Faux nez, vraies manoeuvres

projet SO 31_01_2013

Après une domination historique sans partage de notre ville, les ex orthodoxes du PCF de Saint-Ouen[1] se sont reconvertis avec plus moins de bonheur dans un clientélisme sans boussole et parfois sans principe. Ils tentent aujourd’hui non pas une rénovation ou une refondation au service des concitoyens mais plus prosaïquement de préserver leurs pouvoirs, leur postes et leur avenir immédiat[2].

L’adhésion tardive à Plaine Commune, le surf sur l’immobilier et les Docks, les dépenses somptuaires en communication peinent  à convaincre. Insécurité, propreté, commerce, urbanisme, démocratie… la gestion de la ville, loin des citoyens,  demeure très contestée.

Avec une base militante vieillissante, des factions rivales au sein même du PCF, des alliances incertaines au sein du Front de Gauche et des méthodes anti-démocratiques d’un autre temps, la partie n’est pas facile. Jacqueline Rouillon, Maire actuelle, l’a bien compris.

Face à la montée en puissance des socialistes qui pourraient officialiser leur intention d’une primaire à gauche[3], elle est  donc déjà en campagne électorale pour sa réélection en 2014 avec une base politique restreinte. Il lui faut donc donner quelques gages aux communistes « canal historique » [4] mais surtout mobiliser, autant que faire se peut, l’appareil municipal et inventer une mobilisation citoyenne spontanée en sa faveur.

En temps utile Jacqueline Rouillon appellera à l’union sur tous les tons (contre la Droite) et tentera quelques débauchages pour meubler ses strapontins.

D’ores et déjà l’encadrement des services municipaux semble mobiliser pour mettre en musique l’affichage des objectifs atteints correspondants aux « 100 engagements » municipaux [5] qui tiendra lieu de bilan municipal sur mesure.

Enfin, un mystérieux regroupement de « citoyens actifs et solidaires » vient de lancer « l’idée de s’associer, de créer un espace où chacun pourrait compter et s’exprimer afin de construire un projet pour la ville ». Une initiative anonyme touchante mais fortement encadrée en coulisses avec un « faux nez »  un peu trop rougeaud et tenu avec de grosses ficelles.

Une chose est certaine, tout sera mis en œuvre durant cette année à venir pour critiquer le gouvernement, insinuer que  les socialistes c’est pire que la Droite et surtout renvoyer tous nos problèmes locaux à des solutions exclusivement nationales.

Bref, ne rien changer ici bas à Saint-Ouen.

 

PS : pour mémoire à télécharger :les  100 engagements du Maire  résultant d’une coûteuse opération médiatique engagée dès la fin 2008. Les camarades et amis d'”Actifs et solidaires” pourraient déjà rendre public leurs analyse citoyenne des résultats obtenus (ou pas). Le passé éclairant souvent l’avenir.


[1] la génération aux affaires municipales (J. Rouillon, M. Bentolila, F. Giunta, N. Amedro, R. Guérin…) est incarnée, sans exception, par les ex pro-soviétiques partisans zélés « Georges Marchais » qui a conduit le PCF à son effondrement progressif..

[2] le rapprochement politique avec les anciens « ennemis » dissidents du PCF comme Braouezec (Fase) n’est évidemment pas un hasard. D’ailleurs le Maire elle même a quitté le PCF pour rejoindre le même groupuscule.

[3] Karim Bouamrane chef de file des socialistes locaux déclarait il y a peu lors des vœux de la section de Saint-Ouen (devant 200 participants) : « c’est un vrai changement de perspective, de dimension pour notre ville que nous devons commencer à construire ensemble. (…) c’est refuser que tout procède d’une personne, d’un seul raisonnement, d’une seule famille politique ! »

[4] considérés pourtant par elle comme des ringards et des archaïques

[5] une opération de communication montée de toutes pièces pour un reformatage cousu main du projet municipal présenté lors des dernières municipales.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

68 réflexions sur « Faux nez, vraies manoeuvres »

  1. à Michel FAINZANG

    merci de nous rappeler cette pure merveille de duperie électorale.

    “Nous ne vieillirons pas ensemble” pourrait en être le remake.

    Quant à la soirée du 31, permettra t-elle d’expliquer pourquoi avec un maire omnipotent et un vice-président régional tonitruant, l’extension finition de Blanqui n’est pas à l’ordre du jour.

    Le Parisien annonce ce matin que les constructions d’équipements sportifs pour les lycées du 93 ne concerneront pas Saint-ouen.

    Alors demander que JR/MB arrêtent de jouer au Monopoly avec Saint-Ouen, est-ce être de droite?!

    Demander que les terrains de Vaillant/Schmidt ne finissent pas dans les escarcelles des bétonneurs est-ce être anticommuniste ?

    Parceque saint-ouen le vaut bien!

    • Je me suis un peu renseigné sur cette réunion du 19 décembre. Il y avait m’a-t-on dit plustôt une petite centaine de personne. Si j’ai bien compris c’était quand même des gnes clairment dans la mouvance du Maire. Bon pourquoi pas.
      Mais ce qui me chagrine c’est que certains avancent masqués et notamment ceux qui ont pris l’initiative de cet espèce de Comité électoral. Qu’ont-ils à cacher ?

  2. C’est de bonne guerre, Eric!

    Tu es toi même à l’initiative d’un regroupement de gens de gauche pas convaincus par les différents partis en place. Regroupement qui se veut être force de propositions pour 2014. A la différence, de celui que tu évoques, il est un peu rouge “rosâtre”!!!

    Créer ces mouvements me fait un peu marrer , on prend les audoniens pour des imbéciles, il est uniquement question d’éviter la division de la gauche en canalisant les grandes gueules capables de pouvoir créer des listes dissidentes.

    Il est clair que les personnes engagés à SO et certains bloggeurs ne se feront pas avoir , l’expérience d’EPSO aidant mais les lambds c’est une autre histoire!!!!

  3. à id-stg

    Il serait peut être intéressant de remettre en ligne ces 100 engagements, cela nous permettrait d’avoir une petite idée de ce qui a été réalisé et d’en discuter , le stade Bauer n’est peut être pas le seul enjeu pour 2014?

    • @ Saly

      Ah bon y’a pas que le foot ? Vous nous la baillez bien belle. Les garçons vont être décus.
      Vous avez raison : parlons de ces 100 engagements ici.
      Transmettez-nous le document numérisé, on mettra en ligne avec gourmandise.

  4. A taquet post 2

    C’est bien le monopoly ! qu’as tu contre ?

    Existe la version 9 Cube, réalisée sous la présidence de Bartolone et la direction du patrimoine du CG, un temps vendue à l’office du tourisme de St Ouen av Gabriel Péri.

    Qu’en avait dit ou pensé la conseillère JR ?

    Souvenirs, souvenirs…
    “Le Monopoly spécial Seine-Saint-Denis est sorti. Le célèbre jeu de société propose vingt-huit sites à « acheter ». Les plus chanceux se paieront les puces de Saint-Ouen.”

    http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/offrez-vous-le-93-en-monopoly-18-11-2009-715248.php

    Une nouvelle version avec le NQU (nouveau quartier urbain) ou éco quartier des Docks, la rue des Entrepreneurs, la patinoire, et l’Ile des Vannes serait en préparation avec l’aide de la fondation BNP si chère à Bartolone.

    Autre souvenir concomitant, sans que apparemment l’un serait lié à l’autre.
    http://www.claudebartolone.net/2009/12/14/signature-de-la-convention-avec-la-fondation-bnp-paribas/

  5. Les 100 engagements sont disponibles sur le nouveau site de la mairie ! Enfin, si vous arrivez à le télécharger et à lire ce qu’il y a dessus. Ma presbytie m’en a empêché ! Quant à l’impression du document, n’y figure que la moitié des infos…

    Je suis donc preneur d’une version pdf éclairée !
    Merci d’avance.

    Bien cordialement.
    B. Andretti

  6. Ah là là! la politique c’est un vrai métier… Faut en avoir du temps et rien à foutre pour constituer des comités bidons , initier des concertations foireuses, fomenter des rumeurs minables …pour pas se faire piquer le business.
    Ils ont voté et puis après?

  7. @Id-stg, saly

    62 : “Nous engageons à développer le service en ligne sur internet pour faciliter vos démarches.En 2010”

    En 2013, le site de la ville s’étant refait une beauté virtuelle en cette période pré-électorale pour les municipales de 2014. Vous pouvez désormais facilement consulter ces “100 engagements” sous la rubrique “Votre Mairie” placé à côté du menu “Les élus” (et où d’ailleurs on nous informe que MK est toujours dans le rang des “Autres sensibilités”).
    Preuve que Saint-Ouen est une ville toujours soucieuse et engagée à servir au mieux de beaux menus aux Audoniens.

    http://www.saint-ouen.fr/votre-mairie/les-100-engagements/

  8. Au regard des dernières informations et du mécontent des audoniens. En toute logique William Delannoy devrai l’emporter des ……le premier tour

  9. à BV

    On pourrait suggérer au blog municipal d’actualiser le logo de la communauté d’agglomération de Plaine Commune (alias l’interco) qui a été dévoilé lors de ses voeux vendredi à la Cité du Cinéma.

  10. Il y a deux jours, j’indiquais dans mon post12 que MK apparaissait toujours sur le site de la ville comme appartenant au groupe des “Autres sensibilités” alors que lors d’un précédent CM celui-ci été censé avoir rejoint officiellement le groupe de la majorité municipale.
    Et bien, comme nous pouvions ne pas en douter bonne nouvelle depuis son transfert vient aussi d’avoir lieu sur le site de la ville.
    Ce qui trouve une fois encore que ce blog ID-Stg indépendant et bénévole peut être un réel vecteur de progrès pour tous les services de notre ville.
    Il est cependant regrettable de constater que pour le moment le service de la communication du Maire semble plus expert à l’utiliser pour soigner sa propre image alors que logiquement celui-ci avait déjà très largement tous les moyens de s’autosatisfaire.

    http://www.saint-ouen.fr/votre-mairie/elus/l-expression-politique/autre-sensibilite/

  11. C’est vrai que le service com lit ce blog ? Tant mieux, voici une information qu’il pourrait retenir et supprimer celle erronée mise en ligne sur leur site:

    L’autorisation de sortie de territoire : ce document permettait à un enfant de circuler dans certains pays sans être accompagné de ses parents. Il est supprimé depuis le 1er janvier 2013.

    Désormais, l’enfant – qu’il soit accompagné ou non – peut voyager à l’étranger avec : soit sa carte nationale d’identité seulement (notamment pour les pays de l’Union européenne, de l’espace Schengen, et la Suisse), soit son passeport, soit son passeport accompagné d’un visa.

    Il convient de se renseigner au préalable sur les documents exigés par le pays de destination en consultant les fiches pays du site diplomatie.gouv.fr.

    Attention, si l’enfant voyage avec un seul de ses parents, certains pays comme l’Algérie, la Bosnie-Herzégovine ou le Maroc, peuvent réclamer la preuve que l’autre parent autorise ce voyage. Contrairement à l’ancienne autorisation de sortie de territoire, il s’agit uniquement d’un courrier sur papier libre qui n’est pas délivré en mairie.

    IL SERAIT SURTOUT BON QUE NOTRE MAIRIE SOIT AUX FAITS DES CHOSES, N’IGNORE PAS LA LOI (les lois) ET NE METTE PAS TOUT ET N’IMPORTE QUOI SUR SON SITE !

    • @ Brune Andretti

      J’ai un peu explorer le nouveau site de la ville. A priori c’est quand même un peu plus costaud que le précédent : plus de matière, plus d’accès.
      A croire que l’approche des Municipales donne des ailes, délie les bourses et stimule la créativité.

      Parmi les petits ajustements pour nos amis de la com :

      – Annuaire des entreprises de Saint-Ouen : il a disparu et ne figure pas à priori dans celui de Plaine Commune (un problème de migration ?)
      – Directeur de cabinet (du Maire) : il n’a pu droit à sa photo, pas plus que le chef de Cab. La tête des hommes de l’ombre nous manque.
      – Annuaire des associations : nos célèbres camarades d’Amarrage ne sont pas dans ledit annuaire. Oubli, prudence ou disparition ?
      – Histoire de la ville : sauf erreur ça s’arrête en 1992, il y a donc 20 ans. C’est la durée de prescription ?
      – Urbansime : en dehors des Docks (renvoi sur le site de l’aménageur Séquano), pas un plan ni une photo ou une perpective sur les autres opérations dans la ville. Trop compliqué ?
      – Emploi : dans un document on parle de 36 000 emplois dans un autre de 39 000. Cherchez l’erreur.
      – TV St-Ouen : 2 vidéos seulement, l’une à la gloire du Maire (Légion d’honneur), l’autre une présentation dytirambique de la ville. Manque d’imagination ?.

      Bon courage

      EPS

  12. Les tarots ont parlé ! Ils ont confirmé le verdict précédent. Pour la municipale de 2014, William Delannoy tient toujours la corde. Il est suivi de madame Rouillon qui continue de le talonner. Les socialistes plafonnent à la troisième place. Ils sont pratiquement ex aequo avec le Front National dans l’hypothèse ou celui-ci présenterait une liste.
    Il semblerait qu’une troisième liste de gauche se dessine. Si tel était le cas, elle chaparderait des suffrages au parti socialiste et au Front de Gauche, et ouvrirait un boulevard à William Delannoy !
    Les tarots ont parlé : le Bateleur, le Chariot, la Tempérance émergent. La lune et la mort sont loins derrière …
    Je n’assiste pas aux différentes réunions qui ont lieu actuellement, parce qu’elle ne me semblent pas de nature à subvertir l’ordre des choses. A mon sens, les jeux sont faits … Je reste neutre, comme la Suisse pendant la guerre.
    Quant au socialistes locaux, ils sont très mal placés pour donner des leçons. Le parti socialiste est majoritaire dans la quasi totalité des assemblées élues, et rien ne bouge. Le parti socialiste reste un parti dominateur qui veut emporter tout sur son passage. Mais il ne faut jamais prendre ses désirs pour des réalités … Les effets boomerang sont souvent douloureux !

  13. On me permettra de rectifier ici ce qui est dit plus haut sur le parti communiste français. Je m’inscris en faux contre les assertions mensongères dont il est fait état dans ce texte. Elles n’ont absolument rien à voir avec la réalité. L’anticommunisme en France a la vie dure …
    Il a toujours été une constante de la droite, de la social-démocratie et de l’extême-droite. Au début des années cinquante il atteint son apogée, si l’on peut dire. Les intellectuels communistes font l’objet d’un ostracisme qui prend des allures de mise à l’index. Le seul titre de membre du parti arrête toute promotion que ce soit dans l’université, dans une administration ou ailleurs. Frédéric Joliot-Curie est relevé de ses fonctions de haut-commissaire à l’énergie atomique. La pièce de Roger Vaillant “Le colonel Foster plaidera coupable”, qui évoque la guerre de Corée est interdite. Sept toiles de peintres communistes, ou soupçonnés de l’être, sont décrochées par la police au salon d’automne de 1951. Un cinéaste connu, Louis Daquin, ne trouve plus aucun crédit pour ses films. Louis Aragon est privé de droits civiques parce que le quotidien “Ce soir”, qu’il dirige, a publié que des tirailleurs sénégalais ont été envoyés contre les mineurs en grève (fausse nouvelle, en effet, puisqu’ils étaient marocains). Des poursuites sont engagées contre des enseignants ou des ingénieurs communistes, des interdits professionnels frappant des communistes sont décrétés à l’Ecole Nationale d’Administration. En 1956, le directeur du “Figaro”, un journal qui fut l’un des chantres de la collaboration avec les nazis durant l’occupation, appelle publiquement à refuser de serrer la main à tout intellectuel communiste .. et s’attire une réplique cinglante de l’écrivain Robert Merle. Depuis longtemps, à cette époque, les journalistes communistes sont exclus les uns après les autres de la radio. Les émissions qui offrent des possibilités de débat sont supprimées, telle la tribune des rédacteurs en chef, ou “Ce soir en France” (émission du journaliste communiste Francis Crémieux invitant chaque jour une personnalité).
    L’interdiction d’antenne ne frappe pas seulement les dirigeants politiques. Un romancier aussi célèbre qu’Aragon en est lui-même victime. Il faudra le succès de “La semaine sainte” , en 1958, pour qu’il sorte à nouveau de l’interdiction médiatique dans laquelle on a essayé de l’enfermer.
    Cet état de fait ne dure pas seulement l’espace d’un matin mais une dizaine d’années. C’est seulement à la fin des années cinquante, avec le déclin de la guerre froide, que certains créneaux commencent à s’entrouvrir, même si le pouvoir en place garde toujours fermement la main sur la radio et la télévision naissante. Cependant, le passage d’un journaliste communiste sur les ondes apparaît comme une singularité.
    Point culminant de l’affaire. Des voix se font entendre du côté de la droite et de la social-démocratie exigeant l’interdiction du parti communiste. On est à deux doigts de le faire, mais on se ravise. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’on estime que le parti communiste et plus dangereux dans la clandestinité qu’à visage découvert, ce en quoi on a tout à fait raison.
    Enfin, il n’y a pas à la section de Saint-Ouen de pro-marchais ou de pro-soviétiques. Elle s’est singulièrement rajeunie ces derniers mois. La semaine dernière a été adopté par la conférence de section, à l’unanimité moins deux voix, le texte soumis à discussion au prochain congrès. Fin de l’épisode.

    • @ René Matéo

      La moindre critique du PCF on devient à vos yeux un vrai réactionnaire, ou pire un affreux social-démocrate, le tout dans des envolées lyriques et historiques nous éloignant si possible du local.
      Dans le cas d’espèce, à Saint-Ouen, ceux qui dirigent réellement la ville sont d’anciens tenants farouches de la ligne Marchais et à l’époque des pro soviétiques convaincus. Ce n’est pas une accusation malveillante mais un simple constat (objectif).

      Un peu en fin de parcours, ayant pour certains abandonner ledit PCF, ils prônent désormais un vaste rassemblement de la gauche dite “radicale” (une troskyste de Lutte Ouvrière est d’ailleurs élue déléguée au sein de la Majorité muncicipale). Ils appellent même, contre toute attente, à une hypothétique “révolution citoyenne” eux qui localement refusent toutes avancées en termes de démocratie participative (telle qu’elle se pratique dans les villes toutes tendances confondues qui nous entourent).

      Tout le monde change certes. Mais les chiens ne font pas des chats.

      EPS

  14. Salut les Amis.
    Demain, je viens à sto, c’est l’enterrement de mon pote Gérard.A, il avait 63 piges, et il est parti.
    On était ensemble à l’école, Maternelle, puis à la Communale, puis au Collège

  15. Rappelez vous la célèbre formule prononcée dans le film le Guépard !

    Près de 150 participants à la première réunion de ASSO (Actifs et solidaires pour saint-Ouen) dont la cotisation annuelle est 1 euro minimum pour chaque membre.

    Sa création hier soir permet d’y voir un peu plus clair sur les intentions électorales des uns et des autres.

    Certains pourront parler de magnifique enfumage et d’enfilages de perles pour résumer les propos entendus.

    D’autres pourront dire qu’il s’agit d’une ére nouvelle puisque le rassemblement proclamé est celui de la bonté pour les autres et l’amour pour Saint-Ouen.

    Reste que le principe de réalité s’impose à tous et a permis de voir qu’à deux reprises dans la discussion, l’avenir restait incertain pour les “organisateurs”.
    – un habitant de la cité Cordon s’interroge sur la présence ou plutôt l’absence des élus, le rôle ou l’inefficacité constatée de l’Office quant à la sécurité..
    Il faudra les propos de l’élu communiste François Giunta pour parler de la question des financements des travaux, et combien l’intervention revendicative des locataires serait nécessaire.
    – un petit groupe de jeunes femmes exprime la possibilité de prendre un (ou plusieurs) bain rien qu’entre elles au nom d’une religion.
    Inutile de vous dire que la salle républicaine et laïque a peu apprécié mais a su se contenir et ne pas se livrer à un échange sans doute vif avec le moyen age soudanais…

    Pour le reste, chaque audonien se voit proposé un Manifeste pour saint-ouen qui commence par “Parce que nous aimons saint-Ouen” et se termine par “nous écrirons l’avenir de saint-ouen en le dessinant ensemble”.

    On pourrait rappeler ici qu’écrire n’est pas dessiner et exprime des idées et que c’est souvent le plus difficile pour les enfants.

    Animé par 2 vice-présidents M. Denis VEMCLEFF et Mme Malika SAIDI, un collectif de 16 membres fera vivre la boutique avant la prochaine réunion annoncée pour le 27 février à nouveau à Barbara.

    Conctact : as93400@gmail.com et sur cul de chèvre.

    Pour la prochaine fois, que les organisateurs n’oublient pas d’enlever la chaîne qui entravaient la sortie de secours (on ne sais jamais) et demandent les clefs au personnel s’il n’est pas en grève.

  16. post 25 id-stg
    Erreur mon cher ami, je ne traite personne ici de réactionnaire .. tout simplement parce qu’il n’y en a pas. Personnellement, j’ai connu des réacs, des vrais, mais c’était un autre calibre, croyez moi !
    Mon cher ami, ce qui passe à Saint-Ouen ne va pas bouleverser le monde. Vous êtes plusieurs a avoir des griefs contre madame le Maire. C’est votre droit le plus absolu, mais je ne sais pas s’ils sont partagés par la majorité des gens d’ici. Soyez prudent ..
    Je confirme par ailleurs ce que j’ai dit précédemment : il n’y a pas de ligne Marchais – qu’il repose en paix – ni de pro-soviétiques. Sauf moi qui suis invité demain à l’ambassade de Russie à l’occasion du soixantième anniversaire de la bataille de Stalingrad. Je regrette que le PCF n’en souffle mot. Parce que j’ai vécu la guerre, je garde un souvenir impérissable et ému de l’armée rouge et du peuple russe.
    Vous voyez je ne suis pas tout à fait dans la ligne et je ne suis pas non plus un supporter acharné de la politique municipale. Comme quoi, il faut de tout pour faire un monde.
    Cela posé, il me semble qu’il y a au sein du Conseil Municipal des gens compétents et en mesure de gérer la commune dans l’intérêt général. Disant cela, je pense à Paul Planque, François Giunta, Emilie Lecrocq et Nicole Amédro, même si elle fait l’objet de critiques. Car il faut prendre en compte le fait que si la critique est aisée, l’art et difficile ..
    Il tombe sous le sens que ce que je dis ici n’entame en rien les relations amicales que nous avons depuis longtemps ..

    • @ René Matéo

      Un ami russe (et audonien). A priori, moins rouge que vous, nous transmet néanmoins ce message à l’instant :=:
      =
      COMMUNIQUE

      “Il y a 70 ans, près d’un million de morts à Stalingrad ont sauvé l’Europe du nazisme

      Le 2 février 1943 prenait fin la bataille de Stalingrad, l’une des plus sanglantes de l’histoire, mais qui grâce au sacrifice de près d’un million de Russes et d’autres peuples de ce qui était alors l’URSS, ont renversé le cours de la seconde guerre mondiale et redonné espoir à tous ceux qui résistaient au nazisme dans l’Europe occupée.
      Cette bataille qui a duré plus de six mois et détruit totalement une des grandes villes historique de Russie, a coïncidé et facilité pour la France la libération de l’Afrique du Nord, prélude au débarquement en Provence, puis à celui des alliés anglo-saxons en Normandie. Leur réussite doit beaucoup aux gens sacrifiés de diverses croyances et nationalités, morts à Stalingrad. Ce nom même ajoute au destin tragique des berges de la Volga, labourées de tant de fer, de feu et de sang.
      Le devoir de mémoire ne peut être à géométrie variable : nous le devons aux morts de Stalingrad qui malgré le régime de répressions qu’ils subissaient ont évité à l’Europe et au monde des exterminations pires encore.
      Souvenons nous !
      Une cérémonie est prévue samedi à 14heures30 place de la bataille de Stalingrad à Paris avec des anciens combattants et résistants qui tiennent à empêcher l’hydre fasciste de renaître, comme le voudraient des nostalgiques dans certains pays d’Europe aujourd’hui. Des représentants diplomatiques de la Fédération de Russie et des pays issus de l’ancienne Union soviétique participent à cette commémoration.

      Le Conseil de Coordination du Forum des Russes de France s’associe à cette manifestation.

      http://www.conseil-russes-france.org
      contact : 0753422509″

  17. Je ne sais pas si la création d’une nouvelle association du nom d’ASSO était nécessaire. Je ne vois pas à quoi elle peut servir, compte tenu du fait qu’il y a déjà à gauche le Front de Gauche qui recouvre un espace politique non négligeable. Il est à même, selon moi, de mener une campagne électorale dynamique. Il en a les moyens et dispose des effectifs nécessaires à cet effet. Il est vrai que le parti communiste fournit l’essentiel des troupes, mais ce n’est pas un problème.
    En outre, il existe à l’échelle des quartiers de petites associations (locataires ou autres) qui sont actives et qui s’impliquent dans la vie de la commune.
    Sans doute éprouve-t-on quelques craintes quant aux résultats des prochaines municipales. Elles sont peut-être fondées. Me vient à l’esprit ce que disait le Maire de Villeneuve Saint-Georges à l’issue des dernières municipales. “Moi, disait-il, je n’ai pas besoin de démarrer la campagne électorale quelques mois avant les élections. Je suis en campagne tout mon mandat et en contact étroit avec la population.” Il en recueille évidemment les fruits. Comme le dit monsieur de la Fontaine dans sa fable le lièvre et la tortue : “Rien ne sert de courir, il faut partir à point.”

  18. Ca doit être le “bon” que vous aviez interviewé dans votre campagne des cantonales pour le PRG.Celui qui parlait de son jardin d’une villa vers la rue du Dr Basset…

  19. A Michel Fainzang post 33

    Peut être trouveras tu réponse à ta question en lisant les commentaires de l’une des 2 émissions qu’a consacré Là Bas Si J’y Suis pour le 70è anniversaire à la bataille de Stalingrad.

    http://www.franceinter.fr/emission-la-bas-si-j-y-suis

    Ce sont 2 rédiffusions d’enregistrements fait pour le 60è anniversaire.

    C’est assez poignant d’entendre les témoignages de celles et ceux qui ont participé et survécu.

    Vous pouvez aussi les écouter sur le site Là-Bas.org
    http://www.la-bas.org/

  20. Suite de mon post 34

    Dans l’émission de ce jour, consacré au journal Le Monde Diplomatique de février, dans le répondeur des auditeurs modestes et géniaux (AMG), Léon Landini, président des anciens de l’amicale FTP MOI évoque la cérémonie du 2 février à Paris à la station de métro Stalingrad.

    http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2679

    Il remercie Là Bas Si J’y Suis qui a fait état de la commémoration du 70è anniversaire, mais regrette qu’il n’y ait pas eu d’écho dans les médias y compris le journal L’Humanité.

    Une recherche sur le site de l’Huma avec dans le moteur de recherche stalingrad confirme les propos de Léon Landini.

    Pour qui ne connaît pas Léon Landini, son discours sur le plateau des Glières en 2010
    http://www.youtube.com/watch?v=FCfLWaJt_ek

    Et un entretien avec Politique Actu en 8 volets
    http://www.dailymotion.com/video/xi9n3d_leon-landini-resistant-ftp-moi-volet-1_news#.URA2RK0pKJM

  21. à JYM

    Pour L’Humanité, le mieux est de l’ouvrir pour en parler.

    Le journal de Jean Jaurès traite cet évènement majeur de l’histoire contemporaine sur 2 pages dans son numéro du vendredi 1er février, avec un long article de l’historien Jean Paul SCOT.

    Voici une partie de la conclusion :

    “Staline n’a pas compris les véritables raisons des succès de l’économie de guerre soviétique manifestes de Stalingrad.
    Voznessenski, le président du Gosplan depuis 1938, avait mis en oeuvre la décentralisation des décisions, les relations directes entre entreprises, la mobilisation morales des ouvriers, le développement de la production familiale dans les campagnes.
    Dés 1945, il s’opposa au retour aux plans quinquennaux bureaucratiques d’avant guerre, mais il sera condamné et exécuté en 1948. Staline et les militaires imposeront à nouveau une priorité absolue à l’industrie lourde au nom de la défense du camp socialiste et e la “mémoire de Stalingrad”.

    Autant dire que les peuples d’Europe doivent beaucoup aux peuples de l’URSS et le Capitalisme et les USA tout à Staline et à ses clones d’après…

  22. Il reste que le noyau de l’action historique du stalinisme est le suivant : il a trouvé la Russie qui labourait la terre avec des araires en bois et il la laisse maîtresse de la puissance atomique. Il a élevé la Russie au stade de seconde puissance industrielle mondiale et il ne s’agit pas seulement d’une question de progrès matériel pur et simple ou d’organisation. Un résultat pareil n’aurait pu être obtenu sans une vaste révolution culturelle au cours de laquelle on a envoyé à l’école un pays entier pour lui donner une vaste instruction. On ne comprend rien à la période stalinienne si l’on ne tient pas compte du mélange entre goulag et promotion sociale sur une vaste échelle …

  23. à René Matéo

    Le stalinisme ne peut être résumé à un seul homme.

    Il s’agit d’un mode de pensée et d’action qui se caractérise par la crainte voire la peur de la différence, de l’échange contradictoire, du refus de tirer quelque bilan que cela soit de ses actes, de mentir …et de faire des conneries à la chaîne.

    C’est peu dire que cela a perduré et plombé le combat de toutes celles et tous ceux qui aspiraient à changer le monde.

    La guerre de 39/45 a appauvri l’URSS et enrichi les USA pendant et après.

    La course aux armements a fait du bien au monde capitaliste et a appauvri les peuples qui cherchaient à se libérer des exploitations et des colonisations.

    Rétrospectivement, peut-on encore se féliciter ou/et se réjouir des spectaculaires défilés militaires sur la place Rouge, sans penser à leur coût, et au message guerrier reçu comme tel par la majorité des français et des peuples?

    Qu’aurait eu à perdre le mouvement communiste et progressiste à voir défiler des enfants et des adultes fleurs à la main au lieu de militaires marchant au pas de l’oie?

  24. Taquet,post 36,voici les origines des allégations de votre historien.
    Or Khrouchtchev venait d’éliminer physiquement Béria et d’écarter ses alliés Molotov et Vorochilov lorsqu’il lit ce discours.Pendant les quelques semaines où il succéda à Staline,Béria ouvrit le Goulag et les historiens modifient leur jugement sur son action.Par ce contre feu,Nikita K. essaie de détourner l’attention sur ses propres responsabilités dans la Répression et la famine en Ukraine dans les années 30.
    Je pense qu’on peut dire beaucoup de choses sur Staline mais dire qu’ “il n’a pas compris les véritables raisons des succès de l’économie de guerre soviétique…” me semble abusif!
    Est-ce pour se dédouaner de l’avoir qualifié de “faux” en 56 que l’Huma le reprend sans critique aujourd’hui,ce fameux “rapport secret”?

    http://www.fonjallaz.net/Communisme/XXe/Rapport%20secret.html

  25. Très beau les défilé d’enfants, mais, en l’occurence l’agression contre l’urss était programmée. Le général américain Patton lui-même affirmait que ses blindés ne s’arrêteraient pas à Berlin, mais pousseraient jusqu’à Moscou.
    Mon père, qui était sur le front de Colmar, me disait qu’ils ne renvoyaient pas loin à l’arrière les prisonniers allemands, mais qu’ils les gardaient près de la zone des combats, car le bruit courait au niveau de l’Etat-Major que le moment était opportun pour entrer en Russie …
    On rappellera pour mémoire que la position de Chamberlain et de Daladier lors de la conférence de Munich, visait à canaliser vers l’est les ambitions allemandes. Ils s’appuyaient pour cela sur une déclaration d’Hitler faite quelques mois auparavant : “Quand je parle d’espace vital, mes yeux se tournent vers l’est.”

  26. A Taquet post 36

    J’ai bien écouté Léon Landini et ai été étonné qu’il affirme que l’Huma ne fasse pas état de la commémoration du 70è anniversaire à Paris.

    Comme je le dis dans mon post précédent, j’ai ouvert l’Huma en ligne, et effectivement, il n’y a pas d’article concernant cette cérémonie de commémoration.

    L’article d’un historien sur la bataille n’est pas un article sur la cérémonie de la commémoration, n’est-ce pas ?

    Le mieux, ne serait-il pas de lire avant d’écrire ?

  27. Dans le mouvement communiste depuis 55 ans(plus pour les trotskistes),on explique les erreurs,les crimes,les retards…par le “stalinisme”!
    C’est utile pour éviter de s’interroger sur ses propres erreurs.Si le concept de “dénonciation du stalinisme” avait permis de corriger quoi que ce soit,ça se saurait.Staline n’est pas tombé du ciel,il est le produit de la volonté d’une majorité de cadres du PCUS qui à la mort de Lénine,malgré ses avertissements,pense qu’il est le mieux à même de diriger la NEP,puis la collectivisation,puis la Grande Guerre Patriotique dont Stalingrad est le symbole le plus puissant,puis la Reconstruction de l’URSS tout en rivalisant dans “une Guerre Froide” avec les USA et les puissances occidentales.Qu’avec le recul,on se rend compte que ces différentes étapes auraient pu être mieux menées,doit conduire les communistes à réfléchir sur les raisons de ces erreurs,donc “de remuer le passé”et ne pas se défausser de tout sur Staline et le stalinisme.

  28. à Michel Fainzang

    je ne vouslis pas de vexer en disant du mal de Staline.

    Pour le reste, toujours à côté de la plaque quand il s’agit de commenter mes posts.

    OU ai -je parlé du rapport du rapport K ?

    Concernant l’historien Scot, il s’got d’un historien et c’est tout à l’honneur de L’Humanité de publier un tel article.

    Ce n’est pas le premier geste de cour

  29. à Michel Fainzang

    voici la suite :
    … ce n’est pas le premier geste de courage.

    Il y a une vingtaine d’années ce journal avait rectifié la version”officielle” sur la responsabilité de Duclos (dirigeant du PCF ) quant à la demande de reparution de l’Huma faite aux Allemands pendant les premiers jours de l’occupation allemande.
    Après la guerre, un camarade avait été traîné dans la boue par la direction pour faire oublier cette “faiblesse” politique d’un homme qui sera plus tard candidat à la Présidentielle.

  30. Taquet,je ne t’ai jamais dit que “tu” mais que ce que Scot disait venait du fameux rapport K.Il ne doit pas encore être temps pour l’Huma de le publier.Tu ne peux donc pas comparer!
    Je te remercie de m’avoir fait parvenir la photocopie de l’article de Scot et je trouve que sa conclusion que tu cites ne correspond pas au reste de l’article où jamais il ne semble remettre en cause le rôle de Staline comme Gal en chef “de la victoire de Stalingrad”!Il m’apprend que la victoire de Stalingrad serait due entre autre à la suppression des commissaires politiques alors que Khrouchtchev s’est toujours vanté lorsqu’il dirigeait l’URSS d’en être l’instigateur grâce à son rôle de commissaire politique.
    Le plus étonnant dans cet article “d’historien” est son affirmation en parlant de Staline:”Mais il s’est engagé à dissoudre officiellement l’Int.Com.,c’est moins pour rassurer ses alliés sur les objectifs des Partis communistes européens que pour NE PAS CAUTIONNER LA STRATéGIE de TITO en Yougoslavie.”
    Une telle affirmation demanderait une explication.Je ne sais si elle a interpelé un autre lecteur de l’Huma mais si ce Scot y répond,je te prierais de me faire parvenir la réponse!
    Pour le courage de l’Huma,laisse-moi rire,à part une historienne au double nom et René,plus personne ne conteste cette demande de reparution conduite par Duclos(payée par Tréand comme l’a déjà rappelé JMP et oublié dans la bio de Ginolin)et téléguidé de Moscou par l’IC comme l’atteste la reparution à la même époque de journaux communistes dans d’autres pays occupés:Pays Bas,Norvège et Danemark je crois; ainsi que la sortie de clandestinité de nombreux élus municipaux arrêtés à cette occasion par la police de Vichy comme les élus de Gennevilliers qui seront fusillés à Chateaubriand.Je crois même que ceux qui refuseront cette sortie de la clandestinité seront exclus du PC et je n’ai pas entendu dire que même Hue ait levé ces exclusions,même à titre posthume…

  31. Il n’y eut pas de la part de la direction du parti communiste, et de Jacques Duclos notamment, une demande de reparution de l’Humanité.
    “Au début de l’occupation Vichy promulga la France au Travail, qui se spécialisa dans une démagogie pseudo-sociale et qui s’efforçait, tant par l’emploi de certaines formules que par l’exposé de certains thèmes, d’apparaître comme un journal favorable aux travailleurs, sans jamais perdre de vue la défense des intérêts des occupants …
    Dans ce climat, des camarades animés sans aucun doute de bonnes intentions et qui, par la suite, se battirent courageusement contre les occupants, pensèrent que la presse du parti pourrait paraître légalement puisque bien d’autres journaux étaient publiés. Ils firent donc des démarches en ce sens. La direction du parti désavoua ses démarches, et les auteurs reconnurent leur erreur.
    Mais le parti fut amené, par contre, à exclure deux adhérents qui avaient eu dans cette affaire des préoccupations tendant à nuire au parti dans l’intérêt des occupants hitlériens de des traîtres de Vichy.”
    Jacques Duclos, Mémoires, tome 3, 1940-1945, page 55.
    Il faudrait, je crois, laisser Staline en paix. Il était le plus responsable dans une citadelle assiégée de toutes parts .. Je n’aurai pas aimé être à sa place.

  32. Parfois j’ai l’impression de rêver ou alors de vivre au pays des Bisounours !

    Ici nous assistons au best of de l’historique du Parti Communiste Français ou je devrais plutôt dire à l’autopsie, vu ce qu’il en reste …

    Quand au journal de la ville, je tenais absolument à saluer la dernière édition et son titre exceptionnel “Un quartier de galette” …
    Ou en gros et en guise d’information, nous apprenons que les Audoniens ont fêté la galette des rois et c’est extra ordinaire, il y a eu des reine et des rois !!!
    Avec en prime, une photo avec uniquement des très proches du Maire …

    Oui en 2013, Jacqueline Rouillon va sauver Saint-Ouen à coup de galette des rois !

    Au secours !!!

  33. Je ne vois pas pourquoi, en effet, on dissèque l’histoire du parti communiste français. Il n’est pas actuellement sous les feux de l’actualité et, apparemment, il n’est pas dangereux. Tout le monde en est convaincu. Je ne comprends pas cette manie de revisiter l’histoire. Il serait plus opportun, à mon sens, d’aller voir ailleurs. Ce n’est pas les partis politiques qui manquent.
    Pour ma part, je le dis ici tout net : le peuple français a besoin d’une cure de pétainisme remis au goût du jour. Alors, mon vote lors des prochaines élections ira au Front National, en regrettant qu’il n’y ait pas un candidat national-socialiste.

    • @ René mateo

      Résistant et fils de résistant… vous allez fort dans la provoc.
      Au moins vous n’avez pas ce respect compassé du politiquement correct. Cela fait votre charme et votre éternelle jeunesse.

      EPS

  34. Malik que ça vous plaise ou non le Communisme a marqué l’Histoire de ce pays et de cette ville.Il est donc naturel de s’interroger et de débattre de cette Histoire.
    Il en est de même de la droite qui peu fière de son Histoire essaie de se dissimuler sous les noms les plus divers en espérant tromper son monde.Ce qu’elle fait très bien à ST-Ouen en allant jusqu’à se présenter comme n’étant ni de droite ni de gauche.Mais comme vous dîtes,ce n’est pas “le pays des Bisounours” et les masques de cette droite tomberont un à un…
    Pour la galette vous avez raison et dans mon immeuble,elle n’a pas été annoncée publiquement,s’est tenue le vendredi soir 25 janvier et ne semble avoir réuni que des sympathisants de la FASE.Peut-être que pour cette organisation la galette est appelée à remplacer à la fois le muguet du 1er Mai et la goguette de la reprise des cartes…Je ne sais ce qu’il en est dans les endroits cités dans le JDSO:Soubise,Pasteur…etc…

  35. C’est clair qu’est ce qu’on s’en fou du parti communiste même si j’ai juste du respect pour l’action durant la seconde guerre mais maintenant c’est bon à la trappe. sinon c’est marrant car moi aussi le titre du journal m’a interpellé car je vois bien qu’on a voulu faire un jeu de mot mais on dit pas un quartier de galette mais une part et un quartier de pomme non ? et puis ce qui m’a fait vraiment rire c’est que mon fils emploi l’expression d’accord pas très fine de je vais faire une galette quand il va faire disons un gros besoin et du coup il me disait ça veut dire un quartier de merde quoi. les communicants mairie de saint ouen sont très très bons

  36. @Malik post52

    « Oh le Cul ! Mais alors quel cul de pouvoir partager le petit jésus de la reine avec les copines. C’est vraiment trop bon…. ». C’est du moins la réplique que Jean-Pierre Marielle aurait tout aussi bien pu utiliser dans le film « Les galettes de Pont-Aven » en s’inspirant d’un tel événement.

    http://www.dailymotion.com/video/xq07m1_les-galettes-de-pont-aven-extrait_shortfilms

    D’un autre côté, si cela peut contribuer à redonner le sourire aux petits comme aux grands enfants en partageant des galettes plutôt que des barrettes dans les halls des immeubles.
    Alors tout le monde pourra toujours y trouver sa part (sous réserve quand même ne pas être forcé de passer sous la table pour honorer le service).
    Et ce n’est pas certainement la mosaïque d’acteurs et organisateurs de l’énigmatique soirée du 31 janvier qui apparaissent comme des fèves fourrées dans les nombreuses pages de ce journal édité le même jour qui me démentiront avec cette nouvelle bande annonce offerte pour leur campagne.

  37. Le PCF sauvé de la “ringardise” par le Front de gauche ?

    Selon un sondage de l’Ifop à paraître jeudi dans L’Humanité, le Parti communiste français, dont le 36e congrès s’ouvre jeudi, apparaît moins que ces dernières années comme le symbole d’un passé révolu, notamment du fait de la création du Front de gauche.

    http://lci.tf1.fr/politique/le-pcf-sauve-de-la-ringardise-par-le-front-de-gauche-7812193.html

  38. @Michel Fainzang post 54
    Pour ma part , comme toi, je n’ai été nullement au courant (donc convié) à cette galette, qui les années précédentes avait réuni des locataires sans distinction de telles sortes.
    Si c’est vraiment le cas c’est trop marrant! Après avoir flingué la fête des voisins pour des raisons de compétition personnelle par rapport à la mairie, v’là t’y pas que la galette des rois , n’est plus aussi conviviale et exclut (?) les dissidents!
    Merde! moi qui avait ramené du cidre bio de Bretagne et pensais à cette occasion pouvoir aborder le ‘aventure du potager deuxième saison!!!

  39. Michel et René, vos 49 et 50.
    Pour vous faire une idée de la désorganisation ds laquelle se trouvait le Parti en 39 et 40, je vous conseille la lecture de “les mémoires de Mounette Dutilleul- à taper sur Google-; agent de liaison de la Dion du PCF ds ces moments.
    C’est elle et “Pélayo”, qui se sont chargés fin 09/39 ou début octobre du “départ” de Maurice.T de France ds des conditions pour le moins “rocambolesques”.
    Elle revient aussi sur cette triste “Affaire de reparution de l’Huma”et sur” l’Appel de Juillet 40″
    S”agissant de la reparution de l’Huma, moi, “anti communiste primaire”, je veux bien reconnaitre que ds de telles conditions, l’action de Tréant peut se “comprendre”
    L’information venait soit disant de l’IC, de qui?
    D’ailleurs, comme le rappelle Michel, ds d’autres Pays du nord de l’Europe , les journaux des PC reparaissaient
    C’est aux historiens de faire la lumiére sur cette affaire
    Toujours est-il, que Tréand, fut mis au rencard, sans manquer de rien jusqu’à sa mort
    J’ai aussi appris que Benoit F, avait refusé, arrivé à la frontiére de Belgique, de quitter le territoire,
    il a/urait déclaré, “je n/e peux pas faire ça à la /lasse ouvrière de France!”
    Eugène Fried, en l’apprenant, à Bruges, devant Maurice et Jacques aurait dit “Voilà un Homme!!”
    J’ai bcp appris sur cette période en lisant les Mémoires de Mounette

  40. Suite de mon 62.
    Quand j’ai bossé au service Compta de la VO, en 68/70, recommandé par le Cabinet Comptable chargé de suivre leurs affaires ds lequel bossait mon pote Jacky.C, je savais qu’une certaine Mounette y bossait aussi,je la croisais à la cafet, mais j’ignorais évidemment de qui il s’agissait, si j’avais sû….
    Benoit, qui dirigeait la VO n’avait pas oublié celle qui lui avait trouvé ses “planques” ainsi qu’à Jacques pendant ces moments difficiles.
    Bon bref.
    J’ai aussi croisé, ds cette VO de très jolie Camarades (des femmes de 40 ans) filles ou belles filles de “héros”.
    Si vous saviez…..

  41. Sur la rencontre Thorez /Staline de 1947, vous pouvez aller sur “inem.be.thorez”, je crois qu”il s’agit d’un site Marxiste Belge.
    Alors là, j’ai du mal, s’agissant des propos de Thorez de comprendre de quoi il s’agit.
    Quand Staline déclare, “ns avions l’idée d’aller jusqu’à Paris”, Thorez répond que le peuple de France aurait recu l’Armée Rouge avec “enthousiasme”!!!!, c’est difficilement acceptable, pour le moins.
    Ou Thorez était veule , au point de se coucher devant son Maitre, ou alors il avait(Thorez )l’ambition de devenir le Gauleiter de Staline en cas de victoire des Soviétiques après la Guerre Froide(si toutefois, et la souhaitait -il, cette 3 eme guerre.), comme ce fut le cas ailleurs….En 1945.
    Là, c’est grave.
    Et Thorez de dire, lors du mme entretien,”Je suis Francais, mais je me sens l’âme d’un Citoyen Soviétique.”
    René, faut pas déconner, tout de mme.
    C’est cela, qui flingue la crédibilité du Parti, non?
    Malgre tt cela, je suis de ceux qui pensent qu’il faut un PCF fort, mais, c’est mal barré.
    Il est indispensble de se démarquer politiquement des prises de position et des usages du Passé et de le dire, de le déclarer et de faire amende honorable, ben oui.
    Il faire un “coming out”.
    Sinon, c’est foutu.
    Voilà, c’est mon avis, et celui de pas mal de mecs (des vieux cons, soit, comme moi, qui le pensent).
    Et, ne plus jamais revenir sur Stalingrad dont on sait que les parents, à l’arrière était souvent les victimes du manque de courage des leurs qui se battaient devant, tu vois bien ce que je veux dire.
    A ce propos, voyez le film de J.J.ANAUD, STALINGRAD,( édifiant sur Stalingrad et Kroutchev (commissaire politique).
    Pour les jeunes de l’age de ma petite fille, 6 ans, née en 2007,c’est loin, mais, il y a du taf ….il faut s’y mettre, et vite, et surtout être clair… avec le passé.

  42. J’ai le sentiment que l’on fait ici le procès du parti communiste français. Le problème dans cette affaire, c’est que l’on voit la paille dans l’oeil du voisin, mais que l’on ne voit pas la poutre qu’on a dans le sien. Cette formule, souvent utilisée, me semble inconstestablement marquée au coin du bon sens. Enfin passons …
    Tous les partis politiques on des défauts et ont fait des erreurs. Aucun n’échappe à cette règle, si tant est que cela en soit une.
    Cela dit, on reconnaîtra que le parti communiste français a indubitablement marquée l’histoire du 20ème siècle. Je ne mettrai pas ici en exergue le rôle des dirigeants, parce que les hommes sont des hommes avec, eux aussi, des qualités et des défauts.
    Je parle du mouvement de masse que le parti communiste a su construire pour faire avancer le progrès social et la démocratie dans le pays. Le Front Populaire, c’est lui ; la Résistance et le programme du Conseil National de la Résistance c’est encore lui ; les ordonnances de 46, c’est toujours lui. On sait, par exemple, que la proposition de loi portant création de la Sécurité Sociale fut présentée par le ministre communiste Ambroise Croizat. Sans parler des nationalisations.
    Les partis politiques se distinguent essentiellement les uns des autres par leur position de classe. Certains s’attachent à défendre les intérêts d’une caste de privilégiés. D’autres fondent leur activité sur une idéologie de collaboration de classe, ce qui est leur droit le plus absolu. J’ai le sentiment, sur la base de ma propre expérience, que le parti communiste a toujours pris en compte les intérêts du monde du travail, même s’il n’a pas été exempt d’erreurs. Mais qui ne fait pas d’erreurs ?
    J’ai encore le sentiment, toujours sur la base de ma propre expérience, qu’une influence insuffisante du parti communiste, un déséquilibre de la gauche à son détriment, l’approfondissement de l’écart au bénéfice du parti socialiste enlisent les forces populaires dans les impasses du renoncement au changement, à la défaite et à la pérennité du système en place. L’histoire est édifiance à cet égard ..
    Voilà, je dis ici ce que je pense et je n’ai l’intention de convaincre personne. Chacune, chacun est à même de voir où sont ses intérêts et de se prononcer en conséquence.
    Je crois qu’il convient de débattre ici de problème locaux, c’est le but de ce blog. Il n’est donc pas utile d’évoquer à longueur de scripts la politique nationale et le parti communiste français.

  43. JMP,post 65,j’ai lu le texte que tu évoques!
    http://www.marx.be/fr/content/rencontre-staline-thorez

    Il est surprenant.Quelques jours après la décision de créer le Kominform à la conférence de Szklarska Poreba(que ce document appelle la conférence des 9 PC!)pas un mot entre Staline et Thorez?La France connaît une vague de grèves sans précédent depuis 36 et le 12,il y a eu un mort à Marseille et toujours pas un mot.Les questions de Staline semblerait celles de quelqu’un voulant se mettre au courant au lendemain de la Guerre.Pas un mot sur la répression coloniale à Madagascar,sur la Guerre d’Indochine…Et je n’ai retrouvé trace de cette entrevue ni chez Robrieux,ni chez Fauvet ni dans le Manuel de l’Histoire du PCF.Ce qui n’est pas une preuve,j’en conviens.Ceci dit le ton de cette entrevue ressemble plus à une discussion de deux amis qui se retrouvent qu’à celle de 2 secrétaires généraux de PC!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *