MATCH RETOUR

Ce lundi 15 février 2010 à 20 h 00 se tiendra une séance « complémentaire » du Conseil Municipal. Les élus devront délibérer sur les 13 points de l ordre du jour du 25 janvier dernier qui n avaient pu être abordés. Rappelons en effet que cette séance tumultueuse et dans une ambiance délétère s était arrêtée à 3 h 30 du matin après un Budget amendé (petitement et confusément) en « live » et un Plan Local d Urbanisme (PLU) adopté par seulement 15 de nos concitoyens.[1]

Séance de rattrapage donc, qui devrait – ce ne sera pas difficile être plus calme avec un public un peu moins fourni tant ce spectacle affligeant de la vie démocratique locale devient insupportable à beaucoup.

L ordre du jour[2]limité n est pourtant pas sans embûche pour le Maire et sa garde rapprochée affaiblie et contestée de toutes parts.

On notera ainsi en « prime time » (point n° 1) le sulfureux et coûteux projet de Maison des associations, en réalité contesté par une majorité d associations.

Beaucoup de socialistes qui ne cachent pas leurs doutes sur la concertation, le projet lui-même et son coût, seront encore à la peine avec l improbable Mustapha Krimat Conseiller municipal PS [3] à la « Vie associative » rapporteur de la Délibération.

L opposition dans son ensemble reste hostile au projet. Les Verts ont annoncé un vote contre publiquement s il n est pas fait droit à leur proposition (pleine de sagesse) d un report de 9 mois du vote pour clarifier ce dossier avec d ici là une préfiguration intelligente.

La Délibération sur démolition de l ancienne clinique des Rosiers 27 av. G. Péri (point n°2) directement lié au Projet est aussi hasardeuse. Que faire si de petits malins votent pour le projet mais contre la démolition donc la construction ultérieure ? On ne parle même pas évidemment de la « boite à surprises » avec un vote à bulletins secret.

Bref pas trop facile.

Autre sujet d agacement la Délibération de « routine » relative à l OVL qui gère le très important patrimoine de vacances de la Ville (colonies de vacances, maison familiale, gites, camping…) avec le vote des tarifs, le programme d activités et la participation financière de la Ville.

Petit hic, la fermeture de la colonie de Clairvaux les Lacs (Jura) pour cet été et qui vient tout juste d être confirmée, afin surseoir à des travaux de précaution d un montant  de l ordre de 180 000 € c est à dire une peccadille à l échelle des dépenses (mêmes imprévues) du budget communal.

Une mesure qui pourrait selon certains être le prélude à la fermeture définitive.

Mais évidemment pure calomnie : il n y a que la droite réactionnaire qui souhaite brader notre patrimoine comme la belle propagande officielle le rappelle à chaque élection municipale.

Pour la bonne bouche une délibération consensuelle qui, espérons le, sera votée à l’unanimité : l’exonération de taxe professionnelle pour les librairies indépendantes et qui devrait concerner directement notre belle librairie “Folies d’encre” avenue Gabriel Péri, lieu de culture et de résistance.

Pour les couche-tard, il restera peut-être quelques questions sur l obscure opération dite «Ouvrard-Villars-Guilux» (O.V.G.). rue du Docteur Bauer à côté de Fenwick (point n°8) pour laquelle au-delà des comptes il faudra sans doute en dire un peu plus aux élus (et un jour aux habitants) sur le projet et ses perspectives pour ce beau terrain vague.

Le retour à la « normale », surtout en cette veille d élections Régionales, risque donc de ne pas être de tout repos et surtout très significatif du courage politique des uns et des autres sur des sujets locaux concernant et passionnant beaucoup de citoyens très engagés dans la vie locale.

 

Les les quelques délibérations à suivre particulièrement lors de cette séance duConseil municipal du 15 février 2010 à 20 h 00.

1 – Maison de la vie associative et du citoyen : éléments de programme fonctionnel proposé à l issue de la concertation menée avec le tissu associatif local.

2 – Habilitation du Maire ou de son représentant à déposer une demande de permis de démolir 27, avenue Gabriel Péri à Saint-Ouen (93400), en vue de la construction de la Maison de la Vie associative et du citoyen.

8 –  Approbation des tarifs des séjours, des projets d’activités, de la participation financière de la Commune et de l’échéancier mensuel de versement pour l’année 2010, dans le cadre de la délégation de service public relative à l’organisation d’activités éducatives, de séjours de vacances et de loisirs pour la population audonienne, assurée par l’Office vacances loisirs (OVL).

9 –  Exonération de la taxe professionnelle en faveur des librairies labellisées «Librairie indépendante de référence».

10 – Compte rendu annuel à la collectivité portant sur le déroulement et sur les comptes de l’année 2008 de l’opération d’aménagement dite «Ouvrard-Villars-Guilux» (O.V.G.).

***

 

[1] Sur 39 élus : 15 pour, 12 contre, 11 abstentions, 1 absent.                                    Dans les pour, à noter la présence exceptionnelle de 2 élus du groupe communiste « portés disparus » (Bruce Clark et Ndeye Fatou Kébé) absents de la vie municipale et ne siégeant pas  au Conseil depuis leur élection il y a deux ans. Ce retour forcé et leurs regards hagards dans ce monde inconnu de noctambules ne devraient fort heureusement qu être un accident tant ils semblent fermes dans leurs convictions.

[2] ordre du jour complet cliquez sur l’adresse du site de la ville en bas à droite.

[3] Par conviction pure, il a été le seul élu socialiste à voter avec le groupe “Communiste”, pour le PLU (qui n est pourtant pas vraiment sa « spécialité ») .  Ces collègues socialistes ont beaucoup apprécié et doutent un peu à présent de sa loyauté d autant qu en 2001 il était aux municipales étiqueté…PCF.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

3 réflexions sur « MATCH RETOUR »

  1. Nous vivons une époque formidable car tout y est possible.

    Regardez la séance du conseil municipal du 15 février :
    – une dépense somptuaire qui atteindra è  coup sè»r les 5 millions d’euros,
    – une économie de 185.000 euros avec le refus de la mise è  niveau du système de sécurité de Clairvaux, ce qui entraine la fermeture du centre pour un an…

    Mais aussi l’incapacité de JR è  convaincre sa majorité du bon choix du lieu et de la méthode qui président è  la naissance du projet de MdA.
    Mais aussi, par des conseillers courageux, la demande d’explicationr sur leurs/ses projets concernant les centres de vacances, alors qu’elle n’en n’avait pas l’attention en entrant dans la salle.

    Ce qui est quasi certain, c’est le changement profond qui s’ossifie sous nos yeux, un peu plus è  chaque dossier.

    Vous êtes des “sarkhozistes” a cru bon de lancer au maire et aux élus Ps et PCf, un ex compagnon route de JR pour qualifier leurs/ses comportements sur le dossier des colos.

    C’est tout dire et surtout combien derrière une vraie rudesse des rapports entre élus, des logiques d’appareils, et de puissants égos, le saint-ouen populaire, constructif puisque combattif s’étiole.
    C’est une autre ville qui se construit pour nous, è  notre place.

    Mais è  l’image des tours subitement rabaissés è  10 étages (restera è  confirmer), l’avenir se ne fera pas sans les audoniens.

    (bréve de salle du public : le débat annoncé sur l’avenir du lycée Blanqui par le candidat PS, tête de liste en SSD et maire-adjoint a été reporté après les élections.) Faudrait pas se facher pour le 2ème tour.

  2. Et après les élections tu n’auras toujours rien è  attendre de cet élu(sur liste car aucune chance è  titre individuel), il aura d’autres chats è  fouetter rien è  foutre de la commune monsieur aura d’autres taches pour ne pas dire ambitions

  3. Et voilè  , la boucle est bouclée . Un maire qui pendant la campagne des municipales , agitent sans cesse les mêmes arguments la faucille et le marteau entre les dents , drappé dans son faux tailleur Chanel , comme quoi tous les républicains démocrates doivent faire frond , que l’heure est grave ,la menace de la victoire de la droite ….n’a jamais été aussi proche!!!
    Au secours , ils vont vendre le chateau et les centres de vacances , dilapider les acquis si durement établits au fil des mandatures d’une majorité municipale toujours plus tournée vers la solidarité ( donnez moi votre numéro de téléphone j’verrai ce que je peux faire….).
    Oui , St-Ouen est une ville populaire , riche de ce passée de luttes pour la dignité et la solidarité , avec certes les dérives que chacun connait dans la majorité des municipalités tenus depuis des lustres par la même sensibilité . A st-Ouen è§a a quand même atteint des sommets!!…
    Mais lè  , bingo Rouillon réelue , premier conseil , elle se vote une augmentation sarkosiste , déclare sans état d’è¢me que l’opposition peut s’la mettre sous l’bras pour sa demande de quelques euros par élus , engage bien vite l’ argent de la ville dans des dépenses de com’ somptuaires , persiste dans les inaugurations et autres festivités couteuses mais augmente cantine ciné et piscine notamment , fait voter des dépenses de fonctionnement contestables , se braque et cherche è  pourir la grêve des agents de cantine etc etc , et fini en beautée avec la maison des assos , et la revente de certains centres de vacances !
    Ne dit -on pas : ” plus le mensonge est gros”…. et en la matière ce sont des orfèvres!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *