Un soutien décisif ?

Ouf ! Un tract, qui vient d’être distribué cette semaine dans les boîtes aux lettres nous l’apprend : Jacqueline Rouillon soutient… Hayat Dhalfa. Confessons-le, ce n’est pas une grande nouvelle.

Le Maire a en effet quitté le PCF et navigue désormais avec l’étiquette « Fase » tandis qu’Hayat Dhalfa ex Mdc puis Mars a adhéré au  « Parti de gauche ».  Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’idées, c’est bien connu. Elles naviguent donc toute deux désormais au sein du très accueillant Front de Gauche. Mouvement ayant levé une belle espérance radicale à gauche, mais qui compte hélas dans ses rangs, comme chez d’autres, sa flopée d’apparatchiks ou d’opportunistes désireux de conserver le pouvoir ou d’obtenir des postes.

Mme Rouillon a ainsi, dès 2007, choisi de parrainer Mme Dhalfa jeune femme d’Epinay et alors parfaite inconnue d’un obscur courant « républicain », pour en faire au final sa possible successeur à Saint-Ouen. Pour augmenter la notoriété  de cette « dauphine » inattendue (elle en a un peu besoin), le Maire en a fait son adjointe à la Culture et la Présidente du Groupe « communiste » (sic) et républicain.

C’est peu de dire que Hayat Dhalfa, malgré ses fulgurences, ses discours lyriques et sa radicalité verbale doit tout ou presque à Jacqueline Rouillon et à son entourage proche. C’est une parfaite professionnelle de la politique dont hélas  l’empreinte, et la présence, sur Saint-Ouen demeurent fort modestes.

Une élection nationale n’est certes pas une élection locale et on doit logiquement voter pour des idées avant de choisir les personnes. Mais il y a quelques limites à  cet exercice notamment dans notre cas de figure. Ainsi, sauf à être aveugle, chacun le voit clairement à Saint-Ouen : votez Dhalfa, c’est à l’évidence conforter Jacqueline Rouillon pour les Municipales de 2014. Une perspective guère réjouissante.

Dès lors le soutien du Maire et de la puissante machine municipale n’arriveront peut-être pas à compenser pour la candidate de la « révolution citoyenne » les pertes liées au rejet de la très controversée Jacqueline Rouillon au cheminement opaque et autoritaire.

Qui vivra, verra…

Pour les amateurs de langue de bois, ci-après la belle déclaration de soutien de Jacqueline Rouillon.

 

 

 

 

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

1 réflexion sur « Un soutien décisif ? »

  1. C’est un scoop qu’au PCF(depuis 2007?)ce serait la maire de St-Ouen qui choisirait la candidate aux législatives pour toute la 1ere circonscription…
    Eric,ta haine pour JR t’aveugle.Quel aurait été l’intérêt pour JR,en 2007,de laisser sa place de candidate aux législatives à une “illustre” inconnue d’Epinay d’une orga,Mars(même pas reconnue par Cheminade),tout aussi inconnue?
    Ce qui s’est passé depuis 2OO7,montre bien l’intérêt pour le PCF de propulser cette militante!
    -création d’un regroupement d’orgas avec Mélenchon dans le PdG!Rappelons-nous de l’engagement du camarade Taquet qui nous conviait d’aller à la Gare de St-Denis pour coller les affiches de ce Parti.
    -création du FdG entre le PdG,le PCF,les multiples groupuscules d’élus issus du PCF comme la Fase et d’autres groupuscules sans élus comme le PCOF…FdG renforcé par le débauchage de multiples tendances issues du NPA.
    -le joli score de Mélenchon(dont le portrait sert de support à tous les candidats du FdG aux législatives comme celui de Le Pen et Poutou pour les candidats du FN et du NPA)*qui a fait oublier les scores étriqués de Hue et Buffet et qui a regonflé les militants comme on peut l’apprécier sur ce blog…
    *Je me demande si de 45 à 56,en plein culte de la personnalité,les candidats du PCF mettaient ainsi les portraits de Staline et Thorez sur leurs affiches et leur profession de foi!J’en doute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *