Parc Dhalenne : la mutation a commencé…

Depuis une quinzaine de jours, la belle statue à l’entrée de l’actuel parc Albert Dhalenne semble donnée le ton. L’engagement viril des travaux devrait bientôt nous faire perdre toutes nos représentations et permettre de changer de dimensions.

Débroussaillage, sondages, terrassements, assainissement sont les préliminaires obligatoires avant la grande métamorphose avec les plantations diverses à venir qui constitueront le point d’orgue.

Autant joindre l’utile à l’agréable : l’apothéose est prévue avec une inauguration du parc à quelques encablures des élections Municipales.

à suivre… sans oublier de cliquer sur la photo

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

15 réflexions sur « Parc Dhalenne : la mutation a commencé… »

  1. Avec un visage aussi énigmatique noyé sur un fond de verdure, nous serions même tentés de penser que la suppléante de Mr A.Brikat* (MGE) a sans doute dû servir comme modèle pour cette œuvre dont le nom “fête du slip” irait également à ravir.

    Peut-on connaitre le nom de l’artiste créateur, si cela n’est pas trop indiscret (bien sûr…) !?

    En tout cas, si cette œuvre doit annoncer l’inauguration du parc d’un “nouveau monde” à SO, il faut se rendre à l’évidence que pour le moment celle-ci n’a rien d’excitant pour devoir nous laisser de marbre.
    Néanmoins d’ici 2014, pour les impatients du parc trop pressés d’observer le semis du gazon déjà poussé et le tracé du sentier parfumé déjà dessiné.
    Sachez que pour joindre l’utile et l’agréable, il existe aussi “l’Origine du monde” de Courbet.
    Cette véritable œuvre humaine en 2D mais déjà achevée (qui contrairement à la précédente n’a pas toujours échappée à la censure) peut se visiter au Musée d’Orsay de Paris.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Origine_du_monde

    *Le fameux candidat fantôme du “3éme type” uniquement visible à SO sur la liste des dernières cantonales au 1er tour.

  2. Ce que la dimension de la photo ne permet pas d’observer est une représentation du sexe masculin ajouté, sans doute avec un gros feutre noir, sur celui de la dame.

    Visiblement cela ne semble géner personne puisqu’aucune tentative pour l’effacer n’a été entreprise à ce jour par les services municipaux

    C’est une nouvelle fois la preuve que l’art est vivant car il “bande” encore…

  3. Si c’est encore à ce f.. (modération) de de Guy FERRER à qui ont va confier “la décoration” de ce parc avec ces statuts à l’emporte pièce ou a “amarrage” cela fera fuir les oiseaux !!!

  4. je rappelle à chacun que dans ses 100 propositions Madame notre Maire s’était engagé à ce que toute implantation d’oeuvres plastiques sur la ville serait soumise à un concours ouvert aux pro audoniens et autres, et ce à partir de 2011.
    Il est vrai que nous n’en sommes qu’au début…
    Sinon quelqu’un aurait des nouvelles de la mise en pratique de cette promesse généreuse et démocratique?…

  5. @taquet post3
    Si en plus à SO, des artistes sont maintenant contraints de signer leur œuvre d’une petite Zigounette avec la pointe de leur marker et salir l’image de la femme. Mais là vraiment où allons-nous … !??
    Donc puisque à Saint-Ouen un autre parc doit déjà porter le nom de François Mitterrand, il serait tout à fait légitime que celui-ci soit aussi dédié à Edith Cresson et d’associer à cette œuvre une de ses plus célèbres citations, à savoir :
    “Je suis pour l’égalité des sexes, et en tant que ministre, je prendrai toutes les mesures qui s’imposent” (E. Cresson – 1991)

    Cette femme unique Premier ministre le plus éphémère de France sous la V république (dont la durée de mandant a été presque équivalente au temps de gestation maternelle d’un nouveau-né) symbolisant à la fois : la nature (par son nom), l’égalité des sexes (par son combat), l’union sociale (par…ait-il ?) et l’amour dans le pré (par la rumeur)…cela mérite tout de même un tel hommage, non ?

  6. tiens on a effacé mon commentaire sur la VENUS DE DHALENNE ? ou je disais que ca ressemble a du DALI mais ce n est pas du DALI c est de la dope , c est franchement moche mais je voulais savoir surtout COMBIEN CELA NOUS A COUTER ? 80 000 à 100 000 € SUR
    voyez on va l argent des contribuables c est triste , lamentable quand on pense a tout ceux qui vivent dans la precarité ,les personnes agées ,qu on oublie et qui vivent dans une grande detresse morale et financiére

    et pourquoi on ne demande pas notre AVIS tout ce fait dans notre dos ON N EST JAMAIS AU COURANT DE RIEN SI QUAND C EST FAIT

    je n ai qu un souhait que les DOCKS RESTENT A JAMAIS LES DOCKS

    et pour les vacances des enfants il v a y avoir encore la PLAGE A 900 000 € ?

    cet argent sserait plus utile pour FAIRE LES TRAVAUX aux les villages vacances et les mettre aux NORMES
    mais pas du n importe quoi comme la PISCINE QUI MANQUE CRUELLEMENT A NOS JEUNES ET MOINS JEUNES QUI VONT ENCORE GALERER CAR HELAS BEAUCOUP NE PARTENT PAS EN VACANCES

    je vous quitte car ma liste est longue de mecontentement et colere

    Marie France

    • @ Marie France

      Combien cela nous a coûté ? Mystère en tout cas c’étais en francs.
      Ne demandez pas des comptes à l’équipe issue des élections de 2008, mais plutôt à ceux, toujours vivants, qui composaient l’équipe de Fernand Lefort.
      Il semble en effet vous avoir échappé que ladite statue trône à cet endroit depuis plusieurs décennies.

  7. @7
    Très chère Marie-France, ne vous inquiétez pas, votre commentaire n’a pas été effacé. Il se trouve sur la rubrique IMG_2135. Bien à vous…

  8. Effectivement, cette statue a été installée il y a belle lurette ! Je ne la trouve pas très belle. Elle me rappelle une bouteille de Perrier. Ce qui fait à nouveau sa célébrité, si l’on peut dire, c’est que quelqu’un a eu la lumineuse idée de la doter d’une zizounette minuscule qui pointe vers Vénus !
    Si ma mémoire ne me fait pas défaut, c’est un cadeau de l’artiste. Cela se faisait beaucoup à l’époque. Les artistes qui exposaient à Saint-Ouen faisaient toujours cadeau de l’une de leurs oeuvres à la commune. Je crois que ce n’est plus le cas aujourd’hui.

  9. Tout ce que j’ai pu glaner : En 1961, à l’initiative du Maire, Fernand Lefort, est décidée la restauration du château conduite par les architectes Marandon et Planckaert, avec le concours d’architectes des ” Monuments Historiques “. Les travaux durent 2 ans et permettent la reconstitution de ce qu’était le château au temps de la comtesse du Cayla. Il est inauguré en 1965. Mais, je n’ai pas dit mon dernier mot… 🙂

  10. id-stg :8
    ce n est pas possible , cette horreur est la depuis des dizaines d année?
    avec tout le respect que jai envers le regretté Mr Fernand Lefort et que j ai envers Mme Lefort
    je la trouve trés laide je me demande comment j ai fait pour ne pas la voir ?
    JE NE DEVAIS PAS LA VOIR
    si on en l a offerte aux Audonniennes et Audonniens c est bien pour une fois qu on n a rien eu a PAYE
    j appelle cela un MIRACLE

    bonne journée

    Marie France

  11. C’est pourtant la représentation de la femme au corps parfait : poitrine généreuse, taille de guêpe et culotte de cheval!
    saly

  12. C’est tout à fait dans le gout d’une certaine statuaire des années soixante / soixante dix qui épure les formes sous la pression de la scultpure dites abstraite alors très en pointe à cette époque. Après Brancusi , Henri Moore et d’autres ( bien des années avant), pas facile de revisiter et renouveller le genre; quitter le réalisme , puis l’expressionisme, aller vers l’épure, et garder un aspect novateur et figuratif. A mi chemin donc, proche souvent d’un stéréotype, mais assez représentatif d’une certaine production d’alors .
    Quand à la culotte de cheval très chère Saly (salut tu vas bien?) elle n’a sa place que dans la statuaire équestre….

  13. Il y avait à l’époque pas mal d’artistes qui venaient à Saint-Ouen. Nous avions dans les années soixante dix un sculpteur talentueux du nom de Paco Médina. J’ignore s’il réside toujours à Saint-Ouen. Il avait un atelier à l’endroit où se trouve maintenant le lycée Blanqui. Il exposait assez souvent au château ou dans le parc ..
    En ce qui est du château, il a effectivement été restauré par la municipalité en 1965. La Télévision nationale en avait du reste fait état dans le cadre de l’émission “Restauration des Chefs d’Oeuvre en péril.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *