CONSEIL MUNICPAL ANNULE !

Demission d’un adjoint au Maire du groupe communiste, réunion publique très houleuse sur le projet des Docks la semaine dernière, retrait de la délibération sur le PLU et la ZAC des Docks à la dernière dernière minute, les socialistes et les Verts montent le ton…

Les événenements se bousculent à Saint-Ouen et le Maire semble perdre pied. Elle vient d’annuler le Conseil muncipal de ce soir 23 novembre 2009 convoquée à 20 h00.

A suivre…

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

20 réflexions sur « CONSEIL MUNICPAL ANNULE ! »

  1. Et oui, les attentifs et amoureux de saint-ouen le préssentaient : il devait se passer quelque chose !

    Les élus PS avaient annoncé une déclaration en début de conseil et un départ illico.

    JR ,qui n’en peut plus, et de plus en plus isolée a préféré sauver les meubles et repousser è  plus tard le réglement de la note politique.

    Sur le marché Ottino dimanche, un employé municipal (promu de la dernière heure…) distribuait un recto verso en quadri (et donc trés couteux) pour dénoncer les mauvaises intentions (sans rire)qu’auraient certains pour les cantonales et les régionales vis è  vis de Saint-ouen.

    Et Jr de s’extraire de tout cela en famille et affidés comme marchante au dessus de la Seine (retrouvée grè¢ce aux Docks).

    Sans doute ont-ils déjè  oublié les manoeuvres de JR lors de
    – la constitution de sa liste aux dernières municipales (cocos de qualité virés, socialistes attachés è  l’union virés, apparitions soudaines de personnalités locales non encartées…),
    – délégations è  discrétion et indemnités itou,
    – ses maneuvres aux cantonales qui ont contribué è  la défaite de Ronan Kerrest,
    – autisme et recours forcené et dispendieux aux boè®tes de com…

    Sans doute, a-t-elle oublié les montagnes de lettres d’audoniens sans réponse de sa part, le refus de tout vrai partage des responsabilités, de la moindre once de vie participative, et je n’en dis pas plus sur les dépenses somptuaires (abondon de l’ex Bib, projet d’achat de Valéo par exemple…).

    En fait, certains et elle, aimeraient bien tout changer pour rien changer et plier les fè¢cheux du conseil, des quartiers et des communaux.

    Alors est-il possible de garder Saint-ouen en jetant l’eau du bain de la gérance JR?

    Une partie de bras de fer est engagée.

    Et les pré et retraités gagnent rarement è  ce jeu lè , fussent-ils du BTP!

  2. Je ne vois pas ce que risque le Front de Gauche aux régionales, è  Saint-Ouen comme ailleurs. Eu égard aux bilan de la droite sarkozyste et au combat des chefs au sein du Parti Socialiste, il y a tout lieu de croire que ces deux formations politiques ne bénéficient pas, en l’état actuel des choses, d’un préjugé favorable dans l’opinion.
    Quant aux socialiste locaux, ils devraient savoir qu’en politique la chantage ne conduit è  rien. Et puis il ne faudrait pas prendre les habitants de Saint-Ouen pour autant de gribouilles …
    Quant au cantonales, ce n’est pas encore è  l’ordre du jour;

  3. Je ne vois pas ce que risque le Front de Gauche aux régionales, à Saint-Ouen comme ailleurs. Eu égard aux bilan de la droite sarkozyste et au combat des chefs au sein du Parti Socialiste, il y a tout lieu de croire que ces deux formations politiques ne bénéficient pas, en l’état actuel des choses, d’un préjugé favorable dans l’opinion.
    Quant aux socialiste locaux, ils devraient savoir qu’en politique la chantage ne conduit à rien. Et puis il ne faudrait pas prendre les habitants de Saint-Ouen pour autant de gribouilles …
    Quant au cantonales, ce n’est pas encore à l’ordre du jour;

  4. Je ne l’ai pas vu ce tract dimanche sur le marché Ottino!Il n’y avait que des militants d’Europe-Ecologie distribuant un tract national sur le sommet de Copenhague et des religieux quêtant pour la construction d’une mosquée.
    Y aurait-il des diffusions semi-clandestines?
    Ce nouveau report du conseil municipal commence è  faire désordre.Annonce-t-il de nouvelles élections?

  5. Cest vache !

    Comme tant dautres, je nallais pas rater ce conseil municipal du lundi 23/11. è‡a promettait : une séance au scénario pas réglé davance, pas longue, bien animée, et de limprovisation. Et pof !, privé de spectacle. Mince alors !

    Depuis lépisode début 2009 pour désigner les deux représentants de notre ville è  Paris Métropole, on se doutait déjè  que la troupe JR saurait créer des surprises sans faire exprès. Une longue phase de multiples shows è  coups de com coè»teuse, remplaè§ant le dialogue citoyen direct dans les quartiers, a pu un temps dissimuler labsence de réflexion collective, y compris au sein de léquipe aux manettes, mais a semé lexaspération è  la ronde. Létoffe pour bien dautres couacs et cracs, désormais en accéléré : le conseil municipal avorté du 28/10, puis la grande messe de com sur les docks dil y a trois jours, ratée avec brio. Avec au programme pour hier soir un premier show-down au sein de léquipe JR. Hélas nada, JR a préféré faire faux bond. Prenons notre mal en patience, è§a rebondira. Comment sappelle la pièce ? Il y a une douzaine dannée, quand Paulette Fost a fait le lit de Jacqueline Dambreville, cétait Quand la maire se retire¦(cf. les archives). Aujourdhui, ce serait plutôt Quand la maire se saborde.

  6. Voici le communiqué qui a été affiché lundi soir sur la porte de la mairie et sur le site @ de la ville (info).

    Le minimum de respect aurait voulu que celui ci soit distribué aux personnes qui se sont présentées pour assister è  la séance publique…

    “COMMUNIQUE DE
    Jacqueline Rouillon Maire de Saint-Ouen. Conseillère Générale

    Notre collègue, Karim BOUAMRANE, adjoint au maire ma fait part il y a une semaine de sa décision soudaine de changer de groupe au sein de la majorité municipale. Ceci a, de fait, rompu laccord électoral conclu en mars 2008 entre les partis politiques de la majorité. Jai reè§u les responsables des 3 groupes de la majorité afin de maintenir le dialogue et de trouver la meilleure issue possible è  cette situation. Ces premiers échanges nont pu aboutir. Garante du respect des engagements fixant la représentativité de chaque composante de la gauche, cette situation ma amenée è  lui retirer sa responsabilité. Contestant cette décision, le groupe Socialiste et Citoyen et le groupe des Verts mont informée ce jour quils quitteraient la séance du Conseil Municipal du lundi 23 novembre 2009, empêchant par lè  même sa tenue. Le Conseil Municipal est donc reporté puisquune période supplémentaire est nécessaire pour rétablir son fonctionnement normal et reprendre les délibérations liées è  notre engagement auprès des Audoniens : lancement de la Maison de la vie Associative et du Citoyen, débat dorientations budgétaires, vote du Plan Local dUrbanisme, etc Je reste déterminée è  mettre tout en Å“uvre pour la poursuite sereine de notre travail collectif et la poursuite du programme municipal.

    Saint -Ouen le 23 novembre 2009 “

  7. La quête pour édifier une mosquée. L’importance prise par les religions aujourd’hui m’étonne ! La religion .. parlons en ! On ne voyait pas naguère dans les rues des gens portant des signes ostentatoires d’appartenance religieuse.
    Je ne suis pas croyant et j’essaie de comprendre ceux qui croient parmi lesquels coexistent des religions très différentes. Je partage le point de vue de ce philosophe qui affirme que la religion est une expression de la détresse humaine et aussi une protestation contre cette détresse.
    Des thèses bibliques affirment qu’un être surnaturel aurait crée le monde, il y a six mille ans.
    Ces allégations sont contestées par les scientifiques, lesquels disent que le soleil est une étoile géante bleue qui s’est assagie il y a peut-être 5 milliards d’années. Il a de l’énergie pour un même laps de temps. Après quoi, il explosera illuminant la galaxie. Dès la première phase de l’explosion, la terre sera consummée et détruite et avec elle la vie sera anéantie. Adieu veau, vaches, cochons, couvées …..
    Frédéric Joliot Curie disait : “Les hommes se sont crées des religions parce qu’ils ont peur du néant.”
    Rassurez-vous braves gens !
    Dans la dialectique de la nature Engels a écrit : “La matière reste éternellement la même, aucun des ses attributs ne peut jamais se perdre. Si elle doit un jour exterminer sur terre, avec une nécessité d’airain, sa floraison suprême, l’esprit pensant, il faut qu’avec la même nécessité que quelque part ailleurs et è  une autre heure, elle se reproduise.”
    Alléluia braves gens, nous sommes sauvés !

  8. La quête pour édifier une mosquée. L’importance prise par les religions aujourd’hui m’étonne ! La religion .. parlons en ! On ne voyait pas naguère dans les rues des gens portant des signes ostentatoires d’appartenance religieuse.
    Je ne suis pas croyant et j’essaie de comprendre ceux qui croient parmi lesquels coexistent des religions très différentes. Je partage le point de vue de ce philosophe qui affirme que la religion est une expression de la détresse humaine et aussi une protestation contre cette détresse.
    Des thèses bibliques affirment qu’un être surnaturel aurait crée le monde, il y a six mille ans.
    Ces allégations sont contestées par les scientifiques, lesquels disent que le soleil est une étoile géante bleue qui s’est assagie il y a peut-être 5 milliards d’années. Il a de l’énergie pour un même laps de temps. Après quoi, il explosera illuminant la galaxie. Dès la première phase de l’explosion, la terre sera consummée et détruite et avec elle la vie sera anéantie. Adieu veau, vaches, cochons, couvées …..
    Frédéric Joliot Curie disait : “Les hommes se sont crées des religions parce qu’ils ont peur du néant.”
    Rassurez-vous braves gens !
    Dans la dialectique de la nature Engels a écrit : “La matière reste éternellement la même, aucun des ses attributs ne peut jamais se perdre. Si elle doit un jour exterminer sur terre, avec une nécessité d’airain, sa floraison suprême, l’esprit pensant, il faut qu’avec la même nécessité que quelque part ailleurs et à une autre heure, elle se reproduise.”
    Alléluia braves gens, nous sommes sauvés !

  9. Est-ce que ne plus être membre du PCF “rompt (également) laccord électoral conclu en mars 2008 entre les partis politiques de la majorité” ?

  10. Merci René pour cette citation d’Engels que je ne connaissais pas.J’en admire l’exactitude et en savoure la poésie…
    D’après les mayas,il paraè®trait que cette explosion est proche:2012.Ils sont prêts è  tout pour empêcher Sarko d’aller fêter sa réelection au Fouquet’s!Enfin gageons que d’ici lè  notre majorité municipale se sera rabibochée sous les quolibets de l’opposition.

    Si cette prédiction s’avérait exacte,JR serait donc la dernière maire de S.O.!Même Nostradamus ne l’avait pas annoncée…

  11. Ne soyons pas dupes … ce qui se passe actuellement a été envisagé de longue date. Cela s’inscrit dans la nouvelle stratégie du parti socialiste dont l’objet, non avoué, est de s’emparer des postes de maire en Seine Saint-Denis. L’élection de Bartolone è  la Présidence du Conseil Général du département a donné, si l’on peut dire, le ton.
    Cette statégie du Parti Socialiste n’est pas nouvelle. Depuis 1945, il a cherché è  “plumer la volaille communiste”, comme on disait è  l’époque. En témoigne cette tirade de Guy Mollet, premier secrétaire du PS dans les années cinquante : “Les communistes ne sont ni è  gauche ni è  droite, ils sont è  l’est.”
    La caractéristique du Parti Socialiste c’est de tenir un discours très marqué è  gauche … et de pratiquer une politique de droite lorsqu’il est aux manettes. Cela répond naturellement aux voeux du grand patronat et des grandes sociétés financières qui n’en demandent pas tant !
    De surcroè®t, depuis le congrès de Tours, l’anticommunisme est une pièce maè®tresse de sa politique. Les rares fois, en 1936 et en 1945, qu’il a adopté une attitude conforme aux intérêts des salariés ne relève pas d’une autocritique constructive de sa part. Il y a été tout simplement contraint par un mouvement de masse particulièrement puissant.
    Le grand tort du PCF, c’est d’avoir recherché, parfois contre vents et marées, une alliance avec le PS sur la base d’un programme de gouvernement. Ce fut le cas en 1972 avec le programme commun, ce qui n’empêcha pas Franè§ois Mitterrand de déclarer un peu plus tard au congrès de l’Internationale Socialiste è  Vienne : “L’on peut prendre trois millions de voix aux communistes.” … et il l’a fait !
    Je pense personnellement que l’alliance des partis de gauche avec le parti socialiste est une alliance contre nature. Parce que, les faits démontrent – et les faits sont têtus – que le parti socialiste est, pour le moins, un parti de centre-droit. Se dessinent aujourd’hui au travers des déclarations de Royal, Peillon, Hue, Bayrou, Cohn Bendit et les autres, les contours d’une troisième force, telle qu’on l’a connue sous la quatrième république et qui a conduit au coup de force d’Alger, en 1958, et è  l’avènement du capitalisme monopoliste d’état.
    Cela dit, je n’incrimine d’aucune faè§on les militants socialistes. Il y a parmi eux des gens sincères et dévoués qui restent fidèles è  l’esprit de Jaurès. Ils méritent le respect.

  12. Ne soyons pas dupes … ce qui se passe actuellement a été envisagé de longue date. Cela s’inscrit dans la nouvelle stratégie du parti socialiste dont l’objet, non avoué, est de s’emparer des postes de maire en Seine Saint-Denis. L’élection de Bartolone à la Présidence du Conseil Général du département a donné, si l’on peut dire, le ton.
    Cette statégie du Parti Socialiste n’est pas nouvelle. Depuis 1945, il a cherché à “plumer la volaille communiste”, comme on disait à l’époque. En témoigne cette tirade de Guy Mollet, premier secrétaire du PS dans les années cinquante : “Les communistes ne sont ni à gauche ni à droite, ils sont à l’est.”
    La caractéristique du Parti Socialiste c’est de tenir un discours très marqué à gauche … et de pratiquer une politique de droite lorsqu’il est aux manettes. Cela répond naturellement aux voeux du grand patronat et des grandes sociétés financières qui n’en demandent pas tant !
    De surcroît, depuis le congrès de Tours, l’anticommunisme est une pièce maîtresse de sa politique. Les rares fois, en 1936 et en 1945, qu’il a adopté une attitude conforme aux intérêts des salariés ne relève pas d’une autocritique constructive de sa part. Il y a été tout simplement contraint par un mouvement de masse particulièrement puissant.
    Le grand tort du PCF, c’est d’avoir recherché, parfois contre vents et marées, une alliance avec le PS sur la base d’un programme de gouvernement. Ce fut le cas en 1972 avec le programme commun, ce qui n’empêcha pas François Mitterrand de déclarer un peu plus tard au congrès de l’Internationale Socialiste à Vienne : “L’on peut prendre trois millions de voix aux communistes.” … et il l’a fait !
    Je pense personnellement que l’alliance des partis de gauche avec le parti socialiste est une alliance contre nature. Parce que, les faits démontrent – et les faits sont têtus – que le parti socialiste est, pour le moins, un parti de centre-droit. Se dessinent aujourd’hui au travers des déclarations de Royal, Peillon, Hue, Bayrou, Cohn Bendit et les autres, les contours d’une troisième force, telle qu’on l’a connue sous la quatrième république et qui a conduit au coup de force d’Alger, en 1958, et à l’avènement du capitalisme monopoliste d’état.
    Cela dit, je n’incrimine d’aucune façon les militants socialistes. Il y a parmi eux des gens sincères et dévoués qui restent fidèles à l’esprit de Jaurès. Ils méritent le respect.

  13. Et pendant ce temps,l’ascension d’AK continue.Il sera tête de liste du PS pour le 93 aux régionales.Belle promotion pour un enfant de S.O.A ma connaissance,c’est la première fois qu’un audonien devient tête de liste départementale d’un grand parti…

  14. Est-ce lui rendre service è  ce jeune homme, qui porte beau et qui a de l’ambition? Est-il rompu aux joutes politiques ? Rien n’est moins sè»r.
    J’en ai vu passer beaucoup qui, comme lui, ont brè»lé les étapes et se sont brè»lés les ailes. La politique est un univers impitoyable ! C’est, dit-on, la sience la plus difficile.
    En tout cas, monsieur AK a bien fait de choisir le Parti Socialiste. Au parti Communiste, il serait resté dans l’anonymat .. et pour cause.
    On ne peut que lui souhaiter bonne chance !

  15. Est-ce lui rendre service à ce jeune homme, qui porte beau et qui a de l’ambition? Est-il rompu aux joutes politiques ? Rien n’est moins sûr.
    J’en ai vu passer beaucoup qui, comme lui, ont brûlé les étapes et se sont brûlés les ailes. La politique est un univers impitoyable ! C’est, dit-on, la sience la plus difficile.
    En tout cas, monsieur AK a bien fait de choisir le Parti Socialiste. Au parti Communiste, il serait resté dans l’anonymat .. et pour cause.
    On ne peut que lui souhaiter bonne chance !

  16. Michel, voici quelques informations sur l’organisation spéciale è  saint-ouen.
    Très tôt, en aoè»t 1940, des tracts font leur apparition dans la ville, dénonè§ant l’attitude d’élus locaux. Ils prennent en effet, le chemin de la collaboration. Un peu plus tard Alexandre Bachelet, Maire-Adjoint et Sénateur, sera déchu de ses mandats. Il s’opposa au Sénat è  la déchéance des députés communistes et déclara : “Je redoute qu’un jour cette loi ne soit utilisé contre la République et les Républicains … ”
    Le 14 juillet 1941, un cortège, drapeau tricolore en tête traverse la marché aux puces. Les bastions ouvriers s’agitent : Lavalette, Alsthom, Citroen, Somua, Ferodo, les ateliers du Métro, et Labinal, entre autres. On note dans ces entreprises des groupes de résistants organisés qui sont è  l’origine de mouvements revendicatifs importants. Des actions multiformes et ingénieuse dont le but est de freiner la production y sont signalées. Il s’agit aussi de s’opposer, tant que faire se peut, au Service du Travail Obligatoire en Allemagne. L’Organisation Spéciale a saboté les usines qui travaillaient de près ou de loin avec l’Allemagne, ainsi que les voies ferrées et le matériel de la Wermacht. Une note de la gestapo, datée du 21 février 1941, stipule : “La participation des communistes è  de tels actes de sabotage a été démontrée de faè§on irréfutable.”
    Peut-être faut-il souligner le rôle des femmes. Moins contrôlées que les hommes, elles étaient chargées de transporter en un lieu précis des batons d’explosif, oè¹ les attendaient ceux qui avaient pour mission d’attenter è  la machine de guerre nazie. Suzanne Bosger, une audonienne, membre du Comité Local de Libération, m’a raconté que ces explosifs étaient cachés dans les sacoches d’une bicyclette ou dans un landau, sous la couche du bébé. Des actions étaient donc organisées hors Saint-Ouen probablement en coordination avec d’autres groupes.

  17. Michel, voici quelques informations sur l’organisation spéciale à saint-ouen.
    Très tôt, en août 1940, des tracts font leur apparition dans la ville, dénonçant l’attitude d’élus locaux. Ils prennent en effet, le chemin de la collaboration. Un peu plus tard Alexandre Bachelet, Maire-Adjoint et Sénateur, sera déchu de ses mandats. Il s’opposa au Sénat à la déchéance des députés communistes et déclara : “Je redoute qu’un jour cette loi ne soit utilisé contre la République et les Républicains … ”
    Le 14 juillet 1941, un cortège, drapeau tricolore en tête traverse la marché aux puces. Les bastions ouvriers s’agitent : Lavalette, Alsthom, Citroen, Somua, Ferodo, les ateliers du Métro, et Labinal, entre autres. On note dans ces entreprises des groupes de résistants organisés qui sont à l’origine de mouvements revendicatifs importants. Des actions multiformes et ingénieuse dont le but est de freiner la production y sont signalées. Il s’agit aussi de s’opposer, tant que faire se peut, au Service du Travail Obligatoire en Allemagne. L’Organisation Spéciale a saboté les usines qui travaillaient de près ou de loin avec l’Allemagne, ainsi que les voies ferrées et le matériel de la Wermacht. Une note de la gestapo, datée du 21 février 1941, stipule : “La participation des communistes à de tels actes de sabotage a été démontrée de façon irréfutable.”
    Peut-être faut-il souligner le rôle des femmes. Moins contrôlées que les hommes, elles étaient chargées de transporter en un lieu précis des batons d’explosif, où les attendaient ceux qui avaient pour mission d’attenter à la machine de guerre nazie. Suzanne Bosger, une audonienne, membre du Comité Local de Libération, m’a raconté que ces explosifs étaient cachés dans les sacoches d’une bicyclette ou dans un landau, sous la couche du bébé. Des actions étaient donc organisées hors Saint-Ouen probablement en coordination avec d’autres groupes.

  18. Je viens de trouver dans ma boè®te aux lettres une déclaration de madame le Maire concernant les problèmes auxquels est confronté le Conseil Municipal.
    Je conè§ois que cette affaire préoccupe au plus haut point un certains d’hommes d’élus de gauche, hormis les socialistes bien évidemment.
    Peut-être aurait-il fallu faire des choix plus judicieux lors de la composition de la liste. Il y a aujourd’hui des élus qui n’ont aucune culture politique, è  telle enseigne qu’ils désertent les séances du conseil municipal, ou qui passent d’un parti è  l’autre, ce qui dénote chez eux une propension évidente è  s’identifier è  une girouette.
    Monsieur Edgar Faure, un homme politique de première grandeur de la défunte quatrième république, que l’on qualifiait de girouette, è  juste titre d’ailleurs, répondait è  ces détracteurs : “Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent qui change !”
    Mais revenons è  nos moutons. Je pense que l’éviction sans autre forme de procès d’Eric Pereira et d’Eric Hervieu ne fut pas une bonne chose. Tous deux sont des élus de la précédente mandature durant laquelle ils ont assumé pleinement leurs responsabilités. En outre, Keite avait aussi sa place dans la liste de gauche.
    Il faut toujours avoir en mémoire ce vieux diction plein de sagesse : “Qui sème le vent récolte la tempête.”

  19. Je viens de trouver dans ma boîte aux lettres une déclaration de madame le Maire concernant les problèmes auxquels est confronté le Conseil Municipal.
    Je conçois que cette affaire préoccupe au plus haut point un certains d’hommes d’élus de gauche, hormis les socialistes bien évidemment.
    Peut-être aurait-il fallu faire des choix plus judicieux lors de la composition de la liste. Il y a aujourd’hui des élus qui n’ont aucune culture politique, à telle enseigne qu’ils désertent les séances du conseil municipal, ou qui passent d’un parti à l’autre, ce qui dénote chez eux une propension évidente à s’identifier à une girouette.
    Monsieur Edgar Faure, un homme politique de première grandeur de la défunte quatrième république, que l’on qualifiait de girouette, à juste titre d’ailleurs, répondait à ces détracteurs : “Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent qui change !”
    Mais revenons à nos moutons. Je pense que l’éviction sans autre forme de procès d’Eric Pereira et d’Eric Hervieu ne fut pas une bonne chose. Tous deux sont des élus de la précédente mandature durant laquelle ils ont assumé pleinement leurs responsabilités. En outre, Keite avait aussi sa place dans la liste de gauche.
    Il faut toujours avoir en mémoire ce vieux diction plein de sagesse : “Qui sème le vent récolte la tempête.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *