Rubrique “Libres échanges”

Rançon du succès (relatif) ce blog enregistre une augmentation significative de visiteurs et de commentaires sur les articles publiés.

Certain(e)s ont toutefois visiblement envie (et besoin) de s’exprimer sur différents sujets n’ayant fait l’objet d’aucun article.

Nous ouvrons donc cette rubrique aux thématiques non définies par avance pour accueillir vos informations, réactions, interpellations, petits ou grands articles articles, commentaires d’actualité de préférence en rapport avec notre ville.

A vos claviers…

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

1 529 réflexions sur « Rubrique “Libres échanges” »

  1. Merci mais ID-STG aurait-il(elle)vocation de se transformer en professeur des écoles et de nous donner des leçons d’orthographe?En feuilletant un livre,j’ai retrouvé le programme et la liste de STG pour les municipales de 1995.Je me demande ce que sont certains de nos 43 amis devenus!!!”la liste des profs”comme certains l’appelaient dans le quartier à l’époque sans que je puisse percevoir si c’était ironique,méchant ou encourageant.Enfin c’étai il y a 13 ans et certaines remarques comme”le meilleur rempart contre la droite,c’est une gauche ouverte,dynamique et audacieuse qui ne campe pas dans une forteresse assiégée”n’ont pas pris une ride même si la droite locale est devenue plus fine et retorse!

  2. Michel, vous êtes pardonné pour les fautes de frappe.
    Blague à part. On ne s’érigera pas en professeur d’orthographe car pour ce style de média c’est un peu monnaie courante.
    La remarque, taquine, était pour Felix Potain qui elle-même critiquait celles émaillant le texte de M.Borowski.

  3. Ma remarque était aussi taquine mais il est vrai qu’avec les jeunes d’aujourd’hui,il faut préciser”je plaisante”où disposer d’une tronche rigolarde comme le fait OD!

  4. Exact mon cher Jean-Yves !

    Les élections sont passées mais rassurez vous “les dialogues pour saint-Ouen”, “Saint-Ouen à gauche”, “la lettre du Maire”, le futur blog de la Ville et autres outils de com (payés par le contribuable) nous ferons vite oublier “le Jacqueline Rouillon 2008”.

  5. Michel, tu as tout à fait raison, notre déclaration de l’époque n’a pas pris une ride. C’est bien de là que date notre nom de liste : soigner une gauche malade de stalinisme ; et aussi, comme disent le boxeur… frapper de ce côté là.

  6. Golf,jaimerais bien que tu affines ta définition du stalinisme pour savoir si “cette maladie”est propre à Staline et son courant politique,si ne voir en Staline qu’un vulgaire adversaire de la vie démocratique n’atténue pas”ses crimes”et ses responsabilités historiques dans la dégénérescence de l’idéal communiste,si les pires déviations du stalinisme(le vrai!)n’étaient pas en germe chez Lénine notamment dans 3que faire”.Il serait temps,d’après moi,d’en revenir à Rosa Luxembourg dont même Lénine(assez avare de louanges)déclara après son assassinat(par la soldatesque aux ordres du ministre social-démocrate Noske):”S’il arrive aux aigles de voler plus bas que les poules jamais une poule ne volera aussi haut qu’un aigle!”
    Et sur “le verre d’eau” même si par éducation et vocation,je partage la soif d’absolu en amour de Lénine comment ne pas donner raison à Rosa?

  7. Michel, ne le prenez pas en mauvais part. Voici une définition du stalinisme qui tranche avec ce que l’on dit ici et ailleurs.
    Le noyau de l’action historique du stalinisme est le suivant : il a trouvé la Russie qui labourait la terre avec des araires en bois et il la laisse maîtresse de la puissance atomique. Il a élevé la Russie au stade de seconde puissance industrielle mondiale et il ne s’agit pas seulement d’une question de progrès matériel pur et simple ou d’organisation. Un résultat pareil n’aurait pu être obtenu sans une vaste révolution culturelle au cours de laquelle on a envoyé à l’école un pays entier pour lui donner une vaste instruction.
    En 1927 et en 1932-33, la population des universités et des instituts supérieurs passe de 160.000 à 470.000 personnes. Le pourcentage d’étudiants d’origine ouvrière passe du quart à la moitié. On assiste au niveau supérieur de l’échelle sociale des citoyens d’origine ouvrière paysanne. On ne comprend rien à la période stalinienne si l’on ne tient pas compte du mélange entre goulag et promotion sociale sur une vaste échelle.
    Le dissident Alexandre Zinoviev, qui s’est réfugié en Allemagne écrit : “Ma mère a conservé la photo de Staline jusqu’à sa mort en 1969. Elle était paysanne. Avant le collectivisation, notre famille vivait correctement, Mais à quel prix ? Un travail harrassant de l’aube au soir. Et quelle perspective s’offraient à ses enfants (elle en avait onze). Devenir paysans, artisans dans le meilleur des cas. Et puis, il y eu la collectivisation. La ruine des campagnes. La fuite des populations vers les villes. Résultat : dans notre famille, l’un est devenu professeur, un autre directeur d’usine, un autre colonel et trois autres ingénieurs. Des millions d’autres familles connurent des situations semblables. Je veux dire qu’à cette époque, le pays connut une promotion sans précédent dans l’histoire de l’humanité, des millions de personnes quittérent les couches inférieures de la société pour devenir contremaîtres, ingénieurs, instituteurs, médecins, acteurs, officiers, ingénieurs, chercheurs, écrivains etc.” Peu importe de savoir si la Russie aurait connu un phénomène sans le stalinisme. Pour les acteurs de ce processus, les choses se sont passées au cours du stalinisme et, leur semblait-il, grâche à lui. Ces millions d’hommes qui en influencèrent des millions d’autres furent précisément l’assise et la force de frappe du stalinisme ..
    André Fontaine, journaliste du monde dans l’ancienne colonie tsariste d’Ouzbakistan écrit : “La garantie de l’emploi, la semaine de quarante heures, la retraite à 65 ans pour les hommes et à 55 ans pour les femmes, la médecine gratuite, la stabilité des prix essentiels, les discussions fréquents sur les problèmes de l’entreprise, les maisons de cure et de repos, qui ne sont plus maintenant réservées aux happy few, tout et jusqu’au style prolétarien du régime et de la culture officielle, qui agace tant certains intellectuels, montre à la classe ouvrière que, si son rôle de direction politique est passablement théorique, elle demeure l’objet des attentions d’un pouvoir auquel elle fournit ses lettres de nobless. Amicalement

  8. René,je ne prends nullement”en mauvaise part”ce que vous dîtes des réalisations grandioses de l’URSS stalinienne auxquelles j’ajouterais sa contribution primordiale à la victoire sur le nazisme,le fascisme et le militarisme japonais.
    Mais je pense qu’il faut s’interroger sur le prix que le peuple soviétique,les communistes soviétiques et du monde entier ont eu à payer pour arriver à ce brillant résultat et pourquoi l’URSS et le camp”socialiste”européen ont pu imploser.Je demandais à Golf de préciser son concept de”stalinisme”,je le pense inadapté pour décrire les manquements à la démocratie qu’on peut constater à S.O.
    René,vous devez être content les”bouches”semblent”s’ouvrir”sur le blog d’OD!Pour les fautes de frappe ou d’autre chose “que celui qui n’a jamais pêché…jette la première pierre!”

  9. Ils ont payé très cher Michel. Mon sentiment personnel est qu’ils ont perdu la guerre froide. Ils ont été miné de l’intérieur et de l’extérieur.Dès 1947, le théoricien US Georges Kennan précise qu’il faut influer sur les développements internes de la Russie et du mouvement communiste international, et pas seulement à travers “l’activité d’information” des services secrets qui elle aussi – souligne le conseiller de l’ambassade américaine à Moscou et de l’administration des états-unis, ne doit pas être négligée.
    En des termes plus généraux et plus ambitieux, il s’agit d’accroître considérablement les contraintes en fonction desquelles la politique soviétique doit oeuvrer “de façon à promouvoir des tendances devant finalement trouver leur débouché dans la rupture ou dans l’assouplissement du pouvoir soviétique.” Ce que l’on nomme implosion ou échec est défini comme une rupture si peu spontanée qu’elle a été programmée et promue activement plus de quarante ans à l’avance.
    Sur le plan international, les rapports des forces économiques, politiques et militaires sont tels – poursuit Keenan – que l’occident peut exercer quelque chose de semblable à un “pouvoir de vie ou de mort sur le mouvement communiste international et sur l’union soviétique”
    A cela faut ajouter un pouvoir soviétique qui avait l’apparence d’un hôpital gériatrique et qui exerçait une répression non justifiée contre des gens qui ne faisaient qu’exprimer démocratiquement des opinions différentes sur certaines orientations mais qui n’étaient pas pour autant hostiles au régime.
    Le Parti Communiste de l’Union Soviétique était complétement coupé du peuple soviétique et la corruption dans les rouages de l’état était permanente. L’opposition, car il y avait une opposition, quoi qu’on dise, a réussi à désorganiser l’administration, à vider les magasins d’état et à provoquer ainsi un mécontentement profond. Le fruit était mûr .. on connaît la suite.

  10. René,vous avez de quoi vous réjouir en ce samedi:
    -Mélenchon redonne une tonalité politique à l’Ile des Vannes.
    -Robert Hue abandonne la direction du PCF.Va-t-il rejoindre le groupe PS au Sénat?La place de Mélenchon est encore chaude.Lui aussi nous promet des”grandes nouvelles”dans un avenir proche.
    Ca commence à lasser la politique du style”bientôt j’enlève le bas”!
    A ce propos,sur le blog d’OD,JYM s’accapare le programme du CNR(par antipub interposée)pour en faire un précurseur de l’anticonsommation.S’il n’avait été conçu à une époque de rationnements(les écolos vont nous en chanter les vertus!)ça ferait rire!

  11. Michel, les grandes manoeuvres ont commencé. Une nouvelle gauche, plus à gauche que la gauche, vient de naître. Nous sommes à l’aube de quelque chose de grandiose. Monsieur Mélenchon a rejoint le groupe communiste au Sénat, on va voir ce qu’on va voir. La gauche, la vrai, va tout emporter sur son passage !
    Madame Parisot a perdu le sommeil, on va probablement déployer des chars devant le siège du MEDEF, Monsieur Sarkozy et son épouse vont se barricader dans les salons feutrés de l’Elysée, les bourgeois ont peur pour leur compte en banque. Les trains à destination de la Suisse affichent complet.
    Le grand chambardement peut commencer ! Ce que je crains, c’est que la montagne accouche .. d’une souris.

  12. Pour ceux qui veulent suivre le meeting du PdG,à l’Ile des Vannes,samedi,il y a une vidéo de 2 heures dans”la Rue 89″à la fin de l’article de C.Chombeau:
    -c’est très intéressant;il y a des interventions d’un haut niveau.
    -pour JYM…j’ai même entendu une écolo(Corine Morel Darleux) dont l’intervention était passionnante!
    -je n’ai pas entendu JR qu’on voyait sur une série de photos parues samedi sur Bellacio!

  13. Paco affine ton concept.Je suis sûr que ce que t’appelles”stal”,tu pourrais l’appliquer à d’autres comme ton ami vert.
    Le stalinisme est un problème trop sérieux pour le limiter à des pratiques antidémocratiques répandues dans tous les partis!!!
    Je suis prêt à en discuter.

  14. A Michel Fainzang post16

    Je suis ravi que l’intervention de Corine Morel Darleux de la section PS du Diois et membre du conseil fédérale t’est séduite.

    http://www.rue89.com/files/20081123utopia.pdf

    A priori, elle défendait la motion Utopia, la plus écolo des motions PS qui avait mes faveurs comme j’ai pu le dire sur lesaudoniens.com

    http://www.rue89.com/blog-ps/2008/11/01/croissance-conso-travail-les-dogmes-que-combat-utopia

  15. Merci JMY pour ces documents.C’est parce que je suis sensible que sur Terre,aujourd’hui,plus d’un milliard d’êtres humains souffrent de famine,bcp plus de malnutrition;que dans nos métropoles impérialistes,tant de gens survivent grâce aux secours du type”restos du coeur”,que d’autres meurent d’absence de soin,de froid,de perte de tout repère professionnel ou affectif que je suis méfiant lorsqu’on parle de limiter la consommation et donc la production.
    Rien qu’en France combien de villages se meurent,désertifiés sans commerce,sans école et surtout sans transports collectifs(les gares ayant été fermées par tous les gouvernements de droite comme de gauche avec des ministres UMP,PS,mais aussi UDF(même si comme Bayrou,ils sont MoDem aujourd’hui),PCF,Verts,MRC…etc….
    Alors qu’une partie du pays est à l’abandon,on meurt dans les bois qui entourent nos grandes villes,derniers refuges de ceux que plus rien ne rattache à “notre société”et dont chacun de nous peut renforcer la triste “vie”demain.
    J’étais impressionné,plus jeune,lorsqu’on me montrait,en forêt de Rambouillet,un endroit où avait vécu un déserteur des armées napoléoniennes.J’étais impressionné qu’un souvenir oral ait survécu deux siècles ainsi!Il ne va pas tarder à disparaître,effacé par le calvaire des laissés pour compte de notre Sarkoland et des paillettes des yachts de Bolloré,des dîners-rencontres de Ségura et du charme dévastateur des Cécilia et autre Carla!!!
    Alors pour eux,oui,limitons la consommation.Nous ne sommes pas si éloigné JMY;j’ai voté José Bové aux dernières présidentielles et,pour une fois,je ne le regrette pas!!!

  16. bon et bien salut Michel je vais tenter d’affiner mon propos qui je le sais par a
    Un stal un stalo pour moi , c’est principalement un communiste Français qui prône l’égalité entre les hommes la fraternité et la liberté de paroles mais qui , dès qu’il est au pouvoir applique sinon systématiquement le contraire ….mais pas loin .

  17. Mais lorsque ce n’est pas un communiste français qui fait ça(ne sois pas naïf,Paco,ça existe!),ce n’est plus un “stal”,c’est quoi?

  18. Je me retrouve à 100 % dans le commentaire 20, sauf le dernier paragraphe……….

    Oui Michel, c’est ça la première catastrophe mondiale 🙁

  19. Dadidadou mon dernier paragraphe peut évoluer!Je me demande ce que José va faire dans un rassemblement sans principe avec Dany et Hulot!Avec de telles stars,il va tenir la chandelle…écologie oblige…ils ne peuvent décemment pas utiliser l’électricité nucléaire!

  20. A Michel Fainzang

    Post 14
    Sur le rationnement
    Dans le Sarkophage n°9 journal d’analyse politique
    http://www.lesarkophage.com/enkiosque.html

    dans l’article intitulé “Comment rationner l’énergie” l’auteur rapporte les propos d’Yves Cochet dans son livre Pétrole Apocalypse

    “En l’absence de rationnement solidaire et démocratique, l’allocation des ressources alimentaires s’effectuera, comme aujourd’hui, par les prix et les revenus, en favorisant les riches. Un système de prix n’est jamais qu’un système de rationnement, mais basé sur la règle de l’iniquité : qui a de l’argent achète des biens, qui n’en a pas s’en prive .”

  21. A Michel Fainzang

    Post 20

    Nous nous rapprochons et avons qq liens en communs.

    J’ai aussi voté Bové et soutenu sa campagne en 2007.
    Je ne suis pas assez stratège politique pour “apprécier” l’union Bové-Cohn Bendit-Hulot. Attendons le programme.

    Ta mère était au CE de Saviem. Mon père, après avoir travaillé dans les fondreries Renault à Billancourt, était ajusteur à la Saviem à Suresnes. Ma 1è colo, je suis parti avec le CE Saviem.

    Sur la décroissance
    un collectif parisien milite pour des listes décroissance pour les Européennes http://ocparis.canalblog.com/

    Ce collectif propose une conférence-débat “Le choc de la décroissance”

    Le vendredi 16 janvier 2009 à 19H30
    Mairie du 2ème arrondissement, 8 rue de la Banque (Paris 2), Métro Bourse

    Choc des mots Décroissance /rue des Banques / M° bourse

  22. Paco,quand tu vois un film comme Katyn(sur Canal+Cinéma)d’Andrzej Wajda(auteur de “l’homme de fer”,Staline en russe!),ceux que tu appelles les stals(post 17)ne te semblent pas un peu tendres?

  23. Bonne et heureuse année 2009 au collectif de STG et surtout plein de nouveaux remèdes efficaces pour sortir la Gauche tant audonienne,nationale qu’européenne de sa trop longue convalescence.Est-ce encore possible?Ne faudrait-il pas amputer les membres gangrenés?J’arrête,je vais finir par employer des métaphores”staliniennes”!

  24. Bien bonne Année et un max d’amitié de chaleur et de soleil à tous , sauf bien sur Michel , aux stals et aux faschos…. ah oui tiens ce terme de facho fut lui aussi largement usité ,comme plus récemment le terme de stal.
    Mais je dois te préciser que je l’ai plus entendu employé par des gens de l’intérieur ( équipe municipale non communiste , communistes en désaccord avec la politique de la Maire et de ses proches et même , pas vrai Eric , par certains associés pendant une mandature à cette équipe .
    En général la terme le plus employé pour dire son mécontentement très large , est le terme générique : “les cocos” … et ce des Verts à la droite , en pasant par le centre.

  25. Tout à fait d’accord Paco,on est toujours le”stal”,le “fasciste”,le”réviso” ,le”macho”,l'”hétéro”ou le”con”de quelqu’un!…C’est ce que je voulais dire et ça permet d’éviter l’analyse du stalinisme,ce qui l’a permis et de s’engager dans de nouvelles orgas prêtes à repartir pour un tour!Enfin,c’est pas un risque pour l’ASOEA!

  26. Paco,sur le stalinisme,le vrai,je suis en train de lire un livre de l’historien Nicolas Werth”l’île aux cannibales”.Grâce au dépouillement des archives par les actuels historiens russes,on voit comment s’est fait le “plan grandiose”de déportations massives,en Sibérie,au début des années 30!Les rapports administratifs confiment ce qu’en avait dit Stoljénitsyne dans ses romans.
    Pour un communiste,on peut se demander s’il en aurait été autrement si Trotski,Kaménev,Zinoviev ou Boukharine l’avaient emporté dans leur lutte pour le pouvoir!Ils auraient disposé du même personnel…Quand je disais que ce pb du stalinisme est un pb ardu qui n’a jamais vraiment été étudié!!!

  27. staline a bénéficié du décés de Lénine mais mis sans difficulté ses pieds dans les traces des tsars en ce qui concerne les déportations.

    Je poserai une autre question, si les premiers dirigeants des Pc européens avaient révélé l’intolérable au lieu de le cacher, notamment le rapport Kroutchev,
    les choses n’auraient elles pas été un peu différentes dans la conception d’un “vrai” socialisme par les pc d’europe et les relations internationales ?

  28. Le PC I(talien)l’a fait.Il a d’ailleurs eu des adeptes dans le PCF qui se sont même emparés de la direction de l’UEC au début des années 60.Maurice Thorez et la vieille garde stalinienne ont remis de l’ordre…exclusions,départs.Ils pensaient que la révélation de la vérité porterait atteinte à l’image du Parti,à leur image.Ils n’ont pas compris qu’en se taisant,tôt ou tard,ils porteraient atteinte à l’idéal communiste!Aujourd’hui,c’est fait.Voilà pourquoi,on ne pourra pas restaurer l’image de cet idéal sans tirer un bilan de toute cette période et ne pas hésiter à appeler un chat,un chat et une dictature personnelle et totalitaire,une dictature n’ayant rien à voir avec celle du prolétariat car(devant profiter au plus grand nombre),elle ne peut être que plus démocratique que la dictature de la bourgeoisie,ne profitant, elle ,qu’à une infime minorité d’exploiteurs(même si cette minorité trouve des serviteurs zélés,chargés de nous vanter les vertus et l’éternité du libéralisme!).

  29. Est-ce vrai,comme il le laisse entendre sur le blog d’OD,que René Matéo est censuré sur ce blog?Si c’est le cas,je trouve cela déplorable!!!

  30. Ce serait effectivement déplorable… mais fort ce n’est heureusement jamais arrivé.

    Si par hasard un commentaire de René Matéo avait été victime des aléas de l’informatique, nous le publions avec excuses et sans délais.

  31. Où sont passés les blogueurs audoniens?Seraient-ils tous sur les pentes enneigées de Montgenèvre ou Saint-Véran?Les ordinateurs n’y ont-ils pas accès?L’OVL va devoir équiper ses centres.Imaginez que JR passe au PS sans qu’on connaisse la réaction d’ID-STG!!!

  32. Non, à priori, pas de trêve générale « boules de neige » pour Soigne ta gauche !
    Certains sont en congés ici ou là, d’autres participent à l’agitation universitaire et beaucoup travaillent tout simplement.
    Pas de panique : on reste prêts pour le « grand soir » (ndlr :quand les ex orthodoxes du PCF passeront chez les sociaux-démocrates). Pour l’heure, et pour le « Grand Paris », Bertrand Delanoë à toujours besoin d’un Maire encore estampillé « communiste » à Saint-Ouen. On vous fera signe en cas de grabuge.

    PS : Pour l’OVL, sauf erreur les centres de montagne sont équipés d’accès internet pour les vacanciers depuis quelques temps déjà.

  33. Savez vous qu’il peut neiger dans les Dom-Tom ?

    Face à NS et à Parisot, tous unis ! (info)

    “Devant les refus du gouvernement, développer la mobilisation !

    Depuis l’imposante journée de grève interprofessionnelle et de manifestations du 29 janvier, la mobilisation sociale se poursuit avec force. La grève reconductible dans les universités, les actions dans les hôpitaux, la persistance de la grève générale en Guadeloupe et son extension à la Martinique et à la Réunion en témoignent.

    Aucune réponse concrète n’est apportée par le gouvernement.

    Nicolas Sarkozy a changé de ton, car il ne peut ignorer la force de la mobilisation engagée, mais il maintient le cap de sa politique économique et sociale, et laisse clairement entendre qu’il s’en tiendra là lors de la réunion du 18 février.

    Ce qui est concret en revanche, c’est un nouvel apport de six milliards d’euros aux deux grands groupes de l’automobile, PSA et Renault, aussitôt suivi d’une nouvelle annonce de suppressions d’emplois massives par PSA et par Renault. C’est le projet de suppression de la taxe professionnelle, nouveau cadeau de 20 milliards d’euros aux patrons, désastreux notamment pour les collectivités locales et l’investissement public important qu’elles assument. C’est l’inverse de ce qu’il faudrait faire.

    Ce qui est concret aussi, c’est le refus gouvernemental de répondre positivement aux revendications des antillais et des habitants de La Réunion , en particulier sur l’augmentation des salaires.

    Ce qui est concret toujours, c’est le refus de toute vision transformatrice prenant en compte la dimension écologique de la crise, la nécessité d’un autre type de production, économe en énergie, soucieuse de la planète et de ses ressources, attentive à la diminution des empreintes écologiques de toute activité humaine.

    Ce qui est concret enfin, c’est le refus, malgré l’opposition quasi unanime de la communauté universitaire, de retirer le décret Pécresse sur le statut des enseignants-chercheurs, de retirer le dispositif de réforme de la formation et du recrutement des enseignants du 1er et du 2nd degrés ; c’est le refus de l’annulation des suppressions d’emplois inscrites au budget 2009 et du démantèlement des organismes publics de recherche ; c’est le refus de retirer la loi Bachelot qui met à mal l’hospitalisation publique.

    Devant toutes ces fins de non recevoir du gouvernement, développer la mobilisation est plus nécessaire que jamais.

    Les huit organisations syndicales qui avaient pris l’initiative de la mobilisation du 29 janvier ont unanimement constaté lors de leur réunion du 9 février que l’intervention télévisée présidentielle du 5 février n’avait pas apporté les réponses attendues aux exigences exprimées par cette mobilisation. Elles continuent d’exiger la prise en compte de la plate-forme syndicale unitaire et annoncent une nouvelle journée d’action interprofessionnelle pour le 19 mars « pour maintenir la pression dans l’unité d’action ».

    Les partis et organisations de gauche signataires appellent à développer l’action et au plein succès de la journée du 19 mars.

    La mobilisation sociale, syndicale et politique doit se poursuivre pour exiger d’autre choix s’opposant aux licenciements et aux suppressions d’emplois dans la fonction publique, développant une autre politique des salaires et du pouvoir d’achat, assurant la promotion des services publics et la réorientation du crédit. Il s’agit tout à la fois, de répondre aux besoins sociaux et de favoriser un nouveau type de développement.

    Signataires :
    Les Alternatifs, le NPA, le PCF, le PCOF, le PG, le PS,
    La Fédération , la Coordination nationale des collectifs unitaires (CNCU), Alternative Démocratie Socialisme (ADS), Alter-Ekolos-Ecologie Solidaire

    Paris, le 17 février 2009.”

  34. Saint-Ouen,le mouvement social atteint une telle ampleur que même le délégué local de l’UMP a,en signe de solidarité,fermé son blog depuis le 18 mars(en souvenir de la Commune?)0H36!On ne sait pas s’il a participé à la manif!

  35. “Icône inoffensive”,Jaurès est utilisé à toutes les sauces.Cité pour la présidentielle par Sarko,promu symboliquement par le Front de Gauche(qui lance sa campagne pour les européennes à Carmaux),il est à présent sur les affiches du FN(pour les mêmes européennes).Si le FN se réclame de lui pour défendre son idée de patrie,je ne puis,moi aussi,m’empêcher de penser à une de ses phrases:”si un peu d’internationalisme éloigne de la patrie,bcp y ramène!”
    “Icône inoffensive”,c’est ce que Lénine reprochait aux chefs sociaux démocrates(tels Kautsky)d’avoir fait de Marx en le formolisant et en ne l’adaptant pas aux nouvelles réalités du début du XXeme siècle.

  36. Les paillettes ne sont plus ce qu’elles étaient.

    Hier soir jeudi le maire et son génie des carpates attentaient le Préfet pour signer un protocole de lutte contre l’habitat indigne.

    Est-ce l’effet bling-bling ? la garde rapprochée n’avait pas lésiné sur les moyens pour transformer la salle Barbara en caverne l’ali baba.

    Loin de garder mesure au regard de la situation des familles, des associations et des services,

    le grand coeur des dépenses somptuaires et surout inutiles – pour recevoir un serviteur de l’Etat donc de la République – a été entonné.

    Las, c’est le sous-préfet qui s’est pointé. je vous dis pas les boules… d’autant qu’en retour notre SP a du bien rigoler quant au bien fondé des éventuelles demandes de moyens adressées par la VIlle à la préfecture et aux services de l’Etat.

    Des présents m’ont fait entendre que c’était complètement disproportionné au regard du désengagement de l’Etat NS, à l’image du 10 Glarner où la ville a dépensé en investissement 1,6 million d’euros contre 900.000 euros pour l’Etat.

    et que beaucoup d’audoniens engagés dans la vie sociale sur les questions de la solidarité, du droit au logement n’avaient pas été invités.

    A l’image d’un dossier de presse qui ne relève voire dénonce en rien même à minima, une politique gouvernementale foncièrement insuffisante et ségrégative.

    Il est regrettable ce gôut si fort pour un certain luxe de mauvais aloi qui n’a rien avoir avec une com efficace et utile aux audoniens et à SO.

    On pourra se rappeler le débat en conseil municipal sur ses frais de représentation de JR augmentés de façon sensible sans que la démonstration d’une telle nécessité en soit faite.

    Ce matin, Le parisien nous apprend que c’est le socialiste Bartolone qui demande des moyens pour faire face aux besoins de la CAF 93 qui se voit contraint de fermer ses portes au public durant 15 jours et de multiplier les heures supplémentaires pour résorber les milliers de dossiers en attente.

    C’est dommage, car au dernier CA du CCAS j’avais demandé que le maire réagisse face à ce manque de moyens et au fait que c’était les services de la ville qu’allaient devoir assurer une surcharge de travail et de côuts,
    alors que c’est de la responsabilité de l’Etat et donc de demander à la fois des moyens pour la CAF et un dédommagement pour les dépenses supplémentaires.

    Las, le décorum semble avoir pris le dessus tant que le budget de la ville le permet… et que Parisot et NS ne passent pas à la vitessse supérieure pour étrangler financièrement les collectivités.

  37. C’est pas completement idiot ce que dit Daussat sur l’application du contraire des lors que le pouvoir………….. est entre vos mains.Un peu eloigne bcp et…. fut longtemps cité pa

  38. C’est certainement important ce que dit Fainzang, écoutez le et tenez-en cpte, ce mec sait de quoi il parle,c’est un militant.
    On peu tt reprocher aux “gauchistes” sauf que ces mecs là etaient les meilleurs militants du “monde communiste”, et croyez-moi, je sais de quoi parlaient nos dirigeants.
    Oui, ces mecs etaient de gds militants “communistes”, ben oui.

  39. Arretez avec les frais de tel ou d’untel,oui, j’ai bu des bouteilles de champagne payees par moi et par ….le chequier de Mairies amies, soit, tt le monde le sait, mais i ne faut surtout pas que ce soit la norme.
    Oui, j’ai vu de mes yeux un Maire Communiste,payer du Champagne avec un chequier de sa commune, j’ai vu aussi un dirigeant d’un syndicat de foot payer aussi avec un chequier de l’assoc, et aussi un dirigeant de pme payer avec un chequier ou une carte qui n’etaient pas perso et moi-mme, payer avec la carte de ma boite….alors on fait quoi, par rapport aux politiques qui font ts les jours la mme chez “tante jeanne” autour du palais bourbon, ou chez “tante margueritte”, avec des salons prives pour fumer des …clopes, ben voyons…Le seul probleme c’est que les uns et les autres ce disent depuis ……des annees ………que cela dure depuis tellement de temps que….basta…..Eh bien non.

  40. René, vs souvenez-vous de cet echange entre Marchais et…Emmanuel Todt, le fils de son pere du” nouvel Obs”
    ds les années 80, sur la fin progammée du “communisme “, Totd, Ethnologue, et Marchais, Marchais….comme tjrs, sûr de lui, face aux adherents du PCF eh bien, le flop du siecle, car todt annonce la “fin du communisme” que Marchais se prend ds la face et Marchais sachant qui est ce mec, “le petit-fils de Nizan,” exclu du pc suite au Pacte….etc…etc…, et surtout ,ce petit connard comme il le dira plus tard…”
    Ca y est, on à planté Marchais, je le sais, j’y étais, c’est fait….

  41. Moi aussi, je suis allé ds des colos de st-ouen, comme ts les autres, à Jullou, à chaudon,à blie(39) sans chaussures, et puis mme, à clairvaux ou on faisait des concours de roulage de pelles avec les freres Parcigneaux, des notables dejà et ailleurs

  42. Je me marre encore bien, car aucun de ceux qui pensent etre les tenants de ce qui se fait de mieux croient qu’ils on tous tout compris.Moi, je connais bien cette ville et je ne crois pas que ceux qui sont concernés y participent.
    et,,,,,que les tenants de la bonne “politique”me privent de dire ce qu-ils pensent, et je leur laisse la parole…..

  43. Salut, mes camarades, et vive l’oubli,on s’en branle et on devient une roue de ces organisations dont le facteur, pourquoi pas serait, le tenant , alors, tous au NPA? je sais que tous mes anciens amis seraient contre, ou alors, on se maque avec le ps et vive la collab de classe, alors quoi
    faire, il va falloir ce battre sur notre capacité à trouver ce sur quoi ns sommes meilleurs que ceux qui sont moins bons que nous.Comme dit ma mere, une vieille militante,restons sur nos valeurs, ns serons nous.

  44. Mon cher jmp, les pythonisses de l’époque ont pronostiqué la fin du communisme. Mais le communisme est-il mort ? Vous le savez comme moi, on fait périodiquement le procès du communisme. La radio, la tv ou la presse écrite attaquent un parti qui a marqué, qu’on le veuille ou non, une longue période de l’histoire de ce pays. Je crois que les communistes auraient mauvaise grâce à s’en plaindre. Parler à tout bout de champ de parti communiste, n’est-ce pas reconnaître, bon gré mal gré, l’importance de son rôle dans la vie du pays ? Sans doute.
    Il apparaît aux yeux de nos concitoyens comme un parti dominateur, prétendant détenir seul la vérité, visant à faire de la France une sorte de caserne, opposé à la liberté, composé d’hommes et de femmes réduits à exécuter docilement des consignes venues d’en haut. Il apparaît, mon cher jmp, comme le contraire de ce qu’il est réellement .. et vous le savez, même si vous ne voulez pas l’admettre.
    J’ai le sentiment, nonobstant les erreurs qu’il a pu connaître tout au long de son parcours – mais il a avancé dans un chemin qui n’a jamais été défriché par personne – que le parti communiste s’est toujours comporté, et se comporte, en défenseur résolu des salariés manuels et intellectuels, de tous les laissés-pour-compte.
    Son histoire est édifiante à cet égard.
    Rien de ce qui, dans l’histoire de notre pays au cours des décennies écoulées, n’aurait eu lieu sans l’existence et l’action du parti communiste français : ni les grandes batailles sociales qui ont fait pièce en maintes circonstances à la malfaisance du patronat, ni la solidarité des ouvriers français avec les peuples coloniaux en lutte pour la libération nationale, ni le Front Populaire, ni l’aide à la République Espagnole, ni la participation ouvrière à la résistance hitlérienne. La classe ouvrière dont François Mauriac disait “qu’elle est restée seule fidèle au drapeau profané.”
    Aujourd’hui, on découvre le marxisme pour répondre à la crise qui secoue le monde de l’argent. C’est un cruel démenti pour ceux qui prétendent que la marxisme serait dépassé et qu’il faudrait le dépasser ou le réviser. Le matérialisme historique, qui est l’application de la dialectique matérialiste marxiste à l’étude de la société et de son histoire permet de discerner l’avenir. Et l’avenir n’appartient plus au capitalisme. Le parti socialiste, le modem, et l’ump savent que l’opinion se pose des questions quand au devenir de la société française en crise. Malheureusement, ils ne vous proposent qu’un replatrage du système. Il convient d’en tirer les conclusions qui s’imposent.
    Mon cher jmp, vous êtes un garçon charmant et intelligent qui a réussi grâce à un travail acharné. Mais, voyez-vous, je pense qu’il n’est pas utile de me donner des leçons. Merci d’avance. Amicalement.

  45. Je constate que de nouveaux partis de gauche ont fait leur apparition.
    Aux côtés des partis traditionnelst, on observe aujourd’hui la présence du PMU de Robert Hue, de la Fédération qui rassemble des gens qui, pour la plupart, ont quitté le PCF et naturellement le parti de gauche qui regroupe des déçus du parti socialiste (je les comprends !) … j’oubliais le NPA et Lutte Ouvrière que tout le monde connaît.
    J’exclus le parti socialiste de cet aréopage, pour la simple et bonne raison qu’il a tourné le dos aux valeurs de gauche depuis belle lurette !
    Aujourd’hui, le front de gauche semble prendre en compte ces valeurs et se réclame de Jean Jaurès et du Front Populaire.
    Cela participe de la volonté d’un certains nombre d’hommes et de femmes de redonner à la gauche sa vocation première : à savoir s’opposer aux empiettements des puissances d’argent et proposer une politique où la justice sociale, la démocratie et les libertés ne seront pas de vains mots !
    La gauche en France est à l’origine de toutes les conquêtes sociales dont nous bénéficions encore – pas pour longtemps si on laisse faire. C’est plus particulièrement le monde du travail qui a porté le Front Populaire sur les fonts baptismaux. Il y a trouvé son compte. J’ai toujours en mémoire cette déclaration de Georgi Dimitrov, le seul qui a soutenu la démarche du PCF au sein de l’internationale communiste. Je me permets de la citer : “Avec le Front Populaire qui répond aux intérêts vitaux des travailleurs français, la classe ouvrière française a placé le mouvement ouvrier français à sa véritable place : la première dans l’Europe capitaliste.”
    La gauche, la vraie, revient sur le devant de la scène. Celles et ceux qui n’ont pour vivre que le fruit de leur travail, celles et ceux qui sont sans emploi et réduits à la misère doivent saisir l’opportunité qui s’offre à eux. Ils doivent soutenir le Front de Gauche. Les porte parole politique du patronat, qui sont actuellement au commandes du pays, parviennent à maintenir leur domination grâce aux moyens de contrainte de l’Etat mais, aussi et surtout, à la faveur de la division de celles et ceux qu’ils exploitent directement ou indirectement, et qui sont l’immense majorité.
    Leur victoire dépend de leur lutte commune et par conséquent de leur union. Naturellement, l’union n’est pas un but en soi. Elle est le moyen d’atteindre un but. Le but d’aujourd’hui, c’est de promouvoir le changement réel, c’est-à-dire des réformes profondes qui briseront la main-mise des puissances d’argent sur l’économie et l’Etat et qui feront avancer la démocratie jusqu’au bout !
    L’union des forces de gauche est conforme à l’intérêt commun. Au stade actuel du capitalisme, alors que la domination et la malfaisance d’une caste étroite de magnats de la finance et de l’industrie s’étendent à la nation entière, il est possible d’élargir le champ de l’union, au point d’exclure seulement ces nouveaux maîtres des forges, les commis politiques qui les servent et les profiteurs du régime.
    Je soutiens le Front de Gauche !

  46. Allez, faisons un peu de buzz….
    Tt ce que j’ai dit ds mes diffs interventions, fut à charge contre le PCF(sa dion), mais jamais, jamais contre les militants de ce PCF qui furent tjrs admirables d’abnegation, de dévouement et ..pour certains d’heroisme .
    S’agissant des pythonisses, je vs rapelle que je suis de sexe masculin; mais si ttefois, vs faites ref(ou allusion) à ma maman,(cf ma conclusion) , elle fut une militante de base devouée comme ttes ses camarades.
    Marxiste je suis et je reste;ni le materialisme historique,ni la dialectique materialiste ne m’echappent, ni le fait que le capitalisme ne soit pas l’avenir, je pensais avoir ete suffisamment clair, cela vs a échappé.
    Vs faites aussi ref à mon charme et à mon intelligence, vs êtes un homme de goût!!!!
    Désolé de vs contredire sur votre dernière appreciation;je ne suis pas un “travailleur acharné” mais plutôt un mec qui fonctionne par instinct, “de classe”, bien sûr, seul le fric que j’ai pû tirer à mes toliers m’animais,rien que le fric!!!et surtout, leur en prendre un max!!!
    Jamais, quoi que vs pouvez en dire, je n’ai voulu vs donner de leçons, croyez-moi, jamais.Dussais-je vs le rappeler, j’ai bcp de consideration pour vous.
    Mais bien peu pour les dirigeants du PCF.

  47. René, surtout pas le “front de gauche”attention à ce Melenchon dont le seul objectif est de bouffer le Parti, soit ses bras sont un peu courts pour y parvenir, mais attention ,c’est un mec qui a passé sa vie ds des maguouilles, attention, et ce n’est pas une leçon mais juste une mise en garde,.
    Attention à ce mec dont certains (ds le Jura ,pas loin de chez moi, les uns s’en souviennent)oû il sevit ds ses vertes années ,se rapellent de son opportunisme carrieriste.
    Faites gaffe à ce mec qui, comme les autres politiciens, n’a jamais bossé.
    Tu parles, Sénateur à 35 piges, elu sur du billard pour que lui et sa tendance au PS soient bien calmes avec Linneman et Dray, de la “gauche”du PS.
    Juste un rappel bien perave, c’est un ancien Trotsk.

  48. Je suis tjrs de ceux, et c’est historiquement, ou plutôt chronoligiquement efficace de demontrer la contribution historique de l’Armee Rouge ds la Victoire des Allies sur les Nazis, et à quel prix!!!!
    Stalingrad, …à quel prix….des dizaines de milliers de morts….Arretons de compter.
    Surtout, les consequences qui firent Teheran et le reste et…cette decision de decider du debarquemeent et surtout, l’aide financière des amerloques aux soviets votee par le Senat en 1942..
    Oui, je sais, c’etait juste le fruit d’un rapport de forces dont l’explication de celui-ci etait attendu , par ailleurs ds les pays occupés.

    Les Americains, bonnes âmes, savaient depuis 1933 que les Juifs et les Communistes étaient des ennemis à abbatre.Voire ,à exterminer et ils le furent bien après car il faut bien le dire, et si des accords diplomatiques etaient intervenus bien plus tôt…. “ils auraient pût peser sur les massacres”

    Pourquoi avoir attendu si longtemps pour intervenir si ce n’est la realité de l’avancée de l’Armée Rouge bien sur, ce fut le rapport de forces,Putain , les Rouges avancent, et vite, allons debarquer en Europe, sinon les popovs vont tt ns prendre.

  49. Mon cher jmp, Menenchon n’est pas à lui seul le Front de Gauche. Cette nouvelle formation de gauche regroupe des femmes et des hommes qui défendent des valeurs qui, par le par le passé, ont été synonymes de progrés social et de démocratie. Et puis, ce qui est nouveau et de bon augure, selon moi, c’est qu’elle a coupé le cordon ombilical avec le parti socialiste. Cela ouvre des perspectives nouvelles susceptibles d’aboutir à des changements profonds. Il ne s’agit plus de gérer les affaires de la bourgeoisie française, mais de s’attaquer aux racines du mal, à savoir limiter dans un premier temps les abus d’une caste de priviligiés qui vit de l’exploitation du travail humain.
    Les salariés et d’autres catégories sociales mènent des luttes multiples et diverses afin qu’il soit fait droit à des revendications légitimes. C’est dans ces luttes, à la base, qu’il faut construire une union suffisamment forte pour résister à toutes les épreuves, une union qui ne puisse pas être détruite par le retournement de quiconque. Ainsi, il deviendra possible de promouvoir les changements nécessaires et d’obtenir les succès électoraux que ces changements impliquent.
    Les salariés, au sens large du terme, doivent prendre pleinement conscience de leur rôle, de la part de responsabilité qui leur revient dans la direction au niveau de l’entreprise comme au niveau du pays, de leur aptitude et leur capacité à assumer cette responsabilité.
    Naturellement, il est hors de question d’écouter les prêches d’un leader politique qui se croirait investi d’une mission divine dont l’objet serait de libérer le monde du travail de l’oppression.
    Vous le savez comme moi : “… il n’y a pas de sauveur suprême, ni dieu, ni César, ni tribun .. ”
    Quoi qu’il en soit, les ambitions, les règlements de compte et les intrigues qui caractérisent le monde politique ne peuvent être un frein à mouvement émancipateur puissant et déterminé.

  50. CONCOURS NATIONAL DE LA RESISTANCE ET DE LA DEPORTATION, réservé aux élèves des établissements publics et privés sous contrat.
    – classes de troisième de collège
    – classes des lycées d’enseignement général et technologique
    – classes des lycées professionnels
    – classes des lycées de la défense
    – classes des lycées agricoles
    Les élèves intéressés doivent s’inscrire auprès de leur chef d’établissement, avec lequel l’Association Nationale des Anciens Combattants de la Résistance a pris contact.
    Thème du Concours : “L’appel du 18 juin 1940 du général de Gaulle et son impact jusqu’en 1945.” A partir des circonstances et du contenu de ce texte fondateur, les candidats étudieront la portée de l’appel du 18 juin, ainsi que les engagements qu’il a suscités en France dans l’empire français et à l’étranger.
    Les membres du comité local de l’ANACR se tiennent à la disposition des élèves qui souhaiteraient participer à ce concours afin de leur fournir des informations complémentaires sur la résistance et le deuxième conflit mondial.

  51. Mon cher jmp, le 22 juin 1941, 129 ans jour pour jour après la grande armée de Napoléon, l’armée allemande, composée de cinq millions d’hommes, de 4.000 blindés, de 5.000 avions de 200 vaisseaux de guerre et de dizaines de milliers de pièces d’artillerie, pénètre en Russie sans déclarations de guerre. Les satellites du 3ème reich – hongrois, roumains et finlandais – participent à l’opération.
    Hitler, sûr d’une victoire rapide et définitive n’a pas prévu d’équipements d’hiver pour ses troupes. La wermacht, transie de froid, connaît ses premiers échecs. Devant Moscou son élan est brisé durant l’hiver 41-42. Il marque la fin du mythe de la guerre éclair. En novembre 1942, l’armée rouge passe à la contre-offensive devant Stalingrad. Après des combats acharnés, elle encercle 22 divisions allemandes et liquide l’armée d’élite du reich. Pour la wermacht, c’est le début de la descente aux enfers. Pour l’armée rouge, c’est le début de sa longue marche jusqu’à Berlin.
    En attaquant l’urss, les nazis ne mettait pas le régime seul en cause, mais une patrie, dont la défense était assurée par le gouvernement. Le régime lui-même, en dépit de certaines exactions et du passé encore proche de la collectivisation forcée, se révélait puissant. Il avait modelé une génération héroïque de jeunesses communistes. Il ranimait l’attachement des ouvriers, se ralliant des opposants, jusque là déportés ou internés. Bref l’union soviétique donnait, dans le drame, la preuve éclatante d’une cohésion progressivement retrouvée. L’Allemagne avait trouvé un adversaire à sa mesure et des limites à sa domination.
    Ne nous voilons pas la face, c’est l’union soviétique et l’armée rouge qui ont gagné la guerre. Le dernier mot à François Mauriac ; ” L’armée rouge, disait-il, elle est rouge, rouge de tout le sang qu’elle a versé pour défendre une civilisation qu’on l’accusait de vouloir détruire.”

  52. René et JM,en septembre 1965,convaincu par le dernier paragraphe du rapport de Waldeck Rochet:”ce qui est décisif,c’est la lutte de masse”,paru dans l’Huma,je me battis(non sans mal)dans la cellule du centre du PCF et dans le cercle du lycée Turgot des JC pour que nous votions ce soutien à la candidature de Mitterrand,dès le 1er tour des présidentielles.
    Trois mois plus tard,entre les deux tours des présidentielles,me rendant compte que j’avais été abusé par ce dernier paragraphe,je rompis avec le PCF.Tout ça pour dire que la lutte de masse,ça ne se décrète pas et que ça sert souvent
    de justification à un ralliement opportuniste!

  53. Si ma mémoire ne fait pas défaut michel, le PCF a appelé à voter Mitterrand au premier tour des présidentielles de 1965. Il n’a pas présenté de candidat, ce qu’il aurait dû faire à mon sens. C’était l’époque des premiers pas de l’union de la gauche. En 1965 également furent signés les premiers accords avec le PS aux municipales à l’échelle de la région parisienne. Il y eut donc dans Paris et sa région des listes communes. PC-PS.
    Je suis d’accord sur le fait que la lutte de masse ne se décrète pas. Il faut que les conditions soient réunies pour cela.

  54. Suite aux manifestations “la vie d’usine” ayant lieu à la médiathèque et notamment la conférence du 14 novembre qui avait pour titre “Mémoire d’usine, mémoire d’homme” avec pour invités Jean-Pierre THORN, André LEJARRE et d’anciens ouvriers de l’usine Alst(h)om. ( a laquelle malheureusement aucun élu n’avait pu être présent) on peut écouter une émission sur radio aligre:
    http://www.liberte-expression.fr/?p=510

    vendredi 4 décembre à 19 h à l’auditorium de la médiathèque projection du film de Jean-Pierre THORN “Le dos au mur” sur la grande grêve de l’usine Alsthom de Saint-Ouen.

    ” Plus qu’un manifeste, Le Dos au mur est surtout une oeuvre cinématographique subtilement conçue qui apparaît aujourd’hui comme un formidable document historique sur la fin des années 70 et ce qu’elles portèrent comme utopies, conquêtes et désillusions.”

    Dommage qu’il n’y ait pas de pub pour cet évènement mais espérons que quelques élus pourront se libérer pour cette soirée malgré les problèmes qui les agite en ce moment.

  55. A M’Fainz.
    Te souviens-tu du nom de ce prof de gym de Turgo qui representait, ou le pcf ou son syndicat à la xieme commission du Plan, il était Audonien et etait un pote de mon pére???C’etait à ton époque.
    Guimier, il me semble, mais je suis pas sûr.
    Merci
    merci.

  56. Je m’excuse d’intervenir cher jmp .. mais c’était effectivement Jean Guimier .. qui assumait aussi des responsabilités au sein de la fédération nationale des offices municipaux de sport avec ton père, lucien belloni et valade, président du rowing club.

  57. Michel, bien sûr que ce raliement était opportuniste, et c’etait tellement vrai que ns etions qques’uns aux JC surtout chez ceux de ma generation, élevés que ns fûmes au lait anti-socialiste à ns poser cette question de l’alliance, ou programme commun.
    J’avais 16 ans, mais je posais des questions.La réponse de mes dirigeants ou de nos ainés de l’époque fut la suivante:l’union,c’ est la volonté des masses, prenons le pouvoir, et après ns boufferont les socialos car ns sommes le parti de la classe ouvrière.
    Alors, ns sommes partis en lutte pr faire en sorte que le” Programme Commun de la Gauche soit signé, ben voyons.
    Ns vîmmes le résultat.
    En clair, on c’est fait mettre!!!! et je l’ai tjrs en travers comme bien de mes amis.
    Ma mere me dit souvent que Mitterand declara a un congres de l’Int Socialiste qu’il avait reussi à reduire le PCF.
    Ben oui, et il reussit à le faire.
    Sauf que lui, il y parvînt.
    J’eusse préféré que le PCF y parvînt avt lui comme bcp d’entre ns.
    Dès lors,je fus un militant discipliné et je me suis battu pour ce programme commun de gouvt et ce jusqu’en 78 oû celui-ci fut dénoncé par Marchais à son retour de vacances en Corse, declaration pr le moins intempestive, genre, on est les plus forts et on emmerde les autres, alors que dire???Les masses s’en souviennent!!!!
    Ben je me suis cassé et je me suis occupé de ma Gueulle.Et merde à Marchais, à cette époque, ns fûmes un paquet à ns tirer.
    C’est sur ces bases que je suis devenu anti -Pc, car ns fumes roulés ds la farine pr des raisons d’appareil, et les appareils m’emmerdent et m’emmerderont tjrs.
    J’ai rencontré ds ma carrière prof bcp de mecs, de gds dirigeants de boites ou de gds professionnels de la Com ou du Conseil aux entreprises; la plupart d’entre eux etaient des fils ou des petit fils de Communistes.
    Putain, quel gachis!
    Imaginez un peu; les parents de Minc, qui créèrent un Hopital FTP, les gds parents de S.Richard futur PDG de france telecom, et bien d’autres dont les noms vont me revenir.
    Voyez ts ces intellectuels, les Dessanti, Prenant, Courtade, et ts les autres, Hervé,
    et ts leurs camarades, et c’est juste ceux dont je me souviens instatanement.
    Putain oui, quel gachis.
    et Daix, et Robrieux et les compagnons de route…… dont leurs noms ne doivent pas etre cités de façon à ne pas leur nuire.
    Ns sommes passés à coté du plus gd truc de l’Histoire de France .

  58. Je suis tjrs en contact avec des anciens des jc de cette époque.
    Pr ceux qui comme moi n’avait pas fait d’etudes universitaires, ce fut très difficile, il fallait faire nos preuves et ns les firent, mme à devenir pr un tps des collaborateurs de classe pr ns faire une entrée la dedans. Ce que ns firent, en balisant nos cv , ce qui ne fut pas facile.
    Ce que je sais de tt ces mecs qui comme moi entrerent ds la “Production.”, ils reussirent tous à ce faire des “places” ou à avoir des activités ds lesquelles ils n’urent à exploiter personne.
    Voyez nos activités , aucunes d’entre -elles ne consistent à exploiter qui que ce soit, ns n’exploitons personne car ns n’avons pas de salaries.
    cela me gene de devoir donner des explications car vs n’avez pas la connaissance des difficultés des petits dirigeants que ns sommes, sans salaries.
    Ne pas avoir de salaries est un choix, celui de rester fidele à nos conviction de “socialistes”, nos affaires se font en famille.
    et que pr faire de la croissance, il faut embaucher, c’est la triste loi de ce système
    alors, si on embauche un salarié, on devient une ordure.
    Ns avons choisit de n’embaucher que des “associés”dont l’actvivité est liée à leur résultat.
    C’est pas mal, non.
    Tu bosses bien, tu prends, sinon, tu pars.
    C’est la regle ds ce système , le systeme capitaliste.

    PR

  59. JMP,c’était bien Guimier(il avait obtenu une piscine minuscule dans les sous sols de Turgot).Il était le représentant officiel du PCF dans les manifs sportives comme plus tard Michel Zilbermann(lui,bien de S.O.:prof à Jaurès et plus tard à Michelet;avant de devenir inspecteur d’éduc.physique à Paris en 1981!En plus excellent bridgeur….).Je ne me souviens pas que Guimier était de S.O.Je crois qu’il était du coin de Bagnolet.Je me renseignerai samedi au repas des anciens turgotins!Demande à Jacki Calv.,il est passé aussi à Turgot.Moi,je n’ai jamais eu Guimier comme prof!

  60. Ns, on allait au collège, puis au lycée Blanqui, ou j’ai passé mon bac.
    j’ai des doutes sur ce que cela signifie aujourd’hui sur st-ouen.
    Le bachot, c’etait le bac,le resultat lié aux conaissances exigées par le Ministere pr intégrer une fac.
    Et aller au delà…….
    aujourd’hui, je crois que si je ne vais pas en fac, je vais contrarier les statistiques de” le chomage doit baisser”!!!!!
    Meme si je suis francais tt en declarant que je ne le suis pas, je vais faire en sorte de foutre la merde ds des statistiques qui sont deja mauvaises

  61. Chez nous, ds notre bled de merde,on s’efforce, et on s’efforcera tjrs, car on à de la place, 300m2, on peut s’efforcer pendant un moment, et on emmerde Besson.
    je n’ai pas de connaissance pour cacher qui que ce fut, mais pr envisager de cacher qui que ce soit, j’attends les gendarmes.

  62. Bien sur; mr le Mininistre, depuis des generations, nos morts sont enterrés au cimetiere d’Anrosey, commes les morts de nos amis des villageois comme ns.
    Mr le ministre, laissez-nous le droit d”’honorer nos morts autant que ns le voulons.

  63. Mon cher jmp, vous me faites un peu rire car vous avez l’art et la manière de falsifier l’histoire contemporaine … qui n’en a vraiment pas besoin !
    L’échec du programme commun n’a absolument rien à voir avec les corses et encore moins avec Georges Marchais, qu’apparemment, et comme beaucoup d’autres, vous ne portez pas dans votre coeur .. et vous avez tort – je ne développe pas, ce n’est ni le lieu ni l’heure.
    Le programme commun et par là même l’union de la gauche ont volé en éclats sur la question des nationalisations – je l’ai déjà dit ici.
    Le PS après une volte-face dont il a le secret refusa la nationalisation des filiales des grands groupes bancaires et industriels dont la nationalisation était prévue. Elle était donc vidée de son contenu. On procéda par la suite a des nationalisation en trompe l’oeil qui allèrent se perdre dans les ouates éternelles ! Fallait s’ y attendre …
    Les efforts du PC de l’époque pour unir la gauche se sont heurtés à l’incompréhension, pour ne pas dire plus, des dirigeants du PS. Le PC avait pourtant fait le maximum de ce qu’il pouvait faire. Après le “bide” de Gaston Defferre aux présidentielles de 69 qui obtint 5% des suffrages avec son “Horizon 80”, il a ouvert largement les pages de l’Humanité aux dirigeants socialistes. Jean-Pierre Chevènement, leader du CERES, un courant du PS, eut même droit à un éditorial.
    Etienne Fajon, directeur de l’Huma et membre du bureau politique, dont j’étais le secrétaire parlementaire et à qui je faisais observer que le journal faisait la part belle aux socialistes, me répondit : “Il faut les aider à sortir du trou et à s’affirmer.”
    Voilà la réalité que j’ai vécue au jour le jour.
    Alors qu’il y ait des gens dont les parents furent des militants fidèles et dévoués et qui ont quitté le parti pour faire une autre expérience, cela n’a pas le mérite de l’originalité. L’argent n’a pas d’odeur, dit-on, et on peut concevoir que l’on souhaite s’en procurer, quitte à couper le lien avec des idéaux qu’on ne partage plus.
    Je n’ai pas d’observation particulière à faire à cet égard. Chacun gère sa vie comme bon lui semble. Mais me vient tout de même à l’esprit – n’y voyez là aucune intention malveillante de ma part, c’est l’expérience – cette remarque, incontestablement frappée au coin du bon sens, de Richard Walpole, un lord anglais (1721-17 ..), riche propriétaire foncier , qui introduisit la corruption à la cour d’Angleterre et qui affirmait mordicus : “Tout homme est à vendre, il s’agit d’y mettre le prix.” !
    En bref, je me marre bien ici .. j’adore provoquer ! Et puis, si vous voulez que je vous raconte l’histoire contemporaine dans ses moindre détails, je suis à votre disposition

  64. Ce brave Guimier, il avait la particularité de marcher de long en large dans le pièce lorsqu’il parlait. Et dieu sait s’il parlait ! .. il était intarissable. Mais il faut dire à sa décharge qu’il connaissait bien le sujet. Le sport, et notamment le sport de masse, c’était sa passion.
    Parfait JANS, maire de Levallois, avait donné son nom à un gymnase de la ville. Patrick Balkany, qui lui a succédé, et son alter ego dame Isabelle, spécialisés dans la magouille en tous genres et proches collaborateurs de Francis le Belge, un empereur du milieu tombé au champ d’honneur de la maffia, ont débaptisé le gymnase, qui s’appelle désormais “Louison Bobet”, un grand nom de la petite reine, triple vainqueur des tours 1953-54 et 55 et champion du monde sur route professionnel 1954, à Solingen (Allemagne) . Ce fils de boulanger breton, né en 1924 à Saint Meen le Grand, donna au cyclisme français ses lettres de noblesse.

  65. Ah, cher René; bien sûr que vos propos sont malveillants comme le furent ts ceux des tenants de cette ligne, de votre ligne.
    Hors du Parti, point de Salut.
    Déjà, et je m’en souviens ,au sujet de ceux qui quittèrent le PCF ds les années 60 puis ds les années 70, quels déversements d’injures et déjà, d’attaques personnelles, de références à l’engagement des parents,
    rien ne change, tjrs le mme fiel.Eh bien, c’est dommage et je ne vs en veux tjrs pas.
    Je n’ai jamais coupé le lien, quoi que vs en pensez, et pouvez l’écrire.
    Sur le fric, je ne suis jamais vendu, vous en déplaise!!!
    Le peu de blé que j’ai pris, je l’ai pris “propre”, en embauchant, qd j’étais salarié , et en embauchant un max de jeunes Ingés sortis d’Ecoles comme ds ttes les SSII(boites d’informatique) car seule l’embauche génere de la croissance.
    L’argent, comme vs dites n’est jamais que la conséquence de résultats, généralement bons,et qui se traduisent pour les parties (2) comme étant la conséquence d’ un contrat d’une activité ou d’un travail lesquels(résultats) ne sont jamais, à priori, “du billard “.
    Vs n’avez aucune connaissance du monde l’entreprise “privée” si je crois m’en souvenir, ce n’est jamais de “la tarte”, croyez-moi.
    Jamais, jamais je ne me suis positionné sur des attaques personnelles.
    Peut-être sur le Stalinisme, mais qd vous annocz vs-mme porter de l’intéret sur la période 1923/1953 ou 1954, oserais-je vs rappeler que 1923 ou 1922 fut la mort de Lénine et 1953, si je me souviens celle de Staline.
    René, restez cool, usez, et abusez de ts les éléments politiques, historiques et… tt ce que vs voulez, mais laissez mon père dormir en paix, je sais qu’il fut votre ami, mais ne vs servez pas de cette Amitié pour me rentrer ds le lard car c’est …bas…!
    N’empèches que j’ai tjrs pour votre passé et pour l’homme que vs êtes bcp de considération.
    Je ne suis pas animé par la haine.
    Seuls les faits m’intéressent et ils sont tétus.

  66. M’Fainz, je crois que sur Guimier, grace à la contribution de René, ns sommes en phase, car ns parlons bien du mme mec, soit, un mec engagé et dont l’éloquence, et quelle éloquence, le disputait souvent, et j’ai pû m’en rendre cpte comme le dit, René , au fait que souvent il marchait de long en large, comme Bonaparte, si je ne me trompes.Toi , prof d’histoire, peut le confimer, s’agissant du petit Caporal pour la p’tite histoire.
    Je me souviens , lors de “réceptions à la Mairie”,(ou j’étais invité comme représentant des JC) et non comme le fils de mon “papa” d’un type grand, bien porté sur ses jambes et dont la culture et la brilante éloquence, donnait le change ds les Salons de la Mairie, oû souvent sévissait aussi un Avocat “que tes parents ont connut et qui s’appelait Camuri, je crois me souvenir qu’il habitait rue Amilcar, lui aussi , m’a donné l’envie d’apprendre et de connaitre.Ce mec avait un bibliotheque qui me faisait réver; car il me fit l’honneur de me recevoir qd j’étais jeune militant.
    J’ai aujourd’hui, sinon la mme; la mienne, forte de 1200 bouquins lus pour l’essentiel d’entre-eux ds mon salon.
    Oui, c’est grace à ces rencontres que je fis sinon, mes universités, mais que j’ai pu acquérir ces quelques connaissances qui m’ont bien aidé à me “culturer”, et à aller voir ailleurs, car je n’ai jamais caché que tt ce que j’ai appris , je l’ai appris grace au PCF.et aux gens que j’ai pû renconttrer grace à lui.

  67. On peut dire que les”grandes manoeuvres”continuent!Dans”les questions du mercredi”posées par France Inter et Le Monde à J.L.Mélanchon etD.Cohn-Bendit,on a pu entendre:
    J.L.M.:”j’ai une proposition à faire à Daniel Cohn-Bendit.Au premier tour,le Front de gauche et les Verts y vont chacun en autonome et au deuxième tour nous nous entendons.
    Nous pouvons passer un accord préalable.Mais à une condition:pas de Modem.”
    D.C.B.:”Je ne veux pas d’accord sur le dos du PS.Et je ne suis pas pour l’exclusion du Modem.La force politique qui arrive la première dans une région aura la tâche de fédérer.”

    Bcp de “je”,”je”…les militants du FdG ou d’Europe Ecologie ont-ils leur mot à dire de cette salade électorale?

  68. Je n’ai pas appris dans quelle commune Guimier résidait.Grâce à René,j’ai pu apprendre à des militants du PCF que le stade portant son nom avait été débaptisé!!

  69. M’FAINZ, putain ,c’est pas facile à écrire, en majuscules.
    Jamais, pr tous les tracts que je fus amené à écrire,et j’en ai ecrits qqu’uns, ds ces années fin 60 et début 70, jamais je n’ai écrits quoi que ce soit, te concernant perso, jamais, ni concernant Serge .F., qui partit ailleurs et qui fut sinon un Maitre, pour le moins un ainé qui m’apprit bcp de ce qu’un militant devait connaitre, et ce pendant longtps , pendant plusieurs années.
    Merci, Sergio.Tu ns manques, et pas qu’un peu.Quel gd militant, et quel exemple!!!!
    Pour revenir sur cette époque, comment ne pas penser à Daniel Gr., fils d’un Croix de Feux, et.qui eut les couilles d’aller “s’établir”, si j’ôse le dire chez Delachaux, à Gennevilliers, après avoir été “permanent” et bidonné son cv pr devenir un dirigeant syndicaliste, là, c’est de la gde Classe!!!, et tjrs fidèle, ds ces années, à son Parti, pas mal, non!!!!
    Qu’est devenu Daniel????
    Si je me souviens, il devint permanent à la “section du travail en direction des immigrés, “auprés du “CC”, je ne l’ai jamais revu.
    Michel, ce mec doit avoitr ton age et peut-être te souviens-tu de lui???
    Ah, Daniel, c’était de la très grosse camme, un homme de Masse comme ils disaient, et quel homme de masse.

    Je suis de ceux qui connurent l’époque ou on disait, que si on ne discutait pas avec les fafs, mais qu’il fallait les tuer, on devait considérer aussi qu’il en était de mme avec les “gauchistes”.
    je n’ai jamais été ausi nul…. car à défaut de partager leurs lignes, mme quand j’avais des doutes et j’en ai eus, des doutes, j’avais de l’estime pr cette capacité qu’ils avaient, ces “gauchos”, à s’en prendre plein la tête, et ils ‘en sont bien pris.

  70. Qd je te parles de guimier, bien sur que je le connais, je voulais juste ton assentiment de “juste” sur ce blog, car tu es un juste, ou pour le moins, un contributeur “ardent” et efficace.
    moi, je ne suis qu’un occasionnel, et c’est bien ds la forme que je donne à ce que je veux que soit ma vie, juste des occasions, le reste, ne me concerne que très peu, les mises au point, relatives à l’histoire de ce que “René” considere comme attaché à sa vie sont très loin de ce que je peux considérer comme étant essentiel pour moi.J’ai du bol, j’ai des enfants et des petits enfants, qu’on me pardonne!!!!! je souhaite aussi me faire cramer, donc, pas de trace de ma petite personne.

  71. m’fainz, juste pour dire; mon petit fils, Alexis Porte, à intégré Carnot depuis Septembre.Son seul intéret, se sont les filles, il aura 14 piges au Printemps, vive la vie….

  72. Daniel Gr.travaillait à la Saviem lorsque j’étais à la JC de St-Ouen.Après sa fermeture,je l’ai perdu de vue.S’il est devenu permanent,le PCF lui devait bien(vu la provoc qu’il a aidé à monter et dont il se vantait contre V.O.,l’ancien nom de L.O.avant 68).J’ai revu son nom,plus tard,comme responsable CGT chez Chausson à Asnières ou Gennevilliers.Il avait une soeur et mon frère m’a parlé d’un de nos meilleurs camarades de l’époque:Bont. qui travaillait à La Courneuve et était maire de Montereau(je crois)à la fin des années 70 ou au début des années 80.
    Tu m’apprends qu’il était “fils d’un croix de feu”!Ils avaient été marqués par un de leur prof à Fernand Hainaut,Duchemin qui les entrainait à s’interroger sur l’exclusion de Marty.Avec Pierre Toubh.et André Sal. peut-être Cl.Chout.(nous étions un peu plus jeunes qu’eux)ces “interrogations”nous marquèrent également et me permirent,avec d’autres expériences de ne plus croire en”l’infaillibilité”du parti!
    Je me souviens également d’un autre camarade(Méziane je crois)qui habitait vers la rue du Landy qui nous raconta le 20 octobre 61 et avec qui nous fêtâmes la fin de la guerre d’Algérie dans un restau algérien du Bd Victor Hugo qui vient de disparaître pour laisser place aux constructions neuves entre la gare RER et les docks.A l’époque,c’était entre Saviem et Labinal!
    Comme quoi l’évocation de souvenirs d’un demi-siècle,nous ramènent à la transformation du tissu urbain que connaît notre ville.

  73. Michel, j’ai vu Daniel Grazon il y a quelques mois au service archives-documentation de la ville. Il est toujours à Gennevilliers. Il préparait un bouquin sur la Résistance et prenait des notes sur les résistants de saint-ouen. Il est en forme apparemment et, si j’en juge par ce qu’il m’a dit, il s’est éloigné du pcf.
    En ce qui est du maire de Montereau, il s’agit d’Alvarez, qui fut secrétaire du comité de ville. Il s’était mis en ménage avec Madeleine Gerbelli, qui fut maire-adjoint de Saint-Ouen au début des années soixante. Ils étaient par la suite partis en Dordogne. José Alvarez est mort il y a quelques années. Pas de nouvelles de Claude Chouteau. Il y a une dizaine d’années, peut-être plus, il est parti à Aubervilliers avec Ralite où il devait s’occuper de la culture.
    Vous êtes une génération qui a marqué l’histoire de saint-ouen … bravo les ex JC !

  74. Mon cher jmp, vous êtes très sympathique, mais je vais vous décevoir. En effet, je n’ai pas de ligne. J’en ai seulement une au pays qui me sert quand je vais taquiner le poisson sur les rives du Lot.
    Je vais être clair mon cher ami. Les divergences et les désaccords qui animent les dirigeants des partis politiques ne m’intéressent pas outre mesure. Moi, ce qui m’intéresse c’est le mouvement. Les hommes indispensables, vous le savez comme moi, il y en a plein les cimetières. Ils ne font que passer et leurs noms comme leurs oeuvres, s’il y en a, vont se perdre dans la nuit des temps !
    J’ai une conception du monde scientifique parce qu’elle s’appuie sur l’idée fondamentale que les changements dans la nature, de même que les transformations de la société, ne se produisent pas n’importe comment mais selon des lois générales. La liberté de choix et d’action des hommes ne consiste pas à nier ces lois ou à refuser de les prendre en compte. Au contraire, c’est en les découvrant qu’ils peuvent élargir toujours plus le champ de leur intervention et accroître son efficacité. Le développement historique a aussi ses lois, dont la connaissance permet aux hommes d’agir sur leur destin en pleine conscience et donc avec plus d’assurance. Mais, à cet égard, vous devez être d’accord avec moi car je crois comprendre que vous êtes toujours marxiste. C’est le plus important !
    Mon cher jeannot, permettez-moi de vous faire observer que, contrairement à ce que vous indiquez, j’ai travaillé 22 ans dans le privé.
    J’ai débuté à 14 ans comme apprenti-mineur. J’ai travaillé aux houillères du bassin d’aquitaine (Carmaux-Decazeville). J’ai participé aux grandes grèves de 1948, où nous avons vécu en état de siège (rassemblement de plus de trois personnes interdit !) . Monsieur Jules Moch, ministre de l’intérieur, socialiste de surcroît, nous a réservé un traitement de faveur. Il a envoyé l’armée et les crs. Mal lui en prit, car il nous restait quelques mitraillettes de l’époque de la Résistance et elles ont lâché quelques rafales. On peut le dire maintenant, il y a prescription.
    J’ai travaillé ensuite chez Vallourec, au laminoir. On y fabriquait des tubes pour pipe-line. J’ai quitté la mine parce que mon père est mort silicosé et mon oncle sous un éboulement… je ne voulais pas subir leur sort.
    La sncf m’a ouvert ses portes, elle m’a “viré” au bout de 7 ans. Membre de la direction nationale des jeunes cheminots, on m’a fait comprendre, à la suite d’une grève minoritaire, qu’il était de mon intérêt de débarrasser les lieux. Ce que je fis. Voilà en gros mon palmarès !
    Je n’ai donc pas été à l’école très longtemps. Je dois à la vérité de dire que c’est le pc, dont j’étais membre, qui m’a appris bien des choses, notamment à l’école centrale. Je lui dois beaucoup ! Staline avait de l’admiration pour le parti communiste français. Il disait souvent : “Le parti communiste français trouve toujours des clés nouvelles pour faire avancer l’histoire.” Vous le savez, on voue toujours aux gémonies le pcf. On lui porte des coups puissants Cela signifie, selon moi, qu’il est sur le bon chemin. Me vient souvent à l’esprit cette remarque d’August Bébel, leader au début du siècle du courant révolutionnaire du parti-social démocrate allemand : “Quand la droite m’applaudit, je me demande toujours quelle bêtise j’ai pu faire.”
    Enfin je vous signale que Maître Camurri, qui était un ami, est décédé l’an dernier. Avocat, il avait demandé à entrer dans l’administration judiciaire. Il avait obtenu un poste de substitut au tribunal d’Aix en Provence. Son épouse est également décédée.
    Salut jeune homme et profitez bien de votre retraite .. et sans rancune, j’aime titiller mes amis !!

  75. René,c’est plus tard qu’Alvarez.Il s’appelait Bontoux!Mais je connais mal le 77!
    Pour Daniel Grason,il me fit connaître en 61,Léo Ferré dans “y en a marre”et “les temps difficiles”.Il m’a inoculé le virus.48 ans plus tard,je frémis toujours autant aux cris de révolte et d’amour de ce grand poète!Malgré tout ce qui a pu nous séparer,je ne l’en remercierai jamais assez…
    André S. était le fils d’Henri Alleg.

    JMP,pour ton petit fils…c’est de son âge sinon de son époque.Carnot c’est le must!

  76. au Cdt René,

    votre post a soulevé chez moi bien des souvenirs, comme cette apostrophe du Général le 18 juin 1940 : “L’espérance doit-elle disparaître?”.

    C’est en tous cas le titre d’une exposition inaugurée dimanche 29 novembre au Musée de la résistance nationale à Champigny.

    Pour ma part, j’espère bien que la Ville se procurera cette exposition et la mettra à disposition des associations de la Mémoire et autres organisations engagées pour le progrès social et les libertés.

    Elle pourra d’autant mieux le faire que le Concours national à destination des scolaires en sera le sujet.

    Pour cette période douloureuse, l’histoire donna raison à toutes celles et tous ceux qui se dressèrent contre ceux qui hurlaient “Hitler que le front populaire”, dont les arrières petits enfants aujourd’hui au gouvernement NS ou/et très prés furent de l’extrème droite étudiante dans les années 68.

    Mais visiblement NS, qui a découvert Guy Moquet récemment, leur a fait bénéficier de son immense (sans doute l’effet talonnettes) amnésie sélective.

  77. Bonne idée. On en a déjà parlé à l’ANACR. On pourrait pour le moins organiser une visite de l’expo à Champigny avec quelques classes du lycée ou du collège.
    Pour ma part, j’ai pris contact avec les chefs d’établissements à propos du concours national de la Résistance et de la déportation. Mais je n’ai pas encore de retour. Les membres du Comité Local de l’ANACR sont disposés à aider les élèves qui souhaiteraient participer à ce concours.
    J’en rappelle, à toutes fins utiles, le thème : “L’appel du 18 juin 1940 du Général de Gaulle et son impact jusqu’en 1945”
    Mardi 23 mars 2010 : déroulement des devoirs individuels au sein des établissements.

  78. M’FAINZ , René à raison, Alvarez fut Maire de Montereau , mais rien à voir avec Michel Bontoux qui doit etre ds tes “ages”.
    Bontoux fut mon chef aux jc de st-o, et quel chef ,gd brun, doué d’une très forte personalité, le verbe haut et qui ns encourageaient à bien bosser à l l’ecole.Si certains ont des nouvelles de Michel Bontoux, je suis preneur.
    S’agissant de José Alvarez, quel mec !
    J’ai le souvenir, et peut-être l’ais-je déjà écrit sur “les audoniens” d’une des dernieres manifs, “celle qui fut interdite “pr le viet-nan”c’était au moment des negociations de paix et oû je le vis nonchalemment adossé contre un mur,fumant une clope, moi, sortant du metro et lui d’un signe me disant de circuler, vite.
    Il était un permanent à la dir de l’org du Pcf et devait faire en sorte de ns surveiller pr éviter des degats, voire ns aider si besoin.
    J’ai bien connus et milité avec ses enfants,
    Danielle, l’ainée ,resp au bn de l’ujff “elle doit avoir ton age”, elle a par la suite ,épousé Daniel Grimberg,ancien de l’uec, un Medecin qui fut ds les années 90 resp 93 de l’Odre des toubibs.
    José a eut aussi un fils, José comme son dab, militant assidu des jc, plus jeune que moi, ardent militant des jc dont je me souviens bien.Il est aujourd’hui instituteur.
    Cest Mme Alvarez “dédée,”l’ex epouse de José” et resp cgt des salariés de la CCAS/EDF(le CE) qui fit embaucher mon épouse comme salariee en…72.. Les Alvarez et mes parents étaient potes.

  79. Zilberman, si je ne me gourres pas avait deux fils, l’un, l’ainé, rejoînt l’ujcmlf(chez vs) et l’autre, le cadet, les jc ,et si j’ai bonne mémoire, je crois bien que c’est moi qui l’ai fait adhérer.Bref.

  80. M’FAINZ, ton 79 relatif à l’infaillibillité du PC, me rappelle, s’agissant d’infaillibilté, aux “gallicans” du 19 éme, et je ne peux que me souvenir de Georges d’Arbois, Cardinal Archevèque de Paris sous Nap III gallican devant l’eternel qui refusat l’entrée de Not’Dame aux Communards
    poursuivits par les Versaillais et qui fut fusillé par la Commune.
    Ce mec, gallican qu’il etait fut parmis les votants du concile Vatican I de ceux qui votèrent contre et furent minoritaires contre “l’infaillibilité épiscopale”.
    Mes gosses descendent de ce mec là.
    Toujours ds la remise en question des infaillibles.

  81. Sur Claude Chouteau, je suis aussi en attente d’infos comme sur le dr Bremaud, qui,si je ne m’abuse exerce à la Courneuve, merci pr les infos.
    ils furent des militants desquels ns attendons de savoir ce qu’ils sont devenus.
    Merci.

  82. j”attends des nouvelles sur jean lefort dit jean-jo, puis aussi sur dominique Sanchez,
    et puis aussi sur les enfants de georges abbachis et sur ceux de tous ces elus de sto qui ne militerent jamais et dont ns sommes en droit de ns interroger. sur leur parcours, que devenez-vs ?????

  83. Eric Cantona le footeux : Etre français ce n’est pas chanter la Marseillaise ; être français ce n’est pas de lire la lettre de Guy Môquet ; être français c’est être révolutionnaire !
    M’FAINZ et jmp seraient-ils d’accord pour que nous préparions ensemble la grève insurrectionnelle ?
    Je sais que dans certains coins de France certains la préparent activement …

  84. jmp et René,vous m’avez obligé à faire des recherches.Bontoux,Jean Pierre(et non Daniel!)était maire de Mitry-Mory(municipalité PCF depuis 1925 sauf durant la révocation par Vichy)en 2001 et sans doute 95 car il est présenté comme sortant.S’il a laissé sa place en cours de mandat à un dénommé Dupont(brillament réélu au 1er tour en 2008),il a lui-même était réélu conseiller général au 1er tour en 2008 du canton de Mitry-Mory!Mille excuses pour avoir confondu Mitry-Mory(dont j’avais un mauvais souvenir en tant que crossman avec l’USMA)et Montereau…quand je vous disais que je connaissais mal le 77!
    Grimbert,je l’ai connu quand il n’était qu’étudiant en médecine.Félicitations pour ses brillantes réussites dans ses études et sentimentales(marier la fille d’un ancien secrétaire fédéral de la Seine-ouest!!!).

  85. A l’attention de jpm, Jean Lefort est maintenant en retraite après plusieurs années dans l’enseignement. Il a été professeur d’histoire au collège Michelet, rue du docteur Bauer. En sa qualité d’historien, il poursuit des recherches sur Saint-Ouen et a commenté sur une chaîne cablée le château de Saint-Ouen. Cet édifice construit par Louis xv111 pour sa maîtresse, la duchesse du Cayla, est devenu le centre culturel de Saint-Ouen avec ses écoles de musique, de thélâtre, de danse etc.
    Jean Lefort à deux filles. Toutes deux dans l’enseignement. Elles enseignent aussi l’histoire et la plus jeune a fait un thèse fort intéressante sur Saint-Ouen et la guerre de 14-18. L’aînée habite Orléans, elle est aussi professeur d’histoire.
    Dominique Sanchez, a quitté Saint-Ouen, il y a fort longtemps. Il a été journaliste et rédacteur en chef d'”Avant-Garde” le journal de la JC, puis du “Journal de Saint-Denis”. Il a été par la suite journaliste à “Libération” et au “Monde, je crois.
    Selon des informations pas très récentes, il aurait monté une boîte de com. Son père, Paul Sanchez, qui fut maire-adjoint est décédé il y a quelques années. Il s’était retiré à Saint-Pair, non loin de Jullouville , d’où il était originaire et où il avait une maison.

  86. jpm .. j’ai oublié Georges Abbachi, qui a maintenant 83 ou 84 ans est qui est toujours en très bonne forme. Sa fille et sa petite fille sont à Saint-Ouen. Je n’ai pas de nouvelles de son fils. Georges Abbachi m’a indiqué, il y a pas mal de temps déjà , que celui-ci avait crée une entreprise d’électricité à Romainville. Plus rien depuis.

  87. René,pour moi,préparer une grève de retraités je ne pense pas que ça gêne bcp les possédants et que ça prépare à une quelconque insurrection.
    Par contre,j’aime bien la définition du citoyen Cantona.Il est bien plus qu’un simple footeux ou un rugbyman du stade français,posant à poil.
    Oui,l’identité nationale c’est connaître et honorer l’Histoire des révoltes et révolutions qui ont jalonné l’évolution de la France (jacques,auteurs de la prise de la Bastille,de la journée du 10 août 1792,soldats de l’An II,canuts,révolutionnaires de février et juin 1848,communards,résistants)et de l’Humanité!Mais c’est aussi être prêt à soutenir tout mouvement,toute politique qui remettraient en cause l’ordre existant de domination d’une minorité sur la majorité….

  88. à René, Michel, Jean-Marie et François

    Contre toutes attentes ce blog, du moins par ses principaux commentateurs attitrés (Matéo, Fainzang, Taquet, JM Porte), devient un peu et par moment celui des (ex)communistes.

    Ils y dialoguent sans complexe, avec une certaine profondeur historique et des valeurs. Personne ne s’en plaindra (sauf pour certaine “longueurs” ou hors sujets).

    Evidemment, étant de cette histoire la, tout ceci à pour moi une résonnance. Tous ces noms ou presque me parlent puisque j’ai côtoyé beaucoup d’entre eux et été l’ami de quelques uns. Bien sûrs nous avons en commun aussi d’être, sinon des “natifs”, du moins des audoniens d’assez longue date (ce qui n’est pas le cas de beaucoup et notamment de plusieurs de nos élus actuels).

    Attention toutefois de ne pas sombrer dans la nostalgie même si beaucoup d’entre vous sont encore très « verts ».

    Amicalement

    Eric PEREIRA-SILVA

  89. Je vous prie de bien vouloir excuser ces digressions mais n’ayant pas la fibre d’un politicien lorsqu’on me questionne et que je connais la réponse…je réponds!
    J’espère que cette “nostalgie”du S.O. de notre jeunesse n’aura pas empêcher d’autres participants du blog d’intervenir sur des sujets plus actuels et surtout de s’engager dans le glorieux combat d’id-stg!

    Que voulez-vous les Parcigneau,bien qu’habitant ma maison,étaient trop jeunes pour m’apprendre quoi que ce soit!C’est,sans doute pour ça,que par la suite,j’ai été si maladroit avec les femmes…

  90. D’accord Michel, mais quand je parlais de grève insurrectionnelle, cela ne concernait pas uniquement les retraités … mais tout le mouvement ouvrier français. Lorsque je vais dans les établissements scolaires avec d’autres évoquer les évènements qui se sont produits entre 1940 et 1945, nous n’oublions pas de rappeler la part déterminante prise par la classe ouvrière à la lutte pour la libération du pays. J’apprécie beaucoup ce qu’a écrit François Mauriac à ce sujet: “Prolétariat, millions d’esclaves dont la maçonnerie et le grand patronat et chacun de nous, bourgeois avions creuvé les yeux, et qui tournaient pour nous la meule dans les sombres villes. Là encore, il a fallu tomber au fond de l’abîme pour y retrouver l’espérance.
    Les martyrs rendent témoignage au peuple. Seule la classe ouvrière, dans sa masse, est restée fidèle au drapeau profané.”

  91. D’accord, pas de nostalgie, mais peut-être n’est-il pas inutile de procéder à un examen attentif du passé, sans s’appesantir longuement sur des évènements qui font partie de l’histoire de Saint-Ouen. Il y a, selon moi, des leçons à tirer de cette histoire, pour le présent et naturellement pour l’avenir. Beaucoup d’élus d’aujourd’hui ne sont pas audoniens de souche. Ce n’est pas une tare. Ils peuvent tirer de ce blog des enseignements susceptibles de les aider à affronter les problèmes auxquels la commune est confrontée.

    • je parlais du fait que nous étions de “vieux” audoniens et que certains élus (beaucoup quand même) découvraient la Ville. entre les deux il doit y avoir une “moyenne”.
      j’exècre la notion de “souche” qui me fait toujours penser à la chanson de Brassens ” les imbéciles heureux qui sont nés quelque part…”
      il faut évidemment des gens nouveaux avec un regard neuf. Là aussi c’est une question de dosage et d”équilibre.

      Eric

  92. Lu dans la presse … une loi datant du 26 brumaire de l’an neuf de la république, et toujours en vigueur, stipule que le port du pantalon est rigoureusement interdit au femmes .. alors mesdames à vos minijupes .. et vite !

  93. Eric, messages reçus; 95 et 99.
    Rien à ajouter aux réponses de René et Michel.
    Je tiens à les remercier d’avoir jouer le jeux, j’ai eu bcp de plaisir à échanger avec ces Camarades(c’est un joli nom… tu sais…), mme si souvent mes propos étaient “provocs”, j’ai pr ces deux Messieurs un gde estime et je voulais qu’ils le sachent.
    J’ai bien noté tes préoccupations éditoriales, j’allais écrire “électoralistes”, mais je dois me tromper.
    Allez, Salut les mecs.

  94. René,en 69-70,j’enseignais au collège Victor Hugo,rue de Courbevoie, à Nanterre(à quelques centaines de mètres de la fac où des militantes de VLR allaient donner naissance au MLF).Le Principal,Gérin,interdisait aux collègues femmes de venir en pantalon.Je ne pense pas qu’il évoquait cette loi du consulat mais il la faisait appliquer!

  95. .Attention, René, S’agissant de ton 100 de et du port du pantalon,je me vois ds l’obligation de te rappeler le souvenir de Jeanette.V, qui n’était pas du tt une adepte, et qui condamnait de son seul titre de compagne du SG,le port d’icelui.
    Revoyez les textes de notre organisation à l’époque oû Jeannette régnait contre “le pantalon” voyez, D.Desanti, A.Kriegel, A.Herve, D.Glaser et ttes celles qui furent les victimes et qui se foutèrent de l’Ukase de Mme la Compagne du Secrétaire Géneral, ttes ces intellectuelles quitterent le Pcf sur ces “mmes conneries” et surtout contre le fait que Jeannette dont chacun se foutait ,puisse condamner le droit à la contraception.Les faits furent tétus.Sans commetaire.
    Vive ID STG.Je suis tres veul….

  96. Ah, René, vieux soldat, c’est tjrs ton truc, les gonzesses, bien t’en soit.
    Tu fais ref au 26 Brumaire qui fut qques jours apres le 18 et ou, le destin du Pays se jouat avec , contre ou en action avec ces corrompus (dont Bonaparte)que furent les futurs Directeurs, tu parles d’un coup d’etat de Merde, dont Julien , son frere présidait les cinq-cents, Murat déjà pret, et tant mieux,” pr faire sortir tt ce monde de là”, putain, merci Joachim,et Lefbvre qui ne connaissait que Bonaparte, quel coup d’état , tt était préparé, il s’agissait effectivement d’un coup d’etat.
    Et quel manoeuvre politique, enfin , consul , avec Ducos et l’autre dont personne ne se souvient du nom.
    , puis premier des consul tres tôt.
    Apres, c’est l’histoire qui decide.

  97. Il reste bcp de sujet pr ce fendre la G., avt la censure, car ns tournons en dérision tt ce qui ns rappelle cette sté ou tt draine le fric, soit ns en prîmes, ce qui était notre dû, juste une reconnaissance “argentée”, et je sais de quoi je parles, car je “leur” en ai pris un peu, mais tt m’etait dû.
    Le Capital et les intérets.Vs savez, qd on ne prends que …10, à 12 %de la Marge Brute, ce n’est tt de mme pas énorme, et ensuite, on emmerde tt le monde, et surtout, ces anciens Patrons, qui , eux se prennent le reste, cad, 88%, pr payer les salaires, et se gaver.
    Je suis de ceux, qui savent ce qui leur reste., quelle gavade!!!!!,
    Sans parler des taux de marge nette qui ferait se revolter ts les acteurs de cette industrie.

  98. Et les commercants, car,il faut bien le dire, qui vs annoncent, tt de go que les fleurs ne sont plus au mme prix à l’approche de noel.

    Il faut bien le dire, ces commercants ns font honte ., et que dire de la barquette ougisent 12 girolles et vendue 1 euros , celles de 20 grammes qui se vendait 1 franc bien av, c’est de l’arnaque…..

  99. jmp,post 104!
    Deux remarques si tu me permets:
    1)le coup d’état de Bonaparte qui mit fin à la première République eut lieu les 18-19 brumaire An VIII(9-10 novembre 1799) et non en 1800 comme la loi que je ne connaissais pas,citée par René.
    2)le 3eme consul Seyès était le plus important des trois.Directeur,il initia ce coup d’état avec Barras espérant utiliser la célébrité du Gal Bonaparte pour gouverner en sous main.On sait ce qu’il en advient…Il en fut de même pour Staline que Trotski,Zinoviev,Boukharine acceptèrent comme un dirigeant de transition pour éviter que l’un d’entre eux arrivent au poste de secrétaire Gal!Souvent celui qu’on pensait manipuler devint le maître.En sera-t-il de même avec Aubry?Fabius,Strauss-Khan et leurs lieutenants en feront-ils les frais?Gageons que dans les regroupements audoniens(visant la place de JR),il en sera de même à l’exemple d’Octave-Auguste se débarrassant de ses deux puissants rivaux du triumvirat Pompée-le-jeune et Antoine!
    Enfin Jean-Jo te dirait ça mieux que moi…

  100. Les ambitions personnelles ont souvent pris le pas sur les promesses électorales. Tous les dirigeants révolutionnaires se sont toujours, un jour ou l’autre, écharpés à l’envi. Il fallait absolument éliminer la concurrence. Mais il ne faut pas s’attacher outre mesure à celles et ceux qui postulent le pouvoir. Ils ont plutôt des défauts que des qualités. Ils aiment les platitudes, les louanges et les flatteries. Ils sombrent souvent dans la corruption et les prévarications. Quoi qu’ils fassent, ou quoi qu’ils disent, ils ne pourront s’opposer au vent de l’histoire. Je n’ai pas une prédilection particulière pour les porteurs d’écharpe, à quelque niveau qu’ils se situent. J’ai le sentiment que nombre de gens sont comme moi. A preuve le fait qu’ils ne se dérangent pas les jours d’élection. Ils sont blasés .. blasés des mensonges et des promesses non tenues !
    En l’état actuel des choses, je crains que la violence apparaisse comme la seule solution possible.
    Les partis politiques dits “de gauche” et les syndicats font preuve d’une mollesse excessive. Ils ne mobilisent plus et n’ont plus de perspectives. A chaque conflit social, ils recherchent un compromis avec le MEDEF ou le gouvernement susceptible d’être accepté par les salariés. Le courant révolutionnaire français s’est étiolé au fil du temps. Quand vous évoquez la lutte des classes, on vous prend pour un illuminé et si vous soutenez des agents en grève, on vous accuse de stalinien … Pauvres gens, s’ils savaient ce qui les attend !
    La situation qui prévaut aujourd’hui à Saint-Ouen est caricaturale. Une lutte sans merci semble être engagée dont l’enjeu est le fauteuil de maire. Cela fait rire et plaisanter pas mal d’habitants de la commune. Comment peut-on tomber aussi bas ? Les amis d’hier sont les ennemis d’aujourd’hui. Le parti socialiste, spécialiste des combinaisons malsaines, des coups tordus et des trahisons en tous genres, a rompu le pacte qui le liait au parti communiste, lequel fait toujours preuve d’une crédulité et d’une naïveté à toute épreuve. Il veut toujours refaire 36 ou 1945 en oubliant qu’en 1936 le parti communiste était sur une pente ascendante et qu’ en 1945, il pesait 28% des suffrages !
    A saint-ouen aujourd’hui, on ne sait pas de quoi demain sera fait … mais chacun fourbit ses armes !

  101. Mon cher jmp, tu nous parles d’un temps que les moins de cinquante ans ne peuvent pas connaître. Jeannette Vermesch n’est plus de ce monde. Maurice Thorez son compagnon, propriétaire d’un immense château dans le midi estimé à plusieurs centaines de millions et dont l étaient en or, est également parti pour un monde que l’on dit meilleur. Le couple, selon des gens dignes de foi, était plus que milliardaire et bénéficiait des largesses de Staline.
    C’était le temps béni où on pouvait lire sur certains murs de Saint-Ouen “Lefort à Moscou”.
    Car Fernand Lefort, comme les autres, bénéficiait d’une manne qui ne tombait pas du du ciel .. mais de Moscou. La capitale de l’union soviétique était un immense coffre-fort où puisaient tous les bolcheviks de la planète.
    Et Saint-Ouen dans tout ça ! C’était une ville industrielle en pleine expansion qui comptait de nombreuses entreprises, un club de foot professionnel, un kyrielle d’associations et les majorettes de Saint-Ouen, dites de Paris. Elles ont fait les beaux jours de la piste aux étoiles et ont parfois renforcé les claudettes de Claude François .. on les a même vues à New York ! Fallait le faire !
    Dieu a rappelé à lui tous ces affreux cocos. Ils brûlent aujourd’hui dans les flammes de l’enfer ! Qu’il en soit remercié. Ouf … on l’a échappé belle !!

  102. Du rififi au PS ! Lu dans la presse de ce jour. Abdelham BELKDAR, Membre du Conseil fédéral du PS, dénonce les multiples irrégularités qui ont, selon lui, conduit à la désignation de la liste emmenée par ABDELHAK KACHOURI, adjoint au maire de Saint-Ouen. Il dénonce ensuite le manque de sincèrité du scrutin en conseil fédéral qui s’est déroulé sans isoloir, chaque conseiller étant appelé personnellement à la tribune pour cocher son bulletin de vote au vu et au su de la direction. Il semble que Monsieur Bertolone, Président du Conseil Général et chef de file du PS dans le département, ait fait son choix. Il adoube des jeunes au grand dam de quelques anciens qui ruent dans les brancard ! On les comprend …
    Mesdames et messieurs, la course aux écharpes est lancée. La place est bonne et les candidats sont de plus en plus nombreux sur les plots de départ. Les bifteckards jouent des coudes pour être au premier rang.
    Pour le Front de Gauche idem. Les candidatures se multiplient. Monsieur Braouzec, président de Plaine Commune, se verrait bien tête de liste. Il bénéficie du soutien de la FASE, un goupuscule issu du PC, de Claire Villiers et de mademoiselle Clémentine Autin qui sort de l’anonymat à chaque consultation électorale et qui, manifestement, cherche un point de chute. La demoiselle était annoncée au municipales à Saint-Ouen, puis à Montreuil. On l’a renvoyée apparemment à ses chères études .. il semble qu’elle étudie toujours !
    On ne voit pas où sont les intérêts des ouvriers, et plus généralement de l’ensemble des salariés, dans ce capharnaüm. Pour tous ces politicards de seconde zone, ils comptent probablement pour quantité négligeable. La politique en France marche à l’envers, il appartient à celles et ceux qui créent les richesses de la remettre à l’endroit. Vive la dictature du prolétariat !!

  103. Bonjour,

    Ci-joint le tract que nous diffuserons dès 19 h place de la mairie de Saint-Ouen (93) et à l’entrée du conseil municipal de ce lundi 14 décembre.

    Sincères salutations,

    Pour le Dal Saint-Ouen

    Laurent

    xxxxxxxxxxxxxxxxxx

    DROIT AU LOGEMENT : QUE FAIT LA MAIRIE ?

    Avec l’intensification des conséquences sociales de la crise, de plus en plus de personnes sont confrontées au problème du logement : difficultés à payer le loyer, difficultés à accéder à un logement décent, risques d’expulsion… Face à ces sujets, l’Etat et les marchands de sommeil sont parmi les premiers responsables ; l’Etat affirme le droit au logement opposable mais en ne soutenant pas la création de logements sociaux et en n’obligeant pas l’ensemble des communes (notamment les plus riches) à en construire, il ne rend pas ce droit réel. En outre, il se refuse toujours à appliquer la loi de réquisition. Les marchands de sommeil quant à eux profitent du déficit de logements pour louer à des tarifs excessifs des taudis !

    Face à une telle situation, on pourrait penser que la mairie se donne les moyens de lutter pour le droit au logement et contre les marchands de sommeil. Or, nous constatons depuis plusieurs mois l’absence d’avancées municipales sur nombre de problèmes.

    Ainsi, le 29 juin 2009, le conseil municipal votait à l’unanimité la mise en place d’un dispositif contre les expulsions locatives ; nous avions soutenu cette initiative. Un mois après, le 29 juillet 2009, les employés de la ville muraient le 71 av. duCapitaine Glarner géré par l’OPHLM avec les affaires d’un des habitants mis à la rue ! Pourtant, l’adjoint au logement avait promis le relogement de cette personne en mai 2009. Depuis, aucune nouvelle des élus responsables des expulsions et du logement. Quelle est l’utilité du dispositif anti-expulsion si la mairie est incapable de se l’appliquer à elle-même ?

    Les mal-logés font face à des propriétaires laissant leurs immeubles sans en-tretien et à de véritables marchands de sommeil (17/19 rue Jules Vallès ; 21 rue Ras-pail ; 5 rue Lécuyer ; 9 rue Villa Biron…). Or sur ces adresses, les problèmes subsistent et les familles continuent à vivre dans la galère. Nous avons pu avoir des actions communes avec les élus face à ces pratiques, mais il faut aller plus loin et la mairie doit s’engager véritablement pour mettre fin à ces pratiques.

    Enfin, des familles sont demandeuses de logement depuis beaucoup trop long-temps, parfois même plus de dix ans ! Ces personnes recourent au dispositif de Droit au logement opposable (Dalo) mais celui-ci ne se prolonge que rarement par du relogement. Il n’est pas question que la ville se substitue à l’Etat mais on ne peut pas comprendre qu’elle refuse l’accès au logement à certains habitants. Nous demandons que les critères d’attribution de logement soient transparents et qu’ils prennent en compte la durée d’inscription ! A quoi servira-t-il de construire de nouveaux logements si les mal-logés en sont toujours exclus ?

    En octobre, nous avons demandé un rendez-vous à Mme le Maire afin d’avoir une réponse à ces questions, nous attendons toujours sa réponse et renouvelons notre demande !

    Droit Au Logement Saint-Ouen
    Permanences : 4e samedi de chaque mois,
    de 10 h à 13 h – salle Marie-Charlotte Mananga, place Payret, M° Garibaldi.
    Tél : 06 18 28 13 86 – dalsaintouen@altern.org

  104. M’FAINZ, mon 104 faisait ref au 18 Brumaire, ôserais-te dder de t’y reporter.
    C’est vrai, j’ai oublié Sieyes et non Seyes, corrompu comme ts les autres.
    Ce ‘bon” Bonaparte revint bourré du fric qu’il prit aux Italiens après une campagne réussie…., et il distibua à qui en voulait.
    Barras dû se taper la tete contre les murs car c’est lui qui envoya Bonaparte en Italie
    apres le 13 vendemiaire ou Bonaparte noya ds un bain de sang(plusieurs centaines de morts cannonés), une manif “royaliste” ou déjà Murat fut d’une aide précieuse.
    C’est grace à ce sanglant épisode qu’il fut qualifié de “général Vendemiaire” et que le cdt de l’Armée d’Italie lui fut confié(n’est-ce pas?).
    Qu’est ce que je dois faire chier tt ce beau monde!!!!!!
    Serais-je censuré????

  105. Pourquoi ton 112 , René.
    Allez, je vais faire le “naif”; qui a parlé du Chateau de Maurice ds le Midi, surtout pas moi.
    La propriété(“pas mal”) à laquelle fait ref René, se trouvait à Bainville en banlieue parisienne et pas à ST-O.
    Elle devînt le siège de l’école Centrale, puis fut vendue(qui récupéra le fric???)
    René, s’agissant du club de foot, tu dois pouvoir m’autoriser à dire que tout les municipaux voulaient se dépétrer de cette galère, car” il coutait ” un max, et Paulo, réussit à trouver une “solution”qui fut un bien pour les finances de la Ville.
    N’est-ce pas???
    Ah Paul, quel Florentin , c’etait le plus fort, les autres étaient de tt petits joueurs, quelle classe!!!
    D’aucuns le qualifiait de “danseur mondain.”Je l’ai entendu.

    Quel manque d’appréciation, avec le recul, ce mec savait nager ds tous les milieux, et tant mieux…, il fallait des mecs comme lui, pour aller voir comment ça se passait ailleurs.
    Les autres étaient des exécutants, sans états de …classe.
    Il fut le seul des “municipaux”, à accorder de l’importance aux JC.
    Ts les autres ns considéraient comme une force, sinon d’appoint, juste d’accompagnement, mais pas Paulo.
    Je lui adresse un gd hommage personnel.
    Ouais, j’aimais bien Paulo.
    Vs ne vs imaginez pas comment il se fit chier pour sortir en haut le Red-Star dont je ne fout.

  106. René. c’est bien vrai que tt le Mouvt communiste bénéficiait des bienfaits de la” Sainte Patrie”, et pas qu’un peu, sinon, point , ou tres peu de luttes, et c’etait la règle, sinon, comment assurer financièrement, car la Solidarité ne suffisait pas.
    Sauf,;d’apres ce que disait Rol ds les années 3o ,et après, la Solidarité jouait, aujourd’hui, c’est moins vrai, car il faut payer les traites , pour devenir probloc de merde.
    Ah, ces traites!!!, les banquiers ont maqué les pauvres.
    Ils veulent ts devenir proprios.
    Nonobstant les declarations de ce pauvre Thibault, c’est sur que les salariés ont peur de se syndiquer, mais s’ils se syndiquaient et que leurs revendications aboutissaient, pensez-vs qu’ils refuseraient de se syndiquer????
    Elle est ou la crédibilité de la CGT ds les services????
    Pourquoi ne pas y etre aller ds les années 80 ou ns le disions tous.
    Pourquoi croire encore et encore à l’industrie qui est morte..
    Voyez juste un peu, Cap Gémini, leader des btes de services en france vient de passer le cap d’avoir plus de salariés “on the World”? plutot qu’en France.
    Cp, vient de gagner un contrat chez Renault, entreprise chère au PCF, 180 ETP, emplois plein temps, un beau contrat.
    Ce contrat va créer 180 emplois en …….Inde, ces emplois seront pérénisés pendant 6 ans, c’est effectivement une délocalisation.
    Je me souviens qd je bossait ds cette boite et que ns gagniions des contrats, ceux-ci étaient réalisés en France.
    Voilà , on Mondialise, et tt le monde s’en branle.
    Je crois bien que mes Camarades dits “gauchistes” avaient raison, seule la Révolution changera qque chose, car face à leur truc, il faut leur présenter le notre, de truc,cad, “la Révolution”!!!!!!!!!!!!!!sinon, on est bien ds la Merde.

  107. ID STG, comment faire autrement que de taper sur ceux qui possedent du fric, je crois que serait un beau(bon) programme que de decider de prendre le fric qui dort, car il existe un max de blé qui dort, et de faire, de créer des lois pour peu que vs devinssent des députes (des faiseurs de loi)

  108. Juste un dernier message sur les boites de sondages.
    Sachez tous que les sondages sont fiables et ce depuis au moins 50 piges, les meilleurs Américains avérés, s’agissant des “affaires” , l’attestent en temes de business.
    Il se trouve que qqu’un qui m’est proche bosse depuis 30 ans ds ce contexte et chez plusieurs toliers, mais tjrs ds le mme bussiness,tjrs ds les enquêtes, comme ils disent chez eux, et pas nécessairement ds les enquetes d’opinions, donc c’est plus facile.

    les plus gros contributeurs de commandes sont les Partis politiques, et ce pour des sommes dont les montants depassent ce que ns , électeurs de merde, pouvons imaginer.(nos voix rapportent 11,63 euros)
    Ce sont plusieurs dizaines de millions d’euros qui sont balancés ds des études dont vs n’imaginez mme pas le type de questions qui sont posées .
    Ns sommes tous mis en etudes,les gds,les petits,les gros, les riches, les ruraux, les lecteurs, les joueurs de boules etc…..et puis aussi, les revenus, en termes de “panels”; theories de l’assemblage, tt cela est très “maths”,et c’est tellement vrai que Sarko en raffolles.

    VSne pouvez pas imaginer le fric qui entre là dedans, c’est du rêve, ils y vont tous, mme le PC et ca coute une blind.
    Alors qd apres les enquetes , et apres les avoir payees, car il faut casquer avt de paraitre,quels que soient les résultats, là commencent les difficultés à commenter.
    Ils casquent ts, c’est le meilleur boulot du siècle; sans tune, pas de resultats,cad, payé cash!!!!, du tres gd art ,car tt le monde paie.
    D’ailleurs, l’un d’entre eux, un de ces dirirgeant(spécialiste médiatique) vient de rejoindre, l’Elysée, avec une rem qui est de l’ordre de 40000e/mois; voir Backchich, sur le net.500000e/an, si cela ne servait a rien , on pourrait contester.
    Bye, bye…; et vive la………démocratie.

  109. Comment, voulez-vs que ns n’ayons pas , les uns et les autres, vocation, à ne pas voter.
    Démontrez-ns le contraire.
    J’ai l’impression de dire, ou d’ecrire comme un bourgeois avant la guerre, et qui ne sentais pas arriver le desastre.
    je pense, que ce Sarkosy apporte le desastre
    ‘moi, j’ai tt ce qu’il faut, un appart,une maison, et une bonne retraite,et j’ai peur pr mes gosses dont le President ne garantit pas l’avenir, c’est un mauvais President.

  110. Mon cher jmp, heureux pour vous que dame fortune ait frappé à votre porte. Moi, je n’ai pas d’appart ni de maison ni d’argent. Je n’ai qu’une modeste retraite dont je me contente, par la force des choses.
    Mais il faudrait peut-être cesser de raconter des inepties sur les uns et sur les autres. Blinville n’était pas à celui que vous citez. J’en parle en connaissance de cause, puisque j’y ai tenu des permanences. Mais bon .. tout cela est du passé. N’en parlons plus !
    Mais je constate, non sans regret, que la formule de feu le docteur Goebbels a fait école : “Plus le mensonge est gros, plus il a des chances d’être cru.”
    Moi, je suis reconnaissant à Staline de nous avoir sauvé la vie. Sans lui, celles et ceux qui le vouent aux gémonies aujourd’hui ne seraient plus de ce monde. Vous n’auriez même pas été une lueur dans les yeux de votre père. Nous aurions tous grillés dans les fours crématoires de la grande Allemagne et nos cendres auraient servi d’engrais dans quelque champ de choux de Haute Silésie …
    Soyez vigilants .. partout en Europe le fascisme renaît de ces cendres .. je vous plains tous sincèrement. Vous ne vous préparez pas des lendemains qui chantent !
    Je continue d’observer et je me marre ….. et je provoque … j’adore ça !

  111. Une fois n’est pas coutume mais j’aimerais souligner l’humanisme de l’UMP en général et de Besson en particulier…
    De quoi s’agit-il?Besson aurait supprimé(suspendu?)les charters de sans papiers haïtiens.De mauvaises langues prétendent que c’est suite à des mails de militants UMP audoniens(OD?MB?WD?…)et à un coup de fil de l’Elysée expliquant à Besson que les américains contrôlant l’aéroport de Port-au-Prince(ça rappelle les russes à Pristina en 99)empêchaient déjà certains cargos humanitaires(français,chinois ou autres)d’atterrir sous prétexte d’encombrement et de mauvaise sécurisation!
    Alors que les sympathisants UMP se rassurent,la décision de Besson n’a pas été causée par un rappel d’humanisme dû à un quelconque retour à ses démons de gauche mais tout simplement pour sauver la face.De quoi aurait eu l’air ce charter au milieu de tous ces cargos amenant vivres,secours et GI d’Obama…

  112. René je reviens avec du retard sur ton 109
    “Les gens sont blases des mensonges et promesses non tenues.
    Bien sur que c’est la verité, depuis le temps que je l’ecris
    Vs ne pouvez vs imaginez le nb d’electeurs potentiels de g qui ne votent plus; pourquoi????
    Comme disait Colluche, et je le redis,, a droite, on savait qu’ils etaient ts des enc….
    A GAUCHE? ON LE SAVAIT PAS!
    Rencardez-vs, et vs verrez,;sortez du cadre, du votre, celui de ceux qui sont politisés.
    Alors, vs vs rendrez cpte de la triste réalité, les electeurs attendent des preuves de l’efficacité des politiques ds leur vie de tt les jrs.

  113. Bien sûr, ne cptez pas sur moi pr remonter à st-ouen, je ne suis plus du tt concerné, et ce depuis 20 pigeset certainement bien largué au sujet des preoccupations de cette ville.
    ST-OUEN est une ville tres convoitée, par les promoteurs, il y a du blé à se faire pr les politiques de ts les horizons, et ils le savent.
    Juste un dernier truc sur les retraites des dirigeants et s’agissant de ce Proglio qui va desormais cumuler 2 fonctions, et pourquoi.
    D’abord, ce mec à passé 37 ans chez Veolia dont il a fait un “empire”et ou il est tjrs salarié comme dirigeant.
    A ce titre, et eu egard à son ancienneté, il est en droit d’attendre de cette boite une retraite dite “chapeau”, a laquelle Veolia cotise depuis des decennies de 750000 e/an; si ttefois ce Mr demissionne de cette boite, cette retraite est caduque et il ne peux plus en beneficier, donc, il reste President non executif, remunéré. 450000/e /an pr pouvoir la toucher qd il sera en retraite.
    C’est la seule raison du cumul, avec sa rem chez EDF,qui sera de….1,6 Milions/an.Cad, 3.4 fois la rem de l’ancien pdg.
    Dès lors qu’il fera valoir ses droits à retraite en restant bien sûr salarié, celle-ci, la belle
    retraite tombera ds son escarcelle.Si ttefois, ce mec n’est plus salarié de Véolia avt sa retraite, il est marron de 750000 e/an.
    Vs comprenez, des lors, pourquoi, il souhaite conserver les 2 casquettes.
    C’est une honte d’etat.!!!!!
    Je vais mme en rajouter une couche,.
    Pourquoi, Gadonneix, l’ex PDG, d’edf, à vu sa rem augmenter de 100000/e/an juste avt de ce faire lourder.et ce ,j’ai deja dû l’ecrire, juste pr augmenter sa retraite , car celle-ci sera calculée sur les 6 derniers mois, bénef; 75000/e/an de plus, car la retraite chez edf, c’est 75% des 6 derniers mois.

  114. Dormez bien, brave gens, Sarko veille sur nos intérets.
    Souvenez-vs juste d’un truc, qd il declarait avt d’etre elu, apres,….je voudrais tt simplement faire de …l’argent.
    Quelle grandeur!!!!, de Gaulle doit se retourner ds sa tombe.
    Pauvre Pays que le nôtre.

  115. Mon cher jmp, si les gens ne votent plus, et plus particulièrement celles et ceux qui votent à gauche, c’est parce qu’ils se sont rendus compte que la gauche n’a pas fait bouger les choses. Elle gère comme la droite lorsqu’elle est aux commandes du pays, hormis quelques mesurettes sociales qui ne remettent pas en cause le pouvoir de l’argent.
    La loi du profit est féroce. Elle reste le moteur de l’activité humaine. Si l’on veut changer la vie des gens, il faut une politique différente de celle qui est faite. Il faut procéder en premier lieu à la nationalisation de quelques grands groupes industriels et financiers et s’assurer la maîtrise du crédit qui permet de dominer le développement économique de la nation (voir le programme du Conseil National de la Résistance). En un mot, il faut en finir avec une politique qui enrichit les riches et appauvrit les pauvres. Ce n’est pas plus compliqué que ça !
    Mais pour les bourgeois, l’égalité est l’ennemie de la réussite. On comprend dès lors qu’ils s’efforcent de maintenir intact l’ordre social actuel.
    C’est aux gens de décider ce qu’ils veulent faire. Je n’ai pas la science infuse et je n’ai partant aucun conseil à donner.

  116. Intéresssant de relire mon post 5 ci desssus

    Devinette pour les Audonautes

    La crue de la Seine 2010 envahit les terrains des Docks.

    Jean Emmare et Jean Laperche en difficulté dans une barque tombent à l’eau ?

    Qui vient à leur secours ?

  117. René qui fidèle à la petite reine a troqué son vélo pour un pédalo.Je rappelle que sous la Révolution,notre commune entre Mont Marat et Franciade s’appelait Bains-sur-Seine.
    Le Conseil municipal pourra voter la création d’un corps de gondoliers municipaux.Une façon originale de contribuer à la lutte contre le chômage surtout si gondoles et navettes sont construites dans des arsenaux municipaux édifiés sur le radoub des docks!
    Soucieux de lutter contre la pollution les Verts du Cons.municipal ont exigé que les navettes ne soient mues que par trois forces:musculaire,éolienne ou de traction animale.

  118. Les “accros” du blog :
    sur 1 467 commentaires à ce jour sur soignetagauche.fr, trois nominés qui en totalisent ensemble 861 (58,9%) !
    Dans l’ordre alphabétique François, Michel et René.
    Trois questions aux blogeurs de base :

    – Quel est selon vous le tiercé dans l’ordre ?
    – Quel est le fil rouge invisible qui les relie entre eux ?
    – Quel est le pingre, parmi eux, qui n’a toujours pas versé son obole pour soutenir ce média citoyen qui lui évite pourtant une coûteuse thérapie ?

    A vos claviers…

  119. Foule de militants ce matin au marché(Régionales obligent…):
    -PS
    -NPA
    -les deux “frères ennemis”d’Europe Ecologie
    -Education pour tous

    C’est pourtant dans Le Parisien qu’on apprenait que dans deux groupes HLM du VxS.O.,les habitants privés de chauffage,excédés,avaient sequestré leur gardien pour se faire entendre de l’OPHLM.
    Cette info,semble indiquer que le divorce entre les réalités subies par les audoniens et leurs “représentants”politiques se creuse de plus en plus!Saluons cette nouvelle forme d’action des locataires et espérons qu’elle fusionne avec d’autres actions(toujours relatées par Le Parisien)contre les arrêts fréquents et longs des ascenseurs(dans des immeubles de 18 étages à Paris,des personnes âgées restent bloquées chez elles de longues semaines)ou contre les surloyers qui veulent transformer certains quartiers en nouveaux ghettos sociaux…

  120. Moi qui ne voulait plus intervenir sur les blogs! juste pour répondre aux questions d’id-stg:

    – dans l’ordre René Michel François
    – le fil rouge je ne vois pas
    – le pingre certainement René (ses origines provinciales sans doute,un choux c’est un sou)

    Le plus généreux Michel.Il faut dire qu’il a les moyens! Il s’achète des whisky à je ne sais plus combien d’euros.
    Petite info: Glenfiddich sort un 30 ans à 260 € un 40 ans à 1900 € et un 50 ans à un prix non communiqué.
    C’est des boissons pour Proglio et cie, m’étonnerai qu’on trouve ces bouteilles à Prisu!

    • Tout faux pour le tiercé.
      Pour le fil rouge c’était pourtant simple !
      Quant au pingre erreur totale.

      Pour le plus généreux hélas pas mieux.

      Michel, vous nous l’apprenez, est un amateur de bon whisky. Un lien donc étroit (et assez louche) avec notre ex Adjoint au Maire soigneur de gauche, qui ne jure que par le Lagavulin.

      Pour le Prisu vous voulez sans doute parler du Monoprix d’aujourd’hui ? Une confusion qui trahit donc un âge respectable.

      Décidément votre come back de blogueur est le bienvenu mais vous avez un peu perdu de votre sagacité.
      Persévérez.

      à suivre…

  121. Olivier Decrock, comme les collabos pendant l’occupation, voit des communistes partout !
    Le communisme voilà l’ennemi !
    Il est vrai que les radicaux et les socialistes ont voté les pleins pouvoirs à Pétain ! Les communistes étaient en prison …

  122. audonien et id-stg,une petite précision puisque je suis concerné.
    Je ne suis nullement amateur de whisky.Je préfère le Jack Daniel’s(que les amateurs de whisky jugent d’une moue méprisante)et surtout le calva,le pastis et la wodka…
    Si j’avais indiqué des soldes intéressantes sur le blog d’OD,c’était pour en faire profiter les blogueurs audoniens(ma retraite me permet de comparer les prix et je trouve idiot d’en profiter seul!)et mes invités qui,eux,aiment le whisky…
    Pour le Lagavulin,je pense que l’amateur en question doit fantasmer sur les exploits du flic Fabio Montale,héros de la trilogie marseillaise de J.C.Izzo ou se prendre pour Delon qui l’incarna à la télé…

  123. @ michel
    Si tu trouves du Chouchen , même en promo , genre une boureille offerte pour tout achat de deux tablettes de chocolat , garde l’info pour toi ; c’est un coup à se faire des ennemis indéflectibles …

  124. On procède actuellement à la réhabilitation des logements de l’immeuble HLM situé au 27 du Boulevard Jean Jaurès.
    Les travaux sont assurés par une l’entreprise “Brezillon”, qui, paraît-il, a été rachetée par “Bouygues”.Il semble que l’entreprise Brezillon, après avoir enlevé le marché, ait sous-traité les travaux avec d’autres entreprises.
    Toujours est-il que les ceux-ci sont réalisés par des équipes de travailleurs immigrés, qui, outre qu’ils travaillent à des cadences accélérées, ne semblent pas être des professionnels en ce qui est de la plomberie, le carrelage et l’électricité, hormis quelques exceptions qui ne font que confirmer la règle. Il en faut bien tout de même quelques plombiers, carreleurs et électriciens de profession.
    Outre la gêne qu’occasionnent ces travaux pour les occupants, on relève que la qualité des prestations laisse à désirer. On constate dans les logements des malfaçons évidentes et des insuffisances notables. C’est ainsi par exemple que des fils électriques restent apparent (les liteaux de protection n’ont pas encore été mis en place), qu’on a remplacé le carrelage, encore en bon état, par du nouveau. Mais la surface carrelée étant très inférieure à la précédente, à certains endroit le plâtre à remplacé la faïence. Les toilettes ont également été changées. Fort bien ! Sauf que dans un logement, on a probablement oublié de remettre le siphon, ce qui fait que les occupants doivent supporter, bon gré mal gré, une odeur nausébonde qui peu à peu gagne tout l’appartement. Ce n’est vraiment pas la joie. Les intéressés se sont plaints, à juste titre, à la personne intéressé dans le but de mettre un terme à une situation on ne peut plus désagréable. On leur a répondu qu’on ne pouvait rien faire !
    Il semble que l’Office d’HLM, qui réhabilite les logements, car ils ne sont plus aux normes, se soit fait “avoir” par des gens sans scrupules dont le but unique est de “faire de l’argent”. On ne s’en étonnera pas outre mesure, c’est dans l’air du temps !

  125. René,c’est bien pour ça que je dis:”locataires de S.O.et d’IDF,unissez-vous!”Leurs revendications ne sont pas reprises sur les blogs squattés par les petits proprios!

  126. L’aménagement de la place de la République a fait l’objet d’une réunion le 24 novembre 2009 avec Paul chemetov dont les participants viennent de recevoir le compte-rendu.

    Compte-tenu de la qualité de celui-ci (CR), j’ai fait quelques copies pour des personnes et organisations (Usma, collège Jaurès, anciens combattants, salle Barbara, maternelle Jaurès, école de danse, Tribunal …).

    J’invite tout le monde à se le procurer ainsi que les plans en couleurs (propositions) auprès du service amanégement 5, rue Jules Guesde – 01.40.12.62.87.

    Autant dire qu’il y a du pain sur la place car nous avons fait observer lors de cette réunion l’absence d’un escalator dans le sens Saint-Denis Paris (ligne 13). Une chose qui visiblement était ignorée de JR.
    Comme quoi on peut glorifier la révélation de la ligne 14 et les vélibs et ignorer des réalités de la ligne 13.

    On lui rappellera ici la demande d’une sortie escalator à Garibaldi, située par exemple à l’angle Ottino/Péri.

  127. Cette annonce parue dans un grand quotidien national est un profond révélateur de l’impasse actuelle dans laquelle semble engagé l’exécutif municipal et en particulier son premier Magistrat Madame Jacqueline Rouillon :

    Collaborateur direct du Maire, vous assurez un conseil politique et stratégique permanent concernant le pilotage des grands dossiers de la collectivité (intercommunalité, projet social et urbain …).

    En charge de la définition, de l’évaluation et de la politique de communication publique de la ville, vous organiserez également la communication interne et externe au sein de la majorité municipale et assurerez le lien avec les groupes de l’opposition.

    Vous préparez et superviserez les interventions du Maire.

    Vous pilotez et organiserez le travail du Cabinet et des collaborateurs qui le composent.

    Diplômé de l’enseignement supérieur (IEP, sciences politiques ou Master gestion des collectivités locales …), vous avez acquis une expérience confirmée dans la fonction au sein d’une collectivité de plus de 40.000 habitants.

    Vous maîtrisez les enjeux de développement local et des politiques publiques, et êtes rompus au déploiement des stratégies d’influence.

    Doté de réelles qualités rédactionnelles, votres capacité à animer une équipe n’est plus à démontrer …

    Chacun y lira et interprètera ce qu’il veut. Il y a en tout cas du pain sur la planche …

  128. @François Taquet post145
    Pour soulager les services d’urbanisme de notre ville très débordées ses derniers temps, tout en limitant l’attente inutile des administrés devant leur boite aux lettres, le compte rendu de l’atelier N°2 incluant la présentation dédié au projet de réaménagement de place république du 24/11/2009 en présence de Paul Chemetov est déjà accessible via le lien ci-dessous :

    http://acqso.typepad.fr/lesdocksdeso/2009/11/24-novembre-2009-r%C3%A9am%C3%A9nagement-place-r%C3%A9publique-atelier-n2-maison-des-projets.html

    Il n’est pas commun de recevoir un compte rendu 4 mois après une réunion, cependant il est intéressant de noter la différence de forme, de fond et de contenu entre ce compte rendu et des les précédents diffusés à l’issue des réunions de Pole citoyen.
    A suivre…

  129. Tous ces mecs bardés de diplômes ne disent rien qui vaille. Ils ont pour dénominateur commun la cravate, le costard, l’attaché-case et la voiture de fonction avec, en sus, un baratin de derrière les fagots ! Les patrons les aiment bien, parce que comme lèche-bottes, on ne fait pas mieux. Et c’est vrai qu’il y en a pas mal à Saint-Ouen … suivez mon regard. Cela ne va pas mieux pour autant, c’est le moins qu’on puisse dire.
    Un stage sur les chaînes chez Citroen les mains dans le cambouis leur ferait le plus grand bien !

  130. Je ne sais si il y avait une rubrique plus adaptée pour recevoir l’info ci dessous

    Chez nos voisins de St Denis, la Dyoniversité vous invite (pas d’inscription, pas d’abonnement) à la bourse du travail

    En avant, mars

    Ce mois-ci, progression de 50% du nombre de cycles : on passe de 2 à 3 !

    Cette augmentation de production que beaucoup nous envient ne sera que temporaire, parce qu’en avril, comme dit presque le proverbe, on retrouve le fil.

    Nous aurons donc :

    – – – un cycle du mardi consacré à “la tyrannie technologique”, avec une première séance mardi 2 mars animée par Cédric Biagini et Guillaume Carnino, éditeurs, pour nous raconter une histoire : comment vous et moi avons été dépossédés de la technologie.

    – – – un cycle du jeudi consacré à “la servitude volontaire”, avec une première séance jeudi 4 mars, au cours de laquelle le sociologue Jean-Pierre Durand nous montrera comment les salariés d’aujourd’hui ont fait leurs les contraintes de rentabilité et se sont introduits un contremaître dans la tête.

    – – – un cycle supplémentaire sur 3 lundis, constitué de présentation de cinéastes, projections et débat, intitulé “Avant-garde & contre-offensive”, animé par Isabelle Marinone. La pemière séance n’aura lieu que le lundi 15 mars, avec une sélection de films de Gérard Courant.

    http://www.dionyversite.org/

  131. La fête de quartier Debain-Michelet comme ordre du jour de la réunion du mardi 9 mars à 18h30) à l’antenne de quartier Delain/Michelet 92, avenue michelet.

    Les participants (associations et services municipaux) pourront découvrir la nouvelle directrice de la maison de quartier/Centre social Landy, Mme Claire FIQUET.

    Espérons qu’il y aura du monde car la lettre datée du 22 février est arrivée le 8 et que le 9, il ya conseil municipal et une manif pour les sinistrés du 17/19 rue jules Vallès.

    Contact : Zahra BIFRGANE 01.49.45.77.73

  132. Les arrêtés anti-expulsions locatives gagnent du terrain même si les Préfets créent un trouble manifeste au bon ordre public en convoquant les élus devant les tribunaux administratifs pour qu’ils soient annulés.

    Face à ce déni de l’Etat de droit, une conférence de presse se tiendra le lundi 15 mars à 11h30 au salon d’honneur de la mairie de Bobigny à laquelle maires, élues, citoyens et associations sont conviés.

    Il s’agit pour les organisateurs au premier rang desquels on trouve Michel Beaumale, maire PCF de Stains d’inciter la population à soutenir ces arrêtés auprès du TA de Montreuil.

    A saint-ouen, ce sont le maire et la conseillère municipale François ARNAUD qui se sont adressé aux audoniens et à leurs amicales.

    Rappelons que ces arrëtés concernent les locataires frappés par les aléas sociaux et économiques

  133. Le récent numéro du journal de Saint-Ouen fait état dans ses pages intérieures d’un débat qui a réuni les différents chefs de file des religions de Saint-Ouen.
    Sans ouvrir une polémique, il paraît opportun de rappeler que la loi du 9 décembre 1905 portant séparation de l’église et de l’Etat est toujours en vigueur. En conséquence de quoi la République ne reconnaît ni ne subventionne aucun culte.
    La constitution de 1946 stipule dans son préambule : “La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale.”
    Or la laïcité se heurte aujourd’hui à une réalité sociale qui lui complique singulièrement la tâche. La dégradation des conditions de vie de certaines couches de la population favorise le renouveau des religions, accompagné d’un repli communautaire. Catholiques et juifs ont depuis longtemps leurs écoles. Les musulmans réclament maintenant la leur.
    Il est de notoriété publique qu’il existe en France une école laïque . Elle reste le moyen d’élever sensiblement, en quelques années, le niveau d’instruction du peuple et permet d’arracher les enfants à l’emprise idéologique des religions. L’école laïque est aussi le lieu où l’on vient apprendre ce qu’on ignore, pour, plus tard, se passer de maître.
    Je ne vois pas pourquoi, dans ces conditions, on accorde autant d’attention aux religions. Et je ne vois pas pourquoi non plus on a jugé nécessaire de nommer au sein du conseil municipal un délégué aux cultes. Cela me semble en contradiction avec les valeurs défendues par les femmes et les hommes de gauche, a fortiori lorsqu’ils sont communistes !
    Les religions ne doivent pas dépasser les limites de la sphère privée ..

  134. La dernière page du Journal de Saint-Ouen comporte une publicité vantant les mérites d’une agence immobilière qui “assurera la promotion de votre bien au salon National de l’Immobilier”.
    Ce type d’organisme, qui fait le pluie et le beau temps dans le domaine de l’immobilier, a pour vocation première de faire de l’argent, bien souvent sur le dos de braves gens en recherche d’un logement à louer, ou à acquérir.
    Conséquemment à la pénurie de logements, les prix de vente ou du loyer atteignent des sommets insoupçonnés et les acheteurs, outre qu’ils doivent verser un apport, sont bien souvent contraints de contracter un emprunt, dont le remboursement grève lourdement le budget des nouveaux propriétaires, surtout s’ils sont d’origine modeste.
    Eu égard à ce qui précède et étant donné que Saint-Ouen est une ville populaire aux racines ouvrières, la publication municipale pourrait se dispenser de faire de la publicité aux sociétés immobilières, dont les pratiques devraient être déclarées illicites.
    En vue d’y mettre défitivement un terme, il est nécessaire que ces agences entrent dans le giron de l’Etat, à qui il appartient de relancer le secteur social du logement, étant entendu que la privatisation des OPHLM doit être abandonnée
    particommunistefrançais(canalhistorique)

  135. Soulignons une nouvelle fois combien la com municipale ne peut suffire à elle même pour la bonne information des audoniens et des « extérieurs ».

    Ce matin 29 mars à 9h, le site de la ville affiche le conseil municipal du mardi 9 mars…
    Désespérant et lamentable.

    Passons à autre chose, j’attire votre attention sur l’intéressante initiative de la ville menée avec différents partenaires, sauf peut-être les associations et les parents!?

    J’ai pu récupérer le programme de la semaine “Explora jeunes” réservée aux 16/25 ans avec inscription obligatoire avant le 31 mars sur http://www.explorajeunes. fr.

    Selon mes sources, à peine 10% du public ciblé seraient inscrits à l’une de ces rencontres avec des professionnels sur différents possibles professionnels.

    J’ai distribué quelques programmes autour de moi et cela semble intéresser.

    Alors une proposition à nos forts coûteux génies de la com :
    – envoyer le dossier de presse à tous les bureaux d’associations, aux militants syndicaux, aux CE et aux parents des conseils d’école de primaire, de collège et de lycée,
    – organiser une brève rencontre avec eux pour le lancement de celle-ci,
    – ne pas oublier la pétition pour la défense du CIO de la rue Ottino mis en danger par le désengagement financier du gouvernement …
    en bref, faire que les adultes (parents) soient sensibilisés et partie prenante.

    et arrêter de mener ce type d’ actions autrement que par @ et quelques affiches quadri.

    “parceque saint-ouen le vaut bien.”

  136. René, ton 154.
    Je crois bien me souvenir, et j’ai souvent vendu ce truc, que Ben Gourion disait,”on est juif ds son foyer et laîque ds sa cité”;
    Il doit exister d’autres maximes relatives à ttes les religions.

  137. Abdelhak Kachouri maire de Saint-Ouen ? Cela serait aller un peu vite car il y a loin de la coupe aux lèvres,
    mais en ce dimanche soir, comme le montre la photo du Parisien sur laquelle Jacqueline Rouillon, Paul Planque et notre sémillant vainqueur sont cote à côte, chacun devrait se méfier.

    D’abord les Verts, dont la perspective locale est entre les mains des débats nationaux , notamment avec le projet Daniel Cohn-Bendit de les dissoudre pour mieux les recomposer dans Europe Ecologie.
    Mais l’idée de voir Remy Fargeas est bien dans les têtes pour rassembler le vote et les préoccupations écologistes aux prochaines cantonales.

    Au jeu des recompositions et de l’union, le PS a fait depuis longtemps preuve de ses capacités à mener la danse et à remporter le 1er prix.

    C’est donc parce que Saint-Ouen possède décidemment des racines profondément ancrée à “gauche” que rien ne dit que la direction de la ville n’échappe pas encore au PS et à ses visées de Grand Paris “rose”.

    Chez les communistes, après les soubresauts des derniers conseils municipâux sur le PLU ou sur la démocratie locale, l’idée d’un départ de JR est mieux et plus partager si cela était nécessaire.
    Beaucoup de militants semblent requinqués et prêts à reprendre le “métier”.

    La stratégie Front de gauche avec le NPA notamment a montré ses capacités dynamiques dans de nombreux endroits. A Saint-Ouen, cette idée aurait pu mieux faire…

    C’est là tout l’enjeu : les communistes audoniens arriveront-ils à de délester de tout ce qui les plombent en s’affirmant sur leurs fondamentaux : justice sociale, démocratie participative, ouverture et écoute, partage et enrichissement … pour un projet progressiste cohérent pour Saint-Ouen et sa région…
    Cela passera inéluctablement par les cantonales et pour eux le choix des candidats (titulaire comme suppléant) sera décisif pour qu’ils se rassemblent avec les audoniens.

    Mais Claude Bartolone, mentor d’AK et de Mathieu Hanotin (VP au CG93) , n’entend pas rendre les clefs du conseil général (renouvellement de quasi tous les sortants socialistes) et l’homme est habile et ferait un très bon Premier ministre en cas de victoire d’une gauche à dominante PS aux prochaines présidentielles.
    Au point qu’ à Montreuil, rien n’a quasiment filtré dans les médias quand Voynet a viré les maires adjoints PS !!!

    Donc à Saint-Ouen, si les chiffres donnent la ville bientôt au PS, la réalité s’annonce différente aux regard des possibles réalités audoniennes.

  138. LES TAPEURS DE CLOCHE ORGANISENT

    UN TOURNOI DE TAROT A QUATRE
    règles officielles en vigueur

    SAMEDI 10 AVRIL
    Inscription sur place à 9h
    Tarif : 10 euros

    SALLE BARBARA
    3 rue des Ecoles
    93400 SAINT OUEN

  139. Datée du 31 mars, des personnes ont reçu une lettre de M. Mustapha Krimat, conseiller Municipal Délégué à la vie Associative pour une rencontre le jeudi 15 avril 2010 à 19 heures, salle Barbara
    Plusieurs ont reçu celle-ci comme Président ou Présidente d’une association, bien que ne l’étant pas !?

    Il s’agit “d’échanger ensemble et recueilir leur avis” sur
    l’élaboration d’une charte de la vie associative,
    la mise en place d’un conseil consultatif
    ainsi que l’organisation d’un temps fort rassemblant toutes les associations audoniennes afin de valoriser leur action”.

    J’invite donc tout les responsables d’association à regarder leur boîte aux lettres car je ne doute pas que toutes et tous auront été invités.

    En attendant la fête qui se tiendra fin juin sur deux journées et demi avec un grand raout le vendredi soir,

    je suggérai que la date de la fête de la ville et des associations (la muncipalité reviendrait à l’ancienne formule comme cela a été annoncé par cet élu lors du passage de ce dernier à une AG d’association ) soit portée à la connaissance de tous les intéressés : les associations, les directions d’écoles, les services et la Préf).

    Autres infos :

    Tournoi de tarot, samedi 10 avril, salle barbara dès 9h (06.63.10.94.57)
    AG constituante du Secours populaire de saint-ouen, samedi 10 avril, 14, rue de l’Alliance (.01.48.95.36.40)
    Salon de musique, lundi 12 avril, chateau de saint-ouen à 19h (01.49.48.95.20)
    Manif pour l’école publique, samedi 10 avril à Bobigny (06.80.84.63.58)
    5éme Vide greniers, dimanche 30 mai à Debain, inscription samedi 17 avril (aidervosidees@yahoo.fr)

  140. @ François
    J’ai rien reçu de Mustapha Krimat.
    Quant à la ville prise par le PS, cela fait des années que j’entends cela (A.K si tu nous lis…)

  141. Invitation

    Les armes nucléaires…
    Quel danger pour le monde aujourd’hui ?
    Où en est- on dans les arsenaux ?
    Comment infléchir la prolifération ?
    La conférence de révision du T.N.P. * qui aura lieu en mai 2010 à New York
    apparaît cruciale !
    * Traité de Non – Prolifération des armes nucléaires
    Dans le cadre du cycle de conférences organisées par le
    Conseil Général de la Seine Saint Denis et l’IDRP

    Le Mouvement de la paix et l’ I.D.R.P. * vous convient à une soirée débat qui aura lieu : ’’Salle Barbara’’ (derrière la Mairie)
    Le mercredi 14 avril 2010 à 18h30, à Saint – Ouen.
    *Institut pour la documentation et la recherche sur la paix

    Au programme :
    Projection audiovisuelle
    Participation d’experts de ces questions
    Nous pourrons également aborder les questions relatives au traité “ START ” * renouvelable à l’automne pour 5 ans, entre les U.S.A. et la Russie, qui laisse entrevoir la possibilité
    1°) d’une réduction drastique du nombre de têtes nucléaires ;
    2°) d’un possible échéancier qui pourrait amener à terme à l’élimination totale des armes de destruction massives sur la planète.
    *Strategic Armament Reduction Treaty

    Avec la participation de Monsieur A. TAÏBI, Vice-président du Conseil Général, qui donnera une conférence de presse à 18 h 00, dans cette même salle.

  142. info
    une pétition papier circule en soutien aux deux journalistes détenus en otages avec leur chauffeur et 2 accompagnateurs/ traducteurs en Afganistan . Seuls les prénoms sont indiqués: Stéphane Hervé Reza Ghullam et Satar.
    Il y est dit: PASSER SOUS SILENCE LEURS IDENTITES NE VEUT PAS DIRE PASSER SOUS SILENCE LEUR CAPTIVITE, en réponse à la stratégie…de l’état qui reste très muet sur les avancées de la négociation .
    Une pétition en ligne vient d’être décidée dans la nuit de Samedi à Dimanche par RSF .
    Je n’ai pas l’adresse; si quelqu’un la connait…

  143. Je suis effectivement pour une réduction drastique du nombre de tête nucléaire cela ne sert évidemment à rien de pouvoir faire sauter plusieurs centaines de fois la terre.
    Par contre la disparition totale des armes de destruction massive me pose un problème .
    Car quoi qu’on en dise cette menace à éviter jusqu’à maintenant que nous revivions un conflit mondiale.
    Que se serait il passé du temps de la guerre froide si les deux camps n’avaient pas la possibilité d’exterminer l’adversaire ?
    C’est certainement d’une grande débilité de pouvoir faire sauter la terre mais dans un même temps cela empeche tout le monde de pouvoir s’en servir puisque chacun sait qu’en face l’adversaire ferait de même donc c’est débile mais ces horreurs empèchent la guerre des grandes puissances .
    Contrairement à ce que grand nombre de rigolos européens affirment ce n’est pas l’UE qui a imposé la paix c’est l’impossibilité de faire la guerre à cause de ces armes de detruction massive qui ont imposé de rester en paix et faute de pouvoir faire la guerre pour imposer une hégémonie économique on a fait l’UE.
    Ce n’est certainement pas ce qu’on a fait de mieux de s’équiper de cet armement mais force est de constater que cela nous a imposé la paix.
    Désolé mais l’homme est ainsi fait c’est toujours le rapport de force qui impose les décisions .
    Croire que l’on pourra dans l’avenir faire autrement est une utopie, peut être quand on se reproduira en se clonant avec des modifications génétique pour que tous soient identiques sans aucunes personalités .

  144. Je ne pense pas que l’équilibre de la terreur soit la solution.
    Hier encore, on disait que la course aux armements étaient rendue inévitable par le péril que faisait courir au monde l’Empire Soviétique. Mais aujourd’hui que l’Union Soviétique n’existe plus on n’en poursuit pas moins la course aux armements.
    L’homme a conquis l’étrange droit au suicide collectif. Une grande quantité de fusées nucléaires se trouvent entre les mains des grandes puissances. De quoi faire sauter plusieurs fois la planète. La fin du monde est désormais à notre portée.
    C’est là de terribles menaces qui pèsent sur la planète. La destruction et l’interdiction de tous les engins nucléaires dans tous les pays est une exigeance indispensable à la survie de a civilisation.
    L’explosion d’un seul de ces engins en Europe, où sont concentrées des centaines de centrales nucléaires, ne pourrait qu’engendrer des désastres en chaîne capables de tranformer le continent en un champ de ruines.
    La défense de la Paix est toujours d’actualité. Elle peut réunir des femmes et des hommes de convictions différentes animés par des sentiments de fraternité humaine et d’entente entre les nations. Des femmes et des hommes qui préfèrent la Paix des foyers heureux à la Paix des cimetières.
    Le grand savant Frédéric Joliot-Curie qui consacra sa vie aux deux causes inséparables de la science et de la Paix aimait évoquer : “L’immense joie de vivre que la science apporterait aux êtres humains dans un monde de Paix.”

  145. A l’eau les Séquaniens !!!
    Pour ne pas rester dans l’ombre du projet des Docks, je vous invite à prendre l’air dés aujourd’hui pour visiter les 5 projets inscrits au concours du futur parc à l’horizon 2013, qui sont actuellement exposés du 12/04/2010 au 26/04/2010 à la maison des projets.

    En tout cas, j’avoue avoir trouvé la visite très intéressante ce matin, d’autant que certains projets ne manquent pas d’imagination et rivalisent d’intelligence pour savoir réunir au sein d’un même lieu une diversité d’usages, de formes et de symboles Audonniens (conservation d’une partie de la friche, réutilisation du patrimoine existant, jardins partagés, mise à jour des anciennes terrasses du château actuellement enfouies, plan d’eau, tour : végétale, d’escalade…, berge…).

    A vous de juger des yeux ou d’émettre vos remarques dans un cahier laissé spécialement à disposition pour chaque projet, avant que le jury puisse enfin décider pour vous lequel sera choisi le 3 mai 2010.

    Ecoutez cette actualité !!!! (dixit le site de la ville )

    Le futur parc des Docks
    La Ville de Saint-Ouen souhaite réaliser un éco quartier dans un secteur dense bordé par la Seine. Au programme beaucoup de logements, des activités, des équipements publics. Le plus emblématique du projet : un parc de 12 ha, équipement à ciel ouvert réalisé en 2013.

    Afin de retenir le projet répondant le mieux à l’attente des élus et des habitants, un concours de maîtrise d’œuvre a été engagé, son programme s’est nourri d’une large consultation citoyenne réalisée par des membres du Pôle Citoyens ainsi que par des débats menés dans le cadre d’un atelier spécifique consacré à ce projet qui s’est déroulé de fin 2008 à juin 2009.

    Suite à un appel de candidatures européen en juillet 2009, 40 dossiers de candidature ont été déposés. Après analyse de recevabilité de ces dernières, un jury composé notamment d’élus a présélectionné 5 candidats pour la deuxième phase du concours. Les équipes candidates retenues sont :

    * Michel CORAJOUD
    * Agence TER
    * Jacqueline OSTY
    * Latz + Partner
    * Pascal CRIBIER

    Ces 5 équipes ont rendu leurs esquisses du parc le 5 février 2010, et seront exposées au sein de la Maison des Projets du 12 au 26/04/ 2010. La désignation du lauréat par le jury est prévue pour le 3 mai 2010.

    Maison des Projets
    49, rue Albert Dhalenne
    Tél. : 01 40 12 86 17
    Ouverture au public : tous les jours, de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h45

    Source : http://www.ville-saintouen.fr/index.php?pge=23&IDDetail=2497

  146. Avis de tempête sociale sur le territoire audonien municipal.

    Ce qu’il y a de bien avec La Vivicitta, outre l’enlèvement des voitures ventouses et un certain calme, c’est les rencontres que l’on peut y faire, en courant mais aussi aux barrières.

    Beaucoup d’agents communaux sont présents et selon les propos entendus, un profond ras le bol de la gestion des ressources huamaines et de l’usage des fonds publiques se constituerait. Avec des risques d’arrêt de travail, de blocage symbolique de manifestations.

    La cause en serait sur une volonté de JR et consorts de remettre en cause les dispositions favorables aux personnels (service des écoles avant et maintenant les Sports…) mais aussi transfert de travaux au privé alors que le personnel et les locaux existent (com…). Tension produite et aggravée par le non respect par l’employeur de ses engagements.

    Espérons que la raison l’emportera au seul profit des salariés, des usagers et des deniers publics.

    Vous me direz cela fait beaucoup mais je me rappelle que c’était ce que représentait l’idéal de Jean Ferrat, mais si d’autres préfèrent la gestion Parisot!!!

  147. Ah ben je vois que je ne suis pas le seul à profiter des évènements locaux pour discuter un peu de l’actualité locale et notamment de la tempète sociale annoncée dans les rangs des agents communaux. Nous en avions eu un avant gout avec le conflit du personnel des écoles (qui d’ailleurs pourrait reprendre selon certaines sources car les promesses ne sont à ce jour pas tenues) mais à entendre les agents, ce qui arrive devrait être plus fort car de gros secteurs sont concernés comme le service des sports (personnels des équipements sportifs) qui est déjà en grève aujourd’hui et demain, le service propreté (+ de 80 agents), le personnel de la communication (si si), les ateliers municipaux (qui ont débrayé vendredi) et le service audiovisuel. Ben oui ça fait du monde tout ça …
    Il semble que la grogne vienne de la volonté de la ville de ne plus payer les heures supplémentaires en réorganisant le travail…
    Selon les agents, en gros la ville leur demande le même travail qu’avant, plus les interventions le samedi, le dimanche, la nuit pour certain mais sans les heures supplémentaires, en leur créant des horaires à la carte ! En contrepartie des primes minables (selon eux) du genre 35 euros pour un dimanche travaillé, bref la forfaitisation du travail (je rappel que la gauche c’était battu contre ça et qui le propose aujourd’hui ? Ben Jacqueline Rouillon !!!) .
    Je ne vais bien sur pas me priver du plaisir d’évoquer le combat du personnel de la communication qui a déclenché un mouvement récemment car les agents en ont apparemment ras le bol de voir partir leur boulot systématiquement au privé et eux, se retrouvant sans rien à faire. Remarquez au moins, si ça peut les rassurer, moi je trouve rassurant de ne pas porter la responsabilité du nouveau journal qui est un désastre et qui semble vraiment ne plaire à personne et cela se confirme de jour en jour et pourtant, combien a t’il couté madame Rouillon ?!!! Par contre je n’était pas le seul à discuter avec les agents, il y avait notre tout neuf vice président de la région, qui fustige cette réorganisation auprès des agents, je crois moi que la bataille des cantonales a déjà commencé et la seule qui n’a rien compris c’est miss Rouillon qui en se mettant son personnel à dos, s’assure dors et déjà une belle défaite et ce n’est pas pour me déplaire. Ou tous les maires de france ont compris qu’il fallait soigner son personnel pour s’assurer la victoire et je pensais qu’elle avait reçu la leçon aux dernières municipales mais pensez vous …
    Ben oui les enfants, vous l’avez voulu au non de la gauche et bien déjà, se faire baiser par la droite c’est pas agréable mais quand c’est par ses copains de gauche c’est carrément indigeste ! Car oui bien sur elle ne manquera pas de vous dire que c’est la faute à la réforme de la TP mais c’est dommage de constater que la première mesure d’économie décidée en réaction c’est sur la masse salariale, donc sur l’humain (pas sur la communication en hausse de 500 000 euros).
    A force de fréquenter les grands patrons de chez L’oréal, Danone, Total … ben voilà ce que ça donne.
    D’ailleurs il serait sympa de la part du blog, de faire de ce sujet un article en une, par solidarité avec les agents de la ville ?

  148. BVbonne info , que dis-je excellente qui va me faire bouger pour voir de visu les projets.
    Mais quid de la présentation au public de l’enquête publique sur les Docks? C’est pas d’hier, ça fait un bon moment que le commissaire enquêteur a eu à rendre son….rapport , jugement, arbitrage…?
    Qui sait quelque chose à ce sujet?

  149. @ Taquet 168
    C’est marrant, tout ce que JR (et consort) faisait courrir comme rumeur sur nous aux dernières municipales, elle est en train de le mettre en place (pour rappel: Fermeture des centres de vacances, transferts de travaux au privés, etc.)! En fait, ce n’était pas des rumeurs, elle testait ses projets futurs! A quand la vente du chateau?

  150. Ca promet l’ami François ! C’est quand même étonnant parce que se sont tenues récemment les assises du personnel qui furent, semble-t-il, couronnées de succès, la hiérarchie ayant pris en compte les doléances justifiées du personnel.
    Mai bon, il ne m’appartient pas de m’imimscer sous quelque forme que ce soit dans les affaires de la commune. On me dirait que cela ne me regarde pas .. et on aurait raison !

  151. @matéo
    arrètez avec votre” cela ne me regarde pas , j’suis pas d’ici, j’y connais rien”, c’que j’dis c’est juste pour causer !….
    La discipline de parti ne s’applique pas , Jacqueline ayant depuis longtemps déjà quitté les rangs du PC…pour rallier le FASE !
    Lachez vous , on est juste entre nous , allez dites le, vous voulez que je vous aide, répétez après moi: ” Jacqueline Paul Michel et les autres sont des gros ….
    Vous voyez , ça fait du bien!!!

    • Eviter les noms d’oiseaux ce n’est pas le genre de la maison soigneuse de gauche !
      D’ailleurs ce qualificatif n’est pas spécialement adapté. Ils sont loin d’être … C’est bien plus grave.

  152. Ca René c’est comme les manifestations…
    Franc succès selon les organisateurs, vaste fumisterie selon les syndicats et agents !

  153. @Paco 170
    Constatant également que les conclusions du rapport de l’enquête publique du PLU n’est toujours pas à en ligne sur le site de la ville, j’ai réitéré cette question récemment lors d’une précédente réunion du Pole Citoyen, où il m’a été répondu qu’il était consultable au service du Patrimoine.
    En bref, il est accessible simplement par la ligne 13 ou l’Audonienne.
    Sinon, pour être solidaire avec les agents du service de la Communication (militant pour conserver leur déontologie ??) et vis à vis des Audoniens qui souhaitent s’économiser le prix d’un billet de transport pour s’intéresser à leur ville, j’indique qu’une version scannée* peut être consultée gratuitement et démocratiquement par la voie de la ligne Citoyenne ci-dessous :
    http://acqso.typepad.fr/lesdocksdeso/compte-rendu-r%C3%A9unions-de-p%C3%B4le-citoyens.html
    *Document : PLU-Docks-Saint-Ouen_ConclusionEnquetePublique2009.pdf

  154. On ne peut pas dire en effet que le nouveau journal de la ville soit de nature à satisfaire le lecteur. Les couleurs sont ternes. Les articles ou les reportages sont trop longs. Sont mises en relief des activités ou des personnes peu connues des audoniennes et des audoniens. Ce journal n’est pas, selon moi, très intéressant. Mais je me trompe peut-être, je n’ai pas la science infuse ..
    L’ancienne formule était bien meilleure. Plus aérée, plus colorée, elle attirait davantage le regard. Les articles, plus concis, étaient lus et appréciés.
    L’équipe de journalistes en place semble compétente et on ne voit pas pourquoi on estime nécessaire de faire appel au privé. Il faudra bien un jour, que l’on espère pas très lointain, supprimer totalement tout ce qui relève du privé. Toutes ces sociétés de communication ne sont que des machines à accumuler des profits.
    Ce qui a pratiquement peu changé, c’est l’expression des différents groupes composant le conseil municipal. L’opposition étrille la majorité et, inversement, la majorité malmène l’opposition. Durant les séances du conseil on s’invective à l’envi, chacun faisant valoir le bien fondé de ses critiques.
    Le monde politique d’aujourd’hui, hormis quelques exceptions qui ne font que confirmer la règle, est un monde vicié, corrompu. On ne s’étonnera donc pas, les choses étant ce qu’elles sont, si le pouvoir et l’argent sont étroitement liés dans notre société. Les scandales qui éclatent ici et là en apportent une preuve tangible. Des élus, des maires de grandes cités, des députés, des ministres sont mis en examen ou jonglent avec l’argent public. Et sans doute n’ est-ce là que la partie non immergée de l’iceberg. Balzac l’avait déjà obervé au siècle dernier : “Les assassinats sur la grand route me semblent des actes de charité comparés à certaines combinaisons financières.” La remarque demeure d’actualité, d’autant plus, que depuis lors, la toute-puissance de l’argent a connu un développement fabuleux !Tous ces abus risquent d’ouvrir la voie à une explosion sociale dont il n’est pas écrit dans les astres qu’elle se terminerait par un mieux, si les travailleurs et leurs syndicats ne prennent pas les choses en main et ne contrôlent pas démocratiquement le mouvement. Car si le pire n’est pas fatal, le mieux ne l’est pas non plus.

  155. Cette fois nous touchons le fond à Saint-Ouen et que le Maire et ses amis ne viennent plus jamais nous donner de leçons de “gauchisme”

    Oui ça y est, ce qui devait arriver est arrivé !!

    Hier le personnel des équipements sportifs était en grève pour protester contre une réforme dans l’organisation de leur temps de travail et ils avaient décidé d’occuper le site ou il bosse, comme l’Ile des Vannes ou se tenait le festival du jeu et bien le maire les a fait déloger par la force publique ! Oui vous avez bien entendu, le maire a envoyé la police nationale contre ses propres agents !!!

    Alors bien sur, nous entendons déjà les excuses de notre dictateur en jupon: “il était important pour moi que le festival du jeu se tienne pour ne pas priver les enfants de cette initiative…”
    Mais madame Rouillon, la seule réponse s’appelle la négociation …

    Non maintenant nous savons a qui nous avons à faire, quelqu’un qui ne reconnaît pas le droit de grève à ses collaborateurs et qui trouvera toujours une bonne raison de “casser la grève”

    Dite moi madame Rouillon quand dans vos discours fleuves, vous attaquez le gouvernement sur ces méthodes et que vous soutenez les différents mouvements sociaux, n’avez vous pas l’impression d’être hypocrite ?!!
    Ou alors vous c’est “faite ce que je dis, pas ce que je fais”

    Oui madame Rouillon, si l’on part de ce principe, il y aura toujours une bonne raison de ne pas faire grève ! Regardez le conflit à la sncf en ce moment, il fait chier un tas de monde et pourtant, est-est qu’il faut remettre en cause le droit de grève pour autant ?
    Il semble que selon vous, oui !!!

  156. Mon cher paco … je ne suis nulle part .. peut-être en partance pour les ouates éternelles, on ne sait jamais !
    Cela dit, je ne soutiens personne au plan politique. Je vous ai déjà dit que j’avais suffisamment donné pour rester maintenant en marge. Je regarde. J’observe .. et je dis que la grève figure dans la constitution .. et je dis encore que s’il reste des communistes à Saint-Ouen la première chose à faire lorsqu’il y a un conflit, c’est d’ouvrir les négociations et de s’efforcer de satisfaire les demandes légitimes de celles et ceux qui travaillent. On sait que les salariés ne font pas grève par plaisir.
    Et je dis encore qu’il est scandaleux de faire appel à la police nationale pour mâter une grève.
    Seul le patronat, on le sait, agit de la sorte.
    On m’a souvent taxé d’ouvriériste. J’assume parce que je suis un ouvrier et je continue d’être aux côtés du monde du travail. On ne me fera pas bouger d’un pouce !
    En tant que communiste de l’époque ou ce parti était le parti de la classe ouvrière, le parti de la France qui travaille et qui pense, je soutiens la grève des agents communaux.
    Ce n’est pas plus difficile que ça, mon cher paco ..
    Si je puis me permettre .. je sais que vous êtes très critique à l’endroit des édiles de la ville .. fort bien … mais à part ça et l’écologie, vous faites quoi ?
    Autre chose et ce sera tout : essayez, bien que cela soit difficile pour vous, de m’oublier un peu. Nous ne sommes pas du même âge, cher monsieur …

  157. JR a trouvé des flics contre ses employés mais pas contre les dealers!
    En audonie maintenant, si j’en crois JLegrand, c’est plus facile de dealer que de faire greve!
    Ah ils nous en ont fait avaler des couleuvres……

  158. Tiens donc ? Le maire envoi la police nationale contre ses fonctionnaires en grève qui essayent simplement de faire valoir leurs droits et pas contre les trafiquants de la place du 8 mai … ?
    Y a pas comme quelque chose qui cloche dans cette ville ?

  159. @ Matéo
    Certes vous répondre quand il s’agit de vous oublier n’est pas très logique ;mais bon si c’est ce que vous souhaitez….bizarre toutefois!
    Le principe du blog étant( entre autre et aussi) de réagir à ce qu’il y est écrit, je ne pensais pas être hors cadre.Permettez que je vous présente mes respects, et s’il vous sied qu’ils soient dus à votre age, alors qu’il en soir ainsi.
    Quand à savoir ce que je fais à part fustiger les édiles ainsi que de l’écologie…et bien je gagne ma vie en travaillant dans ma très petite entreprise d’une personne ,moi, dans des maines artistiques et plastiques variés, afin de subvenir aux besoins de mes enfants et ce malgré les difficultés présentes, non sans plaisir! bien que sans espoir de retraite.
    cordialement

  160. J’ai entendu parlé de ça hier par des agents d’un autre équipement et je dois dire que je suis sur le cul car comment on a pu passé d’une ville de gauche à une telle dictature ou t’ai d’accord avec eux ou tu creves. moi je fais vraiment appel à l’opposition mais pas seulement car devant ça on peu pas rester sans rien faire. il faudrait un front républicain contre cette dictature qui se met progressivement en place et faudrait aussi savoir si les sociallistes soutienne tout ça

  161. Cette intervention marque mon retour sur un blog, ma dernière intervention datant des dernières élections Municipales sur un blog voisin mais dans ce débat, les doigts me brulaient de trop !
    Alors oui, comme tout le monde j’ai entendu parler de cette intervention musclée de la direction générale, assisté des forces de l’ordre pour déloger des collègues grévistes…
    Bon ben la il n’y a rien à dire, juste à constater et puis d’accord avec jlegrand sur les justifications officielles, concernant le pourquoi de cette intervention …

    Un coucou amical également à Jean Fouquart car il a également tellement raison sur les rumeurs et mise en garde contre la liste Delannoy, à l’époque des Municipales !! Aujourd’hui j’en rigole amèrement quand les gens viennent me voir en me disant “t’avais raison, si on avait su”

    Enfin, je crois sincerement que les choses changent car au quotidien l’exaspération monte chez l’ensemble des citoyens locaux, contre cette politique assez bizzare pour des gens non pas de gauche mais étiquetés de gauche (chercher la nuance).

    Oui un Maire et son élue au personnel, qui ne cesse de brocarder la politique nationale et les mesures prises contre le service public et les attaques à répétition contre les fonctionnaires mais en local , que font il eux ?!!!
    Ben cherchez pas, il font la même chose mais en pire …
    Je ne sais plus qui plus haut disait qu’il était surprenant de voir que le premier poste d’économie choisi par le Maire soit celui de la masse salariale et c’est vrai mais il faut préciser cette affirmation car les attaques sont quand même ciblées contre les catégories C, c’est à dire les “petites mains” comme dirait Taquet, rassurez vous les cadres eux sont de plus en plus soignés !
    Dernièrement dans le cadre d’une réunion avec des agents, le directeur général adjoint en charge des ressources humaines déclarait “nous ne sommes pas les méchants qui voulons vous supprimer vos heures supplémentaires, d’autant qu’elles sont une goutte d’eau dans la masse salariale (400 000 euros annuel)” …

    Personnellement je suis conscient qu’il faut que la ville prenne des mesures pour économiser sur son budget face à l’arrêt de la TP mais des mesures équitables, comme freiner les dépenses inutiles mais la ce n’est pas le cas et comme de nombreuses personnes ici, je prendrais un certain exemple: explosion du budget com avec une rallonge de 500 000 euros et comme il fallait bien les récupérer et bien l’on enlève le pain de la bouche des ouvriers, logique non pour une ville de gauche ?!!!

  162. Paco
    Mon cher paco .. je souhaite que vous puissiez bénéficier d’une retraite amplement méritée.
    J’ignorais que vous étiez un artiste et probalement un créateur d’objets d’art. Vous exercez un beau et noble métier. Le drame dans ce pays, et dans d’autres d’ailleurs, c’est qu’on laisse en jachère des talents qui ne demandent qu’à s’exprimer.
    Bonne chance et mes meilleurs sentiments.

  163. @ Chris T ouf
    Merci pour le coucou!
    tu as raison, il faut un front républicain pour se dresser devant ces gens qui envoient la police contre leurs employés, qui se votent des augmentations de budget, des chateaux à plusieurs millions d’euros (une goutte d’eau de plus, sans doute) et qui font semblant de plaindre “les petites gens”! Peut-être qu’après tout, en 2008, on était en avance?
    Ah, si les socialistes avaient des c…!!!

  164. l’antenne du Vieux SO permettera t-telle de mieux entendre les audoniens?

    Découvrez l’antenne du cadre de vie et de la propreté, sise 19, rue Saint-Denis
    inauguration mercredi 14 avril à 18h30.
     
    Le flyer plus un carton d’invitation tout cela sous enveloppe affichant un mot d’ordre allèchant “Actifs pour l’environnement” annoncent un nouveau service de proximité et posent 3 questions  :
    –  Dépôts sauvages persistants?
    – Voitures ventouses qui polluent le quartier ?
    – Besoin de conteneurs supplémentaires ?
     
    Outre que ce n’est pas un nouveau service mais une nouvelle appellation, signalons à Mme Garnier, maire-adjointe invitante que le plan joint a omis une voie nouvelle entre la rue Emile Cordon et la rue du Landy : la voie Maurice Utrillo !
     
    Un peu de respect pour les nouveaux audoniens, SVP.
     
    Pour le reste, les horaires de l’ouverture du samedi ne sont pas indiqués précisemment et aucune adresse @ ne figure.
     
    Les audoniens connaissent la difficulté municipale plus que chrionique en matière de traçabilité du courrier et de réponse aux audoniens : à qui votre lettre est adressée, qui doit y répondre, qui a répondu, et l’élu de référnce est-il informé…! Une messagerie @ permettrait de répondre en partie à ces questionnements à des régles imples de bon sens.
     
    En attendant, suggérons lui  de premiers exercices de travaux pratiques :
    – le réglement du dépôt des emballages du marché du vieux (côté sortie rue Cagé),
    – le nettoyage sous chaque grille disposée au pied des arbres,
    – la présentation d’un plan sur lesquel figureraient l’emplacement des poubelles (sac plastique) et soumis à l’approbation des utilisateurs et habitants du quartier.
     
    En refusant tout bilan, en refusant de travailler sur le concept d'”environnement de proximité”, JR s’est privé de beaucoup de bon sens et de la connaissance du terrain disponibles auprès des audoniens citoyens.
    Dommage car pas impossible à réaliser et pas besoin d’atanome !
     
    “Parceque saint-ouen le vaut bien”

  165. François
    J’ai reçu une invitation quant à l’inauguration
    quant à l’inauguration de l’antenne en question. Je n’y ai pas répondu car je crains fort que cela ne soit pas autre chose que de la poudre aux yeux !
    On dit que la ville est sale. C’est vrai ! Mais je ne pense pas que la responsabilité en incombe uniquement aux agents du service de la voirie, qui, bien souvent, lavent à grande eau les trottoirs et les places.
    Cette situation procède, selon moi, du comportement de certaines personnes qui ignorent totalement les sacs-poubelles mis à leur disposition en divers points des trottoirs.
    D’autre part, on peut voir le lundi matin à proximité des portes cochères ou des entrées d’immeubles des tas d’objets les plus hétéroclites (meubles, matelas, cycles etc). Ce n’est donc pas une antenne nouvelle qui va modifier les comportements, mais plutôt une campagne d’explications et de contacts avec les gens pour faire valoir le bien fondé de l’action municipale sur la propreté.
    Or force est de constater que le lien s’est rompu entre une partie importante de la population de la commune et la municipalité, comme il s’est rompu entre la municipalité et les agents communaux. On a le sentiment que les élus s’enferment dans une tour d’ivoire qui les coupe totalement de la réalité.
    On ne s’étonnera donc pas si le mécontentement, longtemps contenu, s’exprime maintenant au grand jour. A preuve la récente grève du personnel de l’Ile des Vannes. D’une manière générale les fonctionnaires territoriaux se plaignent amèrement d’une hiérarchie pesante qui ne laisse aucune place à la discussion. Ils ont raison …
    Il tombe sous le sens, eu égard à ce qui précède, que la tendance s’inverse : la majorité municipale actuelle devient peu à peu minoritaire. Cela fait probablement les affaires de quelques uns qui ne se situent pas obligatoirement à droite, suivez mon regard …
    Il est temps, il est grand temps, pour la majorité de redresser la situation, faute de quoi les prochaines cantonales et municipales risquent de se traduire par un échec cuisant !
    Qu’on garde en mémoire le vieil adage plein de sagesse : “Qui sème le vent, récolte la tempête”

  166. Lundi 12 avril, nous avons inauguré la semaine Explora jeune dont le but  est de permettre aux jeunes de se familiariser avec le milieu de l’entreprise et de nouer des contacts susceptibles de se concrétiser en stages ou en emploi.
    Cela  s’inscrit dans la dynamique ‘’à compétences égales, embauchons local’ que j’avais initiée en début de mandat et qui s’était notamment traduite par la signature de la convention de partenariat entre la Ville et l’entreprise L’Oréal.
    En 2008, a l’instar de mon prédécesseur en charge des affaires économiques, j’ai été un de ceux qui mettaient en exergue la nécessité absolue de faire des passerelles avec le milieu de l’entreprise via des actions visibles, efficaces et concrètes.
    Par conséquent, je salue l’existence d’Explora Jeunes et ceux qui ont permis la réalisation de cette initiative. Je pense notamment aux grandes entreprises, aux PME et artisans qui ont accepté de jouer le jeu et d’assumer un  rôle citoyen qui ne va pas de soi.
    En revanche,  la satisfaction que nous pourrions tirer du fait du nombre de jeunes inscrits ne doit pas occulter la nécessité de nous fixer des véritables objectifs chiffrés en termes d’emplois et de stages pourvus par nos jeunes.
    Cet objectif ne peut se concrétiser que par une politique claire et lisible en faveur de  l’emploi pour notre jeunesse mais aussi pour le reste de la population en recherche d’emploi.
     
    Lutter efficacement contre le chômage à Saint-Ouen requiert une adaptation des actions en fonction des publics qui recherchent un emploi.
     
    Avec un taux de chômage  de 13%, qui atteint 50% dans certains quartiers et une nette augmentation du chômage comparativement à l’évolution des autres territoires,  notre jeunesse subi malheureusement ce fléau social de plein fouet.
     
    Un des axes prioritaires serait de mieux répertorier  tous les jeunes demandeurs d’emploi et de qualifier leur profil  et en parallèle, connaitre l’état du marché de l’emploi local de façon affinée.
    Cela passe par un travail de fourmi auprès de nos entreprises pour connaitre celles qui embauchent, les types d’emplois qu’elles offrent et surtout la qualification que ces emplois requièrent.
    A partir du moment où nous aurons cette image précise de l’offre et de la demande d’emploi dans notre territoire, nous serons armés pour utiliser et diffuser la convention citoyenne que j’ai créée pour définir des objectifs  d’embauche avec les entreprises en fonction des profils répertoriés.
     Nous disposerons ainsi d’ outils qui permettront la mise en relation directe des jeunes avec les entreprises au cas par cas.
    Saint-Ouen connait une partie de sa jeunesse qui souffre et qui ne doit pas être abandonnée. Elus et services municipaux, nous  devons continuer à déployer tous les efforts avec les acteurs comme la Mige, le Pli ou le CBE pour aider les demandeurs d’emplois qui ont connu l’échec scolaire ou qui rencontrent un déficit de qualification.
    Toutefois, cela ne doit pas nous conduire à oublier une jeunesse qui a étudié, qui est formée mais qui demeure  frustrée de ne pas trouver un emploi. 90% des embauches des grandes entreprises à Saint-Ouen  concernent des diplômés Bac+2 /Bac+5 qui représentent  10% de nos jeunes demandeurs d’emplois !
    Par conséquent,  favoriser l’accès à l’emploi de nos jeunes diplômes permettrait d’augmenter notre métissage social par le haut, améliorer les conditions de vie des salariés en réduisant la distance domicile-lieu de travail. C’est aussi un des enjeux du développement durable.
     
    Poursuivre cette politique volontariste en faveur de l’emploi c’est également mettre le paquet pour une catégorie de la population qui subit une discrimination terrible : les séniors.
    Aujourd’hui, en France, lorsqu’on a plus de 50 ans, on est considéré comme un fardeau économique par les recruteurs.
    Or cette catégorie d’âge lorsqu’elle est en activité en  entreprise est souvent la plus productive pour l’employeur eu égard à son expérience, son autonomie et sa capacité à transmettre.
     
    A nous de faire connaitre toute la valeur ajoutée que nos plus de 50 ans en recherche d’emplois pourraient apporter aux entreprises de Saint-Ouen.
    Pourquoi pas un Explora Senior l’an prochain ?
     
    Karim Bouamrane
    Maire Adjoint.
     
     
     
     
    Karim Bouamrane
     
     
     

  167. Pour les heures sup perdus pour les agents de la ville, n’y a t’il pas un moyen de faire un deal avec les commerçants ambulants de saint ouen, genre ceux de la place du 8 mai car il parait que le métier de guetteur est assez bien rémunéré et au moins, cela pourrait permettre un vrai échange citoyen entre agents communaux et jeunes créateurs d’entreprises et en même temps résoudre le problème du manque à gagner pour les agents municipaux.

  168. Les jeunes de la place du 8 mai doivent toucher une prime du ministère des Anciens Combattants car ils veillent( et même surveillent) sur la plaque apposée pour célébrer les pays vainqueurs de la 2de Guerre Mondiale.A leur manière,eux aussi,commémorent la mémoire du programme du CNR…

  169. Humour grinçant miss dominique …

    Mais en même temps cela m’inspire une reflexion car il est vrai que quand un Maire prend des mesures pour appauvrir ses agents et donc une partie de sa population, il ne faut pas s’étonner de voir pousser à droite et à gauche dans la ville, toute sorte de traffics illicites …
    En même temps , en appauvrissant volontairement le peuple, il y a surement une manoeuvre habile de notre JR local, qui pense que du coup, avec des discours qui accable le méchant gouvernement de droite et bien les gens vont continuer à voter pour elle, à gauche …
    Sauf que je crois que la donne a changé et elle n’est plus seule à gauche, les socialistes et les verts sont la pour prendre le relais et du coup ?!
    Je pense que notre JR local va finir comme dans la célèbre série, flingé !!! (politiquement j’entend bien).
    Oui rassurez vous, je crois que la fin du règne est proche, rendez vous dans quelques mois, pour les cantonales…

  170. En voila une bonne idée dominique, il faut le proposer à notre élu qui vient de nous informer avant toi, Dans le cadre d’un grand métissage sociale, améliorer les conditions de vie des salariés municipaux en réduisant la distance domicile-lieu de travail. C’est aussi un des enjeux du développement durable.
    Pourquoi pas un Explora agents municipaux l’an prochain ?

  171. Pas faux tout cela, et on peut mesurer le ridicule de la posture de JR de te retirer ta délégation.

    Les audoniens ne peuvent pas travailler qu’à saint-ouen, en tous cas toute leur vie.
    Il y a fort à faire et le poids économique de la municipalité (achat de produits comme de services) devrait mieux se faire sentir.
    De ce point de vue, je ne crois pas que les audoniens soient privilégiés dans les embauches faites pour les services municipaux. Bien au contraire.

    Alors, je repose la question, combien de stage, de formation, d’embauche dans l’ensemble des opérations immobilières menées par les promoteurs dans nos quartiers?

    Concernant les plus de 50 mais plutot les plus de 55 ans, quelle reconnaissance collective?

    Que faisons nous avec et pour Pole emploi dont la situation est trés dégradée faute de moyens d’accueil et d’accompagnement.
    Dans le même temps, comment la Région et le conseil général peuvent-ils se rapprocher et peser pour la mise en place à la bonne hauteur avec l’Etat de formations payées contribuant au retour à l’emploi?

    La municipalité doit contribuer à la mobilisation des demandeurs d’emploi, en favorisant la rencontre avec les entreprises et en appelant à l’intervention revendicative.
    De ce point de vue, des rencontres pour la formation professionnelle et l’emploi auraient une cohérence avec l’action citée. A condition de les inscrire dans la permanence de la vie locale.
    La proximité institutionnelle que constitue l’échelon Ville peut être un atout majeur, sou réserve de jouer avec toutes cartes, sans exclusion d’un autre âge!

    “parceque saint-ouen le vaut bien !”

  172. Non non Antoine par pitié ne leur donnez pas de telle idée, ils son capable de les reprendre !
    Déjà que les dialogues au personnel, c’était la blague de l’année, si maintenant on doit se taper un exploragent communaux …
    Parce que le problème c’est que c’est pas gratuit tout ça et c’est même très très cher, alors si il y a un nouveau “show” consultatif, ils vont cherchés à faire d’autres économies et déjà qu’ils ont piqué les heures sup à beaucoup d’agents, alors qu’elle serait la prochaine étape, la baisse du régime indemnitaire qui est déjà parmi les plus bas constaté !
    En plus parlons en de ces dialogues, ça été juste une opération écran, pour passer les mesures impopulaires juste après…
    Je prendrais juste un exemple de l’efficacité de ces dialogues, durant ceux ci, il semble qu’un cadre du secteur scolaire a été la cible de très nombreuses attaques de la part du personnel féminin des écoles, qui se plaignait de son comportement inadmissible à leur égard et bien, rassurez vous, il est toujours en poste, tout va bien pour lui et aux dernières nouvelles, il a insulté le personnel des services techniques, en grève vendredi en huit et il fait l’objet d’une pétition de ces personnels !
    Mais rassurez vous, il ne lui arrivera rien car il a le soutient total de l’élue de secteur, la même qui est l’élue aux ressources humaines mais bon que voulez vous, on ne peut pas lui en vouloir, elle a toujours Amedro de retard !

  173. OK jlegrand puisque vous confirmez que dans cette équipe municipale il y a un concours pour celui qui sera le plus nul nous n’allons pas donner des idées pou battre le record.
    Le pire dans tout cela, c’est que ceux de l’équipe municipale qui espèrent récupérer la ville se fourrent le doigt dans l’œil, c’est la liste qui est responsable quand on est pas d’accord on l’exprime en quittant ou en démissionnant comme l’on fait des ministres.
    Trop facile de se cacher derrière la responsabilité du maire à près tout c’est eux qui ont élu le maire nous on a voté pour une liste .
    Bilan nul toute l’équipe dehors.

  174. Ah ! les vaches … ils ont découvert le pot aux roses …
    Effectivement, le jeunes qui font les pieds de grue, place du 8 Mai, sont là pour surveiller et éventuellement protéger la plaque en question. Il s’agit des arrières arrières petits-fils du colonel Rol-Tangy, du colonel Fabien, du colonel Rémy, du général Delestrain, de Guingouin, du colonel FFI Marcel Degliame, de Georges Bidault, président d’honneur du CNR, de Benoît Frachon, membre du CNR, d’Auguste Gilot, membre du CNR, de Jacques DEBU-BRIDEL, membre du CNR, de Daniel Meyer, membre du CNR, de Pierre Villon, membre du CNR, d’André Colin, membre du CNR, de Joseph DANIEL, membre du CNR, Jacques LECOMPTE-BOINET, membre du CNR, d’Henri RIBIERE, membre du CNR et de Gaston TESSIER, membre du CNR.
    Ces jeunes gens rerésentent dignement la jeunesse française, respectez-les et, si vous le souhaitez, glissez leur une petite pièce dans le creux de la main … ils la méritent .. ô combien !

  175. l’humanité
    Le Grand Paris ne fait pas rêver
    De très nombreux élus qui participaient au débat sur le Grand Paris organisé par l’Association des maires d’Île-de-France ont exprimé leur hostilité au projet gouvernemental.

    Le lyrisme du préfet de la région francilienne, Daniel Canépa, n’a pas emporté l’adhésion, loin s’en faut, des très nombreux élus présents au débat sur le Grand Paris organisé, mardi 13 avril, dans le cadre de son salon annuel, par l’Association des maires d’Île-de-France (AMIF), au Parc floral de Paris.

    Le préfet voulait faire « rêver » les maires sur le projet de Nicolas Sarkozy. Ceux-ci l’ont rappelé à la réalité. Et d’abord celle, évoquée par Jean-Luc Laurent, conseiller régional (MRC), du rejet du projet gouvernemental que les citoyens ont exprimé en votant pour la gauche aux élections régionales. Le débat actuel au Sénat et les dispositions d’ores et déjà arrêtées, bien que la discussion sur le texte se poursuivra fin avril, témoignent d’une volonté d’imposer un projet avec son métro en boucle de 130 kilomètres, ses 40 gares aux implantations pour l’heure inconnues, ses aménagements urbains autour de ces dernières sous contrôle de la Société du Grand Paris (SGP) dirigée par l’État, ses 9 pôles d’excellence qui laisseront des territoires en déshérence… Un projet qui, s’il répond aux besoins des milieux d’affaires ne répond pas, selon nombre d’élus présents, aux besoins et aux urgences des populations.

    Jean-Yves Le Bouillonnec, président (PS) du syndicat Paris métropole qui regroupe plus de 109 collectivités dont 6 départements et la région, explique  : « Nous voulons un projet qui prenne en compte toutes les difficultés, le logement, les transports, l’emploi, les inégalités sociales et territoriales. » Or, affirme-t-il, « le projet gouvernemental va conduire à l’échec » tant pour l’État que pour les collectivités. Même son de cloche chez le sénateur (UMP) Philippe Dallier  : « Nous n’avons pas les outils pour affronter le problème des inégalités », même si lui veut croire à l’effet d’entraînement du métro en boucle. De son côté, Pierre Mansat, maire adjoint de Paris, a estimé que « l’État, qui n’est ni stratège ni régulateur dans cette affaire, veut passer en force en niant le rôle, qui devrait être premier aujourd’hui, des collectivités locales ». Et d’en appeler à un rôle nouveau de gouvernance pour Paris métropole « qui doit s’élargir à toutes les collectivités dans leur diversité ». Un projet si controversé quant à ses finalités, ses conséquences, son financement nullement assuré, peut-il se construire sans ou même contre les collectivités locales et leurs élus  ? Pari plus que risqué.

    Max Staat

  176. Sur un ancien blog audonien,je m’étais singularisé en m’insurgeant contre ces barreaux(appelés bitonneaux,je crois)qui mettaient nos trottoirs en garde à vue sans parler des risques pour les piétons qui pourraient se montrer distraits.La rue Neuve-Neuve-Curie,ex”rue de la pisse”ne se contente plus de ces barreaux.On y a ajouté des grillages.20 ans après la chute du”Mur de Berlin”,on a donc droit au”Grillage de S.O.”…
    Une explication s’impose.Cet automne,voulant sans doute en finir avec cet urinoir à ciel ouvert,la municipalité a transformé cette portion de rue,en pavant les trottoirs et les agrandissant.Ce nouvel espace fut aussitôt occupé par un gigantesque biffinage sauvage.C’est sans doute pour y mettre fin que la municipalité découvrit l’usage des grillages(plus softs que les barbelés).Il se dit que voulant lutter contre le commerce illicite,JR,PP etc…,penseraient à généraliser cet emploi aux rues Jean-Bachelet,Soubise,Arago…
    A suivre…

  177. René a raison, bien sûr que le lien est rompu, tout part en guenille….
    Le moment est là ;… aux grands de la lutte de montrer leurs bras, et leurs c…..
    Mobilisez, les mecs, mobilisez!!!!,vous,les profs de révolution.
    Ah, la spontaneité des masses!!!!!
    Que de conneries sont dites en ton nom.

  178. Les grillages 3m par 2 m, avec vigiles, sont à considérer comme une nouvelle preuve de l’engagement de JR pour l’Art dans la ville.

    Les pisse froid qui y verraient une certaine incurie de la gestion des biffins sont des méchants. Les médisants…

    La ville de SO a des liens de différentes natures avec la ville de Paris.

    Faisons le point des différentes conventions entre nos deux villes (avec un peu d’argent engagé à chaque fois) : nulle part de trace de cette sérieuse question sociale et humaine.

    Pte Montmatre, une association – largement fiancée avec son autocar par la Ville de P – se charge de recevoir et d’aider les biffins.

    Mais ce n’est pas de cela qu’il s’agit? Ne peut-on permettre une installation raisonnée le long du périp à l’arrière de Bichat ?

    Décidemment, l’immobilier immobilise beaucoup trop des capacités ontellectuelles de nos édyles!

    Sans compter, le terrain qui devrait recevoir l’extension-finition du lycée Blanqui et dont les seules actes muncipaux n’ont été jusqu’à présent de se rendre propriètaire, et non pas, comme il serait nécessaire, de mettre en place une table ronde ouverte à toutes les parties (dont le mouvement sportif, les personnels, et les parents d’élèves) pour aller vers cette extension-finition!!!

    Alors avec d’un côté, Explora et de l’autre Immobila, Saint-ouen devrait pouvoir ouvrir sans peine une classe prépa en “double langage” voire une chaire…

  179. Les anciens courtisés ?
    “débattre, échanger, les séniors participent”

    “Rendez-vous dans votre quartier entre 15h à 17heures” :
    “jeudi 6 mai – salle Barbara
    jeudi 20 mai – maison de quartier Pasteur
    jeudi 27 mai – médiathèque Lucie Aubrac
    jeudi 3 juin – espace Valérie Geoffroy
    jedui 10 juin – mains d’oeuvres”

    Une invitation bien creuse signé du seul logo de la Ville, sans thématique du débat, où l’on décrète la participation des “seniors” et des RDV bien précis.

    Sentir d’où vient le vent ? commencer à préparer gentiment les cantonales ? Juste le plaisir de discuter en informel avec nos aînés ?

    Mystère et boule de gomme.

  180. La politique des chaises musicales continue au cons.municipal.La présidente du groupe socialiste(sophie jacquot-gautun) aurait démissionné!Si ça continue ainsi, seuls Monique Tesseyre et Bruce Clarke vont passer leurs six ans dans la sérénité…

  181. J’ai une reconnaissance infinie pour l’Office Public de l’Habitat – c’est comme ça qu’on dit maintenant.
    Il est composé de gens d’une haute compétence pour lesquels on ne peut avoir que de l’admiration. La preuve : durant toute la période d’avril où il a fait chaud, le chauffage a fonctionné à plein régime … il a été fermé ou fortement diminué dès que la température est descendue au-dessous des normales saisonnières ..

  182. Pauvre Sophie .. elle est bien à plaindre ! A gauche et à droite, tout le monde est avec Sophie, prénom rendu célèbre par la comtesse de Ségur. Blague à part, elle reste la figure de proue de la section socialiste de Saint-Ouen. Sophie est une jeune femme intelligente, toujours posée, ne parlant pas pour ne rien dire et d’un commerce agréable. Elle a beaucoup de qualités, c’est indéniable. On la verrait bien assise sur le fauteuil de Maire. En tout cas, les socialistes audoniens ont tort de se passer d’une jeune femme aussi talentueuse.

  183. A vos agendas

    – l’association Amarage propose “Echantillons” d’Isabelle Marsala dont nous avons pu découvrir la toute beauté picturale lors de son expo en avril à La Courneuve. Du 22 mai au 21 juin 88, rue des Rosiers.

    – L’Usma Football prépare la nouvelle saison par un dépistage des aptitudes et des futurs talents, Depuis le 3 mai centre sportif de l’Ile des Vannes.

    – C’est arrivé prés de chez vous et cela a été filmé. “Courts métrages audoniens” le samedi 22 mai à 19 Médiathèque – entrée libre.

    – Salon de musique autour de Charles Mingus, contrebassiste et compositeur de jazz. Vendredi 21 mai à 19h au Château de Saint-Ouen.

    – La Der des Der des Der, Samedi 8 mai avec la commémoration du 65ème anniversaire de la Victoire sur le Nazisme – 10h45 place du 8 mai 1945 puis devant l’Hôtel de ville.

    – Commémoration de la traite négrière, de l’esclavage et de leurs abolitions. Lundi 10 mai à 18h place de la République; Les organisateurs auront-ils le souvenir du monument dédié à l’aAbbé grégoire, devant l’église du vieux saint-Ouen !?

    – Jeudi 27 mai, les organisations syndicales CFDT, CGT, FSU Solidaire, UNSA appellent à une journée nationale de mobilisation. D’ici là, elles appellent à des rencontres, partout, pour décider des actions unitires sous forme de gréves et de manif. L’Apeis se joint à elles.

    – Traversée d’Art, ce sera le premier acte au Château de Saint-Ouen mardi 11 mai à 19h30. Sous la houlelle de notre dynamique HD et des affaires culturelles communales, les choses vont dart dart. A relever, que le vendeur de saucisses annoncés voire revendiqués par JR en lieu et place de l’ex bib central n’est pas arrivé. Mais que par contre, le peinturage des cimaises avant l’accrochage des oeuvres qui s’y déroulent activement actuellement donnent raison, de fait, à celles et ceux qui pensaient que cela puisse être un lieu de culture et de citoyennté.

    – Le samedi 22 mai, l’école des Beaux Arts est à Lucie Aubrac

    – La vente tradionnelle de livres à prix solidaire, organisée par l’APEIS se déroulera les 26 et juin en ses locaux 117, rue du Dr Bauer. Bonnes affaires en perpective.

    – Transmission du match France Uraguay sur écran géant le vendredi 11 juin, par Abel Mézières (faudra penser à l’accès “handicapés”).

  184. Post 211,c’est pourtant pas difficile à reconnaître…Tout comme Pompidou et Charlemagne.Ils doivent contourner la censure comme ils peuvent.Enfin s’il faut lire entre les lignes,ça doit être la faute à Staline.C’est pour ça que Sarko a préféré annuler son déplacement à Moscou pour commémorer le 65eme anniversaire de la victoire sur le nazisme .Il a préféré honorer les”malgré nous”alsaciens.Sûr que contrairement à Katyn,on n’est pas près de dévoiler les responsables des massacres d’Oradour!

  185. et ben tant mieux, et si ça marche Amarage sera peut-être tenté d’ouvrir de temps en temps , donc plus souvent, sa galerie d’art officiel!
    Ce que j’aime chez les zélateurs du centralisme démocratique c’est cette belle capacité à faire comme ci “les autres” voyaient le mal là où il n’y a rien , sinon des initiatives désintéressées et généreuses.
    Sinon la retransmition du match france uruguay c’est trop top!…

  186. Bof … tout tourne à l’envers ! Les femmes et les hommes politiques ont suffisamment fait preuve de leur insuffisance – il
    n’est que de voir ce qui se passe ici. Mais ils n’y sont pour rien : ils ont été formés selon des critères qui ne prennent pas en compte l’intérêt général. De plus, l’incompétence dans la gestion est flagrante : pour essayer de pallier les difficultés, on fait appel à la sous-traitance .. et la qualité du service rendu s’en ressent évidemment. D’où un mécontentement général …
    Les “malgré nous” Alsacien firent l’objet d’un procès en 1946, qui eut lieu à Bordeaux. Après quelques séances, le procès tourna court sous la pression d’associations alsaciennes. On estima qu’ils avaient été contraints et forcés d’intégrer la division SS “Das Reich” .. et on mit Oradour sur Glane sous l’éteignoir !
    Quant à Staline, qui n’était sans doute pas un saint, on lui fait endosser des actes qu’il ignorait sans doute totalement. L’avantage, c’est qu’il est mort. Il n’est donc pas en mesure d’en “mouiller” certains qui ne sont pas blancs comme neige !

  187. ça commence à être lassant (pour pas dire chiant) ces tentatives de minimiser les saloperies de Staline . Il n’aurait sans doute pas pu dire le nombre de ses victimes au millier prêt ,vu qu’il considérait plus la masse que l’individu et que celà lui a “permis” d’être assez généreux dans ces prévisions déportatrices et concentrationnaires .
    Il passe en ce moment sur la chaine “Histoire” un documentaire sur cette période avec des témoins vivants qui racontent leur expérience du goulag pour pensée déviante( il ne fallait pas grand chose), donc ex membre du PC de l’époque.Dix sept ans en sibérie pour avoir émis une pensée contestée sur la politique officielle !joli score et belle récompense!
    Staline a fait en outre assassiner ou disparaître tous ses potes de combat . Et ça il ne devait pas l’ignorer totalement…

  188. N’oublions quand même pas que si le nazisme n’a pas triomphé, on le doit aussi un peu à Staline. Il ne s’agit pas de faire du prosélytisme, mais de prendre l’histoire telle qu’elle est. Or, force est de constater que sur la chaîne histoire ou ailleurs on tronque pour le moins la réalité de l’époque.
    Je n’en veux pour preuve que ce qu’écrit wiston churchill dans ces mémoires concernant le pacte germano-soviétique : “Du côté des soviets, il faut dire que c’était une nécessité vitale de maintenir les armées allemandes sur des bases de départ aussi éloignées à l’ouest que possible .. Il leur fallait occuper les états baltes et une grande partie de la Pologne par la force ou par la ruse avant d’être eux-mêmes attaqués. La politique qu’ils pratiquaient dénotait un grand-sang froid et elle était même, en l’occurence, réaliste au plus haut point !”
    A l’évidence, cet ancien premier ministre de sa majesté Georges VI d’Angleterre tient dans ses mémoires un discours très différend de celui qui fut le sien en 1939.
    Clément ATLEE, le travailliste qui succéda à Churchill écrit lui : “Si nous avions accepté les propositions soviétique de défendre avec nous la Tchécoslovaquie, nous aurions évité la deuxième guerre mondiale. Les diplomates britanniques et français ont traité le gouvernement soviétique avec une telle désinvolture que nous aurions, nous travaillistes, agi comme staline et signé l’acte du 23 août 1939.”
    L’expert anglais LIDDEL HART estime que la responsabilité des occidentaux est grande. Sans leurs tergiversations, sans une certaine veulerie de leur part, le führer ne se serait pas lancé dans l’aventure. Par ailleurs, que d’encouragements lui ont été prodigués ! On a fermé les yeux sur son réarmement. On n’a rien opposé à son expansionnisme. On a refusé de dresser un obstacle insurmontable : la sécurité collective, l’alliance de tous ceux qui refusaient son hégémonie. On a fait en sorte que Staline, pour éviter un nouveau Munich aggravé, ait dû conclure un pacte avec celui qui incarnait l’anticommunisme et l’antisoviétisme.
    Comme quoi, qui n’entend qu’une cloche, n’entend qu’un son !
    Cela dit, il est exact que Staline a eu un comportement profondément contraire aux idéaux que portaient à l’époque les communistes soviétiques. Cela doit servir de leçon … mais on est obligé de prendre l’histoire telle qu’elle est si on veut procéder à une analyse objective de ce qui s’est passé au cours du 20ème siècle.
    Regardons aussi ce qui se passe à Saint-Ouen où l’on marche à reculons … “La ville a bien changé” me disait l’autre jour une électrice communiste …

  189. Après les coureurs cyclistes sur un autre blog, René nous refait une série sur les rois et autres présidents: Osera-t-il Sarkozy?

  190. Tant pis pour les arbres… on ratisse large

    Un correspondant (que nous appellerons Pierre Gillot- Duperret) ayant passé les 70 ans a été convié aux « rencontres » avec les « seniors » dont il n a pas très bien compris le sujet . A sa décharge il n’y en a pas.

    Il s’agace d’avoir reçu pour lui seul et à son adresse exacte, en date du 27 avril dernier, pas moins de 5 invitations avec les intitulés suivant :

    – MR GILLOT PIERRE
    – MR GILLOT DUPERRET PIERRE ROBERT APPT. 505
    – MR GILLOT-DUPERRET PIERRE
    – MR GILOT PIERRE
    – MME GILLOT-DUPERRET SIMONE APPT 505

    Nom raccourci, nom avec 2ème prénom, nom et prénom habituels, nom avec faute, nom de l’épouse (décédée depuis plusieurs année)… approximation et faute de goût sont donc au rendez-vous.

    Avis à nos amis de la Com et des relations publiques : et oui la machine ne gère pas les erreurs toutes seule il faut de temps en temps nettoyer les fichiers.

    Rappel coût de l’envoi (0,46€) x 4 = 1,84 €

    Comme il ne s’agit évidemment pas d’un cas isolé : bonjour l’addition !

  191. Continuez à faire chier le monde avec Marx, et tt le monde va aller voir ailleurs.
    Marx , c’est naze., des lors qu’on explique rien.
    Soyons clairs,si la lutte des classes n’explicite rien, c’est bof!!!!!
    et on passe à autre chose.
    La lutte de classe se vit,le reste, c’est du Livre.
    les ‘intelligents” qui on lu, restent des cadors ds leur capacité de dire les choses, sans les vivrent
    Que vivent les retours aux vraies vies, et qu’ellles deviennent la “règle”.

    Maintenant, il faut vs battre, vs les salariés, il faut continuer vos luttes car les tôliers ne vs laisseront aucune chance, leurs plans de com sont prêts.
    Ah les pauvres entreprises etc…, les charges …
    et leurs gosses, ceux des tôliers, qd ils vont à l’hosto, qui paie????? sinon le collectif.allez, deux ou trois points de cotis en plus et on s’en sortira propre en baissant nos marges, pas vrai, les mecs, on s’en sortira toujours, nous , les petits tôliers.

    2 OU 3 POINTS DE COTIS EN PLUS ET ON SORT DE CETTE ORNIERE

    bien sur qu’on reinvestira moins pendant un temps,mais on doit pouvoir mieux supporter que les mecs à 1200 euros/mois, il faut arreter les corporatismes.
    exemple, ds la restauration(milieu de XXXXX), suite a la baisse de la tva, on accorde 5 point d’augmente, sans diminuer le prix du repas, pas mal l’embrouille. Exemple vécu.
    Celui d-un chef de partie augmenté de 5 pour cent XXXXX; plus 80 euros /mois.

    Soit , c’est le secteur le plus difficile du monde pr organiser des luttes.
    On va y arriver, et je donne un coup de main , c’est le secteur le plus dur pour organiser à s’organiser….. et je reste discret, c’est epouventable…..
    Sachez, que ds ce secteur, les Patrons sont capables de faire bosser un mec de 8 h le matin à 23 heures le soir, sans controle de l’inspection du travail qui n’a pas d’effectifs, et ou c’est la règle de vendre une bouteille de vin: 1200 euros! parfois.
    Amusez-vous.
    C’est une nouvelle forme d’esbrouffe pour les pauvres, nous, ceux qui bossent.
    Allez vs faire mettre,on va tout vous prendre, on va se réveiller.La nuit du 4 Aout revient, la fin de vos privilèges.

    c’est le secteur le plus pourri, ou les patrons sont des toliers de combat.sauf que les jeunes commencent à s’organiser,(là, les patrons s’interrogent), il s’agit d’un vécu ressenti par un Institut payé par les Patrons, oui,XXXXXX, ces employes payes bas pour soutenir des tarifs « hauts» , que ns connaisssont tous.
    commencent à s’organiser, et , comme d’autres, j’en assure « le genre» , on va se marrer!
    il s’agira juste de dénoncer les ceusses qui font de fausses pubs, et on va y arriver contre les menteurs et les denoncer, c’est le monde le plus pourri! XXXX
    e 217 de Charlemagne.
    Je n’ai pas dit comme» la division Charlemagne, « certe non.
    S’agissant de Joseph et sa contre offensive des la fin 42 après Stalingrad, on ne peut pas dire que les ricains l’ont aidé, c’est tt simplement l’avancée de l’Armée Rouge dès mi 43 qui peut simplement justifier la conf de Téhéran et là, je me répète, sans cette grande offensive, les popovs seraient rendus sur Paris ds des délais qui nous échappent tt day.
    D’ailleurs, Staline n’annoncat-il pas à Thorez en 46 que leur idee fut d’aller sur Paris(dixit archives du KGB).
    la décision d’un second front fut prise (le débarquement de Normandie)à cause de l’avancée des russes. et non pour aider notre pauvre France de M…..
    C’est la réalité.

    soit, je reste anti-stalinien parce que je suis devenu anti-léniniste.
    Désolé pour mes potes.
    Peu d’entre nous le sont restés, léninistes, si j’en crois ceux qui restent, et qui parlent ou écrivent

    les politiques ne tiennent plus rien, ce sont les banques qui bandent, ou leurs boites de notation, mieux est notée la France, moins elle emprunte cher.
    Pour emprunter tt les jours moins cher.
    la france emprunte ts les jours et entretien un risque de guerre entre les grecs et les turcs, plus les grecs achetent des armes, plus les turcs on peur et achetent aussi des armes etc…… à la france et à l’allemagne.c’est un truc de dingue, et que certains me prouvent le contraire.

  192. M F a raison .. j’ai les onze volumes du capital que j’ai lus naturellement. On y trouve effectivement des réponses aux problèmes économiques contemporains, même si ces ouvrages ont été écrits au 19ème siècle. Un seul défaut : ce n’est pas très facile à lire

  193. Mme Rouillon prépare les cantonales !

    Quelle surprise de voir qu’après de multiples lettres adressées à Mr Giunta et restées sans réponses, c’est directement Mme Rouillon qui s’invite au pied levé avec des conseillers ” dans le cadre des rencontres de proximité avec la population” dans l’immeuble rue Etienne Dolet mercredi 12 à 18 H 30, pour chercher comment remédier aux nombreux problèmes…

  194. ANNÉE UNIVERSITAIRE 2009 – 2010
    Analyse et politique de la ville :
    Sous le Grand Paris, la question urbaine
    Séminaire de doctorat et conférence publique sur la ville organisés sous la responsabilité conjointe de
    Guy BURGEL Michel CANTAL-DUPART
    Professeur de Géographie Urbaine Professeur au Conservatoire National des Arts et Métiers
    Université Paris Ouest-Nanterre La Défense Chaire d’Urbanisme et d’Environnement
    Comité scientifique : Philippe BOUDON,
    École d’Architecture de Paris-La Villette, Jacques BRUN, Université Paris I,
    Guy BURGEL,
    Université Paris Ouest-Nanterre La Défense, Michel CANTAL-DUPART, CNAM, Claude COHEN, CNAM,
    Michel HERROU,
    École d’Architecture de Paris-Malaquais, Caroline LECOURTOIS, École d’Architecture de Paris-LaVillette,
    Patrice NOVIANT,
    École d’Architecture de Paris-Malaquais, Philippe PANERAI, architecte-urbaniste,
    Suzanne PARÉ,
    École d’Architecture de Paris-Malaquais, Marc PERELMAN, Université Paris Ouest-Nanterre La Défense,
    Catherine POUZOULET, Université Charles de Gaulle-Lille 3, Maxime SCHIRRER, CNAM
    Deuxième session 11-12 Mars 2010
    Grand Paris : faut-il changer de politique urbaine ?
    Jeudi 11 mars 2010 9h – 13h La ville : le fond et la forme
    Guy BURGEL (Université Paris Ouest-Nanterre La Défense) : Aménager l’espace pour changer la société ?
    Gilles VERPRAET (CNRS) : Les Hauts-de-Seine : une centralité en région parisienne ?
    Jérôme TREUTTEL (École d’Architecture de Paris-Malaquais, agence TGT) : Rigidité sociale, fluidité
    spatiale
    14h – 18h La ville : un autre regard
    Vincent RENARD (IDRI- Sciences Po, Paris) : Foncier : que faire, face au défi de la finance ?
    Jean-Michel PAUMIER (RATP – Conseil Économique et Social de la région Île-de-France) :
    Nouvelles politiques urbaines : paradoxes et enjeux pour le transport
    Albert LÉVY (CNRS) : Nanterre – Seine Arche : un territoire en résistance ?
    Vendredi 12 mars 2010 9h – 11h30 Méthodologies du Grand Paris
    Table ronde, animée par Michel CANTAL-DUPART (CNAM),
    avec des représentants d’équipes de recherche de l’appel d’idées du ministère de la Culture,
    Andreï FERARU (MVRDV), Soline NIVET (Groupe Descartes)
    et Maxime SCHIRRER (Nouvel, Duthilleul, Cantal-Dupart)
    11h30 – 16h Villes en parallèle
    Vincenzo BENTIVEGNA (Université de Florence- Institut d’Études Avancées – Paris) 11h30 – 13 h :
    Cohérence et compatibilité des politiques urbaines
    Catherine POUZOULET (Université Charles de Gaulle-Lille 3) 14h – 16h :
    New York, New York : de Manhattan au Grand Paris
    16h – 18h Table ronde : Une autre politique urbaine est-elle possible ?
    avec Christian DEVILLERS (architecte-urbaniste), Jacques DONZELOT (sociologue, Université Paris Ouest-
    Nanterre La Défense) et Thierry PAQUOT (philosophe, Université Paris 12-Val de Marne,
    Urbanisme)
    table ronde animée par Guy BURGEL et Michel CANTAL-DUPART
    Le séminaire a lieu au CNAM (Conservatoire National des Arts et Métiers) 292, rue Saint-Martin,
    Paris 3
    e (métro Arts et Métiers, Réaumur-Sébastopol, Strasbourg-Saint-Denis)
    Accès 11, escalier A 3
    e étage, salle de projets
    La participation est gratuite, mais l’inscription préalable vivement recommandée
    Informations et inscription :
    email
    lgu@u-paris10.fr web http://netx.u-paris10.fr/lgu/
    Précédente session, 17 et 18 décembre 2009 : Les grandes questions du Grand Paris
    Prochaine session, 3 et 4 juin 2010 : Grand Paris : société, urbanisme et gouvernement de la ville

  195. Soirée débat pour une Palestine libre, laique et démocratique
    le mercredi 12 mai à 19h30
    Bourse du travail
    “1948-2010 la résistance palestinienne à l’expulsion continue”

    avec la présence de plusieurs invités dont Paulette Fost de l’association Pour Jérusalem
    contact : saintouensolidaritepalestine@yahoo.fr

  196. Invitation municipale :

    Ce lundi 10 mai place de la République :

    1848-2010 162ème anniversaire

    “Commémoration de la traite négrière, de l’esclavage et de leurs abolitions”

    on aurait préféré

    “Commémoration de l’abolition de la traite négrière et de l’esclavage”.

    mais le Français c’est vraiment une langue difficile…

  197. La syntaxe ne doit pas être la préoccupation première des écrivains de la com … ne sont pas en cause évidemment les journalistes du journal municipal ; ce sont des gens compétents qui font très bien leur travail … j’ai ouï dire qu’ils sont cornaqués par un représentant d’une société privé de communication, qui décide de tout .. décidément, la confiance règne !

  198. Je comprends que cette invitation qui commémore”la traite négrière”et”l’esclavage”n’ait été distribuée qu’à quelques mains.
    Il faut reconnaître un certain courage à une maire PCF ou FG ou PdG(on ne sait plus trop)pour honorer l’esclavage.On ne peut pas dire que la boîte de com qui l’inspire succombe au fameux”politiquement correct”…

  199. Rapprochement culturel et social avec l’irruption des Biffins au verrnissage de traversée d’Art mardi au Chateau.

    Ceux-ci ont brandi une sobre banderole colorée dénonçons la répression. Il s’agissait pour eux de fustiger l’attitude de Mme Rouillon qui refuserait de les rencontrer.

    Ils pensent pouvoir trouver une solution à leur demande d’emplacement du côté de la porte Monmarte. Le Maire et quelques participants ont rappelé combien les nuisances étaient grandes (déchets, salissures, irrespect des riverains) suite à l’envahissement.

    Ne doutons pas que le maire de Saint-Ouen qui a accepté de loger des demandeurs de logement parisiens sur notre ville sur la Zac des Docks trouvera de la place pour les biffins parisiens à Saint-ouen.

    FL

  200. René, bravo pour ton 139 du 15/02, j’avais pas fait gaffe!
    Chers amis, je suis inquiet on ne lit plus rien de Fainzang, c’est dommage, le niveau baisse.

    Plus sérieusement, j’espère que Michel Fainzang va bien.
    Si quelqu’un peut donner de ses nouvelles…..

    René, ton 143 du 17/02, bien sur qu’il s’agit d’une pratique régulière, la sous-traitance, tout le monde en fait avec des escalades de 3 ou 4, rien ne s’y oppose juridiquement et tt le monde se gave.
    C’est le « libéralisme» .

  201. Effectivement, on ne “voit” plus Michel. Quelqu’un a-t-il de ses nouvelles ?
    C’est devenu un lieu commun de dire que les entreprises se gavent jmp. Le personnel de celles dont je parle est composé uniquement d’immigrés que l’on fait bosser dur. Ils sont probablement payés avec un lance-pierre. Peut-être même y a-t-il parmi eux des sans papiers. Le patronat de droit divin a toujours les mains libres …

  202. jmp,pour des raisons indépendantes de sa volonté,Michel Fainzang(alias M’Fainz)a été obligé de rentrer dans la clandestinité sur ce blog!

  203. Compte tenu du fait qu’il a dû entrer dans la clandestinité et qu’il fait l’objet de recherches de la part des services secrets français, faites savoir à Michel que je vais lui faire livrer quelques kalachnikovs et des lance-roquettes. Le colonel Taquet est chargé de l’opération en collaboration avec madame tarte aux fraises.

  204. rené, ton 227;
    Bien sûr.
    Le libéralisme est la voie royale,seul le privé requiert les compétences pour “faire” de la com!!!!!!
    Que le Colonel et Mme tarte aux fraises soient efficaces, Michel ns manque…..
    Allez, au boulot!
    Retrouvez ce bon M’Fainz.
    Merci de rendre cpte de vos démarches.
    J’ose espérer qu’Eric n’est pas contre un peu d’humour, ns en avons besoin, n’est-ce pas???

  205. Que chacun se rassure; j’ai devisé aujourd’hui même , ce midi, avec notre Michel Fainzan au pied de nos immeubles , étant voisins et locataires dans le même ensemble.
    L’oeil était clair , le verbe haut , l’argumentaire bien senti et la détermination intacte.
    La pointe d’agacement qu’il a exprimé à certains de mes propos me font dire qu’il n’a rien renié de ses idéaux. Qui en doutait?….

  206. FÊTE DE LA NATURE

    • DATE : 22 mai 2010 de 11h à 19h
    • LIEU : Plusieurs lieux à Saint-Ouen

    Du 19 au 23 mai 2010 aura lieu la “Fête de la Nature” : une manifestation gratuite qui a pour but de sensibiliser, d’éduquer et de promouvoir la protection de la nature et de la biodiversité, dans un esprit convivial et festif.

    A Saint-Ouen, plusieurs associations s’associent afin de vous proposer une programmation pleine de découvertes le samedi 22 mai de 11h à 19h !

    Découvrez l’affiche de la Fête de la Nature
    à Saint-Ouen.
    > RDV au Rucher audonien pédagogique
    2 rue Adrien Lesesne
    – Journée de l’abeille : présentation d’une ruche, ateliers bougies, animations apicoles…
    – Marché aux plantes : vente de plants et de semis, fleurs, aromates…
    – Construction de refuge à insectes
    – Café écolo : buvette, restauration, animations, débats et une dégustation de légumes bio assurée par les deux AMAP de Saint-Ouen : Amapuces et Amapoule.
    – Jeu de l’oie sur le thème de la nature
    – Atelier créatif “récup’ et nature”
    – Atelier compostage

    > A la médiathèque Lucie Aubrac
    13/15 rue Eugène Berthoud – 01 40 10 16 88
    – Contes sur la nature, présentation de livres, expositions.
    – Créations artistiques liées à l’apiculture, réalisées par les élèves de l’école des beaux-arts

    > Au collège Michelet
    145 rue du Docteur Bauer – 01 40 10 87 76
    – Atelier sur le thème du compostage
    – Présentation du jardin pédagogique
    – Exposition : pesticides et OGM

    Et aussi…

    > Projection du film “L’homme qui plantait des arbres”
    Film d’animation
    Mercredi 19 mai à 19h (durée 45 minutes).
    Espace 1789
    2-4 rue Alexandre Bachelet – 01 40 11 50 23

    > Exposition “Du nectar au miel”
    Du 7 mai au 10 juin(fermé le 22 mai)
    Office de tourisme de Saint-Ouen
    30 avenue Gabriel Péri – 01 40 11 77 36

    Renseignements : rap-93@hotmail.frhttp://www.fetedelanature.com

    > 24 heures pour la biodiversité

    Du samedi 22 mai 19h au dimanche 23 mai 19h, devenez un “Observ’acteur de la biodiversité” en participant aux “24 heures pour la biodiversité” dans 12 espaces de nature en Seine-Saint-Denis et à l’inventaire de la faune et la flore départementale.

    A Saint-Ouen : atelier nocturne : “La nuit : Y a de la vie ?”
    Inventoriez les papillons de nuit de 20h45 à 22h45 !

    Inscription en ligne, dans la limite des places disponibles.
    Pour tous renseignements sur l’atelier “La nuit : Y a de la vie ?” : 01 49 45 67 10

    • En ce lundi ensoleillé, l’autocar de l’Amitié Judéo-Musulmane était présent devant le parvis de l’ôttel de ville de SO. Nul doute que les mariés auront apprécié la présence de cette animation hors norme.

      Reste qu’il est étrange et pour le moins surprenant que les organisateurs aient eu l’accord d’un certain TZ (agent de la mairie), alors qu’aucune publicité ni invitation n’ait été faite autour de cette manifestation certes symbolique mais d’actualité.

      En effet, la semaine dernière des audoniens se rassemblaient avec l’ancien maire (Paulette Fost) pour le droit des palestiniens à vivre chez eux (un peu comme De Gaule en 40…). Mais aussi pour condamner Israel qui poursuit ses assassinats de palestiniens de tous âges et la colonisation du territoire palestinien.
      Rappelons qu’elle développe son activité nucléaire notamment militaire et qu’en conséquence, elle a beau jeu d’interdir l’accès à l’énergie nucléaire civil à l’Iran. Sans mentionner ici l’accord économique Europe/Israël, véritable “prise d’otages” au seul bénéfice d’un Etat anti démcocratique, colonialiste et militarariste !

      Bref, en quoi, une certaine “phase” apporte-t-il un renforcement des courants pacifistes et démocratiques? En rien, dirait le général. Et il avait bien raison!!! A force de vouloir ratisser large, le rateau à deux balles va manquer de dents.

    • @ fête de la nature (post 256)

      On allait oublier l’évènement…

      L’avis de recherche est suspendu pour notre Conseillère municipale Ndeye Fatou Kébé (groupe Citoyen, communiste, républicain).

      Nous l’avons vu de nos yeux vu, bras dessus-dessous avec Jacqueline Rouillon en personne, à la fête de la nature ce 22 mai 2010 à Debain où elle a fait une courte apparition.
      Elle est repartie, comme elle était venue, en papotant seule avec le Maire. Sans doute beaucoup de choses à se raconter après une si longue absence.

  207. En 40,je croyais que de Gaulle appelait les français(plutôt officiers et ingénieurs)à venir le rejoindre à Londres.C’est vrai qu’au début juin Churchill avait préconisé une union entre la France et le R.U.En gros réussir grâce au “blietz krieg”nazi,ce que ses ancêtres avaient échoué à faire au temps de Jeanne d’Arc!Mais le Président du Conseil,Paul Reynaud,de Bordeaux,avait refusé.

  208. Le PS a nommé son nouveau président du groupe municipal:

    Henri Lelorrain remplace Sophie Jacquot-Gautin.
    Est-ce mieux pour S.O.?pour la gauche?pour le PS audonien?L’avenir et les blogueurs nous le diront…
    Pour les amis de René qui sont nombreux,une idée de cadeau qui devrait lui plaire:

    “Maurice et Jeannette”,biographie du couple Thorez d’Annette Wierviorka aux éditions Fayard.

  209. Maurice et Jeannette .. ou Jeannette et Maurice c’est la grande époque des conquêtes sociales.
    Les cocos étaient à la pointe du combat. Nous étions à la libération. Les pouvoirs de l’oligarchie financière sur l’appareil productif étaient amenuisés.
    C’est la grande époque des nationalisations. Les plus importantes sont celles des banques, des compagnies d’assurances, de l’électricité et du gaz.
    Dans le même temps est affirmé le pouvoir des travailleurs dans l’entreprise, grâce à l’élargissement des fonctions des comités d’entreprises à l’initiative d’Ambroise Croizat, ministre communiste ; ce pouvoir est particulièrement important dans les grandes entreprises nationalisées EDF, avec le Ministre Marcel Paul (communiste), Houillères Nationales dont le statut (1946) introduit une gestion tripartite réelle. En même temps se succède la réalisation ou la mise en chantier des lois élargissant la démocratie et concourant au progrès social : développement d’un véritable système de sécurité sociale et de retraite par répartition, où Ambroise Croizat (communiste) joue un rôle important ; statut des fonctionnaires – élaboré par Maurice Thorez – sans Jeannette mais elle était d’accord – au cours d’une consultation très large avec les intéressés ; discussion d’une réforme très large de l’enseignement avec Langevin-Wallon, tous deux communistes. Il s’agit d’approfondir la réflexion sur une pédagogie nouvelle, prenant en compte l’enfant, sa psychologie et ses problème propres. Le plan Langevin-Wallon visant à réformer l’enseignement rencontre un écho que traduira le succès du film “l’Ecole Buissonnière” de Jean-Paul le Chanois en 1949.
    On constate que les communistes ne sont pas des andouillles.
    On les trouve dans la réalité de l’époque. Dans la poésie, mais aussi dans le Roman (Aragon : Aurélien ; Roger Vaillant : Drôle de Jeu) ; au théâtre, ou Sartre fait jour Morts sans sépulture et Salacrou Les Nuits de la Colère que monte la troupe Barrault-Renaud ; au cinéma où la Résistance est alors fortement représentée (Boule de Suif de Christian-Jaque, Parie de Daquin. A la célèbre Bataille du Rail, s’ajoutent Jéricho (Calef), Le père tranquille (Noël-Noël et Clément, les Maudits (Clément).
    L’attraction qu’exerce alors le parti communiste français s’explique, bien sûr, par les liens noués entre intellectuels et la classe ouvrière, les chrétiens et les communistes ; par l’admiration que suscite l’action des communistes dans le combat contre le nazisme, par la révélation du poids historique de la classe ouvrière.
    Au plan électoral le parti communiste représente 28 % des suffrages et la CGT compte 5 millions d’adhérents.
    C’est l’époque où Maurice Thorez dans une interview au journal anglais le “Times” défini les voies de passage au socialisme en France : “Les progrés de la démocratie à travers le monde, mis à part quelques exceptions qui confirment la règle, permette d’aller au socialisme par une autre voie que celle suivie par les communistes russes. Le chemin est nécessairement différent pour chaque pays. Nous avons toujours pensé et déclaré que le peuple de France, riche d’une glorieuse tradition, trouverait lui-même sa voie vers plus de liberté de progrès et de justice sociale. Le Mais il n’y a pas de progrès sans lutte. Il n’existe pas une voie toute tracée où les hommes puissent s’engager sans effort. Il leur a fallu toujours surmonter bien des obstacles. C’est le sens même de la vie.”
    Les mecs, je vous en ai mis pour votre argent. Si vous aimez l’histoire contemporaine, vous êtes servis ! Ca va rappeler des souvenirs à MF. Ses parents ont dû lui en parler.
    Bonne lecture et bonne soirée.

  210. Curieux qu’une telle annonce, pourtant majeure, ne soit toujours pas publiée sur le site du groupe PS locale !
    Doit-on penser à une confusion homonymique entre le joueur T. Henry futur prétendant au titre de capitaine de la sélection française pour la coupe du monde de Football déjà annoncée et Henri L. notre élu local pour les sports prétendu président du groupe PS de Saint-Ouen ? Difficile de savoir.
    De même que si cette information se révèle exacte, personne ne peut encore dire si l’un ou l’autre continuera à jouer avec les mains ou les gardera dans les poches pour emporter la partie, comme de nombreux spectateurs l’ont déjà observé sur les derniers mois.
    Dans les deux cas, nous pouvons déjà être sûrs d’une chose, qui est que si la France perd au Mondial 2010, JR pourra toujours invoquer aux Audoniens que c’est la faute de Henr…
    A suivre…

  211. Ce brave phytose … pour un coup d’essai c’est un coup de maître ! Il doit avoir des accointances avec la Défense et la Sécurité du Territoire (la fameuse DST qui fait trembler tous les réseaux d’espionnage de la planète) ..
    Il nous livre en effet un scoop : un communiste a pris la tête de la section socialiste de Saint-Ouen. Décidément, les cocos sont partout ! Et pour étayer son propos, il nous inflige dans une publication dont il semble tenir les rênes, une photographie côte à côte de Monsieur Le Lorrain et de Madame Rouillon.
    Ce brave phytose, dont le coeur penche à droite, c’est évident, prend ses désirs pour des réalités !
    Et ce n’est pas tout, il nous gratifie d’une série de photos, peu favorables à la municipalité en place. Par exemple, il a fixé son objectif sur un trottoir jonché de morceaux de papier. Il s’agit d’une photographie prise à proximité de l’arrivée du cross des écoliers … et ceci explique cela !
    S’il croit qu’il va déboulonner Madame Rouillon avec des arguments pareils … Monsieur Phytose se met le doigt dans l’oeil jusqu’au coude !

  212. Autre cadeau livresque pr René Decaze.

    “Une histoire populaire des Etats-Unis” de 1492 à nos jours d’Howard Zinn, historien américain décédé en janvier 2010.

    Il était dans le bombardier qui largua sur Royan la 1è bombe au napalm à la fin de la guerre 1944.
    Il explique pourquoi il n’y avait pas lieu de la larguer.

    4 émissions pour faire connaissance avec lui.
    la 1è :
    http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1853
    et les autres à suivre sur le site.

  213. Les bombes, mon cher Jean-Yves, ce sont des arguments politiques imparables ! Il n’y avait pas lieu non plus de larguer les bombe sur nagasaki et hiroshima … mais la suprématie mondiale avait un prix. Monsieur Harry Truman, président des Etat-Unis d’Amérique à l’époque ne s’est pas posé de question : il a rayé de la carte deux grandes villes japonaises et provoqué la mort de centaines de milliers d’innocents ! C’est d’autant plus déplorable que l’on savait déjà que le Japon allait rendre les armes. Ce n’était plus qu’une question de temps.
    Mon cher Jean-Yves, “L’art de la guerre est l’art de détruire les hommes, comme la politique est celui de les tromper !” a écrit quelque part d’Alembert

  214. Merci Paco pour ton 237, je suis rassuré.
    Mon tutoiement est bien sûr fraternel, m’y autorises-tu?
    Je viens de prendre connaissance du 244 de René; d’accord ou pas; chapeau bas,les mecs!!! L'”intellectuel organique” nous en remontre et cela me fait bien plaisir
    Quand je vous disais que” c’était de la grosse camme, ce mec;”Bravo, René…..

    Toujours , au sujet du 244 de notre Ami René, et s’agissant de Louis Daquin, réalisateur, j’ai « fait» avec lui, si j’ose dire, « La foire aux cancres» , oû j’avais un des rôles principaux, sélectionnés que je fus au Patronage de St -ouan comme disait Fajon;comédie, tournée pour l’essentiel à st-ouen et st-denis au milieu des année 60, ds laquelle j’avais un rôle.
    Al’issue de ce tournage, ns fumes reçus pour une collation ds les apparts du Maitre autour du Lulu(les jardins du Luxembourg), je n’avais jamais rien vu d’aussi beau……., j’avais 13 piges et je ne comprenais pas comment on pouvait être membre du PCF et habiter ce coin de Paris, déjâ, je sentais bien que ns n’étions pas tous les mêmes.
    Mon père qui m’avait accompagné en Métro, ne put s’empécher de dire,» Putain; y se fait pas chier le Camarade Daquin» !!!!!

  215. Toujours , au sujet du 244 de notre Ami René, et s’agissant de Louis Daquin, réalisateur, j’ai “fait” avec lui, si j’ose dire, “La foire aux cancres”, oû j’avais un des rôles principaux, sélectionnés que je fus au Patronage de St -ouan comme disait Fajon;comédie, tournée pour l’essentiel à st-ouen et st-denis au milieu des année 60, ds laquelle j’avais un rôle.
    Al’issue de ce tournage, ns fumes reçus pour une collation ds les apparts du Maitre autour du Lulu(les jardins du Luxembourg), je n’avais jamais rien vu d’aussi beau……., j’avais 13 piges et je ne comprenais pas comment on pouvait être membre du PCF et habiter ce coin de Paris, déjâ, je sentais bien que ns n’étions pas tous les mêmes.
    Mon père qui m’avait accompagné en Métro, ne put s’empécher de dire,”Putain; y se fait pas chier le Camarade Daquin”!!!!!

  216. le 243 de MF que je ne connais pas, bien que je partages depuis 40 ans la vie d’une autre MF.
    Il va falloir ns méfier de cette gauche de droite représentée par ce DSK dont le résultat de ses bonnes idées foutent ds la Merde des pays mis en fragilité par les Banques, qui après les avoir incités, ces pays, à tricher, les ramassent à la petites cuillère, en leur prétant du fric à des taux épouvantables.
    J’avais, si je m’en souviens bien, déjà attiré l’attention des contributeur de ce blog ou des Audoniens.com, sur la permissivité des actions de ces banques et des agences de notations qui y sont liées.
    On ne peut pas reprocher aux salariés, tout traders qu’ils soient, de jouer sur les marchés, c’est leur job!!!!!!!!!
    Il faut bouter hors de l’euro, ce système de xxxxx en élargissant les compétences de la BCE
    ou, bien sûr, en éclatant ce système de xxxxx, mais là, c’est une autre histoire…..

    Ni DSK, ni Trichet, c’est la mme chose.
    Ma vieille Mère me dit depuis toujours, les riches ont de têtes de riches, ce dsk et sa gonzesse, ils ont quoi, comme nous?, rien, c’est des riches!!!!, c’est pas trop naze comme vision de merde, c’est juste du bon sens, d’ailleurs, DSK, ne cherche que des voies à droite, dont je veux pour preuve, des potes riches, qui voteraient bien pour lui,c’est la honse, comme disait ma petite fille, oui, c’est la honse…..
    Ce mec, je vais contribuer tant que je le peux à le flinguer.

  217. A René post 248

    H Zinn évoque également le bombardement des 2 villes japonaises.
    Parlant de la guerre en général , il dit : “War is terrorism”

    Un autre livre vient de sortir.
    “Les jours heureux. Le programme du Conseil national de la Résistance de mars 1944 : comment il a été écrit et mis en oeuvre, et comment Sarkozy accélère sa démolition”, du collectif Citoyens résistants d’hier et d’aujourd’hui (La Découverte – 18 mars 2010)

    http://www.citoyens-resistants.fr/

  218. Une heureuse initiative …. l’on procède actuellement à la réhabilitations de logements anciens. On ne peut que se féliciter de cette décision dont l’objet est de donner plus de confort aux habitants, qui se traduire par une augmentation sensible des loyers …. il ne faut pas rêver !
    Les représentants de l’entreprise Brezillon , à qui on a confié l’opération et qui s’est empressée de sous-traiter, avaient indiqué aux intéressés que les travaux dans les logements n’excèderaient pas six jours, il y a environ deux mois de cela … et les travaux ne sont toujours pas terminés. Argument invoqué : les pièces ne sont pas encore arrivées, c’est le cas pour l’encadrement des portes d’entrées
    En outre, depuis plusieurs semaines, un échaufaudage a été installé sur le trottoir pour procéder au nettoyage de la façade. Celle-ci a été passée au karcher pendant deux jours, puis .. plus rien ! Pourquoi ? Tout simplement parce que, paraît-il, il existe un désaccord sur la couleur de la peinture !
    Procéder sans plus attendre au démontage de l’échafaudage, qui condamne les fenêtres et les baies vitrées, serait une décision de bon sens … Merci d’avance !
    En outre, l’échafaudage gêne la circulation des piétons sur le trottoir.

  219. Michel Fainzang est toujours bien vivant et… râleur.

    Pour une raison qui nous échappe, une fois de plus ces commentaires disparaissent quand il essaie de les publier.

    Rencontré au Marché ce dimanche il crie au complot (!).

    Pourquoi nous passerions-nous de ces commentaires toujours historiques et emprunts d’une grande culture politique. On se le demande.

    Cela ne le rassure peut-être pas mais nous sommes parfois du mauvais côté de la fracture numérique.

    Notre Webmaster qui n’a pas trouvé la faille est en vacances à l’étranger.

    Nous lui demandons une intervention dès que possible pour réparer cette atteinte à la libre parole de Michel.

    D’ici là il peut nous envoyer ces commentaires par mails nous ferons les copier-coller.

    Nous plaidons donc responsables mais pas coupables.

  220. Info

    A l’invitation du Collège de France, Noam Chomsky sera à Paris du 28 au 31 mai prochain pour une série de conférences et de rencontres. La visite de celui que le New York Times a affublé du titre de « plus grand intellectuel vivant » est un événement auquel l’équipe de Là-bas si j’y suis s’est (modestement) associée.

    Le programme détaillé est ici

    Mais qui est ce Chomsky ?

    Longtemps, une partie de l’intelligentsia française a dédaigné Noam Chomsky. Malgré ça -ou bien à cause de cela ?- ses analyses critiques et radicales sont de plus en plus populaires en France. Ainsi, la conférence débat organisée par le Monde diplomatique, le samedi 29 mai à 16 heures à la Mutualité, affiche complet depuis plusieurs semaines. Pour les conférences au Collège de France et les interventions organisées par le CNRS, il sera impossible de faire entrer tout le monde !

    Aussi,

    SUR FRANCE INTER :
    Dès le lundi 31 mai à 15 heures, Là-bas si j’y suis diffusera de larges extraits de la conférence du samedi à la Mutualité, ainsi que des autres interventions de Noam Chomsky dans les jours suivants, notamment un entretien avec Jacques Bouveresse, mais aussi des rencontres diverses …

    EN DVD :
    En avril 2007, sur France Inter, nous avions présenté une série d’émissions avec Noam Chomsky d’après laquelle nous avons réalisé le film « Chomsky et Compagnie » grâce à la souscription des auditeurs et le soutien du CNC et de France Inter. Avec 60 000 entrées en salle et plusieurs milliers de DVD, le film a été présenté dans de nombreux festivals a travers le monde.

    Un double DVD comprenant le film “Chomsky et Cie” et une suite “Chomsky et le pouvoir”, est en vente directe sur le site internet des Mutins de Pangée

    AU CINEMA :
    A l’occasion de la visite de Noam Chomsky plusieurs projections exceptionnelles de “CHOMSKY et Cie” auront lieu à Paris.
    Les séances seront suivies de débat avec Olivier Azam, Daniel Mermet, Jean Bricmont…

    Jeudi 27 mai à 19h50 Espace St Michel (Paris, 5e)
    Vendredi 28 mai à 18h et 21h 2 séances au cinéma L’Entrepôt (Paris, 14e)

    Lundi 31 mai à 19h15 Salle Jean Dame, 17 rue Léopold Belland (Paris, Mairie du 2eme).

    Mardi 1er juin à 20h30 cinéma Les 7 Parnassiens (Paris, 14e)

    Mercredi 2 juin à 21h cinéma Le Studio 28 (Paris, 18e)

    Mardi 8 juin à 20h Cinéma C2L à Poissy (Yvelines)

    Et 7 émissions de 2007 pr le découvrir
    http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1181&var_recherche=chomsky

  221. En attendant que le Maire de saint-ouen réponde positivement à la demande de mise en place d’un groupe de travail pour l’extension-finition du Lycée Blanqui, voici quelques élément sur l’EPS façon M. CHATEL :
    Expérimenter un nouveau temps scolaire ou une rupture avec l’EPS ?
    Café pédagogique, 26 mai 2010
    Quel objectif poursuit réellement Luc Chatel dans ce discours où la légèreté des arguments répond à la modestie des décisions ? L’apologie du sport peut-elle servir l’enterrement de l’EPS ? Un aménagement du temps est-il possible ?
    L’expérimentation de Luc Chatel a-t-elle un avenir ? Derrière la vitrine sympathique de petits jeunes qui gambadent au lieu de rester enfermés l’après-midi, il est impossible de ne pas voir les points faibles du discours ministériel. L’expérimentation porte sur 100 établissements, un chiffre à mettre en rapport avec les 11 400 établissements secondaires français, dans lesquels “2 ou 3 classes” seront concernées. Etendre cette expérience supposerait un financement important de la part des collectivités locales. En effet les infrastructures sportives sont insuffisantes pour accueillir ces flots d’élèves aussi longtemps. On voit mal les communes, souvent déjà en difficultés, porter ce poids supplémentaire.
    Mais c’est surtout la légèreté argumentative qui retient l’attention. Luc Chatel ne s’est pas contenté de vanter le sport comme école de l’effort, de la volonté, de la conquête et de la règle. Il a carrément présenté le développement du sport comme une réponse à la violence scolaire et à l’absentéisme, des affirmations qui reposent sur une conception un peu simpliste de ces phénomènes. Il évoque l’expérience de Meaux en précisant ” n’existe en effet que depuis 3 mois, et elle porte déjà ses fruits ” ce qui évidemment laisse songeur.
    Le repoussoir allemand. Sur France Info, le ministre explique que “dans les pays où les pratiques sportives ont été expérimentées l’après-midi, des réusltats ont été obtenus”. Il serait plus vrai de dire que ceux qui l’ont expérimenté… l’ont abandonné. C’est que laisser libres les enfants l’après-midi creuse les inégalités sociales. Certains enfants passent l’après-midi dans des associations culturelles ou sportives tandis que d’autres traînent dans la rue. Ainsi les mauvais résultats en terme de niveau scolaire et d’inégalité sociale ont amené les länder à changer le rythme scolaire. Déjà 39% des écoles publiques font classe toute la journée, et l’Allemagne va continuer à injecter de l’argent dans l’Ecole pour aligner toutes les écoles. Ce n’est pas précisément ce que compte faire Luc Chatel…
    Faut-il repousser tout aménagement du temps scolaire ? Des établissements ont réfléchi à aligner l’emploi du temps sur les recommandations des chronobiologistes. C’est notamment le cas au collège Clisthène de Bordeaux où des activités interdisciplinaires et des ateliers occupent l’après-midi. Mais ils font partie de la vie de la classe et sont encadrés par les enseignants. C’est la condition du succès de cette formule.
    Du sport ou de l’EPS ? Finalement le principale victime de cette expérimentation semble être l’EPS. L’expression elle même n’est plus dans le discours officiel. Multiplier les heures de sport ce sera forcément sortir l’Eps des disciplines ordinaires pour en faire quelque chose de particulier et faire entrer des non enseignants dans l’encadrement des élèves. C’est un changement de statut de cette discipline qui pourrait découler du projet.

  222. Enfin, Michel pourrait revenir…
    Si complot, il y a, les uns en sont la cause…
    Sa culture politique et son sens de l’humour nous manquent.
    Reviens, Michel, reviens…
    A+ vieux soldat.

  223. J’étais “de” la Manif , à Dijon , cette aprèm, peu de monde, surtout des vieux de mon age…., pas d’edf, peu de cheminots, et pour cause, leurs syndicats ont bien négocié les accords de 2007, 41 ans de cotisations en …2016…
    Ils l’ont joué fine ces pourris du gvt; sans faire trop de mal aux régimes spéciaux tt de suite,.. car qd les trains et les bus fonctionnent, pas de grève(visible) ds ce Pays…, c’est du gd art….
    c’est un gvt de combat qu’il ns faudra combattre.

  224. Jeannette doit rester ds les bouquins d’histoire pour avoir voulu interdire le port du pantalon pour les femmes dans les réunions de cellules.
 Ma mère, s’en souvient.
 Que Thorez n’ait que quelques lignes, c’est de sa faute, le PCF en aura bien plus……, ses militants et ses martyrs aussi, heureusement.

  225. A JMP post 260

    Les régimes spéciaux, qd le gvt viendra les chercher, il n’y aura plus personne pour les défendre.

    Bravo aux camarades corporatistes !

    A René, aux cyclistes et autres habitants de la Terre

    Cet été un Tour de France militant soutenu par ATTAC passe près de chez vous. Il s’agit de l’AlterTour

    Il ne reste plus que 18 jours pour s’inscrire sur le site internet : http://www.altertour.net.

    Merci d’avance et à bientôt sur l’AlterTour !

    AlterTour 2010 pour une planète sans dopage

    ————————————————————

    Pour la 3eme année consécutive, l’AlterTour traversera la France du vendredi 2 juillet au dimanche 15 août 2010 pour soutenir les Alternatives économiques, agricoles et sociales.

    A l’occasion de l’année mondiale de la biodiversité nous nous intéresserons à l’artificialisation des sols.

    Au programme :

    Altercyclisme (en relais), concerts, visites, projections de films, conférences, débats sur la permaculture, les OGM, les paradis fiscaux, l’accès au foncier, la gratuité, les systèmes herbagés, l’autogestion, les services publics…

    Voici quelques exemples de rencontres à l’occasion de l’édition 2010 :

    Vendredi 2 juillet à 20h30 à la mairie du 2eme arrondissement de Paris :

    Conférence sur le dopage génétique avec Christian Vélot

    Samedi 3 juillet à 15h, place de l’hôtel de ville à Paris

    Masse Critique avec la Vélorution Universelle !

    à 21h à la mairie du 2eme

    conférence-débat : “Une agriculture bio pour tous en Île-de-France : Pourquoi pas ?” avec Anny Poursinoff, Marc Dufumier et Raymond Leduc

    suivit d’un concert avec le groupe : “Pourquoi pas”

    Dimanche 4 juillet à 11h à la mairie du 2eme :

    Départ officiel de l’AlerTour 2010

    à 13h à la base militaire de Taverny :

    Rencontre avec “Maison de vigilance” sur l’abolition des armes nucléaires

    Lundi 5 juillet à 12h à Mézy-sur-Seine (78) :

    Accueil par le collectif “Flins sans F1”

    Le soir à Bréviaire :

    Discussion avec les associations locales : AMAP, cyclistes en ville, “Biodiversité des forets”

    Suivit d’un Bal Folk !!

    Mardi 6 juillet à 20h à Boissy-sous-St-Yon (91) :

    Conférence-débat sur l’artificialisation des sols suivit du One-Woman show de Charlotte Normand

    Mercredi 14 juillet à 20h à Soulvache (44) :

    Rencontre avec les amis de la Grée

    Samedi 17 juillet à 14h à Jersey :

    Conférence-débat “semer les graines du future” avec Eva Joly, John Christensen (Réseau International Tax Justice) et ATTAC St-Malo

    Lundi 19 juillet à 20h à Planguenoual (22) :

    Echange : “Halte aux marées vertes” avec Michel Guillemot de stop marée verte

    Mardi 20 juillet à 13h à St-Bihy (22) :

    Débat sur un système alternatif à la PAC avec André Pochon

    Vendredi 23 juillet à 18h à Beuzec-en-Plomeur (29) :

    Rencontre avec les habitants des Igloos en terre (Kerterre) de l’association Autrement

    Mardi 3 aout à 12h à Marsac (82) :

    Discussion sur la permaculture avec Richard Wallner du Petit Colibri

    Vendredi 6 aout à Brigueuil (16) :

    Présentation d’un projet d’installation de magasin bio en circuit court

    Lundi 8 et mardi 9 aout à Lachaud (23) :

    Rencontre de Télé Millevaches, Ambiance Bois, de Fils en Réseau, du Gaec de Lachaud

    Vendredi 13 et samedi 14 aout à Jarnages (23) :

    Arrivée de l’AlterTour !!

    Altercamp sur le thème des services publics

    Conférence-débat sur la gratuité avec Paul Ariès

  226. On ne parle plus, ou très peu, de Maurice Thorez et de Jeannette Vermeersch. Leurs noms se perd peu à peu dans la nuit des temps ..
Ils ont pourtant marqué la vie politique française des décennies durant. Maurice Thorez est l’un des hommes qui furent à l’origine du front populaire, condamné pourtant par l’internationale communiste. Il a été Vice-Président du conseil dans le gouvernement de Léon Blum en 1946. Il est à l’origine du statut de la Fonction Publique. Jeannette était un peu plus dans l’ombre, sauf dans le parti où elle était membre du bureau politique .. qu’elle quitta après l’intervention des troupes du pacte de Varsovie en Tchécoslovaquie.
 Aujourd’hui, au sein même du PCF, on en parle plus, sinon pour dire qu’ils étaient staliniens. Je crois qu’il ne faut pas laisser dans l’ombre le passé. S’il y a des erreurs – et qui ne commet pas d’erreurs ! – elles sont profitables dès lors qu’on en tire des leçons pour l’avenir.
 Quoi qu’il en soit, il est indéniable que la PCF a marqué de son empreinte l’histoire du pays et celle du mouvement ouvrier français et international. Peu de monde le conteste d’ailleurs …
Je crois que certains communistes contemporains se croient porteurs de la vérité absolue et s’érigent en donneurs de leçons ….
Ecrire une biographie du couple en question est une très bonne initiative …
Transmettre mes amitiés à Michel .. merci !

  227. Mon cher Jean-Yves, je ne suis pas corporatiste du tout .. bien au contraire !
    Je soutiens sans réserve toutes celles et tous ceux qui défendent aujourd’hui les mesures sociales issues du programme du Conseil National de la Résistance, c’est-à-dire : les retraites,l’assurance maladie, les services publics, les statuts, les conventions collectives, que le gouvernement menace de mort imminente à coups d’exonérations de charges patronales, de privatisations, de restrictions budgétaires et de casse du droit au travail.
    Le programme du CNR fut adopté par ses membres le 15 mars 1944. Les plus actifs pour l’élaboration du texte relatif à la protection sociale furent Ambroise Croizat, G. Buisson et Albert Gazier. Ambroise Croizat consulta des médecins, des syndicalistes et le ministre de la Santé François Billoux pour solliciter leur avis. Le texte définitif était formulé ainsi : “Un plan complet de Sécurité Sociale, visant à assurer à tous les citoyens des moyens d’existence, dans tous les cas où ils sont incapables de se les procurer par le travail, avec gestion appartenant aux représentants des intéressés et de l’Etat ; une retraite permettant aux vieux travailleurs de finir dignement leurs jours.”
    Le Général de Gaulle, signataire de l’ordonnance, la publie dans ses “Mémoires de Guerre” : “L’organisation de la Sécurité Sociale assure, dès à présent, le service de prestations prévues par les législateurs concernant les assurances sociales, l’allocation aux vieux travailleurs concernés, les accidents du travail et maladies professionnelles et les allocations familiales et de salaire unique aux catégories de travailleurs protégés par chacune de ces législations etc”
    La Sécurité Sociale et la Retraite sont bien les filles de la Résistance. Les défendre est bien, pour les résistants, c’est une tâche de fidélité que les coups de griffes reçus depuis lors, ont rendu impérieuse. Les arguments tirés par les auteurs des déficits doivent être contrebattus par la recherche de ressources à où elles se trouvent … et on sait fort bien où elles se trouvent !

  228. Taxer Matéo de “corporatiste”,c’ est bien mal le connaitre,ce mec est un militant”communiste”, ce qui exclut, tout corporatisme, car son souci, c’est la classe ouvrière, “sa ” classe, la nôtre, vous en déplaise, d’ailleurs, vous en êtes peut-être de cette classe des exploités, même si votre rang….., dans celle-ci, vous parait vous en exclure, et encore…., arrétez de vous prendre pour les “seigneurs” que vous n’êtes pas, mêmes les “cadres”, dont je suis, ns sommes tous des exploités, avec plus ou moins de revenus.
    Il faudra bien un jour arréter de se prendre pour des tôliers dès lors que son niveau de revenu dépasse deux ou trois fois le smic, c’est de la fausse monnaie, et j’en sais quelque chose.
    Vous évoluez ds vos jobs, jusqu’à ….50 piges, après, vous êtes morts, tous ingénieurs ou cadres commerciaux que vous fûtes, vous serez lourdés, comme des xxxxxx.
    Je voudrais bien connaitre des témoignages de bobos audoniens , bien payés(d’après eux) et qui penses que ça va durer, qui ont acheté à st -ouen juste pour faire un placement, sur la durée, je vais me marrer.

  229. A René et à JMP

    Relisez mon post 262 !

    Je ne comprends pas pourquoi René s’est senti visé ??

    Sont visés les camarades corporatistes des régimes spéciaux, suite à la lecture du post de JMP.

  230. A vos calendriers :

    – Rencontre Ciné avec Mathieu Calame après la projection de “Le temps des grâces” vendredi 4 juin à 20h30 à l’Espace 1789.
    – Conférence de la section pcf Samedi 5 juin . A l’ordre du jour : débat sur les orientations politiques et transformation du pcf – A noter que la convocation ne mentionne ni adresse, ni téléphone.
    – Délégation au Tribunal administraitif de Montreuil le mardi 8 juin où la ville plaidera contre le préfet qui veut annuler l’arrêté antiexpulsion locative pour locataires en difficulté mais de bonne foi : départ collectif en car à 12h45 devant la mairie.
    – Marche nationale des Femmes : samedi 12 juin manif/Banquet/Fête à Paris et Forum à Montreuil les 12 et 13 juin.
    – Concert de l’orchestre Agami Piccolo et l’Harmonie dimanche 13 juin à 15h à l’Espace 1789.
    – Assemblée générale du CAFAC, mardi 15 juin à 18h30, à l’Epace 1789 : à noter le bilan d’activité de l’année 2009 (22 pages) présenté et soutenu par l’équipe et le CA sortant.
    – Lecture d’extraits du livre “Melancolia – Récits avec pointe” à Librairie Folies d’encre jeudi 17 juin à 18h30, avec l’auteur
    – Vendredi 18 juin, commémoration de l’Appel du général de Gaulle lancé de Londres.

  231. Excusez Jean Yves, j’ai sûrement mal interprété votre texte.
    JMP me connaît bien. J’ai toujours de l’admiration pour son père qui fut un résistant et un militant ouvrier exemplaire. Il fait partie de ses héros anonymes qui combattirent victorieusement les nazis. Alex Porte, après ses actions armées dans les maquis de Corrèze, fut intégré dans le première armée française. Il fut membre de l’équipage d’un char d’assaut placé en tête de colonne et le plus exposé, par conséquent, aux tirs des 88 anti-chars autrichiens. Il n’a échappé à la mort que par miracle ! Albert Ouzoulias parle du reste de lui dans son livre “Les bataillons de la Jeunesse.”
    Effectivement, je suis un ouvrier et je crois profondément que l’on ne parviendra pas à tromper et à diviser indéfiniment les salariés . Et cela d’autant moins que l’histoire du mouvement ouvrier français est riche d’expériences novatrices.
    Saint-Ouen, ville ouvrière s’il en fut, en porte encore des traces. Elle reste encore à dominante ouvrière, même si les ouvriers d’aujourd’hui ne sont plus en bleus de chauffe. Ils ont appréhendé les techniques nouvelles et travaillent dans des bureaux d’études. Ils subissent, même s’ils n’en ont pas toujours conscience, la même exploitation que le prolétariat d’antan !
    Je vais vous dire un truc que disait les anciens : “Les patrons ne peuvent pas se passer des ouvriers .. mais les ouvriers peuvent très bien se passer des patrons !”

  232. J’ai regardé et écouté le Ministre de nos “retraites” sur la 5 à 17h 30.E.WOERTH, dont l’épouse gère le Patrimoine de Mme Bettencourt(première fortune de France)
    Ce mec annonce que ceux qui sont nés en 1951, ds 6 mois, devront se taper 3 mois de plus,;surtout pour ceux qui, comme moi, ont commencé à bosser à 16 ans….., c’est de l’arnaque…Soyons nombreux à la Manif du 24 Juin.

  233. le 266 de JY MARSOIN.
    Il ne s’agit pas de “camarades corporatistes”; nonobstant le caractère péjoratif du propos, Smais d’un élément du rapport de forces, j’ai quelques informations au sujet des discussions de 2007, et dont les négociations firent que les Syndicats sont sortis par “le haut”;il s’agissait de savoir, s’il fallait couper le courant, les trains ,les métros et les bus.
    Merci au syndicat majoritaire chez ces camarades, c’est tout.

  234. Ceux du privé doivent comprendre qu’il faut se mobiliser et se battre, plutôt que de croire aux solutions individuelles, du style”acheter un appart” dont les traites représentent , le tiers ou la moitié des revenus,(les banquiers trouvent toujours des combines); il faut acheter, quand on le peut, cad, arréter de se prendre pour des riches
    et ne pas aller au delà de 20% de ses revenus, sinon, on doit se coucher devant son Patron.
    Et puis, c’est pas obligatoire, d’être propriétaire.

  235. A JMP post 270

    Je n’ai pas parlé ou écrit le Paco, me semble t il !

    Une lecture entre les lignes semblait aller de soi.

    Je nonobste rien, pas même que l’expression “camarade corporatiste” est péjorative !

    Ils ont certes peut être bien négocié en 2007, et tu as des tuyaux là dessus.

    Ce qui fait qu’ils étaient peu ou pas à la manif, selon tes dires.

    Ils ont estimé qu’ils pouvaient ne pas y être parce que ils n’étaient concernés, vu qu’ils avaient bien négocié.

    Ils auraient pu estimer, penser que demain serait leur tour, quand tous les autres seront à un autre “tarif”.

    Car demain, il n’y aura plus personne pour les défendre !

  236. Les responsables des travaux de réhabilitation des immeubles sont priés de bien vouloir faire procéder au démontage de l’échafaudage dressé contre la façade de celui situé boulevard Jean Jaurès.
    On sait que la remise aux normes des logements et des immeubles découlent d’une décision de l’organisme propriétaire, en l’occurence l’ex-OPHLM.
    En l’espèce, ces travaux durent beaucoup plus que prévus, au point qu’ils sont devenus maintenant source de nuisances de tous ordres pour les habitants des lieux. Outre que des manques se font jour dans les locaux, il est impossible d’utiliser les fenêtres et les balcons : on a devant les yeux un enchevêtrement de tubes et de passerelles. Naturellement, la circulation des piétons sur le trottoir est perturbée.
    En place depuis plusieurs semaines, cette structure n’a été utilisée que quelques jours par les ouvriers.
    On aimerait savoir à combien s’élève le prix journalier de la location ..

  237. J’ai omis de préciser que de grosses bennes, où sont déposés des gravats et divers objets, encombrent le trottoir, ce qui complique un peu plus la circulation des piétons. Selon certaines informations dignes de foi, le prix de la location de ces bennes est assez élevé. Il sera probablement inclus, à l’instar de celui de l’échafaudage, dans les quittances de loyer.
    Faudrait quand même arrêter de tirer sur le pianiste, lequel a, depuis longtemps déjà, le porte-monnaie qui s’essoufle !

  238. JYM 272.
    Je voulais tout simplement dire que quand on n’est pas, ou peu organisé syndicalement, le rapport de forces ne joue pas et on se fait avoir.
    Ce qui est les cas de beaucoup de salariés du Privé, et là encore je l’ai déjà écris, sans faire me semble-t-il “du Paco” comme tu l’écris.
    Ceux des régimes dits spéciaux, sont organisés “eux”……C’est ce qui fait la différence.
    Entre nous, j’ai été salarié du Privé de 16 à 52 piges; 36 ans , rien que ça……

    JYM 272.
    Il fallait aussi prendre le temps de lire mon 271.
    Sans rancune .

  239. @marsouin et jmp
    vexé je suis( chif a zo en breton); je pensais que mes origines bourgeoises me conféraient une capacité inné à exprimer clairement ce qui se conçoit de même.
    Cela dit n’étant même pas propriétaire de mon logement (ni de grand chose d’autre) et donc simple locataire, peut-être cette altération de ma condition de naissance explique l’altération de mon verbe, écrit et parlé…
    va savoir Bernard!….

  240. Moi, j’aimerais savoir combien a couté le “jardin effémère” de l’impasse Simon: C’est du lard comtant pour rien! Une vieille chaise en bois cassée vissée au mur(?), un vieux soutien-gorge peint en marron et vissé également, bref, il faut aller voir, j’ai tout pris en photo tellement j’ai halluciné! J’ai parlé avec un marchand qui m’a dit que quand JP Rives a exposé ses “oeuvres” pendant 3 semaines, il aurait touché 15 000 euros/week-end par oeuvre exposée…
    Devinez qui a payé?

  241. Ah ! Jean-Pierre Rives .. je ne savais point qu’il avait exposé quelques unes de ces oeuvres à Saint-Ouen ….
    Après avoir écumé tous les terrains de rugby de la planète l’ex capitaine du quinze de France, que Roger Couderc avait baptisé “crin blond”, s’est reconverti dans la sculpture. Je ne sais, et pour cause, si ses oeuvres rencontrent un écho favorable. Je suis ignare en effet en matière d’art .. et d’art moderne en particulier. Je laisse donc cela aux spécialistes.
    Apparemment, si j’en juge par ce qui se dit ici, la sculpture semble nourrir son homme !
    Quoique l’intéressé a fait carrière dans le monde du ballon ovale. Et comme disait Estève, l’ancien troisième ligne de l’as Béziers et du quinze de France : ” On ne prend pas tous les dimanches des “gnons” sur les terrains pour des prunes.”
    Le rugby, disait-on, est un sport d’amateur. Mais on savait qu’il y avait des dessous-de-table importants.
    Je ne pense pas que Jean-Pierre Rives ait besoin de la sculpture pour vivre .. tant mieux pour lui !

  242. Une pétition à signer qui fera plaisir à Paco.

    Pour un tramway bilingue breton-français à Brest / Evit ma vefe divyezheg tramgarr Brest

    Ar brezhoneg ivez e tramgarr Brest : evel e Tolosa, pe e Nisa !

    Du breton dans le tramway brestois, comme l’ont fait Toulouse et Nice pour l’occitan!

    Goulenn a reomp e vefe ar brezhoneg e touez ar yezhoù a vo klevet en tramgarr. Ya, da welet evel just, met ivez da glevet! Ur yezh vev a rank bezañ komzet ha klevet ! Goulenn a reomp e vefe skrivet mat en-dro an anvioù-lec’h lâret pa’z eo posupl « Coat tan » da skouer a rank bezañ skrivet « Koad tan ». Goulenn a reomp e vefe pep tra en div yezh e diabarzh an tramgarr, koulz hag en tiez arsav hag er c’hirri boutin Bibus. Ur goulenn reizh eo. P’emañ ur yezh en arvar e rank an dilennidi kas an traoù war-raok. Evit poblañs Brest hag hini Breizh dre vras eo ret diskouez ez eo par ar brezhoneg ouzh n’eus forzh peseurt yezh all er bed: echu eo gant ar simbol !

    Nous voulons pouvoir lire et entendre le breton dans le tramway qui entrera en fonctionnement à la mi-2012. Nous demandons à ce que le breton fasse partie des langues utilisées pour les annonces dans le tramway et que la toponymie des noms de stations soit de qualité en breton, mais aussi en français (avec une écriture en breton moderne quand c’est possible). Nous demandons à ce que toute la signalétique interne et externe au tramway soit bilingue, les stations ainsi que le réseau Bibus. Quand une langue est en danger, nos élus doivent mettre en cohérence leurs déclarations d’intention (Charte “Ya d’Ar Brezhoneg”, signée récemment par la Communauté Urbaine) et leurs actes. Pour la population de la région brestoise et de Bretagne, il est important de montrer que le breton est une langue égale aux autres : finie la honte !

    http://lapetition.be/en-ligne/petition-7319.html

  243. Merci Jean yves ; j’ai signé la pétition parce que je trouve ça d’une légitimité certaine et qu’en plus cette langue et cette culture ont été bien combattues et réprimées au point de la faire presque disparaître ( au moins la langue) au nom d’un centralisme républicain et parisien qui fut une véritable violence d’état . Un chouille dans la veine du colonialisme d’alors…
    Perso je ne baragouine ( bara =pain et gwin= vin , harrangue des soldats breton des armées napoléonienne qui avaient les crocs et qui réclamaient dans leur langue à manger) que quelques expressions courantes. J’ai connu gamin des vieilles personnes qui avaient du naître au alentours de 1870 qui ne parlaient QUE le breton, dans des fermes au bout de chemins creux d’un autre temps à six bornes de la station balnéaire de Perros Guirec…. bien connue pour son….warre’ch .

  244. Paco, ton 276.
    Je ne voulais surtout pas te vexer, sincèrement…
    D’ailleurs, mon propos était plutôt flatteur, puisse que n’y comprenant rien, c’est mon manque de culture artistique qui en est la cause…crois moi…
    Je ne comprends rien à l’art en général, je fonctionne au “ressenti”.
    Ca me plait, ou ça ne me plait pas, c’est juste binaire!!!!
    Merci.

  245. J’ai signé la pétition parce que je suis pour le respect des langues régionales, du Français et contre le tout Anglais.
    Je condamne le comportement des politiques, des hauts fonctionnaires et des entreprises. C’est à qui fera le plus pour enterrer la langue française.
    Il y a dix ans la moitié des textes européens étaient en Français, il sont maintenant quasiment tous en Anglais avec l’appui enthousiaste de la délégation française !
    Les entreprises excellent également à ce petit jeu, au point que près de 25% des cadres interrogés dans un sondage réalisé par CFE-CGC se plaignent d’être contraints de travailler dans une langue qui n’est pas leur langue maternelle.
    Dans l’émission d’hier soir “A vous de juger” dirigée par Arlette Chabot, M. François Coppé, une étoile de première grandeur de la galaxie Sarkozienne, a indiqué qu’il était nécessaire de faire de l’Anglais la langue européenne.
    Mais on sait depuis pas mal de temps déjà que M. François Coppé en a un coup sur le casque !!

  246. Un paquet de Militants, d’Elus et de Cadres du PCF, décident de partir.
    Bien sur, on trouvera toujours de bonnes âmes pour annoncer qu’ils n’ont rien compris car la ligne du « Parti» est la « bonne» .
    Quel drame.
    Et c’est pas le fils de popaul qui va sauver le truc.
    D’ailleurs, ce mec, il bossait ou avant de devenir dirigeant???
    Une énigme de plus, enfin, pas pour moi, car ce mec n’a jamais bossé, ailleurs.
    Que voulez-vous, on reconduit les enfants de ceux qui ont planté le Parti.
    Les mêmes causent produisant les mêmes effets;
    c’est foutu!!!!
    Quand « on» c’est cassé, il y a 30 piges, nous étions des renégats!!!!
    C’est vraiment dramatique, le PCF est bien mort.
    Les travailleurs paieront le prix fort.
    Enfin, et malgrès tout, il faudra être nombreux le 24 juin dans les manifs, car autant que nous sommes, ceux de mon age,allons leur laisser plusieurs milliers d’euros en partant en retraite avec 3 ou 4 mois de retard, c’est une arnaque.

    .Je vais quand même ajouter un truc; les élus et dirigeants qui partent aujourd’hui, on leur compte de points de retraite, c’est bien mieux pour eux aujourd’hui,qu’il y a 30 ans quand nous sommes partis.

    A l’époque, rien ne les opposait à nous, ils voulaient « reconstruire» tu parles…..
    Commentez, commentez….il en restera toujours quelque chose…..
    René, tu te souviens quand Alex parlait des « biftékards» ……

    René, entre nous, quand tu annonces, « Georges Marchais» ,ca fout le trac, ce mec est honnis des masses, il fait peur, il représente Brejnev et tout ce qui le lie au communisme, l’urss ne représente que l’aliénation du faire ce que l’on veut, c’est la fin des libertés,la fin de ce que chacun envisage pour» sa» « liberté» .
    Personne ne connait ces déplacement de population qui furent le fait de l’urss» ,, polonnais, lituaniens,poméraniens, et tout ces peuples déplacés.
    Bon sang de bonsoir, et Koenisberg, perdue, devenue Kaliningrad,cette enclave gagnée, (voyez la carte) devenue province russe; la aussi, c’est des l’arnaque géographique, et l’histoire, restituera leurs droits à ces peuples de Prusse.
    L’Oder-Niesse, comme disait Mitterand avec sa vision 20 eme siecle , ce n’est plus la réalité, c’est foutu, encore une fois.
    Les peuples doivent décider.

    .Le vieux Président, malade, le Président Mitterand
    ne voyais que par les vielles frontières, Oder-Niesse, dont on sait ce qu’ellles sont devenues, ces frontières, rien.
    C’est Poutine, le grand Tsar et son pote ,qui veut le truc,Medvedev.Eux, ont compris le truc.
    Les russes craignent l’Europe.
    Depuis des siècles.
    il va falloir nous introspecter, juste un peu.
    Ah, ce grand peuple de France, un peu d’humilité.

    René, un jour, dans son expérience politique,il faut se mouiller.
    Oui, c’est vrai, l’arrivée de ceux qui condamne la République, présentent des difficultés, il faut le dire et les condamner.
    Ca va représenter de grosses paires de couilles, pour nos militants, oui, c’est vrai,alors, on fait quoi???
    Qui va le faire, quelles sont les consignes…..
    Quelles sont les organisations capables de s’opposer, j’attends les instructions.
    Rien,ns sommes nuls, rien pour s’y opposer, rien.Marx et Lénine sont Morts.
    Pourquoi, dés lors, qu’un gros con comme mon Père, dirigeant syndical d’un petit dépot de 540 mecs, et bus, pouvait décider d’arrêter le truc, pourquoi.
    Pourquoi, on décidait de mettre un dépot a plat, et que personne ne sortait, personne.
    Pas un bus dehors…., sinon, le vieux se fachait, et il avait de bonnes raisons de se facher….
    aller m’expliquer pourquoi???
    J’ai renconté ces jeunes camarades, à la fete de l’huma, ils pensait que le vieux avait raison et qu’il défendait leurs intérèts; ils avaient confiance……..c’était en 68, le responsable politique et syndical, c’était le même mec, Alex, il à vécu avec ses camarades pendant la lutte., ce Mec, c’était « mon Père» , tout les bus arrétés
    juste parce que le syndicat l’avait décidé, cad, les « Communistes» ,Pourquoi, les cocos représentaient l’espoir, pourquoi?
    Ils étaient ds les luttes avec leurs camarades.
    Les salaires étaient les mêmes;le taf, le même, les mecs, sapés pareils, avec les mêmes fringues,
    ils se sont tapés dans les mêmes circonstances…
    et ils ont obtenu des avancées.
    C’est cela , la lutte.

    .René Matéo reste un de ces témoins qui peu attester de ce que je dis car lui, il connait la réalité dont nous fumes animes par Adler,(un permanent, bien intentionné) et prirent , en passant les murs, de Wonder; c’est nous, les jc qui sommes entrés les premiers ds l’entreprise, moi JMP, le premier qui était passé au dessus du mur, cela ne s’oublies pas, je suis entré seul ds cette boite, Wonder, puis ensuite,bien sur, mes camarades aussitôt sont arrivés.
    Je tiens à dire que il était décidé que seul un jeune « communiste» , du PCF, se devait d’être le premier chez WoNDER . au dessus du mur, en face du botin des camarades de la sncf, « le bottin de la sncf» dedans, apres ont à decidé , avec les camarades du syndicat etc….j’en passe, et des …..

  247. Mais mon pauvre ami, tu me rebats les oreilles avec des faits qui appartiennent au passé, ou sinon à l’histoire. J’ai cité le nom de Marchais non pas pour l’encenser, mais parce qu’il fait partie d’une période historique où il officiait à la tête du PC au même titre que Brejnev et compagnie.
    Personnellement, je n’ai aucune sympathie pour les femmes ou les hommes politiques. Alors quand on me parle de madame Rouillon, de Kachouri, de Tiziana Vidal, d’Aubry, de Sarkozy, de Royal et de tous les autres, qui se sont hissés sur le pavois en abusant plus ou moins les gens, cela ne me fait pas plus d’effet qu’un cautère sur une jambe de bois !
    Je répète à qui veut bien l’entendre que je ne descends plus dans l’arène politique. Je ne fais qu’observer et dire certaines choses. Un point c’est tout … et je n’irai pas à la manif du 24 juin pour défendre les retraites.
    Tout ce qui arrive aujourd’hui au gens de ce pays devait arriver. Ils l’ont cherché. Certains les avaient prévenus. Ils n’en ont pas tenu compte. Il ne leur reste plus qu’à payer l’addition . Qu’ils se débrouillent ! Moi, j’ai fait mon temps et je n’ai pas de problèmes !
    En conséquence mon cher JMP, il faut arrêter de me prendre “le chou” avec les cocos et les exploits d’avant-hier des jeunesses communistes. Vous êtes quelques uns à vous être sortis de la mélasse .. tant mieux pour vous !
    Tout cela, je l’ai déjà dit sur Bellaciao …
    PS : je profite de l’occase pour dire que le journal municipal de cette quinzaine est particulièrement nul !

  248. René, je ne suis pas certain, qu’il soit indispensable de stigmatiser, ceux qui se sont “sortis de la mélasse”, comme tu l’écris souvent.
    Quant, après 10 ou 15 ans d’activité militante, on quitte le Parti, sur des désacords profonds; crois-moi, c’est pas du billard de s’investir dans une activité professionnelle, et de s’en “sortir”, comme tu ne cesses de le reprocher à ceux qui soit-disant……..etc, etc.., au fil de ce blog.
    D’ailleurs, je ne m’en excuse pas le moins du monde, et j’ai toujours à l’esprit que j’ai beaucoup appris au Parti, nous sommes un paquet à nous en souvenir.
    Quelle école!!!

  249. Le CARA (foyer d’accueil des jeunes de saint-ouen, rue Adrien meslier) )doit-il disparaître pour faire place à de nouveaux projets immobiliers avec une hypothétique reconstruction éloignée et de moindre capacité ? Or, l’embauche d’une nouvelle Direction pour le foyer a été placée sous ce signe.

    Après Explora et les aubades à la jeunesse, cette nouvelle non-concertation montre la nécessité d’une vigilance accrue des audoniens et des élus.

    Alors que la situation des jeunes audoniens est loin d’être reluisante en matière de logement notamment pour les précaires, une municipalité de “gauche” digne de ce nom peut-elle réduire les capacités d’accueil en logement des jeunes.

    Après le refus implicite de créer un groupe de travail pour l’extension-finition du lycée Blanqui, JR confirme son amour pour l’immobilier qui lui rend bien

  250. J’ai la très nette impression que le colonel Taquet, à la tête de son bataillon de fabricants du foie gras du Lot, prépare un assaut contre le CARA et le lycée ex Blanqui.
    Est-il utile de préciser le rôle qu’a joué le CARA depuis sa création. – je me souviens de son inauguration par Paul Sanchez, Maire-Adjoint chargé de la jeunesse. Ce sont des centaines et des centaines de jeunes qui ont transité par cette structure qui leur a permis de se loger à moindre frais.
    Il est impératif aujourd’hui non seulement d’assurer sa pérennité, mais d’augmenter sensiblement sa capacité d’accueil.
    Il en va de même pour le lycée Blanqui. Les lycéens de Saint-Ouen ont droit, au même titre que les fils de bourgeois qui fréquentent les établissements réputés de la capitale, à un enseignement de qualité, ce qui implique, entre autres, des locaux spacieux et adaptés.

  251. Mon cher JMP, toi qui a passé toute ta jeunesse à Saint-Ouen, qui a écumé les rangs de la JC, tu sais bien que les gens d’en face ont réussi à créer un climat de crainte ou tout au moins d’incertitude autour du PC, en utilisant à satiété le mensonge et la calomnie. On en est toujours à l’homme au couteau entre les dents. Et s’ils osaient ces chevaliers du mensonge reprendraient volontiers, mais ce serait quand même trop gros, le célèbre vers de Dante dans son chant III de “l’Enfer” : “Vous qui entrez laissez toute espérance.”
    Alors mon cher ami, toi qui est sain de corps et d’esprit, tout au moins je l’espère, ne reprend pas à ton compte les âneries, les contrevérités, les calomnies, j’en passe et des meilleures, que déversent chaque jour que dieu fait (pardon !) les porte parole du monde de l’argent à travers le petit écran ! Souviens-toi ce que disait feu Joseph Goebbels, maître à penser de la propagande nazie : “Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose” et il ajoutait dans la foulée : “Plus le mensonge est gros, plus il a des chances d’être cru !” Je te souhaite une bonne soirée et t’adresse mes sentiments les plus cordiaux.

  252. En ce 18 juin 2010, je vous invite à écouter les 2 émissions suivantes.

    la 1è diffusée ce jour sur France Inter, avec 3 entretients de résistants

    Malalaï Joya, députée afghane menacée de mort

    Pramoedya Ananta Toer, indonésien
    figure de l’opposition à Suharto, incarcéré durant de longues années.

    Xenia, hautbois de Leningrad, qui a joué la musique de Chostakovitch pendant la bataille de Léningrad.

    http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1962

    La 2è, diffusée hier et ayant trait à la défaite de 1940, avec l’historienne Annie Lacroix-Riz, auteur de “Le choix de la défaite, les élites françaises dans les années 1930”

    http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1961

    Ce dernier sujet est il enseigné, questionné dans les manuels scolaires ?
    Sera t il au bac 2010 ?

  253. René, s’agissant de la “calomnie’; calomniez, calomniez, il en restera etc…….., je croyais qu’il s’agissait de Beaumarchais,et non de ce Goebels.
    Au sujet du mensonge,je crois me souvenir que ce fut Hegel!!!!.
    Moi qui ai fait mes universités au PC, voila ce qu’il m’en reste!!!.
    Sans rancune.

  254. Juste un truc, quand le PC faisait autour de 20 pour cent des voix, les toliers faisaient moins les malins……
    Ensuite le PC à voulu se refaire car le PS (ds les années 75/79) se gavait ds les sondages, l’union avait bénéficié au PS.
    Fallait pas faire l’union, je l’ai déjà écrit….
    J’étais de ceux (en 70), j’avais 20 ans, qui avant le “Programme commun” pensaient que …… il ne fallait pas y aller, puis je me suis rallié, par esprit de Parti……bonjour le résultat…
    Bien sûr qu’on a eu mal……
    Et qu’on s’est cassé…,déjà….

  255. Info
    Gros incendie ce soir dans mon quartier entre la rue M.Beer et la rue CH.Garnier, la rue des rosiers est bouchée dans les deux sens, pleins de pompiers partout. A priori dans des magasins de meubles et d’antiquités.

  256. Jean,je croyais que c’était “main d’oeuvre”qui avait fait une soirée grillades pour la fête de la musique!Comme quoi…l’info passe mal dans cette ville.

  257. Mon cher JMP .. Joseph Goebbels était un homme qui s’inspirait souvent de formules d’hommes célèbres pour justifier le régime nazi. Il est l’auteur de celle-ci, non moins connue que les autres : “Quant j’entends le mot culture, je sors mon révolver !”
    Joseph Goebbels était un intime d’Hitler. Ministre de l’information et de la propagande, il avait la main mise sur toutes les formes d’expression ; il est à l’origine de la propagation de l’idéologie nazie, notamment de l’antisémitisme – il dirigea lui-même , en 1938, la mise à sac des lieux juifs, privés et sacrés. Sa fidélité au führer était telle qu’il se suicida avec lui dans le bunker, à Berlin, après avoir lui-même suicidé sa femme et ses enfants.
    Post 292, effectivement, comme tu le soulignes; les patrons était moins arrogants lorsque le PC réunissait 20 % des suffrages. Du reste GATTAZ, le patron des patrons, ne se gênait pas pour dire : “On ne fait pas la même politique avec un PC à 20%, qu’avec un PC à 10%.” Monsieur GATTAZ avait tout compris ….

  258. j’adore les anciens combatants du PC, ceux qui s’foutent des ex soixante huitards , et qui nous la jouent muppet- show version Colonel Fabien!! C’est top!

  259. On ne se fout pas des ex soixantehuitards, d’une part parce qu’on en fait partie et, d’autre part, parce qu’ils ont fait avancer un certain nombre de choses qu’il serait trop long d’énumérer ici ..
    Quant au colonel Fabien, le plus grand mystère demeure sur les circonstances de sa mort. Qui a fait sauter son poste de commandement en Lorraine, un obus allemand ou de l’explosif déposé là par des gens malintentionnés ?
    On sait que Fabien gênait beaucoup de monde …

  260. Je ne me fout certainement pas des “ex” soixante huitards dont je suis, car j’en fus.
    Muppet-show; version “Colonel Fabien”, Pourquoi autant de haine à notre encontre , et autant de mépris…
    C’est pas cool, comme ils disent….
    S’il le faut, je suis prêt à prendre rendez-vous avec toi Paco, on peut en parler.
    Viens me voir dans mon village , ou appelles moi, mon numéro est dans l’annuaire.
    De nos discussions pourrait jaillir la lumière de …l’unité et de la fraternité.
    Dans 20 piges, on est morts, alors profitons….

  261. A l’image du pays, Saint-Ouen est sur le reculoir.
    Rien ne va plus ! Les problèmes de toutes sortes s’accumulent. Des immeubles nouveaux, aux loyers prohibitifs pour les smicards, sortent de terre. Les travaux de réhabilitation des bâtiments anciens, outre qu’ils sont source de nuisances et de gêne pour les occupants, laissent à désirer. L’Office Public de l’Habitat, en voie de privatisation, devient peu à peu une pompe à fric : les locataires n’ont plus voix au chapitre et doivent se plier, bon gré mal gré, à des décisions qui mettent en lumière l’incompétence des instances dirigeantes. Dans l’instant, il convient de s’opposer aux hausses des loyers, qui vont grever lourdement le budget des familles modestes, déjà confrontées à des difficultés sans nombre. L’heure est à des actions diverses et multiples pour faire échec à des mesures dont l’impopularité n’est plus à démontrer. Faut-il rappeler que le logement est un droit ?
    Bref, Saint-Ouen est dans une impasse. Et ce n’est pas les articles dityrambiques de la publication municipale sur le “renouveau” de Saint-Ouen, qui parviendront à occulter une réalité déplorée par pas mal de gens.
    Saint-Ouen n’a plus de municipalité communiste. C’est indéniable et tout ce qui précède le souligne amplement ! Fernand Lefort et Paulette Fost, c’était quand même autre chose. J’ai le sentiment, mais cela n’engage que moi, que les militants communistes de Saint-Ouen, s’ils déplorent ce qui vient de se passer, ne vont pas baisser les bras pour autant. Ils sont plusieurs centaines qui, si j’en crois des informations que j’ai pu recueillir ici et là, ne sont pas décidés à laisser une voie royale à celles et ceux qui voudraient faire de Saint-Ouen un autre Levallois, où le sieur Balkany et sa moitié font la pluie et le beau temps !
    La gauche de la gauche doit devenir majoritaire à Saint-Ouen. C’est non seulement nécessaire, mais c’est possible. Naturellement, certains éléments de la majorité actuelle du Conseil Municipal n’y ont pas leur place … ils ont choisi un autre chemin .. c’est leur droit le plus absolu !

  262. JMP est effectivement un soixantehuitard hors du commun. Je me souviens d’un temps que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaître, où il se faisait courser par les sbires du sieur Pasqua, qui, en 68, était monté de Marseille avec les susnommés et dont la spécialité était de parcourir en voiture les rues de Levallois, Gennevilliers et Saint-Ouen. Ces messieurs se livraient à la chasse aux “rouges” et se défoulaient, de temps à autre, en tirant des rafales de mitraillette.
    JMP affrontait donc avec le cercle local de la jeunesse communiste cette engeance venue d’ailleurs avec beaucoup de courage .. il faut bien le dire !
    Il fallait être “gonflé” pour se frotter à des nervis en armes qui risquaient de vous envoyer ad patrés sans autre forme de procès …
    Mais JMP l’était … “gonflé”.. et ses copains aussi !
    Cela dit, c’est un mec gentil, intelligent … qui voit loin et qui ne mâche pas ses mots .. on a dû s’en apercevoir !
    Tout cela s’est passé lors de la campagne électorale des législatives qui suivirent le mouvement de mai 68.
    Saint-Ouen, à l’époque, c’était autre chose !!

  263. Prenez patience … monsieur Fainzang … vous connaissez le vieux dicton : “tout vient à point qui sait attendre”….
    Cela dit, je confirme les chiffres … j’ai bien dit plusieurs centaines.

  264. Je suis impatient de voir ça…monsieur René…J’espère juste vivre assez vieux pour le voir!
    Pour juin 68 à S.O.quelle arme utilisait notre valeureux JMP face à la mitraille des sbires gaullistes de Pasqua?J’ai bien peur que le”pastis”ne soit pas homologué pour donner droit au titre d’AC.

  265. Mon cher Michel …
    Bien que ceux d’en face contrôlent les medias, j’ai le sentiment que vous verrez, que nous verrons de grandes choses, sinon la France républicaine issue des Lumières, de la Révolution Française, des combats du monde ouvrier et des conquêtes de la Libération, est en danger de mort !
    Monsieur JMP, lors des évènements de 68, avait adopté avec ses amis une statégie qui consistait à filer le train au troupes du sinistre Pasqua, à arracher leurs affiches, à effacer les inscriptions sur la chaussée en évitant de rechercher le contact qui aurait tourné inévitablement à leur désavantage. Je me souviens que le père de JMP craignait de retrouver un jour ou l’autre de le corps de son fils flottant dans la Seine !
    Car les sbires de Pasqua ne faisaient pas dans la dentelle. Tous originaires de Marseille, comme lui, ils avaient loué un hôtel à Levallois. Ils dormaient le jour et sortaient la nuit. Ce sont eux qui tirèrent des rafales de mitaillettes sur les cheminots de Saint-Lazare à la fin du mois de mai 68.
    Quant au “pastis”, les jeunes avaient des réserves dans les maisons des jeunes et de la culture de Saint-Ouen. Ils auraient pu tenir plusieurs mois sans être privé de ce délicieux breuvage qui a la propriété de vous rendre euphorique et, par cela même, en mesure d’affronter tous les dangers .. en somme c’était du dopage avant l’heure !
    Tous s’est bien terminé .. fort heureusement !

  266. Le drame,René,à l’époque,c’est que pour chaque bouteille de pastis achetée,le chef des nervis gaullistes du SAC,Pasqua,touchait une com.
    Je ne les trouve pas très reconnaissants,ces gaullistes,avec un parti qui s’était tant dépensé pour que la plus grande grève de notre Histoire prenne fin et que comme l’avait demandé de Gaulle,on puisse aller voter.J’espère quand même pour la mémoire d’Alex que son”soixante huitard” de fils n’allait pas jusqu’à crier:”élections piège à c..s”!

  267. C’est quoi cette histoire de pastis, Monsieur Fainzang, il faudra bien un jour qu’on en parle tous les deux de “visu”, j’y tiens, et je suis prêt à monter à Saint-Ouen quand tu veux…………
    Pourquoi autant de mépris pour le fils de prolo que je suis, car le pastis….., comme chacun le sait….
    C’est quoi, ces histoires…il faudra que tu apportes des explication mon pote… car je ne vais pas lacher le truc.

    Bien sur qu’on a fait des conneries qui présentèrent des risques, on s’est même fait flinguer « politiquement» par Fajon qui nous rappela « à l’ordre» lors d’une réunion à» l’Eveil» devant les militants du Parti de l’époque.
    Ah, ces profs de révolution qui méprisent le peuple…
    aco, ton 296 au sujet de Fabien.

    Il fallait le faire, il l’a fait, pour venger Titi, son pote(relis tes classiques l’artiste…)
    Fallait en avoir quand même une belle paire…..non?

    Paco, pour ton information, Titi, c’était : Samuel Tyszelman, (20 ans) « fusillé» avec Henri Gautherot suite à une Manif à Strasbourg St Denis oû ils s’étaient fait sérer par la police française,puis vendus aux boches.
    On ne peut pas parler avec légèreté de ces mecs là!!
    Pour régler des comptes de 68 tards de M…..
    car tards, vous le fûtes; nous ,on avait pas attendus 68 pour bouger.. ni nos vieux… qui se battaient depuis ….des décennies, car il fallait ..bouffer, tout simplement, juste pour manger.
    René, c’est quoi, la gauche de la gauche, c’est juste des gens qui causent de fric, comment on répartira le fric des élections entre le PC et le PDG, c’est un truc de pognon, d’après ce que j’en sait; ils ne parlent que de cela,même les écolos sont entrés ds la danse, juste le fric..combien tu me reverse si le candidat etc…..et qui je vais mettre en position elligible aux prochaines élections, etc etc…

  268. La gauche de la gauche, mon cher JMP, c’est tout, sauf les partis politiques traditionnels. C’est la grève politique seule porteuse de changements authentiquement révolutionnaires.
    Rappelle toi JMP, toi, qui avec d’autres, avez honoré Bacchus comme il se doit et donné au “pastis” ses lettres de noblesse, ce que disait le parti communiste du vieux Saint-Ouen : “Il est antidialectique, antiscientifique, théoriquement inexact de se représenter l’histoire universelle avançant régulièrement et sans heurts, sans faire quelquefois des bonds gigantesques en arrière .. ” Nous venons de faire un de ces bonds en arrière .. C’est la raison pour laquelle ceux qui annoncent la fin prochaine du PC vont en être pour leurs frais …

  269. JMP,Fabien n’a pas fait le coup de feu de Barbès pour “venger Titi”mais pour exécuter la politique du Parti qui en cet été 41,après l’agression nazie contre l’URSS,avait décidé de passer à la lutte armée.Pour ça,le Parti,dans l’été 41,ne pouvait compter que sur les JC.Fabien utilise l’argument de venger Titi pour convaincre,non sans mal,d’exécuter des officiers allemands pris au hasard.Ce n’est pas à toi qui t’illustras(à ce qu’en dit René)si valeureusement en juin 68,que je rappellerai la difficulté de passer à la lutte armée.Devant devant tels faits d’arme,il serait incorrect de ma part de vouloir te donner une quelconque leçon.En Révolution comme en n’importe quoi,vu que tu sembles dominer tous les sujets:PCF,de Gaulle,ouvriers,fils d’ouvrier,cadres,chefs d’entreprise,paysans,députés anglais(si j’en oublie…pardon!).Pour le pastis,tu m’excuseras,je ne savais pas que c’était réservé aux fils d’ouvriers!

  270. Comme toutes les quinzaines, je lis la pravda locale et plus précisement les tribunes de nos élus. Cette fois, la tribune du groupe les Verts m’a fait réagir et j’ai décidé d’écrire une lettre au signataire de cette dite tribune, à savoir madame Marigault.
    N’ayant comme d’habitude aucune réponse, j’ai décidé de publier le contenu de ma lettre ici car, quoique habitué à en lire dans ce journal, je ne peux laisser des contrevérités être publiées sans rien dire.

    Lettre à madame Marigault, élue municipale.

    La tribune du » groupe les verts » dans le numéro 12 du journal municipal (page 12) ne manque pas de sel. Une fois n’est pas coutume, c’est vous, madame Marigault qui signez : On peut y lire notamment : « Les quelques divergences existantes entre les différents acteurs de l’écologie audonienne, sur la manière de faire de l’écologie la première force politique de gauche et de progrès, ne sont pas insurmontables. Elles doivent être débattues sereinement »
    Sages paroles que je partage ! Ce serait donc tout simple, il suffirait que « les différents acteurs » se mettent autour d’une table et « débattent sereinement » ?
    Ce serait passé sous silence les rendez-vous annulés au dernier moment, les demande de rencontres auxquelles « on » ne donne pas suite, les tentatives désespérées pour nous déstabiliser ou nous calomnier, l’occultation de notre appartenance à Europe écologie ET aux Verts, etc, etc.
    Je pense qu’il est effectivement urgent que vous arrêtiez de répandre des contrevérités et que nous ayons une réunion rapidement tous ensemble afin de débattre des vrais problèmes audoniens.
    Alors d’accord pour se voir et en parler, cela commence par inviter les adhérents du groupe local lorsque vous organisez une réunion dudit groupe local, et cela commence aussi par dire bonjour quand on vous salue dans la rue, madame.
    Jean FOUQUART
    Membre des Verts, président de l’ASOEA et créateur du groupe Europe écologie audonienne.

  271. Michel, ton 308.
    Bien sûr qu’il s’agissait d’une décision de la Dion du Parti.
    Ce que j’en sais, c’est qu’après l’exécution de cet officier ,Fabien à déclaré a celui qui l’appuyais:”Titi est vengé”!!!
    Pour ton info, je ne domine pas tous les sujets, j’ai juste quelques avis personnels sur cette époque.
    Je ne me suis pas “si valeureusement illustré”…..comme le rappelle René, j’ai juste voulu participer, comme mes potes à ce grand mouvement, à notre façon, sans l’appui ni avec le support de nos ainés,c’est pour cela que nos initiatives furent malheureuse(politiquement) et dangereuses pour nous.
    Quant au Pastis, je pensais que tu faisais référence aux déclarations de certains de nos chefs(jc) de l’époque par rapport au chit….
    Nous avions,17, 18,19 ans……….

  272. René, ton 307.
    J’en étais resté à……Lénine; un pas en avant, deux pas en arrière…A chacun ses formules.
    Maintenant, quand j’observe, comme d’autres, la fin du PC en tant que Parti qui détient la “vérité”, il ne s’agit pas, bien heureusement de la fin du Mouvement de ceux qui en bavent.Il reste à inventer de nouvelles formes d’organisation, et là, aux jeunes de décider comment ils vont faire pour ne pas se laisser plumer.
    Avec Faceboock, Twitter… et le reste, il y a des pistes.
    Mais,la conscience de classe, ou l’instinct de classe, même avec le Net………………

  273. Le Parisien 93 de ce lundi 28 juin donne raison à ceux qui comme moi penchent pour l’intégration du centre de traitement des ordures ménégères. Une représentation d’une possible reconfiguration avec les commentaires du Président Dagnaud (Syctom) confortent le choix que nous pouvons et devons maîtriser ce sujet de préoccupations pour Saint-ouen et les audoniens.

    Gageons que le Pôle citioyen des Docks pourra poursuivre sa mission de consultation et de résonnances des aspirations audoniennnes aux côtés des autres consultations réglementaires et de l’expression des groupes et partis politiques.

    Avec la prochaine cantonale, folle et fou celui ou celle qui ne se positionnerait ainsi.

    D’autre part, la représentation montre l’existence d’un grand stade (sans doute pour plus de réalisme). S’agit-il du futur stade Bauer? Pourquoi pas mais ne figeons pas les choses en excluant sa couverture pour une opimisation d’usage.

    Pour le reste, si le Syctom annonce un investissement conséquent (voir l’article), la muncipalité doit mettre la pression sur RFF et la SNCF pour que la couverture des voies ferrées soit réfléchie pour se faire et ainsi réaliser une plus grande surface de verdure et de tranquillité, ce qui n’exclut pas des constructions d’activités et de services publics aux dimensions et volumes humains.

    F.T

  274. « L’argent n’a pas d’odeur mais la m..rde sent l’oseille ! »

    Après l’article inattendu paru dans Le Parisien ce lundi nous annonçant la volonté affirmée du président du Syctom (et la mairie ???) de vouloir commencer rapidement le projet de modernisation (très intéressant) de l’incinérateur de Saint-Ouen pour un montant de 10M€-40M€ (à charge du Syndicat intercommunal de traitement des ordures ménagères de l’agglomération parisienne regroupant 16 communes + 4 arrondissements de paris)

    Puis, la Une du Journal municipale consacrée à la propreté de la ville et dans lequel nous pouvons apprendre en double page centrale par notre élue à l’environnement que le manque de civisme de certains contribue à élever le coût moyen par habitant à 133€/an pour tenter de maintenir notre ville propre.

    Voilà maintenant, un autre article récent et plus insolite, publié ci-dessous qui pourrait tout aussi bien être repris par JR (ou PP) pour nous éclairer sur ses choix concernant ‘son’ parc à eau et ‘son’ éco-quartier plein d’émergences avant de conclure que : « Saint-Ouen est une ville riche et pleine d’énergie ! »

    ” Des lampadaires alimentés grâce aux déjections canines
    Grâce au méthane qu’elles produisent en se décomposant, les crottes de chien peuvent aussi être une source d’énergie.
    La récupération des déchets organiques a déjà commencé chez les particuliers pour produire de l’engrais et plus rarement du méthane.
    L’idée de l’appliquer collectivement dans les parcs publics n’a toutefois été présentée qu’en février lors du « Cambridge Arts Council » par Matthew Mazzotta.Ce dernier est à l’origine d’un authentique projet communautaire puisque chaque propriétaire de chien participera au fonctionnement du système et donc au fonctionnement du parc de Cambridge. « C’est un artiste très intéressant dans sa manière d’interagir et de transformer un espace urbain non assumé en un espace social », analyse Lillian Hsu, directrice des Arts publics à l’Université de Cambridge. A l’origine du concept de M. Mazzotta, un constat simple : au mieux les propriétaires d’animaux ramassent les déjections avec un sac en plastique avant de les jeter dans une poubelle, ce qui signifie que celles qui ne jonchent pas le sol sont envoyées vers les décharges ou les incinérateurs. C’est une perte de matière importante dans la mesure où le professeur américain Will Brinton a évalué à 10 millions le nombre de tonnes de déjections produites par les 77 millions de chiens américains.

    Un digesteur de méthane public
    Les parcs de Cambridge seront équipés à partir de cet été de distributeurs de sacs biodégradables qui serviront à ramasser les résidus canins. Le maître devra ensuite déposer le sachet dans un tube relié à un container enfoui sous le sol dans lequel la méthanisation aura lieu. Le méthane ainsi produit pourra être brûlé et alimenter les lampadaires pour éclairer les passants. Il se décompose alors en C02 + H2O, soit dioxyde de carbone + eau, une combinaison moins polluante que le méthane lui-même. « Une fois en place, aussi longtemps que les gens posséderont des animaux en ville et les promèneront dans les parcs, la production d’énergie sera continue et illimitée », précise M.Mazzotta sur le site du « Park Spark Project ». Un programme pilote qui sera lui aussi lancé cet été et doit permettre à 130 familles de se chauffer grâce à l’énergie de leurs défécations l’avait déjà prouvé : nos voisins d’outre-Manche semblent désormais déterminés à s’appuyer sur les propriétés énergétiques de toutes les déjections. L’exemple gagnerait à être suivi.”

    Source : http://www.zegreenweb.com/sinformer/insolite/des-lampadaires-alimentes-grace-aux-dejections-canines,12898

  275. Mon cher JMP, puisque nous sommes dans la théorie, Lénine, dont tu parles et que beaucoup rejettent aujourd’hui, a rendu dans “Matérialisme et Empiriocriticisme” un hommages aux philosophes français des lumières et en premier lieu à Diderot qui a “nettement campé face à face les principales tendances philosophiques et qui arrive presque aux vues du matérialisme contemporain.” Il montre que si Marx et Engels ont caractérisé les limites de cet ancien matérialisme, il n’en demeure pas moins vrai que pour toutes les autres questions, plus élémentaires du matérialisme .. il n’y a et il ne peut y avoir aucune différence entre Marx et Engels et les matérialistes français des lumières de l’autre.
    Rappelle toi que Lénine s’est inspiré de la Révolution Française, des jacobins de 1793, de la révolution de 48 et de la commune de Paris.
    Il écrit : “Les masses françaises sont peut-être les plus expérimentées, les mieux instruites politiquement, les plus vives et les plus sensibles.”
    Et il ajoute : “Il n’est pas possible que la classe ouvrière révolutionnaire de France, avec ses splendides traditions révolutionnaires, sa haute culture, son esprit de sacrifice, son magnifique tempérament combatif, ne crée pas un puissant Parti Communiste à l’heure ou commence l’agonie de la société bourgeoise.”
    A cet égard, l’hommage de Dimitrov lors de la réunion de l’internationale qui suivit le front populaire en France, en 36, est significatif, je le cite : “Avec le Front Populaire, qui répond aux intérêts vitaux du peuple français, la classe ouvrière française vient de retrouver sa véritable place : la première dans l’Europe capitaliste” Et Staline, qui s’opposait au Front Populaire au motif qu’il ferait le jeu de la social-démocratie intervient pour dire : “Le parti communiste français vient de trouver une clé nouvelle pour faire avancer l’histoire.”
    Un peu d’histoire fait du bien, d’autant plus que tout cela ne perd dans la nuit du temps … plus personne n’en parle.

  276. @ BV 314
    Bruno, t’es trop fort!

    @ Taquet 313
    T’as rien compris! Ils essaient juste une fois de plus de nous enfumer, c’est tout!

    @ JMP 312
    Parce que le PC n’a pas espèré les suffrage des audoniens pendant 50 ou 80 ans?

  277. Le projet des Docks serait-il donc un hôpital qui se moque de la charité ?
    Cette question que de nombreux membres du Pole Citoyen des Docks se posent souvent depuis sa création (+3 ans), semble être plus encore d’actualité, si l’on en juge par l’article paru dans Le Parisien du 16/06/2010, repris ci-dessous :

    “Cela paraît incroyable : l’hôpital Bichat, porte de Saint-Ouen (XVIIIe), pourrait être démoli pour être reconstruit… ailleurs. C’est l’un des scénarios les plus spectaculaires de la réflexion en cours sur la modernisation des hôpitaux franciliens. L’hôpital Bichat, dont les bâtiments principaux et la tour datent des années 1970, fusionnerait avec l’hôpital Beaujon de Clichy (Hauts-de-Seine) et les deux seraient regroupés sur un site unique : dans les docks de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), selon certains, vers le futur quartier Claude-Bernard à la porte d’Aubervilliers, disent d’autres…”

    Cette annonce prend donc le pas sur une autre déjà faite lors du CM du 25/01/201 (vote du PLU) nous informant de l’arrivée (en cours de négociation) de l’entreprise Veolia sur les Docks.
    Quoiqu’il en soit en attendant de savoir si le groupe “Air Liquide” se portera également candidat pour compléter l’offre de cet éco-quartier, notre bible locale (Journal des Docks) pourra toujours réaffirmer “De l’eau Veolia jaillit la vie hospitalière !”

    Source : http://www.leparisien.fr/paris-75/l-hopital-bichat-menace-de-demolition-14-06-2010-963216.php

  278. Nouvelles mesures écolos prises par la SEMISO dans son”programme Paul Bert”:suppression des vide-ordures par la condamnation des portes palières.Cette mesure prise dans l’ancien fief de PP permettra-t-elle de combattre les mauvaises odeurs(dues au ramassage que 2 jours par semaine)et de faire diminuer les charges?
    Pour rappel cet immeuble de la SEMISO,réalisé par Chemetov,comprend deux cons.mun.de la majorité,une ancienne maire et deux candidats sur la principale liste d’opposition.
    La suppression des vide-ordures juste avant celle des RdC,un bon sujet de discussion entre les différents courants écolos.Ca vaut celui sur le sexe des anges…

  279. Idem dans les immeubles gérés par l’office public d’hlm. La rénovation, ou plutôt la remise aux normes, selon la direction, est à l’ordre du jour ! Depuis plusieurs mois, les locataires sont dans les travaux jusqu’au cou !! L’on supporte tous les jours un bruit assourdissant provoqué par des marteaux-piqueurs et autres engins, utilisés pour la réfection des murs. Tout cela vous met les oreilles à dure épreuve ! Après l’intérieur, qui laisse à désirer, l’extérieur !
    Une noria d’entreprises arrivent et repartent. On ne sait plus qui est qui et qui fait quoi … L’ascenseur, ancien et poussif, enregistre des pannes, compte tenu du fait qu’il est devenu un monte-charge. Les locataires n’ont d’autre ressource que de mettre les mollets à contribution. Les paliers sont sales, tachés de plâtre et jonchés de débris de carrelage.
    Bref, ce n’est vraiment pas la joie !
    L’on s’attend à une augmentation des loyers qui pour un logement de type f3 atteindra 60 euros mensuels !
    Nous restons toujours les cochons de payants !!
    Cela dit, j’ai le sentiment que monsieur Le Ny, président de l’OPH, élu socialiste, fait ce qu’il peut pour sauver ce qui peut être sauvé. Monsieur le Ny est un homme simple, un socialiste qui, je crois, garde le coeur à gauche …c’est assez rare pour être souligné !
    Je ne comprends toujours pas pourquoi les gens acceptent les privatisations … les privatisations c’est donner à des actionnaires sans scrupules,uniquement attirés par l’appât du gain, des biens qui appartiennent à la nation, c’est-à-dire à nous tous … comprenne qui pourra !

  280. Avec le tour de france, la “petite reine” va tenir pendant trois semaines le haut de l’affiche. Bravo et merci aux “géants de la route”
    Au fait, puisqu’on parle de cyclisme, où en est-on des pistes cyclables ?
    Il n’y a pas si longtemps, on a dit et redit que le tracé d’une voie cyclable était envisagé dans les principales artères de la ville. Or, comme soeur anne, on ne voit rien venir !
    Faut-il rappeler que la circulation en ville est particulièrement dangereuse pour les deux roues, notamment sur la voie longeant la Seine ! Faut-il attendre qu’il y ait un accident pour répondre enfin à l’attente de toutes celles et ceux qui utilisent le vélo comme moyen de transport, ou pour le plaisir …

  281. en tant qu’écolos je m’élève contre les propos fiéleux de Fainzang. A-t-il conscience que les résidents comme moi du petit immeuble de l’ensemble se débrouillent depuis des années, à descendre leurs poubelles tout seuls, été comme hiver, canicules ou grandes gelées au choix!Et oui, nous n’avons pas (nous) de vides-ordures! Cette dernière disposition , orchestrée sans aucun doute par Kohn Bendit et Eva Joli , n’a pour unique but que de rétablir une égalité citoyenne et démocratique laissée en friche par une nomenclaturat avide de privilèges!
    Villa Réant n ous n’avons pas d’ascenseurs…. alors tremblez pistonnés du 30r P Bert, et profitez de vos derniers moments de facilité coupable . Et quand bientôt en remontant vos lourdes courses à pied vous jeterez un regard attendri à la cage d’ascenceur obsolète , bombez le torse en pensant à l’amélioration de votre bilan carbone !!!
    Comme tu peux le constater Michel, la discussion entre les divers courants Khmers Vets a déjà porté ses fruits….

  282. Paco,je ne doute pas que les écolos ralliés à l’UMP Delannoy,politique de rigueur oblige,soient partisans d’une politique d’économie et veulent niveler l’ensemble sur les plus démunis.Mais est-ce la position des autres écolos(anciens ou nouveaux)qui ne sont pas obligatoirement partie prenante de l’OPA que Dany a lancé sur l’écologie comme il l’avait si bien réussi sur l’Anarchie en 68?

  283. J’ai écris un jour: “humour louis-philippin”, je re-signe! C’est tellement navrant de voir qu’un homme qui se dit marxiste et qui était sur la liste ASOEA en 2001 ne comprenne que ce qui l’arrange. Derrière les mots se trouvent des idées, il ne faut pas lire que les titres mais souvent, en approfondissant, sans parti pris, on découvre des choses. Voila, j’arrete, je ne veux pas faire le donneur de leçon, surtout à toi.

  284. Hey mickaël fainzang
    Ta vanne sur le “ralliement”( auquel tu n’as pas mis de guillemets”….. ) à Delannoy serait à chier de rire si elle n’ommettait pas que les Verts au pouvoir à St-Ouen (et donc en capacité de te faire fermer ton vide ordure) , sont ceux qui ont monnayé leurs places auprès de Rouillon et non pas ceux qui se sont fait agonir d’injures par les bataillons de révolutionnaires audoniens de tous poils qui annoncent encore aujourd’hui sans vergogne la révolte et continuent de voter toutes les délibérations , y compris celles dont ils ont dit quelques minutes avant tout le mal qu’ils en pensaient.Dixit celle sur l’acquisition par la mairie de Valléo pour la modique somme de 22.000 000 d’euros achat et travaux compris tout de même, afin d’y installer les services administratifs dans des conditions obtimales. Une priorité évidente!
    Quand à savoir ce que les écolos du ” présent” pensent de ce déni de libre accès aux vides-ordures et de la périnisation de cette pratique domestique je ne peux actuellement me prononcer .
    Y’avait-il , à ton époque , une réponse précise sur la question dans les ecrits de MAO?

  285. Le 314 de BV.
    C’est bien vrai que la M sent l’oseille.
    Depuis que je tries, bouteilles plastiques, cartons, déchets que je ne sais nommés, etc….,
    Le tarif de l’enlèvement des ordures ne baissent pas alors que “je”, “nous” faisons le boulot à la place de Véolia; à qui profitent les gains de productivité????
    Je vais arréter de trier, car plus je trie, plus des emplois disparaissent, à qui profite le tri?

  286. Il faut que les archives de la police soient ouvertes à tous et qu’elles fassent l’objet d’une information auprès des jeunes scolaires, tout simplement parce qu’elles mettent en lumière la collaboration de la police française avec les nazis pendant l’occupation.
    On rappellera pour mémoire que la rafle du “Vel d’Hiv” est l’oeuvre de la police pétainiste.
    Plus personne n’ignore, à notre époque, que l’avenir se nourrit du passé, que les connaissances historiques sont la matrice de notre devenir. La jeunesse à le droit de connaître son passé pour comprendre le présent et préparer son avenir en toute connaissance de cause.

  287. Jean,il est normal que je sois sensible à l’humour louis-philippard,je lis en ce moment la première”Education sentimentale”de Flaubert écrite de 1842 à 1845.Je t’en livre une phrase:”A lui aussi sa virginité s’était perdue au lupanar,autel maudit où vient mourir l’innocence du jeune homme,comme le lit de noces voit tomber celle de la jeune fille,fatalité commune à laquelle tous les deux sont condamnés:le premier y court en ivresse,la seconde s’y laisse pousser en pleurant.”
    Si en 165 ans la situation en amour s’est améliorée,je ne suis pas persuadé qu’il en soit de même pour la virginité politique dont Lénine disait:”en politique,celui qui croit sur parole est un imbécile!”.

  288. Paco,je ne mets jamais de guillemets pour mes vannes.Comme le dit,si élégamment ton ami Jean,je ne suis pas d’une génération où l’on ajoute”je plaisante”lorsqu’on vanne!
    Pour Mao,si je ne pense pas qu’il ait dit quelque chose sur les vide-ordures,je ne sais même pas s’il en connaissait l’usage,je te livre une de ses citations qui pourrait être utilisée en la circonstance:”en chaque chose,un communiste doit se poser la question du pourquoi.”Jumelée avec la phrase de Lénine”faire l’analyse concrète d’une situation concrète”,elles devraient être opérationnelles dans ce cas même pour un non communiste mais un ami du peuple qui se soucie de son bien être.Se soucier du peuple,ça devrait être le leitmotiv des citoyens qui se présentent au suffrage de leurs concitoyens.Et nous retrouvons le Pb des vide-ordures,de l’incinérateur,des pistes cyclables…etc…

  289. René comme vous,je pense que l’Histoire doit descendre dans la rue et que les archives soient publiques.
    Pour la PP ignoble de juillet 42,je vous rappelle qu’elle a été décorée par le GPRF(avec le programme du CNR)en juillet 44 pour s’être ralliée à la France Libre quelques jours avant la Libération.Quand à son rôle ignominieux,il n’a officiellement été condamné que par Jacques Chirac en 1995.Il doit être dur pour les élèves de s’y retrouver!

  290. @Paco post325
    “… l’acquisition par la mairie de Valéo pour la modique somme de 22.000 000 d’euros achat et travaux compris tout de même, afin d’y installer les services administratifs dans des conditions optimales…”
    Fichtre, alors !!! 22 millions € pour l’acquisition des bâtiments ex-Valéo comme nouveaux locaux des services de la ville.
    Le point 1 de l’ordre du jour du CM du 28/06/2010 repris ci-dessous, mentionnait en effet qu’il s’agissait d’un lieu “unique”, mais cela reste tout de même une grosse dépense.
    Attendons de voir maintenant si ce prix inclus également le réaménagement ou démolition (et la définition du nouvel usage ??) du centre administratif Jean Lefort (CASO), une fois que les services qu’ils l’occupent actuellement auront tous été déménagés.
    Car si comme les petits pavillons ouvriers existants autrefois rue Victor Hugo mais détruits cette année (sans affichage du permis de démolir), une semaine après l’adoption du PLU en CM, certains élus peuvent sans doute penser que ce site (ex- Banque de France convertie en centre administratif pour les intérêts du public, le cas est rare actuellement…), n’a plus lieu d’exister compte tenu de toutes celles nouvelles qui se pressent autour de la Mairie.
    Il n’en reste pas moins que ce lieu qui faite partie intégrante du patrimoine moral et architectural des Audoniens, est certainement plus unique, central et remarquable pour justifier sa conservation que celui situé rue des rosiers qui ne cesse de perdre ses briques rouges.
    “1. Projet de création d’un lieu “unique” du service public audonien et acquisition de la propriété immobilière sise 13-19 rue des Rosiers – 11, passage Marie à Saint-Ouen, et cadastrée section U n° 14,20 et 22.”

    A suivre…

  291. Michel
    Si en amour, la situation s’est améliorée en 165 ans, je n’ose imaginer combien de temps il faudra pour la politique? En effet Nous avons un gouvernement dont certains ministres additionnent les traitements (boutin: 6000 de retraite parlementaire + 9500 pour une mission!), Un autre qui jouit de deux appart’s de fonction, un qui fume à l’oeil (du contribuable) pour 12000 euros annuels, un autre encore qui se fait établir un permis de construire de complaisance (on se rapproche), une autre qui prète son appart de fonction (qu’elle n’occupe pas) à ses frangins, etc,etc.La dessus, nous avons un premier sinistre qui vient à la tribune de l’Assemblée municipale expliquer aux députés socialistes que c’est indigne! Dieu m’est témoin que je ne suis pas fan des socialistes en ce moment (surtout quand ils sont audoniens) mais là, je suis d’accord avec eux. Nous, nous avons modestement un maire qui fait voter au dernier conseil l’achat de l’immeuble Valéo (en face du square Marmottan) pour la modique somme de 12 milions d’euros plus 7 millions de travaux (ah ben oui, faut bien ça!) afin d’y regrouper le personnel municipal (il parait que c’est eux qui ont demandé! Vous savez comment JR ne peux rien leur refuser!) et à la question : Que comptez-vous faire de l’ancien centre administratif F.Lefort? Plus d’abonné au numéro que vous avez demandé.
    Récapitulons, env.20 000 000 d’euros pour ça, plus de 900 000 euros pour Saint-Ouen plage, 500 000 euros en plus pour sa com’…AH oui, même à Saint-Ouen, c’est la crise!
    J’oubliais: Comment les socialistes audoniens ont-ils réagit? ils ont expliquer pourquoi c’était pas bien ce que voulait faire le maire et puis, bah, ils ont voté pour! Comme d’hab! On ne change pas une équipe qui cautionne.

  292. La particularité de la police entre 40 et 45, et pas seulement de la police parisienne, ce fut de retourner la veste dès que le vent tourna.
    Je me souviens qu’en juillet et août 1944, la plupart des gendarmes et des policiers “de Pétain”- on les appelait ainsi – arboraient sur les bras gauche un brassard de FFI. On se bousculait au portillon pour s’en procurer un ! Ils vinrent même à manquer !!
    Après avoir fait la chasse aux résistants – mis à part quelques exceptions qui ne font que confirmer la règle – la police française et la gendarmerie devinrent gaulliste comme par enchantement …

  293. Jean,la force des grandes pensées c’est de s’adresser à la postérité.Cherche bien et tu trouveras des maximes,prononcées bien avant ta naissance,que tu respectes.Mais bon,je pensais que quelqu’un si familier de sa majesté Louis-Philippe aurait pu connaître l’époque de Lénine.Depuis ma retraite,je dois avoir du mal avec le suivi chronologique.Que veux-tu,ce sont les affres de la vieillesse…

  294. Je ne savais pas que la commune souhaitait acquérir les locaux des anciens établissements Valéos, afin d’y regrouper, paraît-il, les services municipaux.
    La somme himalayenne investie dans cette opération va amputer sérieusement les finances locales, déjà mises à mal par la suppression de la taxe professionnelle.
    En l’état actuel des choses, on ne signale pas une quelconque critique des usagers concernant lesdits services. Il semble, au contraire, donner pleinement satisfaction.
    Alors, une telle dépense s’impose-t-elle ?
    On évoque le fait que les agents municipaux soutiennent ce projet. Or, on sait que le torchon brûle entre le personnel et le premier magistrat de la commune, en raison d’une hiérarchisation des services difficilement acceptable.
    Selon certains bruits, il semblerait que l’on gère le personnel selon les critères européens de Maastrich. Conséquence : des agents feraient de longs séjours au placard avant de s’expatrier sous d’autres cieux.
    La gauche caviar, reprendrait-elle du poil de la bête ? On est fondé à se poser la question.
    Le Centre Aministratif Fernand Lefort est donc appelé à disparaître, Ce bâtiment abritait autrefois une succursale de la Banque de France. Il va sans doute être remplacé par des bâtiments flambants neufs !
    Je partage ce que dit Jean. Nous vivons une époque où l’argent domine tout ! Ces messieurs et ces dames qui nous gouvernent n’oublient pas de se servir généreusement. Issus de l’ENA ou de Sciences Po, ils brillent surtout par leur incompétence et leur cupidité. Ils défendent avec une remarquable constance les intérêts supérieurs des plus riches. C’est à vous dégoûter d’envoyer les enfants à l’école !
    A l’autre bout de la chaîne, le bizness de la pauvreté a encore de beaux jours devant lui …

  295. Bruno
    Si j’ai bonne mémoire (et je l’ai) Il me semble que les bulls n’ont pas attendu une semaine pour détruire car à peine les socialistes s’étaient couchés lors du vote du PLU que M.B employait son tél pour dire à ses copains qu’ils pouvaient commencer le lendemain!
    A SO, les bulls? Un jouet M.B!

  296. Les bulls , il me semble que c’est une équipe de basket des Etats-Unis d’Amérique …. et j’ignorais que les socialistes en “pinçaient” pour le basket.
    Mais bon, chacun prend son plaisir où il le trouve.
    Quoi qu’il en soit, Saint-Ouen accueille au fil des semaines ou des mois, une population nouvelle qui occupe les immeubles récemment construits.
    Madame le Maire, soucieuse de sa notoriété, fait visiter la ville à ces nouveaux audoniens … considérations électorales obligent, et ce d’autant plus que ce profilent à l’horizon les cantonales. La parole électorale va bientôt voler de sommets en sommets, battre des records de rhétorique, s’éclater dans les superlatifs !
    Ainsi vont les élections dans ce pays où tous les candidats affirment la main sur le coeur que demain on rasera gratis … et le plus grave, c’est que les gens les croient !
    Saint-Ouen n’échappe pas à la règle et la nouvelle mouture du “Journal de Saint-Ouen” devenu bimensuel et toujours aussi nul, est devenu la support électoral de Madame la Conseillère Générale. On v C’est normal. On n’est jamais aussi bien servi que par soi-même !
    Les élus des temps modernes n’ont pas encore compris que les temps changent. Ils restent figés et confinés dans un conformisme sclérosé … Quelques uns essaient bien de secouer le cocotier. Mais en vain !
    Madame le Maire est maintenant classée “divers gauche” et prend place, de ce fait, dans cette gauche molle qui sous couvert de démocratie laisse le champ libre aux privilégiés de la fortune dont le compte en banque ne cesse de progresser.
    L’on n’est pas encore sorti de la préhistoire …

  297. Michel, ma tirade sur l”humour Louis-philippin” est tiré du film “les tontons Flingueurs”. juste parce que j’adore Audiard, pour le reste, c’était une tentative d’humour comme j’en fais plein et souvent. Hélas!

    • Ultime figting avant les vacances estivales, la réunion dirigée par l’élu chargé des associations a failli tourné au vinaigre. Après une introduction aléatoire qui tenait plus de la séance chez le psy, notre brillant élu entouré d’au moins 3 cadres administratifs a du se plier au principe de la réalité et répondre aux questions.
       
      La tenue de la prochaine fête des associations puis celle de la ville ont entrainé les sempiternelles et “agacentes” interrogations : montrer nous le plan, avez vous un programme, un bilan a-t-il fait avec les associations de l’édition de l’an passé, peut-on avoir un compte-rendu des réunions du comité d’organisation? Nous étions alors au bord du bouilement pour notre délicat édyle.
       
      Quand le boulon sauta ? Je crois pouvoir dire que c’est lorsque je lui ai demandé d’avoir une exemplaire de la dernière mouture de la Charte de la vie associative qui sera signée à la rentrée, et de réclamer que la dernière rédaction soit adressée à tous les présidents d’association, l’idée d’un dernier aller-retour avant la rentrée le l’ayant pas effleuré.
       
      Alors, après une violente diatribe à mon encontre, il a fini par annoncer à la dizaine de participants qu’un envoi serait fait. Ah le gout du chapeau par temps chaud!
       
      Je le dis franchement, cette façon de concevoir les rapports avec les responsables associatifs est détestable et affligeante. Lorsque la municipalité décide de subventionner une association, cela n’implique pas que les responsables de celle-ci se mettent au garde à vous, le doigt sur la couture du pantalon.
       
      Nous ne sommes pas invités pour écouter la messe, ou chanter les louanges de l’hôte, fusse-t-il suppréme!
       
      La clarté et la transparence, les rapports courtois font et refont plus pour Saint-ouen et les audoniens, comme pour les agents, que les rodomontables d’un autre age et d’autres lieux.
       
       

  298. Europe Ecologie permet à la Gauche de reprendre le siège de Rambouillet(perdu depuis 1993). Le petit nombre d’électeurs votants(moins d’un tiers) annonce-t-il:
    -une nouvelle poussée de la Gauche
    -une recomposition de la Gauche en faveur des écolos(qu’on se souvienne des disputes PCF-Verts lors de la mandature”Gauche plurielle”de 97-2002 lors du ministère Jospin…).

    Cette évolution devrait doper nos divers écolos audoniens avant la cantonale du printemps 2011. Et dire qu’il y a 2-3 ans la droite audonienne se sentait investie de je ne sais quelle mission de rédemption pour “sauver” notre ville…

  299. Nous maintenons la pression sur les pistes cyclables … aucune piste réservée au cycliste n’a vu le jour dans cette ville. Il devient plus qu’urgent de combler cette lacune .. il faudrait se dépêcher de mettre en cohérence les paroles et les actes ..
    En premier lieu, il est nécessaire de revoir les conditions de circulation sur la voie longeant la seine .. et ce, pour le moins, jusqu’au pont de Gennevilliers. Ce tronçon est particulièrement dangereux pour les deux roues …
    Si un accident grave venait à se produire dans ce secteur, il tombe sous le sens que la ville de saint-ouen en porterait seule la responsabilité. ..

  300. Mon cher françois, la hiérarchie à tous les niveaux est très prisée par celles et ceux qui président aujourd’hui aux destinées de la ville de Saint-Ouen. Les agents communaux sont très bien placés pour en parler, eux qui subissent les affres et les humeurs de supérieurs pleins de morgue et d’arrogance.
    Alors, mon cher ami, il ne faut pas s’étonner si les responsables d’associations sont logés à la même enseigne.
    Je me souviens d’un temps, pas très éloigné, où les relations entre les audoniens et leurs élus étaient marquées au sceau de l’amitié, du respect réciproque et de la compréhension .. les temps changent !!

  301. pour les pistes cyclables, l’effet d’annonce a primé sur l’étude préalable. Il faut à tous prix parraître écolo et ratisser large; alors pistes pour vélo, ouverture sur le fleuve, incinérateur enfoui
    jardins ouvriers ,pistes cyclables Constructions HQE, végétalisation et minéralistion etc etc, on lance les dés et on regarde ce qui sort. Après on improvise au plus vite en cachette , et on espère bien attraper quelques gogos!

  302. Il ne me semble pas que le tracé à la peinture d’une ligne blanche sur le côté de la chaussée, matérialisant un couloir réservé aux cyclistes, nécessite un gros investissement … je pense plutôt qu’on s’en fout complétement … les promesses n’engagent que ceux qui y croient !

  303. Je pense que les élus de saint-ouen, qu’ils soient verts, rouges, roses ou blancs, ont parfaitement conscience des problèmes posés par le circulation en ville, et des dangers encourus par les deux roues.
    Si rien n’a encore été fait à se sujet … c’est que l’on ne veut rien faire .. tout simplement !

  304. Michel
    L’avenir est droit devant: Pourquoi toujours regarder ce qui s’est fait hier ou avant hier. Si nous voulons que demain soit différent, il faut commencer aujourd’hui!
    (j’arrete, j’ai la tête qui fume!)

  305. Le dernier “Journal de Saint-Ouen” annonce la création d’un syndicat intercommunal permettant la mise en place d’une restauration collective regroupant les communes de Saint-Ouen, Gennevilliers et Villepinte.
    Pareille initiative ne va pas dans le bon sens. En effet la qualité des repas servis va s’en ressentir compte tenu du volume des produits à cuisiner pour répondre à la demande des trois communes. On en vient au niveau de ceux que l’on appelle “les marchands de soupe”.
    On remet peu à peu en cause tout ce qui faisait l’originalité de Saint-Ouen, une ville qui fut pendant longtemps à l’avant-garde. Je me souviens d’une époque où une nutritioniste, rétribuée par la commune, avait pour mission de composer des menus équilibrés pour les enfants des écoles .. Tout çela se perd dans la nuit du temps !
    Et puis, que va devenir la personnel affecté aux cuisines municipales ? Il s’agit d’un personnel qualifié, en fait de cuisinières talentueuses, de véritables cordons bleus pour la plupart, qui ont fait les beaux jours des scolaires et des agents communaux qui prennent leurs repas au Château de Saint-Ouen, qui abrite le restaurant municipal.
    Que va devenir ce personnel ? Sans doute va-t-on l’affecter à des tâches subalternes. Dommage …

  306. René
    Sans compter la pertinence d’un syndicat avec …Villepinte! Y avait pas moins loin? Serait-ce uniquement du copinage? Vive le développement durable!

  307. C’est un dossier qui vient donc d’avancer. Le bulletin municipal ne nous éclaire cependant pas vraiment faute de nous informer.

    Le problème principal est celui du personnel : formation, embauches futures, qualification et organisation.

    D’autres sont à considérer :
    – travaux dans les groupes scolaires et autres,
    – accessibilité et logistique (dont le transport et la flotte de véhicules),
    – tarification scolaires et autres, monétique,
    – paroles des usagers…
    – restauration du personnel (quid à Valéo)…

    Sur l’aspect financier, la ville dispose encore de ressources très importantes.

    On pourrait suggérer aux élus de récupérer l’ensemble du marché des buffets de restauration et cérémonie, d’autant que la dernière période n’ a pas réduit les frais de communication et de relations publiques.

    Quant à la qualité, avec de l’argent bien utilisé et des personnels qualifiés et motivés et des organisations opérantes, les enfants et agents de saint-ouen ne devraient pas avoir à se plaindre.

    Pour la nostalgie, j’ai connu avec la crèche de ma fille Zola/Monmousseau, où l’on partait le soir avec une bouteille de soupe. Je crois que les marchands de soupe ont sonné le glas de ces pratiques et d’un esprit altruiste qui régnait alors.

    Mais je crois que Ferrat a chanté quelque chose la-dessus…

  308. Jean
    Pas très rationnel tout ça … on se demande ce que vient faire Villepinte dans cette affaire !
    11.200 repas préparés chaque jour ! Nous entrons dans l’ére du gigantisme en matière de cuisine … Voici venu le temps des menus fades et insipides ! Les personnels apprécieront …

  309. Dans la dernière édition de la Pravda locale, un tableau a attiré mon attention. Il s’agit de la publication obligatoire des 11 ratios financiers de la ville. les élus de l’ASOEA, adhérents aux Verts/ EE, avaient déjà écrit dans une tribune sur la gestion municipale mais là… Pourtant, loin de moi l’envie d’en rajouter une couche mais il m’est impossible de ne pas alerter mes concitoyens sur cette gabegie opérée par le triumvirat coco-marsien et dé-fasé de la réalité audonienne. Jugez plutôt:
    Quelques exemples: Dépenses réelles de fonctionnement/ population 2474,54 euros/habitant alors que la moyenne de la strate (la moyenne des villes ayant le même nombre d’habitants) est de 1573!
    le produit des impositions directes/population est de 1472,09 euros à SO alors qu’il est de…789 en moyenne ailleurs!
    Notre ville est endettée à hauteur de 2529,12 euros/habitant (?); La moyenne de la strate se situe à…1196 euros/habitant!!!
    Un petit dernier pour la route? L’encours de dette/recettes réelles de fonctionnement est de 92,28% contre 69,50 chez les autres!!!
    Mais que fait la police???

  310. Le Tour de France cycliste a fait la une de l’actualité durant ces trois dernières semaines.
    Nous avons eu droit à duel épique entre Alberto Contador et Andy Schlek … le tour draine toujours des foules considérables. C’est véritablement le feuilleton de l’été.
    Savez-vous qu’un audonien figure au palmarés du Tour.
    André Leducq, brillant vainqueur du 24 ème Tour de France, en 1930, naquit le 27 février 1904, à Saint-Ouen.
    A 5 ans, papa Leducq – ancien coureur cycliste – lui fit cadeau d’un beau petit vélo, sur lequel il affirma d’emblée une habileté remarquable.
    Papa Leducq emmenait son rejeton sur les routes de la région parisienne. Certains dimanches aussi, il emmenait son fiston au vélodrome.
    L’envie de courir ne tarda pas à gagner le jeune André qui, à l’âge de 15 ans, n’hésita pas une seconde à s’engager dans une épreuve, où, avec un vélo à pneus, il termina brillamment 86ème !!!
    Cela ne le découragea pas et, en 1919, il entre au Montmartre Sportif. Bien conseillé, il commence à se distinguer dans les courses de classement et les interclubs.
    C’est le point de départ d’une riche et brillante carrière.
    Première victoire : Nanterre-Mantes et retour. Viennent ensuite les trophées du “Petit-Journal” et le championnat de France juniors.
    En 1923, il enlève l’Etoile de Paris en 5 étapes. En 1924, il s’adjuge deux titres de champion : Champion de France et Champion du Monde amateur.
    André Leducq fut l’un des meilleurs routiers français d’avant-guerre. Premier français du Tour 1927 dont il gagna 3 étapes ; vainqueur de Paris- Le Havre et de Paris-Roubaix ; 2ème du classement du Tour en 1928 ; vainqueur de 5 étapes en 1929. Il triomphe en 1930.
    C’était un joyeux drille André Leducq ; on l’appelait “Dédé belle gueule” dans le peloton. Faut dire qu’il avait la cote auprès des dames ..
    Les 30.000 personnes du Parc des Princes lui réservèrent un accueil triomphal lors de sa victoire en 1930.
    Il semble que, dans le cadre de la réhabilitation de certains secteurs, de nouvelles rues vont voir le jour. Il serait bien que l’on donne à l’une de ces voies le nom d’André Leducq.
    Des municipalités de la Région Parisienne ont rendu hommage à des sportifs célèbres. C’est ainsi par exemple que la ville de Levallois dispose d’une salle Marcel Cerdan, où se sont déroulés déjà plusieurs championnats du monde de boxe .. et d’un stade Louison Bobet, triple vainqueur du tour et champion du monde.
    Madame Rouillon fera-t-elle jeu égal avec Patrick Balkany, Maire de Levallois, dont les liens incestueux avec l’argent sont de notoriété publique ? C’est probable .. en tout cas, la réponse est pour bientôt.

  311. René
    D’après des mauvaises langues (des gens que ni toi ni moi ne fréquentons bien sur), ce serait tout simplement parce que l’élue de Villepinte se trouverait assise à coté de celle de SO au conseil général, bref comme qui dirait des copines qu’auraient eu envie de faire un petit truc ensemble. Au fond, rien de mal si ce n’est que ce n’est pas rationnel.

  312. Que veux-tu mon cher Jean .. la gauche caviar et la droite bling bling se noient dans les mêmes bulles de champagne …
    Chirac, Giscard, Dumas, Guigou Fabius, Royal et Hollande, pour n’en citer quelques uns, se sont installés dans les palaces de la République avec aisance. Ils avaient fréquenté la même école (l’ENA) que leurs prédécesseurs.
    Le peuple a vite été oublié ..
    Un bémol : je ne mets pas Martine Aubry dans le même panier !

  313. C’est vrai que lorsqu’on passe dans le quartier Victor Hugo,les réalisations de JR sont impressionnantes.Surtout dans un quartier laissé en friches industrielles sous les mandats de ses prédecesseurs:P.Fost et F.Lefort!
    Ceci dit dans un univers alliant l’urbanisme de la Défense à celui de la Grande Motte ou des stations de sports d’hiver des années 60-70,quelques ilots d’habitat ancien font de la Résistance.
    Camarades écolos-urbanistes audoniens,je vous signale le café-hôtel du 128 Bd Victor Hugo,répondant au très proustien nom de”grand hôtel de S.O.”.Il est promis à une prochaine démolition.Si vous allez derrière,vers les chambres…vous trouverez un habitat ouvrier(fin XIXe-début XXe)qui mériterait de figurer au patrimoine municipal et d’être conservé au titre de la mémoire ouvrière de cette ville.Mais que peut y comprendre un PP,venu tout droit d’ailleurs pour transformer notre ville en pompe à fric.Michel Bentolila veut-il vraiment faire”table rase”du S.O.de notre enfance?

  314. Je ne pense pas que l’on puisse affirmer que Fernand Lefort et Paulette Fost aient laissé en friches les abords du boulevard Victor Hugo. Il s’agit de terrains sur lesquels étaient implantés d’abord la SAVIEM, 3.000 salariés, puis RENAULT, après que la SAVIEM eut tiré sa révérence.
    Il tombe sous le sens que Fernand Lefort et Paulette Fost n’auraient pas laissé ses terrains indifiniment en friches, mais à chaque jour suffit sa peine, comme dit le vieux dicton .. on en conviendra !
    Quant aux réalisations impressionnantes, on me permettra d’en douter. Il s’agit surtout de logements à vendre et à louer. Quant au prix de vente ou du loyer, on sait qu’il n’est pas à la portée de toutes les bourses … alors n’exagérons rien !!
    Le bilan de Fernand Lefort et de Paulette Fost est, on le sait, positif dans tous les domaines .. et la plupart des audoniennes et des audoniens en ont parfaitement conscience. Inutile donc d’y revenir …
    En ce qui est de la mémoire ouvrière et des ouvriers, force est de constater que tout le monde s’en soucie comme d’une guigne !
    Ce qui compte aujourd’hui c’est de faire du fric. L’argent n’est que corruption, il travestit tout et détruit tout ! Et l’on sait d’expérience que les femmes et les hommes politiques ne font pas voeu de pauvreté ….
    Il y a les affaires fantômes. Par exemple, la société ALSTHOM souhaitait installer son siège à Saint-Ouen. Conformément à la règlementation en vigueur, elle sollicita une autorisation administrative de la DATAR. Satisfaction lui fut donnée, mais elle dut, au préalable, s’acquitter d’un droit de passage : 5,2 millions de francs à l’époque (800.00 euros) versés sur un compte en Suisse. Curieusement, on ignore à qui il appartient …
    Dans la France républicaine, il y a une tradition de salons dorés et de l’opulence qui est l’héritage de la monarchie !
    La droite clinquante a ses stars. Le président Jacque Chirac, adulé des français dit-on, aimait particulièrement les sorties à Saint-Trop en smoking blanc plutôt que les marches champêtres en veste de velours côtelé dans sa Corrèze natale.
    C’est un retraité heureux. Membre du Conseil Constitutionnel (12.000 euros mensuels). Ses différentes pensions, (Président de la République, député, Conseil de Paris et Maire, Cour des Comptes) lui rapportent environ 19.000 euros. Le tout lui assure un revenu de 31.000 euros pas mois … une paille !
    Et on ne dira rien sur les à-côtés …
    La République est bonne fille !

  315. Concernant la publication “obligatoire” des faits financiers et budgétaires de la commune, il est bien regrettable que le bulletin municipal ne développe pas.

    Qu’ont à craindre les audoniens d’avoir des explications de leurs élus ?

    Une nouvelle fois, la gestion JR s’illustre par le refus absolu de tout partage démocratique.

    Le bulletin municipal ferme cet été comme si il ne se passerait rien à SO. Mesure d’économie pour éponger les dépenses somptuaires !?

    Idem pour l’Estival qui ferme au moment où les audoniens qui ne peuvent partir auraient aimer profiter de la piscine et de la pataugeoire!

    Malgré toutes ses colos, SO -grâce à JR- ne peut offrir aux familles, je pense aux jeunes et aux femmes seules avec enfants, la possibilité de séjours. Certes il y a des départs mais combien restent!?

    La vente du patrimoine de vacances, le refus d’une mise aux normes de celui-ci sont le vrai visage d’un maire qui s’est perdue dans les glacis des promoteurs immobiliers, et de leurs pitoyables intermédiaires locaux.

    L’été est le moment des espoirs et des voeux les plus fous. C’est le temps de la jeunesse de corps mais aussi d’esprit. Les “je me félicite” et autres com tapageuse n’y changeront rien. L’artifice n’est pas la vraie vie des audoniens.

    Celle qui se présente au dessus des partis mais réclame leurs moyens et l’engagement des militants est à l’image des affres de la gouvernance actuelle.

  316. A Grenoble, un auvergnat est mort après une fusillade avec la police après qu’il eut braqué un casino et tiré à la mitraillette sur les flics! D’après les journaux, il était déjà passé 3 fois aux assises et il est présenté comme un père de famille, braqueur présumé, bla-bla-bla…
    Ailleurs, un “gens du voyage” qui ne s’est pas arrèté à un barrage de police est mort, tué par un gendarme qui dit qu’il se sentait menacé, que la voiture lui fonçait dessus. sauf que le type qui est mort était coté passager et que moi, je me dis que si une voiture me fonce dessus, je vise le chauffeur, pas le passager!
    Enfin bref, Sarko s’en mèle et déclare la guerre aux gens du voyage et aux Rroms(?)!
    C’est quoi le lien? D’un coté, un type qui tire à l’arme lourde, avec des copains qui disent chercher un lance roquette pour tirer sur un véhicule de police, qui mettent un contrat sur la bac grenobloise et de l’autre, vous avez des “gens du voyage” qui abattent deux arbres: Résultat,Hortefeux monte aux créneaux, pas pour les tueurs de flics, non, pour les tsiganes!
    C’est honteux, c’est raciste, c’est stigmatiser une minorité, c’est un appel à la haine raciale. Comme l’a dit très justement un représentant des Droits de l’homme: Remplacez ” gens du voyage” par “juifs” ( dans la phrase de sarko) et vous n’oserez même pas prononcer la phrase.
    Il y a 70 ans, la police de Vichy livrait les tsiganes aux nazis sans qu’Hitler le leur demande, aujourd’hui, on promet des reconduites à la frontière, c’est ressemblant non? (Comment il va faire avec les tsiganes français, les bruler?)
    de plus, amalagamer gens du voyages (français) avec rroms (europe de l’est), c’est avouer au monde entier qu’on n’y connait rien!
    Mais c’est vrai que depuis la coupe du monde 2010, pour certains français , la honte n’existe plus!

  317. Jean Foucart a raison. Il règne dans tous les pays de l’Union Européenne un racisme ambiant qui suscite réflexion. Sur tout le continent européen en effet des idéologies s’inspirant du nazisme et du fascisme renaîssent de leurs cendres.
    Tous les scrutins qui se sont déroulés durant la dernière période dans les pays de l’union se traduisent par une progression inquiétante des partis de l’extrême-droite fascisante.
    Comment expliquer que 23 % des électeurs finlandais aient voté pour un parti, “le parti du progrès”, qui ne fait pas mystère de ses sympathies pour le fascisme.
    Comment comprendre que les Pays-Bas, le pays d’Anne Frank, qui connut l’occupation et les actes barbares des nazis, ait gardé la nostalgie des fascistes néerlandais. Aux élections de juin dernier le parti dit “de la Liberté” qui les représente (on aura tout vu !) a obtenu 15% des suffrages. Le nombre de ses députés est passé de 9 à 24 !
    En Hongrie, le parti des “Croix Fléchées”, dont le leader, l’Amiral Horty, fit allégeance à Hitler et au 3ème Reich, revient sur le devant de la scène. Comment comprendre que ce parti politique qui multiplie les diatribes contre les juifs et les tsiganes ait pu obtenir 16,7% des voix le 25 avril dernier. Peut-on accepter, par ailleurs, que dans les pays baltes et en Ukraine, ravagés par l’armée hitlérienne, les anciens Waffen SS défilent au grand jour.
    Comment expliquer qu’en France même les électeurs aient pu, le 14 mars dernier, accorder 11% des suffrages à un parti qui a compté dans ses rangs des rescapés de la collaboration et dont le chef a fait du racisme, de la xénophobie et de l’antisémitisme son fonds de commerce.
    La crise qui affecte aujourd’hui l’Europe présente des similitudes avec celle que connut le continent au début des années trente. D’où l’émergence des discours , xénophes, populistes et prônant un état fort. C’est la voie ouverte au fascisme !!
    “Peuples veillez, le ventre est encore fécond d’où a surgi la bête immonde.” Berthold Brecht

  318. Estimant que sa gestion est calamiteuse, François Taquet tacle Madame le Maire.
    Il insiste sur le fait que le “Journal de Saint-Ouen” passe sous silence la mise à l’encan des centres de vacances ; il souligne l’absence de démocratie et d’informations ; il regrette que certaines structures municipales ferment leurs portes durant l’été.
    Monsieur François Taquet, devrait savoir, parce que c’est un secret de polichinelle, que le “Journal de Saint-Ouen” a pour vocation première de mettre en relief l’action municipale, et notamment celle du premier magistrat de la ville en cette période préélectorale. Les élections cantonales se profilent en effet à l’horizon et l’on sait que madame Rouillon souhaite conserver son siège à l’assemblée départementale.
    Le journal en question n’est donc pas autre chose, dans la période présente, que son support électoral. Il est probable que ces prochains mois, nous allons être abreuvés d’articles et de photos louant les mérites de la candidate, et appelant les audoniennes et les audoniens à lui accorder massivement leurs suffrages. Ajoutons que les rédacteurs de ce journal savent très bien le faire. L’équipe de journalistes de la com sont des gens talentueux !
    C’est du reste pour cela qu’on les paye.
    Je les trouve personnellement sympathiques !
    Je ne pense pas que les élections cantonales du printemps prochain se présentent sous d’heureux auspices pour la conseillère générale sortante. Les gens sont très critiques à son endroit. Entre elle et les agents communaux, le torchon brûle ! Elle ne va plus bénéficier de l’appui du parti communiste, qu’elle a quitté sans tambour ni trompette (enfin presque !). Ses amis politiques sont peu nombreux. Elle n’a plus le rapport des forces nécessaires pour briguer l’investiture du “Front de Gauche”.
    Soyons clair, pour madame Rouillon, qui mérite amplement la palme des occasions perdues, le choses vont de mal en pis !
    Sans doute allons-nous assister à une recrudescence des visites de quartier et à une mutiplication des initiatives les plus diverses. Mais je crains fort qu’il soit trop tard !
    Nous vivons une époque où les plus pauvres sont obligés de s’asservir dans des travaux salariés qui entraînent l’âme ainsi que le corps. Et l’on ne changera pas cet état de fait avec des discours …

  319. René,post 361,ce n’est pas faire injure à ces maires de dire que cet endroit est resté longtemps en abandon et que la comparaison avec la partie clichoise n’était pas favorable à S.O.Aujourd’hui,il n’en est plus de même et je veux bien croire que les occupants des nouveaux logements et les employés des entreprises ne sont plus les mêmes que les anciens locataires et les ouvriers de la Saviem,de Renault,de Labinal ou de Riclès…
    Ce que je veux dire,c’est que JR est représentative d’une nouvelle ligne politique du PCF qui a compris que ces espaces ne se réindustrialiseraient plus.Je pense que le PCF a déplacé un cadre de la trempe de PP(dont vous faîtes souvent l’éloge ainsi que de son grand-père)de Miramas à S.O.pour appliquer cette nouvelle ligne qui a conduit la tenante,JR,a abandonné l’étiquette PCF(sans doute encore trop contraignante à ses yeux pour pouvoir appliquer cette nouvelle ligne”d’urbanisation new-look”!).

  320. Jean, le temps de notre enfance à M.B.et à moi ne doit pas être le même que le tien.Ne te vieillis pas,tu as le temps.Et comme le chantait Léo:
    “Ah!si on pouvait faire marche arrière
    Comme on le fait,pour danser le tango…”

  321. Jean, ne soit pas inquiet! Si à Grenoble notre police fuit devant les menaces qu’elle reçoit, hier soir,elle a fait preuve de zèle en arrêtant trois jeunes membres de la JC. Qu’avaient ces trois terribles”délinquants”? Ils collaient des affiches pour appeler la population à venir manifester contre Sarko aujourd’hui.

    Sans commentaire. Les faits parlent d’eux-mêmes!

  322. Mon cher Michel .. désolé, mais il n’y a pas de ligne politique du pcf concernant les zones désindustrialisées, et il n’y en a pas non plus en ce qui est de leur devenir. Chaque ville décide librement ce qu’elle entend en faire. A Saint-Ouen on y construit des logements, ailleurs on y fait autre chose.
    Je ne pense pas que Paul Planque ait été désigné pour venir à Saint-Ouen. Le pcf ne s’occupe pas, ou tout au moins ne s’occupe plus, de ce genre de question. Sa présence au Conseil Municipal est le fruit probablement d’un accord entre lui et le Maire. J’ignore totalement sur quelle base cet accord a été conclu. Je sais que l’intéressé est ingénieur-architecte et sans doute ses connaissances sont-elles entrées en ligne de compte.
    Je connais personnellement Paul Planque. C’est quelqu’un de compétent, d’honnête et d’un abord agréable. Il est issu d’une famille antifasciste et communiste. Je sais que l’un de ses proches à combattu le fascisme en Espagne, sa mère étant d’origine espagnole. Son grand-père, responsable de la Résistance dans le gard et muté dans l’aveyron pour y organiser les groupes de maquisards, a été tué le 10 août, lors de combats avec les nazis, à Decazeville, qui est ma commune natale. Une plaque commémorative sur laquelle son nom figure a été apposée à l’endroit où il est tombé.
    La famille Planque est très connue dans la région d’Alés.
    Voila ce que je sais de Paul Planque.
    Quant à la ligne politique de madame Rouillon, il s’agit, à l’évidence, d’un ligne brisée … L’intéressée est l’une des victimes de la vaste campagne orchestrée par les tenants du pouvoir, et sans cesse renouvelée, dont l’objet est d’affaiblir le parti communiste en imposant aux Françaises et aux Français une image caricaturale des objectifs qu’il propose, des voies et moyens qu’il préconise pour les atteindre, ainsi que sur sa vie intérieure. Selon les grands moyens d’information à la solde du monde de l’argent, le parti communiste est un parti monolythique, antidémocratique dont le but est d’imposer dans le pays une dictature brutale. Il serait, paraît-il, en voie d’extinction ..
    Madame Rouillon a fait connaître par voie de presse son départ du parti communiste. Ce n’est pas lui faire injure que de lui dire que le parti communiste se passera de sa présence … et évidemment de celle de son conjoint, l’un ne va pas sans l’autre, on le sait.
    Madame Rouillon est partie pour d’autres horizons. On lui souhaite bon voyage … et beaucoup de succès … ça c’est moins sûr !!

  323. René, ton 361.
    les retraites de hauts fonctionnaires eussent-ils été des élus, ne me gènent pas.
    En revanche, les paquets de dividendes des capitalistes ou de leurs héritiers, me font gerber.
    A chacun ses ennemis; les miens sont les tôliers.
    Et les élus communistes, crachent-ils sur leurs retraites????

  324. michel, je ne m’inquiète pas ni me vieillis, simplement le bon temps a duré longtemps heureusement, il a englobé plusieurs périodes.
    Il ne faudrait pas que le temps de “maintenant” dure aussi longtemps!!!

  325. Après mon coup de g…, quelques éléments pour réfléchir:
    ——————————————————————————–

    COMMUNIQUÉ
    Les Gens du voyage expriment par leur mode de vie la diversité d’habitat reconnue par la Constitution et garantie par la liberté fondamentale d’aller et venir. Cette liberté n’est réelle que si sont réunies les conditions nécessaires au séjour et à l’ancrage social et territorial lié à la vie du voyage, permettant la reconnaissance et la satisfaction des droits à l’habitat, à la santé, à la scolarité, à la formation, à l’activité professionnelle et à l’exercice des obligations propres à chaque citoyen. La loi du 5 juillet 2000 relative à l’accueil et à l’habitat des Gens du voyage inscrit concrètement dans la législation un droit à la diversité de l’habitat.

    Or le contexte socio-politique actuel crée toutes les conditions du déni de ce droit.
    D’une part, les offres de terrains de séjour et d’habitat caravane sont très en deçà des besoins au plan national. Ainsi en région parisienne, la situation est particulièrement grave puisque les possibilités de séjour n’ont pas augmenté depuis plus d’une décennie (environ 560 places d’habitat caravane à ce jour) alors que les besoins sont estimés à environ 6000 à 8000 places.
    D’autre part, le retard de la mise en œuvre de la loi du 5 juillet 2000 relative à l’accueil et l’habitat des Gens du Voyage, retard dû à de nombreuses raisons administratives et politiques, et le fait que les espaces de séjour autorisés temporairement se restreignent, voire disparaissent sur certains territoires urbains, rendent particulièrement cruciale et précaire la vie des Gens du Voyage.

    ” Expulsables ” en permanence, ils sont dans l’impossibilité de séjourner, de scolariser leurs enfants, de mener leur activité économique, d’exercer leurs devoirs et de bénéficier des droits légitimes. L’envahissement d’espaces publics, semi-publics, voire privés par les Gens du Voyage, n’est que le produit de l’absence de réponses appropriées à leurs besoins de séjour et d’habitat. Autant les occupations par les Gens du Voyage de terrains non autorisés et inadaptés sont regrettables, autant la violence institutionnelle dont ils sont victimes est intolérable et doit cesser.

    Les dispositions du projet de loi pour la sécurité intérieure (LOPSI), telles qu’elles sont argumentées dans les travaux préparatoires et telles qu’elles sont présentées par les médias, renforcent cette violence institutionnelle et sociale en construisant l’image négative de toute une population et en la désignant comme ” fauteur de trouble “. L’amalgame entre ” Gens du Voyage “, ” délinquance “, ” économie souterraine ” et ” immigration clandestine ” stigmatise cette population, la livre à la vindicte publique et crée un climat de suspicion et de violence généralisée.
    Les contrôles systématiques, a priori et sans discernement, qui se développent actuellement auprès des Gens du Voyage, entretiennent et renforcent une insécurité de vie pour l’ensemble de cette population. Ces mesures discriminatoires, génératrices d’exclusion, sont totalement en infraction avec le droit français. Aussi les Gens du Voyage se posent-ils légitimement la question de savoir, où ils peuvent séjourner, accéder à leurs droits et satisfaire à leurs devoirs et obligations.

    Nous demandons que la période actuelle d’application de la loi du 5 juillet 2000 contribue à un apaisement des troubles sociaux causés par le déni du droit à habiter et à séjourner des Gens du Voyage et permette une rencontre et une concertation entre les Gens du Voyage et les institutions. La proposition par les Élus locaux et territoriaux, durant cette période, de solutions négociées et temporaires de séjour devrait permettre l’émergence des besoins qualitatifs d’habitat des Gens du Voyage, une responsabilisation contractuelle des devoirs liés au séjour et répondre aux aspirations légitimes à la tranquillité publique des populations Gens du Voyage et des populations sédentaires.

    Faut-il rappeler que le droit à une vie familiale normale présuppose la disposition d’un logement décent et que le Conseil Constitutionnel dans sa décision du 19 janvier 1995 confirme que l’habitat caravane des Gens du Voyage s’inscrit dans la diversité d’habitat reconnue par la loi du 21 janvier 1995.

    La priorité donnée à la sécurité oblige encore plus le respect des droits fondamentaux des populations les plus fragiles, alors que les gouvernements successifs n’ont pas su leur apporter les réponses de solidarité, d’égalité et de réelle intégration.
    Voila, j’ai trouvé ça sur la toile, j’ai pensé que cela pourrait être utile à certains pour comprendre certaines choses.

  326. Monsieur le Président de l’Office Public de l’Habitat nous fait savoir que le gouvernement va prélever 340 millions d’euros sur les budgets des offices pour, paraît-il, financer des logements sociaux.
    Pareille mesure est un contresens, tout simplement parce qu’elle va se traduire obligatoirement par un hausse sensible des loyers.
    En fait, les offices, et par voie de conséquence les locataires, devront se substituer à l’état en ce qui est de l’édification de logements sociaux.
    Il s’agit là d’une imposture qui marque la faillite d’une politique de l’habitat qui se situe aujourd’hui aux antipodes des intérêts des locataires et des mal logés.
    Cette mesure ne peut qu’accentuer les difficultés des offices, qui ont déjà de plus en plus de mal à boucler les budgets.
    L’état se défile face à ses responsabilités …
    On ne peut, dans ces conditions, que s’associer à la protestation de M. le Président de l’Office qui exige “de vrais moyens pour le logement social à la hauteur des besoins et pour que l’état renonce à ce projet inique.”
    Il est clair que la hausse des loyers grève lourdement le budget des familles modestes, déjà durement frappées par une baisse sensible du pouvoir d’achat.
    D’autres étalent leurs richesses au grand jour ! Ces gens-là sont intouchables. Ils sont l’essence même du libéralisme. Si demain le pouvoir économique et politique touche aux fraudeurs et aux spéculateurs, c’est la fin d’un système qui génère la richesse pour quelques uns .. et la pauvreté et le dénuement pour les autres. Donc tant que ce système perdurera, la triche de haut vol se poursuivra ..
    Et puis la République est généreuse. Un exemple parmi d’autres : Christian Poncelet ex président du Sénat. Les questeurs avaient préparé la retraite de leur président. Ils avaient fait l’acquisition d’un appartement de 200 m2, rue Bonaparte, dans le 6ème arrondissement.
    A son service, une secrétaire, un officier de sécurité et un chauffeur avec voiture de fonction naturellement. Il perçoit en prime une indemnité de 9.000 euros mensuels non fiscalisés.
    Des privilèges qui démontrent le décalage abyssal entre les élus et leurs électeurs.
    Dans la nuit du 4 août 1789, l’assemblée nationale constituante proclamait l’abolition de tous les privilèges …..

  327. JMP, post 376,René le dit dans son post 361 !

    Après la perte de Miramas en 2001 par le PCF, Paul Planque (avec le glorieux pedigree que nous révèle René)est venu présider la Semiso. Présidence qu’il abandonna en 2008 pour devenir le 1er adjoint de JR, chargé de l’urbanisme au moment où se prépare l’aménagement des docks que certains prédisent être une opération de l’envergure de la Défense, de La Villette ou de la Plaine-St-Denis…

    Pour ses attributions à Miramas(jusqu’en 2001) ou ailleurs(Alès?avant), je ne les connais pas!Par contre,il ne semble pas porter chance. Partout où il passe le PCF perd la mairie. C’est peut-être pour ça que JR a pris les devants en rendant public son départ du Parti…

    • @Mic.fainzang

      Petite erreur historique et politique.

      Mr Planque ne fut jamais Président de la Semiso.

      Fraîchement débarqué du Midi, il était un modeste chargé d’opération de la Semiso. Peut-être introduit par l’ex Directeur de Cabinet de Paulette Fost un certain Thierry Bardés (lui aussi du Sud de la France) à il lui succéda comme… Directeur.

      Pour mémoire le Président d’une société d’économie mixte est quasiment toujours un élu (dans notre cas d’espèce le Maire : F. Lefort puis P. Fost et enfin J. Rouillon).
      Dans notre bizarrerie locale, P. Planque, Directeur (technicien) qui travaillait en étroite collaboration avec sa Présidente (J. Rouillon) et son époux Maire-Adjoint à l’urbanisme (M. Bentolila) est donc devenu lui-même élu.

      Dans l’impossibilité légale de continuer à être Directeur et candidat six mois avant l’élection municipale de 2008 (sous peine d’être inéligible), et donc sans salaire, il aurait paraît-il – dans l’attente de percevoir une indemnité d’élu (à peu près équivalente à son salaire de Directeur) – mis son talent à disposition d’un bureau d’études travaillant très régulièrement pour la Ville. Echange de bons procédés ? Evidemment de méchants racontars.

      A votre décharge cher Michel, ce mélange des genres un peu permanent peut effectivement prêter à confusion. On vous pardonne.

  328. JMP 371
    Je te rappelle, parce que tu dois le savoir, que les élus communistes, y compris ceux qui sont en retraite, versent une part importante du salaire ou de la retraite à la trésorerie du parti.
    Leur revenu mensuel est approximativement le même qu’un ouvrier p3 ou un technicien.
    Aujourd’hui, les chiffres officiels indique que le Maire d’une ville dont la population s’échelonne entre 20.000 et 49.900 habitants perçoit 3.248,48 euros mensuels.
    Un conseiller général reçoit mensuellement un salaire de 2.585,17, pour un département comptant plus de 1,25 millions d’habitants.
    Ainsi donc les ex élus communistes continuent de percevoir leurs émoluments, alors qu’ils ne représentent plus les électrices et les électeurs qui les ont élus. Certains ont repris du service dans une autre formation politique, d’autres envisagent d’en créer une nouvelle… il y en a qui sont nulle part.
    Naturellement, ils gardent la totalité de leur salaire !
    Tout cela ne me semble pas très clair !

  329. ID-STG,JMP et tous,je vous présente mes plus plates excuses pour m’être emmêlé les crayons entre les prestigieux titres de Directeur et de Président.Donc”mea culpa”puisque René a écrit sur un autre blog que”l’autocritique”était passée de mode.Enfin quelqu’ait été son titre,je ne pense pas m’être trompé sur le cursus d’apparatchik de PP.Je note avec intérêt,d’après ce que disent René et ID-STG,qu’aujourd’hui au PCF,les” cadres” se déplacent selon leur gré sans y être invités par le Parti!

  330. Jean 370
    Ne pas prendre “victime” au sens littéral du terme. J’aurais dû dire “influencée” par l’opération de décervelage mise en oeuvre pas les médias, la télé notamment …
    Cela dit, je n’envie nullement madame Rouillon.
    Je n’aime pas les platitudes et les attitudes obséquieuses. Et puis, gérer une ville comme Saint-Ouen ne doit pas être de tout repos !
    En fait, les responsables politiques sont seuls. Comme Jean le Bon à Poitiers, ils doivent se garder à gauche et se garder à droite. Leur poste fait bien souvent des envieux .. y compris dans leur propre camp !
    La politique est sans pitié !!

  331. Je ne veux pas rallonger la “sauce” à propos de Paul Planque. Juste quelques mots le concernant.
    Je ne pense pas que partout où Paul Planque passe … les municipalités communistes trépassent !
    C’est tout simplement un malheureux concours de circonstances.
    J’ai eu l’occasion de parler assez récemment avec Paul Planque.
    Il fait partie de celles et ceux qui restent d’une fidélité sans faille aux principes qui régissent le Parti Communiste Communiste Français. Ses origines parlent pour lui.
    Contrairement à d’autres, il n’a pas jugé bon de rompre avec sa famille politique et d’aller voir ailleurs ce qui s’y passe. C’est tout à son honneur ..
    On peut être critique à l’égard de Paul Planque, mais c’est, je crois, quelqu’un d’intègre et d’honnête.
    Sans doute aurait-il pu trouver un emploi ailleurs, mieux rétribué, dans un cabinet d’architecte par exemple, il ne l’a pas fait. Probablement parce qu’il souhaite mettre ses compétences au service du bien public. …. après tout, c’est son droit !

  332. et sa femme est au PLI plan local d’insertion oùelle s’est très bien insérée elle même, avec un salaire honorable. Il parait que Woerthz n’est pas intervenu poue sa nomination….

  333. quelques infos :

    Alors que les élèves sont en vacances d’été, le conseil général profite de cette période pour mettre en œuvre de grands travaux dans les collèges, propriétés du département. Les divers chantiers, commencés dès le mois de juin, concernent 103 des 120 collèges de Seine-Saint-Denis.

    Matthieu Hanotin, vice-président (PS) et élu de SO, chargé des affaires scolaires, visite les travaux des établissements. Les travaux ont 3 buts : améliorer les conditions de vie scolaire, sécuriser les établissements et les inscrire dans une démarche durable et d’économie d’énergie., selon le blog du CG 93.

    Pierre Cardin sera l’invité d’un stand “carte blanche” en octobre aux Puces. Après la fulgurante première édition incarnée par Chantal Thomas, gageons que la barre va être relevée..

    Nicholas Moufflet, président de l’association de défense des puces de PSO annonce qu'”une de ses priorités est de travailler à la création d’un site internet à la création d’un site @ digne de de nom, les commerçants ont bien su le faire”.

    Autre soucis, trouver des solutions à tous les problèmes d’accès, de stationnement, de sécurité. Des projets d’hôtel ou de musée seraient vagument évoqués pour attirer les touristes, selon les oages saumon du Figaro.

    Un collaborateur d’un groupe d’élus de l’opposition/majorité remercié !?, serait la surprenante d’écision de JR à son retour de vacances; selon des sources bien informées.

  334. Cher René
    Je pense que PP et sa femme n’ont pas à se plaindre de leurs…… traitements par la ville.
    Je te rappelle qu’il a le même tritement que JR, soit env. 4000 euros/mois!

  335. T’es vraiment gentil René, C’est vrai que ce n’est surement pas que de la faute de PP que là où il passe les villes cocos trépassent, coïncidence ou porte poisse chacun en déduit ce qu’il veut , mais ce qui est sûr c’est que l’on aurait très bien pu se passer des ses loyaux services, la preuve cherchons ce qui va mieux depuis qu’il est venu s’occuper de notre avenir ?
    Pas grand-chose on peut même dire rien du tout alors surtout qu’il ne se prive pas de gagner plus ailleurs qu’il y aille le plus vite possible maintenant qu’il a pu ajouter sur sa carte de visite comment faire intervenir les promoteurs dans une ville dites de gestion sociale cela luiservira surement .
    Il me fait penser à un superbe syndicaliste que nous avons eu à la CGT à la tête de la Fédé des métaux tu te souviens surement , maintenant à la tête d’une entreprise de conseil pour les adhérents du Medef sur la façon de mener des négociations.
    Planque et lui-même combat
    Disons qu’il est autant attaché aux valeurs (anciennes ) du PCF, autant que moi j’étais attaché à celles du PS quand au moment de la réactualisation du programme commun je souhaitais que tous le parti démissionne et adhère au PS nous aurions été la plus importante tendance, en bref comment mieux pourrir une organisation qu’en étant à l’intérieur ?
    Bonne journée René

  336. Paco,puisque je vois que la Bretagne ne t’empêche pas de rester près de nous,permets-moi de revenir sur la fermeture de ce que la Semiso appelle les”pelles à ordures”(vide-ordures).
    -les charges n’ont pas baissé!
    -dans notre immeuble se sont ainsi libérés 25 cagibis fermés à clé dont on peut supposer que certains se seront rapidement procurés lesdites clés pour entreposer leurs “marchandises”.Enfin,ils n’utiliseront peut-être plus les”armoires”EDF ou GDF.Enfin dans ces temps de crise espérons que la Semiso touchera une indemnité ou un % sur les bénefs.Ca serait étonnant car en général ce ne sont pas ces individus que la Semiso taxe!Déjà la salle dîte de réunion est en voie de privatisation,ces nouvelles”remises”,l’utilisation privée des terrasses,du jardin les soirées de week-end…etc…Il semblerait qu’à S.O.,à l’image de l’ex-PCUS et de l’actuel PCC,le PCF ou ses ex aient décidé de goûter aux charmes de la privatisation!
    Enfin bonnes vacances et la Bretagne doit être superbe avec un tel été…

  337. mon cher paco .. nous vivons une époque où tout part à vau-l’eau. Tout le système est corrompu. Tout le monde veut faire du fric. Du plus haut niveau de l’état aux cités HLM du 93 et d’ailleurs. La magouille tient le haut du pavé. Chacun pour soi et dieu pour tous .. s’il existe !
    J’évite de critiquer celles et ceux qui s’octroient de bonnes places bien rétribuées en faisant jouer “le piston”, parce que si ça se trouve, à leur place, je ferais pareil. Chacun s’en sort comme il peut. C’est la société qui veut ça !
    Une société pourrie jusqu’à la moelle !
    Je crois que c’est Saint-Just qui disait : “Le bonheur est une idée neuve.” Apparemment, il se trompait !
    La notion de bonheur est liée à la notion de possession de l’argent dont on use comme on l’entend, même si d’aucuns, peu nombreux il est vrai, éprouvent une certaine honte à la vue de certaines misères. Il ne saurait y avoir de bonheur dans un vie ou le strict minimum fait défaut. La principale ennemi du bonheur c’est la pauvreté. Et la pauvreté aujourd’hui fait partie du décor !
    En l’état actuel des choses, il n’y a point de solution à cet état de fait …
    Bonne journée Paco … j’aime bien ce que vous faites ..

  338. Mon cher Jean, ce n’est pas moi, ni toi qui déterminons les salaires des membres du bureau municipal. Ce que je sais d’expérience, c’est que fut un temps, pour les élus communistes, la fédération récupérait les salaires, qu’ils soient députés, conseillers généraux, maires ou adjoints, et leur en reversait une partie, correspondant aux émoluments d’un ouvrier P3 – je l’ai déjà écrit ici …
    Je ne sais pas comment on procède aujourd’hui. Moi, je reste fidèle à la vieille école et je crois toujours qu’un élu communiste, contrairement à d’autres, n’est pas élu pour faire carrière en politique. Il est élu pour défendre les intérêts des salariés et de tous ceux qui, à des degrés divers, pâtissent d’une politique au service des plus riches.
    Mon cher antoine, que Paul Planque soit à Saint-Ouen ou ailleurs ne changera rien quant au fond.
    Ce n’est pas tellement les femmes et les hommes qu’il faut changer, mais la politique que l’on met en oeuvre aujourd’hui avec les résultats que l’on sait. Et si personne ne dit rien, les choses resteront en l’état …
    Michel a raison, les privatisations sont dans l’air du temps. On privatise à tour de bras ! En clair, cela signifie que la société française marche à reculons !
    Durant ces dernières cinquante années, les princes qui nous gouvernent ont tout vendu au plus offrant ! Les actionnaires y ont trouvé leur compte. Les grandes conquêtes populaires de l’après-guerre sont à ranger dans l’armoire aux souvenirs … les milieux d’affaires ont réussi leur coup.
    On a dépouillé le peuple français de ses droits sociaux … il n’a plus que les yeux pour pleurer !

  339. un oubli .. pour paco et les bretons.
    Ah! qu’elle est belle ma Bretagne
    Sous son ciel gris (pas toujours !) il faut la voir
    Elle est plus belle que l’Espagne
    Qui ne s’éveille que la nuit …
    Bonnes vacances !

  340. Merci
    Michel pour tes souhaits de bonnes vacances en Bretagne et tout pareil à toi où que tu soit, ainsi qu’à René Jean Antoine et les autres .
    Privatisation de la cour ! D’accord avec toi, d’autant qu’avant de partir , sans que quiconque nous prévienne , un anniversairte puis une fiesta s’y sont déroulés, juste sous les fenêtres des chambres des enfants et celle de ma tendre épouse et de moi même , nous infligeant ees hurlements de gamins et des discussions soutenues et rigolardes, peu propices au repos jusqu’à plus de minuit!…Du convivial pour un groupe coopté sur un peu le dos des autres habitants; pas vraiment top et pas à recommencer dans ces conditions . Sinon je crois que je vais me faire entendre…
    A plus , je vais voir le couché de soleil avant un ti concert… je sais ça peu parraître bisque bisque rage, mais c’est pas le cas.

  341. quelques infos (suite)

    Nous avions la date et l’heure:
    samedi 4 septembre à 14 heures,

    nous avons mantenant le lieu de la manifestation :
    place de la Rpublique

    suite à l'”Appel citoyen” lancé par plus d’une cinquantaine d’organisations :
    – pour manifester publiquement leur opposition aux stratégies de stigmatisation et de discrimination at aux logiques de “guerre” qui menacent le vivre ensemble,
    -pour un grand rasemblement citoyen à l’occasion du 140 éme anniversaire de la République

    et partout en France, pour dire ensemble notre attachement à la liberté, à légalité, et à la freternité, qui sont et sui restent notre bien commun,

    comme l’écrivent et le ^roclament tous les appelants.

    A Saint-Ouen, l’Apeis, le PCF, la CGT, des syndicats enseignants, les Alternatifs, l’ARAC, la CFDT, la FCTR, les Jeunes Verts, le MRAP, RESF, le PS, le syndicat des avocats de France, le PS… devraient se retrouver.

    La tenue ce jour là des manifestations commémoratives de la Libération de Paris du joug nazi pourrait être modifiée.

    Face à Sarkozy et les dangers qu’il représente et incarne, les altemoiements ne devraient pas être de mise.

    Quant au parti du président (l’UMP) et sa branche jeunes, les “Jeunes populaires”, c’est la bataille des chefs pour la succession de Benjamain Lancar.

    Les choses s’enveniment comme le délare Mike Borowski “90% des adhérents ne participeront à cette élection”.

    Une belle image de la gestion de talonnette, le petit… appliqué à la France, sauf que là il s’agit des gens et d leurs besoins et nécessités.

  342. Taquet,”les Jeunes Verts”,ça ne fait pas un peu redondant?
    Si je comprends bien,ce pauvre Mike échaudé par les magouilles de Lancar,risquerait de rejoindre le camp des républicains le 4 septembre°après avoir rejoint les Radicaux de Gauche.Au fait,ils n’appellent pas à la manif ou OD serait-il en vacances?

    °A propos des manifs du 4 septembre 1870,devant l’Hôtel de ville en relire la narration chez Jules Vallès(dans “l’insurgé”,je crois),c’est savoureux et même 50 ans plus tard,je garde un souvenir tout à la fois ému et amusé de cette lecture.J’avais emprunté ce livre à la bibliothèque municipale,située encore à l’époque entre Jaurès et la salle de l’Eveil….

  343. René,je vous conseille l’article de Stéphane Colineau,dans le JDD du 8 août:”Laurent Blanc,une enfance ouvrière”.Il nous parle de son père délégué CGT de l’usine Péchiney de Salindres,maire-adjoint de la municipalité communiste de Rousson,des”Cévennes rouges”…
    On croirait du René nous parlant de Decazeville ou du grand-père de PP!

  344. Mon cher Michel .. beaucoup de sportifs de haut niveau sont issus de milieux modestes. C’est pour eux un moyen, parmi d’autres, de s’en sortir. Je connais, ou plutôt je connaissais, un coureur cycliste, ancien mineur de Decazeville, qui s’appelait Manuel Busto. Il courut trois tours de france dans les années cinquante dans l’équipe du Centre-Midi et gagna quelques épreuves, notamment le tour du Var, de l’Aude et un course, disparue aujourd’hui, Bourg-Genève-Bourg.
    Il quitta naturellement les houillères. A la fin de sa carrière cycliste, il avait économisé un petit pécule. Il fit l’acquisition d’un bar dans le bassin, qui fut d’emblée très fréquenté par les sportifs du coin, du fait de la notoriété de son propriétaire. Il y coule toujours des jours heureux !
    La mine n’est plus pour lui qu’un lointain souvenir …

  345. Mon cher François .. la manifestation dont tu fais état est effectivement du meilleur aloi. Prévue le 4 septembre, elle coincîde avec la commémoration de la libération de Paris et de sa banlieue, qui sera vraisemblablement suivie à Saint-Ouen par une remise de médailles aux anciens résistants. En outre, la plaque de la saviem portant les noms des ouvriers morts lors des combats contre les nazis, doit être installée à l’endroit où se trouvait l’usine, c’est-à-dire non loin de la sortie de la gare du RER … et tout cela prendra tu temps !
    Il nous sera difficile, dans ces conditions, d’être présents Place de la République.
    Les propos du chef de l’état stigmatisant l’immigration rappellent étrangement une époque que l’on croyait définitivement révolue. Selon lui, l’immigration est source de délinquance et tout français ayant vu le jour à l’étranger est obligatoirement suspect.
    Drôle de façon de voir les choses ..
    On comprend d’autant moins la position de Sarkozy qui son père est un immigré de Hongrie et son grand-père de Salonique. Il a redonné à la droite ses lettres de noblesse avec ses manières de nouveau riche, yachts, vacances exotiques et rolex.
    Dans son gouvernement composé de 38 ministres 12 sont, comme lui, d’origine étrangère.
    Il y eut aussi Rachida Dati, à 42 ans la beurette de Chalon-sur-Saône est en effet devenue l’une des stars de la droite clinquante ; ses goûts immodérés pour le luxe, les bijoux , les toilettes ostentatoires, ont fait d’elle l’une des stars de l’ump.
    Patrick Devidjian, ses parents ont vu le jour au pied du mont Elbrouz ; maire d’arcueil, il fit parti, avec son compère Madelin, des groupes de choc du groupe fasciste “Ordre Nouveau”.
    Christian Estrosi, un transalpin aujourd’hui établi à Nice dont il est le maire ; la droite règne sans partage dans les alpes-maritimes, un département où le taux de criminalité est le plus élevé.
    Bernard Kouchner, spécialisé dans le portage des sacs de riz ; un soi-disant “tiers-mondiste”qui possède un Duplex à Paris, un pied-à-terre dans le Lubéron et un autre à Spérone, en Corse. Marié à la journaliste Christine Ockrent. A l’image de M. de Talleyrand, les gouvernements passent, lui reste !
    Nadine Morano, une furie cette dame .. une réactionnaire au plein sens du terme ; c’est “La folle de Chaillot” dans toute sa splendeur !
    Il y a les sous-ministres.
    Fadela Amara, aujourd’hui en disgrâce, semble-t-il ; le plan banlieue de l’ancienne responsable de “Ni putes Ni soumises” a lamentablement échoué.
    Nora Berra, inconnue au bataillon.
    Nadine Koriesko-Morizet, cette dame au teint diaphane est la discrétion même ; c’est un peu l’arlésienne du gouvernement.
    Hubert Falco, on se demande toujours ce qu’il fait là.
    Pierre Lelouche, le bourdonnant député du 10èm à une conception très particulière de la démocratie ; il cloue au pilori quiconque ne pense pas comme lui. ; se considère détenteur de la vérité absolue.
    Hervi Novelli, s’inspire de la maxime : “La parole est d’argent et le silence est d’or.”
    Rama Yade, elle on connaît ; adjointe de Roseline Bachelot, elle officie dans les sports ; son mari est proche, dit-elle, du parti socialiste ; en voilà deux qui risquent de ne plus dormir très longtemps ensemble ; en délicatesse avec le gros Douillet, drivé par le couple Chirac, qui lorgne vers son fauteuil de secrétaire d’état.
    “Et tout ça, ça fait d’excellents français .. qui marchent au pas ” .. chantait Maurice Chevalier !

  346. René ne confondez pas Arcueil et Antony!Koriesko,ancêtre de la sémillante Nadine K.M.,était au même titre que l’auvergnat La Fayette,un héros polonais de la guerre d’indépendance américaine!

  347. Michel .. je m’incline respectueusement devant Koriesko l’ancêtre qui a participé à la naissance de l’oncle Sam.
    La Koriesko d’aujourd’hui est maire de Saulx les Chartreux. Cette dame, grande et mince, me rappelle Marguerite Gauthier, la dame aux camélias. C’est une inconditionnelle de Nicolas Sarkozy .. dommage !

  348. René, t’as loupé un truc, là.Ton 402.
    Son aieul, de la Dame, fut un des fondateur du PCF, avec Frossard, puis lourdé car il était Franc-Mac, comme mon Titi; c’était banni par l’IC.
    J’ai eu affaire avec un écolo de Gennevilliers, des mon retour de l’armee en 1973 a la gare de st-o , chez Alcatel, ou j’etais comptable, lui, interimaire, qui voulait nous en apprendre, sauf que quand il fallut se bouger, il reprit ses clics et ses claques dans sa g, puis disparrut, comme par hasard.
    Alors, les “ecolos”j’attends de les voir, depuis 30 piges, dans les luttes!!!!!

  349. Merci JMP d’avoir attiré mon attention sur André Morizet qui a suivi à Boulogne-Billancourt le même parcours que le maire de S.O.de l’époque!
    A charge de revanche,pourrais-tu m’indiquer qui est”ton Titi”?

  350. Google ne nous apprend pas si NKM a un lien de famille avec Karen Cheryl.Attendons le retour de vacances de Paco pour être renseigné.

  351. La famille Kosciusko est apparemment très éclectique. L’un de ses membres a participé à la création des Etats-Unis d’Amérique et un autre fit partie, plusieurs lustres plus tard, de ceux qui fondèrent le PCF.
    Je reste sceptique concernant ce dernier point. Je n’ai jamais entendu parler, pour ma part, de la famille en question et je ne relève pas ce nom dans les intervenants au congrès de Tours, en décembre 1920.
    Quant aux francs-maçons, ils restent pour moi un mystère …
    Par contre, je connais les écologistes. Tant qu’ils resteront divisés, comme c’est le cas au sein du Conseil Municipal de Saint-Ouen, il seront peu crédibles. Cécile Duflot est la seule qui me paraît avoir la tête sur les épaules. Les autres, notamment Dany le Rouge et le juge Eva Joly, naviguent à vue et me semblent guidés par des ambitions personnelles.
    On ne peut pas demander aux gens d’acheter des ampoules économiques et, en même temps, permettre à n’importe quelle multinationale de polluer la planète. En finir avec la culpabilisation individuelle, l’exploitation des déshérités au nom d’un idéal : “Sauver la Planète !” Comme si elle n’en avait pas connu d’autres …
    Je crains que l’écologie telle qu’elle est entendue, ne soit la bouée de sauvetage du libéralisme.
    Cela dit, chacun est libre de penser ce qu’il veut !

  352. hey jmp , vous savez que beaucoup d’écolos sont en autre , des personnes issues de la gauche , de Mai 68 , après que les accords de Grenelle ( les vrais ) ont sonné le retour dans les usines etles hlm, et le retour au clivage travailleurs intellectuels . Vous qui avez tant bataillé alors les armes à la main( si je vous ais bien lu contre les fachos) de l’époque, que pensez vous des “ordres” venus de l’Est pour faire cesser les velléïtés révolutionnaires d’une partie de la classe ouvrière d’alors ? Info ou Intox?
    Qu’en penses-tu camarade Michel?

  353. Paco,ce que j’en pense,je l’ai déjà dit sur le blog d’OD à propos de la rubrique:”qu’avez-vous fait en 68″!
    En deux mots pour rebondir sur le grand-père de NKM,André Morizet(une autre branche que les Kosciusko,René):
    -le PCF a été créé comme bataillon français de la révolution prolétarienne mondiale.
    -très vite dès les années 20,la Rév.Prol.s’est confondue avec la défense des seuls intérêts d’état de l’URSS.
    -parfois la défense de l’URSS s’est confondue avec l’intérêt de la classe ouvrière et du peuple français:F.P.,Résistance au nazisme,soutien aux luttes anticolonialistes,manifs contre l’impérialisme US…etc…
    -en 68 comme dans la période les intérêts de l’URSS étaient de ménager de Gaulle qui par ses vélléités d’assumer l’indépendance de l’impérialisme français affaiblissait les USA(principal ennemi de l’URSS durant “la Guerre Froide”).68 s’inscrit dans ce tableau:le PCF ne doit pas gêner de Gaulle mais ne peut pas abandonner”les masses aux gauchistes”.Après les échecs de l’UEC et de la JC dans les facs et les lycées,il a manoeuvré avec doigté et efficacité pour couper les tentatives de liaison ouvriers-étudiants,aidé par la division et la faiblesse du mouvement révolutionnaire qui perdit sa capacité d’initiative dès sa sortie des facs et du quartier latin.
    Cette victoire du PCF fut une victoire à la Pyrrhus car 68 + la répression du “Printemps de Prague dévoilèrent sa contradiction fondamentale entre le soutien à la politique de l’URSS et la défense du peuple français.L’impatience et l’origine “petite bourgeoise”du”gauchisme”français l’empêchèrent de tirer profit de cette contradiction du PCF.Ce sont Mitterrand et son PS d’Epinay qui surent manoeuvrer pour en tirer profit même si Marchais réussit à leur faire perdre les législatives de 78.Après 81,les capacités de manoeuvres se réduisirent pour devenir nulles avec la fin de l’URSS en 92.
    Aujourd’hui les différents groupes issus du PCF et le PCF lui-même naviguent à vue pour savoir si ils doivent défendre les intérêts de la classe ouvrière,du peuple français,de peser dans une alliance avec le PS,voir avec le PS et le MoDem…etc…Toutes les nuances se mêlent et s’emmêlent à l’infini.
    Voilà camarade Paco ce que je peux en dire rapidement.Je suis conscient du caractère un peu schématique de ma réponse dû justement à cette rapidité.

  354. Plus proche de nous, je serais trés interessé de connaitre l’avis de communistes français sur le régime chinois actuel. Je trouve qu’il y a de leur part un silence curieux sur ce sujte : ni condamnation, ni critiques, ni aprobation… Est-ce encore un régime communiste ?
    Il me semble que la ligne politique de notre maire s’en rapproche : un mélange détonnant de communisme et de capitalisme…

  355. St-Ouen news.Il faut signaler une amélioration de la circulation;ce qui est rare.La rue Fructidor,limitrophe de S.O.et du XVIIe a été mise dans les deux sens jusqu’à l’entrée du périf!Encore un effort pour la rue Toulouse-Lautrec et les automobilistes pourront rejoindre la Pte de S.O.et l’av.G.Péri.Création d’un bus le 341 qui joint la Pte de Clignancourt à la Mairie de Clichy en desservant la Pte de S.O.-Bichat(ligne 13)et la gare du RER.On dirait que la RATP a pris connaissance des revendications de Benjamin sur l’ancien blog d’OD!
    Je ne sais à qui on doit ces améliorations:JR?la fille Missofe(maire du XVIIe)?les deux?mais elles sont passées incognito.
    Demain jeudi 19/8 à 16H,place de la mairie,le PCF organise une vente de fruits et légumes avec les paysans du MODEF.Encore une bonne initiative à féliciter.

  356. Pour répondre à Dominik, le fait que la vente du 19 ne propose pas de riz est significatif des liens clairs et sans doute méconnus du PCF et de la Chine populaire.

    Par contre, je ne crois pas que tous ceux qui ont voté NS aux dernières présidentielles boivent du Coca.

    Comme quoi tout est dans tout, on peut plus se fier aux bons vieux schémas de pensée générés par le siècle dernier.

  357. Dominik(post 413),si je ne peux répondre pour les”communistes”français,je vous conseille d’en lire ce qu’en dit Domenico Losurdo(que je ne connais pas)et le débat qui s’ensuit dans “Bellachio”:
    http:bellaciao.org/fr/spip.php?article105296

  358. Post 413
    Dire que la Chine est communiste est une stupidité de plus à mettre sur le compte des medias occidentaux. Ils voient la réalité chinoise à travers un prisme, mais cela n’est pas gratuit …. cela va de soi !
    La Chine est un pays qui a fait le choix du capitalisme sauvage, ce qui est son droit le plus absolu …
    Il n’y a d’autre part aucun rapport entre la politique du gouvernement chinois et celle de madame le Maire. Celle-ci est sur une dérive pour le moins social-démocrate qui consiste à ménager la chèvre et le chou et à s’accomoder, à quelques variantes près, du système actuel. Dire également du bien de tout le monde est une mauvaise et une petite politique
    Le socialisme à l’état pur a pour objet de mettre fin en France à la pauvreté et à la gêne. A assurer à chacun un revenu permettant de vivre dignement, et qui s’élèvera régulièrement grâche à une juste répartition des richesses croissantes créées par le travail.
    Le socialisme garantira la sécurité de l’existence à tous les français. Le chômage, conséquence et plaie du régime d’exploitation disparaîtra. Parce qu’ils seront mis au service des hommes, les moyens de production permettront de réduire progressivement la dureté du travail, ce qui donnera à chacun la possibilité de se reposer, de se cultiver et de participer activement à la vie sociale. Les équipements sociaux seront multipliés. Loin de conduire à une société de caserne, à une vie uniforme, comme c’était le cas dans certains pays de l’est, le socialisme créera les conditions indispensables aux hommes et aux femmes pour organiser leur existence dans la diversité de leurs goûts et de leurs façons de vivre.
    Les inégalités sociales monstrueuses qui existent aujourd’hui seront abolies. Chaque individu, bénéficiant du droit à l’instruction sans réserve, pourra accéder aux responsabilités en fonction de ses capacités.
    Voilà ce que doit être, rapidement esquissé, le socialisme tel que le concevait Jean Jaurès … et il n’y en a pas d’autre !
    Tout ceux qui se parent d’une étiquette de communiste et qui ne mettent pas en oeuvre ce qui précède sont des imposteurs !

  359. @Mic.Fainzang post414
    Selon le document consulté ci-joint, l’initiative de création de la ligne de bus 341 serait à attribuer à Clichy et non à la ville de Sain-Ouen.
    Et pour cause, notre municipalité très à l’écoute des besoins de ses habitants, travaille déjà “fermement” à satisfaire ceux des nouveaux habitants du quartier des Docks (ayant encore leurs habitudes à Paris), pour sans doute imaginer la création d’une nouvelle liaison à la rame au milieu du futur parc prévu en 2013 et peut-être même la mise en place de quelques tyroliennes au sommet des éco-tours plantées à proximité afin de relier celles de la Défense.
    Ceci reste à vérifier bien entendu…car rien n’est arrêté et tout se réécrit à Saint-Ouen.
    Cependant d’ici là, nous devrions bientôt connaître les avis de tous les cantonniers audoniens qui se sentent délaissés et qui ne manqueront pas de s’exprimer en 2011.

    http://www.ville-clichy.fr/images/upload/gab_lien/fichier_depliant_bus_1092.pdf

  360. Michel, ton 408.
    Tu peux demander à René en loucedé(en confidence) qui est “mon titi”,il te le dira; de là, à le révéler sur le site…..prudence…
    Bravo, pour ton 412; je suis en plein accord avec ton analyse de 68.

    .Paco, ton 411.
    On doit pouvoir se tutoyer entre» gens de gauche» , comme ils disent, les autres…! Pas vrai?
    En 68, on c’est bien fait niquer par le PC, la CGT et ces socialos de M.
    On le sait aujourd’hui; à l’époque, on était des jeunes cons, tous!
    Quant « aux armes a la main» , c’est faux, nous fîmes « le coup de poing» , c’était déjà pas mal;pas contre les fafs, juste contre les Gaulistes qui ne redoutaient pas nos communes ouvrières, les faf, eux, se limitaient aux universités peut-être moins craignos
    Les « ordres,dont tu parles, j’ai mis pas mal de temps à considérer que, c’est de l’info(cf l’analyse de Michel)n’en déplaise à qui que se soit, hélas

    Sur ces histoires de cantines « centralisées» , pour les mômes des écoles, j’aimerais avoir des infos sures, pour les communiquer, à ma mère,qui comme certains d’entre vous le savent, a sévit dans les cantines scolaires pendant toute son activité professionnelle.
    Merci d’avance.

    Je réitère ma dde déja formulée (désolé) sur « débarqué en plein été» .
    Merci pour des infos sur ces cantines centralisées, style « marchands de soupe» .

    • @ jmp

      Déjà demander la version officielle (probablement un peu complexe) directement, si vous n’êtes pas timide, à notre Maire-Adjointe à l’enseignement et au personnel (PCF) : Nicole Amédro (namedro@mairie-saint-ouen.fr).
      Avec beaucoup de diplomatie (elle est très sensible)…

      id-stg

  361. Je me fiche de la version “officielle”.
    Je ne suis ni timide, ni diplomate,je veux connaitre l’avis des contributeurs, ce qui me parait comme étant le plus proche de la vérité.

  362. Vous n’allez pas discuter 38 ans du 68. Chacun donne sa version qui n’est pas obligatoirement la bonne. Je vous en donne une autre .. la dernière !
    Le facteur principal de la révolte étudiante, ce fut l’existence d’un fonds commun à l’idéologie gauchiste et aux idéologies traditionnellement implantées parmi les étudiants et leur milieu d’origine : l’idéalisme, qui assigne aux détenteurs de la culture un rôle dirigeant, l’individualisme, qui s’oppose à l’organisation politique, la sous-estimation du poids des réalités quotidiennes dans la vie des travailleurs etc. Enfin la crise profonde que traversaient les couches moyennes avait des effets contradictoires dans la conscience sociale des étudiants. Aspirations progressistes et réactionnaires, étroitement imbriquées, constituaient un terrain privilégié pour le gauchisme.
    Désaccord profond donc avec le parti communiste qui considérait toujours que la classe ouvrière devait jouer le rôle dirigeant dans la lutte pour la transformation révolutionnaire de la société. Pour des raisons évidentes : les ouvriers sont sur le front de la lutte de classe et affrontent en permanence le capital. Ils sont partant plus à même que quiconque de conduire le combat de classe.
    Désaccord des autres formations de gauche. Le 28 Mai, sans concertation avec le PC, Mitterrand annonce sa candidature à la présidence de la république et avance le nom de Mendés-France comme premier ministre et écarte l’union de la gauche au bénéfice d’un gouvernement d’union nationale.
    Les centristes ne se trompent pas. Jean Lecanuet déclare : “Si Mendés apporte la sauvegarde des libertés, s’il fait une politique européenne et sociale, nous n’avons pas à discuter des hommes qu’il choisira.”
    Il est clair que l’on recherche une solution au gaullisme en excluant le PC.
    L’accord entre la Fédération de la Gauche Démocratiques et Socialiste ( qui devait devenir plus tard le parti socialiste) et le PC est renvoyé aux calendes grecques !
    Dans le même temps se déclenche une violente campagne anticommuniste à laquelle participe de Gaulle. A son retour d’Allemagne, il dénonce un parti qui est une entreprise totalitaire et appelle à la formation de groupes paramilitaires; “Il faut que s’organise l’action civique”, dit-il.
    Quant au rôle de l’URSS dans l’affaire, je ne le discerne pas personnellement. J’avais souvent à l’époque, du fait du travail que j’effectuais, des contacts fréquents avec le Bureau Politique du PC. Je n’ai jamais durant la période en question entendu parler de l’URSS. Par contre, était jugée positive le retrait de l’OTAN, décidé par le Général.

  363. Mon cher michel … j’ai lu quelques bouquins de Domenico Losurdo, professeur d’histoire et de philosophie à l’université d’Ubino.
    L’intéressé fait d’excellentes analyses sur le mouvement du monde, mais je crois, en ce qui est du parti communiste français, que les seuls capables d’un parler d’une manière impartiale, ce sont les communistes français eux-mêmes. C’est, je crois, ce qu’ils font ..
    Cela dit, j’ai particulièrement apprécié chez Losurdo son point de vue sur “Le pêché Originel du xxème siècle”. On cherche aujourd’hui a faire accréditer l’idée que le communisme serait la cause initiale de tous les crimes du 2oème siècle et que le génocide de “race”initié par les nazis ne serait qu’une réponse au génocide de “classe” lancé par les bolcheviques.
    L’auteur démontre que les germes des massacres du 20ème siècle étaient bel et bien présents avant octobre 17. Contre les faussaires de l’histoire, il révèle à quel point le colonialisme fut une véritable école du crime de masse pour les nazis comme pour la plupart des pays libéraux de tradition démocratique. On pense à l’exemple d’Hitler fasciné par les massacres d’indiens par les américains.
    Losurdo dénonce le discours hypocrite qui compare les “crimes” du communisme aux déclarations de principe de la démocratie libérale, en ignorant la pratique de cette dernière. Il s’amuse à inverser le processus. Un exercice salvateur pour s’armer contre toutes les manipulations idéologiques … (cette synthèse du bouquin de Losurdo n’est pas de moi)

  364. Merci René pour ces infos sur Losurdo.Si je vois ses écrits,je les regarderai.Comme lui,je crois que se prépare des luttes de fin de”NEP”au sein du PCC.”NEP”(que vous appelez justement”capitalisme sauvage”)voulue par Deng Xiaoping,il y a 30 ans,pour essayer de permettre à la Chine de sortir du sous-développement où l’avaient conduite 2000 ans de féodalisme et 150 ans d’exploitation impérialiste.Sous-développement dont la GRPC(Révo.Cult.),méprisant les réalités éco.,n’avait pu la sortir.Espérons pour les communistes chinois que cette sortie de “NEP”soit moins sanglante que la sortie de la NEP en URSS à partir de 27-29!

  365. René,je ne sais pas si les gaullistes n’aimaient pas le PCF mais ce sont 12 organisations d’extrême gauche qui ont été dissoutes en juin 68!
    Je n’irai pas à dire comme le PCMLF que ce fut un préalable posé par le PCF et la CGT dans les discussions de la rue Turgot où se négocièrent les accords de Grenelle.Je rappelle que la délégation gaulliste était conduite par un jeune secrétaire d’état,J.Chirac.Il a raconté depuis qu’il était venu armé,ce qui m’oblige à reconnaître que la duplicité du PCF n’était pas si évidente.
    Pour l’URSS,à cette époque dans le PCF,il n’était pas obligé d’en parler pour que la défense de ses intérêts se fassent sentir.C’est l’entrée des chars soviétiques à Prague,le 21 août 68,qui allait faire voler cet unanimisme de façade du BP en éclats!
    Mais,René,celui que je préfère(vu son futur parcours),c’est Roger Garaudy….

    • Avec tout ça vous semblez oublier le 70ème anniversaire de l’assassinat de Léon Trotsky (le 21 août 1940 à Mexico).

      Une vieille histoire certes, mais n’oublions pas que les Troskystes ou du moins ceux qui s’en réclamaient ont joué un rôle non négligeable dans la société française. Ne trouve-t-on pas de nombreux anciens de la “Ligue” (devenue ensuite la LCR et le NPA) aux postes de responsabilités et dans les arcanes du Parti Socialiste.

      D’ailleurs pas plus loin qu’à Saint-Ouen aux élections municipales de 1977, inédits dans une ville de 50 000 habitants en France, seules deux listes (!) étaient en présence. L’une conduite par par le PCF, l’autre animée par les troskystes de la ligue Communiste….

  366. id-stg si la liste de 77 était conduite par Gourdon(militant de la ligue),c’était une liste d’union entre la LCR et LO ouverte à des représentants de ce qu’on n’appelait pas encore”la société civile”!

  367. Les Bouquins.
    Juste deux ouvrages à lire de Marc Dugain.
    La Malédiction d’Edgar(J.E Hoover patron du FBI pendant 48 ans, anti coco notoire guerre froide etc.. du grand art)
    Une exécution ordinaire(Staline-Poutine):de Joseph au Koursk.Comment devenir un chef….
    Il s’agit d’excellentes lectures. Un régal.
    Quel boulot d’auteur!
    Merci de vos commentaires, si

  368. Il existe entre Cambaddelis et Stora, une très vieille amitié.
    Pourquoi, l’un devint un social -démocrate, attaché comme la corde, à DSK, et l’autre…., un historien qui bosse et qui à des résultats historiques reconnus.
    A vous de voir;
    C’est le truc des anciens Trotsks,
    Stora , c’est du lourd,( cf,” la dernière génération d’Octobre”), c’est à lire, gros boulot
    d’historien, Messali Hadj et le reste, du boulot qui confine au Roman historique.
    J’ai des raisons personnelles de dire du bien d’un mec qui connut cette période, dont nous avons souffert en famille.
    Oui, souffert, j’avais 11 ans en 62, mon père avait disparut, notre mère avait des difficultés à nous expliquer …pourquoi, il n’était plus vers nous.
    Heureux, les gosses dont les parents attendaient que tout cela se passe…..en faisant bouillir leur soupe, sur le réchaut de l’attentisme.
    A la fin de sa vie, Alex disait que l’indépendance de l’Algérie, s’aurait été mieux que les Algériens en firent leur affaire, car c’était un piège à cons qui justifia bien des hésitations…. politiques.

    .MIchel, elle en dit quoi , ta maman qui vécut cette époque comme une militante.
    D’après Alex, quand il dirigeait la section de st-ouen elle fut de celle qui se sont mouillées, tu doit demander à ta Mère, je sais qu’elle ne fut pas des dernières à se mouiller;je crois bien qu’elle se souvient d’avoir appris à tirer au flingue ds les caves de Victor Hugo, avec Ginette C. comme tous les militants, en 62., pour attendre les « insurectionnels» de Salan.
    Il y avait aussi Brichot dont j’attends des infos, qu’est ce que j’en ai entendu sur ce mec, c’était un dur, ce Brichot.je crois me souvenir qu’il s’agissait d’un Chef.

  369. Tout cela est maintenant entré dans l’histoire. Personnellement, les organisations que l’on appelait naguère “gauchistes” ne me gênent pas. Je suis par nature contre toute atteinte à des organisations qui n’ont pas l’heur de plaire au pouvoir en place. Elles doivent avoir le droit d’exister et de s’exprimer …
    Léon Trotsky, fondateur de l’armée rouge et l’un des dirigeants les plus en vue de la Révolution d’Octobre, reste un personnage d’une envergure exceptionnelle. Nul ne le conteste d’ailleurs ..
    J’ai des amis membres de “Lutte Ouvrière” et je respecte celles et ceux qui ont fait le choix du NPA.
    Ce ne sont pas des adversaires, loin de là ! Ils défendent les intérêts du monde du travail et se prononcent sans ambiguïté pour des changements profonds.
    L’époque n’est peut-être pas très lointaine où l’on s’étonnera que durant tant de siècles tant de choses aient pu rester le privilège de si peu de gens !
    Gramsci disait : “La crise c’est quand le vieux se meurt et que le jeune hésite à naître.”

  370. Michel, on connaît effectivement Camille Nivault. Nous cultivons le souvenir de tous les résistants, aujourd’hui disparus. Il s’agit, entre autres, de Louis Héracle de l’alsthom, de Joseph Biffe du dépôt des autobus Michelet et du Capitaine Glarner.
    Nous n’oublions pas non plus les treize audoniens fusillés au Mont-Valérien pour faits de Résistance : Alfred Ottino, Jean Baillet, André Sigonney, René Nain, Albert Dhalenne, Eugène Lumeau, Léon Landsoght, Alfred Cougnon, Marcel Bourdarias, Le docteur Jean-Claude Bauer, qui l’on appelait le médecin des pauvres, Charles Schmidt, Edouard Larat et Pierre Cosnard.
    Après la terrible défaite de 1940, des hommes et des femmes, déterminés et courageux, continuèrent le combat, soutenus par des milliers d’anonymes qui refusaient le déshonneur et la soumission. Les résistants, au prix de leur sang, ont fait échec à la machine de guerre allemande et mis un terme à quatre années d’occupation.
    Comment comprendre aujourd’hui, 65 ans après la victoire contre le nazisme, que les idéologies national-socialiste et fascisante reviennent sur le devant de la scène. Au fil des scrutins, et cela dans tous les pays de l’union européenne, on observe en effet une progression sensible de partis se réclamant peu ou prou du nazisme et du fascisme.
    Comment expliquer qu’en France même un parti ayant compté dans sa direction des rescapés de la collaboration et dont le chef reprend à son compte des thèmes pétainistes ait obtenu 11% des suffrages le 14 mars dernier lors des élections régionales.
    Comment approuver toutes celles et ceux qui désignent du doigt une communauté chassée de son pays par la misère, et qui vit ici dans la pauvreté et le dénuement.
    Les générations contemporaines doivent savoir ce que furent les régimes fascistes et à quoi ont abouti les discours racistes, antisémites et xénophobes, qui fleurirent entre 1935 et 1944.
    Cette maxime de Goethe mérite réflexion, je la cite : “Un peuple qui oublie son passé est condamné à le revivre.”
    JMP 432
    Nous étions quelques uns qui savions tirer en 62, lors du putsch des généraux. L’on nous invita même à nous rendre au grand Palais où des armes étaient distribuées. Ce qui nous fîmes d’ailleurs.
    Arrivé au grand Palais .. bernique ! L’on distribuait bien des armes, mais uniquement au membre de l’Union pour la Nouvelle République, le parti gaulliste de l’époque.
    Je fus apostrophé sur les champs par un jeune gaulliste qui me dit : “N’allez pas à l’Etoile, il y a les cocos et ils tirent à vue.” N’importe quoi … !

  371. Merci René de rappeler le nom de ces résistants audoniens.Ceux qui n’ont pas laissé leur nom à une rue ou à une cellule du PCF(comme Cougnon)sont malheureusement peu connus sinon inconnus comme André Sigonney,René Nain,Edouard Larat et Pierre Cosnard(pour moi)!
    Pour 61 et le putch des généraux,moi je me rappelle du discours larmoyant du 1er ministre,Michel Debré qui nous appelait à aller les mains nues devant”ces enfants perdus”!A S.O.des véhicules municipaux,munis de hauts-parleurs, sillonnaient les rues pour appeler la population à se rendre à la mairie pour défendre les lieux publics.Mais ce qui a fait échouer le putch c’est le refus des mécaniciens d’aviation(civils,embauchés lorsque Tillon et Grenier étaient ministres de l’air)de préparer les avions qui devaient transporter ce”quarteron de généraux”.Le contingent non plus,bien sûr,ne suivit pas et nos putchistes n’eurent plus comme solution que de prendre la clandestinité en fondant l’OAS de sinistre mémoire.

  372. JMP de quel Brichot parles-tu?
    Jacques(celui de notre génération)qui,je viens de le voir sur Google,est retraité de l’EDF ou son père qui était un dirigeant dont je me souviens très mal.Les C.Ginette et Jacki en parleraient sans doute mieux!

  373. Jean,je te l’ai déjà dit sur le blog d’OD;il s’agit du Gourdon qui était prof d’Histoire au lycée de S.O.et que tu as dit avoir eu.Je ne me souviens pas de son prénom(Joël,je crois!).

  374. Jean, j’ai connu un certain Gérard Gourdon. C’était le fils d’une conseillère municipale des années soixante dix. Elle habitait rue du Maréchal Leclerc.
    Il me semble qu’il a participé à la création de Saint-Ouen à Gauche. Je me souviens d’une réunion avec Eric, rue de l’Alliance, où il était présent.

    • René,

      Non, lui c’était Frédéric Gourdon et il était sur la liste “Soigne ta gauche !” des Municipales de 1995. C’était notre logisticien. Il habitait effectivement à Debain. il a déménagé depuis longtemps. Je le vois toujours de temps à autres.

      Eric

  375. C’est DEDE HOFFERT, de Fenwick qui revînt du Grand Palais et qui rendit compte, précisemment sur ces faits , et lui seul!!!!Je le tiens de mon Pere, secretaire du Comité de Ville de l’époque.

    Tout le reste est de la littérature.
    C’est Dédé, qui est allé au Grand Palais lui, avec des camarades, pour aller chercher des armes, et je le tiens de mon frere ,Michel, car Dédé, le fit entrer,chez Fenwick, des lors, qu̵