Grosse Villa

L’ancien site industriel « Ouvrard Villars et Guilux »[1], 65 rue du Dr Bauer a été confiée depuis quelques années à la Semiso pour une vaste opération d’aménagement urbain à dominante logement. Après quelques rebondissements et modifications des intentions initiales, le projet arrive aujourd’hui dans sa dernière phase.

Un programme social  de 84 appartements de notre Office Hlm, répartis dans des petits plots de petite hauteur (R+2 ou 3), vient en effet d’être livré en fond de parcelle[2] avec ses deux petites rues qui seront prochainement inaugurer.

On entre désormais dans une phase décisive avec la réalisation d’un immeuble sur rue comptant 51 logements en accession à la propriété  et d’une résidence de tourisme  social avec ses bureaux [3] par le promoteur Inter Construction. Démarrage des travaux au 1er trimestre 2013 remise des clefs (aux copropriétaires), 2ème trimestre 2015.

Conformément à la « charte promoteurs », et officiellement, les prix des logements tournent autour d’une moyenne de 4 200 €/m2. Priorité aux audoniens (une semaine) pour le lancement de la commercialisation[4] et 10% de réduction pour eux sur 10 % des logements (c’est à dire pour les 5 premiers).

Côté architecture le bâtiment « Villadonienne », malgré ses trois « séquences » de pleins et de creux en façade (2 cages d’escaliers logements et résidence de tourisme), l’ensemble du bâtiment (7 étages + combles[5]) semble très massif et imposant. Espérons donc, malgré les loggias (oranges), que la réalité sera plus riante que  sur la perspective publicitaire. Evidemment le changement d’échelle sera spectaculaire au regard du simple rez-de-chaussée d’antan de l’entreprise OVG dégageant alors la vue.

Petit détail de phasage, les mauvaise langues répandent la rumeur que les locataires des logements sociaux actuels devront attendre la livraison de la rampe parking des futurs immeubles pour accéder au leur (dans plus de deux ans !). On peine à y croire.

Explications plus détaillées sur cette opération d’envergure  ce 28 novembre à 18h30 avec les Présidents de la Région et du Conseil Général, de l’OPH autour du Maire pour l’inauguration des nouvelles rues Louise Michel et Gustave Courbet qui n’attendent donc plus désormais que leurs voitures, inauguration des logements de l’OPH et présentation des futurs projets du site.

 


[1] entreprise de matériel d’éclairage délocalisée à Sarcelles

[2] une entrée en jouissance nous dit-on un peu assombrie pour des locataires mécontents des prestations.

[3] si on a bien compris une résidence à prix très modérés pour les touristes et visiteurs de Paris des Comités d’entreprises d’un organisme liés à la CGT. Avec également sur place une agence de voyages.

[4] Après distribution de pub dans les boîtes aux lettres, l’ouverture aux audoniens s’est faites dans les salons de l’Hôtel Manhattan.

[5] avec pour la résidence sociale un bâtiment R+3 sur cour en correspondance avec ceux de l’Office hlm.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

5 réflexions sur « Grosse Villa »

  1. Comme l’agenda du blog de madame le Maire n’est pas à jour, je vous propose d’y contribuer un peu, avec le 28 novembre, l’inauguration de l’opération de logements sociaux de Saint-Ouen Habitat Public du 65 rue du Docteur Bauer.

    Une opération qui au premier coup d’oeil parait fort sympathique, avec des bâtiments plutôt esthétiques et de faibles hauteurs, organisés en petites unités, avec quelques maisons de ville.

    Malheureusement je ne sais pas si le moment est bien choisi pour inaugurer cette opération car il semble, que pour une majorité de ses nouveaux occupants, le bonheur d’obtenir un logement social, ce soit transformé en véritable enfer !

    A tel point que les locataires ce sont très vite organisés en comité, afin de peser sur l’organisme Saint-Ouen Habitat, qui semble avoir géré très légèrement cette crise et surtout avec méprise, n’hésitant pas à dire aux locataires, qu’il ne fallait pas se plaindre quand on avait la chance d’avoir un logement social.

    Cette opération pourtant neuve, présente en effet un nombres invraisemblables de malfaçons:

    Une bonne partie des logement situé au RDC présentait un sérieux défaut dans la dalle béton, entrainant le gondolement des revêtements plastiques. L’organisme qui dans un premier temps réfutait ces défauts; à contraint sous la pression des locataires, le mettre d’oeuvre à intervenir mais attention ! Alors que les locataires avaient emménagé !! Des familles se sont donc retrouvés obligés de vivre une à deux semaines dans les chambres avec les meubles regroupés, pendant et dans un premier temps, que l’on pétait la dalle béton des pièces de vie, puis vis versa …
    Conditions de vie déplorables mais encore une fois, ils ont la chance d’avoir un logement social !

    Je passe toutes les autres malfaçons pour arriver à une erreur à peine croyable, un léger oublie, aucun compteur d’eau n’avait été posé et l’organisme avait du coup simplement décidé, de manière arbitraire et sans prévenir les locataires, qu’un forfait eau selon leurs critères serait appliqué, ce qui a conduit à des loyers beaucoup plus importants que prévu par les gens, une véritable mauvaise surprise !!

    Je pourrais encore vous parler du parking souterrain qui est prêt à recevoir les voitures des locataire, d’ici deux ans, le temps que la rampe d’accès soit construite mais pour cela, il fauta attendre la construction d’un immeuble privé, véritable barre de 8 étages, qui les coupera complètement de la rue du Docteur Bauer …

    Bref, que de problèmes rencontrés par ces chers locataires mais fort heureusement pour eux, ils se sont trouvés un Robin des Bois (Robin des Bois du logement lui aussi), en la personne de François Giunta (Maire adjoint en charge du logement), qui fort heureusement, a eu la bonne idée de reloger une partie de sa(modération) (pratique) et qui du coup, a pris la défense des locataires face au méchant bailleur, dont le président Socialiste devait être trop occupé à annuler les dettes de loyer de proches du Maire…

    Enfin …

    Grâce à Robin des Bois, la Shérif de Sherwood pourra peut être faire une inauguration en dégustant tranquillement son kyr, sans trop entendre les plaintes des gueux insatisfaits et ingrats.

  2. Alors certains proches du maire auraient eu la chance d’avoir un logement social ne pairaient pas leur loyer…
    Décidement cela se confirme la maire ne sait pas choisir ses amis… On pourrait donc effacer les dettes quant on est proche du maire. Difficile pour certaines familles en vraies difficultés qui n’ont pas pu bénéficier du même avantage la pilule doit être dure à avaler…
    Ceux qui attendent un logement social depuis quelques années en payant scrupuleusement leur dû à leurs propriétaires privés… n’ont qu’a bien se tenir.

  3. Doit-on prévoir de faire parvenir des lampes et chauffage d’appoint aux locataires habitant les R+2 quand les R+8 seront construits et leur couperont le soleil ?!!

  4. Tout cela ne m’étonne pas outre mesure. Les malfaçons sont, si l’on peut dire, entrées dans les moeurs. Dans chaque opération de construction, on constate, en effet, dans les logements des imperfections. Il en va de même dans les immeubles qui ont fait l’objet d’une réhabilitation. La cause en est connue : les entreprises utilisent un personnel non-qualifié … qu’elles font bosser dur et qu’elles payent à coups de lance-pierres ..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *