Arbophiles radicaux

Projet-Marmottan-500x368IMG_5468IMG_5470

Un petit  collectif de défenseurs intransigeants des arbres du square Marmottan vient de surgir avec distribution de tracts et affichettes. Ils refusent l’abattage (quelquefois avec un seul t) de quelques arbres. Ils s’insurgent que « la Mairie passe en force, et ne prévient les citoyens que 3 jours avant » de cet aspect du réaménagement.

Visiblement , ils n’ont pas ou peu participé à la concertation, sur la réhabilitation de notre vieux square et qui a démarré dès février 2012.

Manque d’information notoire ? Consultation trop confidentielle ? Mauvaise gestion du temps ? Sans aucun doute.

Il reste que ce projet (dont on parle depuis 20 ans) de bonne qualité et financièrement raisonnable a été travaillé très en amont et dans la durée (cf. notre article du 15 décembre 2012 sur ce blog : « Le réveil de Marmottan »).

Le réaménagement qui diminuera sensiblement le minéral au profit du végétal passe effectivement par le remplacement d’arbres malades ou mal placés comme plusieurs vieux platanes trop près d’immeubles riverains. Au final le cadre arboré caractéristique de ce square des années 30 sera préservé et mis en valeur.

Une situation connue de tous les participants à la concertation et annoncée dès l’origine. Fort heureusement et jusqu’à preuve du contraire personne n’envisage de couper des arbres pour le plaisir.

En tout état de cause le peu d’attention du journal municipal sur ce projet emblématique  en cœur de ville explique à l’évidence nombre d’incompréhensions. Il serait heureux de revenir de manière complète et détaillé[1] sur ce dossier alors que le démarrage des travaux (annoncé au printemps 2013) commence enfin.

EPS

IMG_5479IMG_5477IMG_5471

[1] Pour les amoureux des arbres (dont nous sommes), soyons précis selon les informations dont nous disposions (ayant participé activement à la concertation de bout en bout ) :12 arbres ont disparus depuis des lustres et seront «remplacés »,  34 à « faible valeur paysagère ou fragile » (comprendre grand arbustes, espèces disparates entre deux platanes…) sont « à renouveler » et 41 sont conservés en l’état (notamment bien sûr les grands platanes).

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

17 réflexions au sujet de « Arbophiles radicaux »

  1. « arbres malades  » : malades est le faux argument utilisé habituellement pour se débarasser d’arbres effectivements mal placés aux yeux de certains…

    A SO c’est devenu une habitude de justifier les abattages d’arbres par les soit-disant consultations démocratiques ne concernant qu’une minorité et qui ont toujours lieu en semaine , à une heure où les gens ne sont pas encore revenus du boulot.

    Ceci a permis de justifier l’abattage des arbres de la rue Debain (remplacés par rien du tout), du square Hellbroner (si nu aujourd’hui) et tellement d’autres… Et comment peut-on comparer l’abattage d’arbres de plus de 20 ans par des plantations d’arbustes rikiki pour lesquels il faudra attendre 20 ans pour que cela ressemble à quelque chose ?

  2. ces arbres on plus de 100 ans et se sont NOS ARBRES et EUXveulent les faire ABATTRE MAIS DE QUEL DROIT ? ce son EUX qui sont MALADES et non nos ARBRES ils n ont que ca à faire faire C…le monde avec leur C….vivement qu ils DEGAGENT TROP C EST TROP

  3. le remplacement des arbres abattus au square Marmottan,me fait penser à une autre destruction programmée à St-Ouen:le stade municipal-depuis 1909,toutes les équipes municipales avaient entretenu ce stade,l’avaient modernisé….jusqu’aux années récentes–lorsque la tribune »Joliot Curie »a été démontée(détruite!)la municipalité avait annoncée sa reconstruction(article du Parisien)….on connait la suite!

  4. Pour le parc de l’entente…

    Les travaux de transformation du parc Marmottan ont débuté, et soulevé une vague de réprobation de nombreux habitants. Un collectif s’est créé pour sauvegarder les arbres menacés d’être abattus mais aussi pour sauver l’âme de ce petit square. Le projet prévoit en effet :
    – L’abattage d’arbres presque centenaires (les condamnés ne sont pas tous malades, nous avons vu le rapport phytosanitaire)
    – La destruction du bassin central et la mise en place d’une grande pelouse rectangulaire
    – La mise en place d’une dalle de béton avec brumisateur à l’entrée du parc
    – Un jardin de collection (nom pompeux pour quelques espèces non indigènes, donc des cyprès)
    – L’installation de bancs en métal (froid l’hiver, brûlant l’été)…

    Pour plus de détails, voir la lettre ouverte à madame la maire que nous lui avons adressée, il y a quelques jours.…

    Précisons qu’au départ il ne devait être question que d’un réaménagement du square, qui a bien besoin d’un coup de neuf. Mais au final c’est une transformation radicale du square. Qui a perdu toute son âme. Froid, anonyme, anguleux, le parc ne devient plus qu’un passage.

    Des réunions de concertation ont été organisées… Mais seules cinq, parfois sept, personnes y ont assisté. Pourquoi si peu de monde pour un sujet qui, visiblement, touche sincèrement de très nombreux habitants. Comment madame le maire a-t-elle informé les très nombreux usagers du parc qui lisent mal le français… ? Les locataires de la maison de retraite ont-ils été consultés ?

    La mairie a reconnu que la communication concernant le réaménagement du parc avait été défaillante. Et au final c’est le projet de 5 personnes qui a été adopté.

    Aussi, les panneaux affichés sur les grilles du parc qui mentionnent que ce projet est le fruit d’une concertation avec la population sont mensongers. Idem pour les espèces de plantes censées être replantées. Nous avons vu le projet. Et la flore y sera bien pauvre.

    Il faut trouver d’autres outils pour faire émerger une vraie démocratie participative, et pas à huis clos.

    Imaginons ce que pourrait être ce parc, vivant, joyeux, avec des jardins sauvages, potagers, où toutes les générations pourraient se retrouver, une fontaine toute simple, un petit amphithéâtre pour que les enfants ou ados puissent y faire de spectacles… Et imaginer tout cela en respectant les arbres. Et pas « on rase tout et on recommence ».
    Morgane Garnier, qui pilote le projet, organise à la mairie une réunion d’information pour faire le point sur l’avancée des travaux. Nous souhaitons un moratoire pour que le projet soit repensé, ensemble, sereinement… Que ce parc soit celui de l’entente, pas celui de la discorde.

    Le collectif no-abattage

  5. post 5
    On a déjà connu les concertations pour le jardin du RER, jardin minéral… lieu de la T-O-L-E-R-A-N-C-E a haut prix, quand les néo babs dont je faisais parti, s’échinaient à proposer un aménagement de l’existant, genre jardin anglais naturel, suivant les pentes douces de l’endroit etc etc… J’t’en foutrait du naturel!!! A quoi ça sert la nature si on peut pas la contraindre; genre mer d’Aral, bon diou la sale bête qui s’vide de son eau et laisse les chalutiers échoués à vingt borne de la où la mer s’est retiré.
    Franchement, Morgane G est fort agréable, mais elle pilote où initie le projet? Là où il pourrait y avoir plus de démocratie ( participative ) , tant les expériences précédentes ont été lamentables, les citoyens ne se bougent même plus. Pour emporter la conviction, la mairie mobilisera quelques assos amies, fera de belles photographies de l’inauguration, et en fera sa couverture de « notre » journal avec un titre du genre: « ça bouge à St-Ouen, avec des arbres tout neuf dans la ville » , dans la dernière ligne droite avant les élections! Merci qui? Merci Jacquotte!

  6. Encore une preuve que EELV ne servent a rien ….ils auraient pu etre a l’avant garde de cette revendication…. ce sont vraiement des pasteques a savoir vert en la surface mais …..rouge à l’interieur…

  7. Post 5 / collectif no-abattage
    Je pense avoir quelques éléments de réponse à vos interrogations.
    Pourquoi aussi peu de monde aux réunions de concertations ? Parce que les audoniens s’en fichent, tout simplement. La mairie a fait son job : courrier posté dans les boîtes à lettres, panneaux à l’entrée du jardin etc. Il vous faudrait quoi de plus pour présenter le sujet ? Une bande dessinée ? Des tracts en arabe ? Un panneau en braille ? Des annonces au métro Garibaldi ? Les 5 / 10 personnes que vous évoquez n’étaient certainement pas représentatives des utilisateurs du parc, en quoi est-ce un problème ? La seule voie pour les abstentionnistes est d’accepter les propos de ceux qui ont parlé, c’est trop facile de se radiner à la dernière minute en prétextant une absence de concertation. Notez bien que je ne me penche pas sur le fond (je n’ai pas d’opinion particulière sur ces aménagements) mais sur la forme. Il est faux de croire que la démocratie (locale) passionne ici les foules, ce que je regrette par ailleurs. Nous ne sommes ni à Montreuil, ni à Passy. Mais ne reprochons pas à ceux qui l’organisent de ne pas mettre les moyens, et reconnaissons que la population n’avait pas envie de s’exprimer, ce que l’on constate également dans certaines visites de quartier et autres réunions d’information…

  8. @ no-abattage 5
     » Comment madame le maire a-t-elle informé les très nombreux usagers du parc qui lisent mal le français… ? »
    Ce ne serait pas un peu…too much?

  9. @ Dumez 8

    Bonsoir Mr Dumez

    Je ne partage pas votre point de vue

    J’ai assisté au vernissage (concertation bidon organisée par la mairie) et je peux vous dire que la mairie n’avait pas du tout fait son travail

    L’agence de promotion urbaine s’est planté et les services de la mairie ont été incompétent à œuvrer écologiquement

    Incompétent dans la forme : pseudo concertation, langue de com bas de gamme et fils de pub au rabais

    Incompétent dans le fond :le problème du manque d’espace vert à Saint Ouen est un vrai problème, ce n’est pas une lubie d’écolo attardé Saint Ouen a l’un des plus faible taux d’espace verts d’Europe

    Comme d’habitude la mairie avait déjà signé les plans avant la concertation

    Prendre les gens pour des cons est une méthode qui a fait ses preuves à Saint Ouen

    Pourquoi une démocratie locale quand la démocratie n’existe pas ?

    Quand aux quidams qui ont eu un sursaut d’écologie en taguant les murs du Parc, je craint que leurs motivations premières étaient plus politico-artistiques qu’écologiques

    Je vous souhaite de passer de bonne Vacances, pensez à ceux qui vont rester ici…au vert

  10. @ Dumez

    Bonsoir Maître

    Vous écrivez: « Nous ne sommes ni à Montreuil, ni à Passy »
    Je tiens à vous ferais remarquer que cela ne rime pas

    Pour la masse Saint Ouen de loin c’est Dallas
    Les enfants d’ici ne sont pas de Passy
    Les mômes ici sont élevés sur la paille
    Conditionnés à l’art par Maître Renard
    ils font dans le trois feuille
    Les enfants d’ici ne sont pas de Montreuil

    Le pauvre se porte bien, cette année c’est tendance
    Et vous cher ami ? Amitiés à Nicole & Jacqueline

  11. com 8 : je n’ai jamais reçu de courrier dans ma boite aux lettres sur les réunions concernant le parc.

    De toute façon, comme je l’ai déja dit, ces réunions se tiennent en général à une heure où la majorité des audoniens qui travaillent ne sont pas encore rentrés. L’envoi de questionnaires auxquels les habitants pourraient répondre me semble être une meilleure méthode si on veut consulter et si on ne consulte pas c’est simple : les habitants tiennent au peu d’arbres qu’il ya et souhaitent la plantations de beaucoup d’autres…

    S’il ya bien un terme qui me fait peur aujourd »hui c’est celui trés utilisé dans l’équipe municipale de « requalification » : jusqu’à présent ça s’est toujours traduit par l’abattage d’arbres anciens et dans le meilleur des cas par le remplacement sous forme d’arbustes ou de conifères voire par rien du tout.

    • D’après ce que j’ai entendu chez des fonctionnaires municipaux, D. Maunoury et une petite troupe de bobos gauchos se sont invités à une réunion en Mairie organisée par Mme Garnier avec les gens qui ont participés aux ateliers.sur la rénovation du square.
      Ils auraient un peu foutu le souk et essayer de dézinguer le projet sans succès.

  12. j ai volontairement pas participé à la réunion parce que je n aime pas être trompé :
    défaut d’info.
    pas de cr de réunion.
    refus manifeste d aborder la place et le rôle des personnels
    quasi pas de prise en compte des remarques et propositions
    décisions visiblement prises avant…

    Je le rappelle ici. MG s ‘est vu discerner la poubelle d’or pour des faits similaires square helbronner.

    En bref, un square n est pas une plaine de jeux. Ras le bol des opérants extérieurs onéreux et suffisants et des élus absents.

  13. Par courriel reçu l’info que, 2 panneaux d’affichage Plaine Commune indiquent le démarrage de travaux le 9 février pour un montant de 652 000 Euros

    Est-ce la continuité de ce qui avait été décidé, modifié sous la majorité précédente ?

    Aucun article (sauf si je m’enduis d’erreur) dans le JSO de janvier n’était consacré à ce square.

    Alors la communication envers les habitants ?

  14. Ce matin, vendredi 25 mai 2018, l’action d’un groupe forcené d’activistes audoniens pro arbres, des arbophiles radicaux, des green-blocks a permis l’arrêt de la coupe des branches des arbres du square Marmottant auxquels restaient des feuilles.

    Avant cette action citoyenne, les jours précédents les autres arbres ont été élagués en bonne et due forme conformément à l’ordre donné-validé.

    A l’approche de l’été et des fortes chaleurs, cet élagage n’est pas des plus judicieux, n’est-il pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *