Sous le sceau de la Justice

Meeting PS 10 2

En campagne électorale, tradition oblige, la visite de personnalités de premier plan est toujours utile surtout pour les candidats comme Karim Bouamrane avec une notoriété un peu limitée dans notre ville face à la Maire sortante. Visibilité et bain de foule sont donc au menu d’une nouvelle soirée électorale pour la petite coalition qu’il chapeaute avec fébrilité[1].

Si la présence d’un ministre n’est pas forcément très performante sur le plan électoral par les temps qui courent, la venue de Christiane Taubira[2], grande dame du gouvernement incarnant le courage et la compétence, est forcément un choix habile dans une ville comme la nôtre[3]. Mais une hirondelle ne fait pas le printemps[4].

Pour l’heure, l’essentiel sera ailleurs. Nous devrions à cette occasion découvrir le programme des socialistes et de leurs alliés (concocté à huis clos). N’en doutons pas, il ne manquera pas de nous surprendre au regard de leurs actions ses dernières années au sein de l’équipe municipale ou tout simplement au vu de ce qu’ils ont défendu publiquement jusqu’ici.

Nous aurons également le plaisir de (plus ou moins) découvrir l’équipe qui portera ce projet avec la lourde tâche, pour ses principaux acteurs, de peut-être devoir composer (pour gouverner ensemble) avec les ex frères ennemis du Front de Gauche [5] sous la houlette de Jacqueline Rouillon.

A suivre donc avec attention.



[1] dont le petit PRG local pour lequel les militants (et même les adhérents) se comptent sur les doigt d’une main, le MRC encore plus réduit tout comme les fantomatiques associations « Convergence Citoyenne » ou « Ensemble pour Saint-Ouen » ou encore le mystérieux MGC qui vient d’apparaître dans la petite collection de logos d’un attelage incertain.  Ledit MGC est semble-t-il un groupuscule de Romainville autour de son Maire (ex PC) Corinne Valls sans aucun rapport avec Saint-Ouen comme en atteste son site officiel http://mouvementgauchecitoyenne93.wordpress.com, (à voir aussi :  http://fr.cyclopaedia.net/wiki/Mouvement-de-la-gauche-citoyenne,). A trop en faire…

[2] Ministre delà Justice, ancienne candidate à la Présidentielle, membre du Parti Radical de Gauche. Dans un tract de campagne aux cantonales de 2011 « Déverrouillons, Saint-Ouen », le candidat local du PRG à Saint-Ouen, Olivier Decrock, posait en photo à ses côtés avec ce message de C. Taubira : «  Olivier s’attache à défendre un modèle de développement responsable, destiné à préserver Saint-Ouen des dérives du capitalisme financier »

[3] On pourrait aussi y voir un message subliminal à l’égard de la Maire sortante toujours un peu engluée dans une plainte sur son supposé emploi fictif à l’OVL.

[4] De Claude Bartolone à… François Hollande, on se rappellera notamment du défilé des « éléphants » du PS à Saint-Ouen en soutien à la candidate PS Elise Boscherel aux cantonales de 2011 pourtant battue par el Maire (d’une courte tête) faute d’avoir rassembler localement toutes les forces de gauche opposées à Jacquelien Rouillon.

[5] avec qui on commence à s’échanger quelques amabilités comme l’atteste la réponse du berger (B. Leroux) à la Bergère (P. Fost) en attendant de redevinir amis.

lettre de paulette lettre Leroux

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

12 réflexions sur « Sous le sceau de la Justice »

  1. Gouvernance et transparence seraient au menu concocté par Ambition Nouvelle.

    Le mot gouvernance a aussi été mis à l’écran dans la dernière réunion de la liste citoyenne de droche (contraction de droite et gauche) de WD.

    RAPPEL sur la gouvernance

    Alain Deneault a commis un livre : “Gouvernance : le management totalitaire”, éditions Lux, 2013

    Un entretien vidéo de 15 mn
    https://www.youtube.com/watch?v=8WQ–D9YWxE

    Dans une émission de radio canada entre 16è mn et 27è mn
    http://www.radio-canada.ca/widgets/mediaconsole/medianet/6580021

    Le 18 février 2012, Alain Deneault évoque aussi la gouvernance dans un entretien avec Ruth Stegassy dans l’excellente émission Terre à Terre sur France Culture, consacré aux livres « Noir Canada, corruption et criminalité en Afrique » (Ecosociété, 2008) et de « L’économie de la haine » (Ecosociété, 2011)de Ruth .

    Ici
    http://www.franceculture.fr/emission-terre-a-terre-noir-canada-2012-02-18

    ou là
    http://terreaterre.ww7.be/noir-canada.html

    Le mot gouvernance appartient à la LQR

    “De modernité à gouvernance en passant par transparence, réforme, crise, croissance ou diversité : la Lingua Quintae Respublicae (LQR) travaille chaque jour dans les journaux, les supermarchés, les transports en commun, les « 20 heures » des grandes chaînes, à la domestication des esprits. Comme par imprégnation lente, la langue du néolibéralisme s’installe : plus elle est parlée, et plus ce qu’elle promeut se produit dans la réalité. Créée et diffusée par les publicitaires et les économistes, reprise par les politiciens, la LQR est devenue l’une des armes les plus efficaces du maintien de l’ordre.”

    http://www.dailymotion.com/video/xifxbl_lqr-la-propagande-du-quotidien-1-3_news

    http://www.dailymotion.com/video/xify5p_lqr-la-propagande-du-quotidien-2-3_news

    http://www.dailymotion.com/video/xifylr_lqr-la-propagande-du-quotidien-3-3_news

    • @ Jym

      Vous nous gavez un peu avec le terme gouvernance sur lequel vous dissertez sans fin.
      A Saint-Ouen il faut changer de gouvernement et aussi de façon de gouverner la ville. Fond et forme. Qui sont d’ailleurs intimement lié.

  2. je propose une approche exhaustive du terme gouvernail… rien que pour te gaver IDSTG!

    Enfin! t’es pas obligé de lire les liens; un peu de gentillesse…. et la tendresse bordel!

  3. Ah oui, j’ai du dire une connerie: le modérateur doit sans doute se goinfrer les textes proposés dans les liens?
    Bon ben tant pis, je retourne sur “Audoniens. com”….

  4. Tant que des politiciens se penseront en grands patrons d’une entreprise, considéreront les habitants comme des moutons tout justes capables de les suivre et se taire, on aura les politiques qu’on mérite!

  5. @ paco Daussat
    Le gouvernail d’étambot est apparu au XIIéme sur les cogues.
    Ne pas confondre avec l’expression latrine “Le goût vermeil des belles tantes du XIIéme*est apparu dans les gogues.”
    * du bois de Vincennes pour être précis

    Si vous souhaitez plus d’information sur l’école de Prague, le cercle linguistique de Prague, je vous conseille de tendre vos liens vers ru-wikipédia, certains articles vous le verrez ne discutent pas du fond ou de l’action mais uniquement de la symbolique des mots employés.
    C’était un sport courant dans les administrations soviétiques et cela influencera l’agit prop.

    I ne faut pas confondre Alain Deneault avec Gilles Vigneault.
    Oh, Canada…
    http://www.funnyordie.com/videos/3e88da6a82/william-shatner-sings-o-canada
    I love the final sentence.
    I’m serious.

  6. Amabilités épistolaires Fost–Leroux (cf. note n°5 en cliquant sur chaque lettre pour la lire distinctement)

    « Diviseur de la gauche ! » C’est tout ce que Paulette Fost trouve à opposer à la liste Leroux/Bouamrane et consorts. Depuis 20 ans, elle n’a rien appris.

    C’est pour contester sa façon bien PC stalinien de gouverner SO que nous avions créé, en 1995, l’association Initiative et Démocratie à Saint-Ouen (cf. archives sur ce blog). Nous ? Un certain nombre de militant.e.s de gauche, de sensibilité communiste, d’extrême gauche, écolo ou alternatifs mais essentiellement de simples citoyens dans la sphère associative. On ne croyait plus à la révolution mondiale. Mais nous ne voulions pas mourir idiot.e.s pour autant. Comment faire ? S’engager à une échelle où on a les meilleures chances de voir le rapport de cause à effet entre ce qu’on fait et ce que cela donne : l’échelle municipale. On y trouve d’ailleurs toutes les contradictions du monde entier au pas de sa porte, suffit de regarder de près. Donc intervenir, interpeller la municipalité de SO.

    Premier acte : un questionnaire de, eh oui, 150 questions interpellant la Muncipalité, diffusé dans toutes les boîtes aux lettres à SO, et bien sûr aux partis politiques du Conseil municipal. Pas de réaction. Nous avons ensuite formulé « 15 propositions pour une véritable démocratie locale », et rebelote que dalle ! Et là, une lettre du 1er secrétaire de la section du PCF de SO qui nous reproche d’être des « diviseurs de la gauche », un « groupe d’individus », « quelle représentativité ? ».Nous n’avions nullement l’idée de présenter une liste électorale. Mais comme le PC nous cause ainsi, méprisant, eh bien chiche, va falloir la tester, cette représentativité.

    Deuxième acte : on monte une liste (de 43 noms) et lui donne le nom Soigne ta Gauche ! Elle est malade de ce méli-mélo d’autoritarisme-dogmatisme-bureaucratisme-inefficacité, et il faut quelques coups de gauche bien sentis pour la démocratiser et la rendre attractive.

    Troisième acte : au 1er tour, on obtient tout de go 6,6 %). Perturbé, le PC ne sait quoi faire. C’est bien après qu’on apprend qu’ils avaient envisagé de nous proposer une liste commune au 2e tour. On a mordu sur leur électorat, donc ils nous respectent. Pour la municipale d’après (2001), c’est le PC qui nous approche. Une courte majorité d’entre nous est pour y répondre, et c’est la scission à ID-Soigne-ta-gauche.

    Quatrième acte : après 6 ans de mandature, avec Eric comme maire-adjoint au Développement économique commerce marchés, et proches des Verts, nous nous trouvons éjectés en 2008 : trop de critiques publiques, pas assez de suivisme, trop de questionnements. On préfère le « Mars » et LO.

    Cinquième acte : nous poursuivons les intervenons sur notre blog devenu un forum de débat politique local un peu incontournable. Et entretenons la réflexion sur nos thèmes, notamment sur la démocratie locale, en cherchant le rapprochement avec les autres forces de gauche. Objectif, préparer une alternance à gauche.

    Sixième acte : été 2012, nous proposons une réflexion commune à la gauche non inféodée au système Rouillon. Après quelques vagues rencontres avec Bouamrane pour le PS, c’est, en avril 2013, la convocation par Bouamrane posant en chef stratège chef de vente. Non merci la logique d’appareil. Ni participation, ni soutien.

    Et si Paulette Fost, au lieu de toujours prôner et pratiquer le monolithisme style PC, avait engagé le dialogue des 1995 ? SO n’aurait pas perdu 15 ans pour inventer, à son échelle, la démocratie
    participative, pour prendre cet exemple.
    Et les gens d’ASOEA, se réclamant de gauche, n’auraient probablement pas eu l’idée de se mettre avec la droite et son William pour faire de la politique autrement.
    Et maintenant que le PS a marre du monolithisme reconduit par JR, Paulette re dégaine les « diviseurs de la gauche ».

    Une question, Madame Fost : Il n’est pas exclu qu’au soir du 1er tour, nos Nouveaux Ambitieux devancent JR d’une courte tête. Est-ce que vous allez appeler au fameux « désistement républicain », donc appeler à voter Nouveaux Ambitieux ? Ou allez-vous prendre sur vous d’être diviseuse de la gauche, pour de vrai cette fois ?

    Je comprends que vous ne répondrez pas de suite. On n’est pas pressé, on le saura le 2 avril.

    Ingolf Diener (ID-stg)

  7. Ingolf,même si je qualifierais, en 95, le PC plus de sectaire que de “stalinien”,je partage ton analyse.Mais tout ça ne m’éclaire pas sur “le moindre mal” pour lequel voter.Le seul résultat de ces 19 années,c’est que les partis institutionnels(même si certains à droite avancent masqués)ont réussi,pour un temps,à empêcher toute expression citoyenne d’exister et encore moins d’être représenée puisque son seul élu,M.Keita,a rejoint EELV.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *