Un nouveau parc ?

Belle surprise offerte par les camarades d’Amarrage, cette belle association de soutien désintéressé à la vie culturelle et artistique locale[1] dans laquelle officient de très proches[2] de Jacqueline Rouillon :

« le parc des Rosiers de Saint-Ouen » et « ses sculptures en ville ». 

Un ami nous a convié à l’inauguration ce jeudi 11 octobre à 18h30 au 88 rue des Rosiers que nous imaginons être, soyons fous, le futur parc du recto de l’invitation (ci-dessus)[3].

Nous ne résistons pas à faire connaître cette heureuse initiative où nous l’espérons vous serez largement conviés.

En effet, que serait la vie sans l’art et celui-ci sans le rêve ? Une histoire d’argent  et de pouvoir sans lendemain ?

A bientôt donc avec « les sculpteurs du Zimbabwe et leurs amis ».

 

http://www.amarrage.org/

 



[1] Sur son site, l’associations se définit ainsi :  « L’association AMARRAGE, collectif artistique et citoyens, veut contribuer à la diversité et à la richesse culturelle de la ville de Saint-Ouen. Son vecteur : l’art, la création, la culture au sens large pour cultiver les ferments d’une vie plus en phase avec chacun ».

[2] ou du moins bien en phase avec elle

[3] ce terrain et d’autres à proximité (appartenant si l’on a bien compris pour partie à la ville) étaient destinés semble-t-il à une base logistique pour les Puces projet qui n’a finalement pas abouti à a ce jour. La galerie Amarrage s’est d’ailleurs installée dans des locaux jadis occupés par les cheminées Camus.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

20 réflexions sur « Un nouveau parc ? »

  1. Vu en pleine activité, affairés à bichonner l’écrin de l’expo extérieure, des ouvriers en tenue d’ entreprise avec logo, installer l’éclairage de la cour où se trouvent aujourd’hui les sculptures. Le mur a été repeint , tout est propre et pimpant; Comme quoi, la réunion désintéressée d’artistes pour le bien ce tous et de chacun, est récompensée.
    Et bien ça remonte le moral et fait croire à nouveau aux” hommes de bonne volonté”. Pour un peu j’adhèrerai…

    • @ François Taquet

      Au fait on en est ou de la consultation pour trouver une entreprise à un prix raisonnable pour construire ce projet pharaonique.
      Ce serait sympa si la ville faisait un petit dossier sur le sujet, genre : “on en est où ?”, “combien ça coûte” et “pourquoi faire ?”

  2. Qu’est-ce qui peut justifier que nous ayons subi un espace abandonné pendant si longtemps et que d’un seul coup – pour l’intérêt de qui? – les moyens abondent?

  3. « Vivons bien(s), vivons cachés…!? »

    Lors du dernier conseil municipal, alors qu’une élue réitérait une nouvelle fois sa demande pour obtenir la liste complète des associations agissant sur notre ville, à l’issue d’une longue plaidoirie d’un autre élu vantant l’exemplarité du management, le savoir faire, la compétence….. et le professionnalisme du service de la Vie Associative.

    En réponse, notre maire lui a suggéré avec un air étonné d’aller simplement consulter l’annuaire mis en ligne sur le site la Ville et dans lequel, selon ses précisions, cet excellent service se charge, bien évidement, d’inclure automatiquement chaque nouvelle association connue, sous réserve que celle-ci accepte de se faire connaitre ou d’avoir un quelconque besoin de travailler avec la ville.

    (Voir passage de 215’ à 220’ : http://richpublisher.endirectv.com/window.php?OPE_ID=1396&FEN_ID=5083 )

    Très bien, mais dans ce cas il serait intéressant de nous expliquer pourquoi que ces deux associations « AMARRAGE » et « Art’Z » organisatrices d’un tel événement mobilisant la présence de notre maire, ne figurent toujours pas dans cet annuaire publié sous le lien ci-dessous.
    http://www.ville-saintouen.fr/index.php?pge=311

    Doit-on encore attendre la construction d’une future maison citoyenne pour les Associations ?
    ou l’artiste Joe Bling Bling préfère-t-il tout simplement conserver l’anonymat ?

    *** Ci-dessous l’extrait (de A à B)de l’Annuaire des associations consulté au 09/10/2012 à 15:15 ***

    1 – Action citoyenne pour la coopération décentralisée et le développement durable – A 2C 3D
    2 – Action par le développement et l’éducation socioculturelle d’Akposso au Togo – ADESCA
    3 – Addition concept prod – ACP
    4 – Aider vos idées
    5 – Alcooliques anonymes
    6 – Alpha fight club – AFC
    7 – Amicale CNL Michelet cheminots – La CNL
    8 – Amicale CNL Zola-Elisabeth-Massenet-Payret-Lacour – ZOELMAPALA
    9 – Amicale des locataires CNL – 3/5 Dhalenne
    10 – Amicale des Locataires CNL d’Allende
    11 – Amicale des Locataires du 4 Cipriani
    12 – Amicale LABINAL
    13 – APAJH – Saint-Ouen
    14 – APDECA Association Pour la Promotion et le Développement de la Culture Africaine
    15 – APEEE – Association des Parents d’Elèves Engagés avec les Enfants
    16 – APEIS – Association Pour l’Emploi, Pour l’Information et la Solidarité
    17 – Art fil développement échange culturel – Afidec
    18 – Art’Act
    19 – Artfactories
    20 – Association antillaise sportive culturelle 93 – AASC 93
    21 – Association audonienne d’aïkido – AAA
    22 – Association audonienne pour la solidarité et la citoyenneté
    23 – Association Best Friend’s
    24 – Association citoyenneté culturelle – ACC
    25 – Association culturelle de travail, d’information et de formation – Actif
    26 – Association culturelle «Les Portugais de Saint-Ouen»
    27 – Association d’entraide franco-démocratique – ADFC
    28 – Association de développement et du bien-être social du Grand Sylhet au Bangladesh
    29 – Association de gymnastique rythmique sportive audonienne – GRSA
    30 – Association des Amis de la fraternité carmélitaine de Saint-Ouen – AFCSO
    31 – Association des commerçants artisans dynamiques audoniens – Acada
    32 – Association des élèves ingénieurs Supméca – AIE Supméca
    33 – Association des femmes africaines de Saint-Ouen – Afaso
    34 – Association des Invalides Pensionnés de la Sécurité Sociale – AIPSS
    35 – Association des jardins ouvriers de Saint-Ouen Areva-Alstom
    36 – Association des ressortissants de Kassondjeet Alliés en France – ARKAF
    37 – Association des ressortissants du Diatar en France – ARDF
    38 – Association développement et promotion des Puces de Paris Saint-Ouen – ADPPPSO
    39 – Association Enlivrez-vous, association des Amis de la librairie Folies d’encre Enlivrez-vous
    40 – Association Etoile des sables
    41 – Association franco-comorienne pour l’aide au développement et l’entreprenariat
    42 – Association La Flèche audonienne
    43 – Association locale de protection civile
    44 – Association locataires Michelet – Bauer ALMB
    45 – Association nationale des anciens combattants de la Résistance – ANACR
    46 – Association Pariseko Eskual Etxea – La Maison basque de Paris
    47 – Association Passerelles
    48 – Association pour la recherche et l’étude de l’histoire audonienne – AREHA
    49 – Association pour la taxation des transactions financières pour l’aide aux citoyens – ATTAC
    50 – Association pour le logement des jeunes travailleurs – ALJT
    51 – Association républicaine des anciens combattants et victimes de guerre, des combattants pour l’amitié, la solidarité, la mémoire, l’antifascisme et la paix – ARAC
    52 – Association socio-culturelle et développement franco-haïtien – ASCDFH
    53 – Association sportive Bauer de Saint-Ouen
    54 – Association sportive collège Joséphine Baker
    55 – Association sportive des paralysés de France – Aspar
    56 – Association Tours Vallès
    57 – Association «Basu, enfants du Népal»
    58 – Bourse du travail

    • @ BV

      Nous aussi, on est un peu triste ici l’association id Saint-Ouen qui porte le blog “Soigne ta Gauche !” n’est pas non plus dans le casting.
      On tombe de l’armoire au moment ou on s’apprètait à monter un dossier de subvention et demander un bureau dans la future Maison des associations.

  4. n adhere pas mon grand car tout cela est de la poudre aux yeux pour nous faire oublié ce qui se passe de grave a Saint Ouen qu on veut passé sous silence
    pour nous voiler la face
    nous “endormir”pour encore une fois nous la faire a l envers

  5. Cette ville est à “eux”, vos impôts , les écoles ou vont vos enfants, ce qu’ils mangent , vos cages d’escaliers aussi, maintenant votre culture ils la choisissent pour vous , tout est à eux, même vos vies…
    Saint Ouen en toute liberté!
    Voilà mon désir de “Résistance” . Est ce de droite , de gauche ou d’ailleurs, je m’en moque parce que je suis un homme libre !
    Ils n’ont peur de rien car vous … Vous avez peur d’eux !

    • @ William Delannoy

      Soyez un peu moins grandiloquant car vous risquez d’être grotesque et peu convaincant avec cettte vision caricaturale.
      Ne pensez pas un instant que tout le monde est captif, soumis et apeuré à Saint-Ouen.
      Beaucoup de nos concitoyens sont surtout indifférents à la chose publique (compte tenu de leurs problèmes et de la piètre image de nos élus locaux ça peut se comprendre).
      Un nombre non négligeable ignore le nom du Maire (donc le vôtre, le mien et de bien d’autres gloires locales). Beaucoup ne font pas trop la différence entre PC et PS localement et ignorent tout du rôle et des malheurs de l’opposition (de Droite ou de gauche). Qui pourrait les en blâmer? Nous ne sommes pas le centre du monde et la vie est aussi ailleurs.C’est triste d’un côté mais de l’autre ça laisse des marges de progression et un large champ à investir pour le débat d’idées et le changement. Quant à votre “Résistance” employez ce mot avec respect en évitant de confondre la guerre des boutons et la lutte contre le nazisme : ça fait un peu mauvais genre.
      En résumé ne désespérez pas (on ne sait jamais). “17 ans” d’opposition du RPR à l’UMP en passant par le parti Radical : vous êtes presque majeur et vacciné. De temps en temps arretez de jouer en contre et soyez offensif… et positif. Un peu de travail, une vraie équipe, des idées qui tiennent debout vous pourrez rester dans la course.

      C’est promis on ne vous aidera pas, bien au contraire.

      Eric Pereira-Silva

  6. Pour en revenir à Ammarrage, j’ai vu hier au 88 rue des Rosiers une entreprise spécialisée (camionnettes nickel, personnel tee-shirts au nom de la boîte, genre Decaux) s’afférant sur le site (pardon : le parc) au milieu des “sculptures” et avec un gars nettoyant à la souffleuse le gravier devant un ammoncellement de pots de plantes vertes. Grande classe. Genre l’argent coule à flots.
    Espérons que jeudi le buffet sera à la hauteur avec un champagne digne de ce nom.

  7. Un peu comme paco, j’y suis passée avec ma gamine en sortant des beaux arts. Parlez vous de l’espace qui se situe à côté du local d’Amarrage car il y a 15 jours, ça ne ressemblait pas à ce que l’on aperçoit sur la photo!!

    Pour tout vous dire, ma fille et moi même avons appréciées ces sculptures, cet endroit rappelle un peu le musée de sculpture en plein air à Paris, sur les bords de Seine!!!

    Après, c’est vrai que le nom d’Amarrage vient ternir un peu tout ça!!!

  8. Imaginez un peu que tous ces généreux donateurs contribuent à la rénovation des Beaux arts rue Mariton, certes il faudra dédommager un “ami” mais quand même cela vaudrait le coup et certains plus qu'”arroser” une friche de quartier…

  9. Et bien, vu toute la mise scène déployée pour l’inauguration en grande pompe de ce nouveau « Parc des rosiers » improvisé à Saint-Ouen et qui surfe déjà avec le succès de « Ma cocotte ».
    Nous serions même tenter d’imaginer que Jean Dujardin de « The Artist » sera également invité pour venir au bras du maire.

  10. A Id StG post 8

    1/ La résistance a existé, les résistances ont existé avant l’époque 40-45. Exemple les Luddites en Angleterre au début du 19è siècle.
    Il a existé des résistances depuis, il existe encore des résistances. Elles ont eu et ont diverses formes.
    “Le verbe résister doit toujours se conjuguer au présent” “Protester, c’est résister” – Lucie Aubrac

    A chacun sa forme, sa manière et un début de résistance.

    2/ Dans notre pseudo ou parodie de démocratie, les élus nationaux et leurs partis n’étant que les représentants de commerce des multinationales, ils organisent la société de façon à ce que les citoyens n’aient pas, ou plus le temps ou n’aient pas ou plus envie de s’intéresser à la chose publique.
    Les élus locaux s’accommodent très bien de cette situation.

  11. @ JYM
    post 13

    Merci Jean Yves pour ces précisions …sur la “Résistance”.
    Mais, “certains”ou “un très grand nombre” d’ élus locaux s’accommodent très bien de cette situation ….me semble peut plus adapté pour tous ceux qui ne s’en accommodent pas!

  12. A William Delannoy post14

    Je sous entendais dans leur globalité nationale, les élus locaux majoritaires en place depuis un certain temps ou un temps certain qui jouent la partition pseudo démocratique sur l’air de “c’est nous qu’on est légitime, puisque nous avons été élus”.

    A propos de résistances, quelques résistances contemporaines :
    – Résistance au nucléaire qui fut installé sans discussion au parlement, qui tue dès l’extraction les populations africaines

    – Résistance à la pétrochimie dans les champs, les joyeux produits à tête de mort qui empoisonnent et tuent quotidiennement

    – Résistance à l’agression publicitaire. Voir le RAP http://antipub.org/

    – Résistance aux nanotechnologies
    http://danactu-resistance.over-blog.com/article-nanotechnologies-mais-c-est-quoi-102294727.html

    – Résistance aux OGM transgénèse ou mutagénèse. voir les conférences de Christian Vélot qui est venu à la médiathèque de Saint-Ouen. Un lanceur d’alerte.
    http://www.dailymotion.com/video/xgzl44_01-christian-velot-conference-ogm-mutagenese_news

    Complétez la liste, svp !

  13. Les combats sont perdus d’avance, parce que les combattants sont des bourricots … ou des veaux, pour reprendre l’expression du général de Gaulle. La valetaille est aux ordres du pognon .. tout est perdu, même l’honneur !

  14. De l’argent qui coule à flots, des projets initiaux détournés alors qu’ils dépendaient de l’argent public, une opacité de plus en plus énorme, bref, rien ne change. Je vous invite donc à découvrir la tribune de l’ASOEA qui sera dans le prochain journal de SO et qui traite de cette “chose”!

  15. Suite de mon post 15

    A mettre sur la liste des résistances contemporaines. Une résistance très actuelle.

    La lutte pour la préservation d’une zone de bocages et contre un grand projet inutile : l’aéroport Ayrault-Vinci en partenariat public privé (PPP) sur le site de Notre Dame Des Landes près de Nantes.

    Signez la pétition et faites tourner : http://acipa.free.fr/index.htm

    Mustapha Krimat, Willam Delannoy vous signez ?

    Une émission sur les Grands Projets Inutiles
    http://terreaterre.ww7.be/forum-sur-les-grands-projets.html

    Et un reportage sur le terrain après les expulsions du 16 octobre 2012
    http://www.franceculture.fr/emission-terre-a-terre-projet-d-aeroport-a-notre-dame-des-landes-2012-10-27

  16. @Jean Fouquart post18

    La rubrique de l’ASOEA parue en page 16 du dernier journal de Saint-Ouen concernant sur les conditions d’attributions de cette nouvelle parcelle préemptée et renommée (sans avis du conseil ?) « Jardin des rosiers » soulève effectivement des questions pertinentes et légitimes pour devoir exiger des réponses claires et documentées aux Audoniens de la part de la municipalité.

    D’autant que si l’article publié page 19 sur une pleine page, sous la forme à demi-déguisé d’un droit de réponse interactif à cette rubrique, semble vouloir apporter une justification écolo-culturelle à l’utilisation de ce lieu au travers du témoignage atypique d’une artiste récemment installée sur Saint-Ouen où surgit en gros la citation « Je vais ouvrir MON jardin au public pour des événements ponctuels » pour nourrir la confusion laissant penser que la parcelle adjacente au local d’Amarrage où sont exposés ses œuvres végétales jusqu’au 11 nov. (mentionné en légende) lui appartiendrait également

    Les questions posées par cette rubrique (repris ci-dessous dans son intégralité pour éviter que celle-ci ne finisse à la poubelle avec ce journal couvert d’épluchures de pommes de terre) demeurent néanmoins toujours sans réponse.

    Aussi en attendant d’en avoir. Je vous invite déjà à découvrir la vidéo ci-dessous filmée lors d’une réunion invitant de nombreuses associations organisée par la municipalité après l’une des fusillades de 2009, où un célèbre promoteur de l’association Amarrage était venu tout spécialement remercier chaleureusement la municipalité et sa ‘Madame’ le maire pour être, dixit « la première ville de France à lutter contre le trafic de drogue », avant de nous expliquer, sa volonté d’occuper l’espace public pour lutter contre les réseaux mafieux qui nuisent à la démocratie.
    http://www.youtube.com/watch?v=WoBd-FiN0wU
    Non, non vous ne fumez pas ! La méthode est stupéfiante mais bien réelle, mais comme chacun pourra en juger en visitant le 88, rue des rosiers.
    Il existe bien à Saint-Ouen de vrais artistes en herbe dévoués à la cause du toujours prêts à œuvrer entre amis pour réquisitionner les espaces des Audoniens afin d’étendre leur richesse culturelle à des friches ou des entrepôts au nom de la lutte contre les réseaux mafieux et le trafic de drogue.

    Car à Saint-Ouen le « Dit l’art » (qui ne connait pas la crise) le vaut bien…

    **** Extrait du Journal de Saint-Ouen N°66 (25/10/2012) – Rubrique : Libre Expression ****
    « Ma petite entreprise….
    Petit rappel pour les néo audoniens : Il y a longtemps déjà, le Maire faisait voter en conseil municipal l’achat par la ville, d’un local et d’un terrain attenant pour y faire une « plateforme logistique de déchargement » afin de désengorger la circulation rue des Rosiers le week-end, faciliter les livraisons pour les puciers, améliorer la vie des riverains, etc. Intention louable et nécessaire, le conseil approuva (avec au passage, dommage collatéral, l’expropriation d’un commerçant présent depuis 30 ans dans le local). Pendant 2 ans, il ne se passa rien. Puis le local fut loué à une association « culturelle » dont plusieurs de ses adhérents sont proches du maire, pour la modique somme de 200 € /mois. Le terrain, lui, restait en jachère, sans doute le côté écolo pensait-on. On avait tort ! Depuis, ce terrain a été déblayé, nettoyé, arrangé (par qui et qui a payé ?) et sert depuis quelques semaines de lieu d’exposition pour sculptures et autres « œuvres » en tout genre. Il est ouvert au public et à priori géré par Amarrage. Le terrain, lui, a été rebaptisé « parc des rosiers » et les sculptures font l’objet d’une plaquette sur laquelle madame le maire est citée en bonne place ! Plusieurs questions nous taraudent : Qui vend ces œuvres. Dans quelles conditions Amarrage occupe-t-elle un terrain municipal ? Quelqu’un touche-t-il des commissions (et si Oui, Qui ?) sur les ventes ? Bref, tout cela est-il fait dans les règles de l’art ? » – Lias Kemache / Cyrille Plomb (Association Saint-Ouen Ensemble Autrement)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *