Merci qui ?

Capture d’écran 2018-05-06 à 10.05.18

Capture d’écran 2018-05-05 à 16.32.01CM 26 mars 2012

Les femmes à l’honneur dans le journal de municipal de mars avec un édito câlin du 1er magistrat se concluant par « Vive les femmes » (…) « A ma mère, à ma femme, à mes filles, à mes élues, à toutes les femmes de ma vie et à toutes les audoniennes ». Manquait plus qu’un cœur en guise de signature.

Hélas, il y a toujours des exceptions qui confirment la règle. Ainsi, dès le Conseil municipal qui a suivi le 9 avril, on a compris assez clairement que déjà il n’aimait pas les « braillardes ». Comme celle qui, à côté dans la salle réservée au public, on entendait s’époumoner.

Elle protestait, parmi d’autres, contre la coupure du micro d’un élu d’opposition.[1] On compris alors qu’elle était la compagne de ce dernier grâce à la délicatesse du Maire William Delannoy réitérant  : « mais dîtes à vot’femme d’arrêter de brailler !» puis exaspéré et plus viril  : « Nan mais t’à l’heure, j’vais m’lever, je vais lui mettre un coup de la lat(…) » avant que Lias Kemache (son 1er adjoint) lui abaisse d’autorité son micro. Autant dire, que le vernis ne tient pas trop longtemps chez notre Maire.

Pour mémoire dans « son » dernier édito d’avril il concluait en reprenant cette fois des propos de Martin Luther King ! Les scribes de ses éditoriaux ampoulés devraient donc faire plus simple et prudent car les dérapages sont toujours inattendus, violents et asse indigne de la fonction.

Enfin, avouons-le, les élus de l’opposition, exclus des instances internes de la ville, ont parfois de longs discours protestataires et utilisent le Conseil pour se faire entendre sur divers sujets. On est néanmoins très (très) loin de l’attitude de William Delannoy quand il était, lui, dans l’opposition. Obstruction, attaques personnelles, grossièretés étaient sa carte de visite. Pour la bonne bouche, nous avons même retrouvé une photo de lui lors du Conseil municipal (26 mars 2012)[2] où il hurlait dans…un mégaphone (!).

Mais ça c’était avant…

*** 

http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/saint-ouen-l-opposition-claque-la-porte-du-conseil-municipal-10-04-2018-7657011.php

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Est ce que le collectif était associé ? Est ce que quelqu’un en sait davantage sur le projet dont la ville fait mention qui serait livré en 2023 pour faire partir de la programmation des JO 2024 ? pour mémoire Bauer est dans le programme « inventer la métropole ». Pour mise en parallèle, un autre site de la ville est aussi concerné par « inventer la métropole », cette boite noire de la programmation urbaine : la cité des boutes en train.

https://www.redstar.fr/2018-05-04/communique/communique-officiel/

 

 

[1] François Giunta (élu PCF) qui avait entrepris il est vrai d’endormir le Conseil avec un discours fleuve et débordant quelque peu de la délibération.

[2] Une vidéo du Conseil qui serait sans doute très instructive mais hélas elle a disparu du site de la ville. Seules restent en ligne celles depuis l’élection de 2014.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

Une réflexion au sujet de « Merci qui ? »

  1. « François Giunta (élu PCF) qui avait entrepris il est vrai d’endormir le Conseil avec un discours fleuve et débordant quelque peu de la délibération. »

    On peut, dans ce cas, comprendre la réaction de not bon maire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *