Après les cantonales et d’ici 2014…

Jacqueline Rouillon (ex PCF), froide et distante avec ses administrés, souriante et volubile sur les estrades ou en campagne électorale, a mis les bouchées doubles pour sauver son siège  de Conseillère générale. Opportunisme politique, clientélisme, appui sur l’appareil communal ont été payants tout autant que la mobilisation du PCF et de ses militants ou sympathisants.

Seulement 10 % des habitants inscrits sur les listes électorale au 1er tour lui auront suffi pour se qualifier puis l’emporter au 2ème tour comme seule candidate de la gauche. Avec 2 259 voix et 54,1% des suffrages exprimés elle rassemble tout juste 18% des inscrits sur les listes électorales !.

A l’évidence sa réélection n’est pas une bonne nouvelle pour les habitants de Saint-Ouen avec une Gauche incapable de se renouveler. PCF et Parti de Gauche qui ont soutenu Jacqueline Rouillon, faute de mieux, croient y voir un point d’appui pour changer la société et remettre à plus tard le droit d’inventaire sur la gouvernance locale.  Choix calculé mais hasardeux.

Soyons sans crainte Jacqueline Rouillon restera peu impliquée au Conseil général et incapable de réformer sa politique locale ou de rendre des comptes. A l’évidence elle consacrera son énergie à conserver une petite majorité au sein du Conseil municipal et son pouvoir personnel.

En fin de parcours, elle a trois ans devant elle pour préparer sa succession avec à la clef pour elle, peut-être, un bâton de maréchal (comme un poste de sénatrice) pour s’assurer une retraite active et confortable.

L’autre gauche, socialiste et écologiste, force d’appoint dans la gestion municipale, en réalité moins implantée dans les milieux les plus modestes que peut l’être le PCF, peine toujours à convaincre dans cette ville populaire. Choix étonnants des candidats, campagne « clef en main » et « hors-sol », elle échoue une nouvelle fois sur le plan électoral. Elle devra passer des critiques inaudibles aux actes clairs et fondateurs d’un renouveau municipal à Saint-Ouen.

En écartant les carriéristes connus et les incompétents égarés dans la gestion municipale, les socialistes locaux seraient bien inspirés de faire taire désormais leurs dissensions. Au vu de leur dernier résultat électoral, espérons qu’ils perdront (un peu) de leur arrogance à l’égard des autres sensibilités de gauche jusqu’ici sommées de se ranger derrière eux.

Pour sa part Europe Ecologie – Les Verts à Saint-Ouen ressort assez éreintée de la séquence cantonale.  Le petit groupe local hétéroclite peut s’interroger utilement sur la vacuité des affrontements en son sein, son positionnement politique (pas moins de trois « groupes » au Conseil municipal), son projet alternatif pour la ville et son leadership. De quoi s’occuper intelligemment.

Quoi qu’il arrive à l’élection présidentielle de 2012, la prochaine étape politique locale à Saint-Ouen sera le changement municipal en 2014. Alternance à Droite ou alternative à gauche ? Telle pourrait être l’équation d’alors. Il est en effet peu probable que le Front de gauche (PCF- Parti de gauche) allié à Lutte ouvrière (!) puisse  conduire une majorité solide et incarner réellement une rupture avec les pratiques de Jacqueline Rouillon et de ses proches.

Les communistes engagés sur le terrain, fidèles à leur conviction, souvent proches de leurs concitoyens, et si mal représentés par le Maire actuel, auraient bien tort de s’enferrer dans la logique du «plutôt la Droite que les socialistes ». Réflexe habituel sectaire et destructeur. Qu’ils se rassurent nous sommes beaucoup à penser qu’une hégémonie socialiste n’est pas plus souhaitable qu’une autre.

La gauche étant encore largement majoritaire dans notre ville à ce jour, elle a l’ardente obligation de se renouveler, de s’élargir et de se rassembler en assumant ses différences. Non pour elle-même ou pour ses notables mais pour notre ville et les audoniens.  Notamment les plus modestes. La grande majorité des audoniens qui a besoin de justice sociale, se contre fiche de savoir qui est plus a gauche que l’autre mais attend des actes.

L’anti-Rouillon ou le rassemblement des mécontents, ne constitue pas une politique pour notre ville. D’ailleurs, après 15 ans de mandat, le Maire sortira  probablement d’elle-même en 2014 ou tentera désigner son successeur en lui passant au plus vite la main.

Au-delà des querelles d’égo et de la défense de prés carrés, il existe au sein de la gauche locale des divergences certaines sur de nombreux dossiers locaux. Ces divergences ne se résument pas aux clivages pros et anti Maire ou à celui entre socialistes et communistes.

Rappelons que les désengagements de l’Etat ne sauraient tout justifier dans les lacunes ou les dysfonctionnements d’une ville comme la nôtre qui bénéficie d’atouts majeurs.

Par ailleurs la méconnaissance de certains dossiers, chasse gardée d’une minorité d’élus, conduit à bien des approximations pour une critique pertinente de la gestion municipale et donc pour formuler des propositions alternatives sérieuses. L’ajout, par les uns des autres, de nouvelles pages au catalogue des promesses ou de sommes importantes à la colonne des dépenses n’a pas de sens.

Il convient donc de (re)mettre à plat beaucoup de questions, sans tabou, pour arriver à un socle de propositions partagées et alternatives pour donner un nouveau souffle à Saint-Ouen.

Ce travail indispensable en amont doit se faire sereinement avec patience et opiniâtreté par les partisans d’un changement ne se résumant pas à redistribution de postes d’élus. Des échanges informels et réguliers doivent pouvoir se tenir pendant un an ou deux pour aborder tous les sujets essentiels, pour rompre avec la gouvernance d’aujourd’hui et porter un nouveau projet pour la ville.

Ainsi, avant les contours d’une future équipe municipale  (et bien avant de désigner un quelconque futur Maire !), la priorité absolue est, sans attendre,  de plancher sur les sujets qui sont au cœur des préoccupations des audoniens : école, logement, emploi, sécurité, commerce, propreté, démocratie locale…. avec pour objectif de mettre à jour des propositions concrètes, précises et sérieuses, en distinguant clairement ce qui relève des compétences communales ou pas.

Les sujets majeurs comme l’intercommunalité ou le projet des Docks, doivent nécessairement faire l’objet d’une réflexion approfondie pour éviter d’alimenter les ambiguïtés et la démagogie ou de se laisser enfermer dans les étouffoirs de la pseudo concertation.

Au vu de la très faible participation des audoniens à la dernière consultation électorale locale, ce débat à gauche pour être efficace doit être transversal et à l’évidence dépasser la gauche municipale actuelle.

Les trois ans à venir ne seront pas de trop pour ce vaste chantier qui passe surtout par un véritable dialogue entre ceux qui à gauche, au-delà des clivages et des appareils, se parlent déjà ponctuellement et envisagent une alternative.

Les petits courants citoyens intervenant dans le champ politique à gauche et exprimant souvent les même attentes doivent mutualiser leurs efforts pour pousser et stimuler ce travail d’inventaire et de construction pour Saint-Ouen.

Ce blog sera, si nécessaire le vecteur, de toutes initiatives en ce sens.

Eric Pereira-Silva

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

89 réflexions sur « Après les cantonales et d’ici 2014… »

  1. Quelle ville ce Saint-Ouen!Les municipales de 2014 sont lancées.On fait même l’impasse sur les présidentielles.En effet,quel intérêt le Président?L’important,c’est de savoir qui remplacera JR,avec quelle équipe et les places d’adjoints…
    Un hic.On parle de plus en plus d’une fusion Borloo-Baïlet(Parti Radical-PRG).A St-Ouen,ça signifierait un rapprochement WD-OD.Bonjour l’ambiance…

    • @Mic. Fainzang

      Décidément on ne parle pas là même langue on peut vous expliquer le contraire :
      Rouillon va partir (forcément), à ce jour le problème n’est pas le futur Maire (ni même son équipe) mais de travailler sur des propositions partagées et alternatives…
      vous comprenez ce que vous avez envie de lire.
      Désolé. Je n’ai pas de remède. Croyez ce que bon vous semble.

      Eric Pereira-Silva

  2. Désolé mais j’assume le fait d’etre qualifié de sectaire voir destructeur, car je ne considère pas le PS comme étant un parti de gauche (pas tous les socialistes mais l’appareil socialiste) donc où que je me trouverai à ce moment là si il reste 2 listes ou 2 candidats un de droite et un PS (pour moi = 2 de droite) je voterai pour l’original juste pour faire perdre le PS qui ne me plait que quand il est dans l’opposistion, n’importe quel autre candidature de gauche no problem.

  3. j’attendais avec impatience la belle declaration d’intention classique qui fait toujours suite aux elections .vous passez sous silence le péril fn pour 2014 : si il ya une liste fn j’ai peur que la majorite silencieuse de nos cites hlm et apparts à 3500€/m2 renvoie dos à dos ps et pc. les motos sans casque, les batailles rangees avec la police, la gangrene des trafics sont du pain béni pour le fn.
    l’enfer est pavé de bonnes intentions, espérons que le ps saura aura atteint l’age adulte pour 2014…

  4. “remettre à plat sans tabou” chiche? :
    quelle est votre position sur :
    la fin de la préemption
    la fin des 40% de HLM
    la fin des docks dans leur schéma actuel?
    la fin de l’alliance pc/ps au CM?
    la fin des dépenses de prestige (maison des assos, la plage, les oeuvres d’art,)
    la fin des subventions à la cgt et amarrage?
    la fin du bétonnage de la porte de SO?

    sauf erreur, la gauche a toujours suivi JR sur ces sujets?

  5. Belle synthèse mais un peu utopique : une gauche qui doit se renouveler; s’élargir, travailler ensemble en assumant ses différences.

    Tâche difficile au vue de ce qui se dessine sur le national:

    Le socialistes ne devraient plus montrer leurs disensions car les personalités politiques, aux différents courants, ont pu se retrouver et travailler ensemble autour d’ un programme commun pour les présidentielles.

    Une contradiction subsiste : un programme commun et des primaires avec un représentant de chaque courant pour porter ce projet .
    Les questions qui se posent alors : devons nous choisir le projet socialiste ou la bonne personne?Comment la choisir: en fontion des sondages, de ses propositions phares indépendantes du projet donc personnelles : prime, contre les 35 h, revalorisation du smic (on nous fait le coup à chq présidentielle)?
    Que penser du pacte entre DSK et Aubry?
    J’ai beaucoup de mal à les suivre!

    Quelle frustration pour nos acteurs locaux pro ceci pro cela de devoir se ranger derrière un candidat qui n’est pas le leur?
    Véritable VAE auxquelle ils se préparent pour ne pas nous représenter le spectacle auxquel nous avons assisté aux cantos!

    Côté coco avec le Front de gauche : Mélanchon ne ferait apparemment pas l’unanimité?
    Pour SO, le PCF souhaite faire du ménage de l’intérieur et se débarasser de JR pour Durand, la bataille a été difficile pour l’imposer comme suppléant aux cantos, assisterons nous au match Durand contre Planque, l’avenir nous le dira!

    Si, il est vrai que JR a gagné grâce au soutien des cocos, ils peuvent peut être y croire; ils sont plus nombreux que ses réseaux personnels.

    Concernant nos pseudos écolos, rien a en dire tellement ils sont ridicules tants par leurs actions que pour leurs idées et beau discours.(je m’attendais que MK, après Obama , décide de s’embarquer pour le Japon!)

    Vous parlez de ces mécontents qui ne pourront pas proposer de vrai programme politique pour la Ville.
    Ces mécontents sont avant tout des électeurs et certains n’ont pas cette prétention . Ils ont montré en dénonçant et en agissant activement lors de ces cantos qu’une alternative était possible. Les résultats de notre cher ami WD illustrent mes propos;

    Ne les sousestimez donc pas!

    Eps;
    Ne faîtes vous pas, vous même, parti de ces mécontents et de ces anti-rouillon?
    Vos discussions sur IDSTG en témoignent pourtant.

    Ne vous sentez vous donc pas capable d’être force de propositions pour changer la politique locale?

    Vous faîtes parti de ces petits courants citoyens à gauche qui espèrent le renouveau mais j’ai bien peur que votre envie de mutualiser les efforts entre les différentes assocs pour un travail d’inventaire et de propositions, ne trouve pas d’échos.
    A en croire votre première démarche en ce sens pour faire vivre la démocratie participative à SO? Ou en êtes vous?

    Je me rappelle aussi du travail qui devait avoir lieu avec différentes assocs après la réunion de Belpomme sur l’incinérateur ou un collectif devait être créé, cela n’a pas abouti du fait de la difficulté de trouver un représentant indépendant de tout parti et un certain problème d’égos de certains.

    Le constat : il paraît difficile de s’entendre en politique à SO et partout ailleurs car il est question avant tout de place et non pas de projet pour le collectif.

    Curieusement; je suis favorable à ce que les socs gagnent cette présidentielle pour qu’ils se plantent à leur tour, car je ne crois pas qu’ils feront mieux que Sarko.
    On pourra alors s’essayer au centre et montrer enfin que ces deux partis ont leurs limites!

    Un point commun avec vous : anti-sarko et anti-rouillon.

    Pour les municipales : je serai plutôt pour un parti de l’ouverture : wd et lias (centre gauche)

    Mais vous avez raison, c’est un peu prématuré , nous avons 3 ans pour nous y préparer.

    Un conseil : agissez!
    Débattre c’est bien mais les audoniens ont besoin d’actions politiques concretes!

    Un exemple qui démontre que votre blog permet à la municipalité de se remettre en question.
    Après avoir évoqué l’idée de vacances pour tous et ce depuis plusieurs années maintenant
    J’y retrouve ENFIN un echo favorable car j’ai appris que pour la première fois cette année, la MDQ Pasteur proposerait, cet été, un séjour pour 6 familles à ST-pair ,en partenariat avec l’OVL pour leur permettre de partir en vacances.

    Ce projet serait financé par des initiatives des familles elles mêmes mettrons en place afin de récolter de l’argent ;lors de la fête de la musique ,pour financer leur voyage.

    ENFIN!

    Et je propose même d’aller plus loin, pour l’avoir déjà organisé avec des jeunes.

    L’année prochaine, je propose de faire partir plus de familles encore , en préparant dès septembre prochain, des initiatives avec des assocs comme Pause Café, les FCpe, assocs de quartier avec le soutien de la municipalité ,en proposant des bourses aux jouets, brocantes( brocante du vieux), soirées ,pour récolter de l’argent tout au long de l’année.

    Ces familles organiseraient elles mêmes leurs recherches et leurs séjours en camping.

    Vous voyez EPS, les mécontents en plus de dénoncer, proposent!
    saly

  6. Tant que certains feront passer leur intérêt perso au détriment de “la cause”, il y aura des problèmes au sein d’EE-LV. Tant que certains enverront des “lettres” (de dénonciation?) pour dire attention, untel a dit ceci, l’autre a dit cela, tant que certains tenteront de faire des procès style Inquisition, sans que les “accusés” soient présents (car “certains” se sont bien gardé de les informer) en produisant des ” pièces à conviction”, en fait, tant que ces “certains” continueront de polluer le paysage écologiste audonien , ce sera comme ça. Il y a d’un coté des audoniens qui tentent de se bouger pour que les choses changent pour les audoniens et de l’autre, des gens qui ne veulent surtout pas que ça change pour qu’eux ne bougent pas!

  7. La gauche audonnienne deviendra réellement adulte et responsable si elle fait une cure d’opposition.
    St Ouen à toujours été une ville dirigée a gauche. Des villes comme Drancy Epinay Le Bourget et récemment Noisy le Sec sont passées au Centre ou à Droite.
    LA TERRE NE S’EST PAS ARRÊTÉE DE TOURNER, CE N’EST PAS LA FIN DU MONDE. Il n’y a pas de politique municipale de droite ou de gauche, seulement celles qui sont au service de la population ou non. Quand à William DELLANOY ou un autre ce ne sont pas DES FASCISTES SAKOZYTES FN ISTES dont notre actuelle Maire tente de les présenter en occultant sa politique municipale calamiteuse. Non l’opposition audonnienne est une opposition républicaine respectueuses des valeurs de la République.

    En plus dans les villes gouvernées par les soits disantes “Forces réactionnaires” elles ont prise en considérations la réalité sociologique de leurs population de façon pragmatique. La preuve les Maires de Drancy/Le Bourget/ Epinay ont été réélus dès le premier tour en 2008 avec des taux de participation de l’ordre de 65 à 78 %. De plus Monsieur CHEVREAU Maire d’Epinay a battu Serge MERY conseiller général sortant. Les habitants de ces villes passées à “droite” n’ont pas l’air d’y être mécontent. Pour la gauche de ces villes l’aspect positif c’est qu’elles sont entrain de se restructurer de prendre du recul pour offrir à leurs populations respectives une alternative crédible politiques. je pense c’est ce qu’il faut a St Ouen!

  8. @EPS
    Vous faites référence aux mouvements et assoc’s citoyennes et écologistes notamment , qui oeuvrent sur la ville , pour enrichir le débat et proposer des alternatives à la politique actuelle; certes c’est intéressant , sauf que chacun s’apperçoit qu’au final on lui demande toujours de se positionner à gauche ou à droite, confisquant ainsi les diverses problèmatiques pour les réduire à cette simple équation. (j’entend déjà les commentaires de certains…)
    Beaucoup se découragent et se démobilisent. Restent ceux que vous évoquez , en compétition pour les places, dépensant et faisant dépenser aux autres une énergie qu’ils feraient mieux d’employer ailleurs que sur ce quasi unique terrain. Résultat (entre autre): une abstention telle que notre conseillère représente 10% des inscrits de la ville!! Voilà qui pose clairement le problème majeur d’une conception de la politique inadaptée aux réalités que rencontrent les gens. Une autre ou un autre aurait été élu, sût été la même …
    Un oubli ,je crois, dans votre analyse: que se passe-t-il si le FN débarque aux municipales dans notre belle ville?Vous connaissez comme moi la capacité de cet électorat, populaire et autre, à se mobiliser pour ( comme le disent les commentateurs) faire entendre leur raz le bol de tout, de la classe politique, de la mondialisation des promesses démagogiques, du microcosme, du tous pourris etc etc … Alors là, si…, tous unis ?

  9. Eric Pereira-Silva,post 1 ou ?,je te demande de bien vouloir m’excuser.Je n’avais pas compris que tu faisais des “propositions partagées et alternatives”…

  10. bonjour WD

    comment vas tu ? je t ai trouvé super en forme dimanche chez Marie Lou

    N OUBLIE PAS ON A PERDU UNE TOUTE TOUTE PETITE BATAILLE
    PAS LA GUERRE

    on a prevu de faire un gueuleton avec les amis , dis nous quand ? ou ? tu as nos N° de portables

    je t embrasse

    bonne journée

    Marie France

  11. Moi je suis pour que l’extrême-droite prenne le pouvoir à saint-ouen .. et qu’elle installe un camp d’internement à la pointe de l’île-des-vannes. A la place du rowing-club pourrait être aménagé un four crématoire moderne.
    Ce serait une avancée extraordinaire pour la commune. Et ce d’autant plus que nous aurions purifié la race audonienne.
    Nous serions dans le grand mouvement qui est né et se développe dans toute l’europe. Dans quasiment tous les pays du continent, l’on assiste à une montée électorale des forces d’extrême-droite, atteignant parfois des scores électoraux dépassant les 20% des voix. Dans le nôtre le Front National et les autres formations néofascistes totalisent aussi un score avoisinant. En Autriche, en Italie, des formations d’extrême-droite ont été associées au gouvernement.
    Bravo !

  12. J’aime bien lire les commentaires de Madame Saly. Sans contredit, elle a une grande capacité d’analyse et c’est aussi, à elle seule, une force de proposition. C’est une femme politique talentueuse ..
    Mais Madame Saly, comme beaucoup d’autres, a un défaut majeur qu’on lui pardonnera volontiers. Elle veut faire du neuf .. avec du vieux ! Les gens qu’elle cite ont tous blanchi sous le harnois et tous les programmes électoraux sont restés dans le domaine des vieux pieux, leurs auteurs ayant été frappés d’une amnésie soudaine ! Continuer de la sorte ouvrirait une voie royale à l’extrême-droite.
    Je ne suis ni de gauche, ni de droite. Je me prononce sans ambiguïté pour une société de type socialiste, tenant compte des particularités du pays, étant entendu que le socialisme n’est pas autre chose que le stade supérieur de la démocratie. Historiquement parlant, il doit succéder au capitalisme qui a lui-même succédé au féodalisme. Je suis donc un révolutionnaire qui s’inspire des idées de partage défendues en France par Jean Jaurès.
    Marat disait : ” C’est du feu de la sédition que naît la liberté.” Pas sûr aujourd’hui. La révolution n’est pas obligatoirement la violence et le sang. Elle peut être le fruit d’un mouvement de masse de grande ampleur modifiant considérablement le rapport des forces en présence. On a pu le voir récemment ..
    Mais ce n’est pas chose facile. Les gens sont différents et pensent différemment.
    Ce serait une erreur de croire que les plus accablés, ceux qui sont en bas de l’échelle sociale, sont, immanquablement, au premier rang de ceux qui s’élèvent contre le sort qui leur est fait, tant il est vrai que la plongée dans le dénuement peut être génératrice de résignation. Parmi les gens les plus malheureux de la société , on en trouve qui poussent l’inconséquence jusqu’à prêter une oreille attentive aux propos de ceux qui veulent que rien ne bouge. Je n’invente rien !
    La tâche première aujourd’hui est de rassembler dans un large front toutes celles et ceux qui ont intérêt au changement. C’est le premier objectif à atteindre .. et ce n’est pas gagné d’avance !

  13. J’ai vu et écouté N.Hulot sur Canal+ ce soir. A la question: “Etes-vous de gauche?” Pas de réponse!!!
    Pour un type qui est censé représenter EE-LV… J’en connais qui se retourneraient dans leurs tombes s’ils étaient morts!

  14. à Monsieur Matéo

    Je suis d’accord avec vous et je crois au changement!
    Celui -ci ne doit pas venir d’UNE personne mais est avant tout un projet, pensé par la masse :
    “Partager ses idées, ses différences pour défendre des idées de partage”

    La politique locale ou nationale nous offre ce triste spectacle qu’elle place le personnage politique avant les idées.

    Nous avons des idéologue qui ont perdu leurs valeurs!

    Un exemple précis :
    Prenez un homme radicalement à gauche qui propose un projet de renouveau et de changement politique , celui-ci est gérant d’entreprise (il a donc réussi et c’est très bien) sur le papier et dans les discours, il est pour défendre l’idée des entreprises coopératives, pour que les salariés deviennent des actionnaires etc mais au sein de sa boîte ne mettra rien en place qui va dans ce sens.
    Il est père de famille et pense à l’avenir des ses enfants, il va donc profiter des offres immobilières attractives pour acheter quelques appartements qu’il va mettre en location (ce qui est très bien aussi) mais il ne louera pas à des personnes aux revenus modestes ou ne deviendra pas proprio solidaire.
    Il va ensuite s’intéresser un petit peu à la bourse.

    Sur le plan personnel et familial, il va effectivement penser à lui et à s’assurer d’avoir un bifteak dans son assiette tout au long de sa vie (il paraît que l’on réfléchit d’ailleurs beaucoup mieux le ventre plein!) , ce qui est légitime!
    Il profite, selon moi ,du système qu’on lui offre : capitaliste!

    Je ne trouve pas cette attitude cohérente avec son engagement politique et ses propositions
    qui se traduiraient ainsi “il faut se battre pour tout, cette loi n’est pas juste; il faut ceci ou cela , si vous ne l’avez pas c’est la faute à sarko”
    “il faut plus d’ aides, augmenter les subventions, le CG est là pour vous aider etc…

    Nous avons donc droit au véritable petit capitaliste qui se cache derrière une vision politique proche de l’assistanat, à gauche (pour avoir plus la côte!).

    Les valeurs transmises non pas dans les bouquins mais d’abord par la famille, puis à l’école (valeurs républicaines) et ensuite au travers de nos différentes expériences heureuses ou malheureuses , devraient pouvoir nous permettre de RESISTER à ce que l’argent obtenu par le fruit de notre travail ou le pouvoir obtenu par un militantisme de terrain, ne nous éloignent pas de celles-ci.
    C’est un peu la conception que j’ai de l’engagement politique.

    Pour reprendre mon exemple, je préférerai que cette personnes, assume son positionnement perso ; plutôt, à droite en politique et donne alors des ficelles aux autres pour réussir.

    Un plan pour sortir la jeunesse du deal : leur apprendre la bourse par exemple!
    Aider les jeunes à devenir entrepreneurs, propriétaires.
    Ces propositions seraient surement plus utiles et plus vendeurs pour se les avoir appliquées
    On a, au moins la preuve que ça fonctionne!

    J’ai beaucoup de mal à croire ces hypocrites qui se battent ou militent pour le changement et qui ne montrent aucune exemplarité!

    Lambda, je suis un peu naive ou utopiste, nostalgique même (faire du neuf avec du vieux)mais comme vous le soulignez justement , je m’interroge, j’analyse, je propose et j’apprends aussi de nos échanges.

    J’attends la personne qui portera NOTRE projet avec ou sans parti; représentant ce mouvement de masse; qui saura me convaincre pour les présidentielles.
    Concernant les municipales, je pense être sur la bonne voie!

    saly

  15. A Jean Fouquart post 14 zéatoutezéatous

    NH est candidat des médias et a déjà pourri les élections 2007. Il pourrira bien celles de 2012.

    Je vous propose d'(ré)écouter, (ré)entendre, (re)lire

    1/ Cornelius Castoriadis en 1996 décédé en 1997
    http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1039&var_recherche=castoriadis

    et / ou lire son interview
    http://www.monde-diplomatique.fr/1998/08/CASTORIADIS/10826

    2/ les différents intervenants du 3è Contre Grenelle cuvée 2011
    http://www.contre-grenelle.org/?chemin=videos

    3/ Pour une constituante
    http://www.pouruneconstituante.fr/

  16. Je ne m’hasarderai pas à faire un pronostic sur les élections municipales de 2014, ni sur les présidentielles de 2012.
    D’ici 2012 et 2014, beaucoup d’eau aura coulé sous les ponts de la Seine, et bien malin qui peut dire quelle sera la situation politique dans un an et dans trois ans. Moi, je n’en sais strictement rien !
    Madame Saly, je partage votre opinion sur les hommes politiques. Beaucoup ont une veste amovible et les promesses n’engagent que celles et ceux qui y croient. Je suis pour le strict respect des valeurs républicaines, et notamment de la laïcité. Par contre, il est utopique aujourd’hui de croire qu’un jeune issu des cités peut devenir propriétaire ou entrepreneur. Peut-être il y en a-t-il quelques uns, mais ce ne sont que des exceptions qui confirment la règle.
    Je reconnais que vous avez des idées intéressantes concernant Saint-Ouen. J’ai vu ça sur d’autres posts. Elles méritent d’être prises en considération.

  17. MANIFESTATION : FRATERNITE DIGNITE BAFOUEES

    Heure mercredi 11 mai · 13:30 – 16:30

    Lieu DEVANT LA MAIRIE DE SAINT OUEN (93400)

    En savoir plus L’Association Pause Café, dont la vocation est l’aide administrative à la personne, appelle à une manifestation de contestation devant la mairie de Saint-Ouen ce Mercredi 11 mai 2011 à 13h30 pour dénoncer les manquements intolérables de la majorité municipale face à la détresse des femmes victimes de violences et aux situations de désespérance liées à la misère économique et sociale.

    Ce “coup de gueule” que pousse aujourd’hui l’…Association Pause Café est l’expression du “ras le bol” qui l’anime depuis trop longtemps. En effet, c’est au quotidien que l’association se bat aux côtés des plus démunis pour les aider dans leurs démarches, pour les soutenir, mais aussi et trop souvent pour les secourir! Pause Café est, depuis des mois, seule face à la misère, seule face à la violence, seule face à l’insoutenable. Le dernier exemple est l’affaire “Anna” : cette jeune femme de 22 ans a passé la nuit du Lundi de Pâques dans un square de Saint Ouen avec son bébé de 9 mois, alors qu’elle sortait du commissariat à 19h30, après avoir déposé plainte (avec le soutien de Pause Café) pour violences conjugales. Les services de la Mairie (représentés ce jour-là par Mr. Baroukh William, Directeur du Service de Prévention) ont abandonné la mère et l’enfant à leur triste sort parce qu’ils ne répondaient pas aux critères de prise en charge pour être hébergés!

    “C’est pour toutes ces personnes, pour chacune de ces histoires individuelles, de ces drames du quotidien et face au cynisme et au désengagement de la Mairie de Saint Ouen, que nous organisons cette manifestation de contestation devant l’hôtel de Ville afin que la majorité municipale réagisse et nous donne les moyens de travailler dans de meilleures conditions” explique Marie-Louise Magrino, Directrice Générale de l’Association Pause Café.

    Ouverte au public depuis le 2 mars 2009, l’association compte aujourd’hui 180 adhérents et 5 salariés.

    Senhadji Nour-eddine co-fondateur de
    “Pause Café”.

  18. PAUSE CAFE fait tellement du bon boulot, qu’à SO, on n’en veut plus!?!

    On commence à s’y habituer : plus ça marche moins ça vit à SO!

    Le problème : l’assoc pause café fait aussi bien que le service social avec une seule différence, elle traite l’urgence!!!!

    La Mairie n’avait pas pensé à la création d’une telle assoc, amarrage et mosaique étant pour eux une priorité.

    Celle-ci est d’utilité sociale!

    Mettre des bâtons dans les roues à cette assoc est un moyen utilisé pour virer.
    Qui sait pour piquer le “concept”?!

    Or, dans le domaine social, il n’y a pas de conccurrence car les demandes affluent et ne sont pas prêtes de s’arrêter!

    Alors plus on est, mieux c’est!!!

    Permettons à cette assoc de continuer son travail et d’ élargir ses champs d’actions;

    Donnons lui pour cela des moyens ,
    en commençant par son MAINTIEN, dans un local appartenant , à la MDQ du LANDY :
    lieu facilement accessible pour la population qui favorise l’accueil des personnes en grandes difficultés!

    Marie-lou, je suis de tout coeur avec toi et je viendrai sur ma PAUSE; car je bosse ce jour là, pour prendre un CAFE et surtout pour manifester notre mécontentement!

    Car, malheureusement, ça aussi , c’est devenu une habitude!

    biz

    saly

  19. Histoires individuelles audoniennes souvent relatées sur ce blog :

    Mari.lou a reçu mon ami qui attend son expulsion.
    Pour ce cas précis, seule une réponse de Le ny ou giunta pourrait l’aider.

    Alors que l’OPHLM, qui a un service social, et qui a fermé les yeux sur la situation de la personne qui l’héberge( hospitalisée depuis des années); aurait pu trouver une solution plus rapidement, en lui offrant un studio et éviter l’endettement.

    Pause café récupère certains cas quand il est trop tard, des situations de personnes désespérées et délaissées qui n’obtiennent pas de réponses du service public !

    Le papa de mon école qui se ballade d’appart en appart chez des amis avec ses marmots, est aussi suivi par l’assoc, il y trouve beaucoup de réconfort.
    Ce papa m’a même dit “heureusement que Mari- Lou est là car je n’ai même plus la force d’écrire ou de chercher dans mes papiers”

    saly

  20. Nour-eddine : 19

    bonjour
    suite a ton message voci le mien
    PORTRAIT D UNE FEMME UNIQUE , HUMAINE

    La Présidente de Pause Café ,
    j ai eue la chance de la rencontré crace à W.D et de devenir une amie parmis ses amis
    il faut la voir se démenée pour chaque personne , chaque dossier. Des personnes dans une détresse morale , dans la précaritée les difficultés ect…elle est toujours la JE L AI VUE A L OEyuVRE CE N EST PAS QU UNE FACADE
    pas de promesses en l air ne parle pas pour rien dire
    Marie Louise donne beaucoup de son temps EN DEHORS DE LA MAISON DU QUARTIER pour écoutée, aidée méme dans la rue elle est sollicitée

    chapeau Marie Louise

    c EST VOUS DIRE COMBIEN ON A BESOIN D ELLE face a cette MISERE QUI TOUCHENT DE PLUS EN PLUS DE MONDE,

    ET QUE FAIT LA GAUCHE CAVIAR
    RIEN DE RIEN
    SI ELLE SE DECHARGE SUR LES ASSOCS
    C EST TELLEMENT FACILE

    CAR C EST POUR VOUS QUE CE BAT LA PRESIDENTE DE PAUSE CAFE

    MERCREDI LE 11 MAI DEVANT A PARTIR DE 13 H 30 A 16 H 30
    VENEZ TRES NOMBREUX A LA
    MANIFESTATION

    ON COMPTE SUR VOUS

    Marie France

  21. Nour-eddine 19
    Ce que fait “Pause café” est formidable et souligne malheureusement l’absence de considération de la mairie pour les gens qui se bougent. Je ne pourrais pas être là mercredi, comme je l’ai écrit à Marie mais je soutiens votre action, bien entendu.
    Vous ne faites pas de bruits mais vous aidez les gens contrairement aux écharpés tricolores qui en font beaucoup pour peu de résultats à partir du moment ou nous ne sommes pas “amis”.

  22. Info pêchée sur le blog Bondy Autrement

    APPEL AU 93
    La réunion de Bondy autrement du 6 mai 2011 a décidé le texte suivant.

    Nous pensons que face aux enjeux écologiques (gestion de l’eau), face aux enjeux économiques (chômage, précarité, impossibilité d’accéder au temps libre, à la culture), face aux enjeux sociaux ou sociétaux (attaques contre les habitants des quartiers populaires, le logement social), face aux enjeux politiques (élus qui dessaisissent les citoyens, indifférence à l’abstention, montée relative du FN), il nous faut développer nos relations, réfléchir ensemble et pourquoi pas avoir des initiatives communes.

    On ne répondra à aucun de ces enjeux par des demi-mesures d’une gauche « gestionnaire » et/ou social-libérale.

    Nous sommes différents (par définition), en partie opposés, nous pensons que le débat n’en sera que plus intéressant.

    Nous pensons que seule une gauche alternative, participative et citoyenne pourra répondre aux enjeux actuels notamment en proposant des solutions profondes alliant l’écologie au social dans une démarche de gauche décomplexée, n’hésitant pas à rompre avec les institutions.

    C’est pourquoi nous vous proposons de constituer un collectif ouvert d’échange à l’échelle départementale.

    Adressé à Alter-agglo93, AL, la FASE, Gauche unitaire, Les Alternatifs, le PG, le NPA, la coordination des sans-papiers, SUD, la CGT, la FSU, ATTAC, le PCF, les Verts, collectif Malgré Tout, …

    http://bondy-autrement.org//index.php?option=com_content&task=view&id=1706&Itemid=150

    Plus globalement, en lisant, les billets de ce blog, je perçois des similitudes avec la vie politique en Audonie.

    Idem sur le blog
    http://www.bagnoletenvert.com/

    Ah, ces éternels opposants, jamais contents !

  23. On ne peut qu’apprécier tout ce que fait “Pause Café” dans le domaine social.
    Je ne veux défendre personne, mais on ne peut ignorer que le Centre Communal d’Action Sociale de la commune consacre beaucoup d’argent et de temps en faveur des plus défavorisés. Il bénéficie de la part la plus importante du budget municipal. C’est une réalité ..
    J’en parle en connaissance de cause, puisque j’étais encore, il n’y a pas si longtemps, membre du Conseil d’Administration du Centre précité. Cela dit, il est anormal que l’on laisse une femme et un enfant en bas âge passer la nuit dehors.
    Je pense que la personne qui a reçu cette femme était incompétente et dans l’incapacité, par conséquent, de résoudre son problème ..
    Comme quoi, il faut mettre à tous les postes des services municipaux des agents qui soient à la hauteur des circonstances.
    Peut-être faut-il revoir la subvention versée à “Pause Café” eu égard au rôle social qu’elle assume dans la commune ..

  24. Dire que la droite enfante systématiquement l’extrême droite est une ineptie.

    L’histoire montre hélas que ce méfait est enfanté par toutes les idéologies. Le leader du Parti Populaire Français ( Partie d’extrême droite durant l’occupation) était Jacques Doriot ancien secrétaire générale des jeunesses communistes, ancien député Maire de Saint Denis. De même en Italie Benito MUSSOLINI était socialiste. De plus actuellement beaucoup d’ancien électeurs du Parti Communiste votent actuellement FN.
    faire un amalgame entre droite et extrême droite est fallacieux et risque de mettre en péril le modèle Républicain et a terme la démocratie.

  25. monsieur Optical a, selon moi, une vision de la droite qui est fort loin de la réalité.
    La droite et son extrême s’entendent parfois comme larrons en foire .. la droite a bien souvent fait le lit de l’extrême-droite !
    Je ne prendrai qu’un seul exemple. Le prince-ministre Michel Poniatowski, qui fut, certains s’en souviennent sans doute, ministre de l’intérieur du joueur d’accordéon de Chamalières, Giscard d’Estaing ..
    Laudateur de Pétain, le prince-ministre, écrit dans son livre “Cartes sur Table”, publié en 1972, à propos de Pétain : “Je pense qu’en son âme et conscience il a pu agir pour le bien de notre pays. Pendant deux ans, il a préservé le pays du pire … les insultes dont il a été abreuvé me paraissent injustes et presque indignes.”
    Voilà une étrange manière de cautionner Pétain, complice d’un Hitler dont la politique se caractérise par un totalitarisme intégral, une dictature terroriste sanglante, un racisme bestial, un antisémitisme barbare et un anticommunisme viscéral.
    Du même coup Poniatowski excusait la Révolution Nationale à propos de laquelle Pétain disait : ” Le régime nouveau ne reposera plus sur l’idée fausse de l’égalité naturelle des hommes.”
    Dans la commission du Conseil National chargé durant l’occupation de préparer les textes constitutionnels, on trouve des hommes parmi lesquels on distingue un dénommé Jacques Bardoux, l’un des conseillers nationaux de Pétain et au demeurant grand-père de Monsieur Giscard d’Estaing …
    Cela dit, il est vrai que des hommes de gauche ont fait, eux-aussi, le grand écart. Mais il s’agit de cas plus ou moins isolés. Ce ne sont que quelques exceptions qui confirment la règle. A savoir qu’il existe un lien relationnel entre la droite et son extrême. Il y a même au sein de la droite des courants qui s’inspire de l’extrême-droite. C’est le cas à l’UMP avec le courant “Droite Libre”.
    Evidemment, je ne considère pas Optical comme un homme de la droite extrême .. sans doute a-t-il des sympathies pour la droite républicaine .. ce qui est son droit le plus absolu !

  26. @fainzang 27
    Quoi!!tu fais des cadeaux à Jean et rien à moi!!que se passe t -il? Tu ne m’aimes plus?!!!
    tant pis , j’vais quand même regarder le cadeau….

  27. Merci Michel ( 🙂 ) pour ce cadeau, ceci dit, je suis assez d’accord avec Lipietz. Cela fait presqu’un an que Jean-Vincent Placé a dealé sa place de sénateur avec le PS dans le 91 alors que les sénatoriales ne sont qu’en septembre!!! Il y a beaucoup trop d’anciens stal’ chez les verts, la transversalité, l’ouverture, tout ça, c’est du chinois pour eux!

  28. a Monsieur Mateo post 29

    Monsieur Mateo, vous êtes un grand résistant et avez contribuez à la victoire contre l’occupant NAZI.
    Durant cette époque , il y a eu une “union sacrée” entre les communistes et les gaullistes pour combattre ces gens durant l’occupation, j’affirme cela sous votre réserve . Les gaullistes sont quand même issus dans leur grande majorité des divers courant et modes de pensé dites “conservateurs”. Quand je dis que le méfait de l’extrême droite est enfanté par toutes les idéologies c’est que même des hommes dit de gauches ne doivent pas dire n’importe quoi pour courir derrière ces thèses en vue de rallier à eux cet électorat. Le résultat est de légitimer et de banaliser le discours du FN.
    Comme démonstration voici ce qu’a écris Georges Marchais au recteur de la Mosquée de Paris publié dans l’Humanité le 6/01/1981.
    “En raison de la présence en France de près de 4.5 millions de travailleurs immigrés et de leurs familles, la présence de l’immigration pose aujourd’hui de graves problèmes….. la cote d’alerte est atteinte….. cela rend difficile leurs relations avec les Français” .

  29. à Optical

    Votre extrait de propos de GM, ancien dirigeant du PCF est recevable
    comme la situation de chomage parmi les sans papiers sur le sol hexagonal
    ou le fait que le patronat et ceux qui le soutiennent utlisent à plein la main d’oeuvre “étrangère” pour augmenter ses profits et accroître ses dividendes,
    est indéniable et objective.

    A cet égard, de grandes entreprises industrielles ont fait beaucoup plus pour faciliter la pratique religieuse au sein de leurs établissements que de se préoccuper de lutter contre l’amiante, développer la vie syndicale et citoyenne.

    Alors je vous pose la question : qui ne régularise pas les sans papiers alors qu’ils travaillent ?

    Pouvez-vous me dire qui marchandent avec les dictatures de tous poils du magreb, de l’afrique et d’ailleurs alors que se pose la question d’une coopération mutuellement avantage pour les peuples?

    Concernant l’épisode du bulledozer de Vitry qui visait à empêcher la venue dans un immeuble délabré de travailleurs immigrés qu’un maire de droite avait chassé de leur foyer pour réalisaer une opération immobilière,
    l’honneteté voudrait que vous ne tronquiez pas la vérité des faits par des racourcis faciles.

    De 45 vous passez à 81. Pas mal, et en 2011, vous citez qui ,vous dites quoi : Dsk, sa porche et le FMI contre les peuples ? Hulot, son fiancement par les multinationales, notamment pro énergie nucléaire ? Ou les propos de la dame de Lille qui promet tout mais avoue ne pas en avoir les moyens, ni ne pouvoir les changer.

    “Enfanté par toutes les idéologies, dites-vous ! Un peu facile. L’affaire Dreyfus arrive avant ou après le front populaire, dans l’année 1920, date de la création du PCF, ou celle de la révolution de 1917.

    Je vous conseille VGE avec son emprunt indexé sur l’or rapportant à peine 10 milliards à l’époque et en côutant 100 aux contribuables.

    A moins que vous préféreriez Tapie ? C’est vrai que le nanard burné cela en jette avec son petit côté CID unati. Et avec lui pas de risque qu’il touche au grand capital…

    En fait vous préferez les résistants d’hier à défaut d’aimer ceux d’aujourd’hui.

  30. suite a la manifestation a ce jour HONTE a la MAIRIE HONTE a la GAUCHE CAVIAR ce qui les a mis hors d eux c est d avoir eu UN ARTICLE DANS LE PARISIEN et RIEN A FOUTRE DE LA MAMAN ET SON BEBE et JR HONTE A ELLE N A PAS DAIGNEE RECEVOIR LA DELEGATION DE PAUSE CAFE NI SA PRESIDENTE qui a été recue par ses SBIRES
    C EST LA QU ON VOIT le veritable visage de LA GAUCHE CAVIAR TOUS DES FAUX C…… qui ne pensent qu a se GAVER au detriment de NOTRE VILLE et ses HABITANTS
    IL FALLAIT QUE JE L ECRIVE TROP C EST TROP
    OSONS SOYONS SOLIDAIRE AVEC PAUSE CAFE ET MARIE LOU
    ON A BESOIN DE CETTE ASSOCIATION ELLE EST INDISPENSABLE PAS COMME LA GAUCHE CAVIAR
    ON COMPTE SUR VOUS

    Marie France

  31. Post 33 optical
    Monsieur, je ne suis pas un grand résistant, mais un tout petit, comme beaucoup d’autres, … et la résistance ne réunissait pas uniquement des gaullistes et des communistes, mais des gens d’opinions diverses poursuivant le même objectif : chasser les nazis du territoire national. Je rappelle que Jean Moulin, à l’initiative du général de Gaulle, créa, le 27 mai 1943, le Conseil National de la Résistance au sein duquel étaient regroupés les différents groupes de résistants.
    Vous citez une déclaration de Georges Marchais concernant l’immigration. Je m’en souviens fort bien. Eh bien je pense que Georges Marchais avait tort !
    Ce ne sont pas les immigrés qui sont responsables de la situation que connaît actuellement le pays, mais ceux qui exploitent honteusement le travail humain et qui vont chercher de la main d’oeuvre bon marché dans les pays tiers .. Ne tombons pas dans le panneau qui consiste à dresser les gens les uns contre les autres.
    Vous soulignez, à juste titre, la poussée de l’extrême-droite. Il est incontestable que l’union européenne devient peu à peu un repaire de partis ou de formations d’inspiration fascistes ou néonazies.
    Ces mouvements fascistes et nazis qui ensanglantèrent notre continent et le monde, non seulement relèvent la tête, élèvent la voix, retrouvent pour certains le goût des défilés en uniforme, mais surtout parce que, sur la base de discours racistes et xénophobes, démagogiques, outrancièrement nationalistes, spéculant sur la peur et les frustations de populations victimes d’une mondialisation sans préoccupations sociales, et d’une crise dont elles ne sont pas responsables, ces mouvements d’extrême-droite retrouvent des audiences électorales plus qu’inquiétantes. Le score du Front National en France lors des dernières élections cantonales en témoigne amplement.
    On connaît les dérapages de Monsieur le Pen. Sa dernière touvaille : il vante les douceurs de l’occupation allemande.
    Marine le Pen, sa fille, qui lui a succédé, s’efforce de rendre le parti frontiste fréquentable et de l’intégrer définitivement dans le champ politique français. Les médias et les instituts de sondages, qui ont l’art et la manière de manipuler l’opinion, lui accorde une large place. A l’image de son père, elle excelle dans la provocation et la xénophobie.
    Le Front National s’est pris d’une passion soudaine pour le monde du travail. On ne s’en étonnera pas outre mesure. L’histoire nous apprend en effet que les partis d’extrême-droite se sont souvent parés de vertus sociales pour accéder au pouvoir, et partout où ils l’ont exercé, les travailleurs ont toujours eu moins de droit et moins de liberté. Je rappelle que le parti frontiste déclarait le 22 octobre 2010, à propos de la réforme des retraites, je cite : “La tolérance zéro doit s’appliquer à tous les émeutiers.” Les millions de femmes et d’hommes qui manifestaient contre la réforme de la retraite seront sans doute heureux d’apprendre qu’ils sont tous des émeutiers !
    Nous sommes encore quelques uns à avoir vu à l’oeuvre les gens de la droite extrême .. et nous n’avont pas la mémoire courte, contrairement à ce qu’affirmait feu le maréchal Pétain. Nous ne tomberons donc pas dans le piège qui nous est tendu.
    Voilà cher monsieur, en m’excusant d’avoir été peut-être un peu long, je vous souhaite une excellente soirée.

  32. Je ne comprends pas l’attitude de la Municipalité envers l’Association Pause Café.

    à Marie, Marie-lou….

    Sur le site de la Ville de Saint-Ouen , dans la rubrique Ville citoyenne, vous constaterez, une nouvelle fois, que la Ville a fait appel à des chercheurs, des universitaires pour animer les débats : “causerie associative” , (c’était le cas aussi avec les débats sur l’accompagnement scolaire des enfants)

    Bourdieu souligne l’importance des assocs et le rôle essentiel de certaines d’entre elles.

    Thèses que je partage.
    Si, elles sont sur ce site, cela signifie que la Ville y adhère .

    Or, l’accueil fait à pause café et l’absence de réponses, démontrent, aujourd’hui, du contraire!?
    saly

  33. Bonjour Mmes Marie-France et Saly, la manifestation de pause café a t-elle été bien soutenue ? Je n’ai pu malheureusement y assister et montrer mon accord avec sa présidente, ses membres et la population qui les sollicitent régulièrement. Conaissez-vous les questions posées et les réponses données (ou non) par les sbires de Mme Rouillon ? Quelle suite maintenant ? Bien à vous.

  34. J’ai en partie mes réponses, sur le site de la ville :
    http://www.ville-saintouen.fr/index.php?pge=14&IDDetail=2658

    Communiqué de presse suite à l’article paru mercredi 11 mai dans le journal « le Parisien »

    Suite à l’article paru mercredi 11 mai dans le journal « le Parisien » sur l’association « Pause café », la Municipalité de Saint-Ouen tient à apporter les précisions suivantes :

    Cette association créée il y a deux ans bénéficie de la mise à disposition gratuite de locaux municipaux pour leurs permanences à la maison de quartier du Landy depuis 2009, à la maison de quartier pasteur et à l’antenne Debain depuis 2010. De plus, une subvention de fonctionnement a été votée à l’unanimité par le Conseil Municipal de mars dernier.

    Du fait du développement de son activité et conformément à la subvention obtenue du fonds social européen (FSE) qui en garantit le financement, la Municipalité accompagne l’association dans sa recherche de locaux indépendants à louer. Une première proposition a été déclinée par l’association et une nouvelle rencontre a été programmée sur ce point le 24 mai prochain avec les services de la Ville. La Municipalité a reçu ce mercredi 11 mai une délégation de l’association pour lui rappeler ces faits dont elle a du prendre acte.

    Par ailleurs, cette rencontre a été l’occasion pour repréciser le dispositif pionnier mis en place depuis 2004 à Saint-Ouen en matière d’hébergement d’urgence, particulièrement pour les femmes victimes de violences. Si les Audoniennes sont directement prises en charge par les services municipaux (34 femmes accompagnées depuis 2009), pour les personnes ne résidant pas sur la commune, un appel gratuit au 115 permet un accès immédiat à un hébergement hôtelier.

    La situation de la jeune mère signalée par « Pause café » aurait du conduire l’assistante sociale de l’association à l’inscrire dans ce cadre pour ouvrir sans délai une solution satisfaisante, comme les agents municipaux saisi de ce cas l’ont proposé le soir même à l’intéressé et à l’association. Ayant rempli leurs missions, la mise en cause des services d’urgence de la Ville de Saint-Ouen, reprise par la presse, est donc autant injuste qu’infondée.

  35. @ Fainzang
    C’est quoi les thuriféraires?
    Heureusement que t’es là, seul , face à la bête, dernier combattant avant l’assaut!!!putain, c’est beau!

  36. Je ne voulais pas trop prolonger les débats concernant l’association Pause Café et à l’incident concernant cette jeune femme et son bébé mais suite à l’article de presse (Le Parisien) du 11 mai et surtout, face au communiqué de presse de la Municipalité, qui vient en réponse à celui ci et ou il est quand même une fois de plus, regrettable, de constater que notre gouvernement local, n’admet aucune erreur de leur part, même pas un début d’erreur d’ailleurs !

    Non nous avons simplement droit à un communiqué de presse, froid et distant, qui ne prend absolument pas en compte, le coté humain car encore une fois, il est question d’un incident assez simple, une jeune femme se trouvait dehors avec un bébé et ne disposait pas d’hébergement pour la nuit !

    Ce à quoi la Municipalité de Saint-Ouen répond simplement et je cite le communiqué: “un appel gratuit au 115 permet un accès immédiat à un hébergement hôtelier” et rejette la faute sur l’association qui aurait du le faire !

    En gros, ils nous disent, c’était simple de ne pas la laissez dormir dehors mais comme ce n’était pas à nous de le faire et bien nous l’avons laissé dehors !

    Elle n’est pas Audonienne donc cela ne nous regarde pas !

    Pourtant, n’est-ce pas cette Municipalité qui demande actuellement au gouvernement Français, de bien vouloir accueillir et traiter dignement, les migrants Tunisiens et Lybiens ?!
    Pourtant si je suis le même raisonnement, ils ne sont pas Français, comme cette jeune femme n’est pas Audonienne non ?! Alors chère Madame Rouillon, avant de continuer à enfoncer le clou de cette position assez délicate, je vous demande sincèrement de réfléchir à celle ci !!!

  37. Concernant mon post 38,

    Je reviens sur mon propos pour dire qu’il ne s’agit pas de la Municipalité, mais d’une partie de la majorité :coco, l’autre partie , ayant aussi son mot à dire, la recevra!

    Attendons donc de voir les suites données à une aussi simple requête : le droit à une assoc d’exister …….
    Saly

  38. a Jean Foucart et Monsieur Mateo

    A titre personnel je suis pour la régularisation des sans papiers. En effet il s’agit d’une situation quelque peu inhumaine de devoir faire subir a des gens qui travaillent cette situation. Non regularisable mais non explusable. Et ceci hélàs c’est une constante depuis plus de 25 ans et quelque soit la couleur politique du gouvernent. On explusait autant aujourd’hui que sous Jospin .C’est cette attidude qui fait le lit des theses extremistes . Honnetement de ne sais pas comment çela va finir cette histoire a remonter les gens les uns contre les autre et les opposer . Immigres/Français. Patron/Ouvrier. Riches/Pauvres. Parents/Enfants . Professeur/Eleve etc….

  39. Mic.Fainzang : 39

    vous ne pouvez pas laché W.D c est pas possible quand ce n est pas W.D c est l autre quand c est pas l autre c’est reW.D
    vous n avez pas autre chose a faire que de jeter votre venin sur le Monde ?
    vous devez beaucoup vous ennuyé
    c est triste et pénible

    Marie France

  40. post 45
    Mon cher optical .. vous faites un constat que je partage. Malheureusement, je crains que les situations que vous décrivez ne débouchent un jour ou l’autre sur la violence.
    Je ne le souhaite pas, mais je ne vois pas, pour l’instant, d’autre solution ..

  41. Bravo pour cette analyse Dominique car je n’y aurais pas pensé et pourtant c’est assez logique mais vous avez raison, ce qui me frappe le plus c’est le fait qu’à aucun moment, la ville n’exprime ne serait ce qu’un début de regret face à cette incident qui a conduit une femme à dormir dehors avec son bébé et tout cela au nom de quoi ? Simplement qu’elle n’était pas de Saint-Ouen. C’est purement et simplement du nationalisme à la Marine le Pen je suis désolé

  42. Marie-France,post 46
    Excusez moi mais Michel Fainzang dans son post 39 ne disait pas du mal de WD il s’adressait à ses partisans acharnés, aux flagorneurs de tous poils, aux lèche-cul zélés..
    Et pour ce qui est de devoir s’ennuyer pour jeter son venin à tout moment que penser de vos déclarations et en majuscules pour être bien hurlées.
    “HONTE a la MAIRIE HONTE a la GAUCHE CAVIAR ,LA GAUCHE CAVIAR TOUS DES FAUX C…… qui ne pensent qu a se GAVER.”
    Dites moi comment vous le qualifier le pseudo candidat PS en tête de tous les sondages , si les élus de saint-ouen c’est la gauche caviar ?
    Pour moi c’est simple il n’est pas de gauche et représente très bien la droite

  43. Marie-France,je viens de passer la 1ere mi-temps de Red Star-Bastia sur un gradin proche de celui de William.Heureusement qu’il m’a salué parce que je ne l’avais pas reconnu avec sa barbe.Nous avons communié dans nos encouragements au Red Star et nos peurs devant les actions et le but de Bastia en 1ere mi-temps.Le tout dans une ambiance de feu et des supporters qui encourageaient le Red en chantant “Bellaciao”!

    Pour être honnête nous nous sommes salués aussi avec Paul Planque et sur la route du stade j’ai échangé quelques mots avec Paco qui n’a pas pu m’accompagner(il avait rendez-vous…)!
    Pour être complet,à chaque fois que je tire de l’argent au distributeur de la Sté Gle de Garibaldi,j’aperçois la tête d’OD collée dessus depuis les cantonales…
    Si vous me trouvez “plein de venin”,ça risque d’être pire dans 15 jours si d’aventure le Red Star ne montait pas en National.J’aurai demain les yeux rivés sur le résultat de Quevilly à Lens.
    Allez Marie-France ne faîtes pas comme “la Gauche-caviar”venez faire la fête avec le Red,lui qui a porté la renommée de Saint-Ouen aux quatre coins de l’hexagone…mais c’est vrai,c’était avant nos naissances et vous le passé,ça vous dérange.

  44. Ah ! le red star, un club qui a fait par le passé le renommée de Saint-Ouen. Je me souviens encore de Garrigues, Pintenat, Laudu, Fuentes, Rodighiero, Gonzales, Vernhes, Mérelle, Di Nallo et Nestor Combin, le chouchou du public, qui hurlait dans les tribunes “Nestor t’es le plus fort.” Il est vrai que ses coups de pied arrêtés non loin du but adverse trouvaient souvent la lucarne !
    Sans oublier évidemment le Président Sanchez qui rêvait d’un Red Star européen. Malheureusement, le club faisait assez souvent l’ascenseur. Les “gros clubs” de l’époque étaient Saint-Etienne et Marseille.
    Le red star en national ! Cela va réveiller l’ardeur des supporters. Et l’on va à nouveau entendre aux abords du vieux stade bauer les clameurs des amoureux du foot .. et ils sont nombreux à Saint-Ouen !

  45. Mic FAIZANG

    je suis passée devant le Red Star en voiture avec un de mes fils vers 23 h 15 et j ai vu le monde a la sortie ca avait l air symphat , calme beaucoup de police vous avez raison j ai du ratée surement quelque chose de bien
    non le passé ne me géne pas du tout bien au contraire

  46. René,n’oubliez pas celui que tous les garçons de St-Ouen essayaient d’imiter(en avançant balle au pied,de profil,l’épaule droite en avant) à l’aube des années 60:Armand Panverne.Il n’est resté qu’un an mais avec lui pour la 1ere fois,le capitaine de l’équipe de France jouait en 2e division…même si plus tard Bossis en fit de même au racing!

  47. René mais dans l’après guerre,le Red n’était plus que l’ombre du 1er grand club qu’ait connu la France bien avant Reims,St-Et ou l’OM.Il fallait entendre les anciens au stade nous parler des Aston et Simonyi qui pourtant eux aussi(même s’ils ont gagné la dernière coupe de France du club en 42 et participé à sa dernière finale en 46 contre le LOSC qui gagnait lui sa 1ere finale)n’avait rien à voir avec le légendaire Red Star de Jules Rimet dans l’entre-deux-guerres.
    Ceci dit le Red n’est pas encore en National.Quevilly ne lâche rien.Il reste deux matches…

  48. Post 53
    Alerté sur les élucubrations de mon frère dénoncées sur le blog par Mme FRANCE (Marie pour les intimes) et MM. DAUSSAT et FOUQUART que je n’ai eu ni l’honneur ni le plaisir de connaître lorsque j’étais audonien, j’ai vérifié la véracité des propos auprès de mon fils qui accompagnait son oncle vendredi à Bauer.
    Au risque de me faire qualifier de “thuriféraire”, je remercie vivement Monsieur William DELLANOY d’avoir trouvé le temps d’aller supporter le Red en pleine période de lancement du congrès du Parti Radical.
    Comme le dit René, ce club porte en lui les rêves et les espoirs de bon nombre de gosses de Saint-Ouen, d’aujourd’hui comme d’hier. L’Agenais que je suis devenu demeure à jamais un des leurs. Et pour me faire pardonner par mes vieux potes René, François, Éric et mon frère Michel cette brève incursion dans le camp de “la droite popu”, je forme des vœux pour que chutent les fabiusiens de Quevilly…
    Bien à vous tous & Red Star for ever !

  49. Mon cher Bernard, victoire de Quevilly qui a repris la tête du classement. Le red star est à un point. Cela va se jouer sur le fil .. Dans mon quartier, tout le monde souhaite voir le red en national .. et les plus anciens égrènent les souvenirs d’une époque où venaient à Bauer la fine fleur du football français !

  50. .. j’ai oublié de te dire , félicitations au Sporting Union Agenais qui a fait une fin de saison tonitruante. Le club s’est payé en effet à Amandie les gros calibres du top 14 ..
    Agen revient peu à peu dans la cour des grands !

  51. Une question: J’ai fait quelque chose à la Famille Fainzang dans une autre vie? Après le prof grincheux, le frère s’y met!

    • @ Jean Fouquart
      @ Michel Fainzang
      et à quelques autres

      Il ne faut sans doute éviter ici la sécheresse des idées désincarnées et le manque d’humour.
      Evitons cependant de s’enfermer dans les critiques personnelles sur les personnes.
      Autant que faire se peut, concentrons nous sur des idées, des propositions, des méthodes nouvelles pour notre ville et ses habitants… et un peu de convivialité et de respect des différences ne nuit à personne.

  52. Eric à l’impossible nul n’est tenu.”Des idées,des propositions,des méthodes nouvelles pour notre ville et ses habitants…”,j’en suis incapable.Tout le monde n’a pas les capacités de se hisser hors d’un univers de “méchanceté”,d'”aigreurs”qui rendent “grincheux”.Pour la convivialité j’essaierai de faire un effort…mais devant la prestance et la finesse de nos écolos de droite…j’aurai toujours le mauvais rôle…

  53. @ id-stg
    C’était just pour le fun!
    Mais tu as raison, évitons le manque d’humour!
    Ceci dit, je respecte les différences, beaucoup.
    Promis, je vais essayé de me concentrer.

  54. Pour l’humour méchant et facile, je peux déjà vous faire partager cette annonce :
    “BFMTV nous informe que DS’Q’ a confondu les primaires avec les préliminaires !”

    Pour la convivialité et le respect des différences, en revanche.
    Je vous invite à venir participer à la Fête de Quartier de Debain qui aura lieu samedi 28 mai 2011 de 12h00 à 19h00 derrière le gymnase Tommie Smith.
    Au programme, nous aurons des animations, des rencontres, des échanges autour de stands associatifs et municipaux, à savoir :

    ***** Sur l’espace restauration/musette *****
    12h00 : Ouverture de la fête par un pot de l’amitié autour d’une éclade. Les associations APEEE, APEIS, ACQSO et Mouvement de la Paix vous proposent une possibilité de restauration « culture du monde et des régions »
    15h00/18h00 : Animation musicale avec le groupe « Potzi trio » jazz manouche/musette
    > APEIS : vente de livre à prix solidaire, exposition solidarité Japon, jardin japonais, dégustation de pomme « fuji », jeu d’échec, produits régionaux.
    > MOUVEMENT DE LA PAIX : présentation des rencontres internationales des jeunes été 2011, exposition objectifs du millénaire, jeu de la Colombe.
    > ACQSO : stand guinguette « Mémoires de Cayenne en fête » Expo photos et peintures du quartier.

    ***** Sur l’espace animation *****
    Toute l’après midi un espace petite enfance pour accueillir les moins de 3 ans.
    Une thématique forte sur l’environnement. Les associations et les services s’associent pour vous proposer une programmation variée :
    > Des ateliers, des jeux, des expositions pour favoriser l’échange et la rencontre.
    > Chaque association présente également ses activités et ses engagements.
    > EducEcolo : troc échanges de graines et de plantes, atelier jardinage.
    > MDB : atelier réparation de vélos.
    > Under Construction : deux grands jeux « des saisons et des légumes » et « l’eau ».
    > Les services enfance, petite enfance, sports, jeunesse et MDQ/CS landy : jeux géants, activités sportives, réalisation de petits clips…
    > Le stand « Quartiers en histoire(s) » : diffusion du livret historique sur le quartier Debain.
    > Le stand service environnement : exposition « réduisons nos déchets-les gestes éco responsables » avec l’association écophylle. Présentation de l’opération ville compostage. Point tri sélectif. Stop Pub.

    ***** À la médiathèque Lucie Aubrac ***** (13/15, rue E. Berthoud – 93400)
    Quartier en histoire (s) à Debain. Rétrospective d’une année de rencontres et d’ateliers.

    14 h00 : Table-ronde « Regards croisés sur la mémoire d’un quartier »
    Entrée libre dans la limite des places disponibles – Réservation au 01 49 21 01 50
    > Animée par Jean-Barthélémy Debost, (Conseil général de la Seine-Saint-Denis), cette table-ronde permettra de confronter les démarches et les objectifs des trois intervenants : Daniel Térolle (ethnologue), Thibault Saladin (documentariste) et Pierre-Jacques Derainne (historien, intervenant dans le cadre de « quartier(s) en histoires ») qui ont tous choisi d’aborder la question de la mémoire sur un même territoire.

    ***** À la médiathèque Lucie-Aubrac ***** (13-15, rue Eugène Berthoud – 93400)

    18 h00 Spectacle musical : « C’est ma parole avec la tienne » – Durée 1 h 30

    À partir des témoignages et des paroles d’habitants recueillis dans le cadre de Quartier en histoire(s),
    la Compagnie « Les Interstitiels » vous propose un spectacle vivant, alternant chanson de leur réaction, chansons du répertoire, lectures et brèves saynètes.

    ***** À la ludothèque « le chat perché » ***** (28, rue Eugène Berthoud – 93400)

    De 19 h 30 à 23 h00 : Soirée jeux (Public à partir de 16 ans)

  55. post 37, René Matéo…
    qui a raison. En effet, Hitler, pour draguer la classe ouvrière de son époque en période de crise économique (presque permamnente), casé pas moins de deux références au mouvement ouvrier dans le nom de son parti, à savoir “socialiste” et “ouvrier” : National”soizialistische” Deutsche “Arbeiter”partei Deutschlands (Parti national”socialiste” “ouvrier” d’Allemagne). Ceci pour mieux faire remarquer sa spécificité par rapport aux “Sozialisten” ou “Sozialdemokraten” de divers courants, sommairement rassemblés sous le l’appellation en raccourci de “sozi”.
    Dans le raccourci du nom de son parti, il a gardé le “zi” (comme so”zi”alistisch), précédé par le 1er syllabe de “Na”tional) : ça fait “nazi”.

  56. Post 66 M. Diener
    Vous avez raison, Monsieur, “nazi” est une contraction du NSDAP.
    Les NSBO, cellules d’entreprise nazies, qui comptent environ 100.000 membres en 1932, comprennent surtout des ouvriers très qualifiés, du personnel de maîtrise, des employés ainsi qu’un petit nombre d’ouvriers déçus par le “système”, mais peu disposés à rejoindre les communistes. Ils sont maintenus dans une situation inférieure. Comme on leur a inculqué la peur du “chaos et de l’arbitraire communiste”, ils cherchent ailleurs une solution. En outre, août 1914 a prouvé qu’ils n’étaient pas imperméables à la contagion nationaliste. Enfin, l’intégration fait assez de progrès dans leur conscience pour donner une apparence de sérieux au mythe de la “Volsksgemeinschaft” (communauté nationale). De toute façon, il existe aussi des ouvriers qui n’ont jamais subi l’influence de la social-démocratie, de ses organisations, de son idéologie. Par ailleurs, il faut noter l’existence non négligeable de syndicats “jaunes” subventionnés par le patronat et le gouvernement, relativement forts dans les chemins de fer et les autres services publics. A certaines époques, ils auraient compté jusqu’à 230.000 membres. Le fondateur du Parti Ouvrier allemand Anton Drexler, sortait de leurs rangs.
    Entre 1930 et 1932, la proportion des ouvriers au sein du NSDAP passe du quart au tiers. Les adhérents sont principalement des salariés et citadins de fraîche date, sans qualification, des traminots et autres employés des services publics, des ouvriers à domicile, particulièrement en Thuringe, des jeunes et des sans-travail. Dans les “Sturmbann II” (bataillon de S. A. ) de Munich 85% n’avait plus d’emploi ..
    Je suis très intéressé par la montée du parti nazi en Allemagne .. et il me semble que l’on trouve aujourd’hui en France et en Europe des similitudes, dans d’autres conditions évidemment, avec ce qui s’est passé en Allemagne au début des années trente ..

  57. Ingolf pourquoi les communistes étaient-ils appelés ‘Kozis”?Pas de “sozialisten” dans le nom de leur parti KPD…

  58. René,post 67,je ne pense pas que les situations soient comparables.Les fascistes de Mussolini et les nazis d’Hitler ont su par démagogie unir le lupen prolétariat,les chômeurs*,l’aristocratie ouvrière et les couches moyennes victimes des crises de l’après 1ere guerre mondiale en Italie,de 29 en Allemagne avec une idéologie nationaliste.Si le FN mord dans les dernières catégories,les 1eres lui échappent et subissent plutôt l’influence des islamistes.Pour moi,il n’y aura pas de risque fasciste tant que ces deux tendances de l’extrême droite ne fusionneront pas.Entre Le Pen et Ramadan…je ne vois pas qui pourrait rallier l’autre et heureusement!

  59. *Cette utilisation des chômeurs par les fascistes est bien traduite dans le film de René Clément:”Quelle joie de vivre”.Alain Delon joue avec talent,un soldat démobilisé recruté par un ancien camarade de front dans un syndicat fasciste!

  60. post 69 et 70 michel
    Sans vouloir faire un débat sur la nazisme qui pour certains ici ne présente aucun intérêt, je crois qu’il faut souligner que le nouveau visage du fascisme en France ne s’arrête pas au Front National. L’histoire démontre que des éléments fascisants sont présents dans les partis de la droite traditionnelle. On peut donc se passer des islamistes ..
    Le parti ouvrier allemand national-socialiste exprimait la volonté de gagner les couches prolétariennes à un parti qui se prétendait à la fois socialiste et nationaliste et qui se voulait largement ouvert à tous les patriotes de sang allemand. J’ai lu quelque part que dans un appel à ses concitoyens, Hitler estompait les différences d’origine sociale : ” Riches ou pauvres, peu importe ; pourvu qu’ils soient de la même race, ils sont frères et amis.” Du même coup, il ranimait les vieux préjugés, ressuscitait des préventions, exacerbait des ressentiments. Il avait constaté que ses tirades antisémites et racistes soulèvaient l’enthousiasme.
    On retrouve aujourd’hui, sous une autre forme, une situation qui se rapproche de la démarche du parti ouvrier allemand national-socialiste ..

  61. Le terme “écolo” est plutôt louable, les termes ‘”de droite” ne sont pas une insulte mais essayer d’en construire une en accolant les deux, je trouve cela navrant.

  62. Jean,post 72,je ne vois pas ce qu'”écolo de droite” aurait d’insultant.Dans le contexte politique actuel,il y a des écolos qui s’unissent et votent avec la gauche.D’autres au contraire qui font la même chose avec la droite.

  63. Post 73 mic. Fainzang
    Mon cher Michel, il y a des cinglés et des agités partout. J’ai déjà eu l’occasion de dire ici ce que je pensais des religions, je n’y reviendrai donc pas.
    Qu’un musulman, qui veut sans doute se donner de l’importance, flirte avec la Front National ne me pose aucun problème majeur. C’est son droit, mais il ne sait sûrement pas où il met les pieds !
    J’ai lu quelque part que Diderot était matérialiste, mais c’était là une profession de foi qui pouvait conduire en prison à l’époque et c’est pourquoi il hésitait à faire connaître son point de vue. A ce sujet, il écrivait à Voltaire : “Il est très important de ne pas prendre la ciguë pour du persil, mais nullement de croire ou de ne pas croire en Dieu.”
    Il ne s’agissait très certainement pas de la part de Diderot de faire une concession idéaliste à Voltaire, mais de montrer que la ligne de partage existant entre les hommes croyant en Dieu et ceux qui n’y croyaient pas, ne les empêchait pas d’être proches des uns des autres sur certains points.
    Par exemple, les jeunes filles et les jeunes gens de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne qui, convaincus de la nécessité de la lutte sociale, ne se laissent pas aller à confondre la ciguë qui empoisonne et le persil qui relève la nourriture. Cela signifie qu’ils peuvent parvenir à se dégager des formules trompeuses et à regarder la réalité en face.
    Tout ça pour dire qu’il en va de même pour quelques adeptes du Coran. Ils ont choisi le camp d’en face. Sans doute pensent-ils y trouver matière à soulager leur âme en peine … Ce qui frappe dans cette affaire, c’est qu’ils se font les complices d’une idéologie basée sur le rejet de l’autre et dont le caractère xénophobe est évident. En fait, ils se donnent un fouet pour se faire fouetter ..
    Allah leur pardonnera-t-il ?

  64. René,post 75,je n’ai jamais parlé de musulmans mais d’islamistes qui ont une vision totalitariste de l’Islam et qui voudraient imposer leur interprétation de l’Islam à l’ensemble des musulmans et au monde entier…
    Regardons la guerre civile algérienne,l’Irak*,l’Afghanistan*,le Pakistan*…etc…et nous constatons que ce sont des musulmans les victimes les plus nombreuses de ces islamistes.
    Pour en revenir au risque fasciste en Europe aujourd’hui,je répète qu’il n’apparaîtra que s’il y a regroupement entre ces deux totalitarismes fascisants:le classique** (vichyste,colonialiste,anticommuniste) et l’islamisme!
    *Pays où les interventions occidentales n’ont fait qu’accentuer les divers attentats.
    **Ce qui ne veut pas dire que tous les français sont racistes comme on l’entend souvent dire…

  65. @fainzang
    Ce que tu fais à dessein pour énerver Jean, et légitimer Fargeas et Keita , est d’une finesse sans égal! Sauf que n’étant pas écolo et étant à peu prêt le seul à les défendre ainsi, tu ne dois pas convaincre grand monde.
    Ce qui ne veut pas dire que les sympathisants soient non plus tout à fait acquis à la thèse de la liste citoyenne regroupant toutes les “sensibilités”
    Si des citoyens écolos s’allient à des gens du centre et de droite (entre autre)pour une cause juste, pendant que d’autres écolos , se disant sans cesse de gauche( méthode coué) mais réservant leurs actions aux discours plus qu’à l’action, alors c’est qu’ils se sont posés longtemps la question de la pertinence du” grand soir” pour agir.
    Notre ami de gauche Maire de Paris doit apprécier ceux qui comme toi nous dénoncent sans répit, parce qu’on n’accepte pas que ce projet des Docks qui prévoit d’accueillir une forte proportion de Parisiens peu aisés, qui font les frais de l’augmentation des loyers sur Paris et de la politique inflationniste qui attisent les appétits divers.
    Daniel Cohn Bendit, doit être donc un écolo de droite ( je suis sur que tu le penses….) travaillant avec la droite dans son Länder de prédilection, et ayant serré la main de Nicolas Hulot de surcroit.
    Quid des “maoïstes social démo”?!!!et écolos bien sur!!

  66. Paco,post 77:
    1)Je suis venu de Paris(XIXe)à S.O. en 1959.Mes parents ayant été relogés dans un HLM(non municipal),10 rue Alexandre Bachelet.
    2)Vu la crise du logement,je ne vois pas d’autres solutions que de construire en hauteur sur les friches industrielles après dépollution aux frais des anciens propriétaires ou héritiers.Comme je ne vois pas la droite (écolo ou pas) régler ce problème j’attends une gauche victorieuse en 2012 pour s’y atteler après avoir réuni des états généraux du logement.Si je ne compte pas trop sur elle pour édifier le socialisme,les réformistes devraient pouvoir arracher à la bourgeoisie un plan pour le logement et pour l’éducation.

  67. Paco,pour les Verts allemands:
    1)Qui les a créés?
    2)Dany est de Frankfort dans le Hesse.Dans ce land les Verts sont alliés au SPD.
    3)Sur 16 landers dans un seul(le Bade Wurtemberg,je crois),les Verts sont alliés au CDU.
    3)Ca confirme ce que je dis,même en Allemagne,il existe des écolos de droite et des écolos de gauche.

    Excuse-moi,Paco,de parler des écolos sans l’être mais toi,tu parles bien de la gauche…

  68. post 76 mic.Fainzang
    Mon cher Michel, dans l’instauration du fascisme entre surtout en ligne de compte des facteurs économiques.
    On sait que le fascisme ne cherche nullement à supprimer les classes sociales ou à réduire les différences entre elles. Mais avec beaucoup d’habilité, il réussit à obnubiler la conscience du monde du travail, à masquer les antagonismes sociaux . D’une façon générale, sa politique n’entre jamais en collision avec celles des grands maîtres de l’industrie.
    Le fascisme a essentiellement pour objet de museler le mouvement ouvrier, de faire en sorte qu’il reste passif, d’annihiler tout mouvement de protestation susceptible de remettre en cause les privilèges.
    Le fascisme renforce, autant que faire se peut, le grand capital et la finance tout en gagnant l’adhésion des milieux populaires qui en font les frais. Il sait façonner l’opinion au travers des médias à son service.
    Le fascisme naît et s’alimente de la faillite du libéralisme, des conséquences de l’urbanisation et de la désindustrialisation, de la nouvelle vague d’irrationnalisme, du néo-darwinisme social. Il tire partie des traumatismes causés par les crises de tout ordre, des effondrements et des déceptions, du racisme et de la xénophobie.
    Il n’y a pas, à mon sens, de passerelle entre les islamistes et l’extrême-droite française. Le danger vient d’ailleurs …

  69. Bien sur qu’écolo de droite n’est pas une insulte, mais dans tes phrases, on sent le frémissement d’un début de commencement d’une mauvaise pensée. Et puis douter que Paco soit de gauche…Quand on croit que c’est fini, et bien ça recommence…

  70. @Fainzang
    que tu ne vois pas d’autres solutions que de construire des tours pour loger les gens n’implique pas que se soit la seule et la bonne solution.
    Certains chez EELV avancent l’idée de la “densification” qui verrait toutes les dents creuses loties d’immeubles de cinq étages et la surélévation de certains qui en ville n’en présentent que deux ou trois.
    La destruction des tours et autres barres à Genevilliers (le luth)par exemple ne vient pas du simple fait de faire plaisir aux écologistes, mais après analyse du vécu des problèmes récurrents que cette architecture et cet urbanisme créent ici et là.
    Toujours programmée la destruction des “Boutes” comme on l’entend dire????
    Elise Boscherel elle même , que tu as soutenu, mettait en avant la nécessité (et son engagement) à revoir ce projet (allant dans le sens des propos que j’avais entendu à plusieurs reprises en apparté par des élus Socialistes dans les couloirs des réunions sur les Docks).
    Tu es venu dis tu de Paris , en 59 pour venir en HLM à St-Ouen , et ….
    Moi j’ai vécu à Suresnes de 53à 68? EN hlm , et suis parti à Paris, éudiant, co-locataire à quatre, dans le privé, et ….
    et ben voilà qu’on se retrouve dans des apparts’ de la Semiso, en plein coeur des Puces; alors à Vendredi soir 18H30 pour la fête des voisins?…

  71. Ce qui est inquiétant en lisant les commentaires de ce blog sur la crise du logement c’est que finalement être de gauche semble impliquer de vouloir que SO donne l’exemple et amplifie son statut de ghetto en construisant toujours plus et toujours plus haut et j’ajouterai et toujours plus laid et laissons les espaces verts dans les villes avec des écolos de droite !

  72. Et en y réfléchissant,Paco,ça ferait un sacré nombre de préemptions.Je vois mal nos proprios de pavillons individuels(si réceptifs aux propositions écolos)accepter sans réticence de voir leur pavillon transformé en maison de cinq étages…Tu ne te ferais pas que des amis rue Mathieu!Il serait intéressant de calculer avec cette méthode le nombre de logements constructibles et de le comparer avec celui prévu sur les docks par le plan municipal.
    Ceci dit,je trouve ce projet(que je ne connaissais pas)intéressant.Comme quoi,plus que jamais,la Gauche dans son programme de 2012 doit convoquer des Etats Généraux(un Grenelle si tu préfères pour flatter Borloo…)sur le logement.

  73. En attendant 2014, et la révolution audonienne dans les urnes, la renégociation de la PAC (Politique Agricole Commune) a lieu dans les semaines et les mois prochains pour une application en 2013.

    A ce titre, le comité local ATTAC vous invite et a invité un “spécialiste” Mathieu CALAME pour en débattre.

    Après la projection de Water Makes Money, de Small is beautiful et de Noir Coton, et

    dans la perspective de la nouvelle POLITIQUE AGRICOLE COMMUNE (PAC) en 2013,

    le comité local ATTAC Saint Ouen vous invite à un débat sur les politiques agricoles mondiales

    Avec Mathieu CALAME, ingénieur agronome de la Fondation Pour l’Homme

    VENDREDI 27 MAI 2011, à 20h,
    SALLE BARBARA, 5 rue des Écoles
    Entrée libre

    Au XXème siècle après la seconde guerre mondiale, la révolution verte a fait bondir la production agricole dans les pays développés :

    Que faut-il en penser?

    Qu’est-ce que le cycle de minéralisation des terres ?

    Comment les peuples peuvent-ils se nourrir le XXIème ?

    Quels exemples l’histoire de l’agriculture nous donne-t-elle ?

    Qu’est-ce que l’agro-foresterie ?

    Quel rôle des technologies ?

    Quels échanges mondiaux ?

    Quelles politiques agricoles mondiales, face au défi environnemental et climatique ?

    Matthieu CALAME nous emmènera dans les coulisses de « la tourmente alimentaire » : défis à relever, solutions à mettre en œuvre, rapports de force et négociations en cours…

    Toutes ces informations seront présentées et débattues avec les simples citoyens que nous sommes, pour comprendre, prévenir des chocs sociaux et démographiques violents, et défendre les enjeux cruciaux à venir.

    Site internet et contact
    http://local.attac.org/saint-ouen93/

  74. Sur les dents creuses, quiquen veut!?

    Consternant le fait que des parcelles “vides”ne puissent pas être utilisées comme “jardin éphémère” avant d’être amenées à leur future destination : construction ou extension de l’habitat.

    Concernant la rehausse des R+ 1, voire R+ 2, c’est une nécessité et déjà une réalité que bon nombre de parisiens devenus audoniens réalisent, rue Mathieu et ailleurs dans notre ville.

    C’est une des formes de la densification urbaine ce qui n’a rien a voir avec la construction de tours gigantesques.

    Dans le projet global des docks, les élus ont cru mieux faire passer la pillule en mettant en avant les 10 ou 15. 000 habitants supplémentaires.

    Ce fut et reste une erreur stratégique parceque personne ne leur demandait cela à part les promoteurs et les bureaux d’études.

    L’augmentation en soi de la population n’est pas une bonne chose. Chaque territoire doit être conçu en harmonie avec des services et des lieux de pratiques et besoins sociaux divers. C’est tout l’enjeu d’associer la population à les définir en volume et en finalité, et donc de les obtenir de l’Etat, entre autres partenaires.

    Ce que souhaitaient les audoniens et ils le souhaitent toujours, c’est vivre dans une ville propre et en sécurité (comme le reconnait enfin JR dans Le Parisien de ce jour – sans mentionner la police municipale – véritable tarte à la crème couteuse et leurre politique),
    ensuite c’est d’avoir une évotion dans un habitat accessible financièrement et un boulot proche pour eux-mêmes et leurs enfants.

    C’est pour moi une des raisons du fossé politique entre les élus dans leur ensemble et les audoniens (voir l’abstention).

    Ce vaste projet n’a pas fait perdre le maire, ni gagner l’opposition et/ou les concurrents de celui-ci. Faute de démocratie des uns et des autres.

    Et cela continue, puisqu’en ce mercredi 25, nous irons encore au tribunal adminsitratif pour défendre les arrêtés municipaux pris par plusieurs maires du 93 pour défendre les locataires de bonne foi mais en difficulté sociale dont le bailleur veut l’expulsion pour impayés de loyer, et toujours sans mobilisation publique des intéressés, sans lien avec le fait que des opérations de rénovation (convention Lieneman) comme celle de l’avenue Victor Hugo soient mises en valeur, et en lien avec le droit au logement.

    Faute de bouillonnement social, et d’une émulsion participative, il y a fort à parier que les intérêts (de) défendus par Nicolas triomphent encore.

    C’est assez étonnant que les propos du président socialiste de l’OPHLM de saint-ouen n’ait quasiment pas provoqué de réaction de nos bloggeurs, lui qui se déclare pour le surloyer.

    Il ne faudrait quand même pas que l’anticommunisme primaire l’emportasse sur le bon sens populaire…

  75. @ michel Fainzang
    Tu n’auras pas oublier de remarquer que notre majorité municipale tente de fonctionner avec en son sein deux écologiqtes distingués; un dans la majorité l’autre dans l’opposition: un coup j’te vois, un coup… Et que l’un et l’autre n’ont pris que très tard (2010)des positions sur le projet des docks, un petit peu divergeantes mais pas trop . Quand à la promotion de la densification ( sujet comme tu le sais, abordé dans une des chronique d l’ASOEA sur les docks il y a quelques temps) je n’ai pas souvenir qu’ils en aient parlé; en privé peut-être!…
    Voilà une des (nombreuses) raison qui font que je ne suis pas d’accord avec cet élu, qui a mon sens, cautionne au nom de la gauche( elle a beau dos….) une politique municipale qui crée ,comme le dit Taquet, un fossé entre les aspirations de bien des’audoniens, issus de tous les horizons politiques ou de pensées, et de milieux sociaux divers:
    Une ville propre, calme , verte, avec un habitat social et privé de taille raisonnable , donnant une chance accrue à la mixité.
    pas une ville de cités ghetto, si possible!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *