Conseil municipal : suite et fin

Il n’était pas besoin d’être devin, comme nous le pressentions le Conseil municipal de lundi dernier s’est terminé en eau de boudin à 2 heure du matin. Arrêt des hostilités à la 29ème délibération de l’ordre du jour sur les 48 inscrites. Les prolongations se joueront donc en différé.

Le choix de principe d’intégrer l’intercommunalité Plaine Commune après plus de 10 ans de tergiversations du Maire et sans réel(s) projet(s), a évidemment concentrer les critiques tant du PS que des Verts ou de l’ensemble de l’opposition. Débats et interventions sur ce point ont largement duré plus de 2h.

Plus étonnant la prise en charge des frais pour le déplacement de Gnamé Bagayoko (conseillère municipale apparenté PCF) (2) au Rwanda a suscité un tollé avec une intervention musclée d’Elise Boscherel. Résultat 1h30 pour cette affaire mal fagotée et opaque avec une délibération retirée finalement de l’ordre du jour.

Les 19 points non traités font sont donc à l’ordre du jour d’un nouveau Conseil municipal complémentaire convoqué en urgence ce lundi 4 juillet.

A priori la troupe fera relâche en août.

 

.

(1) délibération “Rwanda” le rapport : DCM Rwanda

(2) accompagnée de Thierry Touzet (ancien élu PCF) pour l'”administration”.

 

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

5 réflexions sur « Conseil municipal : suite et fin »

  1. La délégation au Rwanda a légitimement suscité des réactions face à une certaine inculture administrative et à la volonté de corseter cette nouvelle direction. La preuve, le possible recrutement d’une “amie” de JR au poste de responsabilité dans ce secteur.

    Par ailleurs, il semble qu’un conseiller muncipal se livre à des attaques anti-jumelage particulièrement déplacée comme si la subvention du jumelage pouvait être convertie pour le financement d’action pour le magreb.

    Cela soulève au moins deux problèmes, pourquoi aller chercher des associations logées à Paris pour organiser des actions dont l’intérêt ne semble être constitué que par le gôut des voyages clef en mains, sans rapport avec les capacités et les potentialités audoniennes ?!
    Le nuage opaque qui dissimule beacoup des faits de la gestion JR doit-il aussi s’appliquer aux questions internationales ?

  2. Je ne comprends pas très bien ce que vous voulez dire mon cher François. De quelle direction s’agit-il et de quel service ?
    Il semble que Saint-Ouen ait rompu les relations diplomatiques avec le Rwanda. On a vu ce matin dans les allées du Quai des Marques, à l’Ile Saint-Denis, des parachutistes Rwandais en tenue de combat. On s’attend au pire !
    Afin de mettre fin à une polémique stérile concernant la subvention du jumelage, le mieux serait de la mettre sur mon compte au “Crédit du Nord”. Soyez assuré, mon cher François, que je saurai en faire bon usage.

  3. Les socialistes auraient du etre plus pugnace lors de dossiers oh combien plus important que ce voyage… notamment sur le dossier des Docks et de l’incinerateur
    Mais bon….

  4. C’était encore hier la foire d’empoigne.
    Le Maire semble toujours débordée et usée jusqu’à la corde, Planque toujours entre morgue et arrogance , le PS rue sévèrement dans les brancards, l’opposition hurle au loup…

    à 8 délibérations de la fin de l’ordre du jour, il n’y avait plus que 18 élus sur 39 dans la salle.

    Vive la démocratie !

  5. Il y a peut être de l’ambiance au conseil mais il semble également en avoir en interne car il suffit de croiser quelques employés de la ville et leurs commentaires ne sont pas à piquer des hannetons, notamment du côté du service de propagande municipale ou il semble que l’on hésite pas à couper des têtes avec des méthodes particulières comme baisses de salaires avec la suspension de primes et heures sup du jour au lendemain, harcèlement moral permanent par des chefs plutôt représentants chez Paul Ricard, on me parle même d’humiliations, bon la je vous l’accorde il pousse peut être un peu mais c’est quand même assez rigolos d’entendre ça quand la grande madame Rouillon ne cesse de donner des leçons sur le respect de l’humain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *