Argent et contretemps

Après consultation des entreprises pour la construction de notre fameuse maison des associations (à l’angle Rue Jean – Avenue Gabriel Péri), nouveau désagrément : l’édification de l’établissement tant décrié est décalé (1) pour cause de marché « infructueux ». Visiblement avec son architecture inutilement prétentieuse, la bâtisse n’est pas trop facile à fabriquer.

Curieusement, même en ces temps de crise, les constructeurs ne se sont pas précipités sur cette affaire. Un seul a répondu avec une proposition supérieure de 30% à l’estimation (dont par pudeur on évite de donner le montant prévu). Match à rejouer en septembre avec si possible des offres et des prix raisonnables et – espérons le – des travaux démarrant dans la foulée.

Il ne faudrait tout de même pas au final et à force de traînasser, comble de malheur, qu’une autre équipe municipale inaugure la « bête » avec tambours et trompettes, voire pire que l’irremplaçable Conseiller municipal Mustapha Krimat ne préside plus alors aux destinées du monde associatif.

Prions en tout cas pour qu’à l’arrivée le projet ne soit pas « déshabillé » pour cause d’économies en abandonnant les indispensables plantations « citronniers » ou jardin des lavandes en terrasse, que l’on rogne sur les bureaux confortables de l’équipe de « fonctionnaires – militants » chargés d’encadrer les associatifs, qu’on chipote sur « l’espace monde » ou sur le café associatif qui faisait déjà la joie des riverains.

« Maison des associations : ou en est-on ? »  pour la bonne bouche, a lire absolument la prose toujours inimitable et grandiloquence de notre socialiste d’adoption et élu à la vie associative (2). Un bonimenteur inquiétant capable de transformer l’or en plomb (avec beaucoup d’argent public)(2).

 

(1) on relira avec émotion nos article de fin 2010 “la folie des grandeur (novembre) et “la laideur à ceci…” (décembre)

(2) http://www.saint-ouen-socialiste.fr/ du 13/08/2012

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

13 réflexions sur « Argent et contretemps »

  1. il faut reconnaitre que c est vraiment LAID cela ne vas pas on va payer combien ? je ne sais qui a choisi ce modéle d immeuble c est une cata mais c est quoi tout ce bois pour faire écolo c est raté
    dites nous le montant de cette future horreur on n est plus a une surprise desagreable pres merci

  2. Il serait en effet très dommage pour le Maire, qu’elle ne puisse inaugurer en grande pompe, ce lieu très couteux, peu réfléchi et surtout très contesté. Je partage l’avis de Marie France sur le coté verrue architecturale que va représenter ce bâtiment à cet endroit. Il semble qu’aucune leçon n’est été retenue de la patinoire made in Chemetov. De plus il faut rappeler que cette réalisation Municipale se fait dans un fort contexte de contestation, de la part du monde associatif qui estime avec raison, ne pas avoir été associé à l’élaboration du projet mais également de la part de la population du quartier, qui à manifesté son opposition au choix du lieu, au regard de l’architecture retenue. Il est au final assez drôle de voir que ce projet de maison des associations, soit autant décrié par le monde associatif, alors même qu’il était tellement attendu. Simplement dans cette histoire, qui a t’on voulu satisfaire (ou acheter) ? Le monde associatif ou l’égo surdimmensioné d’un petit élu dont la voix pourrait être utile dans des périodes difficiles à venir, pour la majorité de la majorité ? Maintenant pour revenir sur l’aspect technique et cet appel d’offre qui s’avère infructueux, la clairement, je suis inquiet au regard de quelques infos qui circulent. une crise importante règne au sein de la direction des services techniques municipaux depuis déjà quelques mois, suite notamment à une succession d’erreur sur des chantiers municipaux majeurs, qui ont conduit à des coût supplémentaires importants et surtout, à des retards de livraison (dossier rénovation du centre nautique par exemple). oui le Maire commencerait (seulement ?) à s’interroger sur le fait qu’aucun chantier ne se déroule sans accrocs et donc clairement, sur la compétence des personnes en place. D’autant qu’une histoire récurrente commence à gêner aux entournures avec un cadre de ce service qui semblait avoir établit sa cantine quotidienne au Coq de la maison blanche ou un compte avait été ouvert et réglé par une société leader des travaux publics. Du coup, il semble que des départs soient en cours de négociation (dans la discrétion bien sur). En même temps un autre cadre de ce même secteur, qui lui, préfère la Puce, a comme ancien employeur, l’un des leader de la construction Française et vous me dite que seul une société a répondu à l’appel d’offre, avec un dépassement de 30 % du budget initial, pourquoi pas, après tout plus c’est gros.

  3. Je pense que le nouveau Directeur de Cabinet fera le nécessaire pour réfuter des infos.

    Ce que je peux vous dire c’est qu’ayant passé jeudi dernier une journée en séminaire à Chaumontel, un simple problèmes d’évacuation des eaux de wc semble impossible à régler. Avec 3 plombiers, la ville ne peut rien faire. Mais c’est vrai que JR s’est offerte avec le PS une belle et grosse et onéreuse police municipale.

    Quelqu’un peut-il me dire qui était le maire adjoint aux travaux (et donc à l’entretien des bâtiments durant les dernières années !?

    Ne serait-ce pas le même à qui les Audoniens doivent l’addition de la piscine municipale – réalisation qui a réduit les surfaces de nage !

    Je tremble à l’idée d’un futur stade (et pas du gymnase annoncé) dans les Docks.

  4. En attendant la construction, le terrain pourrait être aménagé en jardinet !
    Que c’est laid de laisser les choses se dégrader. Ce terrain vague se salit de jour en jour, bouteilles en plastique, restes de hamburgers, quelques rats s’y promènent.
    Quand on voit la logistique employée pour une petite fête de la ville,
    alors que juste à côté on se croirait dans un pays sous développé, cela choque…

  5. Une nouvelle fois, le projet vient d’être renvoyé à plus tard.

    Les prix estimés par JR ne sont pas ceux de la vraie vie.

    On pourrait lui suggérer d’exploiter ce nouveau contre-temps pour avancer réellement sur les usages démocratiques pour la vie citoyenne et sociale,
    et le bon fonctionnement d’un équipement qui ne devrait pas être être celui que des seuls “amis”.

    Une autre suggestion, serait de revoir totalement la copie car avec les probables 5 millions de coût, n’y aurait-il pas mieux à faire avec des nombreuses friches qui se dévoilent sur note bonne ville.

    Surtout, au moment où les vrais coûts arrivent de toutes parts : interco, siège administratif Rosiers, parc des Docks, et j’en passe et des plus tristes.

  6. @taquet post5
    Cette information est plutôt curieuse car lors de ses voeux 2013 dans ce grand Gala digne de celui des Enfoirés, on peut tous entendre dans sa retransmission actuellement consultable sur le site de la ville (à la 51’20”) que JR confirme le démarrage des travaux de cette maison des associations dès avril 2013.
    Cette annonce a d’ailleurs eu pour effet de redonner le sourire à son élu à l’urbanisme Paul Planque, qui jusque là semblait totalement l’avoir perdu.
    Où est l’erreur ?

    http://www.ville-saintouen.fr/

  7. C EST SUPER SALE , DES RATS DES ORDURES en plus ce sera beaucoup trop petit c est trés mal placé C EST DU N IMPORTE QUOI ET SERA TRES CHER ou va NOTRE VILLE ? dans le mur et ils jouent sur la misere de certains pour leur PROPAGANDE MENSONGERE COMME QUOI PROJETE SUR LE FILM DE VENDREDI ” TOUT VA BIEN A SAINT OUEN “

  8. Pourquoi en août 2011, la petite maison blanche au volet bleue, qui représentait beaucoup de souvenirs aux anciens audoniens, vu que c’était l’ancienne maternité, a été démolie pour laisser un terrain qui rappelle la misère ?????
    Cela me rappelle un panneau en toile, à l’entrée de la ville, posé en 1998 à la porte de Saint-Ouen, qui mentionnait “bientôt une nouvelle porte à Saint-Ouen pour l’an 2000”, sept ans après, cette même bâche déchirée était toujours là, et la porte n’a pas changée.
    Douze ans ont passé, et la municipalité est toujours aussi lente, et laisse Saint-Ouen dans la saleté….

  9. Bonjour, reçu ce jour l’info suivante :

    Voilà une initiative très intéressante qui permet à chacun de prendre connaissance de l’état des finances de sa commune …

    On peut constater que de nombreuses communes ont véritablement diminué leur endettement mais que malheureusement, à cause de la crise financière, l’annuité de la dette ne faiblit pas proportionnellement…

    Ceci permet également à chacun de vérifier ces chiffres en rapport aux impôts locaux, et surtout s’il y a un rapport de cause à effet.

    Voici le petit lien : http://www.journaldunet.com/business/bu … u=15036759

    Et pour Saint-Ouen

    Endettement
    http://www.journaldunet.com/business/budget-ville/saint-ouen/ville-93070

    Charges de fonctionnement
    http://www.journaldunet.com/business/budget-ville/saint-ouen/ville-93070!depenses

    Produits et charges de fonctionnement
    http://www.journaldunet.com/business/budget-ville/saint-ouen/ville-93070!budget

    Recettes
    http://www.journaldunet.com/business/budget-ville/saint-ouen/ville-93070!recettes

  10. Nos doutes quant aux propositions de JR comme notre souci de défendre les intérêts audoniens (ville, services, usagers) face à ces mêmes propositions, étaient donc fondées.

    Voici ailleurs (Tremblay en France) et pas loin ce qu’on peut faire pour réaliser un équipement d’usage multiple et d’intérêt public sans dépenser inutilement l’argent des contribuables :

    “Bientôt une nouvelle salle festive

    Prévu pour début 2014, l’équipement est reconstruit en lieu et place de l’ancienne salle festive. Moderne et polyvalent, il répondra aux besoins des associations et permettra l’organisation de diverses manifestations.

    La nouvelle salle festive offrira une capacité d’utilisation deux fois plus importante que l’ancienne.

    La nouvelle salle festive ouvrira ses portes en janvier 2014. Pour assurer un meilleur confort aux associations, la municipalité a décidé de démolir l’équipement devenu vétuste et de le reconstruire en lieu et place, avenue Gilbert-Berger.

    Pendant les travaux, les associations utilisent la salle provisoire Charles-Cros (située dans la rue du même nom dans la ZAC Charlesde- Gaulle).

    Des créneaux sont aussi attribués aux scolaires et aux services de la ville. Bien que temporaire, la salle Charles-Cros a été aménagée pour répondre aux besoins des associations avec une capacité de 200 à 300 personnes selon la configuration. Disposant d’un parquet pour la danse, elle accueille entre autres l’association Flash Dance, les Troubadours, l’Espace Caussimon et, évidemment, le bal du jeudi des retraités.

    Un équipement adapté aux associations
    La nouvelle salle festive disposera quant à elle de deux salles de 150 m2 et 700 m2 qui permettront d’organiser des évènements tels que des spectacles amateur (danse, théâtre), des manifestations associatives (assemblées générales, lotos) ou encore des spectacles de fin d’année et des repas dansants.
    L’équipement pourra accueillir 400 personnes assises, avec une piste de danse en parquet pour la plus grande salle.

    Un espace traiteur dédié au dressage des buffets est prévu. Le hall d’accueil, centralisé, desservira les vestiaires, un bureau, les sanitaires et les deux salles. D’une capacité d’utilisation de 1 165 m2 – soit le double de l’ancienne – le bâtiment bénéficiera aussi d’une toiture et d’une façade végétalisées et l’acoustique répondra aux normes en vigueur.
    Côté chauffage, la nouvelle salle festive sera raccordée à la géothermie. Elle intégrera aussi un système enterré de récupération des eaux de pluie.

    Enfin, des espaces extérieurs seront aménagés pour que l’activité des salles puisse s’étendre sur une terrasse pendant les beaux jours. Le démarrage des travaux est prévu pour janvier 2013.

    En amont, des aménagements autour du site sont réalisés courant décembre, ils nécessitent le prélèvement de plusieurs arbres. À terme, les usagers de la salle pourront stationner au Parking d’intérêt régional (PIR) situé à proximité immédiate. L’investissement est important pour la ville puisque l’opération s’élève à 4 500 000 euros.”

    Un cadre exceptionnel pour les particuliers
    Les particuliers souhaitant organiser des évènements (mariages, baptêmes et autres fêtes familiales) sont désormais orientés sur les granges du Château bleu au Vieux-Pays, dont la gestion relève du privé. Entièrement rénovées par la ville, les granges sont actuellement aménagées pour proposer dès janvier 2013 un espace de 80 places (180 m2) et une seconde salle de 46 places (140 m2) en location.

    Chaque salle disposera d’un office, d’une cuisine et des sanitaires, mais aussi d’une cour intérieure donnant sur un jardin aménagé. Les particuliers auront aussi la possibilité de profiter des espaces extérieurs et du cadre du Château bleu. Un parking et une troisième salle de réunion de 70 m2 sont également réalisés. Cette dernière ayant notamment pour cible les entreprises de la zone aéroportuaire.”

    Comme quoi, cet espace aurait pu recevoir une maison de quartier pour le Centre, l’ex bib devenant la maison des associations, et dans un autre lieu l’espace fête qui avait été annoncé dans les Docks.

    Economie de moyens et d’usage, coélaboration démocratique, bon usage du peu de surfaces disponibles et cohérence de la situation des installations sur la ville avec la poursuite d’espace de vie collective accessible de quartier… voilà ce que nous avancions.

    parceque saint-ouen le vaut bien !

  11. Formidable, le comité local des retraités a eu droit à la présentation du projet de la maison des associations, comme quoi à l’approche des municipales, tout est bon pour essayer de sauver JR.

    Peut-être que les participants à la 1ére réunion de préparation de la Fête de la Ville le 4 juin à 18h prochain en mairie auront droit à autant d’égard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *