CARA ça déménage…

cara

Le Centre d’Accueil et Rencontres Audonien, alias notre vieux foyer de jeunes travailleurs (FJT) construit en 1975, avec ses 190 chambres pour les 18-25 ans conçu par  l’architecte Paul Chemetov devrait bientôt disparaître. Un peu comme la patinoire (construite elle en 1979), ce bâtiment a mal vieilli du fait de sa conception et surtout de l’absence de réels investissement pendants plusieurs décennies.

Le chômage massif des jeunes et la précarisation de leurs emplois, ont souvent contraint à prolonger au-delà des limites contractuelles de durée et d’âge pour l’« hébergement temporaire » de jeunes audoniens.  Avec parfois une insolvabilité sans solution de « sortie » compliquant la gestion de cet équipement municipal[1] devenu de fait un hôtel social.

Ce secteur à l’angle des rues Albert Dhalenne et Adrien Meslier doit en effet être complètement remanié dans le cadre de la ZAC des Docks. L’ensemble du site devrait accueillir dans la tour de 13 étages actuelle (dont seule la structure serait conservée[2]) du logement intermédiaire avec à proximité des bâtiments neufs comptant une quarantaine de logements en accession et une vingtaine de logements sociaux. Les travaux sur la tour devraient être engagés d’ici quelques mois.

futur FJT

futur FJT

La ville qui a programmé dans les Docks un nouveau foyer de  jeunes travailleurs de 150 chambres (livrable en 2015)[3] a décidé finalement de vider progressivement le CARA de ses occupants pour fermer l’établissement. Les problèmes récurrents de sécurité et de mises aux normes (ascenseurs, électricité…) sont devenus semble-t-il un problème majeur interdisant de jouer les prolongations.

Si on peut supposer (et espérer) que les jeunes audoniens ont pu prioritairement être accompagné pour trouver des solutions acceptables sur la ville, il semble que les derniers occupants soient mis en demeure de partir sans solutions satisfaisantes (ou sans solution du tout[4] ) d’ici la fin du mois.

Une situation qui a  conduit les intéressés à protester et à engager une action avec différents soutiens[5] autour du collectif autour du Collectif des résidents du CARA qui appelle à une manifestation devant la mairie ce mercredi 29 janvier à 17h30.

Comme le souligne à juste titre certains sur ce site, la ville[6] ou du moins la Majorité actuelle serait bien inspirée de s’exprimer en donnant des explications claires et précises sur ce dossier.

EPS


[1] la gestion financière a été transférée à l’association ALJT qui gèrera également le nouveau foyer

[2] une solution choisie pour différentes raisons dont la propriété intellectuelle de l’œuvre architecturale.

[3] A l’angle de la rue Clef des Champs et du Cours (ex rue ) des Bateliers au sein de l’îlot Nexity (H1), l’ALJT (http://www.fjt-idf.fr/FJT-municipal-CARA.html, )qui assure désormais la gestion financière du CARA étant le futur gestionnaire du nouveau foyer à quelques centaines de mètres.

[4]  notamment pour ceux avec à priori avec des dettes de loyers.

[5] dont notamment la mouvance alternative et l’extrême gauche (http://paris-luttes.info/rassemblement-contre-l-expulsion-d, )

[6] On trouve encore sur le site de la ville une belle publicité pour le foyer qui mériterait peut-être l’attention de nos « chers » communicants officiels (http://www.so-jeunes.fr/so-infos/se-loger/logement-etudiant,)

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

22 réflexions sur « CARA ça déménage… »

  1. pourquoi avoir attendu que ce foyer si indispensable aux jeunes et moi jeunes dans la précarité tombe en ruine

    que font devenir ses personnes dans l attende de l autre foyer en 2015 ?

    dites moi

  2. Merci eps pour ces éclaircissements!

    Il est clair qu’en n’ informant pas la population sur de vrais sujets dans le jso, nous ne pouvons que croire ce que l’on nous raconte : un hôtel m’a t-on dit, mais c’est peut être ce que tu entends lorsque tu parles de logements” intermédiaires”

    La ville lorsqu’elle s’attaque aux logements insalubres , demande aux bailleurs de respecter les lois (aucune expulsion) et de reloger les résidents le temps des travaux de réhabilitation!!

    Qu’elle s’applique donc les mêmes règles!!

    Que l’immeuble soit en ruine c’est, effectivement, problématique mais cela aurait pu attendre fin mars , à moins qu’il y ait une menace d’écroulement dans ce cas ça concerne tous les audoniens.

    On propose des hébergements d’urgence aux familles en difficulté, et ces jeunes en situation précaire ne pourrait il pas profiter de chambre d’hôtel dans l’attente d’accéder à du logement social : l’hôtel forest hill accueille de nombreux parisiens envoyés par les services sociaux!!

    Sur 160 résidents, cela concerne une trentaine de personnes je crois!!!

    C’est tout simplement inadmissible et inhumain, le béton a pris le pouvoir dans cette ville!!!

    On prépare le terrain pour de futurs parigos,bobos et on vire nos jeunes ouvriers!!!!

    • @ Saly

      Il y aura bien un hôtel, mais pas comme envisagé un moment, dans la tour elle-même. Même “désossée” complètement la structure ne serait pas compatible avec les contraintes d’un programme hôtelier. l’Hôtel sera donc constuir à côté.

      Le logement “intermédiaire”, c’est du locatif avec des niveaux de loyer “intermédiaires” entre le marché social et “libre”. Loyers et niveaux de ressources sont plafonnés.

      A priori la situation liée à l’état du bâtiment est depuis longtemps critique notamment concernant les ascenseurs et donc la sécurité incendie.

      Le départ progressif des résidents est, sauf erreur, engagé de longue date. En toute logique si des nouvelles conventions ont été signées depuis ce devait être précaire et sur des période très courte.

      Autre problème il y a peut-être des dettes de loyers pour certains occupants se qui compliquerait un peu les choses pour une solution de sortie

      Bref, Il faut donc être attentif et exigeant mais faire attention à ce qui se dit (ou pas) dans cette affaire délicate.

      EPS

  3. C’est un foyer municipal : ne sont ils pas obligés de les reloger?

    Si certains jeunes connaissent des difficultés de paiement des loyers :
    Ont ils pu rencontrer les AS de ce secteur?
    Leur a t-on constitué des dossiers fsl?
    Il s sont jeunes et peuvent prétendre à certaines aides!!

    Et on prétend vouloir accompagner la jeunesse dans cette Ville?Belle illustration.

  4. c est vrai aussi pour le Stade Bauer, la patinoire , des centres de vacances
    mais la on parle de Foyer et
    la oh malheur je viens de lire que le futur foyer sera dans les DOCKS il va y en avoir un
    il est vrai que ce sera mieux que de dormir , vivre dehors

    mais bon maintenant ils n auront pas le choix

  5. “Un foyer loin de tout dans les Doks pour un bel hôtel prés de tout”, voici une pensée urbanistique de haut vol bien représentative des urbanistes et décideurs à deux balles.

    Rappelons que la ville a été étudiée et mis en coupe réglée.

    Que les Audoniens se tapent ruines et friches n’a aucune importance pour nos édyles et promoteurs ou archi assermentés.

    A saint-ouen, la pierre doit rendre sang et ors et quelques larmes.

    • @ Taquet

      On vous signale que le “près de tout” (ancien site CARA) et le “loin de tout” (nouveau foyer) seront distant d’environ 400 m à vol d’oiseau et pas beaucoup plus plus à pied. Quant au “tout”, tout dépend de ce que l’on y met. En dehors du métro, un peu plus loin mais avec en plus la ligne grand paris express (14),nous serons plus près du parc et de nombreux commerces et services au pieds des nouveaux immeubles jouxtant le foyer.
      La question sera surtout qu’un vrai foyer ne prendra forcément que des jeunes plutôt “intégrés” (formation, stage, CDI, étudiant) et difficilement les jeunes en “galère” (précaires, sans formation, ni diplôme, pas solvable…) qui relève plutôt d’un hôtel social.

  6. “L’humain d’abord”, qu’ils disaient! Ah bon, parce que ces gens qu’on fout dehors en pleine trêve hivernale, ce ne sont pas des humains? Ils ont des dettes de loyers, et alors? Pourquoi on a attendu d’en arriver là, pour pouvoir les foutre dehors? Lamentable!

  7. voila ce qu’on trouve sur le site de la ville “so-jeunes” et au-dessus c’est les photos sauf erreur du foyer neuf à côté rue A. Dhalenne.
    Pas un mot sur la fin programmée et les séjours qui ne pourrait qu’être de très très courte durée.
    Rien évidemment sur le futur foyer des Docks…
    Normal !?

    • @ Jerry

      A force de naviguer sur le net vous vous éloigné de notre base-vie. A moins qu’il y ait un rapport subliminal.
      Essayez plutôt de retrouver Tom.

  8. et si cette méga opération du CARA, ca servait pas en fait à renflouer les caisses de l’OPHLM en vendant à prix d’or ce miniscule terrain à des promoteurs aux dents longues ?
    c’est bien connu que l’OPHLM a besoin d’espèces sonnantes et trébuchantes vu son bilan économique actuel…

  9. @ id-stg
    Je surfe sur les tendances, à défaut d’un Jules, adopte un bédouin.

    Sublime le silence de ses pas.
    Le petit homme est loin.
    Et tout cela est bien.
    La caravane s’en va.
    La porte est close.
    De l’empire des roses.

  10. @ Jerry F
    Vous savez, rien n’est plus comme avant;
    “Quand passent les cigognes” est devenu “quand passent les six cognes ?”..! Drôle d’époque.

  11. Les jeunes du CARA ont été reçus par les élus Giunta et Planque. le ton selon les premiers fut peu amical et trés tendu.

    Dans un tract, les résidents qui refusent leur expulsion apportent des infos : Cara vendu à un promoteur doit être remis vide.

    Prochaine étape, rassemblement lundi 3 février à 17h30 devant la mairie au moment où se tiendra le conseil muncipal.

  12. ce midi j ai rencontré un jeune qui vivait a CARA qui m a donné son trac m expliquant que le foyer à été vendu à des promoteurs “SES VAUTOURS “et doit étre livré LIBRE et que déja certains d entre eux sont déja dans la rue

    ils ont demandé le maintien dans ce foyer a la MAIRIE jusqu a qu une SOLUTION soit trouvé AUCUNE REPONSE n a été apporté à leur revendications
    c est pour cela qu un RASSEMBLEMENT aura lieu le LUNDI 3 Février 2014 devant la Mairie à 17 h 30
    VENEZ NOMBREUX , ILS COMPTENT SUR NOUS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *