Lourd passif sans véritable projet.

William Delannoy fanfaronne « il n’a pas besoin de faire campagne car son bilan parle de lui-même ». On ne lui fait pas dire ! Il nous ressert son éternelle théorie : ce qui va mal à Saint-Ouen « c’est-de-la-faute-aux-autres », ceux d’avant, ceux autour et ceux au-dessus. Comprendre : les Rouges, la Gauche dans son ensemble, l’opposition municipale, Plaine Commune, le Département, l’Etat, un peu la Métropole et bientôt peut être l’amie Valérie de La Région. Par contre du nouveau commerce du coin de la rue au village olympique, ce qui bouge c’est grâce à lui, lui seul, et non à son équipe (où ce qu’il en reste). Son projet…continuer son oeuvre ! Dominique Garcia –Durocher revient pour nous sur son bourratif 4 pages électoral diffusé il y a peu :

« La mandature qui se termine nous laisse un goût de « n’y revenez pas » et le devoir d’inventaire reçu dans nos boîtes aux lettres en est un bel exemple.

La série de questions que se pose le maire, débute par une diatribe contre ces prédécesseurs qu’il pourrait s adresser à lui même parlant de « règne sans partage », « d union contre nature », ainsi que du souhait de poursuivre un travail engagé sur lequel nous reviendrons. Il se targue d avoir redressé les finances de la ville, n’ayant toujours pas compris que la gestion d’une municipalité n’a rien à voir avec celui d’une famille. La dette quand elle concerne les investissements, est indispensable surtout pour une ville en profonde mutation comme la nôtre.

Il ne suffit pas de brandir un pseudo emprunt « toxique » pour justifier le retard d’investissements qui se fera sentir pendant les années à venir ! Mais le maire ne ment pas….
Il évoque sa responsabilité en terme d’éducation et de sécurité : pour la construction des écoles, a-t-il le choix lui qui a pris beaucoup de retard en la matière ? Pour le réseau de « vidéo-protection », nous aimerions quelques éclaircissements sur le traitement des données et leurs résultats.  

Nous « apprenons » que les audoniens investissent sur leur ville, oui depuis de nombreuses années mais pas tous. Certains se voient reléguer loin des portes de Paris. En effet, les prix de l’immobilier grimpent en flèche depuis 6 ans et d’autres ne peuvent même plus accéder à des loyers raisonnables du fait des prix pratiqués par des investisseurs et au dynamisme prpre de notre ville inscrite pourcentage en forte baisse des logements sociaux.

Le dynamisme économique de notre ville ne date pas d’hier ! Il est surtout lié à l’accessibilité de notre commune, à ses disponibilités foncières et aux grands projets au sein de son territoire connecté avec ceux de Plaine Commune.
Nous ne ferons qu’un commentaire sur l’évolution positive de l’image de la ville due à son changement de nom, son retour aux armoiries et à la demande de classement du château….navrant.

Parlons maintenant de ce qui a entravé l’action municipale. C’est simple ou simpliste : les réfugiés, l’opposition et ses manifestations sans compter, « les Mains d ‘œuvres, les jardins Guinot » et autres tiers lieux dédiés au lien social ! M’enfin ! Qu’ ont ils tous à vouloir se rencontrer, discuter, créer, que sais-je encore ? Ah j oubliais: être informés, se concerter, et pourquoi pas décider !

Mais le plus grand empêcheur de tourner en rond, c’est quand même l’intercommunalité. A en croire notre maire, il n’en fait pas partie et décline toute responsabilité. D’ailleurs y a-t-il vraiment siéger, a-t-il défendu l’intérêt des audoniens de manière constructive sur des compétences comme la voirie, les espaces verts, la propreté ? Quand a-t-il informer clairement les habitants sur ses projets et ses propositions ? Poser la question c’est y répondre.

Voilà le bilan de 6 ans de mandature sur 4 pages, son bilan à lui, et rédigé dans son style populiste et approximatif. Que n’a-t-il pas mis en vis à vis son programme de 2014 !

Certes, la précédente municipalité ne l’avait pas fait mais à se défendre d’être mieux que les autres, il en oublie l’essentiel. Son bilan est succinct ou pauvre, ou les deux.

Pour finir, l’actuel maire défend le haut niveau d’expertise que devra avoir le prochain pour affronter les enjeux à venir. Sage conseil, car est vrai qu’il lui en a manqué depuis 2014 pour comprendre et travailler sur les grands projets déjà en-cours et qu’il n’a pas ou peu accompagnés : le grand hôpital du nord parisien, le Village Olympique, la ZAC des Docks… 

Nous pensons que le prochain maire doit avant tout savoir gérer une équipe compétente et lui faire confiance, s’entourer de techniciens experts, siéger dans toutes les instances de décisions métropolitaines, être proche des audoniens et les associer à tous les projets en cours afin qu’ils en comprennent les enjeux et puissent donner l’avis du terrain et exprimer leurs besoins. Loin donc, de ce que nous avons observé durant cette mandature. » 

Dominique GARCIA_DUROCHER

 

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

4 réflexions sur « Lourd passif sans véritable projet. »

  1. St-Ouen devient ENFIN une ville attractive, son image change et que vous le vouliez ou non, c’est en grande partie à ce maire qu’on le doit.

    • @ Audonien concerné

      C’est ce que se tuent à dire vos amis sur facebook du dernier carré de M. Delannoy !
      En fait, la meilleure réponse est sans doute dans les propos des élus adjoints au maire et conseillers de la majorité qui critiquent ce point de vue. Voir notamment le dernier adieu de Whahiba Zedouti au petit monarque
      https://www.facebook.com/wahiba.rhouzlizedouti

  2. Les prix de l’immobilier montent, montent, JMP le disait il y a des années.
    Alors,, qu,en pensez vous, les uns et les autres qui ne vous étes pas mis ensemble pour une liste de Gauche.
    Vive la victoire de la droite!
    Bande de c…. .

Répondre à id-stg Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *