Agriculture urbaine et citoyenne

capture-decran-2016-11-20-a-12-16-11

Retrouver notre rapport à la nature en ville, réapprendre des savoir-faire oubliés, mutualiser nos expériences pour notre plaisir, nos sens, notre santé, notre art de vivre et notre société ! Rendez-vous ce 24 novembre pour éclairer le thème de l’agriculture urbaine et en discuter en bonne compagnie *.

Objectifs de la rencontre :

  • Faire connaître aux citoyens intéressés les fonctions de l’agriculture urbaine et de la biodiversité ainsi que les enjeux sous-tendus au sein de la ville
  • Etre informés des axes, objectifs et actions menés par nos collectivités territoriales ( Plaine Commune, Saint-Ouen)
  • Permettre aux acteurs déjà engagés dans cette démarche de se rencontrer
  • Développer des projets citoyens et associatifs dans ce domaine à travers la sensibilisation aux enjeux et les différentes cultures possibles

Intervenants :

   – Petit rappel de Antoine Lagneau sur ce que l’on entend par l’agriculture urbaine en termes de définition ainsi que ses principales fonctions, puis un court aperçu historique depuis le 19e siècle. Conclusion avec quelques chiffres venant de l’Observatoire de l’agriculture urbaine.

– Présentation de la démarche Trame verte et bleue sur Plaine Commune pour favoriser la biodiversité par Valérie Bridoux.

– Présentation de la carte interactive élaborée par  Célia Sammane sur le territoire audonien et aspect social et urbain des actions engagées.

– intervention de Vincent Verroust sur « les mauvaises herbes qu’on pourrait manger » ( plantes anciennes qui pourraient être cultivées).

* Débat animé par Dominique Garcia-Durocher

une initiative avec le soutien de Mains d’Oeuvres, Educ Ecolo et Inscroyables Comestibles Saint-Ouen.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

3 réflexions sur « Agriculture urbaine et citoyenne »

  1. Très bonne initiative dans l’ambiance du temps où la question de la sécurité alimentaire est en réalité au centre du débat. Les associations sont souvent précurseurs mais démunis de véritables moyens pour prolonger ces nouvelles expérience chargées de pédagogie et de sciences diverses. L’agriculture urbaine est une fabrique de liens avec du contenu. Mais l’actualité des nouveaux projets urbain va sans doute bouleverser cette dynamique au profit de la spéculation et de la construction tout azimut sans considéré la part humaine. En tout bravo pour cette initiative rare aujourd’hui.

  2. Un article paru en septembre dernier dans Bastamag

    ———————————————————————————————————–
    Permaculture

    L’extraordinaire productivité d’un petit potager de 50 m2 : un exemple pour nourrir la ville de demain ?

    Dans la banlieue de Rouen, un jardinier amateur arrive à produire 300 kg de fruits et légumes par an, avec son potager d’à peine 50 m2. Et ce, sans pesticides ni engrais chimiques.

    Optimiser l’espace, favoriser les échanges entre végétaux, bien choisir les endroits où pousseront tels types de plantes, voici ses conseils en cinq grandes leçons. De quoi inspirer celles et ceux qui souhaiteraient développer l’autonomie alimentaire de leur quartier sans forcément disposer de grands espaces.

    http://www.bastamag.net/L-extraordinaire-productivite-d-un-petit-potager-de-50-m2-un-exemple-pour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *