Victoire attendue, concertation oubliée, exil indéfini…

Capture d’écran 2018-05-05 à 15.43.29

Ce 4 mai 2018, une fois encore, le Red Star est de retour en signant sa remontée en Ligue 2. Joie indescriptible des supporters mais aussi une certaine fierté pour tous les habitants de Saint-Ouen puisque ce club demeure un emblème de notre ville. Reste sur le tapis la question récurrente de la coûteuse rénovation du Stade Bauer éternellement repoussée.

Avec un goût de déjà vu, les « politiques » se sont empressés de répondre à l’appel du Président Patrice Haddad sur l’ « urgence de la situation ». Ainsi, de William Delannoy (Maire de St-Ouen) à Valérie Pécresse (Présidente de la Région) en passant par Stéphane Troussel (Président du Département) chacun a réaffirmé sa volonté d’ « une véritable rénovation » [1](selon le Parisien). Comprendre – ce n’est pas nouveau – que ces différentes collectivités favoriseront et accompagneront mais qu’assez logiquement c’est le financement privé qui sera essentiel et indispensable pour arriver à bon port.

Si on a bien compris, le Maire de Saint-Ouen, qui s’est hâté très lentement sur le sujet, avait jusqu’ici plusieurs fers au feu. Le premier : sa proposition de reprise du site (communal) « à l’euro symbolique » par le club avec un projet de rénovation auto financé par celui-ci et ses partenaires privés. Le second : le départ naturel du Red Star vers d’autres cieux lui permettant la poursuite de sa vaste opération immobilière dans les Puces avec ses amis de Levallois [2].

Règles de base dans tous les cas de figure : se débarrasser du problème sans bourse déliée, renoncer aux prérogatives de puissance publique, se refuser à toute concertation avec la population[3], accepter voire encourager la flambée des prix du foncier.

Dernière option en date : une enceinte sportive de 12 000 places à 40 M€ et financée notamment par un grand centre commercial intégré[4] (?) au futur stade. Autant dire une densification extrême dans la logique de l’opération Wonder (dite « Village des Rosiers ») avec les voitures qui vont avec. Comme pour la restructuration de Cap St-Ouen (avec un méga « Design Center ») le concours « Inventons la Métropole » sert d’écran de fumée « public » à la frénésie immobilière « privée » sans contrôle[5].

Ainsi le site du stade Bauer a-t-il été inscrit discrètement par le Maire et retenu il y a peu dans les « lauréats » des projets qui bénéficieront d’une exposition médiatique et d’un accompagnement.

Ceci permet aujourd’hui à William Delannoy d’annoncer d’ores et déjà « un permis de construire déposé pour la fin d’année » 2018. Vu les méthode expéditives en cours dans notre ville, on peut gager que ledit permis est déjà sur la table de travail des architectes. Un exercice d’ailleurs difficile pour ces derniers faute d’une opération d’ensemble intégrant le site Wonder au site Bauer actuel. Celui-ci est en effet assez contraint en laissant peu de marges de valorisation urbaines et financières. Le risque est donc d’avoir un stade « boudiné » dans un espace bornée par les nouvelles constructions (R+ 8) de l’opération « Village des Rosiers » et leur desserte côté rue du Dr Bauer inscrite au PLU[6] qui empiète sur l’espace vital du stade..

En tout état de cause, suite à la réunion des « personnalités » évoquée dans le Parisien, un communiqué de presse a été diffusé indiquant qu’il (…) reste à finaliser le tour de table avec les investisseurs dans les meilleurs délais (…) avec un planning serré « pour que des travaux commencent en 2019 ». « Le Maire confirm(ant) que ce nouveau stade devra être livré au plus tard en 2023 pour faire partie de la programmation des JO 2024 ».

Une chose est donc certaine au-delà de l’optimisme affiché et du volontarisme laissant la démocratie au vestiaire on ne sait pas où jouera notre club nomade la prochaine saison[7] et ce n’est pas demain que le Red Star rejouera à Bauer dans un stade homologué pour la ligue 2.

Le Maire et son équipe municipale devront donc répondre assez vite à ces questions devant la population.

… à suivre

Eric PEREIRA-SILVA

 

[1] Rendez-vous au sommet et avant le match décisif auquel participait également le collectif de supporters « Red Star Bauer », le sarkozyste Patrick Karam (Vice-Président de la Région aux Sports), l’Adjoint au Maire aux Sports Cyril Plomb, le Conseiller Départemental Mathieu Hanotin (PS)

[2] Opération immobilière des Puces sur le site Wonder mais aussi sur Cap St-Ouen, les tours des Boute-en-train et bien d’autres sites.

[3] Refus de toute concertation et bien évidemment du referendum annoncé pendant la campagne électorale.

[4] Le Maire indiquant en substance il ya plusieurs mois un centre commercial tourné vers les grandes marques de sport et permettant en parallèle d’éradiquer la contrefaçon de l’avenue Michelet (sic !).

[5] Comme cela a été évoqué à maintes reprises le quartier des Puces nécessitait d’envisager une opération d’aménagement d’ensemble intégrant le site Wonder et le stade Bauer afin de réaliser des logements, un stade rénové, des locaux d’activités pour les Puces et des voiries avec une gestion cohérente des flux de véhicules et des transportes en commun.

[6] Pour mémoire l’opération « Village des Rosiers »n’est pas à ce jour opérationnelle puisque son permis a fait l’objet de plusieurs recours contentieux et qu’aucun travaux n’ à a ce jour réellement commencé (même en termes de démolition). Sous les auspices de la Métropole, le projet pourrait donc être encore revisité dans un aménagement global où chaque partie trouve son compte dans une valorisation d’ensemble.

[7] Le Parisien précise que Beauvais ou Jean Bouin (Paris 16è) ne seraient plus d’actualité mais que Colombes (stade Yves du Manoir) nécessite une mise aux normes de 700 000€ !

Capture d’écran 2018-05-06 à 15.36.44

Le Parisien

http://www.leparisien.fr/sports/ile-de-france/le-red-star-en-ligue-2-avec-quelques-gros-chantiers-05-05-2018-7699839.php

http://www.leparisien.fr/sports/ile-de-france/dans-le-kop-du-red-star-on-regrette-deja-le-stade-bauer-05-05-2018-7700010.php

Le Point

http://www.lepoint.fr/sport/pour-continuer-a-jouer-a-bauer-le-red-star-contraint-a-un-long-exil-03-05-2018-2215616_26.php

Le Foot Mercato

http://www.footmercato.net/ligue2/red-star-un-nouvel-exil-avant-un-nouveau-bauer_226132

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

Une réflexion au sujet de « Victoire attendue, concertation oubliée, exil indéfini… »

  1. Les supporters ne sont pas des abrutis que ne font que se réjouir de cette montée en ligue 2. Nous militons au travers d’un collectif qui est bien le seul à ne pas tourner comme une girouette. Nous nous battons pour que Bauer reste le seul site possible pour notre stade.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *