de l’individu et de sa progéniture… »

    Une courte rue de Saint-Ouen porte le nom de Paul Lafargue, de la place de la République à la rue Adrien Meslier.

    Une émission en chansons sur la paresse, avec un extrait du film La reprise du travail aux usines Wonder, un film de Jacques Willemont (1968), dans lequel l’ouvrière dit qu’elle ne veut pas reprendre le boulot.

    Ici
    http://www.franceinter.fr/emission-la-bas-si-jy-suis-vive-la-paresse

    ou


    http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2992

  55. @Prince du Bourg post72

    Je vous invite à consulter l’extrait vidéo du conseil municipal du 26 juin 2011 qui appuie à la fois mes propos et témoigne des compétences mensongères avancées par l’élu à l’urbanisme de l’époque auprès des élus du conseil municipal pour leur faire accepter le vote pour la mise en place d’un périmètre d’étude autour de la nouvelle propriété de l’ancien couple JR/MB cogérant de la ville. Édifiant !!

    https://drive.google.com/file/d/0B-4co61YNi58bzhJSjJ0c0tQeFE/edit?usp=sharing

    Je tiens également à vous informer que suite aux révélations faites durant ce conseil municipal. Deux actions en justice ont bel et bien déjà été lancées.

    La première affaire de justice, engagée par le garagiste cité lors de ce conseil et à qui la ville avait préempté son garage de façon abusive a été rendue courant novembre 2013 par le tribunal de Versailles en condamnant la ville, déboutée de tout recours, de trouver un accord amiable pour restituer le bien au garagiste, sous un délai limité au delà duquel elle serait sommée d’indemniser le plaignant à une amende cumulée à 4000 € par jour de retard.
    Une paille !?

    Tandis que la seconde affaire portant sur les conditions particulières d’acquisition du logement Duplex du couple des anciens élus acquis sur une ancienne parcelle préemptée vendue durant leur mandat.
    A ce jour, la justice n’aurait toujours pas instruit le dossier laissant penser que celui-ci soit aussi rangé dans le même tiroir qu’un autre dossier consacré à des emplois fictifs à OVL, cette fois.
    Une faille !?

    A suivre…

  56. A BV

    Aurais-tu la lettre de JR aux audonien(ne)s dans laquelle elle argumente et justifie l’achat de son duplex ?

    Si oui, peux tu la mettre sur un site à télécharger ?

  57. @ BV 75

    Cher BV vous me semblez bien renseigné, et c’est une bonne chose pour les échanges sur ce blog.
    Je suis favorable à une classe politique propre, sans affaires, ni profits sur le dos des habitants (surtout les plus modestes).
    C’est une question de principe car le niveau des élus en général n’est pas du tout au niveau des responsabilités que le peuple leur a confié.

    Je pense donc que notre Maire fera sortir les affaires, mais si d’ici 5 ans rien n’est sorti, je pense que nous pourrons considérer qu’il y avait beaucoup de désinformation et ragots.

    Comment un ancien édile de cette ville pourrait être aussi prospère, riad à Marrakech, maison en province et duplex sur la ville sans que le fisc n’y mette son nez….WD ira-t-il jusqu au bout ?
    Je ne le pense pas.

    Mr Balkany en sait quelques choses, la politique ne protège que lorsque son propre camp est au pouvoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *