Un bon plan : le vélo !

Pas cher, non polluant, bon pour la santé le vélo n’a certes pas toutes les qualités mais devient progressivement en ville une des solutions pour une mobilité intelligente. Encore faut-il que l’intendance suive avec une implication des pouvoirs publics !

A Saint-Ouen côté mairie nous n’avons jamais été maillot jaune mais nous sommes désormais vraiment lanterne rouge en la matière. Une situation qui a fait réagir des associatifs très engagés sur la question face à l’inertie de nos élus locaux d’hier[1] et d’aujourd’hui[2].

Mais plutôt qu’entretenir la polémique l’association Atelier Solidaire et ses amis ont choisi réflexions et propositions en proposant à la ville de monter un dossier sérieux pour bénéficier de financements auprès de l’Ademe[3] dans le cadre l’appel à projet « vélo et territoire . Bref de commencer à pédaler et à changer sérieusement de braquet.

Un travail très complet constituant « un Livre blanc développer le vélo à Saint-Ouen » fera prochainement l’objet d’une réunion ce 19 janvier 2018 organisée par l’association[4]sur ce « document à destination des politiques et des administratifs de la Ville, de Plaine Commune, du Département et de la Région ».

A suivre et à soutenir !

EPS

[1] On cherchera désespérément les réalisations un peu significatives dans la ville pendant les deux mandats de Maire de Jacqueline Rouillon bien qu’on trouve au fond d’un tiroir des études assez complètes sur les pistes cyclables et circulations douces à Saint-Oue et datant de…2003 !

[2] William Delannoy et son équipe ont même réussi à supprimer les Vélib’s !

[3] ADEME : Agence de Développement et de la Maîtrise de l’Energie.

[4] pour en savoir plus : http://atelier-solidaire-saint-ouen.org/livre-blanc-pour-le-developpement-du-velo-a-saint-ouen-sur-seine/

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

5 réflexions au sujet de « Un bon plan : le vélo ! »

  1. « On cherchera désespérément les réalisations un peu significatives dans la ville pendant les deux mandats de Maire de Jacqueline Rouillon bien qu’on trouve au fond d’un tiroir des études assez complètes sur les pistes cyclables et circulations douces à Saint-Oue et datant de…2003 ! »

    Et ce en dépit du fait que des associations comme par exemple Echanges aient demandés (et demandent encore) la création de pistes cyclables.

    Tout programme qui ne comportera pas ce genre de propositions prendra le risque en 2020 de mécontenter une partie des électeurs. Et le fait que cela y figure n’est pas une garantie que cela se réalisera. Bref le débat continue.

  2. « « Nous sommes une start-up anarcho-communiste » : Coopcycle auto-organise les coursiers à vélo
    par Benoît Borrits 16 janvier 2019

    Face aux Deliveroo et autres Uber Eats qui se développent dans le secteur de la livraison de repas à domicile, des coursiers à vélo s’auto-organisent dans de nombreuses villes européennes avec la volonté de maîtriser leurs conditions de travail.

    Ces différentes initiatives cherchent à se coordonner autour de Coopcycle, une plateforme coopérative qui propose un logiciel de mise en rapport entre clients, commerçants et livreurs à vélo.

    Son utilisation est soumise à une charte de principes intégrant la démocratie au travail ainsi qu’un statut salarial permettant une meilleure couverture sociale.  »

    La suite
    https://www.bastamag.net/Nous-sommes-une-start-up-multinationale-anarcho-communiste-Coopcycle-auto

  3. Bonjour,
    On est preneur de ces études assez complètes sur les pistes cyclables et circulations douces à Saint-Oue et datant de…2003. Une idée ou les trouver?
    Si oui, on veut bien le tuyaux à l’Atelier solidaire.
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *