Maison des associations : début d'ouverture ?

Tout arrive à qui sait attendre.

Le 25 mars dernier  nous publions sur ce blog et diffusions largement une lettre ouverte au Maire de Saint-Ouen critiquant le projet de Maiosn des associations passant par la démolition de l’ancienne clinique des Rosiers au 27 avenue Gabriel Péri avec la construction sur ce petit site d’un méga équipement, dans plusieurs années, loin des souhaits réels exprimés par  le associatifs.

Nous proposions le site de l’ancienne bibiliothèque centrale, une démarche plus pragmatique, un projet évolutif.

Ce courrier est resté sans la moindre réponse de la part du premier magistrat de notre commune.

Persévérants, nous avons adressé le 27 avril un courrier dernier aux différents Présidents de groupe politque siégeant au Conseil municipal pour connaître par un écrit les propositions et les engagements concrets de leur groupe sur ce dossier précis.

Là encore, succès mitigé puisqu’aucun responsables politiques n’a cru utile de nous répondre.

Croisés lors de différentes manifestations publiques chacun semblait un peu dans l’embarras comme une poule ayant trouvé un couteau. Nous résumons  en substance :

Hayat Dhalfa (« Communistes ») : je ne peux pas répondre à la place de l’élu aux associations ;

Sophie Jacquot (Socialistes) : on veut bien vous rencontrer pour un échange, il faut qu’on en parle en réunion de groupe.

Rémy Fargeas : c’est vrai que c’est pas spécialement ce que demande les associations,   on se renseigne sur le dossier ;

Willaim Delannoy (UMP) : c’est signé le bureau d’id Saint-Ouen, c’est une lettre anonyme ?[1]

Mamadou Keita (div. Gauche) : ah t’a pas reçu mon mail ?

Côté Centriste (Albert Kalaydjian)  et ASOEA (Lias Kemache) : silence radio.

Visiblement beaucoup étaient trop mobilisés par la campagne électorale des Européennes pour s’attarder sur les pleurnicheries des associatifs et des casse-pieds.

Dans ce contexte nous avons reçu le 4 juin un courrier du groupe Verts poli et constructif qui semble plutôt ouvrir des portes. Nous le publions ci-après dans son intégralité :

Saint-Ouen, le 4 juin 2009

Groupe Les Verts

Aux membres du Bureau d’Id-Saint-Ouen

« Soigne ta gauche ! »

« Mesdames, Messieurs,

Nous tenons tout d’abord à vous remercier de votre démarche citoyenne via la réalisation et l’envoi de ce document relatif au projet de création d’une maison des associations.

Certaines contraintes ne nous ont pas permis de répondre plus rapidement à votre demande.

Nous en sommes désolés ; toutefois durant le mois de Mai nous vous avons tenu informés de l’avancée de notre démarche et proposé de vous rencontrer.

Comme la majorité des citoyens et habitant(e)s de Saint-Ouen, les élu(e)s verts sont favorables à la création en « centre ville » d’une maison des associations, véritable outil de soutien, d’accompagnement, de travail au service du secteur associatif.

Evoqué depuis  moult années, Madame le Maire a confirmé son souhait de créer cet équipement durant cette mandature.

Monsieur Mustapha KRIMAT dont on connaît le profond attachement au monde associatif et la forte compréhension des enjeux de ce secteur notamment en matière de vie démocratique est par sa délégation en charge de ce dossier.

Dans le respect de la majorité à laquelle nous appartenons toujours, dans notre souci de l’intérêt général et dans l’état actuel de nos informations, voici ce que nous pouvons vous indiquer.

1 –  Il nous semble que le  projet même de la maison des associations doit être encore plus précis quant à sa philosophie, sa mission  et ses objectifs.

Il ne peut être une simple addition des demandes de chacun, une évocation de quelques éléments généreux et généraux ou une déclinaison trop rapide des moyens (budget, surface, personnel…).

2 – Si à l’initiative et la volonté du Conseiller délégué à la vie associative, une démarche de concertation (questionnaires, réunions publiques, entretiens bilatéraux) a été mis en place, il nous apparaît important de la compléter.

Ainsi, il serait souhaitable d’envisager :

–       la création d’un comité de pilotage regroupant des élu(e)s, responsables de services, citoyens, associations, qui serait animé par un organisme dont la probité et la qualité du travail sont reconnues de tous (exemple : Adels).

–       la poursuite des entretiens bilatéraux notamment avec les associations ayant répondu aux questionnaires.

–       la mise en relation plus étroite avec les riverains du quartier concerné par ce futur équipement.

3 – D’autre part, il nous a bien été confirmé que le choix définitif du lieu n’était pas arrêté. Dès lors, nous souhaitons  que les autres hypothèses dont « la vôtre » soient étudiées avec le même intérêt et la même méthode que celle utilisée pour l’ex maternité située angle de la rue Jean et du 27 avenue Gabriel Péri.

4 – Si l’existence d’un lieu culturel, complémentaire à d’autres équipements par ses propositions artistiques, sa capacité d’accueil, le public visé, fait défaut à Saint-Ouen ; nous considérons que le projet de la maison des associations ne doit pas avoir pour objectif prioritaire de palier à ce manque notamment par l’existence en son  sein d’une salle « événement/spectacle ».

5 : Enfin, nous sommes favorables à l’ouverture d’un espace « provisoire » dès la fin 2009 ou le début 2010 s’inscrivant dans une démarche cohérente de préfiguration du futur équipement.

Souhaitant que notre réponse à votre courrier puisse permettre de favoriser de manière « constructive » une co-élaboration de ce projet entre des élu(e)s, responsables de services, citoyens et  associations.

Veuillez recevoir, Mesdames, Messieurs les membres du bureau Id-Saint-Ouen, nos salutations les plus respectueuses.

Restant à votre disposition pour vous rencontrer. »

Rémi FARGEAS Brigitte MARIGAULT

Maire-Adjoint                                                                                   Conseillère municipale


[1] Depuis, dans le Magazine municipal de juin il a proposé (sorti du chapeau) d’installer une halte garderie dans l’ancienne bibliothèque centrale ce qui revient à rejeter d’y installer la Maison des associations.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

4 réflexions sur « Maison des associations : début d'ouverture ? »

  1. Ping : Projet de Maison des associations « Les riverains de la rue Jean

  2. Une halte garderie c’est très bien, une fois de plus cela mérite peut être une étude approfondie ? j’avais entendu parler, lors d’une autre réunion, d’une possible “enseigne” à la place de l’ancienne bibliothèque ?
    Effectivement tout sauf la MDA, mais quels sont donc les véritables enjeux!
    J’ai souvent l’occasion de parler avec des audoniens, dans l’ensemble, ils sont étonnés de ne pas avoir entendu parler de ce projet et ont ce sentiment que les décisions se font sans eux… En tous cas, ils sont nombreux à ne pas vouloir la DEMOLITION de ce bâtiment !
    Rappel : la mairie avait préempté ce bâtiment pour réhabilitation… paroles, paroles, etc…

  3. La vérite rien que la vérité et des vraies infos sur l’ex bib

    Fête de la ville 2009 : le divorce évité de peu mais un gros risque de séparation reste possible.

    Dans la salle Barbara, jeudi soir, une bonne partie des associations audoniennes étaient là malgré de nombreuses autres réunions (AG…).

    En remettant en cause le style et l’objet de la fête, les élus pensaient sans doute faire oeuvre intellectuelle et ravir leur bon peuple.

    Las, malgré le recours au projecteur (vaut mieux éviter de garder la lumière ouverte durant la projection), les propos liminaires ont été bousculés dès la première intervention de la salle.

    Absence de consultation, organisation non professionnelle, non transparence…, les bandrilles n’ont pas manquer, venues de femmes et d’hommes attachées à leur ville et possédant quand même, une certaine expérience propre pour pouvoir tirer un bilan et faire des propositions d’intérêt général.

    Las, et cela fut rappelé par plusieurs intervenants, de bilan de la fête 2008, il n’y en eut pas.

    Alors de présenter les rencontres avec la population comme ayant produit une grosse demande de fête (tout en reconnaissant l’intérêt de la dernière édition),

    les élus ont cru pouvoir justifier un chamboulement caractérisé par un manque de professionnalisme, un refus de toute coélaboaration et des projets fumeux.

    Mais le pompom revient aux propos de l’élu chargé des associations et qui emportent la Palme de l’indécence et du n’importe quoi. Ainsi, celui ci portant un jugment des plus sommaires, juge la vie associative médiocre et pense cantonner ou séduire les intéressés avec une université des associations…

    Entourant le titre sir, l’élue chargé de l’action culturelle, celui des sports et celle de la jeunesse n’en pouvaient, et dans ces moments là, le temps conte double;.

    Et il fallut des appels répétés et insistants de la salle pour que la séparation de corps ne suivepas celle de l’esprit après que des dirigeants associatifs eurent dit leur non participation à la fête.

    Sentant sans aucun doute le danger d’une rupture lourde de conséquences, HD élue à l’animation de la ville, se déclara favorable à revenir à des pôles d’animation, proposant une réunion rapide pour corriger le tir.

    La lourde porte fermée à deux tours par un management à deux balles s’ouvrait.

    Je laisse les élus faire un jour un compte-rendu de cette soirée et surtout l’envoyer à toutes les associations. A ce propos, de nombreux participants ont dénoncé une nouvelle fois la non réception des invitations aux réunions (c’est vrai qu’avec @ et Xcel , c’est difficile).

    Mais qu’il se rassure, le maire vient d’envoyer à l’ensemble des agents de la ville sous enveloppe un courrier avec un livret (en couleurs, imprimé d’un seul côté, et sur bristol) rappelant les fameux 100 engagements pour la ville. A 1,69 euro l’envoi plus l’impression, pourquoi se gener à engager de tels frais…

    En tous cas, plusieurs questions sont posées et doivent être tranchées rapidement, humainement mais surement :

    – Le binome des élus HD et MK ne marche pas et ne pourra pas marcher.

    Il revient au maire d’en tirer toutes les conséquences et de donner pleinement la Fête de la Vlle avec les associations au maire-adjoint chargée de l’Animation de la cité et de l’action culturelle.

    – L’adminstration dans la préparation et la réalisation de la Fête doit être mobilisée.

    Hier soir, aucun cadre, ni DG mis à part la Dir Com, et laisser les élus seuls à la tribune alors que les différents responsables des secteurs municipaux auraient du rencontrer les associations concernées, et présenter ainsi un projet co-élaboré et concordant… tout cela frise l’insuffisance professionnelle.

    Comme de continuer à refuser un plan du périmètre à tous les participants pour que la discussion soit plus efficace.

    C’est vrai que de croire tout savoir et tout tenir est confortable pour certains dans l’administration… mais place les élus comme les associations en porte à faux contreproductif.

    Globalement, la Fête de la ville reste à sauver.

    Nous avons obtenu une petite quinzaine de jours pour rouvrir le dossier (contrainte technique liée à la commission déparementale de sécurité) et l’enrichir tous ensemble.

    Que cette expérience fasse réflèchir la muncipalité sur la maison des associations quant à son projet.

    Il faut savoir entendre et respecter les responsables associatifs.

    Hier soir, ces bénévoles lui ont rappelé hier soir qu’ils n’étaient pas des béni oui oui, que leur ville était la leur.

    Faire des réunions avec des invités sélectionnés (pour ne pas dire triés sur le volet) comme l’organise fébrilement l’élu chargé des associations n’a pour le moment évité que les mêmes questions et remarques des particpants :

    – quel projet véritablement utile?
    – pourquoi ne pas réaliser une étape intermédiaire ?
    – est-ce bien raissonnable de dépenser prés de 5 millions d’euros pour un tel projet ?
    – quid de l’autre proposition qui consiste à amnégé l’ex bib centrale, et que cet élu s’était engagé à travailler lors de la réunion à la mdq landy ?

    Faut dire que lors d’un BM des élus ont demandé des éléments étudiés avant de décider des orientations sur l’ancienne bibliothèque, et sur le lieu de la maison des associations et de la vie associative !!!

    Quant au maire, elle considère (sans rire) que “cela correspond à une demande de beaucoup d’en faire une brasserie “branchée” qui contribuera à l’animation de la place et du centre ville”.

    Et toujours sans rire, “une Mda a des moments creux, alors qu’une brasserie sur la place de la république, ce sera une animation permanente sur la place principale à proximité de la médiathèque, de la mairie et de la piscine”.

    On pourrait lui faire remarquer que les partisans de transformer l’ex bib en lieu culturel et citoyen ne pensait pas à en faire un mourroir ni pevenir au 110 volts.

    Que d’autre part, les intérêts privés vont prendre le pas une nouvelle fois sur l’intéret général et qu’il faut sans doute penser aux promoteurs lorsqu’elle parle de “une demande de beaucoup”. C’est vrai que les Docks sont là.

    On pourrait lui proposer de relever le défi de la jeunesse et de la santé publique et de l’action culturlle et citoyenne (petite licence, salariat mixte avec insertion et retour çà l’emploi – et en reconstruction (sortis du milieu carcéral), expositions arts plasqtiques, expressions littéraires et citoyennes…) cotoyant les fonctions traditionnelles du Mda.

    On pourait lui dire aussi que l’agenda des associations reste à mettre à jour et à sortir pour la Fête de la Ville (si avant c’est mieux pour la rentrée).

    Parceque saint-ouen le vaut bien!

  4. Beaucoup de commentaires sur cette réalisation sur la pétition. Le projet passera en conseil municipal en septembre ! De nombreux audoniens s’inquiètent, comme certains élus, d’un coût astronomique alors que les finances de la ville sont plus qu’en berne ! Le chargé de mission de ce projet accumule les réunions avec les associations sans que personne ne sache ce qui y est dit, s’il y a manipulation ou pas, au lieu de réfléchir sérieusement à ce que cela implique ; son manque d’objectivité risque de nous coûter cher !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *