Improvisation contre concertation

Le projet de Maison des associations à l angle de la rue Jean et de l avenue Gabriel Péri est aujourd hui largement contesté par de nombreux associatifs.

Un mauvais projet au mauvais endroit tel pourrait être en résumé l appréciation de beaucoup dont celle des militants depuis des années pour la réalisation de cet équipement.

Le Maire, arque bouté sur l idée d une « brasserie branchée » dans l ancienne bibliothèque centrale place de la République, à jusqu ici refusée l examen même d une solution alternative dans ce lieu comme le proposait id-Saint-Ouen / « soigne ta gauche ! » avec un argumentaire précis et clair.

Pour couper court à cette proposition citoyenne qui a eu un écho certain, y compris au sein du Bureau municipal, une idée lumineuse se profile (évidemment en dehors de toute concertation).

Selon plusieurs sources, le Maire envisagerait désormais d installer l Office de Vacance et de Loisirs (OVL) dans l ancienne bibliothèque centrale.[1]

Des locaux plus spacieux et avec pignon sur rue pour l OVL ? Pourquoi pas.

Les besoins de cet organisme étant connus depuis longtemps, on peut néanmoins s interroger sur cette option de dernière minute et sa réelle pertinence.

Rappelons que l OVL installée au Centre administratif occupe actuellement environ 200 m². On ne voit donc pas très bien ce qui justifierait d occuper du jour au lendemain des locaux d une superficie de 800 m².

Même avec le transfert (en complément) de l Office du tourisme, qui semble faire partie de ce scénario secret, on reste encore loin du compte pour une utilisation optimale des locaux de l ancienne bibliothèque.

Dans un contexte incertain où le Centre administratif pourrait être mis en vente[2] tandis que la Direction de la communication roule carrosse dans l ancien Commissariat entièrement  réhabilité, ce nouveau jeu de chaises musicales[3] dans l affectation des bâtiments communaux ressemble plus à une manÅ“uvre ou à de l obstination qu à une réponse structurée aux besoins des uns et des autres.

Pour le coup, la construction d une coûteuse « cathédrale » à  plus de 4 millions d euros pour un concept de Maison des associations prè formatée et sans réel consensus serait inéluctable faute d alternative… c est du moins ce que pensent les tenants du « ça passe ou ça casse ».

Un pari incertain et dangereux.


[1] Elle aurait donc fait une croix sur sa brasserie chic dont nous avions évoqué ici même l absence de réalisme en terme économique et commercial  avant plusieurs années.

[2] Annonce faîtes il y a peu encore aux cadres de la ville avec à la clef une réinstallation envisagée rue des Rosiers dans l ancien site Valéo (face au square Marmottan).

[3] Pour ceux qui s intéressaient à la gestion scientifique de nos bâtiments communaux petit rappel :

– la Direction de la communication a été réinstallée dans l ancien commissariat (après sa réhabilitation complète) pour libérer les locaux  privés occupés au 5 place de la République (et économiser un loyer substantiel).

– l OVL devait libérer toutes affaires cessantes  ses bureaux au sein Centre administratif et  prendre un peu d aise dans ces même locaux privés pour mieux accueillir le public.

– Après avoir ” chassé” la Direction du développement économique à Cap Saint-Ouen (rue des Rosiers), La Police municipale récemment installer rue Adrien Meslier (ex gendarmerie) déménage il y a peu, au 5 place de la République – le temps des travaux de réhabilitation de ses locaux-, l OVL à cet endroit se sera pour plus tard, ouu jamais…

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *