Une droite virant vert ?

A Saint-Ouen, cela semble possible…un peu.

· D’abord parce qu’on héberge un incinérateur à ordures ménagères…

…qui fait profiter, au gré des vents, tant et tant de communes alentours de ses rejets gazeux, dont des substances cancérigènes comme la dioxine et des furannes. Mais en si petites quantités, voyons ! Normes européennes, nous répète-t-on depuis que ce fourneau fume. C’est du PROGRÈS ! Sans doute par rapport au gros poêle à ordures précédent également situé dans les docks qu’on ose, après coup, faire apparaître sans le dire explicitement, pour une sacrée saloperie. Pas dupes de ces fumisteries, les écologistes n’ont cessé de les dénoncer. C’est à leur combat de militants depuis plus d’un tiers de siècle déjà que l’on doit une documentation fondée et détaillée sur tous les dangers environnementaux du productivisme : sous sa forme capitaliste originaire autant que sous celle du soi-disant « socialisme réellement existant » soviétique, parti pour « rattraper et dépasser » le premier. Mais de là à transformer toute la société, ses modes de produire, consommer et s’occuper de ses déchets, et de faire changer d’orientation le Syctom de l’Agglomération Parisienne à laquelle adhèrent pas moins de 84 communes pour faire brûler leurs ordures à Saint-Ouen au Nord et à Issy au Sud, il faut un sacré rapport de forces politique. A construire. En attendant, l’incinérateur audonien continuera à fumer. Chaque réduction supplémentaire des rejets toxiques du côté du Syctom est un aveu implicite que c’est encore trop

· Ensuite parce que l’opposition au Conseil municipal, à savoir la droite convertie à jouer gauche, héberge, avec Saint-Ouen ensemble autrement affichant Lias Kemache, une sensibilité écolo, concurrente au maire adjoint vert Rémi Fargeas qui ne rappelle pas régulièrement haut et fort qu’incinérateurs et zones d’habitation ne font pas bon ménage.

· Enfin parce que notre pouvoir municipal de gauche (b)rouillonne rêve docks, parcs et pourquoi pas paradis. Quitte à en faire profiter les futurs habitants de tours, en bonne partie venant de Paris pour des logements sociaux. A la première présentation publique en grande messe du projet docks il y a quelques mois, il n’était que chichement question d’habitations. Aujourd’hui, on parle de pas moins de 16 tours.

· Une échéance concrète : c’est ce projet présenté comme Plan Local d’Urbanisme (PLU) que la maire voudrait prochainement faire voter au Conseil municipal. La droite au Conseil mobilise pour le NON.

Elle avait invité à une grande réunion publique, mardi 3 février. Salle Barbara, salle comble : gens venus écouter le professeur Belpomme, spécialiste des liens entre cancer et environnement, parlant sur incinérateurs, les risques sanitaires pour les populations. Thème mobilisateur s’il en est, car les rejets cancérigènes de la bête ne respectent ni les frontières entre communes ni celles entre droite et gauche, cela ne laisse pas indifférent. Ce sera l’argument choc pour tenter de bloquer le PLU : pas de constructions supplémentaires ! L’incinérateur ou les tours ! Et de menacer de poursuites juridiques pénales les décideurs du OUI : en l’état des connaissances scientifiques, finie la pirouette du responsable mais pas coupable.

Notre droite au Conseil, ripolinée vert ou sincère ? La droite n’est pas connue pour faire bonne place aux logements sociaux, elle préfère même payer des pénalités prévues par la loi plutôt que de fournir, dans l’habitat des communes qu’elles gère, les 20 % légales de logements sociaux (cf. Neuilly sur Seine). A Saint-Ouen, quelle chance de pouvoir opposer au lot de logements sociaux un argument honorable d’ordre environnemental ! William Delannoy, en Audonien de Souche, répond qu’il est favorable aux logements sociaux, mais d’abord pour les audoniens. Ok, mais c’est qui un audonien ? Comment devient-on audonien ? Qui en décide ? Il y flotte un zeste de xénophobie à micro-échelle.

Notre droite au Conseil s’est aussi aperçue que le tournant écologique est de plus en plus créateur d’emplois, et du coup de profits. Vive le capitalisme écolo ! Et William d’assumer un rôle d’aiguillon au sein des instances de l’UMP : « peut-être que je peux convaincre vers le haut ? » Espérons-le. A ma connaissance, aucune des 84 communes de la droite adhérant au Syctom ne s’est encore insurgée contre l’incinération en plaine zone d’habitation. Tant que sa fume chez les autres…Est-ce que le trio Delannoy/Kalaydjian/Kemache aura le cran de doubler son opposition au PLU d’une missive aux édiles des toutes ces 84 communes pour les sommer d’arrêter le massacre rampant ? Et s’il vous plaît en une déclaration commune signée également par Olivier Decrock, Michael Borowski, et toutes les associations mobilisées au PLU pour ces motifs.

Et un paradoxe a été pointé : l’UMP audonienne écolo semble en contradiction avec sa hiérarchie nationale alors que chez les Verts, s’est l’inverse : le sommet est contre les incinérateurs, mais Remi Fargeas ne le relaie pas au local.

**********

Voter le PLU avec incinérateur ET logements, sociaux ou pas, cela me semble en effet irresponsable. Que la droite audonienne finisse par le dire aussi, tant mieux pour elle. A charge pour elle de prouver qu’elle prend au sérieux ses affirmations du 3/2/09, et en rendra compte. Et si, faux cul, elle se saisit de l’argument écolo par opportunisme ? Cela se saura assez vite et la décrédibilisera durablement.

Faudra bientôt définir qui a droit à respirer quoi, boire et manger quoi, à quel prix… Comme si la lutte des classes s’écologisait !

Et quel sera l’alter-éco d’une nouvelle gauche audonienne ?

Ingolf Diener

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

20 réflexions sur « Une droite virant vert ? »

  1. Je vois que rien ne change dans les mentalités et on trouve toujours les mêmes rancoeurs qu’avant!
    Cher Ingolf, ce n’est pas parce que vous vous êtes fait “tacler” le 3 au soir qu’il faut omettre de dire certaines choses: Focaliser sur ce que vous appelez “la droite”, c’est nier les autres composantes de l’opposition au conseil municipal alors que cette “droite” ne représente que 2 élus!C’est aussi passer sous silence le fait que Lias Kémache et l’Assoea (gauche indépendante)combat l’incinérateur depuis de nombreuses années et qu’elle est è  l’origine de la création d’une clis, (re) lisez notre programme des municipales, vous saurez!!
    Nous avons un gros problème d’écologie et de santé publique è  SO, pendant ce temps lè , vous ramenez le débat, comme les communistes, è  un débat droite/gauche, mais mon cher monsieur, on s’en f… de la droite et de la gauche dans ce cas présent, ce qui compte,c’est ce que l’on est prêt è  laisser è  nos enfants! Alors de grace, villipendez les élus “verts” de notre ville qui ne font rien contre cette pollution et laissez ceux qui bossent (je veux dire , ceux qui souhaitent exercer le mieux possible leur mandat) alerter la population.
    Il sera toujours temps plus tard de voir ceux qui se seront comportés en opportunistes et ceux qui agissent , animés par de vrais convictions, mais dans l’immédiat, je pense que l’heure est plus è  la mobilisation ,” on ne peut pas se tromper tout le temps”!

  2. Michel,

    Je ne peux que me réjouir de cette nouvelle!

    Je garde un goût amer d’un congrès départemental des verts ou il n’ y était question que de stratègie et non de programme, c’était avant les cantonnales.

    Beaucoup des militants s’inquiétaient déjà de cette alliance avec le ps et de l’avenir d’eelv!

    Il est devenu, aujourd’hui, le parti des opportunistes : gatignon, mk et bien d’autres.

    Le mouvement s’essoufle, je comprends mieux pourquoi duflot a décidé de ne pas se mouiller et filer le sale boulot à Eva!

    Ce parti des cocos-verts appartient, désormais, au socialiste.

    Beaucoup ont compris qu’il n’était plus question de discuter sur les idées mais sur le nombre de places à eelv au PS;

    Comme il n’y en aura pas pour tout le monde, ils rejoignent naturellement, Mélenchon pour au moins défendre certaines idées, tant qu’à faire!!

    Petite revanche pour notre assoc, car nous avons été mal traité alors que nous n’étions ni des socs, ni des cocos mais une assoc à gauche , intéressée par des questions écologiques.

    En choisissant MK, ils choisissaient le socialiste!

    Que Mélenchon récupère ces frustrés d’eelv ne peut que renforcer son mouvement et donner l’idée qu’il rassemble même si on sait que l’ on revient toujours aux premiers amours!!!!

  3. POST 2 Michel fainzang
    Of course que des verts voteront Mélanchon; Moi même je me réserve en fonction de la tournure que prendront les intention de vote et la situation possible au second tour, vue comme la stratégie d’EELV profite au PS et relègue les aspirations de(s)certains écolos au rancard sur l’autel d’arrangements locaux pour des postes au sénat et plus tard à la chambre, il est bien normal que ceux qui veulent défendre leur spécificité se tourne vers le quasi seul qui argumente sur la sortie du nucléaire notamment et envisage une autre vie que celle dévolue à la production de biens matériaux et la fuite en avant qui va avec, malgré les questionnements sur la finitude des ressources!
    Cela dit à St-Ouen la composante PC (et PS mais eux ne sont pas au FdG) ne met guère en avant une volonté de rompre avec ce mode de pensée.

  4. Les écologistes, dans leur majorité, ont le coeur qui penche à gauche. Leur programme, tout au moins ce que j’en ai lu, comporte des mesures sociales conformes aux aspirations du monde du travail. Ils ont donc toute leur place dans un gauche nouvelle porteuse de changements profonds, et excluant les sociaux-démocrates qui ont, de tout temps, constitué un rempart derrière lequel s’abrite la bourgeoisie.
    La société nouvelle que veulent construire les femmes et les hommes de progrès ne peut être l’oeuvre d’un seul parti, fût-il le parti communiste ou un autre .
    Les échecs successifs de la gauche plurielle démontre que l’union de la gauche, telle qu’elle existait naguère, a vécu …

  5. Pour ma part je compte voter pour une personne : Eva Joly, ses convictions, son intégrité, son refus d’alégeance au PS et non pour un parti : EELV .
    D’ailleurs je ne voterai pas EELV aux législatives.
    Je suis moins convaincu par Mélanchon qui brasse large : je n’oublie pas que le PC (le gros des troupes de Mélanchon) n’a jamais eu la fibre écologiste et s’est toujours distingué par des positions tres réactionnaires sur ces sujets là (le nucléaire par exemple).
    Je ne crois pas que voter pour lui fasse avancer grand chose sur le plan de l’écologie.

  6. Les déboires deBorloo…
    Il voulait être 1er ministre,Sarko a renommé Fillon!
    Il voulait être candidat aux présidentielles,Sarko et l’UMP l’ont obligé d’y renoncer!
    Il voulait prendre la direction de Veolia,des fuites dans les médias(venant d’où?)l’ont fait échouer!
    Sarko,grand seigneur,lui offrirait pour lui et Rama une candidature sans rivaux UMP pour les législatives à Valenciennes et dans les Hauts-de-Seine(gageons que ce n’est pas à Gennevilliers)et peut-être une suppléance dans la 1ere circonscription de la Seine-St-Denis pour WD(gageons que ça ne plaise pas à Mike Borowski).

    http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/La-revue-de-presse/Sons/Le-retour-de-Rama-971409/

  7. Michel semble être le seul à s’intéresser à la carrière de Borloo, autre passion qui viendrait presque conccurencer celle qu’il a pour le red star!!!

    J’ai lu que Rama Yade ne pourrait pas se présenter à Asnières. Un electeur aurait porté plainte contre elle, l’accusant de ne pas y être domiciliée, l’affaire est en cours…..Elle a un appart dans le 18 ème, endroit ou elle résiderait car elle y paie ses impôts.

    Une autre candidature pour paname??

  8. Je ne vote pour personne ! Je vote pour un programme. Celui qui le porte ne m’intéresse pas en tant que tel, et je sais que pour que le programme soit réalisé, tout au moins en partie, il faudra encore et encore la pression populaire.
    Rien de grand ne s’est jamais fait dans ce pays sans l’intervention du peuple et, plus particulièrement du monde du travail.
    Personnellement, mon suffrage prend uniquement en compte le combat permanent que ce livre le pouvoir de l’argent et le monde du travail. En l’état actuel des choses l’affrontement majeur oppose, d’une part, les ouvriers et l’ensemble des salariés et, d’autre part, une caste de privilégiés qui exploite le travail humain. La lutte de classe n’est pas une invention d’on ne sait quelle force maléfique mais une réalité que chacun est à même de contater. Elle reste le moteur de l’histoire !
    Pour ma part, aucun programme des candidats en lice ne me convient. Celui qui se rapproche le plus de mes convictions est le programme proposé par le Front de Gauche. Non pas, je le répète pour faire plaisir à Mélenchon, lui, je connais, mais parce que le programme du Front de Gauche comporte un certain nombre de dispositions qui répondent, en partie, à mon attente. Je n’ai pas d’autre choix … A moins que quelqu’un ne décrète l’insurrection armée. Auquel cas je sortirai de ma cave un fusil-mitrailleur de type 24-29, qui présente la particularité de tirer dans les coins .. Il a déjà eu le privilège, en des temps assez lointain, d’envoyer ad patres une bonne dizaine de soldats de la grande Wermacht !

  9. Saly,post 10,c’est Colombes et c’est pour les municipales.Aux législatives,on peut se présenter où on veut et même dans plusieurs circonsciptions à la fois.
    Pour Borloo,j’insiste car je n’aimerais pas que dans deux-trois ans,on nous le représente comme une sorte d’idéaliste tout neuf en politique.Et encore,je ne rappelle pas ses flirts avec Tapie et “Génération écologie”…Depuis que je fréquente les blogs audoniens,je comprends mieux le cynisme du “vieux traître”(l’ex maréchal Pétain)qui pouvait déclarer que “les français avaient la mémoire courte”.C’est assez dur à admettre pour quelqu’un qui a fait de la mémoire historique sa profession…

  10. Cher Michel post 12

    Vous avez surement une très bonne mémoire et moi une très bonne vue qui me permet encore de comprendre un peu ce que je lis!

    L’info relayée dans direct 20, le parisien etc , indique qu’il s’agit bien des legislatives et non des municipales comme vous l’affirmez.

    Voilà ce qui y était écrit :

    Rama yade a été auditionnée dans l’affaire de sa supposée domiciliation à colombes. RY qui convoite la circonscription d’asnières-colombes -sud aux prochaines législatives entendue par la police, selon l’AFP;
    Enquête ouverte mi-décembre, suite à 3 plaintes d’électeurs, a montré que son appart de colombes était vide, elle a donc été radiée le même mois des listes éléctorales.
    La preuve de sa domiciliation, briguée aux législatives n’étant pas effective selon le tribunal, si elle souhaite s’incrire sur les listes, elle devra le faire dans le 18 ème.
    Elle pourrait être accusée de fraude éléctorale par le tribunal de nanterre!!

    Concernant Borloo,
    Dans deux ou trois ans, nous aurons la possibilité de confronter nos deux idéalistes actuels : mélenchon et hollande aux autres petits candidats.
    Si leurs bilans à mi-mandat s’avéraient merdiques, pourquoi les autres ne pourraient ils pas se lancer : nous avons besoin de sauveurs à chaque periode éléctorale!

  11. Saly,post 13,je persiste et signe.Cette domiciliation de Rama Yade concerne son éventuelle présentation aux municipales à Colombes en 2014*.Pour les législatives,elle peut se présenter dans n’importe quelle circonscription de la RF et même dans plusieurs à la fois.
    *Je crois me rappeler d’ailleurs que cette disposition mesquine avait été utilisée contre WD lorsqu’il s’était présenté pour la droite à S.O. dans les années 90.Le PCF et le Réveil le présentaient comme résident dans le Val d’Oise,je crois.Maintenant c’est le contraire,c’est la droite qui présente HD et PP comme parachutés.Tous les moyens sont bons pour éviter le débat politique par les gens en place qui se sentent menacés par l’intrusion de nouveaux venus.

    • @ Mic Fainzang
      C’est vrai un peu de sang neuf que diable.
      Il ne suffit pas d’être du coin. PP et HD le démontrent chaque jour.

  12. Saly,post 13.

    http://www.leparisien.fr/colombes-92700/l-etau-se-resserre-autour-de-rama-yade-28-02-2012-1881770.php

    D’après cet article du Parisien,Rama ne pourrait pas voter aux présidentielles et se présenter aux législatives car elle serait considérée comme “sans domicile fixe”.Radiée de Colombes et n’ayant plus le temps de se faire inscrire ailleurs.Si ça devait lui arriver,ça serait une mesquinerie plus que condamnable mais gageons qu’avec son ralliement à Sarko notre ministre de l’intérieur va s’empresser à régler ce problème.
    La droite n’a jamais eu de chance avec ses “pointures”à Colombes.Zazy battu par Frelaut(PCF) en 65 ou 71,Rama battue en 2008 par le candidat PS et empêchée de concourir par la justice en 2014!
    Le PS a pris à la droite les deux municipalités d’Asnières et Colombes en 2008,Rama Yade(PR)peut apparaître comme la candidate de la reconquête d’abord aux législatives et à Colombes aux municipales de 2014.Avec sa démarche que je condamne,le maire de Colombes prouve qu’il la craint et espère ainsi l’empêcher de venir.
    J’ai déjà dit ici qui nous fera croire que DSK habitait Sarcelles lorsqu’il en était maire.D’ailleurs les journalistes ne s’y trompent pas,lorsqu’ils veulent le voir c’est place des Vosges qu’ils l’attendent…

  13. Eric,depuis la première partie du XIXe siècle et les effets de la Révolution industrielle,St-Ouen est une ville de passage où se sont succédées les couches d’immigrés de l’intérieur*puis les différentes vagues d’immigrés d’Europe de l’est et du sud et des pays anciennement colonisés par les métropoles impérialistes.
    Le coup de l’audonien de souche est encore plus ridicule que le concept lepéniste de “français de souche”!
    *D’ailleurs le 1er maire ouvrier de St-Ouen,un des 1ers maires socialistes français était un maçon limousin,venu à pied avec d’autres habitants de son canton.Je crois que ça s’appelait “l’exode rural”.Pour la candidate du FdG aux législatives,je ne vois pas ce qui lui interdit de déménager d’Epinay à St-Ouen.Pour PP,il est évident(lire ce que dit de lui René)que son parti l’a “muté” de Miramas à S.O.pour ne pas le perdre et le voir rejoindre le privé.Je pense qu’il en était de même avec “l’emploi fictif”de JR à l’OVL.Je l’avais dit à l’époque,on peut condamner cette pratique mais s’y attaquer,c’est attaquer la politique passée et présente du PCF.On ne peut s’étonner que les militants de celui-ci aient fait front!

    • @ Mic Fainzang

      Belle démonstration pour tout justifier et même faire dire ce qui me hérisse le poil, le contraire de ce que je pense.
      Las, je suis toujours horrifié par le crétin qui dans une réunion se lève et annonce qu’il est la depuis 40 ans (ou pire né ici) pour justifier l’ânerie qu’il va sortir. Je partage complètement la pensée de Brassens sur “les imbéciles heureux qui sont nés quelquepart”.
      Je vous laisse donc “les audoniens de souche” mais je ne prends pas forcément les parachutés ou ceux qui piquent dans la caisse pour “la bonne cause”.

      EPS

  14. Eric,je constate!Qu’est-ce qui te fait dire que je prends ces actes pour “la bonne cause”.Pour moi la “bonne cause” reste la “cause du peuple”.Une cause qui au demeurant ne semble intéresser les politicards de St-Ouen ou d’ailleurs que si elle peut rapporter gloire,argent,voix et pouvoir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *