Entre amis

L’intercommunalité ne doit pas être l’ennemi de la convivialité.

Ainsi le Maire vient-elle de recruter au niveau municipal un des nouveaux prêcheurs, quasi exalté, de l’entrée dans Plaine Commune qui faisait entendre sa douce voix lors de la concertation citoyenne expresse de novembre dernier.

Il ne s’agit fort heureusement pas d’un inconnu.

Bruno BESSIERE est en effet un des idéologues de la Fase (la petite formation politique du Maire). Après avoir semble-t-il musardé dans le Val d’Oise, cet ancien Secrétaire de la section PCF de Saint-Ouen (qui avait brillamment conduit la campagne du Maire PCF en 2001) nous revient donc. Egal à lui-même et toujours prêt à nous expliquer la vraie vie.

Ce « cadre territorial », très proche du Maire, est désormais Chargé de mission sur l’Intercommunalité « en lien avec les engagements ressortant de la consultation citoyenne et du Projet de ville ».

Nous voilà rassurés, notre avenir est en de bonnes mains.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

28 réflexions sur « Entre amis »

  1. Mais la FASE n’est-ce pas aussi le point de chute de Braouezec?En magouillant masqués sous tous les sigles et dans toutes les directions(Fase,rénovateurs,reconstructeurs,section du XVe,rouges-bruns,rouges-verts,faux écolos comme aux cantonales,PRG,FdG et même PCF,PCF historique,huistes,gaissotistes…etc…) les ex-militants du PCF doivent avoir une impression de puissance en pensant abuser les citoyens.

  2. Bruno Bessière, c’est un type super ! D’une intelligence remarquable, d’une capacité d’analyse hors du commun, il va pousser Saint-Ouen vers les sommets .. c’est sûr !
    Son rhétorique est unanimement appréciée. Il sait galvaniser les foules. Les férus en politique disent de lui que c’est un homme de masse .. Communiste repenti, il pense que l’avenir de la politique est hors des partis tels qu’ils sont aujourd’hui. Ma foi, nul ne lui en tiendra rigueur, en tout cas pas moi ! Et puis, il a peut-être raison …
    Etoile de première grandeur de la FASE, son avenir est assuré. Il finira, pour le moins, dans les través de l’Assemblée Nationale …
    On lui .. je lui souhaite la bienvenue à Saint-Ouen !
    On me permettra d’ajouter que le choeur des communistes repentis continue de donner de la voix. Nous avons fréquemment droit à un anticommunisme qui coule à jet continu, et qui a déjà battu tous les records d’anathèmes et d’excommunications. En furent déjà victimes les révolutionnaires de leur temps, Robespierre et Marat, Varlin et Louise Michel …

    • @ René Matéo

      Vous avez bien raison ce Bessière à l’air d’un personnage hors du commun toujours en mouvement et polyvalent.
      A peine embauché et revenu à Saint-Ouen, le voilà distribuant les tracts de la candidate à la députation (et au poste de Maire) Mme Dhalfa hier soir au métro devant la mairie.
      ça fait un peu mélange des genres mais c’est la tradition locale.

  3. C’est étonnant, je n’avais pas vu d’offre d’emploi publique. mais sans doute cela m’a échappé.

    Une nouvelle preuve des manoeuvres en tous genres opérées par JR pour garantir la main mise de la FASE sur la muniicpalité de Saint-ouen.

    Reste une déterminante permanente – sans le PCF- elle n’est rien, ce que le PS n’a pas visiblement encore compris.

    Concernant la prochaine muncipale, si les fâcheux rentiers ne viennent pas troubler la danse, ce qui sera important c’est la constitution de la liste et non pas sa tête.

  4. post 3 Thérèse
    C’est vrai que monsieur Bessière est très remuant, mais il aussi le don d’ubiquité .. il peut être partout à la fois !
    Je ne crois pas que madame Dhalfa, si elle est candidate à la députation, postule la fonction de Maire. On n’en est pas encore là !

    • @ René Matéo

      Vous ne croyez pas “que madame Dhalfa, si elle est candidate à la députation, postule la fonction de Maire. On n’en est pas encore là !”. Ah bon.

      Et pourquoi croyez-vous cette militante d’Epinay au sein d’un micro parti (inconnu du public) s’est retrouvée candidate à la députation la dernière fois avec comme modeste suppléante le Maire (PCF) de Saint-Ouen. Et par quelle hasard a-t-elle débarqué dans les frimats de l’hiver 2007 pour être élue 3 mois après Maire-Adjointe de Saint-Ouen.

      Vous ne saviez pas non plus que Jacqueline Rouillon (permanente du PC) était depuis longtemps dans le circuit et choisie par la Direction fédérale du PCF avant que vous (les militants de la section PCF) désigniez “démocratiquement” (avec un score soviétqiue) cette “jeune militante” depuis peu à Saint-Ouen pour devenir la candidate du PCF au poste de Maire de la ville.

      Vous ignoriez peut-être également qu’une certaine Catherine Desprès était pressentie (avant Jacqueline Rouillon) dans le rôle de la dauphine pré-désignée par l’appareil pour la succession de Paulette Fost..

      Bref, vous êtes naïf ou un peu en froid avec la vérité. Pour un bon communiste c’est un peu cavalier de raconter des histoires à l’eau de rose. Vous le dites vous même j’ai travaillé pendant 22 ans en Mairie (précisons : notamment au Cabinet du Maire) et avez cotoyé beaucoup de monde.

      L’air de ne pas y toucher vous occupez le terrain et prenez baucoup de plaisir à détourner l’attention des sujets locaux qui fâchent et des parcours parfois un peu tortueux de nos dirigeants municipaux. Vos amis quoi qu’il arrive.

  5. VIP,post 6,et quelle serait la raison de la disgrâce de cette Catherine Desprès?
    Elle semble avoir refait surface avec l’épisode de l’OVL.

  6. Mon cher VIP permettez-moi de vous dire que vous pédalez un peu dans la choucroute. Je ne sais pas qui postule à la fonction de Maire et je ne dispose, par ailleurs, d’aucune information concernant la gestion du maire actuel.
    Je dois à la vérité de dire que cela ne m’intéresse pas. Je suis resté en effet sur les vieux clichés et je suis un nostalgique impénitent.
    Je précise que je suis d’une timidité maladive. C’est pour moi un véritable handicap. Je n’ai partant cotoyé pas grand monde et je n’occupe aucun terrain, si ce n’est la piste de danse du “Memphis”, boulevard Bonne Nouvelle. J’y donne en effet avec ma partenaire des cours de musette, de salsa et, plus généralement, de danses latines.
    Je ne sais pas qui vous êtes, et je ne veux pas le savoir. Mais je considère toujours que celles et ceux qui écrivent ici sous un nom d’emprunt manquent de courage. Mais bon, cela m’importe peu. Tout ça fait partie de la vie.
    Et la vie, mon cher ami, est un grain de poivre. Tant que vous ne l’aurez pas croqué et mâché, vous ne saurez pas combien il brûle …
    Un dernier point : si vous organisez une soirée ou une fête quelconque, je vous propose de l’agrémenter d’un spectacle de danse. Mes danseuses et mes danseurs, tous très talentueux, se feront un plaisir de venir faire une démonstration.
    Tandis qu’à leurs oeuvres perverses
    Les hommes courent haletants
    Mars qui rit malgré les averses
    Prépare en secret le printemps …
    Soyez heureux, cher monsieur ou chère madame …

  7. micfaizang post 7
    Catherine Deprés mon cher Michel fut conseillère municipale. Elle n’a jamais été en disgrâce. Elle a dû mettre un terme à son mandat, tout simplement parce qu’elle est comédienne et qu’elle a joué pendant longtemps au théâtre Edouard VII dans la pièce de Feydeau “J’aime t’embrasser parce que tu as la peau douce !” Elle était en compagnie de Bruno Solo et de Claire Borotra, tous deux excellents comédiens …

  8. @ Taquet 4
    “Reste une déterminante permanente – sans le PCF- elle n’est rien, ce que le PS n’a pas visiblement encore compris.”
    Je crois que c’est vous qui n’avez pas encore compris, sinon, pourquoi la soutenir à chaque connerie?

  9. je vais vous dire une chose que j ai entendue et j entends
    la politique les emm….. tous les mêmes même disourts même promesseà la finale GROSSE DECEPTION
    a la fin tous promette la LUNE et au finale que DALL VOTER NE LES INTERESSE PLUS car les gens pensent comment finir le MOIS comment MANGER comment tout PAYER
    ils pensent à ce qu ils ont pour SURVIVRE dans leur porte monnaie car on ne peut plus VIVRE voila la triste VERITE
    ALORS LA POLITIQUE ? de toute facon rien ne changera le petit restera toujours dans LA MEME MERDE quoi que disent tout ses politiciens de pacotilles plus les elections arrivent plus on s en apercoit
    bonne journée quand même

  10. vous avez recu d’ailleurs le magnifique document en quadrichromie broché sous emballage non recyclable de l’OVL? ils ont l’air d’avoir de la thune pour faire des beaux documents comme ca…. tant mieux pour les petits audoniens

  11. si c’est mélenchon ou hollande président, elle ne pourra plus (ou pas) cumuler les fonctions éléctives et elle devra choisir. ca va en faire des éléctions partielles à SO, JR et elle ont le monopole des places depuis 5 ans!

  12. post 12

    Sauf que les petits audoniens dont les parents bossent ou pas, n’ont pas la tune de partir avec l’ovl en famille ou de les envoyer en colo. C’est tout simplement,hors de prix,!

    Quelle chance, finalement, la pagaille à l’OVL, cela a permis de ne pas voter l’augmentation de prix des séjours en CM!

    Remercions les socs et l’opposition d’avoir pensé au pouvoir d’achat des nouveaux pauvres audoniens en leur permettant de payer moins chers leurs séjours et même ou ne rien payer du tout puisqu’ils ne le peuvent pas!

  13. @ Saly 14
    Dans la Pravda locale, c’est présenté différemment, on nous explique “simplement” que l’OVL n’augmentera pas ses prix pour l’année 2012. Sans expliquer que JR et consorts se sont pris une banane au cm avec leur augmentation. 🙂

  14. J’aurais l’occasion de revenir sur le nouveau catalogue de l’OVL version “communiste”, dont le virage vers un organisme social est quand même très évident, en constatant les tarifs proposés pour les Audoniens, qui rendent tout à fait inaccessibles les vacances par cet organisme !!

    Le pire dans l’histoire, c’est qu’il faut rappeler que la délibération qui a été rejeté au dernier conseil municipal, était une délibération qui permettait la revalorisation des tarifs…
    Alors moi je dirais simplement OUF car si en plus les prix avaient été augmentés…

    Après concernant ce monsieur BESSIERE, si formidable aux yeux de René Matéo et qui fait perdre l’équilibre politique au colonel Taquet, qui encore une fois, nous explique que Rouillon c’est mal mais le Front de Gauche c’est bien, pourtant ce monsieur BESSIERE est l’incarnation même, que les deux sont intimement liés !!

    Je n’ai pas rêvé !!

    J’ai bien lu qu’il se retrouve proche collaborateur du Maire sur les questions d’intercommunalité, tout comme un certain Alain Barbier (certains auront sans doute oubliez l’existence de ce sympathique personnage proche du Maire) et en même temps, très proche de la candidate du Front de Gauche, au point de distribuer ses tracts à la sortie du métro…
    Alors le colonel Taquet nous informe qu’il n’y a pas eu de publication de poste donc illégalité non ?!

    Alors quel est le salaire de ce brave collaborateur dévoué à Jacqueline, à la FASE, à Hayat et au Front de Gauche ?!
    Le même que monsieur Barbier (plus de 3000 euros net), proche du Maire OVL’emennt parlant si vous voyez ce que je veux dire ?!!

    D’ailleurs si j’osais une petite provocation, je dirais que, est ce que les tarifs forts onéreux de l’OVL qui font polémique dans la ville, ne sont pas liés au fait que c’est ladite association qui rémunère ce proche collaborateur peut être ?!!
    Ben oui avec la reprise en main de l’association par les communistes (version ancien régime), il y peut être eu reprise des anciennes méthodes non ?!

  15. à Bruno

    Rassurez vous mon équilibre politique n’est pas défaillant au point de pencher à droite.

    Je garde le cap, ma posture et tire un peu de leçons de mes différences expériences politiques.

    Pour le reste, le Front de gauche est un rassemblement et non pas un amalgame. A moins que vous soyez dentiste philosophe hollandais.

  16. Mon cher Bruno
    Savez-vous que monsieur Bessière a été envoyé à Saint-Ouen par Fidel Castro en personne.
    Monsieur Bessière exploitait un cabaret à Caracas, au Venezuela, lequel cabaret avait pour client Hugo Chavez, qui le présenta à Fidel, lequel Fidel conseilla à madame Rouillon de s’assurer les les services de l’homme exceptionnel qu’est monsieur Bessière.
    Monsieur Bessière est toujours rétribué par Hugo Chavez. Son salaire en dollars correspond approximativement au prix d’un bidon de pétrole brut !
    A Saint-Ouen, monsieur Bessière est chargé de l’entretien des bornes dissuasives installées sur les trottoirs de la ville. Celles-ci ont été sérieusement été mises à mal par les automobilistes et ont besoins d’être restaurées.
    Dans un deuxième temps, il sera chargé d’ouvrir un cabaret-dancing dans le secteur des docks. Les danseuses seront recrutées uniquement à Saint-Ouen et devront réunir, naturellement, tous les canons de la beauté. Cela sera d’autant plus facile à monsieur Bessière qu’il a servi dans l’artillerie coloniale.
    Enfin, dans un troisième temps, il sera chargé de la rédaction des mémoires de madame Rouillon ..
    Finalement, il ne coûtera pas un sou à Saint-Ouen !
    Monsieur Bessières est un homme talentueux qui connaît toutes les ficelles de la politique et à qui rien n’échappe !
    C’est un plus pour Saint-Ouen !

  17. Mon cher Vip .. je fus naguère champion de France de boxe , poids papier. Mon jeu de jambes me permettait de rapides déplacements sur le ring. Au wonderlan toulousain, mon club, on disait que j’étais le roi de l’esquive. J’étais doté d’une droite plongeante qui a fait des ravages. Je la doublais d’un upercut du gauche qui envoyait mon adversaire au tapis.
    J’ai eu la chance de parciper au “Gants d’Or” une compétition réunissant au Madison Square Garden de New York les meilleurs boxeurs amateurs mondiaux. J’ai été battu en quart de finale par un américain du nom de Holman Williams .. Cette compétition n’existe plus .. hélas !

  18. René,post 18,je me suis laissé dire que pour les danseuses,on voulait être assuré de leur conscience de classe et qu’on ne recruterait que des camarades ayant leur carte du parti depuis 1967…

  19. saly post 21
    Le problème saly, c’est que je suis lourd. Une consommation immodérée de couscous a enrobé mes muscles puissants, ô combien, d’une petite couche de saindoux qui ajoute à mon charme, contrairement à ce que l’on pourrait croire.
    Cela dit, je vous conseille de ne point lire ce que j’écris, vous dormirez mieux la nuit !
    post 22 micfainzang
    non mon cher michel, il faut qu’elles aient leur carte du parti depuis 1936 .. et participé aux grandes grèves de l’époque.

  20. à Saly,

    Permettez-moi de vous dire que notre super champion local n’évolue pas en Lourds mais en toutes catégories.

    Ce n’est pas grave, mais la précision vaut son poids de noyaux d’olives pressées.

    Et sans le trahir, cet être de lumière m’a dit que la Femme était l’Avenir de l’Homme.

    Donc je vous donne rendez-vous pour le moulin d’Elsa pour un Dimanche de juin à la campagne (78 – saint-Arnoult en Yvelines)

  21. Putain , c”est épouvantable cette addiction au fric, surtout pour des élus; car quand on bosse ds le privé, c’est autre chose, il faut être performant.
    J’ai du mal à croire qu’on peut se pointer en politique sans penser au fric!!, dès lors qu’on n’ à pas de métier!!!!.
    Sans métier, on ne peut pas manger!
    Je sais, je suis terre à terre.
    Pas très au fait des réalités.
    Par exemple, commnent, un mec de 24 ans , quel qu’il soit peut être conseiller du pdt de l’AN, je pense à P.Ollier, qui fit une carrière de Conseiller, avt de devenir Député, puis Ministre.
    C’est la mme à Gauche, pas grave, et surtout, au PC, c’est quoi, qui ,Dartignolle, c’est qui ces lascars, quels faits d’armes?????, quelle grève, quelle mobilisation à l’origine de laquelle se sont-ils révélés au peuple de gauche, et la Clémentine qui grenouillait partout , et qui se faisait connaitre des Médias, c’est quoi, c’est qui,, cette Meuf?
    Ah ah, en changeant ce qu’ils appellent les “professions “dites” de foi” qui n’en sont pas,….des professions.
    Il est indispensable que nos édiles aient un métier, et qu”ils l’aient exercé ce métier, et ce durant plusieurs années, sinon, comment ceux-ci pourraient-ils comprendre la vie, comment?
    Ca va être difficile,…..pour les prétendants…., Sans moi, et bien d’autres, que je n’aurais de cesse d’essayer de convaincre de ne pas y aller, ….voter!
    NE PLUS ALLER VOTER EST UN ACTE CITOYEN.
    ou alors , le mandat n’est plus un métier.
    Voynet Sénateur Maire de Montreuil, on l’entend plus; apprentie anesthésiste non diplomée……, mais,…Ministre …on rêve
    Brard, ancien Maire et Député de Montreuil, il à dû etre instit 18 mois ds sa vie……et permanent, quand il allait chercher des enveloppes en RDA…tout Paris le sait….c’est honteux pr les militants, qui eux montaient la garde au 44, c’est débectant;,ou ceux, qui comme moi, et d’autres montaient la mme garde, à la dion des JC du 93 à Romainville ds ces années là, c’est bien fait pour nous, on aurait dû aller en fac, et passer les concours………sauf qu’ on a dû vendre notre force de travail ds le privé, comme des cons, et que finalement, ah! ah! ah,je me marre! on s’est pas mal démerdé, tout de même .

  22. @JMP 26

    Bizarre votre tirade. Vous êtes fier de vous être démerdé dans le privé. Grand bien vous fasse.

    Heureusement que les candidats aux élections ont quelques idées à faire valoir pour le bien public, le bien commun. J’ose encore espérer que même les candidats de droite ont un autre but que de se faire du fric. Arrêtez de rabaisser tout le monde à votre image mercantile!

    D’ailleurs, je ne crois pas qu’on se fasse beaucoup de fric dans les mandats d’élus. En tout cas, je suis sûre qu’on s’en fait beaucoup moins que dans les petites entreprises personnelles privées.

    Ne pas aller voter n’est pas un acte citoyen.

    Pourtant, il vous est parfois arrivé d’avoir des propos cohérents! Que se passe-t-il?

  23. Voter ou ne pas voter ? Pour les révolutionnaires cette question a fait l’objet au cours du vingtième siècle de débats passionnés. Bien avant Elisée Reclus, qui s’inspirait du courant anarcho-syndicaliste indiquait : “Voter c’est abdiquer .. le candidat que vous portez au trône ou au fauteuil sera votre supérieur .. vous nommez des hommes au-dessus des lois, puisqu’ils se chargent de les rédiger et de vous faire obéir.”
    Lénine soulignait, lui, que les révolutionnaires doivent saisir les opportunités, certes limitées, qu’offrent la démocratie bourgeoise pour faire avancer les idées du socialisme. Les élections font partie de ces opportunités.
    Certains, dans un louable souci de montrer qu’ils ont changé, se félicitent d’avoir abandonné l’idée du “Grand Soir”.
    Pour ce qui me concerne, je n’ai pas senti le besoin d’abandonner une idée qui ne fut jamais la mienne et qui n’a pas inspiré la pratique du Parti Communiste lui-même, du Front Populaire à nos jours.
    En France, compte tenu de la riche expérience du mouvement ouvrier, la transformation nécessaire ne s’opèrera que par étapes et avec l’assentiment d’une large majorité. Rien ne pourra se faire sans le libre consentement car on n’assure pas le bonheur des gens contre leur gré ; le suffrage universel n’est pas, à lui seul, le remède magique pour changer de société, mais rien ne pourra se faire contre lui. La conquête de la majorité des esprits et des coeurs est une condition sine qua non de la transformation de la société.
    Comme le soulignait Marx en son temps : “Lorsque une idée s’empare des masses, elle devient une force matérielle.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *