Place nette ?

« Quel devenir pour cet espace d un hectare, en centre ville, agrémenté de platanes centenaires plus proche aujourd hui du no man s land que d une place urbaine? »
C était la question posée pour la place Jean Jaurès, à l arrière de la Mairie, dans une précédente tribune de mars 2004 de ce magazine.
Quelques propositions avaient même été formulées pour l avenir : supprimer le stationnement de surface de l Hôtel de Ville, créer un petit parc de stationnement public sous le parvis du collège, engazonner une partie des sols, éclairer les bâtiments remarquables au pourtour, installer une aire de jeux pour enfants, reconstruire le kiosque à musique…
Tradition maison : un beau silence désapprobateur fut la seule réponse à ces fadaises.
Depuis nos apprentis sorciers qui hier laissaient ce bel endroit devenir un parking sauvage, envisagent d en faire demain (pour partie) un terrain à bâtir.
Visiblement les 100 hectares des Docks qui pointent à deux pas ne sont pas suffisants !.
On étudie ainsi très sérieusement l hypothèse de construire sur la  place un bâtiment administratif pour rapatrier (un jour) nos services éparpillés dans la Commune.
En attendant cette perspective radieuse, certains secteurs de notre administration – choix très discutables – seront d ici peu « délocalisés » à l autre bout de la Ville.
Pour l heure, que les citoyens attachés tout autant au service public qu à la qualité des espaces publics demeurent donc très attentifs. Leur grain de sel demeure le bien venu.
Eric Pereira-Silva
À Saint-Ouen n°59 novembre 2007

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *