Un Conseil d’amis

Comme on pouvait s’y attendre (cf. nos article précédents), la question de l’OVL a logiquement mis le feu aux poudres au Conseil municipal de ce lundi 30 janvier après le putsch, trois jours avant, des amis du Maire,  pour prendre le contrôle du Conseil d’administration de cette association délégataire de service public.

.

Face aux violentes critiques socialistes, d’Europe Ecologie et d’une partie de l’opposition sur cette manoeuvre  assez inqualifiable et très suspecte, les élus “communistes” ont justifié, sans rire, cette initiative comme une juste mise en réseau d’un ras le bol citoyen. De manière très maladroite, ils ont également accusé de tous les maux la Présidente sortante et l’activité de l’OVL ces dernières années. Sans oublier de crier au complot concernant un soit disant emploi fictif concernant le Maire elle-même.

Comme à son habitude la Maire-adjointe aux Vacances (notre photo) d’une discrétion à toutes épreuves a incarné par sa seule présence l’absence de politique de vacances.

Au final le groupe socialiste a voté contre la délibération (sur les tarifs) et a exigé un Conseil municipal extraordinaire sur la politique de vacances de la ville sans susciter, il faut le dire, un grand enthousiasme du Maire qui apparait décidément bien à la peine sur ce dossier.

Chacun pourra (par petite dose) regarder la longue vidéo édifiante du Conseil municipal sur le site de la ville pour ce point n° 21 (227:30 à 333:38) qui aura duré pas loin de deux heures !

http://richpublisher.endirectv.com/window.php?OPE_ID=1262&FEN_ID=4491

…et accessoirement lire l’article du Parisien du 1er février (ci-après).

 

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

37 réflexions sur « Un Conseil d’amis »

  1. joli titre!! on aurait du mal à trouver dans la majorité de la majorité, un aéropage de faux derch’ plus convaincant les uns que les autres!
    Il semblerait en outre que Barthelone, ayant été pris à parti au CG par notre Maire , aurait eu à coeur de demander à ses troupes de sortir la grosse bertha contre l’impudente.
    Toutefois ne boudons pas trop notre plaisir, pour cettefois où ki zon dit ce qu’ils avaient sur la patate en matière de vie démocratique et petits meurtres entre “amis”…
    Spécial dédicasse à madame la maire qui traite Lias de grossier personnage parce qu’il a évoqué les cheveux devenus blancs des témoins des années passées à l’OVL .
    Et qui en remet une couche quand il dénonce le caractère un peu genre » familial » de la gestion induisant le risque de conflit d’intérêt!! Cette dernière drapée dans sa dignité, courroucée et à vrai dire en mode automatique et à la pavlov s’exclame : » Mr Kemache, seul l’opposition attaque la famille et( donc) la vie privée « .
    Je me demande si elle y croit elle même, mais pour ce qui est de la détestation qu’elle a de Lias, je ne pense pas que ce soit du chiqué!!!

    • @ Paco Daussat

      Evitons d’alimenter la théorie du complot que certains semblent utiliser au maximum : avent-hier l’attaque d’une malveillante manipulée par les aigris de son entourage, hier un cercle conspirationniste élargi aux élus socialistes locaux, aujourd’hui l’affreux rancunier Président du Conseil Général…
      Demain sans doute Sarkozy et sa garde rapprochée

      La réalité est peut être beaucoup plus basique.

  2. Sympa et drôle ce blog même si il manque un peu de contenu photo/vidéo mais c’est déjà beaucoup. Moi je suis la politique depuis pas mal de temps à st Ouen et j’étais plutôt coco mais aujourd’hui oulala c’est dur dur car les couleuvres sont énormes Enfin je viens de rencontrer monsieur Kémache par hasard et pour être tout à fait franche je l’aimais pas beaucoup au début car il aboyait trop fort à mon gout alors je ne l’ai plus écouté mais je l’ai lu dans les contes rendu et la j’ai commencé à me dire qu’il avait raison le bougre. Je l’ai rencontré pour la première fois hier et j’ai été agréablement surprise car il m’a pas mordu bien au contraire même il a été avenant et une conversation très intéressante. J’ai aimé sa vision claire des choses. Par exemple nous parlions de la séance du conseil et on revenait sur le centre administratif et personnellement ça me choque que ce bâtiment historique soit loué à du privé et la il m’a fait remarquer une chose très intéressante et j’adhère à fond. Pourquoi mettre des millions d’euros dans une maison des associations mal placée et immonde d’un point de vue architectural alors que le caso va se vider. C’est grand, bien placé, possibilité de décharger et garer des véhicules derrière en plus il y a un petit jardin non ça me parait être l’idéal et pour un moindre coût. Franchement je vous félicite monsieur Kémache pour cette idée car si on prend le cout du batiment valéo avec les travaux plus la maison des associations on frôle les 30 millions d’euros non et est ce le moment de dépenser autant d’argent. Je crois pas.

  3. @idstg post 2
    non non je n’alimente pas la théorie du complot , ou alors il faut que tu m’expliques en quoi.
    L’histoire du CG vient juste en “apport” de sosos bien souvent amenés à avaler des couleuvres ( je fantasme pas je discute avec des amis PS audoniens) qui n’ont pas toujours les coudées franches pour l’exprimer dans le cadre de la majorité municiple. De complot point, mais un salutaire raz le bol qui trouve son expression dans les prises de position d’élus qui s’offusquent de ce qu’il leur a été de voir et d’entendre à cette AG de l’OV, et qui n’ont pas été ” empêchés” de s’exprimer.

  4. Elliane M,moi je propose qu’on ne change rien aux projets de la mairie et qu’on transforme l’ancienne banque de France en foyer d’hébergement pour accueillir provisoirement les cas exceptionnels:femmes battues,locataires victimes d’incendie ou d’autres calamités,sdf,expulsés…

  5. Je trouve l’idée de la maison des associations en lieu et place de l’actuel centre administratif Fernand Lefort excellente !! D’ailleurs cela ne m’aurait pas choqué de rebaptiser le lieu “Maison des Associations Fernand Lefort”
    En effet quand on regarde le cahier des charges de la maison des assoc et bien tout y est !

  6. La section de Saint-Ouen du Pcf n’aime pas les couleuvres. Par contre, elle a une prédilection très marquée pour le cassoulet toulousain et l’aligot du plateau d’Aubrac. Elle ne dédaigne pas non plus le couscous royal et le pot-au-feu … si le coeur vous en dit, vous pouvez faire parvenir aux membres du pcf une invitation à déguster chez vous les mets précités.
    Vous pouvez être sûre qu’ils se feront un plaisir de répondre à votre invitation.

  7. Ce qui me gène, c’est la mauvaise foi. Entendre une nouvelle élue se plaindre de l’ancienne direction de l’OVL parce qu’elle dit ne pas avoir reçu les différents rapports financiers et d’activité, juste une convocation pour l’AG, quand on sait qu’elle a adhéré 3 jours avant, je dis qu’on nous prend pour des c….!!! Entendre un élu (qui se dit de l’opposition mais qui adhère à un parti de la majorité et qui siège au conseil municipal sous un 3ième nom) parler de putsch, d’opa sur l’OVL me fait rire quand on sait qu’il a fait la même il y a un an pour entrer dans le parti où il est actuellement. Enfin, entendre le premier adjoint choqué parce que quelqu’un a parlé de “gestion de fait”, alors que le le PC est ses amis viennent de prendre les commandes d’une association, d’une façon qu’un certain premier ministre d’un certain pays de l’est n’aurait même pas imaginé!!! Oui, madame le maire, c’était grossier, mais pas ce qu’on vous a dit, mais ce que vous avez fait!

  8. Je suis d’accord avec michel. Transformer le Centre Administratif et Social en foyer d’hébergement est une excellente idée. D’autant que dans un proche avenir les SDF vont se multiplier et la misère progresser !
    Les gens de la région n’auront d’autre alternative pour se nourrir que de manger les chiens, les chats et les rats, comme lors du siège de Paris par les Prussiens. Impossible aussi de se loger. On installera des tentes place de la Concorde et au champ de Mars. Les plus privilégiés seront les habitants de la vallée du Lot qui pourront réintégrer les cavernes du côté de Saint-Cirq la Popie, où avaient déjà élus domicile leurs lointains ancêtres !
    A Saint-Ouen, on organisera des jeux du cirque dans le quartier des docks et les gladiateurs audoniens auront droit à une ration supplémentaire à retirer chez Marie-Marie Lou, haut lieu de culture et de bouffe !
    Chaque mercredi aura lieu, avenue Gabriel Péri, une distribution de gui, plante sacrée chez les gaulois, par le druide François Taquet, et par moi-même. Nous revenons aux coutumes anciennes, seules susceptibles de remettre sur le droit chemin le monde des vivants !
    L’avenir s’annonce sous d’heureux auspices !

  9. @Michel Fainzang
    l’idée de créer une structure d’urgence municipale pour les femmes battues, les victimes de sinistres de toutes sortes et d’accidents de la vie, est une proposition de l’ASOEA déjà quand tu nous avais rejoint afin de nous permettre de présenter une liste en 2001, reprise dans le projet citoyen de 2007 sur la liste autour ( ou avec )de William Delannoy.
    Cependant, l’immeuble de la rue Paul Bert juste avant l’immeuble du 30, qui vient d’être réhabilité ( Cinq étages, ancien hotel fenêtres donnant sur le parc de l’ensembke locatif où nous habitons) avait retenu notre attention.
    Je me demande même si ce n’est pas ce qui y a été envisagé par la municipalité. En sais tu plus?

  10. Non,je ne sais rien sur cet immeuble.Je n’y suis plus retourné depuis la fin des années 70 où j’avais aidé certains locataires de cet hôtel à se battre pour refuser les loyers exhorbitants et les mauvaises conditions des chambres louées par un gérant que je croisais encore dans les rues il n’y a pas si longtemps!Que l’idée vienne de l’Asoea ne me dérange nullement.Ce qui me tient à coeur,c’est qu’elle se réalise!

  11. Je trouve cette idée fort intéréssante.

    Il fut un temps ou le conseil général permettait à des personnes en grandes difficultés de pouvoir être relogées à l’hôtel, dans l’attente de solutions durables, et y apportait sa contribution pour le paiement des loyers.
    Les hôtels ne suffisant plus, il faisait appel aux proprio via les assistantes sociales de secteur. Ce dernier dispositif ne semble plus être développé car trop coûteux, ces personnes à la rue n’ont aujourd’hui que le 115 vers qui se tourner!!

    La création à so d’une telle structure financée, par la municipalité et le cg , pouvant accueillir ces publics ,même si elle ne réduit pas la facture dans un premier temps, pourrait grâce à la création d’emplois être bénéfique pour notre Ville.

    Ca n’est pas négligeable : effet 2 en 1!

    Peut être repenser aussi un peu les services publics et voir ou on peut faire certaines économies afin d’utiliser le fric dans des secteurs prioritaires.

    On ne doit peut être pas compter que sur les entreprises pour l’emploi de nos jeunes (surtout si celles qui prévoient d’arriver sur notre territoire ne font que déplacer leurs sièges sociaux!!)

  12. Bon ben Michel, il fallait bien une fois ou je ne suis pas d’accord (sinon ce ne serait pas marrant) mais non, je ne pense pas que la transformation du CASO en centre d’hébergement d’urgence, soit une bonne idée ! Déjà car ce bâtiment est gigantesque, alors d’un coté, vous pourriez me dire “tant mieux” mais je ne crois pas que ce soit à la ville de Saint-Ouen de prendre intégralement en charge, une telle structure ! D’autant que pour rappel, nous disposons déjà du centre d’hébergement Henri Grouès, qui est une belle réalisation.

  13. Je surpris de voir Eric Pereira outré quand il s’agit de Putsch. Lorsqu’il était élu, j’ai été victime d’un putsch devant une salle Barbara pleine de témoins lors de l’assemblée de l’union syndicale du marché aux puces de Saint Ouen . L’arroseur arrosé se plaint ” mord de rire ”
    Merci censure de ne pas dévoiler mes vilains défauts ! Mais jusqu’à quand ?

  14. au modo : dans le parisien on lit aussi dans l’article du dessus des problemes de sécurité à j Jaures? je n’en ai pas entendu parler, à quand un article sur le sujet? pasque bon, s’étonner que la mairie mette au pas les assocs qu’elle finance…
    dans une ville coco qui plus est…

  15. Je persiste et j’en suis désolé Saly mais il ne serait pas raisonnable d’envisager un tel investissement à faire peser sur les finances Audoniennes. Quand au CG je crois que pour l’instant il ne faut plus compter sur son aide, alors aussi belle soit l’intention, elle me parait difficilement envisageable car il ne faut pas oublier les frais d’adaptation du lieu pour devenir un lieu d’accueil social …
    Non je crois que dans une période ou les revenus des collectivités locales vont être soumis au régime Dukan, il vaut mieux ne pas trop faire d’investissements lourds car au final, cela risquerait d’être tous les Audoniens qui seraient mis en péril par une explosion de l’imposition locale …

  16. Bruno,post 13,c’est l’intérêt du débat de ne pas toujours être d’accord.Je ne connais pas “le centre d’hébergement Henri Grouès”.Je ne connais même pas l’origine de ce nom.Je ne fais pas une fixation sur l’ancienne banque de France.Je voulais seulement indiquer qu’il y avait des possilités d’utilisation de ces bâtiments libérés.Pour l’hôtel Paul Bert,je le trouve un peu excentré s’il doit être le seul “hébergement d’urgence”.Je signale qu’au début des années 60,il y avait une AJ au centre Ampère.Donc il y a possibilité d’y assurer un couchage et ça permettrait à la ville de réoccuper des territoires qu’elle semble avoir abandonnés!

  17. post 15
    J’en avais touché un mot dans un post destiné à michel. Je pensais que Taquet donnerait plus d’infos en postant le communiqué fcpe qui traite du problème de remplacement des surveillants, balles de ping-pong enflammées envoyées dans la cour du collège, poubelles incendiées sur jaurès .

    A baker, des difficultés aussi : bombes lacrymos, disputes à la sortie du collège avec les jeunes de jaurès.

    On en parle brièvement dans le dernier journal de so.

    Pour info

    Demain, mardi 7 février à 18h30, les parents des élèves de jaurès rencontrerons sieur Hanotion au collège jaurès. Les parents du collège baker se joindront à eux pour les soutenir et demander à ce que des solutions soient rapidement proposées pour la sécurité de tous les collégiens !
    Il est donc le bienvenu et très attendu!!!

  18. post 16 bruno

    Pourquoi ne pas l’étendre aux autres communes qui participent à plaine co?

    On nous a tellement bassiné avec cette idée de mutualisation de moyens, alors qu’on les utilise, dans un premier temps pour les chantiers prioritaires : l’action sociale!

    Aujourd’hui, il est vraiment inconcevable qu’en France des personnes précaires puissent vivre sans toît, dans des abris de fortune éphémères et accueillis de façon très provisoires dans gymnase ou local municipal sur du court terme.

    Les partis actuels parlent de lutte contre le capitalisme, lutte pour les ouvriers, lutte pour l’écologie, lutte contre l’immigration……..

    Qui se préoccupent de ces précaires : les assocs!

    Il n’y a aucun parti de gauche municipal, départemental ou gouvernemental qui ont fait une telle proposition dans leurs programmes éléctoraux.

    A croire qu’il faille attendre l’hiver, qu’une maman dorme dans un square ou un sinistre pour y penser de façon très hypocrite, je trouve!

    Un changement dans la société s’impose et passe, aussi, par plus de considérations pour ce qui sont encore des citoyens.

    Personne ne doit être laissé sur la route, c’est mon leitmotiv et la raison première de mon engagement politique;

  19. A Samy post 19

    Désole je ne suis plus parent a Jaures. J ai fait circuler un communique reçu de la Fcpe auprès d’ extérieurs a Jaures.

    Pour les détails, voir la présidente de la Fcpe. Si vous voyez hannotin, demandez lui pourquoi le perron de Baker est dans un tel état. Je ne pense pas qu il laisserait le perron de l hôtel du département dans le même état !
    Pour le personnel , faudrait s’adresser au Prefet lorsque il vient en mairie…

  20. @Saly post19
    Le blog du PS local a également consacré un article à ce sujet en date du 3 février 2012.

    http://www.saint-ouen-socialiste.fr/?p=1106

    Certaines solutions locales y sont proposées mais toujours pas celles de forcer la municipalité à adopter la mise en place du P.R.E (Programme de Réussite Éducative) proposé par l”état et qui engage déjà pourtant un réel travail sur la question de la parentalité dans 23 villes du 93.
    Car soyons honnêtes si demander des surveillants pour l’école c’est bien, le mieux serait encore de veiller à ce qu’ils y en aient déjà à la maison et de garantir également à ce que le périmètre des zones scolaires soient plus sures et moins incitatives pour donner l’exemple à ce genre d’incivilités.
    Je pense notamment à tous ces collégiens de Jaurès qui doivent passer prés du centre Ampère et être obligés de côtoyer leurs (ex-)copains devenus guetteurs ou dealers adeptes du “Travailler moins, pour gagner plus” et qui ne manquent pas non plus de vouloir leur faire la leçon tous les soirs.

    http://www.ville.gouv.fr/IMG/pdf/reussite-educative-guide_cle5f1e23.pdf

    Que de temps perdu depuis que l’on en parle…

  21. com 19 : des voisins nous ont dit que c’était chaud aussi à michelet. ma fille va à joliot curie et n’a pas de probleme.
    le parisien évoquait un probleme d’absentéisme qui n’a pas été repris par notre journal local : les postes existent déjà mais les absents ne sont jamais remplacés, en plus des problemes d’architecture.

    sur un autre sujet, la drogue : sur france inter hier une personne indiquait avoir acheté 12g de shit pour 50€ derrière la mairie,un djeune est arrivé pour virer la journaliste et la cliente, hallucinant!! +JR qui raconte à la fin que c’est un probleme nouveau. moralité mes collègues de bureau m’ont demandé si c’était aussi dangereux que dit dans le reportage, pfff la honte.

  22. bv
    Tu ne vas pas le croire!

    Lors de la réunion avec hanotin, nous avons parlé , en premier lieu de la sécurité dans les collèges puis nous avons abordé la problématique du décrochage scolaire.

    Je lui demande alors ce qu’il en est du dispositif mis en place par le cg pour lutter contre l’exclusion des collègiens ( “exclusion zéro”: le projet ACTE) .

    Il m’informe, alors, qu’il est mis en place dans certaines communes mais pas à so car nos élus n’auraient pas répondu favorablement à cette proposition du cg, proposition adressée à toutes les municipalités du 93.

    Je suis assez surprise d’entendre cela puis je relance, alors , le débat sur le PRE (méconnu de nombreux parents présents)

    Je suis une seconde fois surprise car j’apprends que ce Programme de Réussite Educative va finalement voir le jour à so.

    Il s’agit, effectivement, d’une décision prise en BM hier soir.

    Quelle bonne nouvelle!

    Nous n’avions pas cessé de dénoncer et ce depuis 2008, les disparités existantes entre so et d’autres communes en terme de moyens humains, financiers nécéssaires à l’accompagnement éducatif (qui n’est pas uniquement scolaire) au sein des différents établissements.

    En 2008, on était face à des personnes très optues qui étaient contre la loi borloo de 2005 et le justifiait par le désengagement de l’état qui par ce biais, avait décidé de se reposer sur les communes (budget).

    Face à ce refus de la municipalité, nous devions nous contenter de quelques actions ponctuelles et surtout un important soutien des associatifs (qui font un super boulot mais qui peinent à trouver des bénévoles)

    Pour palier au problème de l’exclusion des collègiens, on a fait apppel à quelques éducateurs spécialisés de jeunesse feu vert, qui au vue de leur effectif, étaient très vite contraint à réduire leurs actions et se charger que d’ un seul secteur de so.

    Dans le même temps, la municipalité ne répond pas favorablement au projet ACTE du cq, qui proposait POURTANT un budget pour le financer.

    Sieur hanotin et bartolone, à la différence de borloo, sont à gauche.

    Je dénonçais cette posture qui consistait à tout refuser et ne rien faire, rien proposer exeption faite avec l’ observatoire de la réussite scolaire, ou des quelques réunions avec le GFEN venu parler de la scolarité des enfants avec les parents qui , au final, n’ont rien apporté de concret!

    Aujourd’hui, la municipalité semble avoir compris, il aura fallu 4 ans.

    Elle a compris la réèlle nécessité de mettre en place ce travail de partenariat avec l’éducation nationale pour qu’il y ait un réèl projet éducatif à so reposant sur le partage des compétences des différents acteurs éducatifs : enseignants, éducateurs spécialisées, chargé de missions, animateurs mais aussi associatifs.

    Cette proposition était présente dans de nombreux programmes aux municipales de 2008 : wd, LK , le ps, mk.

    Ce qui prouve qu’il existe des domaines ou les clivages entre partis politiques ne devraient pas exister. Quelle perte de temps, 4 ans représente tout de même toute une scolarité en élémentaire ou un cycle au collège!!!!

    Je me réjouis, sincèrement de cette nouvelle, il n’est jamais trop tard pour bien faire!

    J’en appelle, toutefois, à notre maire-adjoint chargé de l’éducation et aux élus socs pour que ce PRE soit mis en place de façon très réfléchie et dans les meilleures conditions en y associant les parents d’élèves d’élémentaire et des collèges; le milieu associatif péri-scolaire, qui sont les premiers acteurs de terrain et les mieux placés pour parler des besoins des élèves, de leurs familles et des équipes éducatives et exiger les moyens nécessaires!

  23. Suite de mon post 24

    Si j’en apelle aux élus c’est parce que je ne suis pas dupe et les audoniens non plus!

    Que la majorité se soit rendue compte de certaines erreures, c’est une bonne chose et c’est généralement ce qui est demandé, à mi-mandat, à des responsables politiques.

    ( NS l’a, d’ailleurs, fait avec son intervention télévisée (mea culpa) mais il n’a pas eu l’écho escompté auprès des élécteurs!)

    MAIS si, c’est une manière de rebondir lorsque la côte de popularité de nos élus est au plus bas et ce, avant des échéances éléctorales, c’est ce qu’on appelle, alors, de la récupération politique!!

    Il faut, donc, en voir très rapidement la couleur et y associer aussi tous les groupes du CM pour sa réalisation et les prises de décision.

    Si ce combat m’intéresse, c’est parce qu’il s’agit de nos enfants et de parents de plus en plus démunis . Ces derniers n’ont que faire des querelles entre partis et ont réèllement besoin qu’on s’intéresse à eux.

    Monsieur Marret me parlait sur une autre discussion, d’esprit d’ouverture : pour le PRE et pour les enfants, et parce qu’il n’appartient ni à la droite , ni à la gauche, je serai prête à m’y engager pleinement au côté des cocos/socs avec l’opposition!!!

  24. Les Écuries d’Augias (ref : Wikipédia)

    Le nettoyage des écuries d’Augias est le cinquième des douze travaux d’Héraclès.

    Augias, roi d’Élide, possédait, d’énormes troupeaux de bétail. Mais ses écuries étaient tellement sales qu’on ne pouvait plus y rentrer, elles n’avaient plus été nettoyées depuis trente ans.

    La tâche d’Héraclès fut de nettoyer ces étables, ce qu’il fit en une seule journée, en détournant les eaux des fleuves Alphée et Pénée vers lesdites écuries, ce qui eut pour effet de les décrasser en profondeur.

    Ce travail ne fut cependant pas comptabilisé car Eurysthée prétexta qu’Héraclès avait demandé à Augias de le payer pour accomplir la tâche. Augias ne versera d’ailleurs jamais ce paiement (il lui avait promis 300 bœufs) et chassa Héraclès quand il vint le lui réclamer. Irrité, Héraclès leva une armée, prit la ville d’Élis et tua Augias ainsi que tous ses fils sauf un, Phylée, qui avait pris le parti d’Héraclès. En récompense, le héros le plaça sur le trône d’Élide, le faisant ainsi succéder à son père.

    “toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuit”

  25. post 25 EPS

    Je t’ai effectivement dit qu’elle ne l’était pas et je persiste à le dire.

    Avant les elections de 2008, j’avais eu l’occasion de discuter avec elle à ce sujet et elle m’a donc rétorqué les arguments que j’ai avancé dans mon post précédent.

    C’était l’époque ou on essayait de recruter au sein des parents d’élèves pour soutenir la campagne qui arrivait et FG avec lequel j’en avais discuté m’avait invité à lui en faire part car il trouvait cela intéressant.

    Sa façon de réagir a été, je crois ce qui m’a motivé à aller voir , ailleurs,
    Cela a expliqué mon détachement à notre gauche audonienne (je me suis aperçue par la suite qu’il en était de même pour de nombreux autres sujets) et mon envie de soutenir celui ou celle qui serait le plus susceptible de répondre aux attentes des parents dans le domaine éducatif.

    Je rejoignais donc le camp de ceux que l’on appelle les frustrés de l’opposition, il existe 2 camps : ceux qui n’ont pas obtenu de places ou de sucettes et d’autres qui ne se sentent pas représentés par eux (celui dont je fais partie car les sucettes, je les ai refusé)!

    Ses arguments contre la droite ne tenaient d’ailleurs pas la route et sont interprétés, aujourd’hui, par de nombreuses personnes comme étant une forme d’abandon, de laxisme.

    Si la droite avec cette loi borloo avait décidé de se désengager et se décharger ainsi sur les communes, devions nous les laisser faire et abandonner les jeunes audoniens à leur triste sort.

    Ce n’est pas l’attitude que l’on attend d’élus dont le parti a toujours prétendu défendre nos intérêts.

    Ce n’est pas la réponse que j’attendais d’une municipalité de gauche.

    La droite n’abandonnait d’ailleurs pas les jeunes puisque ce PRE avait été pensé pour donner les mêmes chances à tous en proposant un programme commun à toutes les communes permettant de mieux les accompagner et privilégiant aussi l’ouverture culturelle et sportive.

    Arguments qui tombent à l’eau lorsque l’on voit que des communes avoisinantes l’ont mis en place ps et pcf , qu’ils en sont satisfaits et qu’ils font un bilan très positif de ce dispositif!

    Si Madame amedro a changé d’avis, c’est parce qu’ell y a été forcée.

    C’est le résultat d’une lutte de 4 ans!
    BV et moi même vous remercions indirectement car ce blog nous a permis de l’évoquer à plusieurs reprises.

    C’est bien là, la preuve que l’opposition sert à quelque chose!

    René parlait de dénoncer pour aboyer , il arrive que nous dénoncions avec l’envie de construire un avenir meilleur pour nos enfants (PRE figure dans le programme de william et lias en 2008).

    Il a raison lorsqu’il affirme que l’on ne peut obtenir qu’en luttant et en s’acrochant à ses idées surtout si on sait qu’elles sont bonnes!

    Cela va être mis en place en partie grâce à nous!
    Mais pas seulement :
    le PS y était favorable, depuis longtemps : Sabri l’avait d’ailleurs défendu dans le programme d’Epso.
    On doit surtout remercier, Doriane, déléguée au préfet qui depuis deux ans fait un réèl travail de terrain , qui en rencontrant les associatifs, a pu s’apercevoir du potentiel audonien dans le domaine éducatif et culturelle . Elle n’a pas lâchée les négocs et a réussi sa mission : celle de leur faire accepter. Elle m’avait d’ailleurs précisé lors des voeux qu’elle était en bonne voie.

    Si une personne met 4 ans pour répondre favorablement à un projet, alors, oui Eric, nous sommes en face d’une personne têtue.

    A moins que nous ayons à faire à une personne comme toi, qui a besoin d’une longue periode de reflexion avant de faire le bon choix!!!!

    La mise en place du PRE coûte, effectivement de l’argent, d’ou l’intérêt de ce partenariat.
    Mais il s’agit aussi d’ utiliser des moyens déjà existants sur la Ville, il suffit de rassembler des associatifs qui font de l’accompagnement scolaire, des intervenants du conservatoire (arts plastiques ou à atlas, des éducs de l’usma et des animateurs du SME, bibliothécaires dans les écoles de 16 à 18h et proposer des ateliers qui existaient déjà mais qui organisés ainsi deviennent accessibles à tous (sur le plan financier et au niveau des disponibilités des familles!!!)
    Un élément positif avec ce dispositif les bénévoles associatifs qui font du soutien scolaire sont rémunérés, au même titre qu’un animateur!!

  26. Merci Saly pour ces commentaires de fonds bien instructifs sur le mode de fonctionnement des élus de notre ville qui apparemment ne renoncent que contraints et forcés à leur idéologie pour satisfaire les audoniens.
    Quels élus incompetents et surtout Quel gâchis pour les gamins.
    Vivement une alternance (vraie et seule valeur démocratique) en 2014.
    À bientôt.
    Francis

  27. Il n’y aura sûrement pas d’alternance à Saint-Ouen en 2014.
    Il manque un petit quelque chose à William Delannoy.
    William Delannoy est un bon rouleur, qui sait mettre du braquet quand il faut. Il passe bien les cols et brille contre la montre. Malheureusement, Jacqueline Rouillon, drivée par Jenny Longo, a une pointe de vitesse à faire pâlir d’envie Marc Cavendich, champion du monde sur route. Elle est dotée d’un coup de pédale aérien et efficace, ô combien, et très difficile à lâcher. C’est un concurrente qui sait se planquer dans les roues. A deux cents mètres de l’arrivée, elle est irrésistible et vient coiffer tout le monde sur le fil. Son coup de rein final ne laisse aucune chance à ses adversaires.
    En l’état actuel des choses, Jacqueline Rouillon, qui a signé cette année à “La Française des Docks” est imbattable.
    A moins que William Delannoy ne se tourne … vers l’EPO. Mais attention au contrôle anti-dopage.
    C’est le pipi qui tue … !

  28. post 32 saly
    Je ne pense pas que je puisse faire quelque chose pour lui. Je suis comme le commun des mortels. Vous le savez, des gens indispensables il y en a plein les cimetières.
    Je ne suis pas un “grand révolutionnaire.” Je crois simplement que j’ai de l’avance sur le temps !
    D’autres pensent que je suis ringard … peut-être !
    Mais n’oubliez pas que c’est dans les vieux pots qu’on fait la bonne soupe !

  29. bonjour à tous,
    pas mal ce blog je me suis un peu renseigné sur l’ OVL, la ville a des sous je viens d’apprendre que la présidente(ex) de cette organisme va toucher ou a dejà touché 80 000 euros pour son départ,y a pire comme “compensation”.Qui blamer,la ville ou la présidente? Nous qui laissons faire vivement 2014

    • @belhadj
      On vous aura mal renseigné : l’ex Présidente était une bénévole.
      C’est la Directrice Générale qui dans le cadre d’un accord amiable signé par ladite Présidente a quitté son poste dans le cadre d’une rupture conventionnelle avec une indemnité.

    • @ Belhaj

      il n’y a pas de quoi, c’était un infime détail.
      Combien de temps la DG est-elle restée en poste ? à priori quelques années (interrogez la nouvelle Présidente qui connaît bien l’OVL et depuis fort longtemps).
      A priori, a peu près autant de temps que le Maire actuelle qui a eu à l’OVL une fonction bien plus subalterne (et discrète) de “secrétaire” visiblement hors pair lui permettant une brillante carrière par la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *