Démission(s)

Artiste plasticien plutôt talentueux et engagé, Bruce Clarke, de nationalité anglaise, figurait en 24ème position sur la liste « Réussir Saint-Ouen » et conduite par Jacqueline Rouillon aux élections municipales de 2008. Rappelons-le : « Une équipe expérimentée et renouvelée » comme l’indiquait la propagande de l’époque. Il quitterait nous dit-on le navire municipal.

A priori proche de l’entourage du Maire, qui se pique désormais de « culture », il faisait partie des « personnalités présentée(s) par le PCF ».

Elu Conseiller municipal, sans portefeuille, il n’a quasiment jamais mis les pieds au Conseil municipal de Saint-Ouen depuis deux ans et demi. Qu’il ait démissionné ou qu’il ait été démissionné, son départ est avant tout une bonne nouvelle pour les électeurs sur le plan démocratique.

Chacun l’avait vite compris, nous l’avions d’ailleurs épinglé sur ce blog, il était surtout là pour le décor et draguer les milieux culturels. Disponible pour l’association culturelle « Amarrages », pilotée par Michel Bentolila et  les amis de Jacqueline Rouillon, il n’a pas eu un instant a consacrer à nos petits problèmes locaux. Bon vent donc et sans rancune.

Nous pourrions évidemment évoquée une autre erreur de casting dans les mêmes termes s’agissant de Fatou kébé N’deyé jeune « créatrice de mode » également présentée parle PCF en 29ème position aujourd’hui Conseillère municipale invisible qui, elle, à le toupet de justifier son refus de siéger en évoquant son statut professionnel hors du commun.

Nous l’invitons donc aimablement à démissionner elle aussi avec une peu de dignité et de respect pour les habitants de notre ville.

Que chacun se rassure, notre commune est à l’abri du chaos institutionnel et ne sera pas orpheline. Pour mémoire le législateur à prévu qu’en cas de démission (ou de décès), c’est le suivant de la liste composée de 39 candidats (à Saint-Ouen) qui peut lui succéder sauf si évidemment il ne le veut ou ne le peut pas. Et ceci en cascade.

Dans notre cas d’espèce les quatre suivants pouvant potentiellement devenir Conseillers municipaux pour remplacer les “démissionnaires” sont dans l’ordre : Sandrine Besse (PCF), Francis Godard (PS), Emilie Lecrocq (PCF) et Gérard Leroy (PCF).

Sachant qu’il y a peu de chance que Francis Godard (ex Adjoint au Maire de 2001à 2008), aujourd’hui Président de l’Université de Marne la Vallée ne se précipite pour ravir le poste, se sont donc deux « Communistes » qui peuvent succéder aux deux “personnalités” défaillantes « présentées par le PCF ». Donc pas de rupture dans les équilibres politiques actuels.

Au « pire » la 5ème prétendante serait… Paulette Fost, PCF et ancien Maire de la Ville, qui n’en doutons pas siègerait autant que nos deux fantômes réunis.

Evidemment le Maire actuel, Jacqueline Rouillon, a elle quitté… le PCF.

 

à suivre…

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

4 réflexions sur « Démission(s) »

  1. Dans le même ordre d’idée, une élu socialiste dont je tairai le nom parceque je ne m’en souviens pas, justifiait son départ d’un conseil après une petite heure de présence (et accompagnée dans le mouvement par sa voisine Fatou Kébé) ainsi:” je suis mère de famille , j’ai des enfants qui m’attendent moi …Monsieur!!
    elle s’adressait à Jean Fouquart et à moi même….

  2. Paco,on sent poindre une pointe de jalousie dans tes propos.Auriez-vous,Jean et toi,mal vécu le fait que vous ne pourrez jamais atteindre ce noble statut de”mère de famille”?Résignez-vous et contentez vous d’essayer d’être simplement:”maire de S.O.”….

  3. Paco 1
    tu oublies le:” Vous savez à qui vous parlez? Vous parlez au parti socialiste!” J’avoue que j’ai eu très peur ce soir là. Et en même temps j’étais très fier. Ainsi, donc, ce parti existait au CM et je venais de parler à une de ces représentante…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *