A la hache ! ?

images

L’association « Enlivrez-vous » a vu brutalement sa subvention [1], versée depuis des années, rayée d’un trait de plume par la nouvelle Majorité municipale lors du dernier Conseil ce 28 avril 2014. La rigueur budgétaire ne saurait justifier tous les mauvais coups ni l’improvisation hasardeuse.

Comme l’association  l’indique  dans ses statuts, elle fut « créée en 2000 par des amoureux du livre, (et) a pour objectif la promotion de la lecture et la défense de la librairie indépendante Elle soutient et participe aux diverses animations proposées avec la librairie Folies d’Encre de Saint-Ouen.

Elle a été créée pour aider et favoriser la pérennisation et l’avenir d’une librairie de quartier à Saint-Ouen, commune de Seine St Denis dépourvue de librairie jusqu’à l’ouverture en Septembre 2000 de Folies d’Encre.« .

L’association, composée par définition de bénévoles, prend des initiatives parfois centrées sur la librairie indépendante “Folies d’Encre” et parfois non. [2]. Enlivrez-vous organise ainsi de petits évènements comme des signatures d’auteurs, des lectures et autres soirées à thèmes à la Librairie, mais aussi des ateliers d’écriture ou de lecture à voix haute, qui se déroulent dans d’autres lieux. [3].

La Librairie voit surtout  son image et sa notoriété renforcées par ces initiatives  qui permettent éventuellement un retour indirect ultérieur. Les retombées “commerciales” immédiates (ventes de quelques livres) sont évidemment assez limitées mais néanmoins  les bienvenues.

Cette collaboration fructueuse est donc effectivement un plus non négligeable pour cette librairie tenue par un couple qui, le moins qu’on puisse dire, vit très chichement de sa passion et  nous permet d’avoir un « commerce » de qualité qui est aussi un petit lieu culturel. Une activité à contre courant du nivellement par le bas (taxiphones – chiche kebab – pizzerias) que nous connaissons depuis des années. Une dégradation progressive de notre structure commerciale liée aux mécanismes du marché, à la concurrence des centres commerciaux et au déficit d’interventions de l’ancien Maire en matière de commerce.

Jacqueline Rouillon a eu au moins le mérite d’accompagner (une peu) à l’origine cette initiative privée à forte résonance publique. Un soutien peut-être mesuré, avec quelques arrières pensées mais assurément à des gens assez éloignés d’elle sur le plan politique.

La fin de bail de la boutique d’origine de Folies d’Encres, a vu la ville s’impliquer plus avant, en signant avec la Librairie un bail pour le local à proximité immédiate  et inoccupé dont elle est propriétaire 51 av. Gabriel Péri (ex “Accords de Cristal”). Cela nécessite, selon William Delannoy, d’être pris en compte dans l’aide globale en fonction du loyer consenti. Pourquoi pas ? La transparence ne saurait nuire ici ou ailleurs et les choses peuvent évoluer. D’autant plus que le nouveau Maire n’exclut pas de renforcer la commande publique en faveur de cette Librairie. C’est du moins ce qu’il a déclaré devant le Conseil.

Au-delà, il serait fort imprudent pour la « Ville » de porter au final, et du jour au lendemain, même un petit coup de canif au “dispositif “en place. Fragile et précaire, cette « petite exception culturelle » sur l’avenue Gabriel Péri pourrait ne pas vraiment s’en remettre. La perte pour les audoniens serait sans rapport avec la petite « économie » réalisée.

Handicaper cette librairie indépendante dans le contexte actuel, c’est peut-être lui porter un coup fatal. Qui pourrait se satisfaire de la disparition de cette librairie indépendante ? A vrai dire, personne.

Rappelons-le : il est plus facile de couper les têtes que de les faire repousser.

 

Eric Pereira-Silva

[1] une somme sauf erreur de 8 000 €.

[2] des initiatives toujours à «guichets ouverts » et conviviales, visibles et accessibles depuis l’espace public, happant parfois les passants de l’avenue Gabriel Péri. Le tout éloigné de l’ « entre-soi » des lieux clos de la culture élitiste.

[3] et qui sont l’essentiel des dépenses de l’association.

WD coupe les vivres

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

59 réflexions sur « A la hache ! ? »

  1. La remise en cause de la sub à Folies d’encre ou à d’autres fait jaillir sur la place publique les moeurs et pratiques de l’ancienne municipalité.

    Pour FL, celle-ci posait la question de l’équité quant aux autres commerces.

    Il y avait autrement à faire que procéder de la sorte pour de’éventuelles aides.

    Mais dans cette période pré-électotrale, on a vu JR aimer des gens dont elle ne s’était vraiment jamais soucié.

    Depuis, la découverte du projet d’une augmentation conséquence de la taxe financière par JR, puis la remise en cause de celle-ci par l’équipe Willy, doit nous interroger sur les choix d’avenir dans un contexte présent trés tendu.

    Les “révélations” sur les gabegies ont au moins le mérite de montrer que la gestion JR/MB était loin d’être irréprochable.

    L’opacité n’est pas la démocratie. La mise en lumière peut-être certes à vue politicienne mais les Audoniens ne s’en plaignent pas à ma connaissance.

    La remise en cause ‘provisoire” de certaines subventions est douloureuse mais n’était-elle pas nécessaire. Le clientélisme, c’est à coup sûr les arrangements anti-démocratiques (clientélisme, confusion des genres, ineficacité, atteinte au service public et laïque.

    Oui, cette autre question était posée : le budget communal doit-il servir en petite partie à amuser à prix fort les Parisiens?

    Mains d’oeuvres est à ce titre trés explicitif des mauvais choix de la précedente muncipalité.

    Nous avions avec cet équipement acquis par la Ville, un lieu trés approprié pour une Maison des Associations.

    Que nenni, les élus socialistes et les communistes ont fait le mauvais choix à l’époque avec ce batiment Valéo comme ils ont continué avec la MdA à 5 millions avenue Gabriel Péri.

    Entre les deux, nous proposions la transformation à moindre frais de l’ex bib centrale alors que JR/MB recherchait vainement une brasserie.

    La priochaine cantonale sera certainement l’occasion a

  2. sera l’occasion si un candidat recevait le label de l’actuelle équipe municipale”, de confirmer ou d’infirmer les choix actuels.

  3. En tant que président de l’association “Enlivrez-vous”, je tiens d’abord à remercier Eric Pereira pour son article qui dit bien que l’association n’est pas la librairie, même si elle s’est constituée en lien avec elle. Elle s’est créée à l’initiative de citoyennes et citoyens de Saint-Ouen pour qui une librairie qui défend la liberté d’écrire et de publier, donc la liberté du lecteur, est l’occasion d’organiser des événements culturels autour précisément de la lecture.

    Rappelons quelques événements qui ont été organisés par l’association, ouverts aux Audoniens (adhérents de l’association comme à tous les autres) : 2 concerts-lecture en partenariat avec la Maison basque, un atelier d’écriture qui a abouti à la création et publication d’un livre, un stage de lecture à voix haute (en cours en ce moment) qui aboutira à une initiative dans les rues de notre ville bientôt.

    Sans compter les années de jury littéraire dans les deux lycées de la ville (l’association finançant la gratuité des oeuvres lues par les lycéens), les vernissages ouverts aux artistes audoniens, les lectures musicales à la librairie (sans obligation d’achat), etc.

    Notre association se réunit d’ailleurs prochainement en assemblée générale extraordinaire pour discuter des suites à donner après la décision du conseil municipal de réduire à zéro notre subvention. Ceci dans un esprit d’ouverture et de transparence, car nous n’avons rien à cacher.

  4. Dans les villes dirigées par le F.HAINE , les nouveaux maires ont décidé , entre autre , , sous prétexte d’économie , une baisse des subventions aux associations !
    A Villers – Cotterêts, ce sont la CGT et la Fédération de parents d’élèves FCPE qui ont été visé par les restrictions ! Le maire F.HAINE en demande même la dissolution !
    étrange ……………

  5. L’arrêt des subventions à certaines associations du secteur culturel est un choix politique que je ne partage pas et pour lequel il faudra que la majorité actuelle développe une argumentation un peu plus soutenue que celle du 1er adjoint qui nous laisse sur notre faim quant au critère de « qualité de politique publique » énoncé pour l’attribution des subventions 2014.

    La remise en cause de l’attribution est bien évidemment nécessaire mais elle doit s’appuyer sur un document bilan et perspectives produit par l’association et un échange oral si cela est nécessaire. C’est ce qui, me semble-t-il, a été proposé à l’association du MAP (dont le nouveau président H.Cornière est élu de la nouvelle majorité) et qui aurait pu être aussi proposé en amont de toute décision aux associations qui ont vu leur subvention disparaître brutalement sans aucune concertation ou diminuer de moitié comme celle du Cafac qui gère l’Espace 1789.

    Ces décisions auront des conséquences qui ne seront pas forcément celles attendues et qui auront un impact sur le rayonnement de Saint-Ouen et cela est dommage pour ne pas dire dommageable. Le Festival de Jazz musette est en terme de communication dans les différents médias (télévisuels, radiophoniques et presse) une promotion énorme et positive pour l’image de notre ville et la somme de 50 000 euros financés par la municipalité précédente était ridicule au regard du prix demandé par ces mêmes médias pour toute campagne de publicité. Si ce Festival disparait cela sera aussi une promotion de moins pour le site du Marché aux Puces….

    Mains d’œuvres est aussi un lieu de création et diffusion culturelle qui fait parler de notre ville et qui rayonne sur tout le Nord Est parisien. Contrairement à ce que certains disent, l’association fait de plus en plus de propositions d’actions culturelles en direction des audoniens, il suffit de regarder son programme !

    Folie d’encre est quant à elle, un petit bijou perdu au milieu des banques et des opticiens sur l’avenue Gabriel Péri. Si on lui retire l’aide d’ Enlivrez_vous qui comme le souligne EPS a un objectif de promotion de la lecture et de la librairie indépendante, c’est une épine qu’on lui ajoute dans le pied.

    N’en déplaise à F.Taquet, je préfère quand même que des franciliens viennent profiter de nos lieux et évènements culturels et parlent de Saint-Ouen comme « une ville dynamique qui bouge » plutôt qu’offrir à d’autres des bas d’immeubles ou des places mal éclairées et occupés par des jeunes que je préfèrerais voir au Troisième Sous-sol.

  6. Pascal Diard 3

    je suis sure qu si vous écrivez ce que vous venez d écrire a Monsieur le Maire je suis sure qu il y aura un terrain d entende ou demandez un RDV

    je viens de vous lire et cela change la donne je pense que Monsieur le Maire et son Equipe comme moi ne savait pas l importance de cette association Enlivrez vous

    défendez votre cause vous n avez rien à perdre tout à gagné

    bonne soirée

  7. Je n’ai pas saisi la place de Marie-France dans l’organigramme de la nouvelle équipe municipale.Depuis l’élection,tous les nouveaux élus qui fréquentaient ce site sont aux abonnés absents et seule Marie-France essaie avec sa bonne volonté habituelle de répondre à toutes les questions posées par les blogueurs.

  8. A DGD

    Bien partie, votre intervention n apporte toutefois pas d infos sur les modalites de decision sous l’ancienne majorite qui prevalaient sur les decisions quant aux volumes et formes de l aide municipale.
    D ou l absence de vrai bilan. Quand on s aime bien on ne se chatie pas.

    En conclusion, vous dites preferer ceci a cela. Mais nous avons les 2 sans parler de la prostitution.

    Evaluons serieusement sans se lancer sur des presumees retombees mediatiques bien illusoires car les premieres en ce domaine sont celles touchant aux traffics divers si sensibles aux Audoniens.

    Et pour les apriori des ex parigos sur so, ils voient notre ville comme elle est
    : bien a vivre globalement puisqu ils y sont venus y habiter.

  9. Michel Fainsang 7

    Michel je n ai aucune place dans la nouvelle Equipe
    il n y a que l ‘ Amitié

    et vous étes gentil avec moi ca fait plaisir et je répondrez à toutes vos questions si elles sont dans ma possibilité

    je vous souhaite une bonne journée

  10. Chère Marie France ,
    Votre idole ne serait pas au courant des activités d ” enlivrez vous ” . Lui , un audonien pure souche qui connaît Saint Ouen ,comme sa poche .
    Allons allons … L’amour vous aveugle …
    WD est un homme de droite qui applique une politique de droite .

  11. La suppression de la subvention à l’association “Enlivrez vous” est une erreur. Si il est nécessaire de revoir la politique d’attribution des subventions, encore faut il le faire avec discernement et non pas à la hache. Cette subvention de 8000 € aurait du être maintenu pour cette année et une rencontre avec le président de cette association aurait du ensuite avoir lieu.

    “Mains d’œuvres est aussi un lieu de création et diffusion culturelle qui fait parler de notre ville et qui rayonne sur tout le Nord Est parisien. ”

    Mains d’oeuvres est d’abord destiné aux bobos et elle ne rayonne pas sur Saint Ouen.

    “je préfère quand même que des franciliens viennent profiter de nos lieux et évènements culturels”

    Je préfère quant à moi que les audonienes et les audoniens viennent profiter de nos lieux et évènements culturels.

    “je pense que Monsieur le Maire et son Equipe comme moi ne savait pas l importance de cette association Enlivrez vous”

    Pendant plus de 20 ans, WD a été conseiller municipal. J’ai peine à croire qu’il ne connaissait pas l’association “Enlivrez vous” et ses activités. Cela signifierait il que nous avons un maire qui ne sait pas ce qu’il se passe dans la ville dont il est l’administrateur ? Je rappelle que la subvention à cette association était voté chaque année.

  12. Je suis favorable aux économies réalisées dans certains domaines et notamment concernant les subvs à certaines assocs (et peut être en privilégier d’autres)pour équilibrer le budget mais il y a des domaines dont ils ne doivent pas resteindre leur budget, structures, initiatives ou assocs qui sont au plus près des habitants.

    Il faut privilègier d’autres assocs qui sont restés sur le carreau sous l’ancien régime alors qu’elles font un boulot formidable, dans l’ombre pendant que d’autres se sont gavées alors que leur seul but était de fédérer un maximum de monde autour de la reine mère!!

    C’est ce qu’essaye de mettre en lumière cette nouvelle majorité car les audoniens ont réclamé plus de transparence à tous les niveaux : emplois, logement, places en crèches, subventions, ou places d’offres loisirs du casc ou de séjours ovl résevés aux copines….

    Les exemples d’assocs les plus parlants, Agora, Actifs et solidaires mais la plus gâtée Mosaique sur Arago.

    Avec seulement deux années d’existence, elle s’est vu attribuée une subv plus importante que les assocs d’aide aux devoirs présentes sur le quartier, la salle mananga leur appartenait,des cars , places pour certains évènements sportifs, ils ont même obtenu des lots tels que des rollers qu’ils ont distribué à Noel grâce au soutien de la Ville avec les entreprises (Pourquoi plus de soutien pour celle-ci plus que pour une autre?)
    Et comme autre privilège, la possibilité d’organiser une brocante sur le quartier deux années consécutives! Je me suis renseignée à ce sujet en Mairie pour savoir comment organiser un tel évènement dans le quartier afin de récolter de l’argent pour les différents projets de l’école! On m’a rétorqué que cela existait déjà dans le quartier et qu’il fallait voir avec cette assoc pour s’y associer puisque c’est elle qui en avait eu l’initiative!!!

    Autant de possibilités pour une assoc qui n’avait de rayonnement qu’à l’intérieur d’une cité place payret avec pour objectif : fédérer un maximum d’habitants autour du projet de la reine maire pour les élections 2014, mais cette fois-ci cela a échoué car les habitants ne sont plus dupes et n’ont plus voulu de leurs promesses de campagne, l’assoc est surement en voie de disparition pour le plus grand bonheur des habitants!!!

    Il faut, effectivement, établir des critères plus justes, clairs et visibles sur l’attribution de ces subvs municipales. Le rapport d’activité étant le moyen le plus adapté pour se rendre compte du nombre d’habitants concernés, des initiatives organisées et savoir si les objectifs fixés sont atteints

    Concernant le CAFAC, Mains d’oeuvres , le festival du jazz ou l’assoc enlivrez-vous, je n’étais pas favorable à la suppression de leurs subvs cette année!
    La majorité aurait du leur laisser et exiger d’eux plus de résultats, un travail plus approfondi avec les habitants pour améliorer l’offre et permettre l’accès, à ces structures, au plus grand nombre. (obtention avec obligation de résultat)

    Nous avons plus besoin qu’ailleurs de diversité culturelle dans notre Ville pour changer ce quotidien morose lié aux trafics.

    Lorsque je participais au comité de quartier à la MDQ pasteur, je n’ai cessé de répéter qu’il fallait créer des passerelles avec ces différentes structures et assocs afin de sortir les habitants du quartier!

    En finir avec ces stéréotypes, que dans nos quartiers, la population ne bouge que si on organise un repas avec les spécialités du monde ou des concerts de musique africaine ou maghrébine!!
    J’ai même proposé des sorties en famille avec nos ados à la comédie française ou à l’opéra !! On m’a rétorqué qu’il n’y aurait aucun inscrit car cela n’intéresserait personne??? Il suffit de donner envie, à mon sens.

    Il aurait été souhaitable que les habitants via les MDQ assistent aux concerts organisés au puces, à mains d’oeuvres ou au CAFAC!

    Je pense qu’il faut donc repenser les missions de ces MDQ pour développer les actions culturelles à so et qu’elles profitent à tous.

    Il faut en finir avec les initiatives sur le quartier pour soit disant se réapproprier les quartiers, les habitants doivent sortir des quartiers et explorer le monde culturel riche à st-ouen! Il faut les accompagner et les décomplexer : certains pensent que ce type d’offres culturelles n’appartient qu’aux initiés ou population favorisée!!
    Les familles n’ont pas besoin de la MDQ pour se rendre à une séance de dessins animés au CAFAC.

    Je pense qu’il faudrait aussi organiser des assises sur les loisirs et la culture pour demander aux audoniens ce qu’ils attendent de la politique culturelle audonienne.

  13. L’initiative de la plage ne doit pas être supprimée mais repensée.

    J’ai longuement dit sur ce blog qu’il s’agissait d’une initiative hors de prix (300 000 euros??)pour des prestations proposées de mauvaise qualité.
    je rejoins donc william lorsqu’il affirme qu’il préfère voir les enfants loin du béton et sur une vraie plage.

    Les centres de vacances ne seront pas rénovés d’ici cet été donc il faudrait, selon moi augmenter, le budget des MDQ pour augmenter le nombre de sorties : passer de 20 à 50 places pour chaque sortie! Nous avons des MDQ à la dimension Ville alors qu’il faudrait qu’elles redeviennent des MDQ à dimension quartier!!
    L’objectif étant de sortir les familles de st-ouen tout l’été.
    Organiser des journées en week-end à chaumontel avec possibilité de faire des randos vélo, équitation, piscine. Centre de vacances utilisés en semaine par les CLSH .
    Par ailleurs, le SME organise des séjours en camping à la semaine pour les 6-12 ans mais ils ne sont organisés qu’au mois de juillet, il faudrait donc proposer plus de lieux et les étendre sur le mois d’août.
    Il y avait beaucoup d’enfants sur liste d’attente l’année dernière!
    Ces séjours coûtent deux fois moins chers que ceux organisés par l’OVL, cette offre permet donc aux familles qui n’ont pas trop les moyens d’envoyer leurs gamins en vacances.
    Pour conclure, il faut que nos élus réfléchissent à faire autant mais mieux à moindre coût pour permettre à tous les audoniens de mieux vivre leurVille quelque soit leur situation sociale et familiale!!

  14. Il est évident que la nouvelle équipe municipale n’a pas pour objet de faire le moindre cadeau aux anciennes assos satellites ou non de l’ère Rouillon.

    Pas de surprises, dans ce pays gauche et droite sont les mêmes, on ne donne qu’aux siens.

    Quand à subventionner, outre le loyer j’imagine modéré de cette librairie, je me pose la question de savoir comment une ville de 47.000 habitants, ayant +30.000 salariés qui viennent travailler chaque jour sur notre territoire ne puisse faire vivre correctement cette librairie de “Folies d’encre”.
    Il y a la un problème qui dépasse les élus.

    Après cette asso etait-elle hostile à l’actuel Maire ? je pense qu’ils sont plutot à la gauche de la gauche, ce qui explique peut être celà.
    On jugera WD sur les commandes passés par la municipalité, ce qui pourrait les aider.

    Il est clair que nos nombreuses associations, si elles veulent obtenir le soutien de la municipalité devront proposer des projets, en adéquation avec la vision culturelle des nouveaux maîtres de la ville.

    L’ère J.Rouillon est bien terminée…

    • @ Prince de Bourg
      “je me pose la question de savoir comment une ville de 47.000 habitants, ayant +30.000 salariés qui viennent travailler chaque jour sur notre territoire ne puisse faire vivre correctement cette librairie de « Folies d’encre ».”

      En dehors de villes constituant le coeur d’une agglomération de province avec un centre ville historique assez bourgeois et coeur commercial bien structuré, ne vous etonnez pas trop, la disparition de ce type de commerce indépendant s’inscrit – hélas – dans une tendance lourde pour de nombreuses villes.
      Chacun peut d’ailleurs vérifier sur internet le nombre de librairies indépendantes qui survivent encore dans les villes moyennes autour de Paris.

      La concurrence des grandes surfaces, l’achat par internet (Amazon et cie), le prix des loyers, une population modeste…transforment ce genre d’activité commerciale en sacerdoce et justifient le soutien parfois appuyé des collectivités locales (de Droite comme de Gauche d’ailleurs).

      Pour ce qui est des salariés à Saint-Ouen, il est vrai très nombreux, les zones d’activités sont tout de même assez éloignées à pieds de l’avenue Gabriel Péri, tandis que le pôle tertiaire de Victor Hugo (St-Ouen-Clichy) par exemple avec des centaines de salariès peut “consommer” quasiment en bas d’immeubles avec le Leclerc culture ou Darty dans un autre registre (salariés qui ont peut de chance d’acheter et de flâner l’heure du midi sur notre avenue centrale).

      Il faut donc dans l’immédiat pour notre librairie indépendante un soutien sans faille de la ville. Clair, transparent et revendiqué.

      Accessoirement, pour l’avenir proche nos élus devront bien prendre garde à ne pas laisser s’installer un concurrent dans le Docks pour la librairie.
      Il pourraient aussi faire en sorte que les nombreux nouveaux habitants côté pairs de Victor Hugo puissent assez naturellement constituer un apport de clientèle très significatif pour tous les commerces de qualité avenue avenue Gabriel Péri.

      Bref, faire pousser plutôt que couper.

  15. à Saly

    Vos paroles sont un délicieux nectar, comme dirait M!

    Quant au coup de noyauter nos quartiers avec des imbéciles et des feignants, il fallait le faire.

    Certaines et certains ont tenté avec notre argent et ils et elles l’ont eu où je pense.

    D’accord pour de vraies fêtes de quartier avec un aboutissement grandiose à la Fete de la Ville et des Associations.

    D’accord pour des sorties à la mer, à Jullouville, modestes mais réalistes, abordables mais généreuses.

    En 2006, c’est JR qui n’a rien fait pour marquer l’anniversaire du Front populaire et des congés payés.

    Nous sommes -modestement- l’avenir de Saint-Ouen.

    Et pour votre propos sur le “vivre ensemble”, se retrouver autour du Coca et d’un jus d’orange industriel, ce n’est pas Vivre ensemble sur des valeurs, mais est être subordonné aux imbéciles et aux feignants!!!

    J’y suis pret comme beaucoup d’autres.

    parceque saint-ouen le vaut bien.

  16. Germain : 11

    Monsieur l ‘ amour ne m aveugle pas , William DELANNOY pourrait étre mon fils alors vos insinuations sont trés déplacées
    ce n est pas mon idole , c ‘ est un ami que je respecte

    non Monsieur je ne sais pas si notre Maire est au courant des problémes d enlivrez vous

    le parti qu il est m ‘ est égal le principal c est que lui et son équipe sorte notre VILLE de toute cette M…..

  17. A Pascal Diard post 3

    Quel montant la subvention à Enlivrez-vous ?

    Pas glop pas glop sa suppression !!!

    Des éventuelles commandes publiques de la mairie, dixit le maire, grossiraient effectivement le chiffre d’affaire de Folie d’Encre.
    Serait-ce des livres scolaires ?

    Mais cela ne remplace en aucunes manières les événements, rencontres, lectures organisés par Enlivrez-vous.

  18. Ma chère Marie France : on peut aimer son fils sans que cela soit incestueux .
    À part ça , sur le site “actifs et solidaires ” ( j’engage les contributeurs de ce site à y jeter un coup d’œil ) un texte intéressant qui fait le point sur les coupes budgétaires .
    ( Ils se sont réunis mercredi soir , bizarre : aucun écho sur stg .)

    • @ germain
      On était vaguement au courant mais sans connaître ni l’ordre du jour et pas de correspondant sur place.
      Surtout n’hésitez pas et donnez nous en live des informations à publier.
      Ce sera un vrai plaisir…

  19. Pour que ce type d’établissement continue à exister, il faut innover et trouver un espace plus spacieux pour créer en plus de la librairie un espace lecteur avec la possibilité de se désaltérer, histoire de faire rentrer plus de fric!! Ce type d’endroit attire plus de personnes, cette idée a permis de sauver des librairies dans le sud et à Paris.
    Même si le petit ney dans le 18 ème n’est pas une librairie, l’idée de créer une petite brasserie tout en organisant des activités culturelles et un espace lecture est très attractif!!!

  20. Aparemment jacqueline rouillon n’a pas compris qu’elle n’etait plus Maire de Saint-Ouen.Il faut donc lui sommer de quitter les locaux au plus vite et dans le cas ou elle ne s’executerait pas,alors William n’hesite pas a faire intervenir les services de police pour qu’elle degage enfin ! Ouh ouh c’est fini jacqueline les audoniens ne veulent plus de toi ! Quant aux subventions pour les diverses librairies,a ce que je sache,nous avons 3 mediatheques sur la ville,si c’est comme ca,demain nous donnerons aussi des subventions aux boulangeries……..

  21. pour vous faire plaisir , stg , un copié-collé..

    /Patrick , je vous rappelle que 47 pour cent des audoniens ont voté pour Rouillon …. et que nous vivons encore en démocratie …

    120 personnes ont participé mercredi à la nouvelle assemblée générale de notre association.

    Après un compte-rendu par les élu-e-s de notre liste “Tous unis pour Saint-Ouen humaine et solidaire”, des conseils municipaux qui se sont tenus récemment, la parole circule. Chacun constate que désormais les masques sont tombés, la nouvelle municipalité est bien ancrée à droite, … (…)
    …. Venez-nombreuses et nombreux. Faites circuler l’information autour de vous, tous nos adhérents n’ont pas accès à internet, il nous faut aussi compter sur le bouche à oreille pour relayer nos infos.

    VOUS ETES GENTILS GERMAIN MAIS TAQUET A DEJA PUBLIE INTEGRALEMENT CE COMPTE RENDU D’ACTIFS ET SOLIDAIRES (ndlr : nos amis !) LE 2 MAI A 8H40 C’EST A DIRE il y a plus de 24 h !!!
    ATTENTION DE NE PAS PRENDRE UN METRO DE RETARD !

    ID/STG

  22. Le Long calvaire des réfugiés syriens:
    Leur calvaire, dans un square sans eau et sans toilettes, a duré des semaines, marquées par l’intransigeance de la mairie de Saint-Ouen qui leur octroiera finalement 1 200 euros pour qu’ils passent une nuit « ailleurs » afin de pouvoir fermer le square et de les renvoyer sur le trottoir… Leur précarité a suscité la générosité de riverains, de militants associatifs, d’anonymes et des mosquées du département. Une formidable solidarité quotidienne s’est ainsi mise en place (logements, nourriture…).
    Le Samu social affichait complet. C’est alors qu’un aréopage inattendu a fait irruption dans le square en la personne de Didier Leschi, préfet délégué à l’égalité des chances auprès du préfet du 93, et du directeur de l’OFPRA, Pascal Brice. La suite est connue : un « guichet unique » est improvisé à la préfecture de Paris et non à celle du 93, et on a décidé de déroger à Dublin II. Les requérants sont domiciliés, leurs empreintes prises, un récépissé de six mois leur est délivré, le dossier OFPRA est rempli sur place et le récit de vie remplacé par un entretien sommaire. Leur demande de logement a obtenu une réponse immédiate.
    La France, terre d’accueil ?
    Ce guichet « ad hoc » concentre les démarches auprès de trois administrations (préfecture, OFPRA et OFII, l’office français de l’immigration et de l’intégration) qui requièrent normalement des mois. La formule a répondu aux attentes des familles épuisées. Cerise sur la gâteau, la préfecture s’est même engagée à rembourser toutes les nuitées d’hôtel avancées par l’association Revivre ! C’est ainsi qu’ont progressivement disparu des médias « les réfugiés syriens de Saint-Ouen ».
    Mais au-delà de Saint-Ouen, rien n’est prévu pour les demandeurs d’asile qui continueront d’arriver, de Syrie ou d’ailleurs. Quant à la question des réfugiés syriens en France, elle se pose encore une fois avec acuité : il y a un mois, 85 d’entre eux auraient reçu un APRF (arrêté préfectoral de reconduite à la frontière ). Une mesure qui ne correspond pas vraiment à la prétendue politique du ministère des Affaires étrangères, « France, pays d’accueil des réfugiés syriens », mais qui poursuit la politique d’entraves mises à l’arrivée des Syriens en France, le premier acte en ayant été le rétablissement du visa de transit aéroportuaire.

  23. Pour info!
    Posts 20 et 23!

    http://actifsetsolidaires.wordpress.com/
    IDEM QUE POUR GERMAIN,

    CAMARADE FAINZANG
    VOUS ETES GENTILS MAIS TAQUET A DEJA PUBLIE INTEGRALEMENT CE COMPTE RENDU D’ACTIFS ET SOLIDAIRES (ndlr : nos amis !) LE 2 MAI A 8H40 C’EST A DIRE il y a plus de 24 h !!!
    VU QUE VOUS N’ETES DEJA PAS EN AVANCE, ATTENTION DE NE PAS PRENDRE UN METRO DE RETARD !

    ID/STG

  24. désolé pour cette redite .
    Mais on ne peut exiger des contributeurs , qu’ils vérifient toutes les rubriques avant d’émettre un propos .

  25. Post 27,je ne faisais que répondre à ta demande du post 20.Et je suis étonné que toi-même,vu ta proximité avec le modérateur,tu aies pu demander ces informations.Je te prie donc de bien vouloir excuser mon outrecuidance et je ne prétends pas rivaliser en rapidité avec F.Taquet lorsqu’il s’agit d’informer sur les résolutions du PCF,du FdG ou “d’actifs et solidaires”…

  26. Germain

    On passe de 500 personnes à 120 : une grosse perte chez les adhérents depuis l’élection!!

    Est ce du , au fait, qu’il n’y ait plus rien à promettre?

    Maintenant, vous vous retrouvez entre vrais militants prêts à créer une opposition intelligente et organisée contre cette nouvelle majorité d’incapables de la droite pure et dure!!

  27. Germain : 20

    mais sur ce blog certains on l esprit trés mal tourné d’ ou ma réponse sur notre Maire
    vous écrivez ” l Equipe et le Maire se sont réuni mercredi soir et c est bizarre aucun écho”
    mais attendez qu il y est des réponses

    vous voulez que tout aille plus vite que la musique

    attendez qu ils écrivent eux même leur musique soyez patient

    bon dimanche

  28. A michel fainzang

    Ne pas confondre rapidite et attention.

    J ai cite d autres mouvements.
    En meme temps, supporteriez vous 3 pages de Mao avant d arriver a un articulet de 2 lignes sur So?

    J aurai pu vous parler de la petite reception de BLx a l assemblee lundi soir, ou du prochain vernissage chez Amarrages, ou des pochains departs de cadres municipaux voire d elu(e)s.

    Tout le monde n a pas de probleme d emploi comme le Dircab de Jr recase a montreuil.

    Pour les deleg des elus, c est cette semaine.

    Je vous propose de nous retrouver pour le 8 mai au nouvel emplacement de la “citrouille” qui grace la ligne 14 se retrouve a proximite de Pef et de l alstom, rue Dhalenne. Le victoire sur les nazis vaut bien de se lever un jour ferie!

  29. A Patrick de Garibaldi post 22

    Ne pas confondre médiathèque et librairie.

    Ne pas faire le raccourci subvention à l’association Enlivrez-vous = argent donner à librairie Folie d’Encre.

    Relis le post 3 de Pascal Diard.

  30. Pour celles zé ceuses qui s’intéressent aux subventions pas que municipales.

    Grattez du coté du :
    – Crédit d’Impôt Compétivité Emploi (CICE)
    – Crédit d’Impôt Recherche (CIR)
    – Crédit d’Impôt Innovation (CII)

    100 millions d’euros par an pour Sanofi au titre du CIR
    http://www.ladepeche.fr/article/2012/07/19/1403097-sanofi-ce-matin-tout-le-monde-marche-avec-les-chercheurs.html

    Lire (en l’achetant) article de Fakirn°65, sur les camés aux subs
    http://www.fakirpresse.info/

    Et l’article ci dessous intitulé :

    “Quand le patronat sniffe les subventions par rails entiers”

    http://www.eric-verhaeghe.fr/quand-le-patronat-sniffe-les-subventions-par-rails-entiers/

  31. Oups un autre CI !

    Le Crédit d’Impôt Collection appelé aussi Crédit d’Impôt Textile.

    ” Ce dispositif fiscal intégré dans le crédit impôt recherche s’applique aux dépenses spécifiques des entreprises industrielles des secteurs du textile, de l’habillement, et du cuir qui élaborent de nouvelles collections à intervalles réguliers.

    Il permet d’obtenir un crédit d’impôt pouvant s’élever à 50 % du montant des dépenses engagées pour l’élaboration de nouvelles collections à intervalles périodiques connus à l’avance.”

    http://www.pic-consultants.fr/credit-impot-collection.php

    Bernard Arnault propriétaire du groupe LVMH dont Dior doit apprécier.

  32. Prochains rendez-vous d’actifsetsolidaires

    La coordination qui s’est réunie mercredi dernier a confirmé l’organisation de deux événements dans les prochaines semaines:

    Une conférence débat sur le thème de la “Dette, arnaque du siècle” se tiendra le mercredi 11 juin à 19h.

    Une initiative festive et revendicative sur le thème “La culture, choix budgétaires ou idéologiques?” se tiendra le vendredi 27 juin à partir de 18h30.

    Notez dès à présent ces dates dans vos agendas, nous reviendrons vers vous pour préciser le programme de ces initiatives et les lieux.

  33. Y’a pas que nous qu’on morfle ou qu’on va déguster…

    A lire dans la Gazette des communes (extraits choisis par nous)

    Post-municipales : les grands projets paient les pots cassés
    Publié le 07/07/2014 • Mis à jour le 08/07/2014 • Par Delphine Gerbeau, La Rédaction • dans : A la une, France © Flickr CC by JD Hancock

    Le changement massif des équipes à la suite des municipales a accentué le coup d’arrêt classique après les élections que subissent des projets déjà bien avancés.
    
Les professionnels du bâtiment, tous métiers confondus, ont été les premiers à tirer la sonnette d’alarme, ces dernières semaines. Si traditionnellement en période d’élections municipales, les dossiers s’accumulent sur les bureaux dans l’attente des résultats, la période d’attentisme a, cette fois, démarré plus tôt, et les dossiers tardent à être rouverts. Entre la baisse annoncée des dotations de l’Etat aux collectivités et les réformes territoriales en cours, qui provoquent des incertitudes sur ceux qui cueilleront les lauriers des infrastructures ou projets décidés, les nouvelles équipes tardent à sortir leur feuille de route. Zoom sur quelques secteurs particulièrement impactés.

    1) Transports collectifs : le tram en perte de vitesse…
    Passé de mode, le tramway ? Les nouvelles équipes en place ont été nombreuses à mettre un coup d’arrêt aux projets d’extension ou de nouvelles lignes, comme à ……

    2) Habitat : le logement social fait toujours peur
    En Ile-de-France, plus de 5 000 logements sociaux seraient bloqués par les nouveaux maires, 15 000 sur toute la France, selon l’Union sociale pour l’habitat (USH). « On est dans une période de repli et de plus forte sensibilité par rapport au logement social dans l’opinion », indique Marianne Louis, chargée de mission à l’USH. « Les raisons ne sont pas financières, puisque des permis de construire ont été déposés et les financements bouclés. Il s’agit de motifs essentiellement politiques…

    3) Grands aménagements : une sélection drastique
    A Montpellier, le programme des Folies architecturales du XXIe siècle, avec une dizaine de « lieux d’exception dans la ville » prévus, dont deux sont déjà attribués, est à l’arrêt. La destruction des halles Laissac et du parking de 6 étages, en centre-ville, est, quant à elle, remise en cause. Ce chantier devait coûter 18 millions d’euros…
    …. la société d’économie mixte d’aménagement de Toulouse métropole (37 communes, 714 300 hab.), concessionnaire d’une vingtaine d’opérations publiques d’aménagement, doit aussi revoir sa copie. Objectif : l’humanisation des zones d’aménagement, jugées trop denses… Les exemples sont légion de projets déjà bien avancés et finalement supprimés avec, à la clé, de lourdes indemnités au profit des attributaires des marchés annulés. « Ces arrêts de projets d’équipements constituent un gâchis d’argent public. Il faut rappeler que de lourds engagements financiers ont été réalisés pour les études, et parfois même pour un début des travaux », indique Catherine Jacquot…
    4) Culture : le coût financier comme alibi
    Le couperet est tombé, à Toulouse. Le maire, Jean-Luc Moudenc, a remisé au placard la Maison de l’image, alors que les entreprises avaient été choisies. L’élu a jugé le projet coûteux et son contenu « flou »… d’exploitation par an. Autre exemple, Montpellier, où le projet de musée de l’Histoire de la France et de l’Algérie a été stoppé net, alors que le chantier d’aménagement de l’hôtel Montcalm, en centre-ville, était engagé. Soit 10 millions d’euros dépensés sur un budget total de 23 millions. « Un dossier délicat », convient le maire, Philippe Saurel, qui affirme que deux ans et demi de travail étaient encore nécessaires. A la place, il veut faire un centre d’art contemporain dont le coût n’a pas été chiffré.
    « Souvent, deux phénomènes se conjuguent : d’une part, les contraintes budgétaires grandissantes, d’autre part, le fait que certains élus n’hésitent plus à remettre en cause la place de la culture …

    FOCUS
    Rythmes scolaires
    Certains nouveaux maires n’ont pas hésité à remettre en cause l’organisation, déjà bouclée, des nouveaux rythmes scolaires pour la rentrée 2014, voire à refuser tout simplement leur application. Levallois-Perret, Asnières, Colmar…, les communes ont pris des délibérations rejetant la réforme, qui ont été attaquées par les préfets et annulées par les juges. Si les motifs économiques sont invoqués, l’arrière-fond politique ne fait aucun doute…

    http://www.lagazettedescommunes.com/242280/post-municipales-les-grands-projets-paient-les-pots-casses/?utm_source=quotidien&utm_medium=Email&utm_campaign=08-07-2014-quotidien

  34. Je ne comprend pas pourquoi cette mairie vise dans le communautarisme. En effet fleurissent des affiches sur une soirée faite ce samedi dernier par une association berbère prônant l’hommage à un artiste n’ayant rien à voir avec saint ouen. Cette soirée ayant eu lieu e salle Barbara. Nous aimerons savoir combien cela a coûte au contribuable audonien que nous sommes

  35. Bernard P 39

    pourquoi vous écrivez ” je ne comprend pas pourquoi notre Mairie vise dans le communautarisme ”
    qu est ce qui vous fait dire cela ?
    pour la salle Barbara à vérifié ce qu il en ai

  36. A plèbe

    Certes cette vidéo est instructive. Néanmoins est t’il du ressort de saint ouen d’accueillir toute les plaintes et les misères du monde ? Ah Joseph ( Gerard ) pour une fois je suis en accord avec vous car vous posez une bonne question. Grace a cette interrogation je fait preuve de mansuétude en ne vous rosser point !

  37. @ Bernard P

    Vous êtes moins regardant sur l’argent du contribuable quand l’ancienne municipalité finançait sans vergogne une association du type “PASSIF ET SOLITAIRE” dont l’objet était la promotion de l’ancienne équipe municipale. Oh pardon ou avais je la tête la mémoire flanche il s’agit bien entendu d ‘ACTIF ET SOLIDAIRE.

  38. @ optical

    Ça fait longtemps que nous n’avons guère de vos nouvelles. Je vois que les vissisitudes d’un groupuscule associatif vous émoi ! Pour quelles raisons ? Permettez moi d’être quelque peu en désarroi au regard des finances de notre ville. Cette dernière n’a pas a financer des initiatives privées quelconques y compris le sport comme le Red Star ou l’USMA ou des galas de boxe ou des amateurs de jardinage ou autres …..

  39. Je trouve que parler de communautarisme pour une simple soirée culturelle à la mémoire d’un artiste disparu qui a beaucoup compté pour le peuple Kabyle est complètement déplacé et tout à fait hors de propos.

    De plus, sous entendre que ce type de soirée dite “communautariste” pour vous serait le fait de la nouvelle majorité municipale résulte peut-être d’un esprit plaisantin voir taquin ou alors vous faite preuve d’une méconnaissance totale des activités associatives de votre ville sous la précédente mandature et je vous invite à vous procurer en urgence le planning des réservations de la salle Barbara de ces 5 dernières années …

    Concernant maintenant le coût, la encore vous exagérez car rassurez vous la facture pour le contribuable est minime puisque la ville dans le cadre de cette soirée, n’intervient que pour le prêt d’une salle avec un technicien et le champ d’intervention s’arrête la (comme pour la majorité des associations qui organisent une soirée à la salle Barbara).

    Après et pour conclure, il s’agissait de la première soirée d’une jeune association qui n’a pas pu voir le jour sous la précédente mandature et pour avoir assisté à une partie de la soirée, je n’ai vu qu’une belle soirée culturelle, certes différente de la notre mais c’est pour moi ce qui fait un des atouts de notre ville, ce brassage de cultures différentes et croyez moi, je trouve que nous étions loin de l’aspect “communautariste” au sens ou je pense vous l’entendez …

  40. Alors la Michel je ne peux vous éclairer sur les origines du prénom Malik même si je sais que cela signifie “roi” en Arabe mais si vous voulez je ne manquerai pas de lui demander ! 😉

  41. @ Michel Fainzang

    Malik prénom kabyle ? C’ est aussi absurde de qualifié Kevin,Brian ou Adriana comme prénoms latin..alors qu’ils sont d’essence Anglo-saxonne !

    C’est le colonialisme qui à provoqué cette confusion des esprits entre “Arabe” et “Berbère”…. Napoléon III pour le “bien être des populations d’Afrique du Nord et pour son œuvre civilisatrice” à” Arabisé” cette région en peuplant cette dernière de personnes d’origine Égyptienne en leurs conférant des pouvoirs de Police et d’Administration sur ces populations.
    Cette confusion persiste encore à l’heure actuelle.. La population dite “Arabe” par abus de langage présente en France ne le sont pas.
    Ils sont Berbère sans le savoir pour la plupart même s’il ne parlent pas les différents dérivés des langues berbère dont le kabyle fait partie. Le monde berbère ne se réduit pas à la seule Kabylie, il est multiple et pluriel. En invitant tout à chacun de se pencher sur la question….

  42. Bringo merci pour les égyptiens dont j’ignorais l’utilisation par Napoléon-le-Petit,je connaissais seulement les turcs de l’époque ottomane avant 1830 mais ça pouvait-être des égyptiens provenant du même empire.Un peu comme les “donners kebabs” appelés “grecs hallal” à Paris.Je n’ai jamais pensé que “Malik”était un prénom berbère,c’était une mauvaise plaisanterie à l’usage de l’ancien camarade Christophe…

    • Les syndicats CGT interpellent le Maire William Delannoy qui semble vouloir se débarrasser du personnel contractuel un peu vite et sans trop s’embarasser des règles dont le passage en Comité technique paritaires (CTP) :

      MONSIEUR LE MAIRE,

      LES CONTRACTUELS NE SONT PAS DES KLEENEX !

      Après avoir travaillé parfois pendant plusieurs années, des collègues reçoivent des courriers de non renouvellement de leur contrat sans aucun motif, ni justification.

      Ces collègues ont été recrutés normalement, ils sont contractuels car en attente de réussite au concours ou parce qu’aucun fonctionnaire titulaire n’a postulé, leurs postes sont inscrits au tableau des effectifs, ils figurent sur l’organigramme de leur service, l’organisation de leur service a été validée en CTP, les fonctions qu’ils exercent sont nécessaires.

      ON NE PEUT PAS LES JETER COMME DES MALPROPRES DU JOUR AU LENDEMAIN !

      Nous sommes solidaires de nos collègues, ils sont des agents de notre collectivité, ils ne sont pas responsables de la précarité de leur contrat et ne tirent aucun avantage de cette situation..! subie et non voulue.

      Monsieur le Maire, il y a déjà 169 postes non pourvus, le travail de ces postes vacants est une charge de travail supplémentaire pour les autres. Suite à vos nouvelles décisions, les conditions de travail continuent de se détériorer , ou sont passées vos promesses électorales pour le personnel, quand est-il de votre engagement pour un autre dialogue social ? A ce jour notre demande de rencontre est restée “lettre-morte”.

      SI VOUS FERMEZ DES SERVICES,

      SI VOUS CHANGEZ L’ORGANIGRAMME DE CEUX-CI,

      SI VOUS RÉDUISEZ LES EFFECTIFS,

      VOUS DEVEZ RESPECTER LA LOI !

      VOUS AVEZ OBLIGATION DE SAISIR LE CTP POUR AVIS !

      Le collectif syndical CGT

      Le collectif d’animation UGICT-CGT

  43. Comme par hasard la CGT local se réveille. Il est vrai qu’elle est encore bien inféodé à l’ancienne équipe.

    “VOUS AVEZ OBLIGATION DE SAISIR LE CTP POUR AVIS !”

    Pour avis. Cela n’oblige en rien à le suivre.

    Ceci étant c’est une erreur gravissime que le non renouvellement des contractuels et que l’on ne vienne pas nous dire encore une fois qu’il n’y a pas d’argent dans les caisses. que l’on supprime le feu d’artifice soit mais là il s’agit de la vie de personnes. Que l’équipe municipale ne franchisse pas cette ligne rouge.

  44. post 54

    Il faudrait avoir plus de précisions sur les postes supprimés : est il question de la soixantaine de postes offerts par JR pendant la campagne?

    Il y a renouvellement des contrats en fonction des besoins des services : les 169 postes vacants évoqués par la CGT, ne correspondent ils pas aux postes d’agents embauchés pour les remplacements, l’été?
    Au dernier CM, j’ai cru comprendre que le maire avait pris la décision de diviser ce nombre par moitié car d’après les DGA et responsables de service, certains recrutements n’étaient pas justifiés compte tenu de la baisse d’activités.

    Concernant l’animation, c’est une autre histoire, c’est le milieu professionnel le plus précaire de la fonction publique.

    D’ailleurs, en regardant le site de la Ville, (“la mairie recrute”) qu’il faudrait actualisé; les postes proposés en janvier 2013, par l’ancienne majorité, concernaient des offres d’emploi en cdd d’un an, mais d’autres postes offraient une possibilité d’ intégration dans la fonction publique territoriale!!! JR les a t-elle titularisés, à l’époque?

    J’ai espoir qu’avec une RDRS audacieuse à la rentrée 2015, le secteur de l’animation soit revalorisé et que des recrutements plus importants en CDI soient proposés aux jeunes audoniens sans emploi.

  45. a Saly

    ne melangeant pas tout.
    d abord :
    quels services
    quelles missions
    quel niveau de recrutement

    je pense que Jr avait discutë , décidé, budgeté un plan de resorbtion de l’ emploi precaire, en relation avec les peripheriques et l interco, voire le Cg.

  46. “Au dernier CM, j’ai cru comprendre que le maire avait pris la décision de diviser ce nombre par moitié car d’après les DGA et responsables de service, certains recrutements n’étaient pas justifiés compte tenu de la baisse d’activités”

    Il y a peut être des secteurs qui sont en baisse d’activités et d’autres qui ont certainement besoin de personnels supplémentaires.

    Il serait bien que la municipalité fasse un état des lieux et le rende public.

  47. post 57

    Très bonnes questions françois
    On ne mélangerait pas tout si le tract de la CGT était un peu plus clair!!!

    “Suite à vos nouvelles décisions”,”SI VOUS RÉDUISEZ LES EFFECTIFS”
    Les dernières décisions connues du grand public en CM, en matière de suppression de postes concernent les remplacements d’été!! ??

    “SI VOUS FERMEZ DES SERVICES” : le seul service fermé temporairement est le service logement : y en a t-il eu d’autres depuis?

    Une fermeture temporaire, le temps que de nouveaux recrutements s’opèrent! D’après JF, le nombre de postes du service logement ne devrait pas bouger!!

    Attention donc de ne pas tomber dans la désinformation!

    Et concernant l’animation, François, j’ai été en contact toute l’année avec des animateurs vacataires ou contractuels en attente de titularisation ou de formation et beaucoup sont encore en attente à ce jour;
    Ca n’est d’ailleurs pas pour rien que ce tract est signé par : “Le collectif d’animation UGICT-CGT”!!! Les animateurs vacataires ont toujours été les plus mal traités dans la fonction publique!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *