Tout nouveau, tout beau !?

Le futur Conseil municipal de Saint-Ouen

32 élus de la majorité

C’est donc ce samedi 4 juillet 2020 à 15h salle Barbara que sera mis en place le nouveau Conseil municipal de Saint-Ouen issu de ces élections municipales inédites (cf. trombinoscope ci-dessus). Un maire socialiste Karim Bouamrane sera désigné[1] dans un scrutin sans surprise par la majorité de 32 élus de sa lsite[2]. Qui rappelons-le est composée de socialistes, de quelques adhérents d’EE-LV et de non encartés. Ces 13 adjoints, constituant le bureau municipal seront également désignés.

En dehors de la passation de pouvoir avec l’ancien maire et les candidatures formelles de(s) (l’)opposition(s), une cérémonie a priori assez convenue en termes de discours et d’ambiance surchauffée à la gloire du nouvel édile. Qui a déjà le mérite, pour beaucoup, d’avoir mis fin au règne de William Delannoy et réussi a éclipser sa prédécesseur(e)[3]. Pour le reste tout est à faire pour ouvrir réellement une nouvelle page et le programme affiché.

Pour l’heure, prévoir cris de joie des supporters et embrassades (avec ou sans masques), le tout retransmis en live sur les réseaux sociaux. Et surtout : un discours flamboyant sur un avenir radieux par le nouveau maire et l’appel à la nécessaire vigilance de l’opposition. Avec un peu de chance, on évoquera peut être le 1er parti : celui des abstentionnistes (52,3%) qui rend toute relative la représentativité des élus quels qu’ils soient qui siègeront dans notre « maison commune ».

On prêtera une certaine attention à la différence entre les 13 premiers co-équipiers sur la liste de Karim Bouamrane et ceux qui seront dans le 13 adjoints au maire. Ceux-ci constituant le bureau municipal (exécutif), qui nécessite un savant dosage politique au-delà des parcours et des compétences. Un cocktail socialos/écolos/non – encartés en préservant la parité hommes/femmes. Un exercice qui pourrait déjà faire grincer quelques dents.

Le vrai rendez-vous pour tous, sera à la rentrée après des vacances bien méritées. En septembre et lors du premier « vrai » conseil municipal, nous connaîtront en effet, espérons-le, les délégations des adjoints au maire et des conseillers municipaux ainsi que le début de « reformatage » de l’organisation municipale. En prime, soupe à la grimace, nous verrons si certains élus jetteront l’éponge déçus par le suffrage universel ou par le peu de reconnaissance de leur talent.

Pour notre part, nous attendrons surtout des première décisions emblématiques.

Parmi celle-ci nous seront attentif ici à l’arlésienne des mandats précédents : une feuille de route pour la mise en oeuvre progressive et concrète de la démocratie participative. Du pas cher qui peut rapporter gros !

Eric PEREIRA-SILVA

[1] Son prédécesseur fut Alexandre Bachelet (SFIO) était également issu des rangs communistes jusqu’en 1920 et sera battu en 1945 par… les communistes.

[2] 32 élus soit 71,1% des 45 sièges pour un score de 38% des exprimés quand moins de 50% des électeurs se sont déplacés. Pour mémoire l’opposition de Droite avec 32,5% obtient 7 sièges (15,6%) et celle de Gauche avec 29,4% obtient 6 sièges (13,3%). De quoi s’interroger sur ce mode de scrutin…

[3] Jacqueline Rouillon qui briguait un siège à Plaine Commune et à la Métropole du Grand Pairs, en 12ème sur la liste de Denis Vemclefs est éliminée puisque celle-ci ne comptera que ses 6 premiers candidats.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

12 réflexions sur « Tout nouveau, tout beau !? »

  1. Toutes mes excuses , mais dire que KB est un maire « socialiste » cela me semble un peu ( beaucoup ) exagéré ! Pour moi , un homme qui a soutenu VALLS et tous ses mauvais coups ne peut pas être un SOCIALISTE . A la rigueur un social / libéral en forçant les convictions . KB a mené dès 2014 le combat contre le PCF entamé par Mitterrand : 1/ faire perdre les villes dirigée par le PCF ( fait en 2014 ) . 2/ se présenter comme le représentant de la mais en refusant toutes alliances avec les autres forces de GAUCHE pour diriger St-Ouen ( fait en 2020 ) . La mission assignée par les socio / libéraux est pratiquement achevée dans le 93 , les couches populaires ne seront plus représentées que par des écolos / bobos / libéraux qui poursuivront une politique anti sociale menée par la droite , puis Hollande et enfin par Macron . Quand on voit les soutiens aux second tour de KB ( des anciens de WIWI – LREM , etc ) TOUT est dit , pas besoin d’écrire 3 pages sur l’avenir de St-Ouen !

  2. Bravo à la Police Nationale d’avoir arrêté jeudi soir 2 juillet 2020 rue Godillot un élu de la liste « Rėinventons Saint-Ouen » pour utilisation de scooter volé (modérateur : à priori il était juste passager)

    L’arrivée…(modération : vous y croyez réellement ? ) entraînera une flambée des incivilités et de la délinquance dans notre commune (modération : et pourquoi donc ? Rassurez- vous si c’était les bolchéviks, ilss égorgeraient les enfants!).

    Espérons que l’opposition de droite au nouveau maire soit dynamique, qu’elle critique la hausse de l’endettement, et qu’elle dénonce la probable diminution des effectifs et des moyens de la Police Municipale.

    • Vous êtes tout de même dur avec cette nouvelle majorité, l’élu a été démissionné après avoir été interpellé une seconde fois en quelques jours, alors tout va bien.
      L’article du parisien en témoigne.
      Zakaria Zigh, 19 ans, déjà interpellé sur un scooter volé cette semaine, a été de nouveau contrôlé dans la soirée de samedi. Il se roulait un joint à Paris. Il a remis sa démission à Karim Bouamrane le nouveau maire (PS) de Saint-Ouen.

    • Zakaria Zigh, élu municipal à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), a démissionné après avoir été interpellé pour deux délits dans la même semaine, révèle Le Parisien. Le jeune homme de 19 ans avait été placé en garde à vue dans la nuit du jeudi 3 au vendredi 4 juin, après avoir été surpris circulant avec des amis sur des scooters volés, dépourvus de plaques. Il avait alors fait l’objet d’un rappel à la loi.
      Deux jours plus tard, le benjamin du conseil municipal a été pris en flagrant délit par la compagnie de sécurisation et d’intervention (CSI) de Paris, indique le quotidien. Il était en train de se rouler un joint sous un pont, dans le VIIe arrondissement de la capitale. La police a saisi la résine de cannabis. Le jeune élu risque jusqu’à 200 € d’amende.
      L’élu était conscient du risque

      Zakaria Zigh a été convoqué dimanche 5 juillet par le nouveau maire (PS) de Saint-Ouen, Karim Bouarmrane, relate Le Parisien. L’édile, élu avec 38,08 % des voix, a demandé au jeune homme « de prendre ses responsabilités ». Ce dernier, 27e sur la liste Réinventons Saint-Ouen, lui a donc présenté sa démission. Lors de sa première interpellation, vendredi dernier, le maire lui avait demandé de se mettre « en retrait de la vie politique locale ».
      Le désormais ex-élu était conscient du risque qu’il encourait. Devant les policiers, samedi soir, il avait indiqué être conseiller municipal. Il leur avait glissé qu’il « devait se faire oublier quelque temps avant de réintégrer (son) siège de conseiller »,rapporte le journal francilien

    • Charcuter l’expression des audoniens sur ce site n’empêchera les électrices et les électeurs de s’exprimer les dimanches 15 et 22 mars 2026 lors des prochaines élections municipales de Saint-Ouen.

      Après six ans de hausse des incivilités et de délinquance les audoniens souhaiteront passer à autre chose.

      Dimanche 22 mars 2026 la liste de candidats soutenue par le Parti Socialiste sera battue et un maire LR sera élu.

      • @electeur-stg
        Vous êtes devin ? Ou c’est la foi du charbonnier ?
        « En même temps », c’est vrai que LR est bien parti pour supplanter la vague écologiste c’est une évidence !
        On a déjà du mal à soigner la Gauche alors la Droite ! On va mettre un cierge pour vous. On peut pas faire mieux !

        • «la vague écologiste»

          La France compte 34966 communes. Dimanches 15 mars et 28 juin 500000 conseillers municipaux ont été élus.

          Saint-Ouen fait partie des communes de plus de 1000 et de moins de 100000 habitants. Dans celles-ci sur 181619 sièges de conseillers municipaux le PCF a obtenu 1072 postes le Parti Socialiste 1810 LR 3539 et EELV 183 sièges (15627679 personnes inscrites ont voté).

          183 postes pour EELV sur 181619 !!!

          EELV détient un millième des sièges de conseillers municipaux en France dans les villes moyennes où réside la majorité des français.

          Il n’y a jamais eu de vague écologiste en France malgré la médiatisation à outrance de leurs victoires à Lyon Strasbourg Bordeaux Poitiers et Grenoble.

          Dans le corps électoral français de 46 millions inscrits EELV constitue un parti marginal et anecdotique.

          Quand on voit les premières mesures prises à Poitiers par la nouvelle maire EELV (fermeture de l’aéroport), on se dit qu’heureusement Saint-Ouen a échappé aux radicaux de l’écologie.

          «LR est bien parti»

          Les élections municipales des dimanches 15 mars et 28 juin 2020 démontrent que LR constitue le premier parti politique français en nombre d’adhérents et en nombre d’élus locaux. De très loin.

          La hausse de la délinquance on la constate ici :

          https://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/saint-ouen-un-homme-dans-le-coma-apres-avoir-ete-blesse-par-balles-06-07-2020-8348454.php

          Récemment la Police a travaillé dur pour arrêter des dealers.

          Que fait la nouvelle municipalité pour empêcher la reprise du trafic cité Charles Schmidt ?

  3. Deux aspects de satisfaction dans cette installation du nouveau Conseil municipal : loser William Delannoy a quitté la scène aussi au sens propre – il n’est pas venu. Et loser Jacqueline Rouillon, non-élue, ne fait plus partie du Conseil.

  4. Lundi 15 juillet 2020 à 19h conseil municipal de Saint-Ouen-sur-Seine. 38 points sont à l’ordre du jour. Beaucoup de désignations importantes.

    point 10 – Désignation des représentants du Conseil municipal au sein de Séquano Aménagement. Espérons que les représentants de Saint-Ouen résident dans le quartier des Docks dont Séquano est l’aménageur.

    Qu’est-ce qu’attend Séquano Aménagement pour terminer le revêtement des trottoirs de la rue Frida Khalo ? qu’une personne se torde le pied ou se blesse ?

    Le point 38 concerne la désignation des représentants au sein du Syndicat mixte Autolib’ et Vélib’ Métropole.

    On a besoin que les représentantes(ants) de Saint-Ouen soient elles-mêmes(eux-mêmes) abonnées utilisatrices(eurs) régulières(iers) de Vélib car le système est complexe (architecture informatique, entretien des futures stations, approvisionnement en vélos). Il faudra que les représentantes suivent de près le nombre de dégradations comptabilisées par Smovengo sur Saint-Ouen. Car Smovengo refacturera celles-ci à la ville. Si le budget 2021 de la ville de Saint-Ouen-sur-Seine le permet, espérons qu’une dizaine de stations soient créées sur le territoire de notre commune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *