Pour bricoleur…

Dans un article publié sur ce blog le 26 mars dernier (« Centre Administratif à  vendre ») nous indiquions que  les services techniques de la Ville étudieraient sérieusement l’hypothèse d’un déménagement de l’ensemble des services communaux rue des Rosiers dans les anciens bureaux de l’entreprise VALEO » (face au square Marmottan).

Très étonnante, cette option est aujourd’hui officielle puisqu’elle vient d’être annoncée à l’ensemble des cadres de la ville comme une possibilité sérieuse.

D’ores et déjà, ce scénario inquiète de nombreux de fonctionnaires sur le fonctionnement municipal,  l’impact financier voire tout simplement sur l’utilité de cette vente possible pour acquérir les bâtiments rue des Rosiers.

Comme nous l’avons déjà indiqué ici, une chose est certaine : l’acquisition de l’ancienne Banque de France pour en faire en 1983 un Centre administratif et regrouper l’essentiel des services place de la République face à l’Hôtel de Ville  a été un coup de maître.

Il n’est pas sûr que le transfert de cette fonction dans un bâtiment banalisé sur un lieu sans aucune symbolique et loin des élus soit un coup de génie.

Rappelons que dans l’opacité la plus complète il y a quelques années, le Maire avait déjà  envisagé sérieusement la construction d’un nouveau centre administratif sur la place Jean Jaurès (derrière l’Hôtel de ville).

Il semblerait raisonnable désormais d’engager un travail approfondi et en toute transparence vis-à-vis des citoyens sur l’organisation municipale et les besoins immobiliers correspondants.

Un site administratif complémentaire sur l’autre rive de la rue Adrien Meslier (derrière l’actuel CASO) pourrait ainsi être une piste intéressante en  intégrant la reconstruction du Foyer CARA, le site de l’ancienne gendarmerie (locaux de la police municipale) et celui des logements France Habitation (à l’angle V. Hugo). Ce secteur permettrait de s’articuler par ailleurs avec le nouveau quartier des Docks.

Aujourd’hui, faute d’une réflexion prospective collective et surtout d’investissements raisonnables au fil des ans, on semble dans l’improvisation et une fois encore prêt à vendre « les bijoux de famille ».

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

8 réflexions sur « Pour bricoleur… »

  1. Capable de tout et d’abord du pire !

    En réunion des cadres de la mairie , il a été annoncé que la vente du centre administratif fernand lefort ex banque de france pourrait intervenir pour payer l’achat des anciens locaux Valéo rue des rosiers avec l’objectif d’y faire entrer les services muncipaux.

    Il y a des actes symboliques qui ont caractérisé la gestion du maire actuelle et qui ont été sanctionnés par les électeurs aux dernières municipales.

    Aujourd’hui, c’est un nouveau pas qui vient d’être franchi. L’idée criminelle ne fait pas le crime ni le criminel mais elle implique l’idée de victime.

    Nous connaissons toutes et tous, et les agents les premiers les gabegies diverses et variées qui caractérisent la gouvernance actuelle.

    La gestion actuelle matinée de “management” è  la garcimore vise è  refuser è  tous les élus (autres que le maire)et è  tous les audoniens (autres que sa garde rapprochée) la connaissance des réalités muncipales et des enjeux.

    Morcelée, chaque problématique devient incontrolable pour le plus grand nombre et les élus.

    C’est è  quelques uns que se décident l’essentiel.

    C’est ce qui a conduit JR a refusé de présenter son bilan de premier magistrat et de tenter de nous aveugler par des flots de promesses ce qui n’a pas été toutefois suffisant puisqu’elle a été élue de justesse au second tour malgré toutes les prévisions de ses séides.

    Elle y est arrivé en se débarrassant de faè§on brutale donc inhumaine d’élu(e)s compétent(e)s dont on a vu lors d’une initiative municipè¢le récente combien il(elle) pouvait manquer

    et combien leur seul présence aurait pu être un obstacle è  ses projets.

    Et bénéficiant de la soif de pouvoir du PS et dans l’attente de prendre les renes de la mairie,

    elle n’a pu éviter les questions qui fè¢chent qui l’ont rattrapée en l’obligeant è  concéder et mettre en scène son dernier “chapelet” de nouvelles promesses è  l’Espace 1789.

    Donc, les petits marquis prétendent vendre les biens communaux appartenant aux audoniens fruits de leurs impots et du travail des élus des précedentes mandatures.

    Cela confirme au moins une chose, c’est que maire depuis 10 ans, JR a été incapable de gérer cette question du regroupemnt nécessaire des services municipaux alors que la ville disposait et dispose encore d’un fort potentiel financier.

    Cela montre qu’en fin de règne, la “monarque” peut porter tort è  Saint-Ouen.

    Qu’elle sache ici que

    comme pour l’extension finition de blanqui, qu’elle refuse dans les faits – et dont nous veillerons è  ce que les terrains propriété des audoniens ne finissent pas dans une énième aventure immobilière privée,

    nous ne la laisserons pas vendre le patrimoine de tous.

    Comme nous l’avons fait en révélant et en dénonè§ant les projets fumeux de vente du patrimoine des colos qu’elle a par ailleurs “oublié” dans sa politique municipale d’investissement et d’entretien, ce qu’elle s’était bien gardée de dire oè¹ cela nous conduirait.

    parceque saint-ouen le vaut bien.

    PS : j’ai pu vérifier auprès de quelques élus et citoyens audoniens combien l’opacité régnait et cette quasi décision était révoltante.

  2. Il est annoncé qu’AK viendrait rencontrer lors de 39 réunions les audoniens pour parler de ce qui a été décidé et présenté et adopté par tous les élus en CM.

    Je crois rêver, c’est le monde è  l’envers.

    Alors que JR devrait poser avec force la responsabilité de l’Etat et donc du gouvernement, on propose des discussions è  domicile.

    Et pourquoi pas sur le lieu des délits ?!

    Ainsi l’élu en excercice et pas le candidat peut choisir qui le reè§oit et surtout les invitations peuvent être sélectives donc plus faciles et sans lien avec tous les courriers sans réponse è  la mairie ou détachées des promesses “fumeuses” de l’espace 1789.

    Que la ville s’interroge sur le lien social è  partir de ses perrogatives, cela fait des années qu’on le demande,
    et que nous n’avons pas sérieusement pu le faire faute de bilan de la dernière mandature è  discuter sereinement mais franchement.

    Les politiciens et candidats divers nous disaient aux dernières municpales, les boè®tes de com, “les préaux d’école, les grandes messes c’est du passé”
    et de discuter chez l’habitant en petit comité.

    Qu’en est-il resté car tous l’ont fait ?

    Qu’ont dit les audoniens alors ?

    Pourquoi AK ferait plus que Fargeas ou cie sur le square Helbronner puisqu’il y viendrait invités par des gens du coin

    Les services de la ville ont dépensé pour des études, dépensé pour des jeux sans aucune concertation et les portes des WC sont toujours aussi dégeulasses et abimées.

    Le grillage est découpé, les quattteurs y pompent l’eau allègrement et les prochaines soirées d’été promettent d’être au minimum bruyantes.

    Quant au réglement des parcs et squares, toujours pas ou plutot toujours en discussion…

    Il en existe un datant de Pfost.

    Dans le Parc des Chantereines, è  villeneuve la Garenne, il date de 1999 et est signé Pasqua. Différentes infos figurent è  ses côtés.

    Mais è  saint-ouen rien!

    Vouloir régler è  domicile une telle question alors qu’ il y a prés de 45.000 habitants plus ceux qui y travaillent,

    soit il va falloir pousser les murs, soit il y aura en fait trop peu d’audoniens et de salariés réunis.

    En attendant je propose è  AK d’envoyer è  chaque foyer audonien un exemplaire du contrat de sécurité nouvelle formual adopté en conseil municipal.

    Parceque saint-ouen le vaut bien !

  3. Je propose que l’on achète le chè¢teau de versailles pour y installer les services municipaux … étant entendu que le petit Trianon sera réservée aux réceptions.
    Pour les réunions è  domicile, AK est prié de fournir le champagne et les petits fours.
    Merci d’avance !

  4. Je propose que l’on achète le château de versailles pour y installer les services municipaux … étant entendu que le petit Trianon sera réservée aux réceptions.
    Pour les réunions à domicile, AK est prié de fournir le champagne et les petits fours.
    Merci d’avance !

  5. Valéo : ne pas se faire éblouir !

    Lors des deux dernières Assises du personnel, les participants se sont vu remettre un 4 pages (n°6)avec un insert titré “1ére décision : créer un lieu unique du service publique audonien en regroupant les services municipaux sur un même site”.

    C’est dire que le site Valéo (rue des Rosiers), reconverti en “hôtel ou maison des services publics communaux” est bien avancé.

    Le projet est alléchant ou prometteur; c’est selon les intérêts… un peu è  l’image du passage au 220 volts qui allait tout révolutionner!

    Rappelons que c’est une possibilité avec aussi ses conséquences négatives comme la désertification des quartiers par des services reconcentrés, une forte demande ingérable de parkings, un décentrage vis è  vis des Docks, limpasse sur l’intercommunalité, la perte symbolique du site « Mairie » , labsence de lisibilité sur le devenir du centre administratif…
    Aucun élu, même au Bureau municipal, n’a le point précis des économies supposées, site par site, et des points contestables (un bilan coè»ts “avantages). C’est la fuite en avant des technocrates économistes/aménageurs devant les politiques…

    Nous le savons, certains ne font que passer (sans parler des futurs retraité(e)s) et celles et ceux qui restent sont lè  pour l’ardoise…

    Alors doit-on juger un tel projet è  l’image de la décision « 11 » de ses Assises qui stipule sans rire “chaque courrier d’un agent donnera lieu è  une réponse qui sera apportée dans un délai d’un mois maximum”.

    De quoi faire pè¢lir d’envie tous les responsables d’associations, les élus audoniens et les simples gens!!!
    Ou doit-on le juger sur un vrai besoin de proximité des usagers, mais qui ne peut exclure la parole des mêmes usagers, une vraie réflexion partagée sur la RGPP, et une bataille politique certaine contre les tenants de Maastricht (UMP), de Lisbonne (UMP/PS/Verts).

    Ne rien faire, ce n’est pas être nostalgique de De Gaulle et de 1981. La fuite en avant face è  de véritables opportunités foncières et immobilières n’est pas non plus la panacée.

    Que JR mette toutes les cartes sur la table, cela serait le bon sens et la démocratie : en est-elle encore capable ?

    Tiens au fait, il semble que l’afficheur municipal ait changé de fonction. Qui peut dire combien coè»te par an, pour le remplacer, le recours è  une entreprise privée immatriculée dans le 94?

  6. Valéo : ne pas se faire éblouir !

    Lors des deux dernières Assises du personnel, les participants se sont vu remettre un 4 pages (n°6)avec un insert titré “1ére décision : créer un lieu unique du service publique audonien en regroupant les services municipaux sur un même site”.

    C’est dire que le site Valéo (rue des Rosiers), reconverti en “hôtel ou maison des services publics communaux” est bien avancé.

    Le projet est alléchant ou prometteur; c’est selon les intérêts… un peu à l’image du passage au 220 volts qui allait tout révolutionner!

    Rappelons que c’est une possibilité avec aussi ses conséquences négatives comme la désertification des quartiers par des services reconcentrés, une forte demande ingérable de parkings, un décentrage vis à vis des Docks, l’impasse sur l’intercommunalité, la perte symbolique du site « Mairie » , l’absence de lisibilité sur le devenir du centre administratif…
    Aucun élu, même au Bureau municipal, n’a le point précis des économies supposées, site par site, et des points contestables (un bilan coûts –avantages). C’est la fuite en avant des technocrates économistes/aménageurs devant les politiques…

    Nous le savons, certains ne font que passer (sans parler des futurs retraité(e)s) et celles et ceux qui restent sont là pour l’ardoise…

    Alors doit-on juger un tel projet à l’image de la décision « 11 » de ses Assises qui stipule sans rire “chaque courrier d’un agent donnera lieu à une réponse qui sera apportée dans un délai d’un mois maximum”.

    De quoi faire pâlir d’envie tous les responsables d’associations, les élus audoniens et les simples gens!!!
    Ou doit-on le juger sur un vrai besoin de proximité des usagers, mais qui ne peut exclure la parole des mêmes usagers, une vraie réflexion partagée sur la RGPP, et une bataille politique certaine contre les tenants de Maastricht (UMP), de Lisbonne (UMP/PS/Verts).

    Ne rien faire, ce n’est pas être nostalgique de De Gaulle et de 1981. La fuite en avant face à de véritables opportunités foncières et immobilières n’est pas non plus la panacée.

    Que JR mette toutes les cartes sur la table, cela serait le bon sens et la démocratie : en est-elle encore capable ?

    Tiens au fait, il semble que l’afficheur municipal ait changé de fonction. Qui peut dire combien coûte par an, pour le remplacer, le recours à une entreprise privée immatriculée dans le 94?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *