Concertation lancée, arrivée indéterminée

Capture d’écran 2017-09-20 à 12.18.30 Capture d’écran 2017-09-20 à 12.18.43

Après des préliminaires confus et décriés[1], la nouvelle équipe municipale doit rentrer de plain-pied dans la politique de rénovation urbaine pour le quartier du Vieux St-Ouen et la cité Cordon. Au programme : logement social et concertation. Autant dire pas exactement sa spécialité.

Comble de malheur pour William Delannoy, intrépide et belliqueux, un dossier à piloter en partenariat étroit avec Plaine Commune et l’Etat dans une vision de long terme sur un territoire élargi à nos voisins. A la clef, des financements très importants de l’Etat via l’Agence Nationale de la Rénovation Urbaine (ANRU), auxquels la ville n’avait pas accès jusqu’à devenir éligible au Nouveau Programme National de Rénovation Urbaine (NPNRU) juste avant la dernière élection municipale[2].

Une affaire à grande échelle de requalifications, démolitions, reconstructions, relogements, réaménagement, sécurisation, redynamisation économique et social… (on en passe) dont le terme final pourrait être autour de 2035 (!)[3]. Autant dire qu’on ne risque pas le point de côté.

Dans la phase de préfiguration actuelle (2016-2018), une trentaine d’études ont été lancées[4] , la prochaine étape devrait être, fin 2018, un « projet urbain stabilisé » (comprendre : une programmation arrêtée, un planning de travaux établi et des plans de financements adaptés). Le tout devrait permettre la signature d’une convention sur les engagements financiers des partenaires (l’ANRU, la Ville, Plaine Commune…)[5].

Certes tardive, la « concertation » est donc à l’ordre du jour et incontournable. Elle doit se poursuivre à partir de 2019 en parallèle du long du processus opérationnel jusqu’à l’achèvement lointain de toutes ces opérations. Il convient donc de mettre en place des outils pérennes de participation des citoyens plus significatifs que le minimum imposé par les textes dont se contente l’actuelle municipalité comme l’actuel Conseil citoyen.

Au-delà de la qualité du bâti et des espaces ou équipements publics, le cœur de cette restructuration de grande envergure doit bien évidemment être la dimension sociale et humaine du projet dans ces quartiers populaires. Avec bien entendu la délicate question du relogement. Il serait ainsi souhaitable que la ville, qui porte tout ses efforts sur des opérations très spéculatives de logements privés, produise du logement social afin de sécuriser un plan de relogement en cohérence avec ses opérations de rénovation urbaine.

L’information, la concertation et la réflexion devront intégrer par ailleurs des questions liées ou pouvant interférer sur ces quartiers de la rénovation urbaine :

A l’Ile Saint-Denis pour son quartier Sud, le devenir de l’Ile des Vannes et le financement et la construction de la passerelle piétonne prévue avec le quartier des Docks.

Au Vieux Saint-Ouen : l’impact du Village olympique rue St-Denis avec les bâtiments hébergeant les athlètes reconvertis en logements après 2024, le sort du complexe sportif Pablo Neruda et le devenir du foncier de l’actuel lycée Marcel Cachin.

A Cordon : le sort de la patinoire (avec son parking et le Franprix) au carrefour Jaurès /Dhalenne/Bauer avec l’interconnexion ligne 14 –ligne 13 et la réorganisation du réseau de bus et des espaces publics dans ce secteur (articulé avec le réaménagent des places de la République et Jaurès). Enfin, les spécificités de la réhabilitation des 300 logements sociaux des Années Trente d’Antin Résidences de la rue Claude Monet et les intentions du Maire et de son équipe.

On le voit les sujets ne manquent pas !

L’ouverture en grand des portes de la Maison du projet de rénovation urbaine[6] des trois quartiers concernés (Ile St-Denis Sud, Vieux St-Ouen et Cordon) au 49 rue Albert Dhalenne est donc la bienvenue. Rendez-vous ce samedi 23 septembre à 14h30 et/ou mardi 26 septembre à 19h pour l’équipe de cette Maison du projet (et des Grands projets du territoire) qui se présentera avec le calendrier de la concertation (en nous invitant à réagir à ses propositions).

Elle indique que la concertation à venir permettra « de travailler sur de nombreux sujets : commerce et emploi, espaces publics et logements, circulation et stationnement, équipement publics et de proximité » et recherche « des habitants-acteurs pour participer avec les membres des conseils citoyens aux réunions de pilotage du projet ». Rien de moins ! Pourquoi s’en priver ?

 

Eric PEREIRA-SILVA

[1] On se rappellera avec émotion d’une des rares réunions publiques sur le sujet en septembre 2016 à la grande serre où le Maire avait perdu pieds face aux locataires du logement social en étant incapable, sinon de les rassurer, au moins de les informer clairement et de manière convaincante.

[2] C’est d’ailleurs la précédente équipe municipale qui pilotera et préparera ce gros dossier de candidature ANRU déposé en juin 2014 par le tout nouveau Maire qui signera le protocole de préfiguration en novembre 2016. Sans complexe, il en réclamera la paternité complète. Pour mémoire, l’étude de 200 pages très complète (du diagnostic urbain et social à la programmation avec plusieurs scénarios et phases) sur Cordon réalisé sur plus d’un an entre 2012 et 2013 en notre possession.

Capture d’écran 2017-09-20 à 22.46.48

[3] Grandes échéances prévisionnelles :

IMG_1724

IMG_1725

[4] Parmi cette trentaine d’études techniques, sociales, urbaines…, différentes études seraient d’ores et déjà été menées à leur terme.

[5] Au total une trentaine de signataires !

IMG_1721

[6] Ancien locaux de la « Maison des projets » (publics et privés) du temps de l’ancienne municipalité qui n’a plus d’utilité du fait sans doute que tous les projets sont désormais « privés » avec un même opérateur BNP Paribas Immobilier et un cabinet d’architecte de Levallois identique. Donc tout est beaucoup plus simple (et rapide).

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

8 réflexions au sujet de « Concertation lancée, arrivée indéterminée »

  1. « Après des préliminaires confus et décriés[1], la nouvelle équipe municipale doit rentrer de plain-pied dans la politique de rénovation urbaine pour le quartier du Vieux St-Ouen et la cité Cordon. Au programme : logement social et concertation. Autant dire pas exactement sa spécialité. »

    Ce n’était pas non plus la spécialité des majorités précédentes.

    Ceci étant, il faut avoir en tête deux choses:

    Cela va permettre à certaines et certains de régler leur compte politique et parfois personnel (une fois de plus) avec le maire. Soit mais à condition d’être irréprochable. Il serait, à mon avis, nécessaire de s’en tenir à une approche « citoyenne », à savoir relogement, conservation du caractère populaire, etc………

    D’autre part, ne pas oublier que le maire est de droite et que par conséquent il ne faut pas s’attendre à autre chose qu’à une politique de « gentrification » dopé par « Paris 2024 ».

      • J’essaye d’être le plus objectif possible. A force de vouloir mobiliser et de faire croire qu’il y a un espoir alors que l’on sait très bien qu’il n’en est rien, on fini par lasser les gens qui ne se mobilisent pratiquement plus et ne croient plus en grand chose.

    • Je souhaite juste rappeler que ce Maire de droite a été démocratiquement élu , avec comme promesse électorale de réduire la part des logements sociaux à Saint Ouen et que nous veillerons à ce que cette promesse soit honorée .
      Votre serviteur

  2. à Isengrin, le rappel des promesses doit recouvrir tout le champ de celles-ci.

    Au lieu de faire une fixette sur le logement social, vous feriez mieux de vous préoccuper del’habitat privé dégradé qui est généralement celui des marchands de sommeil et de l’exploitation des petites gens.

  3. @isengrin
    C’était écrit où dans votre programme ?
    Copie du projet de viile, projet de vie de WD en 2014

    Nos propositions
    Abandonner la politique de préemption abusive et illégale

    Accentuer la lutte contre les marchands de sommeil et l’utilisation locative de logements insalubres

    Ne plus délivrer de nouveaux permis de construire sur les Docks sans étude préalable de garantie de santé publique, en raison de la présence de l’incinérateur

    Reconsidérer le réaménagement de la place de la République afin de lui redonner
    de la convivialité et transférer le terminal des bus

    Créer une commission d’attribution des logements sociaux avec publication sur le site de la ville des numéros d’ordre garantissant l’anonymat des dossiers examinés

    Obliger au respect des normes BBC (Bâtiment basse consommation) pour les nouveaux bâtiments construits

    Créer des parkings souterrains publics

    Promouvoir la mobilité dans le logement social en fonction des besoins des familles

    Soutenir la rénovation et la réhabilitation de l’habitat appartenant au patrimoine
    architectural audonien

  4. Concertation….!
    Soyons objectif: c’est ce foutre du monde.
    1- samedi et mardi, deux dates pour informer. Et des tracts diffuser uniquement la semaine precedente. Meme pas de presence sur le marche ou de personne au pied des immeubles. Comment faire pour que personne ne soit trop au courant…
    2- D’ailleurs vaut mieux qu’il ne vienne pas trop de personne: 60 places dans la Maison du Projet à Vendre. Mardi soir c’etait rempli, manque de place, de siege
    .. et bien sûr de temps pour echanger
    la concertation façon écouter ce qu’on a a vous dire + desolez il ne reste plus de temps pour les echange avec la salle + on se revoit plus tard…

    3- La seance est bien organiser pour orienter les appréciations sur la dynamique democratique en cours et permettre de disposer des informations utiles avant de se positionner:
    – On a vraiment de la chance avec l ANRU qui vient sauver notre quartier abondonner depuis temps d’année
    On a du bol que le Metro arrive pour nous sortir de notre quartier relegué, et qu on puisse circuler librement ailleurs
    – On est trop content d’avoir les JO , qui vont etre une super opportunité
    – On est trop chanceux car le siege de la région s’installe juste a cote
    etc etc
    Et maintenant une petites questions:
    – etes vous contents de ce nouveau projet
    Et passons au chose serieuse: les petits fours!!!

    **
    resultat des courses ils vont tirer au sort un comite d’acteur- suiveur sans que cela ne soit mentionné sur aucun prospectus

    Et vogue la vague concertation ..
    encore une fois et toujours , dans ses prémisses en contradiction avec les raisons de sa mise en place

    Merci Merci pour vos avis dont on a rien a faire, et de toute façon pas le temps d’integrer , de collecter, de recueillir…

  5. Quarante et un points sont à l’ordre du jour du conseil municipal du lundi 9 octobre 2017 dont le point 24 est « avis sur l’approbation du projet de PLU révisé ».

    Se déplacer en vélo sur la RD1 relève de l’exploit sportif, tant la circulation automobile est dense.

    Dans le document « orientations d’aménagement et de programmation » il est prévu une trame verte et bleue avec un aménagement des berges de la Seine.

    En page 4 du document «la procédure», des grands alignements d’arbre sur les bords de Seine sont inscrits.

    Pourquoi n’avoir prévu ni une piste cyclable ni un chemin piétonnier sur les bords de Seine ?

    Espérons qu’en séance lundi 9 octobre, des questions soient posées sur ce point, car l’ aménagement des berges de la Seine est attendu des habitants de Saint-Ouen-sur-Seine.

    Exemple en page 41 du rapport de l’enquêteur public un habitant réclame : «La D1 et la D22 créent une ambiance sonore importante. Dans le cadre du PLU, il aurait été intéressant qu’une tranchée couverte soit aménagée au niveau du parc, si possible sur ces deux axes, et à minima, sur la D1 pour créer une continuité entre le par cet la Seine, permettant aux habitants de s’approprier le fleuve et donnant une bouffée d’oxygène à la ville.»

    Pour la définition du plan local d’urbanisme de la ville de Sain-Ouen-sur-Seine il semble que les avis des audoniens n’aient pas été pris en compte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *