TH à 80% HS *

Capture d’écran 2017-11-20 à 16.57.18classement 93 Villes TH

A la veille de l’ouverture du Congrès des Maires[1], ces derniers ne décolèrent pas contre la suppression de la taxe d’habitation (pour environ 80% des contribuables) car ils doutent fortement – par expérience – de la pérennité des compensations de l’Etat[2]. Ils dénoncent aussi la perte d’autonomie communale et redoutent qu’au final cette perte de ressources financières affecte les investissements pour les équipement publics bénéficiant justement aux plus modestes. En résumé, la crainte qu’on donne à ces derniers d’une main et ce qu’on leur reprendra de l’autre.

A cette occasion la presse[3] met en lumière les millions qui risquent de faire défaut pour les budgets des grandes villes et évoque ainsi l’impact sur les villes de Seine Saint-Denis. Pour Saint-Ouen ce sera un dégrèvement de l’ordre de 8,5 millions d’€ sur les feuilles d’imposition[4] et donc un manque à gagner équivalent à compenser pour le Budget de la Ville.

A cette occasion on « découvre » en filigrane dans les statistiques publiées que Saint-Ouen, ville populaire, est aussi peuplé de familles à revenus moyens (« aisés » en Macronie) et se situe en Seine Saint-Denis au milieu du peloton (entre Pantin et Neuilly sur Marne). Ainsi, on peut lire sur facebook cette réaction de Philippe Mayer :

« Dans Le Parisien du jour on apprend qu’en 2017 18,9% des foyers sont exonérés de taxe d’habitation à Saint Ouen. En 2020 ce chiffre s’établira à… je vous le donne en mille 80,62% ! Soit l’exact pourcentage indiqué par le gouvernement pour la France entière. En clair cela signifie que la sociologie de la ville est dans les grandes lignes identiques à celle que l’on retrouve dans la France entière. Il y a surement plus de ménages très modestes à Saint Ouen qu’ailleurs, pour autant ce chiffre témoigne bien une nouvelle fois que la ville est déjà très équilibrée et ce malgré les 40% de logement sociaux que certains voudraient faire passer à 30%. Le fantasme d’une ville paupérisée par le logement social tombe une nouvelle fois à l’eau. En revanche celui de la richesse d’une population diverse n’en est que plus conforté. N’en déplaise à certains (suivez mon regard du côté de l’hôtel de ville) ».

Pour l’heure, le Maire, tout à sa frénésie immobilière privée et qui a mis la ville à la diète complète, nous expliquera n’en doutons pas qu’il avait bien raison de pratiquer des saignées financières préventives, de programmer la vente du patrimoine communal, de couper les vivres aux associations, de tenter de privatiser le logement public…

Espérons toutefois, qu’il donnera la parole à ses adjoints « En Marche »[5], partisans de cette suppression de la taxe d’habitation, pour qu’ils s’engagent politiquement sur l’exigence des compensations par l’Etat. Ils pourront également indiquer aux heureux contribuables restant assujettis à quel endroit retirer leur cartes de sponsors. En espérant, bien entendu, que le 1er Adjoint nous donne son avis éclairé.

EPS

  • ndrl : La Taxe d’Habitation presque HS avec 80 % d’exonération

[1] du 21 au 23 novembre à Paris (http://congres.amf.asso.fr)

[2] Pour les compensations en biseau et aléatoire on pense notamment à celles liées au réformes de la taxe professionnelle.

[3] notamment le Parisien en exclusivité ce lundi 20 novembre 2017

grandes Villes TH

[4] La disparition pour les ménages concernés s’étalera sur les 3 années à venir (2018, 2019,2020)

[5] Pour les pro Macron, on pense bien sûr à l’adjointe aux finances (W. Zedouti) mais aussi à l’Adjoint au Commerce (F. Ait Chabane) ou encore à l’Adjointe à l’Habitat (T. Zumbo-Vital) voire à l’Adjoint à l’Action sociale (M. Bentahar).

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

14 réflexions au sujet de « TH à 80% HS * »

  1. Supprimer tous les corps intermédiaires est le projet 2017-2022 d’Emmanuel Macron. Le mozart de la finance ne supporte pas la démocratie. Ce spécialiste des fusions acquisitions veut assécher les finances des communes pour les obliger à se regrouper. En France 75% des investissements sont réalisés par les collectivités locales. Supprimer les revenus des communes c’est freiner l’économie française, c’est ralentir la croissance du PIB. Aux élections européennes de mai 2019 en Seine-Saint-Denis il faut mettre une claque électorale à la liste LA RÉPUBLIQUE EN MARCHE. Dans notre département le Parti Socialiste doit constituer une liste solide de gens compétents sur les dossiers européens, pour emporter la majorité des suffrages exprimés lors de ce scrutin. Il faut détruire politiquement Emmanuel Macron.

    • « Dans notre département le Parti Socialiste doit constituer une liste solide de gens compétents sur les dossiers européens, pour emporter la majorité des suffrages exprimés lors de ce scrutin. »

      Il parait que le ridicule ne tue pas. Moi je pense que si………….virtuellement.

    • Macron applique les GOPE Grandes Orientations de Politique Economiques poursuivant en cela la politique de Mitterrand, Chirac, Sarkozy et Hollande.

      Alors écrire « Dans notre département le Parti Socialiste doit constituer une liste solide de gens compétents sur les dossiers européens » pour détruire Macron, c’est penser que les citoyens ont une mémoire de poisson rouge, ne se souviennent pas de la forfaiture commise par les socialistes en 2008 avec les sarkozystes en congrès à Versailles faisant un énorme bras d’honneur aux 55% de NON au Traité Constitutionnel Européen (TCE) .

      Pour approfondir sur les GOPE, un article du Figaro de mai 2016

      —————————————————————————–

      Ce que la loi El Khomri doit à l’Union européenne

      extrait
      « Il ne faut pas craindre de l’affirmer (d’autant moins qu’on ne risque guère d’être compris): la «Loi travail» nous vient des GOPE. Oui, des GOPE.

      Les GOPE, ce sont les «Grandes Orientations de Politique Économique». Plus précisément, ce sont des documents préparés par la direction générale des affaires économiques de la Commission européenne.

      Conformément à l’article 121 du Traité sur le Fonctionnement de l’Union européenne (TFUE), ces documents sont ensuite transmis au conseil Ecofin (c’est à dire à la réunion des ministres européens de l’économie et des finances), puis au Conseil européen (les chef d’État et de gouvernement).

      Après validation, les GOPE deviennent des recommandations du Conseil aux pays de l’Union et font l’objet d’un suivi.

      Toujours selon l’article 121, «le Conseil, sur la base de rapports présentés par la Commission, surveille l’évolution économique dans chacun des États membres».

      Cette «surveillance multilatérale» est rendue possible grâce aux informations généreusement fournies par les États à la Commission.

      Bref, un joli petit traité de servitude volontaire que le Traité sur le Fonctionnement de l’UE. »

  2. Grâce au site Soigne ta gauche les audoniennes et les audoniens possèdent des éléments de compréhension de la frénésie immobilière privée du maire de Saint-Ouen-sur-Seine. William Delannoy veut modifier la sociologie de Saint-Ouen pour espérer être réélu maire aux élections municipales du dimanche 8 mars 2020. On a l’impression qu’un équipe de spécialistes étudie en détail le cadastre de Saint-Ouen pour trouver tous les terrains disponibles où construire des immeubles de standing dont les prix de vente du m2 seront inabordables aux classes moyennes franciliennes. Avec une absence totale de démocratie locale. William Delannoy n’informe même pas ces propres colistiers sur ses projets immobiliers, on ne voit pas pourquoi il demanderait leurs avis aux habitants de Saint-Ouen.

    • ça demande plus d’une mandature de 6 ans pour changer la sociologie d’une ville. Donc en 2020 comme en 2014 pour combattre cette politique antipopulaire, une liste citoyenne doit présenter une alternative à cette politique et unir autour d’elle les forces partidaires et associatives qui voudront être partie prenante de cette alternative.
      Inutile de préciser que cette force par sa pratique même de constitution de son programme et de sa liste devra faire preuve d’une démarche démocratique nouvelle et donner des gages d’en garantir le fonctionnement après l’élection.
      Seules des listes partidaires opposées et se combattant de façon sectaire pourraient assurer, comme en 2014, la réélection de Delannoy.

      • @ Michel Fainzang

        Grand habitué des listes « citoyennes », on compte sur vous. Vous feriez un doyen « historique », un pont entre l’extrême Gauche d’antan et la Gauche citoyenne d’aujourd’hui.
        Blague à part…on serait presque d’accord. C’est dire si ça va mal !

        EPS

        • EPS, je fais des propositions mais tu penses bien que mon âge avancé de doyen m’empêche de me sentir partie prenante d’une telle entreprise qui devra être l’oeuvre de citoyen(ne)s plus engagé(e)s dans la vie politique et associative de notre ville.De plus,je ne me sens pas la vocation de « pont » si peu sûr que je sois de dominer la solidité des deux piles que tu m’attribues.

    • @ Isengrin
      Ne nous parlez pas de l’ancien monde, ça nous déprime !
      C’est comme pour la Droite, il y a Gauche et Gauche.
      Voyez-vous nous pensons que gouverner ce n’est pas se contenter de faire le contraire de ses prédécesseur(e)s, il faut inventer, donner de l’espoir, construire, rassembler…
      On vous laisse méditer…

  3. En 2018 à Saint-Ouen seize mille foyers fiscaux seront exonérés de taxe d’habitation et quatre mille continueront à la payer. Macron et les 313 députés de La République en Marche créent deux classes de citoyen(ne)s. Comment cette exonération de th pourrait-elle passer à un examen par le Conseil Constitutionnel ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *