Préliminaires à Gauche

11037554_10205439722049399_8511223975641019211_n12011378_10205439722929421_1857043927420767858_n

Minée par sa dérive et ses divisions, la Gauche « institutionnelle » qui gouvernait la Ville est sortie groggy de sa défaite surprise aux dernières élections municipales de 2014. Le populisme du nouveau Maire, finalement très à Droite, ses foucades autoritaires, sa gestion hasardeuse des dossiers de la ville et l’annonce d’un vrai matraquage fiscal sonnent désormais la fin de son état de grâce. En dépassant les clivages et les préalables, la nécessité de construire une alternative se fait jour avec lucidité et responsabilité dans l’intérêt de notre ville. 

En ce sens, le chef de l’Opposition municipale, Frédéric Durand, (FDG-PCF) a pris l’heureuse initiative d’entamer des conversations avec des socialistes de l’aile Gauche du PS [1], des écologistes d’EE-LV[2], d’associatifs et même d’ id-Soigne ta Gauche ou d’autres anciens opposants au pouvoir local.[3] Tous déjà convaincus, il faut le dire, de l’utilité d’un dialogue ouvert et constructif.

Ce 12 septembre, la fête de l’Humanité a été l’occasion d’un premier échange inédit entre les uns et les autres.  Chacun exprimant à sa façon son analyse de la situation et sa vision d’un nouveau rassemblement de la Gauche à Saint-Ouen.[4]

Envolées sur les méfaits du capitalisme, violente diatribe contre le « social-libéralisme », nette démarquage des directions socialiste ou écologistes, volonté de créer un simple cartel électoral, dépassement des appareils politiques existants, rejet des mêmes dirigeants et mêmes méthodes, exigence d’un brevet de gauchitude, absence de programme crédible sans bilan sur son passé, plutôt des dossiers travaillés que de simple slogans, donner de l’information aux citoyens pour les mobiliser, impératif de transversalité, travailler ensemble… encore beaucoup de différences et de divergences mais à l’évidence quelques convergences possibles.

Un premier pas donc assez constructif et qui devrait être suivi de rendez-vous réguliers.

EPS

[1] Elise Boscherel, Henri Lelorrain, Dominique Garcia Durocher, Benjamin Derothe…

[2] Rémi Fargeas, Mamadou Keita, Dina Deffairi Saissac

[3] Eric Pereira-Silva, Ingolf Diener, Marie Colombo, François Taquet

[4] Jacqueline Rouillon n’était pas présente à ce RDV mais le Front de Gauche était largement représentés : Paul Planque, François Giunta, Roger Guérin, Denis Vemclefs, Elodie Lecroq, Asma Guenefi, Samira Kateb…

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

16 réflexions sur « Préliminaires à Gauche »

  1. Présent et participant à la chose, je me réjouis de voir se construire une opposition et une gestion de gauche, du moins en pensée.

    Pour ma part, JR est disqualifiée et ne peut prétendre à la moindre place dans cette nouvelle perspective.

    Même si nous avons eu droit à une déclaration hallucinante sur les réussites de celles-ci, par un de ses apôtres “éclairés”, les autres ayant bien compris le danger moral à se présenter.

    Dans le même temps, si ce n’est pas encore mesurable, l’action de Wd et de son équipe peut porter ses fruits en terme de reconnaissance par les Audoniens, particulièrement ceux qui se déplacent aux élections.

    Songeons à Drancy, pensons à Epinay.

  2. Et c’est reparti. Comment essayer de faire du neuf avec des vieux.

    Voyons le tableau :

    L’aile Gauche du PS : ceux qui veulent nous faire croire qu’ils sont de “gauche” alors qu’ils sont membres d’un parti de droite et qui n’a de “socialiste” que le nom.

    Des Ecologistes d’EElv/Les verts : toujours les mêmes et toujours au bon endroit quand il faut.

    Les associatifs et autres opposants (ex, nouveau ? C’est un peu confus ) : ENFIN ! Depuis le temps que l’on attendait que l’on nous remarque.

    FdG/PCF St Ouen : Faisons table rase du passé. Oublions que nous avons été des pourris, que nous avons gérés la ville n’importe comment, que nous avons mentis pendant des années, j’en passe et des meilleures et tournons nous vers ceux qu’hier nous méprisions, insultions, etc…..

    J’ignorais que “la gauche” audonienne était tombé aussi bas. Il ne suffit pas de tirer à boulets rouge uniquement sur JR. Ses sbires sont aussi responsables qu’elle et ils étaient présents en force :

    “Jacqueline Rouillon n’était pas présente à ce RDV mais le Front de Gauche était largement représentés : Paul Planque, François Giunta, Roger Guérin, Denis Vemclefs, Elodie Lecroq, Asma Guenefi, Samira Kateb…” En particulier les trois premiers et parmi eux le troisième.

    Et les “bonnes” habitudes” ne se perdent pas : “Même si nous avons eu droit à une déclaration hallucinante sur les réussites de celles-ci, par un de ses apôtres « éclairés »”.

    Avec une telle équipe, WD a de beaux jours devant lui. Oui effectivement : “Songeons à Drancy, pensons à Epinay” et n’oublions pas Bobigny.

    Il est grand temps qu’un certain nombre disparaisse de la vie politique audonienne.

    Et que devient Albert ?

  3. bonjour,

    je me permets un petit commentaire de texte qui pique:

    “la gauche institutionnelle qui gouvernait la ville”, euh : prôner la dictature et instaurer le parti unique n’a jamais été institutionnel à mes yeux

    cette impression de confusion des valeurs et des idées est encore renforcée quand je lis le texte :
    “en dépassant les clivages (…) exigence d’un brevet de gauchitude (défini par le comite de salut public j’imagine?)
    => hum hum ca clive un peu tout de meme

    encore une autre : “rejet des mêmes dirigeants”, je rappelle la liste des participants : Elise Boscherel, Henri Lelorrain, Rémi Fargeas, Mamadou Keita, Eric Pereira-Silva, Paul Planque, François Giunta, Roger Guérin
    => c’est sur, ca change d’avant ha ha

    z’etes bien partis les amis, hasta la victoria siempre!!

  4. Nouvelle division de la gauche en Seine Saint Denis.
    Brigitte Marsigny (LR) a remporté l’élection.Michel Pajon (PS),maire sortant, a été pénalisé par le maintien de la liste de Sylive Monnin (FG).

    Une excellente nouvelle , continuons le combat.

  5. à Isengrin,

    Avec le PS, c’est toujours la faute aux autres… sauf à saint-Ouen notre bonne ville…

    Les Régionales vont être terribles pour les apparatchiks socialistes et les secondes lignes salariées…., et aussi pour les élus régionaux PCF, et donc pour les populations des territoires concernés…

    Qui a vu Macron, votera

  6. Effectivement c’est Noisy le Grand qui vient de “basculer” à droite avec 33 voix d’écart entre le candidat PS et celui de LR et ce grâce au maintien de la candidate du FdG. Ceci étant il faut relativiser en fait cette commune n’a pas basculé à droite, elle est simplement passé du Parti soi disant Socialiste au LR. Comme quoi le FdG peut être mortel pour le “PS” dans certains cas.

  7. Il n’est pas question pour nous vrais gens de gauche de faire alliance avec un parti socialiste qui mène une politque de droite.
    Nous préférons faire élire quelqu’un de droite qui mènera une politique…de droite.
    Euh….j’ai dit une connerie la?

  8. En résumé c’est s’allier avec un parti qui mène une politique de droite ou faire élire un candidat de droite qui mènera une politique de droite

    Euh c’est pas un peu (beaucoup) la même chose ?

  9. com 5 : je pense malheureusement que tout le monde va se prendre une rouste aux régionales.

    le fdg a le droit de se maintenir puisqu’il propose une alternative au PS. un retrait ou une fusion reviendraient à dire que finalement ils n’ont fait ca que pour se trouver une place éligible au 2e tour.
    je trouve ca plus honnete de se maintenir au moins ils font passer leurs idées avant leur situation personnelle (et leur interet est de conserver leur base électorale, pas de favoriser le PS)
    regardez les verts, de compromissions en arrangements entre amis, ils se sont flingués tout seuls…

    put… ! la situation du politique pays est si grave que je me retrouve à défendre des cocos repentis (et à etre d’accord avec onfray)!!
    il faut se ramener à la base : voter pour ceux qui font passer le bien commun avant le reste, la question de gauche ou droite est subsidiaire.

    virez méluche et laurent (deux guignols pathétiques grands bourgeois qui se prennent pour des prolos et qui devraient prendre leur retraite) et je voterai sans doute fdg

  10. Que vous arrive- t-il, post 9? Un coup de mou? Sarko, Marine et leurs apparatchiks de Courbevoie et d’ailleurs vous ont-ils déjà déçus ou continuez vous sur ce site à exacerber les rancunes à Gauche comme ça vous a si bien réussi avant les municipales?
    Avouez qu’avec certains c’est trop facile. Vous essayez donc d’étendre leur haine jusqu’à Mélenchon et Laurent? Au point d’adopter même un langage “ouvriériste”…là je crois que vous poussez le bouchon un peu loin.

  11. com 10 : quoi? la prose prolétarienne serait réservée aux ennemis de classe qui dirigent le front de gauche? je m’insurge ! 😉
    nb : prouvez moi que meluche et laurent sont des prolos, j’attends. finis les hue, krazuki ou beregovoy…

    géographiquement, je suis monté en gamme, j’habite maintenant à la garenne colombes. le maire est ump tendance bleu foncé justement.
    comme il faut distinguer le local du national (parait-il) le maire fait un très bon boulot dans sa commune : commerces de bouches variés, rues propres, animations de qualité, nombreuses assocs, impots modérés, médiatheque ouverte le dimanche de 9h à 13het le mardi jusqu’à 21h30, c’est bien de penser aux gens qui travaillent!

    sur la politique actuelle : je reviens effectivement sur ce blog car les contributions sont globalement de qualité et les arguments souvent étayés; C’est aussi un des derniers endroits de france ou on trouve des cocos, ca me rappelle mon enfance.

    coup de mou, oui quand je vois comme le pays part en sucette. je m’inquiete pour ma fille de 8 ans. je ne pense pas qu’elle restera en france pour travailler….
    je préfère donc voter pour des gens qui ne changent pas de conviction à chaque sondage. je reve d’un homme/femme politique qui ait une vision à 20 ans pour le pays. depuis la fin du plan quinquennal, notre situation globale n’a fait que se détériorer :
    – presque 10 millions de chomeurs/pauvres
    – des dettes abyssales pour rien, qu’on mettra toute notre vie à rembourser
    – une vie politique minable : qui peut croire que hollande, sapin, fillon etc ont fait des grandes études? sciences po, l’ena, hec !! la honte

    honte aussi à ceux qui jettent l’opprobre sur onfray, todd, naulleau ou zemmour .
    on nous fait chier tous les matins avec la liberté d’expression, j’aimerais bien qu’on la laisse s’exercer. désolé mais les fines analyses convenues et moralisantes de france inter ou libé me gonflent.

    ouf! j’arrete. bonne journée

    ps : je ne soutiendrai jamais marine.

  12. complément : j’aurais pu croire à la bonne volonté des acteurs cités dans le billet de EPS si par exemple, ils s’étaient mis d’accord pour pousser/ faire émerger de nouvelles tetes (moins de 50 ans si possible).
    au final, ca ressemble trop à un enieme jeu de chaises musicales voué à l’échec.

  13. snpcp post 12

    “…s’ls s’étaient mis d’accord pour pousser/ faire émerger de nouvelles tetes (moins de 50 ans si possible).”

    Oh-la-la, vous allez bien vite. Qui “ils” ? Cette réunion a été proposée à nous (ID-Saint-Ouen entre autre) par Frédéric Durand (FDG-PCF), chef du petit quarteron d’opposition municipale – 10 conseillers seulement sur un total 43 alors que la gauche audonienne toutes tendances confondues pèse une bonne soixantaie de % sur le plan électoral. On le comprend : s’il veut avec les siens faire du bon boulot, il a intérêt à aller au-devant de ceux/celles de cette gauche-là qui ont rejeté Rouillon, et ceux/celles du PS que Boumrane a abandonné en rase campagne – 0 conseiller municipal PS. Qui, cher snpcp, aurait dans ces conditions pu faire émerger ou pousser qui pour faire quoi ? Vous avez une conception un peut apparatchik, me semble-t-il.
    Nous (id-stg) avons accepté cette rencontre dans le cadre de la fête de l’Huma, et d’autres aussi. Comme il s’agit de soigner notre gauche, on a intérêt à travailler avec ceux-celles qui sont au Conseil municipal, ont droit à tant d’informations et moyens, à l’interpellation etc. Qui va en émerger pour les prochaines municipales, et qui des ancien.ne.s de l’équipe Rouillon aura la sagesse de faire le bilan de sa politique de non-bilan systématique de la mandature passée ? La gauche audonienne est sociologiquement existante mais politiquement kaputt. Nous avons été plusieurs à dire que recommencer et reprendre les mêmes, c’est peine perdue. Voyons voire.
    L’initiative de Frédéric Durand a été un premier pas, il a changé la donne sur le plan psychologique. Au lieu de se regarder de travers en se prêtant toute sorte de mauvaises intentions, on peut se parler. C’est pas si mal que ça.

  14. com 13 :
    bonjour,
    je précise que je suis souvent d’accord avec vos interventions.
    d’après le billet idstg ci-dessus,”ils” représentent :
    – le chef de l’Opposition municipale, Frédéric Durand, (FDG-PCF) et : Paul Planque, François Giunta, Roger Guérin, Denis Vemclefs, Elodie Lecroq, Asma Guenefi, Samira Kateb…
    -des socialistes de l’aile Gauche du PS :Elise Boscherel, Henri Lelorrain, Dominique Garcia Durocher, Benjamin Derothe…
    – des écologistes d’EE-LV : Rémi Fargeas, Mamadou Keita, Dina Deffairi Saissac
    – d’associatifs et même d’ id-Soigne ta Gauche ou d’autres anciens opposants au pouvoir local (lequel? WD ou JR?) :Eric Pereira-Silva, Ingolf Diener, Marie Colombo, François Taquet

    comme déjà dit, les intentions sont bonnes mais nulle part je n’ai lu que vous (ils) comptiez faire émerger de nouvelles tetes.

    sur la conception apparatchik, à lire les noms ci-dessus, c’est l’histoire de la paille et la poutre.

    normalement, les partis font émerger de nouvelles tetes en puisant dans leur vivier de militants : colleurs d’affiche, tracteurs, porte à porteurs qui montrent un interet pour la chose publique et un certain charisme.
    la vraie question bete et mechante à se poser est plutot celle-là : ont-ils encore des militants de moins de 50 ans dans leurs rangs à mettre en avant?

    il est interessant de noter aussi que les jeunes pousses audoniennes PS ou apparentés (dsl je ne me rappelle plus des noms) ont été se faire élire ailleurs et qu’a contrario la précédente équipe a été chercher des camarades à sauver en proche banlieue ou dans le sud (avec logement hlm à la clé). ca m’interpelle.

    je vous rejoins sur le fait que le dialogue est la clé et qu’il faut bien commencer par quelque chose.
    “patience et longueur de temps font plus que force ni que rage” comme disait l’autre.

  15. Ne perdez pas votre temps, braves gens. William Delannoy et ses amis sont à la Mairie pour longtemps. Il gagnera les prochaines municipales. Des personnes intéressées ont financé la campagne du beau William et elles n’ont pas mis de l’argent dans l’affaire pour des prunes. Le pourcentage des logements sociaux vient d’être revu à la baisse. C’est le signe que la gentrification va commencer. Dans quelques années, elle sera terminée. Saint-Ouen aura alors la physionomie de Levallois et Neuilly. Le “vivre ensemble” de madame Rouillon aura été remisé au musée des vieilles lunes … “Que soit maudite la racaille.” disait Adolphe Thiers

  16. René, pas mal ton 15 relatif à la physionomie de Saint-Ouen dans quelques années.
    Merci de rendre à César…….(si j’ose dire!).
    C’est bien ce que j’écris depuis des années, non?
    A+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *