Ration double pour Noël

IMG_4745

Double “je”  prometteur en cette fin d’année pour 2 hommes ou 2 femmes et l’annonce de ce mariage pas triste. Au moins pour ceux qui en sont privés depuis toujours dans notre beau pays. Restera le vote des iimmigrés – encore une fois décalé – à instaurer avant la fin du mandat Présidentiel (comme promis).

Evidemment du sociétal qui ne nourrit pas la gamelle dirons les camarades révolutionnaires, mais ne boudons pas trop notre plaisir, les temps sont durs sauf pour le ministère de la parole.

Un peu de résistance sera néamoins de bon aloi, car 2013 pourrait être bien pire que 2012 pour les salariès et il faudra beaucoup d’efforts à nos gouvernants pour inverser la courbe du chômage dont nous connaissons ici les ravages.

Quant au local – pas toujours si loin du global –  gageons que Plaine Commune, que nous allons rejoindre d’ici quelques jours, ne sera pas pour nous le Père Noël mais ce que nous en ferons. C’est à dire, si nous le voulons, un peu autre chose qu’une simple affaire de technocrates ou de professionnels de la politique.

Préparer l’avenir sans promettre la lune, des propositions concrètes et crédibles dans beaucoup de domaines pour une alternance municipale, 2013 pourrait être utilement mis à profit pour préparer les changements municipaux qui s’imposent à Saint-Ouen.

C’est encore Noël, rêvons un peu !

 

 

* photo prise lors de la manifestation en faveur du mariage pour tous ce 16 décembre à Paris

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

57 réflexions sur « Ration double pour Noël »

  1. J’aimerais bien qu’on m’explique comment nous pourrions faire de Plaine Commune “ce que nous en ferons”!!
    Pl.Com. est l’exemple type de la coquille bureaucratique sur laquelle les citoyens n’ont aucune prise.Seuls se la disputent des bureaucrates cooptés en fonction du rapport de force entre diverses tendances n’ayant souvent aucun rapport avec celles pour lesquelles ils avaient été élus aux municipales(voir Karim Bouamrane pour S.O.).Alors faire croire que Pl.Com. sera ce qu’on en fera,c’est déjà “promettre la lune” et savoir qu’on agit démagogiquement.Je l’ai dit il y a un an et je ne me déjuge pas,nous n’avons rien à attendre de Pl.Com.si ce n’est une entité supplémentaire pour pomper le fric des contibuables.Alors qu’on “dégraisse” les services publics utiles(Ed.Nat.,postiers,cheminots…etc…)on ajoute des administrations supplémentaires sans supprimer les anciennes.Ca me rappelle ce que m’enseignait mon prof d’Histoire de Jaurès,Monsieur Bordebeurre,sur l’Ancien Régime et la création des intendants sous Louis XIII sans supprimer les baillis et les sénéchaux créés sous Louis IX.Ca fonctionnait sous les pouvoirs forts de Richelieu,Louis XIV ou Louis XV mais conduisait à la pagaille(pour ne pas galvauder le beau mot d’anarchie) généralisée sous le pouvoir faible de Louis XVI en l’été 1788 et l’obligeait avec son ministre Necker(audonien,l’été venu)de convoquer les Etats Généraux pour la 1ere fois depuis 1614 sous un autre pouvoir faible de la Régence de Marie de Médicis ou de Concini 😉

    • @ Michel Fainzang

      Les Conseillers communautaires désignés ce 18 décembre à St-Ouen le seront pour une grosse année. Ensuite ils seront élus comme vous le savez en 2014 de manière plus directe car ils seront “fléchés” ou répérés si vous voulez sur les listes aux Municipales. “Ce que nous en ferons” évidemment c’est un peu optimiste. La tendance bureaucratique que vous indiquez est évidemment présente avec un fort risque d’éloignement des élus communautaires du peuple.
      Aux élus des villes (et des champs) et aux citoyens de s’en mêler et de demander des comptes.
      Pour l’heure notre prof commun (Bordebeurre) avait sans doute pas tort mais toute la France est aujourd’hui quasiment en intercommunalité pour le meilleur et pour le pire. Il n’y a pas moyen d’y échappe, il faut donc faire avec et autant que faire se peut peser sur le cours des choses.

  2. J’espere qu’en 2014 nous verrons de nouvelles tetes au conseil muicipale…peu importe que ces nouvelles personnes soient de l’opposition ou de la majorité…mais que ces nouvelles personnes apportent des propositions et qu’enfin lors de ce conseil il y ‘ai des propositions constructives et un veritable debat…arguments contre arguments …

  3. Je ne pense pas que de nouvelles têtes changent quoi que ce soit, il ne faut pas se bercer d’illusions. Il faut des élus porteurs d’un programme qui prenne en compte les aspirations légitimes des gens de cette ville, sinon rien ne bougera. Il tombe sous le sens que le programme pour lequel la majorité des électrices et des électeurs s’est prononcé, il y aura sept ans en 2014, est quelque peu défréchi, pour ne pas dire plus !
    En outre, il y a une faiblesse politique évidente dans l’assemblée communale actuelle, qui se traduit par le fait quelle est bien souvent une chambre d’enregistrement, hormis quelques protestataires qui se contentent, la plupart du temps, d’attaques personnelles. Ce n’est pas avec ça que l’on gère une commune. Doit être aussi posé la question des pouvoirs décisionnels du premier magistrat. Il ne s’agit pas de l’accabler en permanence, il s’agit d’ouvrir plus largement encore la démocratie, et par là même la participation effective des habitants à la gestion de la commune.
    La campagne électorale, dont on voit déjà les prémices, risque d’être agitée …

  4. Pour moi et pour une fois, ma position se rapproche de celle de Michel, je ne crois pas un instant, au bien fondé de l’entrée de Saint-Ouen à Plaine-Commune…

    Je ne souhaite même pas avancer mes arguments, puisque les choses sont aujourd’hui tranchés par une très large votation citoyenne, qui a, comme tout le monde le sait, passionné les foules et qui a été utilisé de manière honteuse par le Maire et sa majorité complète, ce qui est pour moi, le symbole précis, de la démocratie actuelle à Saint-Ouen, sous cette majorité.

    Je ne parle même pas de la manière dont les Conseillers Communautaires locaux ont été désignés, qui la encore, reflète parfaitement, la démocratie locale façon “majorité JR” …

    Un Karim Bouamrane (PS) qui se vente d’avoir mis “out” le premier adjoint Paul Planque, grâce aux négociations avec Michel Bentolila (pas PS) mais qui souhaitait plus que tout, barrer la route à un premier adjoint, qui pourrait prendre de l’importance auprès des camarades du PCF canal historique, qui ne souhaite pas forcément, voir JR tête de liste en 2014 …

    Alors même si PP n’est pas ma tasse de thé, je reconnais un grand professionnel de l’urbanisme, qui aurait sans doute beaucoup plus apporté politiquement, que KB qui n’a pas brillé ces temps ci par ses interventions politiques …

    M’enfin et il est important de le souligner, les grands gagnants sont quand même nos nouveaux Conseillers Communautaires, qui des le mois de janvier, vont percevoir un salaire mensuel de 1064,41 euros et 2756,07 pour nos vices présidents (le Maire et KB si j’ai bien compris).

    Alors tout cela vaut bien une petite hausse d’impôts, pas l’année prochaine bien sur (pas folle la guêpe) mais des les Municipales de 2014 achevées !

  5. René,post 4,on ne peut se contenter “d’élus porteurs d’un programme qui prenne en compte les aspirations légitimes des gens de cette ville”,on a vu ce que ça a donné dans le passé et ailleurs.Il faut réinventer une démocratie qui permette d’exprimer ces “aspirations légitimes” et de les voir exécuter par des représentants révocables s’ils trahissent ces aspirations légitimes.Voilà pourquoi,il est dommageable que les citoyens s’étant intéressés à la démocratie à S.O.n’aient pas poursuivi dans leur recherche.

  6. Michel Fainzang, dire qu’il faut réinventer une démocratie, fort bien ! Mais sous quelle forme ? Révoquer des élus qui s’écartent du programme municipal ? Cela va provoquer une pagaïe monstre, parce qu’il y aura les “pour” et les “contre”. Peut-être faut-il raccourcir la durée du mandat. Peut-être faut-il créer une commission de contrôle ayant seule le pouvoir de renvoyer un élu si elle juge qu’il n’est plus dans “les clous”. Il faut chercher ..
    Mon cher Malik, je ne vois pas du tout ce que Michel Bentolila vient faire dans les affaires municipales. Cela m’étonne. Ce n’est pas son genre.
    Paul Planque a fait la démonstration évidente de sa compétence, de son esprit de responsabilité et de sa disponibilité. Monsieur Paul Planque a les qualités requises pour occuper le poste de premier magistrat de la commune. C’est incontestable et inconstesté, je crois.
    Monsieur Bentolila, un homme charmant au demeurant, fait, comme moi, partie de la vieille garde des grognards de Fernand Lefort et de Paulette Fost. On m’a dit qu’il parcourt la ville sur son destrier glaive au clair, et on m’a dit aussi que partout où passent les sabots de son cheval les immeubles poussent comme des champignons ! Une sorte de Don Quichotte de la Manche en somme, sauf que le rôle de Sancho Pança, son serviteur, est tenu par le pdg de Nexiti, par exemple. Ce nouvel équipage ne déplaîrait peut-être pas à Cervantés, qui était très large d’esprit.
    Il faut savoir faire place nette, mon cher Michel, quand l’état-civil vous rappelle que le temps est venu de ranger les gaules. Mais comme le chante si bien le beau Julio Iglesias “Le temps qui passe. Jamais n’efface. Le souvenir des jours heureux” … Où est passée ma Bohème !
    Je ne vois pas, par ailleurs, la nécessité d’octroyer un salaire aux gens désignés pour siéger à “Plaine Commune”. On est désintéressé quand on a l’insigne honneur de servir la République, une est indivisible. Les privilèges ont disparu dans la nuit du 4 août 1792 … et c’est très bien ainsi !

    • @ René Mateo
      Le plus simple est un contrôle des élus par leur partis, les citoyens et des contre-pouvoirs.
      Quant à l’indemnité on peut difficilement par exemple être Maire-adjoint et en plus élu communautaire en ayant un emploi de salarié à plein temps dans le privé ou le public). Sauf bien sûr à avoir un emploi fictif dans un ville à côté ( si vous voyez ce que nous voulons dire…).

  7. Vous êtes super fort René car dans mon post précédent, je vous défendais et la, en lisant le début de votre intervention, puis le début de votre vision sur Michel Bentolila, je commençais à m’énerver et je commençais à vouloir vous répondre, puis je m’aperçois que vous êtes encore dans l’humour et la provoc, qui vosu permet quand même d’en balancer quelques unes sur Mimi la Bentôlière …

    Sacré René …

    Bonne fin d’année à tous moi je quitte Saint-Ouen pour rejoindre l’océan ahhhh le pied !

  8. Eric, ton 8.
    Bien sur que c’est la solution.
    De là a devenir désintéressé, quand on devient élu, il y a loin de la coupe aux lévres, (si j’ôse le dire)..
    Il faudra bien un jour savoir, qui fait quoi, pour qui ….., non ????
    Un audit des fonctions de chacun est indispensable, en Mairie, et ds tous les services “annexes”, et il en existe…..

  9. René, il ne faut pas créeer de commisions pour annuler quoi que se soit, René, il faut juste supprmer les rémunérations de ces gens qui ne servent à rien.
    Elu, c’est une belle fonction, et elle doit etre non rémunérée, comme mon père et la Maman de Fainzang,c’est du gratuit, sans tunes, jamais, c’est le don de soit qui fait la différence, c’est tout.
    C’est difficile à comprendre, aujourd’hui, ou tout se vend, et ou tout s’achète.
    Il faut aller bosser , ds une boite, mener des actions , devenir un leader ds des grèves, et ensuite seulement devenir un candidat à des suffrages, quels qu’ils soient, ces suffrages.
    Elu, c”est jamais une récompense, c’est juste, la décision du Parti, de faire de ceux qui sont populaires, des représentants “du peuple”, payés par l’état, c’est une décision “économique”
    D’ailleurs, les élus, n’étaient jamais ceux qui montaient ds le Parti, car c’était tjrs le Parti, le top, il fallait mieux évoluer ds le le Parti, que de devenir élu, les uns s’en souviennent,. pas vrai?
    C’est tjrs “le Parti ” qui décide, et il faut en être, des “orgas ” de décision…. oui, il faut en être, il faut ne pas être en “désacord”, sinon, c’est la mort… clinique….
    Moi, je m’en cogne, j’avais un Métier, quel chance, d’ailleurs, pas terrible comme Métier, “comptable”, quel pauvre métier, “répartiteur de plusvalues, un métier pourri, de collaborateur de classe…

  10. Mon cher JMP, moi je n’ai rien pris. Je faisais les permanences à Fajon à Pierrefitte, Villetaneuse et l’Ile Saint-Denis avec ma bagnole et je payais l’essence. Je ne me faisais pas payer non plus les heures supplémentaires.
    Je suis d’accord avec toi, les élus du peuple doivent être rénumérés sur la base du salaire d’un ouvrier P1 et remboursés de leurs frais d’élus. Ni plus, ni moins. C’est un honneur de servir la République, et c’est un plus grand honneur encore que d’y représenter le monde du travail.
    Comptable est un bon métier, qui nécessite quelques années d’études. Quoi qu’il en soit, il n’y a pas de sots métiers, il n’y a que de sottes gens.
    Les militants comme ton père et christine, il y a en encore pas mal … Heureusement d’ailleurs !

  11. Non, René, je n’ai pas fait des…. années d’études….
    J’ai quitté le Lycée à 18 piges, en fin de Première,car j’avais redoublé ma cinquième, je n’étais pas une flèche…., loin s’en faut, moi aussi, comme toi , j’ai appris tout seul,et j’ai surtout eu envie d’apprendre grâce, ou à cause du Parti.
    J’ai commencé chez Martini, av Michelet, aux “écritures”….ou j’ai rencontré ma future épouse, la mère de mes enfants avec laquelle je vis encore depuis 42 ans, tjrs la mme .
    Enfin bref…
    Ensuite, j’ai fait, si j’ôse dire, mes Universités, ds le Groupe Alcatel, après mon Service, (un fleuron de l’Industrie Francaise) ou j’ai tout expérimenté, pendant 10 piges…c’est dire….
    Comptable, puis Controleur de Gestion Filiales et Bureaux Etrangers, 10 ans…., ou j’ai bcp apprit de mes boss directs, qui furent des années après, de gds dirigeants, chez Mac Kinsey,pour l’un, et chez Ernst and Young,pour l’autre.
    Des Maitres, comme à l’école.
    Alors, tu vois, pas d’années d’études, juste l’envie de s’en sortir d’un petit mec de STO qui voulait allez voir comment ça se dansait chez les autres, oui c’est vrai , je voulais aller voir…j’avais les crocs….
    Personne ne peut me le reprocher…., c’est légitime, non?
    Imagine un peu que je sois resté ds le Parti?
    j’aurais peut-être fini ma life comme Maire-adjoint d’un village de 5000 hab ds le 77, quellle belle affaire dont je connais le sujet….et le rôle principal…, à 45 ans , avec 1700euros/mois, merci bcp…..pas pour moi.

  12. Dans le site de Saint-Ouen, Madame le Maire est nommée vice-présidente de plaine commune et les autres élus sont cités comme conseillers communautaires…….???????
    Il me semblait que Karim Bouamrane était aussi vice président de plaine commune ?

  13. Petite explication simple, le Maire est vice-Présidente d’office de par sa fonction, alors que pour Karim Boumrane, il fallait attendre le conseil communautaire d’investiture des élus Audoniens qui avait lieu hier soir et ou, il a bien été nommé vice-Président également.

    Voilà voilà …

  14. post 17
    à pas moins de 2000 Euros brut par mois…
    Pourquoi a t-on parlé de Mr Keita pour le poste, et dans ce cas ( si je ne me gourre pas ou ne suis pas mal informé) pourquoi n’a t-il pas été retenu, malgré une motivation évidente de servir
    ces concitoyens?

  15. Mon cher JMP si tu pouvais laisser le parti tranquille, cela ne serait pas plus mal. Tu parles toujours du passé, mais le passé n’existe plus ! Tout bouge et tout change. La nature change, l’économie change, la politique change. Les gens changent. Il faut savoir tourner la page. Je l’ai tournée depuis longtemps …
    Les partis politiques aujourd’hui n’ont absolument rien de commun avec ceux d’antan. Idem pour le salariat. Les prolétaires c’est fini .. le progrès technique les a supprimés, et c’est très bien ainsi. Les nouveaux prolétaires sont dans les bureaux d’études, les centres de recherche, les administrations, dans les grandes surfaces commerciales etc. On ne peut pas leur tenir le même discours que celui utilisé autrefois quand on s’adressait aux ouvriers. Il faut savoir s’adapter aux conditions nouvelles et ce n’est guère facile … ainsi va la vie !

  16. à Malik

    Il se dit que PP ne pouvait accepter d’être sous la “tutelle hierarchique à Plaine commune” d’un maire-adjoint sans délégation à Saint-Ouen alors qu’il est 1er maire-adjoint dans cette même ville.

    Certains s’étonnent de la place donnée au Parti de Gauche qui ne représente pas grand chose et ne dispose pas de forces militantes à Saint-Ouen.

    C’est à l’image de la bataille en cours et à venir des municipales.

  17. @ Jean Foucart
    post 20

    Voilà les chiffres …
    le président 3489.08€
    le 1e Vice président 2590,55€
    les autres vices présidents 2061,82€
    les conseillers délégués 849,26€
    et les simples conseillers communautaires comme moi 228,08€…

  18. Paul Planque a eu raison de refuser d’entrer à Plaine Commune .. le parti de gauche et la FASE sont à Saint-Ouen à la remorque du parti communiste. Du reste, ce n’est pas Plaine Commune qui va régler les problèmes de la commune .. c’est un conglomérat sans avenir, placé sous la haute responsabilité d’un descendant de Surcouf, le corsaire de Saint-Malo, monsieur Braouzec …

  19. Conseiller municipal et “simple conseiller communautaire”,William Delannoy,post 22*,quelle est la différence(autre que financière)entre un conseiller délégué et un conseiller communautaire?En dénonçant la nouvelle couche bureaucratique qu’à mes yeux,Pl.Com.représentait,je ne pouvait mieux l’illustrer…
    *Sans rapport avec votre post,je me suis toujours demandé pourquoi dans ma jeunesse,on associait ce nombre de 22 avec l’arrivée des “flics”! 😉

  20. Je propose pour ceux qui ont oeuvré à l’entrée de St-Ouen dans Pl.Com. un titre de membre honoraire à 150€ par mois!C’est le moins que Braouezec leur doit… 😉

  21. D’une manière générale, les élus sont assez bien payés. Je sais depuis peu que les élus communistes du bureau municipal de Saint-Ouen reversent la totalité de leur salaire au trésorier du parti, et que d’autres ont accepté de perdre 40% du salaire qu’ils percevaient dans le privé, pour faire bénéficier la ville de leur expérience.
    Je pensais que cela n’existait plus .. je fais donc amende honorable.

  22. @ Michel Fainzang
    post 24

    La même qu’un conseiller municipal délégué et un simple conseiller municipal… le pouvoir en place concidère que la charge de travail de l’élu délégué est plus importante … A voir !

    @ René Matéo
    post 26
    Vos propos sont invérifiables donc nous sommes dans la fable ! A moins que vos amis politiques le prouvent … nous serons tous surpris si vous disiez la vérité!
    Mais 60% d’une indemnité d’élu et un salaire pour un emploi fictif … C’est loin d’être dégueulasse mon cher René ?

  23. William Delannoy,post 28,dans le tableau des indemnités que j’avais publié,le “conseiller municipal délégué” n’était pas mentionné.Est-il indemnisé?
    EPS,post 27,tu penses bien que sur ces questions d’indemnités ma pratique ne peut-être que “faible” par rapport à la tienne.Pour une fois que je voulais faire estimer “ton dévouement” à la cause publique… 😉

  24. Mon cher william, je n’ai pas l’habitude de mentir et les intéressés non plus .. dont acte. Nous ne sommes pas ici dans un pays où des organisations extrémistes ont pour mission de contrôler le bien-fondé des déclarations des gens.
    Un salaire réduit de 60% pour quelqu’un qui a bac plus sept ou huit, c’est déjà pas mal. De toute façon, je conçois que les gens qui ont fait des études soient payés plus que les autres, qu’ils soient de gauche, de droite ou du centre. Nombreux sont celles et ceux qui ont fait des sacrifices pour parvenir où ils sont .. ils méritent d’être payés en conséquence.
    J’ai connu des élus communistes qui étaient des saints et à qui on doit beaucoup, notamment Ambroise Croizat que l’on appelait “le père de la sécurité sociale.”

  25. Facile de reverser une partie de l indemniTe d élu quand ils bénéficient par ailleurs de salaires dans le cadre d ‘ emplois de complaisance ou d’emplois plus ou moins fictifs dans les communes voisines : un salaire pour un seul emploi cela suffit…. Je pense aussi que les élus qui ont un emploi prive et assure leur mandat honnêtement méritent de conserver leur indemnités ce qui n est pas forcément le cas de tous les adjoints communistes ou fase

  26. William Delannoy
    Parce qu’ils sont morts depuis longtemps, je n’ai plus d’amis politiques. Je suis aujourd’hui le seul survivant d’une époque qui, peu à peu, se perd dans la nuit du temps. Personne n’y peut rien. C’est la vie !

  27. Je suis en phase avec vous Valentine !

    @32 René Matéo

    Un ouvrier qui travaille dur, dans des conditions bien plus difficiles que quelqu’un qui a Bac plus 8, mérite tout autant un bon salaire.

    C’est sans doute ce qu’aurait pensé le “ministre des travailleurs” qui avait la foi, un homme prêt à se battre et à défendre (à en mourir) des lois justes et humaines (et de progrès -Discours AN 1950).

  28. @ René 23
    Je ne pense pas que P.Planque ait refusé. Je pense que cela ne rentrait pas dans les plans d’un notable féru d’immobilier et d’art, c’est tout!

    @ William 22
    Depuis le temps, tu ne sais toujours pas écrire mon nom?

  29. @ Michel Fainzang
    post 30
    Oui … les élus municipaux délégués sont indemnisés et bénéficient du remboursement de frais sur présentation “normalement” de factures.

    @ Marie France
    post 35
    Non pas d’inquiétude,j’ai trop de respect pour les anciens combattants …Et notre René est un “Rouge” encore bien “Vert”.
    Mais derrière un faux ouvrier… ce cache toujours un vrai apparatchik Bac +8 …

    @ René Matéo
    post 34
    Longue vie à vous René ! Et je ne vous ai jamais traité de menteur mais de doux rêveur ….
    En plus, loin de moi de vouloir reproduire “des pays où des organismes extrémistes….des déclarations des gens”, type “Union des Républiques Socialistes Soviétiques”… C’ est surement pour celà que je milite contre vos jeunes nouveaux amis , vous savez les Néo-Coco-Capitalistes Audoniens !

  30. Entre les Néo-Coco-Capitalistes que vous dénoncez M. Delannoy et ce que j’ai pu lire dans la presse, aujourd’hui : Manuel Valls, tenant d’une ligne sociale-libérale, amoureux de l’ordre et droito-compatible, je ne retrouve plus mes petits !!!!!

    🙁 🙁 🙁

  31. William Delannoy,post 38,s’il m’arrive parfois de peu apprécier le ton que vous employez avec vos adversaires politiques,je vous remercie d’être à ma connaissance le seul homme politique de St-Ouen qui réponde aux questions qu’on lui pose.Ce souci vous honore et change de vos thuriféraires qui sur ce blog,surs de l’incognito que leur procure EPS et les pseudos les plus divers se permettent de dire tout et son contraire.Je n’ai pas peur que vous repreniez mon idée et j’aimerais que pour 2014,les diverses listes s’engagent à créer un espace de démocratie avec un ou plusieurs blogs municipaux(comme relaté hier dans Le Parisien-93 pour les 8 comités de quartier d’Auber)ouverts à des citoyens responsabilisés…

  32. Mon cher William, je ne comprends rien à ce que vous dites. Je ne rêve plus, je ne mange plus, je ne dors plus, je ne bois plus .. et tout le reste. Mais je reconnais que les rêves d’aujourd’hui peuvent être la réalité de demain.
    J’aimerais que l’on me précise qui sont les néo-coco-capitalistes audoniens. Je n’en connais aucun, et je n’ai pas d’amis proches à saint-ouen. Bien, sur ce je vais me faire une soupe à l’oignon, suivie d’un bon chabrol, d’un morceau de saucisson et d’un bout de Roquefort, comme en Auvergne. Cela fera l’affaire pour ce soir ..

  33. Michel, nous sommes souvent opposés car nos visions politiques sont différentes, toutefois je respecte et admire votre honnêteté intellectuelle, ainsi que votre franc parlé et je suis entièrement d’accord avec votre souhait, de voir instaurer par la prochaine équipe municipale, un espace de libre expression ou les citoyens auront la possibilité d’interpeller directement le Maire et son équipe et moi qui défend la candidature de WD, je suis certain qu’il n’y sera pas opposé, bien au contraire même car comme vous le soulignez, il n’hésite pas à rentrer dans la mêlée pour défendre son point de vue.

    Il y a ceux qui ont besoin de communicants pour communiquer et ceux qui communique, tout simplement !

  34. Malik,post 45,je suis un peu plus ambitieux pour le débat démocratique à St-Ouen qu’un simple “espace où les citoyens auront la possibilité d’interpeller directement le Maire et son équipe”.Si ces échanges verticaux sont nécessaires,ils ne sont pas suffisants.Cet espace devra aussi servir les échanges horizontaux entre citoyens,assocs.Comme sur ce blog sauf que si ça devient institutionnel et décentralisé dans des quartiers,ça concernera beaucoup plus de monde.
    Je trouve qu’Henri Le Lorrain(que je n’ai pas l’heur de connaître) au même titre que William Delannoy utilise ce blog pour clarifier ses positions et réalisations et répondre à ses “interpelleurs”qui sont bien plus nombreux,sur ce blog,que ceux de WD!
    Mais je prends note,Malik,de vos propositions et j’espère que les futurs programmes municipaux ne se limiteront pas aux seules promesses matérialistes et se soucieront également du développement de la vie démocratique,des rapports entre citoyens et habitants qui ne peuvent,si on veut élargir l’audience de la participation,se limiter à la seule discussion des conseils municipaux quelqu’en soient les fréquences!

    • @ Michel Fainzang

      Je suis entièrement d’accord avec cette proposition d’aider à la mise de ce type d’outil. Ils permettraient rapidement d’inscrire les différents comités de quartiers dans des échanges permanents qui ne se limitent pas à des questions-réponses entre habitants et élus ou à un calendrier dicté par les réunions formalisées. Les blogs de quartiers pourraient par ailleurs constitués des éléments de convivialité et d’entraide évidents.

      EPS

  35. Michel et Eric, je suis complètement d’accord sur le fait qu’il ne faut pas s’arrêter à un simple outil d’interpellation et d’échange, même si c’est déjà beaucoup car force est de constater, qu’au jour d’aujourd’hui ce n’est pas le cas !

    Quoi qu’on en dise, le Maire actuel n’est pas proche des habitants, même si sa communication dit massivement l’inverse !!

    Moi mon Maire, je souhaite le croiser naturellement et discuter simplement, des choses positives comme négatives et je n’ai pas besoin de rencontres artificielles et orchestrés, sous les feux des appareils photos et caméras afin simplement, de pouvoir faire les gros titres du canard local “le Maire à la rencontre des habitants”

    Donc oui à cet outil virtuel, qui pourrait permettre d’interpeller le Maire, sur un certain nombre de questions et en totale transparence, ce qui entend une modération honnête (en gros on ne supprime que les propos déplacés ou insultants) mais pas de censure dans les critiques et des réponses directes.

    En plus cet outil permettrait à l’ensembles des Audoniens de participer à la vie locale car tout le monde n’a pas la possibilité de se rendre dans les rencontres publiques et pourtant, ces personnes doivent pouvoir exposer leurs avis et c’est complètement dans l’air du temps.

    Ensuite vous évoquez les comités de quartier, alors pour être honnête, le pouvoir local en place a tellement instrumentalisé ces derniers à des fins partisanes que je pense qu’il y a un gros boulot à faire pour qu’ils redeviennent réellement représentatif de l’ensemble des courants d’idées des Audoniens mais évidement qu’il faut compter sur ces forces vives.

    Enfin pour terminer, moi personnellement, je ne suis pas pour ces grandes rencontres publiques orchestrées, comme je le disais mais je serais plus, pour un rendez vous mensuel avec le Maire.

    Un moment de convivialité, identifié par l’ensemble des Audoniens et pas besoin de lieu dédié et pompeux genre la Maison des projets ou autres …

    Non une rencontre mensuelle à l’hôtel de ville (moi j’aime bien l’idée que les habitants se ré-approprie la maison du peuple), par exemple les premiers jeudi du mois et lors de ces rencontres, il serait abordé l’ensemble des sujets qui touche à la ville, avec pour commencer peut-etre, un échange libre sur les thèmes que souhaitent aborder les participants, puis peut-etre sur des thèmes à l’ordre du jour et touchant à l’actualité locale.

    En tous les cas, je suis persuadé qu’un rendez vous fixe, régulier et identifié de tout le monde, serait beaucoup plus efficaces que la multitude de rencontres organisées actuellement, on l’on est d’ailleurs pas la pour écouter mais pour communiquer, dans le sens large du terme !

    Les rencontres actuellement, c’est juste du marketing politique, sorte de service après vente obligatoire, afin de pouvoir dire, vous voyez, on est la et à votre écoute et la meilleure preuve de cela se trouve dans le discours du Maire lors du conseil communautaire d’investiture, ou elle à mis en avant principalement “la grande concertation qui a conduit à une votation citoyenne exemplaire ou les Audoniens, même étrangers, ont dit OUI LARGEMENT à l’entrée de leur ville à Plaine-Commune”

    Et bien ça vous voyez, je ne le souhaite vraiment plus !

  36. notre ville aurait du restée NEUTRE et ne pas se mettre avec Plaine Commune
    on n a pas besoin de cela c’est des futurs emmendements en vue
    il est vrai qu on en n a pas ASSEZ à SAINT OUEN il faut en rajouté c est une grosse connerie cet alliage cela me rapelle de mauvais souvenir quand tout les Fançais comme un seul Homme a dit NON a MASTRICH on ne reflechis pas assez on fonce puis vient les REGRETS bien trop tards
    BON WEEK END

  37. Voici la solution, peut-être !?

    Afin de construire ensemble un projet pour saint-ouen, des citoyens actifs et solidaires s’associent pour créer un espace où chacun pourrait compter et s’exprimer afin de construire un projet pour la ville.

    Pour prolonger ces débats et concrétiser cette ambition

    rendez-vous est donné le jeudi 31 janvier à 19 h, salle Barbara

  38. Malik,”charité bien ordonnée…”.Je ne vois pas pourquoi vous n’utiliseriez pas le blog de votre leader pour nous montrer ce que serait le blog d’un élu ayant des rapports sains avec les électeurs.Je comprends que lorsqu’on a ce genre de rapports verticaux avec les citoyens,on ne se sente pas à l’aise lorsque ces propositions risquent de se voir contredites dans des comités de quartier ou ailleurs.On vient de le voir sur l’échange WD-HLL sur le futur du stade du Red.Je ne comprends pas non plus pourquoi vous ne voulez pas responsabiliser les intervenants en leur demandant de parler en leur nom… 😉

    http://www.audonien.com/

  39. Michel, vous êtes indécrottable si vous me permettez !

    On échange sur un sujet intéressant et d’un coup, vlan ! On se fait claquer le baigneur !!

    Alors pour commencer, je n’ai pas de “leader” mais simplement un homme que j’apprécie et dont la vison pour l’avenir de Saint-Ouen, me séduit et me pousse à croire en lui …

    Ensuite le coup de la charité bien ordonnée ok mais vous oubliez quelque chose, c’est pas si simple que cela de faire un site internet et si je savais le faire ou William savait le faire, nous aurions sans doute un site internet de meilleure qualité mais d’abord, celui ci vient d’être refait et il va être amélioré au fur et à mesure mais sachant qu’il est élaboré sur la base du volontariat d’un militant, désolé mais c’est difficile de demander plus !

    Nous n’avons pas le budget de plusieurs dizaines de milliers d’euros, que la ville vient de consacrer à la création du blog de JR et qui fait le régal d’une agence de communication et pour la joie de moins de 10 visiteurs par jour !

    Après sur l’anonymat, j’ai bien compris le pic me concernant mais rassurez vous, vous n’aurez jamais la confirmation officielle de mon identité mais mon style est reconnaissable et comme je devrais bientôt sortir de l’ombre et que vous êtes un homme fin, vous supposerez sans doute qu’il était Malik.

    Mais le plus important reste le débat il me semble et je crois que nous avons tous les deux un débat sain et serein, même si, sur votre intervention, je crois percevoir une pointe de mauvaise foi, peut être parce que des membres de la future équipe de WD peuvent être plus démocratique que la plupart des leader de gauche locaux ?!!

  40. Jacqueline Rouillon,
    Maire de Saint-Ouen, Conseillère générale de Seine-Saint-Denis……

    Julien-Mustapha Krimat,
    Conseiller municipal délégué à la vie associative.

    La Municipalité,
    ont le plaisir de vous inviter au 4éme soir associatif.
    Soirée festive de fin d’année des associations audoniennes.

    Mercredi 18 Décembre 2013
    A partir de 19h, à Comme Image, 8 rue Godillot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *