Enfantin

La future ludothèque située dans le quartier Debain (rue Eugène Berthoud) se cherche un nom. A priori on évitera les errements et polémiques rencontrés pour la médiathèque « Pérsépolis ».

 

Propositions à l étude un « nom de jeu d enfant fortement ancré dans l imaginaire collectif ».

Nominés officiels : « le chat perché » et le « nain jaune ».

 

 

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

6 réflexions sur « Enfantin »

  1. Enfant j’aimais lire “Les enquêtes de Ludo” dans PIF gadget, mais bon l’idée est déjè  prise… .
    il y a aussi “La balle aux prisonniers” mais ce serait de très mauvais goè»t.
    Plaisanterie mise è  part, j’indique que cette nouvelle ludothèque dont on peut apercevoir l’intérieur depuis la rue E.Berthoud semble être un espace très colorée et très conviviale pour l’accueil des enfants. Sur Debain, beaucoup de parents ont déjè  hè¢te de la visiter avec leurs enfants. Pourquoi cette proposition de nom ne pourrait-elle également leur être demandée : “1,2,3 Soleil”, “L’espace Jacadi” … ?

  2. La future ludothèque de Debain qui vient tout juste de recevoir les agréments de la sécurité nécessaire pour son ouverture, accueillera pour la première fois les enfants du centre de loisirs Michelet-Debain le 22/12.
    Le nom officiel choisi par nos officiels sera “Chat Perché” pour une inauguration prévue courant janvier 2009.
    Pour les pressés, une photo est néanmoins visible (page 18) dans le journal municipale “A Saint-Ouen” titré “Les villes ne sont pas des Vaches è  lait” (Pourquoi cette discrimination animalière ?).

  3. On s’en fout du nom de la ludothèque, parce que le vrai besoin à  Saint-Ouen, pour nos enfants ce n’est pas un nom pour une ludothèque, mais une halte garderie.
    Une seule halte-garderie (à  Garibaldi) pour 40 000 habitants, c’est une honte.
    La halte-garderie, c’est pourtant le seul moyen d’apprendre la collectivité aux enfants qui ne vont pas en crèche parce que leur maman ou leur papa est au foyer.
    Un parent au foyer a aussi besoin de pouvoir ponctuellement confier son enfant à  l’extérieur.

    La ludothèque, dans une ville qui manque d’abord de places en crèches et en halte-garderie, c’est un luxe inutile.

    è  quand de vraies propositions constructives sur votre blog ? on s’en fou de vos pseudos commérages de comptoirs, arrêter de parler, commencer par proposer et agir.

  4. On s’en fout du nom de la ludothèque, parce que le vrai besoin à Saint-Ouen, pour nos enfants ce n’est pas un nom pour une ludothèque, mais une halte garderie.
    Une seule halte-garderie (à Garibaldi) pour 40 000 habitants, c’est une honte.
    La halte-garderie, c’est pourtant le seul moyen d’apprendre la collectivité aux enfants qui ne vont pas en crèche parce que leur maman ou leur papa est au foyer.
    Un parent au foyer a aussi besoin de pouvoir ponctuellement confier son enfant à l’extérieur.

    La ludothèque, dans une ville qui manque d’abord de places en crèches et en halte-garderie, c’est un luxe inutile.

    à quand de vraies propositions constructives sur votre blog ? on s’en fou de vos pseudos commérages de comptoirs, arrêter de parler, commencer par proposer et agir.

  5. “on s’en fou(t)”, “c’est une honte”, “un luxe inutile”, “commérages de comptoirs”…

    Tout en nuances pour demander des propositions… “constructives” (aux autres).

    Les besoins sont multiples et variés et il ne faut pas opposer des équipements utiles les uns aux autres.

    Une ludothèque n’est vraiment pas un luxe dans une ville de 45 000 habitants comme la notre oè¹ beaucoup d’enfants n’ont pas accès è  cette forme de socialisation et è  des loisirs ludiques et instructifs.

    Evidemment presque tout le monde è  la télé et on peut se contenter de laisser scotcher les enfants devant (ndlr : surtout ceux des milieux les plus modestes). Celè  coè»tera moins cher è  la commune !

    Pour ce qui est de la halte garderie, il faut bien sè»r se préoccuper d’avoir un autre équipement de ce type è  Saint-Ouen.
    Pourquoi pas dans les Docks (côté métro Mairie de Saint-Ouen) pour permettre de rééquilibrer l’offre è  l’échelle de la ville (en desservant ainsi le Vieux St-Ouen).
    Reste les arbitrages budgétaires et les choix politiques.

    Votre intervention est donc légitime mais n’oubliez tout de même pas que notre Ville est sans doute une de celles qui peu se targuer d’avoir un nombre d’équipements (notamment pour la petite enfance) rapporté au nombre d’habitants des plus élevés.

    Même si ce mode de garde ne résume pas les problématiques actuelles , on peut citer ainsi le nombre de crèches, qui pour rester insuffisant, est hors du commun et un atout non négligeable pour la population.

  6. @halte garderie contre ludothèque
    Ne soyez pas si discriminatoire, nom de non ! 😉

    Vous reprochez è  ce blog déchanger sur des banalités et dans le même temps vous y déposez vos propositions, comme quoi il nest pas si inutile.

    Bien sè»r, que le simple nom dun bè¢timent public (médiathèque, ludothèque¦) ne changera rien è  sa fonction dont lobjectif premier est de répondre aux besoins de sa population.
    Seulement, lorsquune municipalité décide de construire un bè¢timent public payer par et pour ses administrés, il ne semblerait pas anormal de les associer au nom de son baptême tout comme les parents ont coutume de le faire è  la naissance pour chacun de leurs enfants plutôt que de laisser ce choix è  une sage-femme.

    Une halte-garderie permettant par définition daccueillir temporairement les enfants de 2 mois è  4 ou 6 ans, dans le but de libérer les parents pour quelques heures, de favoriser l’éveil de l’enfant et l’apprentissage de la vie en collectivité aurait plus dintérêt que cette ludothèque selon vous.

    Je vous laisse la liberté de vos propos, mais si vous habitiez sur Debain, vous seriez que le bè¢timent de cette ludothèque a également comme autre fonction celle daccueillir après les heures détude de la primaire et durant toutes les vacances scolaires, tous les enfants du quartier inscrits au centre de loisirs, ce qui nest pas un luxe mais présente bien des avantages. Ces avantages concernent non seulement les parents qui ont la chance davoir un travail et qui souhaitent le conserver que ceux qui en recherchent¦ et qui préfèrent savoir que leurs enfants peuvent partager des activités avec dautres plutôt que de trainer dehors.

    De plus, lorsque lon sait que la localisation de ce nouveau bè¢timent permettra è  tous les enfants daller manger le midi è  la cantine de lécole primaire située è  proximité, cela nest pas pour déplaire aux habitants malgré ce que vous en pensez.

    Pour vous en convaincre, je vous invite è  venir la visiter lors son inauguration et en profiter pour proposer aux élus présents denvisager dutiliser une partie de cet espace pour faire aboutir votre projet.

    Lorsque ma fille na pas pu obtenir sa place en crèche, nous étions également scandalisés (dautant plus que cette même crèche avait pu maccueillir 34 ans plutôt) avant dapprendre que ce problème nétait pas unique è  Saint-Ouen mais concernait en fait 90 % des parents sur un plan nationale. Donc même si la crèche départementale de Michelet est actuellement en train de sagrandir, je doute fort que cela puisse suffire è  combler ce manque.

    Néanmoins il ne serait pas honnête de laisser affirmer que la politique que la petite enfance de Saint-Ouen est une « honte », car dans ce domaine ma fille de 7 ans elle-même inscrite è  lOVL depuis lè¢ge de 3 ans serait prête è  témoigner de tout le contraire.

    Pour vous aider è  le découvrir par vous-même, je vous convie è  consulter le lien ci-joint :

    http://www.ville-saintouen.fr/index.php?pge=29#28

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *