Surloyers : 2ème round

l’Humanité du 22/4/2011

Bernard Capron militant associatif et « coco » bien connu dans notre ville n’est évidemment pas du genre à se laisser faire et encore moins à être plumé comme une volaille.

Locataire de l’OPH 93 depuis 20 ans d’un modeste 2 pièces HLM rue Edouard Vaillant on lui a annoncé qu’il serait assujetti sous peu au « supplément de loyer de solidarité » (sic).  Tout juste retraité comme sa femme Mireille, il devrait donc voir son loyer complètement exploser.

Gros coup de sang. Avec sa femme Mireille il s’est pris par la main pour se lancer dans la bataille en refusant l’inacceptable. Grève du surloyer, banderole au balcon, mobilisation de ses réseaux d’amis, interpellation des politiques. Depuis un bon mois, il n’a pas ménagé sa peine et a organisé une initiative ce jeudi 21 avril au pied de son immeuble.

Pari réussi pour cette première étape, en cette période de vacances scolaires, avec une soixantaine de participants : voisins, locataires impactés, une brochette d’élus, une association de locataire (CNL), des associatifs divers, des représentants du PCF, d’Europe Ecologie, de Soigne ta gauche…

Autre motif de satisfaction : un début de couverture médiatique sur les effets concrets de cet aspect de la loi Boutin avec une double page dans l’humanité de ce 22 avril (repris dans la revue de presse de France 2).

Enfin l’annonce de notre Conseillère générale, Jacqueline Rouillon, qu’elle et son groupe au sein de la majorité départementale s’opposerait à l’application du surloyer notamment par l’OPH 93 (présidé par un socialiste). Une prise de position claire pourtant, sauf erreur, pas ou peu évoquée lors de sa récente campagne électorale. Comme quoi la mobilisation de la base est toujours bien utile même pour nos élites de la gauche dite radicale…

Côté mobilisation, la quasi absence des socialistes a été fortement remarquée (et relevé parfois avec un peu trop d’insistance pour être tout a fait honnête)[1]. Mustapha Krimat, Conseiller municipal (PS), était visiblement très mal à l’aise et nous a épargné les improvisations hasardeuses dont il est coutumier.

Entre parenthèse, les socialistes locaux (et pas seulement leurs élus) seraient bien inspirés de se manifester sur ce sujet qui concernent directement des dizaines de familles audoniennes en évitant de se laisser enfermer dans le rôle de supplétifs supposés de la réforme Boutin.

On ne voit par ailleurs pas très bien pourquoi deux offices HLM gérés par la gauche appliqueraient des politiques opposées pour les locataires d’un même territoire.

Le Maire Adjoint au logement François Giunta (PCF) a quant à lui rappeler que le Conseil  d’administration de l’OPH de Saint-Ouen [2]s’était prononcer contre l’application des surloyers malgré une pénalisation de 400 000 € . Comprenne qui pourra l’Office de Plaine Commune, après d’âpres négociations avec l’Etat, a semble-t-il échappé à cette « punition ».

En résumé cette action individuelle, très vite relayée, mériterait de faire tâche d’huile.

Elle pointe l’enjeu de la mixité sociale dans notre parc HLM et l’utilité de la mobilisation citoyenne.

à suivre…


[1] les représentants de l’extrême-gauche et du DAL étaient également absents

[2] et celui de la Semiso

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

72 réflexions sur « Surloyers : 2ème round »

  1. Même s’ils ne sont pas plus intervenus que le PS,il faut noter la présence des militants du PRG et celle de l’ensemble des 3 élus écologiques au conseil municipal.Il faut noter que des intervenants ont proposé qu’aucun loyer ne dépasse 20% des revenus.Cette revendication pourrait unifier les locataires du parc social(offices d’HLM municipal et départemental,SEMISO…etc…)et du parc privé.

    Les organisateurs ont décidé de ne pas en rester là et de participer à d’autres mobilisations dont une devant la mairie un prochain soir.
    Si certains doutent de leur sincérité,je félicite notre maire et sa majorité de refuser d’appliquer la loi Boutin dans les offices qu’elles dirigent.J’espère sincèrement que le PS fera de même au niveau départemental.Pour riposter nationalement à cette loi scélérate de ghetoïsation de nos banlieues,je propose un grand pique-nique dans la forêt de Rambouillet à proximité du “bidonville”où réside Mme Boutin.Gageons qu’en cette veille de lundi de Pâques,dame Christine,touchée par l’humanité du message christique,viendra dénoncer les rigueurs de sa loi…

  2. Hier, j’ai reçu un courriel de la part d’une association audonienne invitant à un rassemblement devant la mairie au mercredi 27 avril à 17h30 pour dénoncer les hausses de gaz, d’électricité et des loyers qui impactent sévèrement le budget de nombreux foyers.
    Dans cet appel repris ci-dessous aucune mention n’est faite pour dénoncer les dérives des surloyers imposés par la loi Boutin dont les effets néfastes illustrés au travers du douloureux cas de Bernard et Mireille Capron ont été abordés sur ce blog durant les dernières semaines avant d’être relayés dans d’autres médias nationaux.
    Cependant, compte tenu que cette mobilisation si rapprochée de la précédente (et également soutenue par la C.N.L) a pour objectif commun de dénoncer la hausse excessive des loyers. Aussi, comme je trouve cette similitude troublante quelqu’un pourrait-il me confirmer si ce nouveau rassemblement fait suite à l’initiative déjà lancée le jeudi 21 avril 2011 ou bien doit-on considérer qu’il s’agisse d’une autre action indépendante et parallèle ?

    ********** Extrait du mail reçu pour l’appel du 27/04 *******
    «
    Bonjour
    Avec la C.N.L du 93
    Ensemble disons halte aux rackets sur les locataires . Rassemblement devant la mairie
    de Saint-Ouen -93 le Mercredi 27 /04/2011 à partir de 17h30
    Halte aux hausses uncessantes des loyers/ des charges / du gaz / de l’léctrecité/ de l’énérgie

  3. Je persiste pour dire que si on se préoccupe des personnes assujetties au surloyer , on devrait pouvoir aussi se soucier des locataires dont les loyers ne cessent d’augmenter!!!!

    Combien de personnes avec des revenus modestes me disent qu’ils ont de plus en plus de mal à regler toutes leurs charges en raison des loyers trop elevés.

    J’ai rencontré une habitante de mon quartier qui me dit qu’ avec 1200 euros par mois , elle ne peut plus payer 700 euros pour un f3, elle n’a pas l’apl.

    J’entends aussi des personnes qui sont prêts à déménager pour obtenir un appart plus petit pour payer moins.
    Phénomène nouveau qui s’emplifie du fait des salaires gelés.

    Ma voisine, divorcée, qui elève ses deux enfants veut quitter son f3 pour un f2, elle se dit prête à n’avoir qu’une chambre pour ses enfants ???Pour le moment, elle fait des heures sup(aide-soignante) ,le soir, à l’hôpital car elle connaît des fins de mois difficiles!!!

    J’aimerai avoir des chiffres pour savoir combien de familles en audonie ne s’en sortent plus!!!!!

    Situation aggravante de ces nouveaux pauvres dont je parlais sur le blog d’od qui travaillent à deux(avec des salaires proches du smic) et qui ont l’impression de travailler pour ne payer que leurs factures.

    Parler de mixité sociale c’est bien, mais faut il encore pouvoir s’intéresser aux situations de toutes les catégories sociales d’un quartier voire d’un immeuble dit social.

    Avec ce débat sur le surloyer, j’ai l’ impression qu’on ne trouve les lois injustes que pour une seule de ces catégories, ceux qui , sans toucher des milles et des cents, se portent tout de même bien!!!!

    Le combat concernant les loyers ne doit donc pas aller que dans un sens au risque de creuser encore plus les différences!!!

    Oui pour se battre contre cette loi à condition de s’attaquer aussi à la hausse des loyers et aux loyers non conventionnés pour tous!

    Paris permet à ceux qui n’ont pas le droit à l’apl de percevoir une petite aide, subvention municipale; c’est une mesure qui accompagne des personnes en difficulté( notamment des jeunes couples); c’est un bon dispositif!

    Il faut pouvoir aussi éviter les expulsions en traitant le problème à sa source, dès que la situation des familles devient préoccupante, d’ou l’importance d’ un service social municipal à la hauteur, assurant ses missions!!

    saly

  4. Saly,entièrement d’accord.Voilà pourquoi,j’ai trouvé,la demande:”pas de loyer supérieur à 20% des revenus”très juste et unificatrice.Il ne s’agit pas de diviser les locataires mais de les unir sur des revendications communes.Si cette revendication devenait nationale et que les organisations de locataires l’utilisaient comme menace en la faisant passer dans les faits avec dépots desdits loyers chez notaire jusqu’à l’obtention “d’états généraux sur le logement” ou d'”un Grenelle du logement”!Il faut passer de la demande d’assistanat à la lutte qui seule pourra satisfaire les demandes de tous!

  5. madame saly post 3
    En fait, vous soulignez, et vous avez raison, la dégradation du pouvoir d’achat des familles.
    La société d’aujourd’hui a mis sur le devant de la scène les épiceries sociales, les restos du coeur, le secours populaire et catholique, jusqu’au vide-grenier dominical où l’on vend la “récolte” de la semaine pour arrondir le petit salaire ou la maigre allocation. Sans parler des vieux qui cherchent de quoi manger dans les cagettes laissés après le marché, ou dans les poubelles des grandes surfaces.
    Tout cela n’est que la partie visible de l’iceberg. La misère est partout !
    Nous assistons jour après jour à l’effondrement d’un type de société qui a atteint ses limites historiques et qu’il faut changer ; ce qui est surprenant c’est que la plupart des gens ne s’en aperçoivent pas et acceptent de vivre chichement … cependant qu’à l’autre bout de la chaîne certains bâtissent des fortunes !

  6. A BV post 2

    J’étais présent jeudi 21 avril.
    De mémoire, Mme Le Maire dans sa prise de parole a évoqué la manifestation devant la mairie.

    Ensuite, le représentant de la CNL prenant aussi la parole a appelé également à venir devant la mairie.

    Si besoin, EPS corrigera ou infirmera mes dires.

  7. JYM a effectivement dit juste. Ces appels ont eu lieu et il a été question de créer une nouvelle nième associattion ou comité pour cette cause qui n’est pas nouvelle.

    Les loyers en général augmentent dans notre ville avec les constructions nouvelles essentiellement dans le privé. Pourquoi évite on ce débat sous prétexte que nous avons trop de logements sociaux à St Ouen au nom d’une mixité.
    Le mal est plus profond et la crise du logement ne peut être prétexte pour certains de nous enfumer en nous mobilisant pour justifier leur politique. Voilà pourquoi, j’ai été encore une fois choqué cet après midi au rassemblement où certains pourraient revisiter leur projet avec le manque criant de clarté dans les attributions de logements et surtout le clientélisme aigu dans ce domaine.

    Je souscris totalement à ce que dit Saly et surtout M. Faizang sur la proposition “pas de loyer supérieur à 20% des revenus »très juste et unificatrice” dans le privé comme dans le social. Mais cette proposition est illusoire dans notre société libérale.

    MP

  8. Le rassemblement organisé par la CNL devant la Mairie a rassemblé plusieurs dizaines de personnes. Ce n’est qu’un début. Il faut maintenant que la protestation contre la loi Boutin fasse tache d’huile ..
    C’est possible ! A condition que la mobilisation se poursuive et se renforce. S’opposer aussi aux hausses des loyers et des charges est une nécessité. Pourquoi ? Tout simplement parce que les locataires ne sont plus en mesure de payer, du fait de la dégradation constante de leur pouvoir d’achat.
    Il faut obtenir l’abrogation de la loi Boutin et une baisse sensible des loyers .. le logement n’est pas une marchandise, c’est un droit !

  9. post 4
    Mic; fainzang est enfin d’accord avec moi, cela fait plaisir!!!

    Il fut un temps lorsque j’habitais au vieux , nous avions envisagé ce type d’action : Organiser cette lutte en mettant nos loyers en caisse de dépôts et de consignations, on nous a très vite mis en garde sur les problèmes que nous pouvions rencontrer avec nos bailleurs. Autre difficulté : ce n’était aussi plus possible d’y déposer de l’argent sauf dans le cas ou il y ait des procèdures juridiques mises en place contre le bailleur .

    Derrière de grandes fédérations , le dal etc pourquoi pas…. je n’aurais vraiment pas de mal à trouver du monde!
    saly

  10. Saly,post 9,lorsqu’il s’agit de lutter en faveur des plus démunis,je suis toujours d’accord. Et le problème du logement,aujourd’hui,va sans doute marquer une ligne d’opposition irréversible.Il se réglera après de grandes luttes comme celles que vous proposez avec le DAL et les autres organisations de locataires et l’obtemption d’un Grenelle du logement ou les locataires grâce aux sommes gelées à la caisse des dépots et consignation auront un moyen de pression.Mais ne pas oublier qu’aujourd’hui comme au lendemain de la Guerre,la France manque cruellement de logements(8 millions disent certains…),il faut donc prévoir un ambitieux plan de construction et je ne vois pas comment satisfaire ce besoin sans construire en hauteur!
    Ce problème du logement est d’une telle acuité que toutes les sensibilités politiques y ont préparé leur argumentation:
    “la préférence nationale”pour le FN
    “la préférence musulmane”pour certains qui se disent victime de discrimination raciste dans l’attribution des logements
    “la préférence communale”pour d’autres
    “la préférence sociale”pour ceux qui voudraient ne pas transformer leurs quartiers en ghetto,ou ceux au contraire qui se soucient du seul sort des plus déshérités…
    Comme on le voit,Saly,il ne sera pas facile d’unifier ces luttes mais un progrès sur les blogs audoniens depuis ce cri contre la loi Boutin et le tragique incendie de la rue Jules Vallès*on ne se préoccupe plus que du très traumatisant problème de la préemption…
    *Il me semble que les logements sont réoccupés.Est-ce par les anciens locataires?des nouveaux?

  11. Mic fainzang

    préférence musulmane : pourriez vous être plus explicite? “raciale” serait plus approprié dans la mesure ou les discriminations quand elles ont lieu concernent tous les étrangers.

    Le problème n’est pas la construction des immeubles (blocs) ou la hauteur , excepté en face d’un incinérateur, car comme vous le soulignez, il faudra bien construire pour tous ces demandeurs et partout!
    (faux argument de ce débat sur la mixité et sur la ghettoisation)

    Il faut avant tout une véritable politique urbaine et sociale d’aménagement à SO (elles vont de pair) : des immeubles avec une vraie vie sociale autour.

    Ma belle famille vit à Gennevilliers, je peux donc comparer .
    Cette ville est en pleine transformation, ces dernières années : dans chaque quartier, vous y trouvez des antennes municipales (administratives, jeunesse), un tissu associatif très riche (une problématique : un service)

    Des centres sportifs près des établissements scolaires, des partenariats entre les centres de loisirs, les maisons de quartier, les bibliothèques chaque soir et le samedi.

    Des promenades entretenues, des squares avec des jeux pour chaques tranches d’âges : on constate que les habitants sortent de leurs quartiers, de leurs cours d’ immeubles pour se rencontrer à l’extérieur, dans ces lieux de vies.

    Vous qui fréquentez le 18 ème, pour vous y avoir rencontré : banlieue parisienne difficile, ce ne sont pas les grandes tours qui manquent entre La Chapelle et Porte de la Chapelle.

    Que dire de ce magnifique lieu artistique le 104, fréquenté par toutes les composantes sociales du 18 ème ou il y fait bon vivre : organe social par excellence qui tisse des liens entre toutes les cultures, on en oublierait presque la misère qui est pourtant si importante dans ce quartier.
    Bobos comme familles défavorisées s’y retrouvent pour assister à des répets de spectacles gratuites, les artistes utilisent les locaux pour s’entraîner et nous offrent ce spectacle, Emmaus y trouve sa place ainsi qu’une maison verte pour accueillir des enfants de bas âges qui ne fréquentent pas les crèches, bon moyen d’éviter l’isolement : ouvert même le dimanche.
    Des assocs avec des vraies budgets!
    En face, un skate- park, stades et parc aménagé.
    Tout le monde y trouve son compte!

    A Arago comme à Debain ou au vieux, les apparts sont confortables dans ces grands immeubles et la vie entre les locataires se passent plutôt bien.
    Le problème numéro 1 : le cout des loyers
    Le second : l’absence de vie dans ces quartiers .
    (Deux maisons de quartier pour tout SO!)

    L’erreure monumentale de la Ville a été de supprimer l’animation de quartier qui permettait des contacts avec les habitants et le divertissemnt des jeunes.

    Constat de beaucoup de familles : on s’ennuie à SO sauf lors des quelques évènements.

    La ludothèque le week-end : d’un compliqué , il faut passer s’inscrire dans un service.
    Mains d’oeuvre ça n’est pas l’ambiance du 104.
    excentré et ne concerne qu’une petite partie de la population, même constat pour les débats littéraires dans la librairie de SO, l’amap, le conservatoire, l’OVL; l’atlas.

    Nouveaux proprios dans du beau en face de locataires dans du vieux, dans immeubles vieillissants!
    Habitants HLM dans des tours en face d’habitants hlm dans petites résidences trois étages
    Un accès à la culture et au sport inégal.
    On part en vacances ou on ne part jamais.
    La liste est longue….

    Le fossé se creuse à SO entre aisés et démunis et cela ne concerne pas seulement le logement malheureusement.

    Il faut réfléchir à la question du logement dans son ensemble, avec tous ces éléments sociaux et culturels, ainsi on pourra peut être parler de mixité sociale bien que je n’aime pas trop ce concept politique hypocrite.

    Tant qu’à SO on ne s’attachera qu’au béton et à sa qualité ainsi qu’à la façon dont on obtiendra le terrain ou la propriété pour l’y voir couler, on sera loin de cet idéal!

    Saly

  12. Saly,les discriminations concernent tout le monde.Le malheur,aujourd’hui,c’est que les organisations politiques,religieuses,antiracistes et surtout les individus ne prêchent que pour leur “paroisse”.Il n’existe plus par exemple d’organisation condamnant toutes les manifestations et paroles racistes.Le racisme,c’est dans les écoles qu’il commence et il m’étonnerait que vous n’y ayez pas vu ou entendu des propos outrageants qui ne visaient pas que “des étrangers”!

  13. au post 13

    Gardons nous de généraliser tout.

    Celles et ceux qui demandernt le droit de vote et d’éligibilité pour les étrangers non communautaires peuvent-ils être mis dans le même champ d’attitude que ces églises qui séparent les femmes et les hommes, bénissent les canons des massacruers ou les partis qui refusent dans les faits la proportionnelle aux élections ou la mixité totale de leurs candidats ?

    Le racisme touche tout le monde, les blancs comme les noirs. Il en est de même avec les français ou les originaires de.

    Ce qui me rassure c’est de voir au défilé du 1er mai des femmes et des hommes soudés par leurs aspirations de justice et de bonheur et bon pas séparés voire divisés par leur couleur ou leur sexe.

    Il en est de même politiquement avec la Fête de l’Huma qui présente la caractéristique originale qui fait que tout le monde s’y cotoie, s’y rencontre, y fait des choses ensemble pour un présent amélioré et un avenir meilleur.

  14. Le 29 avril 2011

    Communiqué

    Non aux expulsions de « cabanons » sans relogement
    programmées par Saint-Ouen Habitat Public OPH (93) !

    Depuis plusieurs années, des habitants se sont construit des abris de fortune à partir des habitations rachetées et délaissées par la Commune de Saint-Ouen dans l’impasse juif située 21 rue Emile Zola.

    Ces terrains et habitations sont « gérés » par Saint-Ouen Habitat Public – OPH qui a demandé l’expulsion des personnes résidant dans ce qu’elle désigne comme des « cabanons ».

    Un jugement du Tribunal d’instance en date du 1er février 2011 et notifié aux habitants le 4 avril leur ordonne de quitter les lieux dans les 30 jours suivant cette date. Les habitants sont aussi contraints de payer indemnité d’occupation des lieux de 300 € par mois à compter de juillet 2010 et une astreinte de 30 € par jour de retard (900 € par mois !) à partir du 5 mai 2011.

    Les habitants vivent dans la précarité, ils n’ont aucune autre possibilité de relogement, une partie est déjà inscrite comme demandeuse de logement auprès des services municipaux et départementaux.

    Le Dal Saint-Ouen exige que :
    — l’Etat n’accorde pas de concours de la force publique pour procéder à cette expulsion ;
    — la Ville de Saint-Ouen, qui, au plus haut niveau, dit ne pas être au courant de ces expulsions, intervienne auprès de Saint-Ouen Habitat Public pour arrêter le processus d’expulsion ;
    — la Ville et l’Etat s’engagent dans le relogement de ces habitants qui vivent dans des conditions indignes.

    DAL Saint-Ouen,
    Tél : 06 65 97 10 24 ,
    dalsaintouen@altern.org
    http://blog.dal-info.org/dal93-saint-ouen.html
    http://www.droitaulogement.org

  15. Certes ;
    mais je rebondissais sur vos propos lorsque vous parliez de discriminations racistes dans l’attribution de logements en évoquant une préférence musulmane;

    Le plus souvent, les refus dans le privé concernent les familles africaines, maghrébines, turques etc… non pas parce qu’elles sont musulmanes mais le plus souvent pour des raisons culturelles : odeur de cuisine, familles nombreuses etc….
    Les immigrés ne sont d’ailleurs pas tous musulmans!
    saly

  16. Saly,je n’ai pas dit que le concept de “préférence musulmane” venait des institutions mais était une revendication de certains audoniens que l’on peut rencontrer dans nos immeubles,nos cafés…etc…sous la forme:les familles musulmanes n’ont pas les apparts qu’ils mériteraient.De la même façon des sympathisants du FN vous disent qu’à cause des immigrés*,les français(lesquels?)sont privés de logement.
    Pour les immigrés(qui vous avez raison:”ne sont d’ailleurs pas tous musulmans”),c’est sans rire qu’à S.O.,j’entends certains(d’origine immigrée)me dire que les juifs et les “chinois”s’emparent de tous les commerces.
    Pour les odeurs,c’est vrai qu’il y a un quart de siècle,il fallait combattre les idées racistes de ceux qui incriminaient les portugais.Ils leur reprochaient à la belle saison de faire griller des sardines au barbecue et d’en faire profiter le voisinage.Moi,ça m’a toujours donné l’impression d’être en vacances…mais,j’ai de tels beaux souvenirs de mon été 75 au Portugal…
    Ceci dit entièrement d’accord avec Taquet(post 14)pour retrouver une ville chaleureuse où comme pour les manifs du 1er Mai et la fête de l’Huma personne ne se soucie des origines de son voisin si ce n’est pour apprécier et partager ses coutumes.

  17. Suppression de la loi Boutin sur les surloyers, d’accord.

    La suppression des lois Robien, Scelliers et autres qui participent à la spéculation (tout en échappant à l’impôt) sont à exiger. Elles ont été mises en place pour contre balancer le désengagement sur le 1% de la masse salariale pour la construction de logements rendu obligatoire de 1953 devenu 0,45% en 1992 (sous qui ?).

    http://fr.wikipedia.org/wiki/1_%25_logement

    A propos de spéculation immobilière, pour mémoire, en novembre 2009, Le Parisien tirait :

    “Offrez-vous le 93 en Monopoly”

    Extraits :
    ” Le jeu de société le plus connu dans le monde, symbole du capitalisme et de la spéculation immobilière, tout autant que de parties passionnées et interminables, existe désormais en version Seine-Saint-Denis. ”

    ” Pas question de tenir compte des valeurs immobilières réelles des lieux pour classer les cases de la moins chère à la plus chère (comme cela se fait traditionnellement pour le Monopoly d’une ville). Sur le plateau du 93, on dépense de 60 M (la monnaie du jeu) pour le parc de L’Ile-Saint-Denis ou la manufacture des allumettes d’Aubervilliers à 400 M pour le marché aux puces de Saint-Ouen. Pour le reste, le jeu ne change pas.

    Le gagnant est celui qui construit le plus de maisons et d’hôtels et ruine ses adversaires.

    Le Monopoly Seine-Saint-Denis, fabriqué à deux mille exemplaires, vient tout juste d’être mis en vente (autour de 40 €) dans les magasins de jeu, les maisons de la presse, les Fnac, etc. à temps pour les cadeaux de Noël. ”

    http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/offrez-vous-le-93-en-monopoly-18-11-2009-715248.php

    Je ne saurai dire si cette déclinaison du Monopoly sur le département de la Seine Saint Denis (chose assez rare qu’un département soit décliné comme il est dit dans l’article du Parisien) est à l’initiative exclusive de la nouvelle présidence du département PS ou si elle fut initiée sous la présidence précédente PCF.
    Qui en saurait plus ?

    Je crois me souvenir que ce monopoly 93 fut même en vitrine à l’office de tourisme audonien et j’en ai vu un exemplaire aussi dans la maison du parc du Sausset.

    A l’époque, les bras m’en sont tombés et le c.l troué une 2è fois !

  18. Mic .Fainzang post 17
    Je confirme vos remarques pour avoir entendu la même chose et même pire.
    Tout comme je suis d’accord avec Taquet sauf la première phrase concernant le droit de vote des étrangers (d’ailleurs qu’ils soient communautaires ou non).
    Occupons nous déjà de faire voter tos ceux qui s’abstiennent avant de permettre aux étrangers de choisir la politique qui doit être menée.
    Pour voter et choisir les élus ou le devenir c’est simple il suffit de prendre la nationalité Française.
    Simplifier la naturalisation si c’est nécessaire oui droit de vote à un étranger non

  19. @michel F post 17
    Sans oublier la fête des voisins, qui mahleureusement “chez nous”, semble compromise si une amélioration des relations entre “clans” ne trouve pas de solutions. Pour ma part j’espère pouvoir contribuer à la réuinion des deux ” parties” et progresser vers plus de concorde. Il ya deux et trois ans s’étaient pourtant le cas.
    C’est éloquent comme certains s’ingénient à ficher le bordel pour des raisons perso ou de rancoeurs, que se soit pour des projets de potager partagé ou de fêtes de voisins quand se sont des endroits où l’on peut se rencontrer se parler et même se comprendre.
    Quand à la récup’ , à moins de me faire des idées,elle pointe déjà son nez!!
    Fait chier…

  20. Paco,post 18,je n’y comprends rien.Ce sont qui ces deux clans?Et de quelle récup et de qui parles-tu?
    Comme dirait Anne:”on nous dit pas tout!”…

  21. Antoine,

    Il ne vous aura pas échappé que ces “étrangers” peuvent être sans-papiers ou possèdent des cartes de séjours!

    En attendant leur naturalisation, ils sont actifs : travaillent et paient leurs impôts et leur taxe d’habitation ; mettent leurs enfants à l’école, cotisent à la sécu etc…tout comme nous!

    Tout comme nous, ils ont donc le droit d’ exprimer leurs opinions politiques lors des elections!!!
    saly

  22. @18
    Bonjour JYM, ne le croyez pas, soyez en sûr, le Monopoly de Seine-Saint-Denis a été mis en vente à l’Office du Tourisme (avenue Gabriel Péri) dès le 25 novembre 2009! Après vérification, il n’en reste plus que 3 ! Dépêchez-vous ! 🙂

  23. @18 Je reviens sur le Monopoly! 😉 J’aime bien savoir de quoi je cause alors, j’ai demandé à une charmante jeune personne qui n’a pas son pareil pour vous dégotter les renseignements qui vous intéressent : en 2009, ce jeu s’est vendu à l’Office du Tourisme, à peu près à 50 exemplaires et en 2010, à 11 exemplaires! Bonne fin de journée à tous.

  24. Il semblerait* que le président PS de l’OPHLM-93 ait décidé comme JR pour S.O. et 6 autres maires du 93 de ne pas appliquer la loi sur le surloyer et de demander au préfet(comme pour Plaine-Communes)d’en exonérer ses locataires.La lutte de Bernard Capron a donc payé.Restons vigilants…
    *Le Parisien-93 d’aujourd’hui!

  25. Saly
    Je ne comprends pas votre remarque :
    – Il ne vous aura pas échappé que ces « étrangers » peuvent être sans-papiers ou possèdent des cartes de séjours!
    C’est évident puisqu’ils sont étrangers on peut même y ajouter la troisième possibilité, qui est qu’ils peuvent autrement être de simple touristes (souvent ce qu’ils sont avant de devenir des sans papiers)
    Maintenant s’ils attendent la naturalisation où est le problème ?
    ils voteront quand ils l’auront obtenu. Si nous devons modifier une loi ce doit être celle pour la naturalisation certainement pas celle pour le droit de vote
    C’est vrai qu’en attendant les étrangers qui travaillent ici paient aussi des impots et cotisent aux mêmes caisses que nous, normal ils bénéficient aussi des mêmes droits que tous les salariés Français
    C’est là que nos avis divergent, ce n’est pas pour autant pour moi qu’ils doivent pouvoir choisir la politique qui sera mené sur le territoire Français.
    le droit de vote est un attribut de la citoyenneté, qui ne se galvaude pas, la citoyenneté est liée historiquement en France à la nationalité. Donner le droit de vote aux étrangers, c’est remettre en cause les fondements mêmes de la nation.
    Et pour moi il est hors de question de changer cela.
    que ceux qui veulent pouvoir choisir la politique Française deviennent Français si ils préfèrent garder leur nationalité de naissance c’est simple ils acceptent la politique que les nationaux choisiront
    En plus j’aimerai savoir par quel tour de magie on les intéresserait à nos élections quand on voit que plus de 65% des électeurs audoniens ne votent même pas

    PS: Pour info et pour ne pas me prendre pour ce que je ne suis pas.
    La moitié de ma famille maternel est dans ce cas ils ont choisis de ne pas devenir Français et préfèrent choisir la politique de leur pays d’origine.
    Même mon grand-père (maintenant au cimetière de saint-ouen) est arrivé dans notre commune à l’age de 23 ans c’est marié avec une Française a eu des enfants Français mais n’a jamais voulu devenir Français préférait sa carte de séjours à une carte d’identité Française se refusait même d’influencer ma grand-mère ou ma mère pour voter, ce n’était pas son pays.

  26. post 27

    Avant d’être des sans papiers ; ils ont des visas (avec une date limite certes).

    Je ne peux réèllement pas avoir d’avis objectif sur la question, dans la mesure ou si demain le FN passe, je ne pourrai plus rester en France et rêverait surement, comme toutes ces personnes d’un Eldorado ou il fait bon vivre, un ailleurs ou on se sent plus libre……

    Revenons au droit de vote des “immigrés” résidents français possédant une carte de séjour de 10 ans , renouvelable, qui attendent leur naturalisation et qui ressentent une frustration de ne pas pouvoir voter :

    Mitterand, Mamere ont fait des propositions dans ce sens mais ces lois n’ont jamais été votées car la population française n’était pas prête à les accepter.

    Elle ne l’est encore moins à en croire le succès de la politique de rejet du FN!

    Certaines communes ont instauré des commissions consultatives pour permettre la participation de ces résidants français, aux débats sur la politique locale.

    C’est un début, une reconnaissance!

    Certains pays européens leur ont octroyé ce droit pour les elections locales.

    Permettons dans un premier temps, à toute personne qui vit et travaille en France de voter aux municipales : d’avoir ainsi la possibilité d’exprimer leurs opinions sur la gestion de la Ville.
    Ils payent des impôts, ils ont donc le droit d’exprimer leur avis sur la manière dont on doit dépenser “leur” fric.

    Pourquoi ne bénéficier de droits que dans le monde du travail?
    (Ils peuvent , au moins voté pour leurs représentants syndicaux!!!)

    Une divergence certaine : je n’ai pas la même définition que vous du citoyen!

    On peut aussi vivre en France, être citoyen français et avoir une double nationalité!

    PS: Je ne vous prends pour rien du tout, nous n’avons pas le même avis sur la question, c’est tout!

    Toutefois, votre phrase sur “comment on les intéresserait à nos elections” me choque un peu, dans la mesure ou nous vivons ensemble, ce n’est pas une tribu à part, ils sont bien” intégrés” et ce n’est pas parce qu’ils ne votent pas qu’ils ne s’y intéressent pas.

    Nombreux étaient d’ailleurs présents, actifs pour soutenir certains candidats sur les marchés ou dans les réunions lors des dernières municipales; même aux cantos!

    saly

  27. @ Fainzang
    un clan qui veut faire la fête à une toute autre date que celle prévue nationalement, soit le Vendredi; un autre qui préfère le Samedi.
    L’année passée Carole n’étant pas libre a proposé de remettre à Septembre; ça n’arrangeait pas grand monde ; il y avait le ramadan qui tombait dans les dates proposéées. Résultat , plusieurs personnes ne vinrent pas , et la fête fut bien moins réussie que l’année passée . Depuis ces personnes se font un peu la tronche. Cette année Carole a pris l’initiative de faire passer un petit mot questionnaire sur le choix d’une date d’un Samedi ou le suivant.
    Je vais proposer une réunion en salle commune pour dans deux Samedi à 17h30, en espérant eviter un clash et une entente cordiale sur les modalités.
    J’espère que cette explication te sied et je compte sur ta présence pour pacifier le propos.
    Quand à la récup’ déjà l’an passé, des personnes de la mairie (élues) n’habitant pas là nous avaient gratifié de leur présence ; C’était la première fois; j’ai trouvé ça ” particulier”, d’autant que pour cette fête il y avait eu des restrictions de ce coté en terme de logistique… Rien de grave , mais tu connais ma grande sensibilité… Bonjour chez toi

  28. Une fois n’est pas coutume, trois élus ump dont William Delannoy dénoncent les hausses des loyers pratiquées par les bailleurs (cf le parisien de ce jour).
    Il est vrai que le prix des loyers ne cesse de grimper, au point que nombre de locataires ne pourront bientôt plus payer la location de leur logement . C’est tout simplement scandaleux !
    On dit que le logement est un droit. Sans doute.
    Mais ce droit est remis en cause, du fait de l’attitude du bailleur, à qui on laisse carte blanche.
    Certains disent que c’est la loi du marché. On en a rien à faire du marché .. et des bailleurs !
    Le loyer ne doit pas dépasser 10% du salaire. Un point c’est tout !
    C’est valable aussi pour l’Office Public de l’Habitat de Saint-Ouen. La direction affirme mordicus qu’elle défend le service public du logement. Elle a quelques métros de retard, parce que le service public est une espèce en voie de disparition. Les quelques miettes qui subsistent encore ne seront bientôt plus qu’un souvenir … !
    Et l’on privatise à tour du bras ..
    Tout cela démontre amplement que le corps politique à tous les niveaux est malade ; que sa maladie est grave et dangereuse ; qu’elle est la plus fâcheuse qu’on puisse trouver, puisque son ensemble et toutes ses parties sont affectés en même temps. Conclusion logique : il faut renverser ce monde renversé …

  29. Merci,Paco(post 29);je ne m’étais pas rendu compte de “ces contradictions au sein du peuple*”.
    *au sein des locataires…

  30. saly post 28
    Vous en connaissez beaucoup vous des personnes qui attendent plus de dix ans après avoir demandé la naturalisation pour l’obtenir ?
    Si c’est le cas ils doivent aller en justice car la loi est claire il y a des conditions à remplir : tel que :
    – être âgée au minimum de 18 ans ;
    – résider en France depuis plus de 5 ans
    -ne pas avoir été condamné à certaines peines
    Etc.. mais quand ces conditions sont remplies:
    Dans un délai maximal de 18 mois (après la date de remise du récépissé constatant la validité du dossier), le ministre chargé des naturalisations fait savoir si la demande est acceptée ou non. Ce délai peut être prolongé une fois, pour 3 mois, par décision motivée.
    Et à ma connaissance il n’y a jamais refus si les conditions sont remplies
    Ce qui peut poser problème c’est que cela coute 460€
    Faut il alléger les conditions ? peut être mais lesquelles hormis le coût?
    Pour ce qui est des propositions de Mitterand c’est vrai que cela faisait parti de son programme
    C’est vrai aussi que le refus dépasse largement l’influence du FN mais est ce que, ce que souhaite la majorité gène les politiques ? Il faut simplement ne pas faire de référendum comme pour la peine de mort ou ne pas tenir compte du résultat comme pour l’UE mais encor faut il que la majorité des élus soient pour.
    Pour les impôts je ne vois pas ce qu’ils viennent foutre la dedans car cela revient à lier citoyenneté et capacité à produire, ou à payer des impôts.
    C’est un argument pour que les étrangers aient des droits sociaux comparables à ceux des nationaux, mais pas pour qu’ils aient le droit de vote.
    Ou alors, on exclurait du droit de vote les Français et les étrangers non imposés, ou ne travaillant pas…
    Oui nos avis divergent sur la définition du citoyen
    Mais cela ne mérite pas de polémiquer la dessus j’en resterai donc là je sais que je suis minoritaire sur cette question avec mes amis syndicaux ou politique.

  31. A Andretti post 25

    Merci pour l’obtention de ces résultats spectaculaires de vente réalisés par l’Office du Tourisme en Audonie !
    J’espère qu’ils auront les félicitations de nos élu(e)s !

    La charmante personne avec qui t’es en contact, saurait elle si ce jeu a été développé avec laval du président PCF Bramy ou du président PS Bartolone du CG93, voire les 2 ?

  32. bonjour

    alors on ne m a pas trouvé de vélo sniff il m en faudrait un deuxieme gratuit ou a petit prix pour donné a une personne qui en a besoin

    par avance je vous en remercie

    bonne journée

    Marie France

  33. @Marie France post34
    Un Vide-greniers organisé par l’association “Aider Vos Idées” (AVI) est prévu le dimanche 15 mai 2011 sur Debain avec environ 90 stands installés (déjà tous vendus).
    Ce sera donc l’occasion rêver d’en trouver plusieurs modèles… (sauf des Velib’ 😉 )

  34. @ antoine
    le droit de vote aux municipales pour les émigrés, qui sont là depuis plus de dix ans, qui travaillent , sont déclarés et payent des impots’, dont les locauxet le foncier
    ne me semble absurde , dans la mesure où ce vote entraine le mise en oeuvre d’une politique pour la ville , basée sur un budget en partie constitué par l’apport des différents impots .
    Les lois et les grandes orientations politiques sont discutées et votées à la chambre des députés. Le vote des émigrés n’est pas prévu pour les législatives ni toutes autres élections, ce qui en légitime la demande , à mon sens .

  35. paco Daussat Post 36
    Désolé mais je ne peux vous suivre sur cette question, même en faisant des efforts.
    1) Les impôts ne peuvent justifier le droit de vote, ou alors on en reviendrait à le supprimer à ceux qui n’en payent pas parce qu’ils ne produisent pas ne travaillent pas
    2) C’est quoi cette nouveauté on invente des citoyens municipaux à côté des citoyens nationaux ?
    Cela reviendrait à considérer que les communes n’ont aucun lien politique avec la nation ce qui est faux pour plusieurs raisons.
    Pour être bref:
    Les élus locaux sont aussi les grands électeurs qui élisent les sénateurs donc le vote local à une portée nationale, d’autant plus que la proposition du PS (projet de Martine Aubry) serait d’étendre ce droit de vote aux votes pour les départements et régions quand nous aurons les nouveaux conseillers territoriaux.
    Enfin, les transferts de compétences nationales de l’Etat aux collectivités locales sont tels que le vote local pèse, aussi, sur une politique Nationale imposée aux collectivités locales.
    Vous parlez des immigrés qui sont là depuis plus de dix ans , sachant qu’à partir de 5 ans de résidence ils peuvent devenir Français , certains, pour des raisons tout à fait respectables, ne veulent pas acquérir la nationalité française et conserver la leur d’origine tout en demeurant dans notre pays où ils ont établi leur vie : pourquoi leur donnerait – t -on un droit essentiel de la nationalité à laquelle ils n’aspirent pas ?
    Non , assouplir si nécessaire le droit à la naturalisation je suis pour , donner le droit de vote pour des raisons de résidence ou de paiements d’impots non, ces deux critères donnent les mêmes droits sociaux pour tous et c’est juste mais en aucuns cas ils ne doivent permettre de décider de la politique qui sera menée.
    J’ose espérer que si cela devait changer cela se ferait après un référendum et pas parce que c’était inscrit comme une des propositions du programme d‘un candidat pour les présidentielles et qui serait noyée parmi toutes les autres.

  36. @ antoine
    Vos arguments se tiennent; je les ai bien sur souvent entendu.
    Toutefois penser que, quelqu’un qui vient travailler en France, avec l’idée d’y toute faire sa carrière,sur plusieurs décennies, mais n’a pas envie de changé de nationalité, et pense finir sa vie dans son pays d’origine , se voit exclu d’un vote qui décide (notamment) des orientations budgétaires d’une équipe municipale , me pose problème.

  37. paco daussat post 39

    Je respecte votre vision de la chose surtout que, comme je le disais dans un autre post, j’ai toujours été minoritaire sur cette question avec mes amis politique et syndicaux, c’est pourquoi je souhaite que cela soit posée à l’ensemble des Français.
    C’est mon côté tordu d’homme de gauche je suis en meme temps chauvin et nationaliste, mais en respectant toujours les décisions majoritaire, je me plierai donc si la majorité le décide mais pour moi les résultats électoraux n’auront plus la même signification, je ne pourrai plus me dire “assumes la majorité de tes compatriotes ont décidé ainsi” pour moi être Français ne voudera plus rien dire j’intégrerai donc ce que j’ai toujours critiqué le camp des abstentionistes

  38. Concernant le droit de vote des étrangers

    Ce matin, devant les écoles élémentaires parisiennes, des panneaux électoraux étaient présents pour présenter une votation citoyenne.

    En effet, de nombreuses associations avec le soutien de la Mairie de Paris et la Mairie du 18 ème invitent la population à se prononcer sur la question.

    On pouvait y lire le texte suivant:

    Du 16 au 22 mai 2011

    “Ils vivent, ils bossent, ils vivent ici”

    Participez à la votation citoyenne pour le droit de vote des étrangers avec le soutien des assocs ……et de la Mairie de Paris et de la Mairie du 18 ème.

    Nos voisins, nos amis, nos collègues participent à la vie économique, sociale, culturelle ou associative de notre arrondissement. Ils paient leurs împots, cotisent à la sécurité sociale, et sont toujours privés des droits politiques élémentaires et notamment du droit de vote pour les élections locales.

    Alors que 18 pays de l’Union Européenne reconnaissent totalement ou partiellement le droit de vote des étrangers.

    Il n’ya plus de raison d’attendre plus longtemps.

    La France se doit d’accorder ce vote et l’éligibilité aux étrangers aux élections locales dans un premier temps.

    Pour plus d’infos http://www.oui.droitdevote desetrangers.org

    à Antoine
    Les arguments que j’avançais sur la question sont identiques aux leurs!!!

    Je trouve l’idée de votation citoyenne intéréssante.

    Saly

  39. Et moi toujours pour les mêmes raisons je suis totalement contre et si j’étais dans le XVIIIème je voterai contre.
    Faut la logique jusqu’au bout puisque payer des impots permet le droit de vote il faut le suprimer à ceux qui n’en payent pas

  40. Antoine,c’est ce qu’avaient décidé les constituants en 1789 en instaurant un suffrage censitaire masculin.Certains y ont vu le principal aspect du caractère bourgeois de cette révolution.Seules les menaces de la contre-révolution,de la trahison de Louis XVI et de l’intervention étrangère ont poussé le peuple parisien à imposer le suffrage universel masculin le 10 août 1792.D’ailleurs les étrangers “patriotes”obtinrent ce droit de vote.Au moins un prussien et un anglais(dont j’ai oublié le nom)ont été élus à la Convention.Inutile de dire qu’il en fut de même sous la Commune où en ce 140 e anniversaire de La Semaine Sanglante les noms de Dombrowski et Léo Fraenkel resteront immortels…D’ailleurs,l’année précédente,en 1870,Garibaldi avait été élu cinq fois à l’assemblée de Bordeaux.Lui,l’italien,qui avait appelé ces concitoyens niçois de voter “non” au référendum pour le rattachement de Nice à la France,dix ans plus tôt…

  41. a toutes et a tous Bonjour

    pourriez vous me dire ce qu il en ai de la DEFENSE de Marie Lou et Pause Café ? j ai appris que la personne avec son bébé que Marie Lou avait tout fait pour qu elle s en sorte et pris en charge lui avait trouvé pour son bébé des habits, couches, nouriture ect…. c est retournée contre elle
    dites moi si quelqu un est au courant , surtout si c est vrai et ce qu il en ai pour Pause Café dans l attende merci

    Marie France

  42. Mic.Fainzang
    Merci Michel pour ces infos sur notre histoire dont j’avais vaguement entendu parler mais sans conaitre les noms de ces élus ce qui va me permettre maintenant de rechercher et mieux m’informer, comme ça juste par plaisir.
    Pour ce que je disais dans mon post précédent ce n’est évidemment pas un souhait c’était juste pour montrer comme il serait ridicule et inadmissible de supprimer le droit de vote à ceux qui ne payent pas d’impots, donc autant que l’accorder à ceux qui en payent, ce ne peut être un motif ni dans un sens ni dans l’autre

  43. à Antoine

    Qui vous a parlé de supprimer le droit de vote à ceux qui ne paient pas d’impôts????

    Relisez mon post,
    Avant de payer quoique ce soit; nous vivons TOUS et/ou survivons en France ;
    Ces immigrés PARTICIPENT à la vie économique, sociale et culturelle qu’ils paient ou non des impots!!!

    Je ne cherche pas à vous convaincre et suivez le même conseil, donné à michel : lâchez un peu l’histoire!
    Réinventez le présent pour mieux penser l’avenir!!!!

    Vous n’êtes pas dans le 18 ème (à Paris) et êtes resté, peut-être , attaché aux idées du 18 ème (siècle)!
    saly

  44. Antoine,grâce à vous et à Wikipédia,j’ai appris que Cloots et Paine avaient été exclus de la Convention par Robespierre.Je ne crois pas me rappeler que Soboul* le mentionne.Je me souvenais au contraire qu’il les citait comme exemple d’ouverture d’esprit des révolutionnaires…
    *Albert Soboul,prof à la Sorbonne.Grand historien de la Révolution Française,successeur de Mathiez et Georges Lefebvre!

  45. post 47 Mic. Fainzang et antoine ..
    La politique de la constituante marque un coup d’arrêt aux ambitions de 1789, comme si la constituante est effrayée de sa propre audace. Les députés rejettent la création d’une haute assemblée (10 septembre) et posent une tradition révolutionnaire refusant le bicaméralisme, mais, dès le lendemain, ils mettent en place le veto royal, donnant au chef de l’exécutif un privilège exorbitant puisqu’il peut suspendre momentanément les lois, ce qui en ces temps de décision rapide le place au-dessus des lois.
    Si les démocrates, avec Pétion et Robespierre, s’y opposent nettement, cela ne suffit pas. Autre violation de la Déclaration des droits, un système compliqué de suffrage censitaire est mis en place. Les citoyens sont divisés en “passifs” ne payant pas assez d’impôts et exclus de la vie politique, “actifs”, qui payent l’équivalent de trois journées de travail en impôt, “électeurs” et “éligibles”, avec un taux progressif dans le revenu et l’élection. Pour être électeur, il faut l’équivalent de dix journées de travail et pour être éligible à l’assemblée, payer l’équivalent d’un marc d’argent d’impôt – le premier projet de cens électoral en 1789 fixait l’égibilité à un impôt direct d’un marc d’argent soit 51 journées de travail. Le corps électoral était réduit à 50.000 personnes. Il fut abandonné en août 1791.

  46. René,post 49,c’est quoi cet abandon d’août 1791,lors des élections pour la Législative?Ne confondez-vous pas avec août 1792?Après la journée du “10 août”(1792 et pas 1944…)!

  47. Mon cher Michel, je ne parle pas du 10 août mais du 10 septembre où est rejetée la création d’une haute assemblée et le bicaméralisme ( qui existe encore avec le Sénat).
    La constitution de 1791 destitue en fait le roi Louis XVI. Il devient Louis en application de la loi constitutionnelle de l’Etat, roi des français, qui met sur le même plan le roi et la constitution.
    Cette politique se double de lois marquées du libéralisme économique. Elles mettent fin au système des corporations, mais elles interdisent en même temps, devant une agitation ouvrière qui commence, les grèves et les syndicats. C’est la loi Le Chapelier du 17 juin 1791 et la loi d’Allarde du 2 mars 1791.
    Ces dispositions resteront en place jusqu’en 1884 pour les syndicats et en 1864 pour les grèves.
    La révolution est une révolution bourgeoise, classe progressiste à l’époque. A la suite de la prise de la Bastille se met en place un comité d’électeurs (des gens aisés donc) qui forme une “milice bourgeoise”. L’astronome Bailly prend la tête de ce pouvoir municipal et Lafayette celle de la garde nationale.
    La classe ouvrière est ultraminoritaire à l’époque. Elles est employée dans les manufactures ..
    Je vous signale, à toutes fins utiles, que je ne suis pas historien ..

  48. René,on n’a pas besoin d’être historien pour s’intéresser à l’Histoire…D’ailleurs,en général,les historiens sont limités à la période et à l’endroit qu’ils étudient!

  49. René,tout ça se déroule dans le contexte tendu de l’été 1791:la fuite à Varennes de Louis XVI le 20 juin,la répression violente de la manif du champ de mars* du peuple parisien le 17 juillet.Le bras armé de la bourgeoisie(La Fayette et Bailly que vous citez)a violemment réprimé les éléments avancés du peuple parisien(les patriotes,même s’ils ne correspondent pas à des éléments prolétariens tels que les définira plus d’un demi-siècle plus tard Marx).On a pu dire du 10 août 1792 que le peuple parisien prit sa revanche sur ce 17 juillet 1791.
    *Mon frère Bernard avait entendu pendant ses études à Jussieu une intéressante thèse sur la cause du début de la fusillade.Je lui laisse le plaisir de vous la raconter…

  50. Mon cher Michel, vous évoquez sans doute la fusillade du Champ-de-Mars .. sur ordre de Bailly la garde nationale tira sur la foule .. on dénombra une cinquantaine de morts. La fusillade fut le fait le plus spectaculaire et le plus grave d’une vaste offensive réactionnaire.

  51. Reponse à Saly
    « Qui vous a parlé de supprimer le droit de vote à ceux qui ne paient pas d’impôts???? »
    Rep : ce ne serait que l’application de votre proposition.
    si le fait de payer des impôts devait donner le droit de voter, en toute logique ne pas en payer le supprimerait, si c’est idiot dans ce sens cela l’est dans l’autre aussi
    « Avant de payer quoique ce soit; nous vivons TOUS et/ou survivons en France ;
    Ces immigrés PARTICIPENT à la vie économique, sociale et culturelle qu’ils paient ou non des impots!!! »
    Rep : Exact c’est pourquoi tous nous avons les mêmes droits sociaux
    « Je ne cherche pas à vous convaincre et suivez le même conseil, donné à michel : lâchez un peu l’histoire!
    Réinventez le présent pour mieux penser l’avenir!!!! »
    Rep :
    Ben voyons, j’ai l’impression d’entendre la droite ou le patronat si on est pas d’accord pour changer ce qui existe on est rétrograde voir arriéré.
    Je sais que pour vous cela ne doit pas aller dans le même sens alors n’utilisez pas les mêmes arguments
    Non vous n’arriverez pas à me convaincre pour moi la citoyenneté Française cela a une signification je vous l’ai déjà dit tous les immigrés qui sont en France depuis plus de 5 ans ont la possibilité de devenir Français et de voter.
    S’ils ne le souhaitent pas parce qu’ils sont attachés à leur pays d’origine et ce qu’il représente permettez moi d’être dans le même cas et d’être attaché à ce que les Français et rien qu’eux décident de ce que doit être leur avenir.
    Et pour être franc ce qui me gonfle en plus de rendre cette idée idiote public c’est que cela ne sert qu’à renvoyer encor plus de monde vers le FN et en ce moment nous n’avons vraiment pas besoin de cela

  52. Ah ! l’amour d’une mère, amour que nul n’oublie.
    Pain merveilleux qu’un dieu partage et multiplie.
    Chacun en a sa part et tous l’ont tout entier …
    Bonne fête mesdames …

  53. Concernant la votation citoyenne du 22 au 26 mai à Paris, près de 30000 parisien(e)s se sont
    exprimé(e)s sur le droit de vote des étrangers aux elections locales.

    Avec 29662 votants dont 93,70% de oui , à la question : êtes vous pour ou contre la reconnaissance du droit de vote et d’éligibilité des résidents étrangers aux élections locales
    (En comparaison, 24 991 en 2006 et 32 205 en 2008)

    Ce week-end ci, c’était au tour de bondy et d’aubervilliers :3000 votants avec 97% de oui.

    Véritable succès témoignant de l’actualité de cette revendication pour l’égalité des droits et de la citoyenneté.

    Améliorer le vivre ensemble, lutter contre l’extrême droite commence dans un premier temps par la reconnaissance de l’autre et donc de ses droits;

    La seule référence historique que je retiendrai, Antoine, pour trouver une issue à notre discussion et y mettre un terme, est bien la déclaration universelles des droits de l’Homme :

    “Tous les êtres humains naissent et demeurent libres et égaux en droits”.

    30 000 parisiens croient en ce principe, ajouter “pour le moment “une audonienne”, c’est un bon début!!!

    A quand cette votation citoyenne sur SO?

    Ce débat devrait, selon moi, être lancé avant les prochaines échéances éléctorales?!
    Car beaucoup de ces résidents ont des choses à dire et à exprimer par leur vote!
    saly

  54. 1er mai 1886, les salariés de Chicago se mettent en grève pour de meilleurs salaires. Elle sera violemment réprimée par la police. A l’issue de cette grève le 1er mai deviendra la fête du travail. Sous l’ère de Pétain, on rendait hommage le 1er mai non pas au travail, mais à Pétain, parce que le 1er mai dans les années quarante était le jour de la Saint-Philippe et Philippe était le prénom du maréchal.
    Toujours sous Vichy, la restauration de la famille – cellule de base – est un devoir primordial. La femme est glorifiée, mais seulement dans sa fonction de mère au foyer, unie et soumise à son mari. En instituant la fête des mères, Pétain appelle celles-ci ” .. à donner à tout le goût du travail, le sens de la discipline, de la modestie, du respect qui fait des hommes sains et forts. “

  55. BV,en pédagogie,j’ai toujours été un adepte de la maïeutique.Je vois que vous aussi,même si vous en dévoilez un peu plus.Je vois que Paco à défaut “d’enlever le bas” lui a rendu son képi!

  56. saly
    30000 croient en ce principe, est ce représentatif si l’on parle des parisiens ? il y en a quand même 2,22 Millions.
    Quand aux autres résultats, sur bondy ou Auber ? 3000votants au total ?
    53000 habitants à bondy 75000 à Auber
    En plus pour Auber le 25 les habitants pouvaient choisir leurs représentants en votants pour les comités de quartier , quoi de plus proche pour s’interresser au vivre ensembe et faire remonter les aspirations des habitants auprès des élus ?
    moins de 700 votants sur la ville.
    c’est dire comme ils sont sensible à la possibilité de s’exprimer, un véritable succes.
    Enfin vous avez raisons restons en là nous ne pourrons jamais nous convaincre l’un l’autre, seul un référendum nous mettera d’accord

  57. “Tous les êtres humains naissent libres et égaux en droits”. J’ai le sentiment que cette phrase extraite des “Droits de l’homme et du citoyen” reste dans le domaine du verbe.
    Il saute aux yeux que le régime économique actuel implique une violation quotidienne de cette déclaration.
    Qu’en conclure sinon que, si l’on veut y rester fidèle, il est temps de faire enfin le Quatre-vingt-neuf économique …

  58. à antoine

    La population parisienne du 18 eme arrondissement est de 187500 habitants ( seuls concernés par cette votation)!,?

    Donc 30000 mobilisés en 4 jours, c’est une bonne chose pour une femme qui reste fidéle aux idéaux des doits de l’Homme et du Citoyen!
    “Paris, Rome, Le monde ne s’est pas fait en un jour”

    Ce n’est pas parce que certains droits sont bafoués qu’on doit y renoncer!

    Monsieur Mateo l’a , d’ailleurs , prouvé dans le passé alors que la situation politique et économique, en France, était catastrophique.

    L’humain doit être au coeur des préoccupations politiques , économiques et sociales et parfois se placer au dessus de tout cela.

    Une des valeurs auxquelle je crois et qui me permet de saluer, à chaque fois que je le peux, toute initiative qui la fait vivre!

    saly

  59. Saly
    C’est vous qui parliez de 30000 parisiens c’est pourquoi je vous disais qu’ils sont plus de 2 millions.
    Pour vous c’est une avancée pas pour moi, je trouve que ce sont les droits du citoyen Français qui sont bafoués .
    Vous aimez à me rappeler de grandes valeurs auxquelles nous sommes tous attachés il y en a une autre à laquelle je tiens celle du droit des peuples à disposer d’eux mêmes le vote du peuple Français en est une base essentielle

  60. Je ne suis pas un monsieur, loin s’en faut ! Je suis un pauvre hère qui mendie chaque jour à la sortie du métro Garibaldi.
    Cette précision apportée, il est vrai que c’est lorsque le pays se trouvait dans une situation catastrophique, pour reprendre ce qui est dit plus haut, que l’on a fait entrer dans la vie des acquis sociaux de première importance, dont on bénéficie encore, même s’ils ont été sérieusement mis à mal ..
    Que voulez-vous, la vie est une ivresse continuelle : le plaisir passe, le mal de tête reste .. hélas !

  61. à antoine
    “Le droit des peuples à disposer d’eux même”,
    Nous disposons toujours de nous mêmes depuis l’Europe, c’est vrai!
    “Le vote du peuple français”(j’ajouterai)
    ….et européen , vous oubliez que depuis 92, tout ressortissant européen, vivant en France, a le droit de voter!
    saly

  62. Saly
    Exact pour l’UE mais je ne suis pas citoyen européen j’ai toujours été contre cette dictature qui n’est rien d’autre que le IV ème reich.
    Je l’ai déjà dit dans un post précédent je suis aussi contre le droit de vote des ressortissants européens excepté pour les élections européenne puisque cette union de merde existe.
    Parler de peuple européen est une idiotie imposé qui ne pourra durer.
    Il n’y a aucun exemple qui nous montre que l’on peut imposer à des peuples qui ont une histoire, une identité de former une nouvelle nation et de durer.
    Partout où cela a été tenté cela a fini par exploser.
    Ce nouvel empire du fric finira de la même manière en explosant pour que chaque partie retrouve son identité et décide seul de son avenir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *