Action payante sans préavis

IMG_3993IMG_3994-1IMG_3992

Capture-d’écran-2017-06-21-à-17.51.33Image 2

Mélange de populisme et d’amateurisme, la volonté d’imposer aux parents d’élèves des contraintes exhorbitantes de réservations (avec sanctions financières d’annulation) pour les inscriptions aux activités périscolaires municipales a été battue en brèche. La mobilisation déterminée des parents d’élèves et leur argumentaire plein de bon sens ont conduit le Maire à revenir sur des dispositions actées et présentées, il y a peu encore, dans le journal municipal comme le nec plus ultra de la saine gestion financière et sociale[1].

Il n’est pas interdit d’être optimiste : espérons que notre édile, aussi intrépide que brutal, va commencer à comprendre que la « politique » et pour tout dire la démocratie ce sont des convictions chevillées au corps mais aussi des équilibres, du dialogue, de la concertation et des choix partagés ![2]

Pour l’heure, satisfaits mais pragmatiques, les parents d’élèves quant à eux restent prudents et attendent la rentrée notamment sur le « détricotage » de la décision initiale qui passe par le remboursement des pénalités déjà appliquées.

[1] Les parents ne prenant pas pour argent comptant les exemples de quelques autres villes mis en exergue dans le journal municipal et flairant un grossier manque d’objectivité, ont mené leur propre enquête auprès de différentes villes dont il est ressorti, quelque soit la couleur politique, une gestion beaucoup plus souple dans l’intérêt des parents… et des enfants.

Image 3

[2] On a d’ailleurs toujours pas très bien compris ce qui rassemble ou oppose, l’Adjointe au Maire concernée Karine Kousmann et le Maire.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *