Trop discrète pour être honnête

imagesimages

Dans la série « les mauvais coups de l’été », comme l’an dernier à la même époque, une enquête publique du 20 juin au 20 juillet pour modifier le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de Saint-Ouen avec des choix très discutables voire inavouables[1]. Une certitude, une fois encore, la discrétion est à l’honneur et la concertation en berne

Premier étonnement, le journal municipal de juin annonçait sous le titre « modification du PLU dans les Docks et porte de Saint-Ouen »[2], la tenue de cette enquête publique. Lieu, dates et heures pour la consultation du dossier ou les permanences du Commissaire enquêteur et deux numéros de téléphone pour « en savoir plus ». En tout et pour tout 15 petites lignes en dernière page du journal de juin après les mots croisés.

Deuxième surprise : si on en a eu l’idée, c’est seulement en cherchant sur le site internet de la ville qu’on trouve en réalité l’intitulé exact des points modifiés et donc quelques indications (réservées toutefois aux initiés) sur les secteurs concernés (« Dhalenne », « Ardoin Sud » et « RER Sud ») ou « simplifications des orientations d’aménagement », « précisions des dispositions »… sur les saillies en surplomb…

Une sorte de jeu de piste donc, même pour spécialistes et citoyens attentifs, pour accéder à un épais dossier très technique ou mieux encore rencontrer le Commissaire enquêteur lors de ses permanences.

Dans ces conditions les modifications du PLU souhaitées par la municipalité, ou plutôt par le Maire[3], faute d’un minimum de communication préalable et de vulgarisation des enjeux auprès du public, resteront entachées d’une légitime suspicion.

Une lecture rapide permet, sinon de comprendre les objectifs réels de ces modifications du PLU, du moins de se poser quelques questions légitimes.

Les Docks

secteurs 5 Dhalenne Sud 8 ardoins sud

En conservant la même hauteur d’immeuble, les « socles » (ou rez-de-chaussée de grande hauteur) permettant d’accueillir des activités, commerces, équipements sont supprimés pour revenir à deux niveaux banalisés. Moins contraignant et plus rentable ? Du moins à court terme ?

Le secteur « Ardoin Sud » (secteur 8)

plan ardoin sud

Bordant le boulevard V. Hugo entre les rues des Docks et Ardoin) : c’est l’emplacement choisi à la base par l’Etat et l’AP-HP pour le Grand Hôpital. Une option refusée par William Delannoy qui, pour des raisons financières[4], veut éloigner cet équipement du boulevard V.Hugo pour l’intérieur des Docks (en rouge sur le plan)[5] et donc moins proche des transports en commun (ligne 14 et RER).

Pour bien se faire comprendre il propose donc de ne rien changer à ses plans.[6] Toujours inscrite au PLU : une voie nouvelle (de 300 m de long) dans le prolongement de l’avenue du Capitaine Glarner. C’est à l’extrémité de celle-ci, transformée en allée piétonne plantée, qu’il consentira à l’installation de cet Hôpital qu’on lui impose[7]. Une sorte de ligne Maginot ? Exigez beaucoup pour obtenir un peu ?

IMG_1208IMG_1207

Pour mémoire sur le beau dessin (ci-dessus), présenté le 4 juillet dernier aux Docks, si on ne distinguait pas vraiment l’hôpital version W. Delannoy (au loin dans l’allée croulant sous la végétation), on ne voit pas très bien non plus, masquée par un petit plan de situation ou de grands arbres, la hauteur des immeubles (avec d’ailleurs toujours de très haut RDC). Dommage !

En réalité la modification dudit PLU indique à cet endroit précis des immeubles à RDC +11 étages. Les derniers niveaux seront-ils peints couleur bleu-ciel et vert-feuille ou la « publicité » attend-t-elle sagement l’approbation des modifications du PLU ? A suivre.

20160702_141817

En bleu l’hôpital en rouge la partie universitaire et logement (hall d’entrée flèche jaune) au nord ouest (entrée des urgences), au nord est (accès logistique).

En tout cas, au vu d’une des quelques dernières versions d’implantation de l’hôpital [8] portées par l’Etat, de la différence des points de vue sur le meilleur site (cf. plan ci-dessus) et de l’agacement face aux fanfaronnades de William Delannoy, un « compromis musclé » [9] pourrait lui être plus ou moins imposé sous peu avec une accélération du calendrier et l’entrée d’autres acteurs[10].

Dhalenne Sud (secteur 5)

Image 1

bordant le début du boulevard V. Hugo entre l’immeuble en briques du 10 rue de la République et l’actuel Leroy Merlin : c’est l’emplacement choisi notamment pour le siège de la Région Ile de France[11] qui – espérons-le – ne nécessitera pas de modifier le PLU !

IMG_1161IMG_1159

Ce secteur sera également le débouché de la « rue des Lavandières » un axe commercial bordé lui aussi d’immeubles RDC+11 étages[12] mais aussi – une vraie nouveauté – quelques bâtiments à RDC+15 étages à partir de l’angle boulevard V. Hugo rue des Bateliers (grosso modo à l’emplacement du Leroy Merlin). Nos élus de l’actuelle majorité qui fustigeaient hier le béton et les tours se rapprochent visiblement du ciel ![13]

Porte de Saint-Ouen

IMG_1172 

 Dans cette ZAC, jadis clouée au pilori par Madame Tiziana Zumbo-Vital actuelle nouvelle Maire-Adjointe à l’urbanisme[14], c’est circulez il n’y a rien à voir : on reprend les mêmes orientations et simplement on « recompose » et on « simplifie ». A la lecture du plan ci-dessus la simplification au moins ne fait pas de doute. Pour quoi et pour qui ce n’est pas dit. Une rentabilisation à courte vue ?

A y regarder de plus près dans ce dossier opaque : petite densification ici avec un niveau supplémentaire, suppression d’une liaison piétonne (entre les rues La Fontaine et Pasteur), abandon d’un projet de résidence étudiante au profit de bureaux rue La Fontaine, amaigrissement d’une place (face au débouché de la rue Pasteur). Pas de quoi fouetter un chat ? Et justifier une information des habitants du quartier ?

Parmi les bonnes nouvelles une mutualisation (privée) possible des parkings entre différents programmes[15]. Une mutualisation soit-disant absurde au Docks quand elle est publique mais géniale ici ? Et aussi la possibilité d’un beau programme de bureaux R+7 confié aux bons amis de BNP Paribas[16]

Capture d’écran 2016-07-11 à 22.01.59Capture d’écran 2016-07-11 à 22.00.05

Au final, cette histoire de PLU, un dossier assommant juste bon à caler un meuble bancal, se révèle être un peu plus intéressant que la Majorité municipale ne voudrait le laisser croire.

Les dissimulations, les mensonges par omission, les embrouillaminis ne pourront pas éternellement servir de ligne de conduite en matière d’aménagement urbain. Le parfum persistant d’affairisme devra être dissipé, les projets présentés à tous les élus du suffrage universel, les citoyens de la ville informés et consultés honnêtement.

Nous ne nous contenterons pas ici de mettre des cierges !

EPS

[1] Du 8 juin au 10 juillet 2015 l’enquête publique « discrète » portait alors essentiellement sur la transformation de deux terrains d’activités (sites Valéo et Wonder) en foncier habitat soit 700 logements sur la seule rue des Rosiers. Un détail ! http://www.soignetagauche.fr/?s=enquete+discrete&submit=Recherche

[2] Avec curieusement en illustration une photo aérienne du secteur « Michelet – Bauer » qui n’a rien à voir avec le sujet de l’enquête. Maladresse ?

[3] On attend toujours d’entendre la voix des élus de la Majorité et surtout de la Maire-adjointe à l’urbanisme Tiziana Zumbo-Vital déjà à la peine sur le dossier de la Porte de Saint-Ouen.

[4] Lors de la grande réunion organisée dans la serre pédagogique des Docks, il indiquait un manque à gagner de 80 millions d’euros de droits à construire. Une somme hélas invérifiable jusqu’à ce jour.

[5] Un déplacement dit « de 150 m » (courte distance difficile à retrouver sur un plan) en expropriant une moitié de la zone industrielle «  Valad ». Une expropriation sans la moindre évaluation connue.

[6] Si ce n’est la rectification du tracé de franchissement des voies ferrées.

[7] Toujours selon nos estimations, l’hôpital se trouverait avec la solution Delannoy à plus de 500m de la station de la ligne 14 (en interconnexion avec le RER C).

[8] plan d’étape datant de fin juin 2016 (source syndicale AP-HP)

[9] Avec par exemple un nouveau plan de l’AP HP préservant l’implantation du 4ème collège prévu à proximité de l’école Mandela rue des Docks et une première « décantation » courant de l’été.

[10] Le Territoire « Plaine Commune » de la Métropole pourrait ainsi mandater l’Etablissement public foncier d’Ile de France pour acquérir directement le foncier de la zone d’activité Valad. Avec une « décantation »

[11] Siège qui se trouvera à l’emplacement des petits immeubles HLM beiges de France Habitat et devant les futurs bureaux de son administration déjà quant à eux très avancés.

[12] Curieusement, là encore dans les perspectives « publicitaires » figurant au PLU, le haut des immeubles disparaît au-delà du 5ème ou 6ème étage… un vrai mystère graphique.

[13] Et toujours ces immeubles d’une blancheur immaculée avec de lourds balcons surplombant ce bas monde. Sans doute l’œuvre d’un grand et unique architecte (comme sur Wonder ou Valéo). Pour lequel on a triffouillé les saillies en surplomb du domaine public ?

[14] Et qui contribua héroïquement à bloquer l’avancement de la ZAC

[15] Mutualisation entre logements, bureaux, commerces basée sur une utilisation alternative dans la journée purement théorique mais qui pourrait justifier par avance une réduction du nombre de places obligatoires à construire ?

[16] Qui sont déjà à l’œuvre sur l’ancien site Valéo avec une très grosse opération de logements là où on a opportunément modifié le PLU, l’an passé.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

15 réflexions sur « Trop discrète pour être honnête »

  1. Tranquilisez vous EPS rien ne pourra être plus laid plus mal conçu que ce qui a déjà été fait aux docks , vu du grand parc, c’est à hurler…ou pleurer , au choix!

  2. Autour de l’incinérateur, et dans les Docks, il aurait été vu des adorateurs de Delannoy dansant et psalmodiant :  » Bento sort de ce corps ! « 

  3. Merci pour ces éléments. Il est vraiment regrettable que la mairie ne mette pas ces documents en ligne pour une information générale. Se déplacer à la mairie aux horaires de bureaux lorsque l’on travaille n’est pas aisé. Encore une fois ce sont des modifications ou non modifications majeures qui sont passées sous silence. Quant à BNP Paribas il semble que cette entreprise ait trouvé son nouvel eldorado en Saint Ouen avec un Maire qui aime la pierre blanche et le bacon vénérable et respectable. Il parle d’ailleurs d’immeubles « nouvelle version » dans son dernier édito. Bref une nouvelle fois le fait du prince au détriment d’une nouvelle ère démocratique qui devait pourtant advenir avec l’élection de mars 2014 et que l’on attend encore (ou plutôt que nous n’attendons plus)

  4. Il faut rendre à WD le respect qu’il a des interlocuteurs immobiliers de l’ancienne municipalité. Il repris les mêmes sauf quelques uns.
    Pour le reste, il s’affirme comme le seul décideur malgré tout le respect que j’ai de ses collègues de la majorité. Là aussi, il a su garder les mauvaises habitudes de l’ancien régime.
    Pour le reste, je me garderai bien de revenir sur ses promesses électorales et les arguties distillées tout au long de la campagne. Elu par surprise, il a su très vite s’adapter, développant des campagnes idéologiques habiles mais jugées malfaisantes par son opposition.
    Alors ce Plu, hé bien oui, il est la traduction du crédo : une ville autre que toutes es décennies passées. Ayons bien à l’esprit que l’appréciation recueillie, sur le changement de population poursuivi, diffère selon le degré de franchise de votre interlocuteur mais recueille une acceptation certaine. Le ministre Chevènement affirmait ne pas plus pouvoir recevoir toute la misère du Monde. WD avec la maitrise des sols l’y rejoint.
    Quant aux différents dossiers périphériques, comme la fusion OP/Sem reste à l’ordre du jour plus que jamais, il s’y emploie.
    A Saint-Ouen, il n’y a donc pas de trève sauf pour les élus municipaux , tous absents, à part une poignée de la majorité, de la cérémonie de la Journée de la déportation devant le collège Jaurès. Vous avez dit morale…

  5. Bonjour,
    Apres Delannoy….bientôt Lorenzo De La Rochefoucault….William défriche et Lorenzo finira peut être le travail…..et Saint Ouen deviendra un deuxième Levallois avec des prix du m2 à 8000 euros comme le dit Lorenzo St Ouen une ville à gros potentiel….
    Bon courage aux audonniens.

    • 8000 euros du m2 , il faut immédiatement prévenir Paul Planque qu’il retire son bien de la vente à 6000 euros du m2 , il a encore une bonne plus-value à faire!

      Modérateur : écoutez cher petit loup anonyme, on donne vos coordonnées à l’ancien élu ? Vous pourrez « débattre » directement avec lui. A priori il ne se dérobera pas, bien au contraire.

        • @Petit loup

          Hélas ce n’est pas un ami, il faudra donc qu’il prenne la peine de nous lire. Je ne suis pas gêné ni heureux de ces accusations.Je les trouve juste très approximatives et un peu simplistes.
          Avec ou sans pseudo, il faut néanmoins avoir des éléments précis et vérifiables avant de faire circuler des informations de ce type.
          A votre disposition.
          EPS

          • Faire circuler une telle information?
            Il ne s’agit pas d’une information entendue au bistrot mais d’une révélation faite en conseil municipal par le premier citoyen de la ville!
            (Son pseudo est WD cherchez bien qui pourrait se cacher derrière 🙂

            • Si vous prenez pour argent comptant ce que dit le Maire actuel, vous pouvez serrer la mains aux idolâtres de sa prédécesseure. Là, plus de débat : il suffit d’être croyant.
              Courage pour la suite !

              • Actes 10:43
                Tous les prophètes rendent de lui le témoignage que quiconque croit en lui reçoit par son nom le pardon des péchés.

                Allez je file au JMJ…je ne suis plus assez jeune me direz vous, bon tant pis je vais alors me vautrer dans le péché .

  6. Camarade Taquet,

    Ne serait-ce pas feu l’ambassadeur des pingouins M.Rocard qui a prononcé cette phrase ?

    Confondre Rocard et Chevènement te vaut une tournée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *