C’est vache !

Comme tant d’autres, je n’allais pas rater ce conseil municipal du lundi 23/11. Ça promettait : une séance au scénario pas réglé d’avance, pas longue, bien animée, et de l’improvisation. Et pof !, privé de spectacle. Mince alors !

Depuis l’épisode début 2009 pour désigner les deux représentants de notre ville à Paris Métropole, on se doutait déjà que la troupe JR saurait créer des surprises sans faire exprès. Une longue phase de multiples shows à coups de com’ coûteuse, remplaçant le dialogue citoyen direct dans les quartiers, a pu un temps dissimuler l’absence de réflexion collective, y compris au sein de l’équipe aux manettes, mais a semé l’exaspération à la ronde. L’étoffe pour bien d’autres couacs et cracs, désormais en accéléré : le conseil municipal avorté du 28/10, puis la grande messe de com’ sur les docks d’il y a trois jours, ratée avec brio. Avec au programme pour hier soir un premier show-down au sein de l’équipe JR. Hélas nada, JR a préféré faire faux bond. Prenons notre mal en patience, ça rebondira. Comment s’appelle la pièce ? Il y a une douzaine d’année, quand Paulette Fost a fait le lit de Jacqueline Dambreville, c’était Quand la maire se retire…(cf. les archives). Aujourd’hui, ce serait plutôt Quand la maire se saborde.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *