9 réflexions sur « JAZZ aux Puces »

  1. SERGE MALIK…
    J’ouvre le bal : l’édition 2009 du festival jazz musette des puces aura lieu du 12 au 14 juin, en avant première, je préviens les accros de “soigne ta gauche” et autres blogueurs que Romane sera la parrain et que les artistes prévus, mais non encore signés, pourraient être : Richard Galliano, Biréli Lagrenne, Catherine Ringer, Guy Marchand, Romane et Stochelo Rosenberg, les frères Ferré… tout ce beau monde autour de Didier Lockwood, voilè  pour l’instant, j’ai donné le coup d’envoi.. amitiés è  tous
    http://www.festivaldespuces.com

  2. Dans l’amènagement de Saint-ouen, certain(e) serait tenté de ne retenir que le Jazz.

    N’oublions pas la Java!

    Affaire è  saisir semble-t-il, après l’annonce de la cession d’une partie des Boute en train et de terrains sportifs limitrophes rapportée par plusieurs audoniens locataires de ce parc hlm social !?

    Dans l’impossibilité de trouver sur le site de l’OP et de la ville la moindre info, nous lanè§ons un appel è  témoins sur des infos concernant la vente par une mairie de gauche d’une partie de son patrimoine social.

    si le coup (mauvais?) se confirme, ne ratez pas cette bonne (affaire,) en surenchissant. En attendant voici la présentation – Info :

    ” Situation :10/12 rue des Boute en train – 93400 Saint-Ouen

    AGENCE D’ACCUEIL :

    10 rue des Boute en train è  Saint-Ouen
    Téléphone : 01 40 12 59 70

    Construction : 1964

    Amélioration/réhabilitation: 1991/92 – 1995

    LOGEMENTS
    Type 2 Nombre 73 Surface habitable 39 è  61 m²
    type 3 nombre 94 de 54 è  66 m²
    type 4 nombre 13 de 57 è  74 m²
    type 6 nombre 20 de 97 è  101 m²
    TOTAL 200

    BATIMENTS : 2 ENTREES : 2

    ASCENSEURS : OUI

    CHAUFFAGE : COLLECTIF GAZ

    PARKINGS : 102 aériens et 4 places “moto” ”

    Je n’ose croire que ceci servirait è  offrir une place de choix aux touristes et autres amoureux du Jazz.

    Une telle initiative représenterait plus è  un couac qu’autre chose…

  3. La Java .. le dancing musette de Belleville. C’était l’époque oè¹ les marlous venaient récupérer chaque soir dans ce dancing la recette de la journée de ces dames (certains en avaient plusieurs). On avait droit ensuite è  une exhibition de Java de haute tenue. Le monsieur la “gapette” sur le côté, la visière juste au dessus de l’oeil, foulard rouge et chemise blanche, enlaè§ait la dame en jupe noire, fendue sur le côté jusqu’au au haut de la cuisse, corsage blanc et bas noirs, et tous deux è  petits pas, tournant è  l’envers et è  l’endroit, dansaient une java endiablée au son de l’accordéon de Tony Murena, un virtuose de l’accordéon.
    Amputer les boute-en-train, si cela devient réalité c’est une page de ce quartier qui se tourne. Les deux immeubles ont été livrés è  l’office au printemps de 1965. Ils répondaient è  une nécessité car se trouvait è  cet endroit des sortes de pavillons faits de bric et de broc, occupées par des familles. Elles furent donc relogés ainsi que d’autres en attente d’une attribution.
    D’emblée, la présence des puces posa aux locataires de nombreux problèmes. Les médecins refusaient de venir durant le week end, la circulation étant impossible, rue Henri Fabre. Il en alla de même avec les pompiers. Au fil des ans, la situation s’améliora sensiblement et il semble qu’aujourd’hui chacun ait trouvé sa place.
    Attendons la suite …

  4. La Java .. le dancing musette de Belleville. C’était l’époque où les marlous venaient récupérer chaque soir dans ce dancing la recette de la journée de ces dames (certains en avaient plusieurs). On avait droit ensuite à une exhibition de Java de haute tenue. Le monsieur la “gapette” sur le côté, la visière juste au dessus de l’oeil, foulard rouge et chemise blanche, enlaçait la dame en jupe noire, fendue sur le côté jusqu’au au haut de la cuisse, corsage blanc et bas noirs, et tous deux à petits pas, tournant à l’envers et à l’endroit, dansaient une java endiablée au son de l’accordéon de Tony Murena, un virtuose de l’accordéon.
    Amputer les boute-en-train, si cela devient réalité c’est une page de ce quartier qui se tourne. Les deux immeubles ont été livrés à l’office au printemps de 1965. Ils répondaient à une nécessité car se trouvait à cet endroit des sortes de pavillons faits de bric et de broc, occupées par des familles. Elles furent donc relogés ainsi que d’autres en attente d’une attribution.
    D’emblée, la présence des puces posa aux locataires de nombreux problèmes. Les médecins refusaient de venir durant le week end, la circulation étant impossible, rue Henri Fabre. Il en alla de même avec les pompiers. Au fil des ans, la situation s’améliora sensiblement et il semble qu’aujourd’hui chacun ait trouvé sa place.
    Attendons la suite …

  5. J’ajoute que des familles du coin relogées dans les immeubles y habitent toujours. Il y a eu de nombreux mariages au boute-en-train. Les enfants ont grandi ensemble et les filles et les garè§ons ont convolé en justes noces. Ainsi est née, si l’on peut dire, la communauté des boute-en-train.

  6. J’ajoute que des familles du coin relogées dans les immeubles y habitent toujours. Il y a eu de nombreux mariages au boute-en-train. Les enfants ont grandi ensemble et les filles et les garçons ont convolé en justes noces. Ainsi est née, si l’on peut dire, la communauté des boute-en-train.

  7. L’édition 2011 du festival Jazz -Musette des puces se tiendra du 17 au 20 juin à Paris et à Saint-Ouen.

    En voici quelques dates :
    – 11/20 : expositions dans les marchés
    – 17 : diner spectacle
    – 18 : grand concert
    – 18/19 : tournée des bars et orchestres résidents
    – 18/19 : fanfare dans les rues
    – 19 : grand bal (angle rues paul Bert/Vallès)
    – 19 : concours Jeune Talent (café Picolo).

    Le programme paier bien que comprena

  8. L’édition 2011 du festival Jazz -Musette des puces se tiendra du 17 au 20 juin à Paris et à Saint-Ouen.

    En voici quelques dates :
    – 11/20 : expositions dans les marchés
    – 17 : diner spectacle
    – 18 : grand concert
    – 18/19 : tournée des bars et orchestres résidents
    – 18/19 : fanfare dans les rues
    – 19 : grand bal (angle rues paul Bert/Vallès)
    – 19 : concours Jeune Talent (café Picolo).

    Attention au programme papier, il comporte quelques erreurs et ne mentionne pas les stations vélib.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *