Nocturne aux Puces

« Engagement 98 » de la Municipalité : « nous nous engageons à organiser chaque année, dans chaque quartier une rencontre avec les habitants, les associations, les élus, les services municipaux permettant un dialogue libre afin d’aborder tous les sujets ». Chose promise, chose due ce 13 novembre avec Jacqueline Rouillon Maire Conseillère Générale et Françoise Arnaud, élue du quartier[1] nous invitant à la visite du quartier  « Cœur des Puces » (!).[2]

Une fois encore on pouvait s’étonner du positionnement de ce type de ballade annuelle en cette période de froidure et à la nuit tombée. Un bonne soixantaine de personnes se pressait néanmoins au point de RDV Porte Montmartre avec la présence d’une quinzaine de fonctionnaires et une petite dizaine d’élus ou anciens élus[3] et de beaucoup d’ « amis ». Le petit cortège parti à 18 h30 s’est effiloché jusqu’aux Boutes en train vers 20h30.

Du manque de toilettes publiques dans les Puces au débordement spatial du déballage des Puciers les week-end , curieusement le Maire a semblé découvrir ces problèmes pourtant récurrents depuis une quinzaine d’années et qui semblent toujours inextriquables. La rue de la « pisse » semble donc toujours digne de son surnom et l’ennemi toujours le biffin. La gestion des franges avec Paris semble toujours un vrai casse-tête pour notre métropolitaine convaincue.

Toujours dans la logique sécuritaire à courte vue on s’interrogera gravement sur le fonctionnement de la fermeture de la rue neuve Pierre Curie (entre Lécuyer et Vallès). Voie inutilement privatisée depuis plus de 20 ans et  transformée en parking pour les locataires de l’office HLM[4] au détriment du bon fonctionnement de l’ensemble du quartier. Une vision globale qui semble toujours faire défaut au Maire actuel qui peine malgré tout sur les problèmes de proximité.

Malgré le travail irremplaçable des associatifs (évidemment encensés), on bute là comme ailleurs sur les problèmes d’insécurité et de trafic [5]. Descendue de ses estrades qu’elle affectionne Jacqueline Rouillon est beaucoup plus approximative  en la matière.

Si elle use et abuse du « Je suis comme vous”, ” je suis d’accord”… Elle « réclame au gouvernement le rétablissement de la police de proximité », affirme « les CRS c’est bien mais ça ne suffit pas et ils ne sont pas dans leur mission», parle à juste titre d’ « éducatif » ou de « peines de substitution » mais s’embrouille assez vite avec et se risque dans l’improvisation du moment « il faut que les CRS rentrent dans les halls »[6] (ndlr : occupés par les dealers). Quant aux marchands d’armes, cagoules, attirail para militaire ayant toujours pignon sur rue aux Puces il faudra remettre le couvert.

Autre serpent de Maire(s)[7], l’indélicat et très nuisant ferrailleur Mazeau, bête noire des riverains, contre lequel on se battait avec des pistolets à eau depuis des décennies a vraiment exagéré en voulant étendre son activité avec un permis de construire. « PC » ayant reçu un avis défavorable du Maire mais  considéré comme « recevable » par le Préfet. Du coup Paulette et Jacqueline sonnent en cœur le tocsin en appelant tardivement à la mobilisation des masses. Il n’est jamais trop tard pour bien faire[8].

Bonnes nouvelles :  la ville ne lâche pas l’affaire pour l’expropriation du marchand de sommeil du 17/19 Vallès, comme l’a clamé haut et fort François Giunta Adjoint au Logement, tandis que son collègue Paul Planque expliquait qu’ « on réfléchit sur les autres parcelles » mais « des gens ne sont pas d’accord[9] » donc on se concentre sur l’immeuble en question et « la DUP ne portera que sur celui-ci » pour être efficace dans l’urgence.

Enfin pour la propreté, c’est pas gagné mais presque et on va affiner le dispositif côté dépotoir permanent aux Boutes en train histoire de ne pas faire mentir les évolutions positives sur la ville avec « une baisse en 10 ans de 160 à 50 dépôts sauvages ».

Pour les incrédules nous recommandons donc les visites de nuit.

Pour les motivés une recommandation : mettre en place des Comités de quartiers autonomes et inviter les élus de leur quartier (de la majorité et de l’opposition).

Prochaine ballade annuelle avec notre aimée première magistrate et sa cour le 22 novembre côté Garibaldi…

EPS



[1] Morgane Garnier Maire-Adjointe (PS) y résidant elle aussi ne figurait pas sur le carton d’invitation. Pour mémoire aucun élu n’a été désigné à ce jour par le Conseil comme élu de quartier référent dans cette ville.

[2]  une nouvelle appellation  sortie du chapeau parmi de nombreuses autres fleurissant pour les différents quartiers de la ville aux dénominations et  géométries variables selon les besoins de la communication.

[3] Paul Planque, François Giunta, Morgane Garnier, Dominique Garcia Durocher, Mustapha Krimat

Françoise Engler-Arnaud et pour les ex toujours actifs Paulette Fost, Catherine Despres et Eric Pereira-Silva.

[4]malgré le parking souterrain de la cité René Rioux pas vraiment rempli aux dernières nouvelles.

[5] Aux Boutes en Train certains nous expliquerons toutefois en substance que c’est quand mieux  mieux que si c’était pire notamment par une certaine mobilisation et vigilance citoyenne.

[6] une idée démagogique, illusoire et dangereuse, du même type que sa revendication (enterrée depuis) d’une annexe au Commissariat place du 8 mai 1945.

[7] de Paulette Fost à Jacqueline Rouillon

[8] les citoyens sont invités à clamer leur refus sur le registre d’enquête publique en Mairie à partir du 16 novembre et pendant 3 semaines.. Nous y reviendrons.

[9] Comprendre l’ensemble des Présidents des marchés aux Puces et leur association majoritaire (MAP). On pourrait donc, peut être, sinon conserver le « jardin éphémère » du moins préserver un passage durable et confortable permettant aux visiteurs, commerçants et habitants, écoliers… de circuler entre la rue Jules Vallès et la rue des Rosiers c’est à dire désenclaver le quartier à peu de frais avec un accès aux Puces par la Porte Montmartre.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

40 réflexions sur « Nocturne aux Puces »

  1. A ma connaissance,le seul élu ayant un rapport avec les Puces(coeur+périphérie)est William Delannoy.Il a d’ailleurs,depuis deux législatures,élargi ses préoccupations à l’ensemble de la ville…

  2. Pour ma part, j’ai trouvé cette rencontre très positive. Non pas dans l’échange avec la maire (je n’étais pas venu pour ça), mais pour la possibilité de questionner directement les élus comme ceux en charge de la voirie, de la propreté, de la police municipale, de l’urbanisme etc. Ce sont des personnes intéressantes et les échanges auxquels j’ai pu participer étaient de qualité. Pas de langue de bois, des réponses concrètes, bien plus efficaces que mes courriers précédemment adressés pour lesquels la seule réponse reçue était… l’accusé de réception…

    Rencontrer les autres riverains était instructif. On se rend compte que sur bien des sujets les avis convergent, on se sent d’un coup moins seul face à ses problèmes. Le cortège me semblait assez représentatif des Audoniens que je croise dans les rues, et la participation encourageante.

    Voici au moins un engagement tenu par l’équipe municipale élue, de telles visites n’existaient dans aucune des communes où j’ai pu habiter précédemment. Ne crachons pas dans la soupe.

    Sur la forme, je ne vois pas en quoi un rdv à 18h00 est problématique : avant on travaille, après c’est la vie de famille, l’été beaucoup sont en vacances etc. Pas besoin de lumière pour voir les problèmes… En revanche une présentation de l’équipe présente n’aurait pas été un luxe, histoire d’identifier plus facilement ses interlocuteurs. Pourquoi pas un petit badge ? Et un petit micro pour que tout le monde profite de la discussion ?

    Les témoignages “spontanés” façon publi-reportage ne me choquent pas, personne n’est dupe d’ailleurs. Depuis la caravane du tour de France on sait à quoi s’en tenir.

    Maintenant que les riverains se sont exprimés et que les élus sont officiellement au courant des problèmes évoqués, il va falloir marquer à la culotte pour le suivi de la réalisation.

  3. Concernant Mazeau, il est évident qu’il faut trouver une situation honorable pour les 2 parties sans que les Audoniens et donc les finances communales fassent les frais de l’indigence de la gestion de JR.

    Une sortie des camions et donc une entrée doit être recherchée soit Jean Henri Fabre, soit rue Pierre Curie.

    Concernant les néo biffins, il existe un deuxième passage et donc un espace sur Paris et sous le périphérique au bout de la rue Vallès.

    Concernant le vivre ensemble, la terrasse du petit café – restaurant angle Lécuyer /Fabre est envahie les jours de marché aux Puces, sans que la PM bouge le petit doigt et malgré les visites de PM (l’élu au commerce).

    D’un côté, un commerçant paye une terrasse sans avoir les rentrées du fruit de son travail, de l’autre, certains peuvent accaparer des terrains publics libres rue des Rosiers et les détourner sans vergogne de leur destination pourtant annoncée en conseil et dite aux Audoniens.

    Concernant le passage/jardin des rues Lécuyer/Vallès, la ville semble devenir un peu plus raisonnable.

    Disons le franchement, le quartier n’étant pas les Docks, si JR persistait dans la bétonnisation de cet espace de respiration et d’animation, elle s’ouvrirait un nouvel Dien dien fou au 1er tour des municipales.

    Mais gardons l’oeil ouvert, le promoteur est souvent sournois.

  4. pour Mazeau qu’on m’explique!
    Voilà plus de vingt ans que Mazeau génère des pollutions de tous types dans le quartier. Normal, c’est une entreprise qui était présente avant la construction des immeubles récents du 30 Paul Bert.
    Moins normal, que nous fûmes obligés ( il y a déjà…. une vingtaine d’années) avec quelques voisins de l’immeuble du 2 Villa Réant , a faire appel à l’hygiène de Bobigny pour mettre fin au brûlage des câbles électriques, comme s’était la pratique des exploitants , qui m’avait dit en gros d’aller me faire foutre et que d’ailleurs ils étaient intouchables; jusqu’à ce qu’ils reçoivent (deux semaines après la procédure) l’injonction de cesser immédiatement .
    En vce temps la mairie n’était pas encore “Fasée” et donc peu sensible aux problèmes d’écologie et d’environnement!
    Saluons donc sa progression, intellectuelle sur le sujet.
    Enfin, une fois saluée, permettons nous quelques bémols…
    Avant les cantonales, Mme notre Maire est venu nous( les résidents du 30 P Bert et 2 Réant) voir, afin de découvrir ensemble les problèmes du quartier. Il fait croire que les courriers pléthoriques sur le sujet n’avaient pas tous trouvé le chemin de son bureau; Bruit , stationnements sauvages, entrave à la circulation, bagarres verbales mais pas que, pollution de poussières métalliques, manoeuvres dangereuses non guidés des semi remorques, notamment à des heures où les kids vont à l’école, défonçages de trottoirs, bouchages de la sortie du parking…. autayt de sujets qui ne trouvèrent pas de vrais solutions , si tenté soit-on de constater qu’elles ne furent jamais vraiment cherchées pendant toutes ces années.
    Hors donc Mme le Maire en personne ce jour là nous annonça que la fermeture de K Mazeau allait bientôt être d’actualité; courage ,confiance
    ça ne saurait tarder, tant sa volonté était grande!
    Je vous le donne en mille, quelques mois après , la signature pour le doublement de la surface des établissement KM était effectuée, je suppose par la Mairie…
    Aujourd’hui, un panneau annonce la création d’un mur anti bruit, et d’un hangard spécifiquement adapté au stockage et traitement des métaux (?!)
    Il semble que , malgré les travaux qui ont commencé depuis un mois environ, nul droit de construction n’a été accordé… faut voir
    Mais que fait (encore) la police!!!
    Perso, je me bouge pas mon cul, tellement j’ai eu toutes ces années le sentiment d’être pris pour une bille, d’être trimballé et abusé!

  5. Quelle efficacité ce post 3 de Taquet!Ce matin,Mazeau avait ouvert sa porte rue Lécuyer et le trafic rentré par la rue Jules Vallès s’écoulait fluide par la rue Lécuyer.Depuis que Paco et les différents riverains en faisaient la demande,on ne peut que se féliciter de l’efficience des interventions de Taquet.Le tout est donc de le convaincre que “St-Ouen le vaut bien!”

  6. Taquet ferraille dur ! Il le vaut bien !

    A propos de ferraille, l’émission de Mermet d’hier jeudi 15. Le reportage commence à St Ouen
    http://www.franceinter.fr/emission-la-bas-si-j-y-suis-ferrailles-a-vendre

    Et pour être plus complet et global sur la spéculation sur les métaux évoquée par Mermet et l’extractivisme minier, l’écoute d’Alain Deneault, “philosophe, sociologue, auteur de « Noir Canada, corruption et criminalité en Afrique » (Ecosociété, 2008) et de « L’économie de la haine » (Ecosociété, 2011)”

    http://terreaterre.ww7.be/noir-canada.html

    Le Canada héberge 75% des compagnies minières. Le Canada est un paradis judiciaire pour les compagnies minières et les états sont les courtiers de ces compagnies dixit Deneault.

    Les dires et l’analyse de ce sociologue sont de très haute valeur. A (ré)écouter sans modération !!!

    Vidéo Deneault
    “Paradis fiscaux et souveraineté criminelle avec Alain Deneault ”
    http://www.youtube.com/watch?v=Tqq0KZTx4SA&feature=related

  7. JYM,post 7,cette loi sur les chèques,on en voit les effets.Il n’y a plus(depuis quelques mois) ce défilé de piétons(notamment le jeudi)chargés qui descendaient les rues du Lt-Cel Dax et Jules Vallès pour se rendre chez Mazeau!

  8. Rassemblement de solidarité avec les mal-logés devant la mairie de Saint-Ouen (93)

    Mercredi 21 novembre 2012 – 17 h

    Comme le 26 septembre devant la mairie de Saint-Ouen, comme le 12 novembre devant la préfecture de Bobigny, le DAL Saint-Ouen appelle à nouveau à se mobiliser en solidarité avec les mal-logés. Après des demandes répétées, le préfet de Bobigny avait promis de recevoir une délégation du DAL et des collectifs de Seine-Saint-Denis le 12 novembre. Cette fois-ci, le préfet Lambert a averti la veille qu’il était convoqué par le ministre de l’Intérieur Valls à la même heure à propos de la circulaire concernant les sans-papiers. Le 26 septembre, à la mairie de Saint-Ouen, nous avons bien été reçus par l’adjoint au logement et par un adjoint écologiste mais le premier adjoint chargé de l’urbanisme a signalé être pris par ailleurs alors que les élus socialistes n’ont pas donné signe. Ces absents aux rendez-vous ont pourtant de grandes responsabilités quant à la situation des mal-logés.

    Le préfet est en charge d’appliquer la loi sur le Dalo (Droit au logement opposable) permettant aux familles ayant obtenu ce droit d’être relogées en priorité. Or l’Etat n’applique pas la loi et est même condamné par les tribunaux administratifs pour cette raison. Nous avons manifesté à de nombreuses reprises pour exiger l’application de cette loi et demandons l’intervention de la ville de Saint-Ouen pour soutenir ces demandes.

    La mairie de Saint-Ouen est aussi pleinement concernée pour mettre fin aux méfaits des marchands de sommeil. Comme nous le revendiquions, elle a finalement décidé de préempter les immeubles du marchand de sommeil des 17-19 rue Jules Vallès où une mère et son enfant sont morts dans un incendie en janvier 2010. Trois ans plus tard, la procédure d’expropriation est en passe d’aboutir mais le relogement des habitants comme des hébergés à l’hôtel n’avance pas. La mairie de Saint-Ouen doit avec l’Etat instaurer une maîtrise d’œuvre urbaine et sociale (Mous) qui offre un véritable travail d’accompagnement pour le relogement des habitants.

    Des négociations sont en cours entre mairie et Etat mais les mal-logés n’y sont pas invités ! Les socialistes audoniens qui demandaient le relogement de l’ensemble des habitants des 17-19 rue Jules Vallès par l’État (quand le Président n’était pas socialiste) ne répondent plus aux demandes des mal-logés. Les journalistes de la ville de Saint-Ouen annoncent que seuls les habitants présents lors du drame seront relogés alors que d’autres locataires sont arrivés plus tard. Derrière cette annonce se cache le risque d’expulsion d’une partie des habitants, soit le contraire des engagements municipaux !

    Mobilisons-nous !
    ARRET IMMEDIAT DES EXPULSIONS !
    APPLICATION DE LA LOI DALO !
    APPLICATION DE LA LOI DE REQUISITION DE 1945 !
    DES HLM AU RAINCY !
    NEGOCIATIONS AVEC LES COLLECTIFS EN LUTTE :
    RELOGEMENT ET REGULARISATION !

    Droit Au Logement Saint-Ouen. Permanences : 4e samedi de chaque mois de 10 h à 13 h. Salle Marie-Charlotte Mananga, place Payret, M° Garibaldi, tél: 06 65 97 10 24 – dalsaintouen@altern.org

  9. Je me souviens qu’avait été envisagé à une époque le transfert des puces hors des limites de la banlieue nord. On affirmait, à juste titre, que les puces se trouvaient en agglomération urbaine, du fait de l’essor des villes de banlieue et, notamment de Saint-Ouen, commune où est implanté ce marché particulier. On estimait que son maintient dans la ville présentait un danger certain, les risques d’incendie ne pouvant être écartés en raison de la vétusté de certains stands.
    Il serait opportun, selon moi, de transférer le marché aux puces dans le grand parc du château de Chantilly, où il pourrait se développer sans problèmes jusqu’à Arras, voire jusqu’à Lille ..

  10. René,post 10,c’est ce qui s’est passé sous le 2nd Empire lors des travaux d’urbanisation d’Haussmann.Il a liquidé “la cour des miracles”qui s’est délocalisée extra-fortifs.Vu l’explosion de l’urbanisation depuis la 2de Guerre mondiale,les mêmes problèmes(Puces-Marché aux voleurs,truands,prostitution sur le Bd des maréchaux et Quartier Debain[ex Staline,n’en déplaise à EPS]…etc…)se reposent mais il n’existe plus de volonté et de pouvoir politiques capables de mener une politique d’urbanisation conséquente!Voir les vélléités et rodomontades de Sarko sur l’expulsion de la prostitution des “Maréchaux” et de son “Grand Paris”!Chaque parti politique,collectivité locale essaie de se tailler un fief du type Plaine Commune et n’a rien à faire d’un plan d’ensemble de l’aménagement de l’Ile-de-France.Alors vous pensez les Puces “plus grand marché d’antiquités d’Europe”,ça fait bien sur le CV de Plaine Commune…

  11. Je ne crois pas que le marché aux puces contribue au bon renom de Saint-Ouen … Il est vrai que l’on construit un peu à la diable, sans tenir compte de l’avis des populations. Il s’agit de faire de l’argent et tout est bon pour y parvenir .. d’où la nécessité de la dictature du prolétariat. Le pouvoir de l’argent doit être mis hors d’état de nuire … tout le pouvoir aux soviets !

  12. @14
    Comme le journal municipal, il y a des erreurs dans le réveil.
    Pour ceux qui étaient devant leur TV, cela leur a permis de voir le reportage d’Aubervilliers, ville que nous rejoignons prochainement… 🙁

  13. Le réveil est en panne .. et on aimerait bien savoir qui se cache sous ce nom qui rappelle un journal qui connut son heure de gloire … Le Réveil de Saint-Ouen, organisateur du carnaval et rayonnant sur l’Ile Saint-Denis et sur Epinay Sur Seine, fut le plus grand hebdomadaire du département. Il était lu même à Moscou. Rédacteur au journal, je fus reçu en grande pompe au Kremlin par Brejnev et Souslov en 1976, Je fus décoré de l’ordre de Lénine … et le titre de chevalier de l’ordre de la vodka me fut descerné …

    • @ René Mateo
      J’ai moi même commencé ma brillante carrière de journaliste pigiste au Réveil.
      J’ai eu la médaille en chocolat du mérite audonien.

      EPS

  14. René, ton 18.
    Si je ne m”abuse,n’était-ce pas lors d’un voyage avec mon père?
    Si je me souviens bien, mon père est allé une fois en URSS,(je crois qu’il était quelque chose au Comité de Jumelage), était-ce avec toi, et peut-être en 76?
    Merci de ta réponse.

  15. jmp post 21
    Non .. ton père a été en URSS avec lucien pour conclure le jumelage avec Podolsk. En ce qui me concerne, je suis allé en URSS en tant que délégué au congrès de la Fédération Mondiale des Villes Jumelées, qui s’est tenu à Moscou en 1970 .. tant que j’y étais, j’ai poussé jusqu’à Léningrad et les rives de la Baltique.

  16. @ le Réveil

    Rassurez vous j’ai moi même annoncé par erreur la diffusion de ce reportage sur Saint-Ouen, dans l’émission 7 à 8 de TF1 du 11 novembre.

    Constatant que le sujet avait été déprogrammé je me suis renseigné pour obtenir une explication et la, surprise, on m’a annoncé que le sujet avait été supprimé au dernier moment, suite à des pressions inhabituelles pour ce magazine.
    On m’a alors indiqué que la rédaction attendait une décision de la direction de la chaine, phénomène assez exceptionnel et que si le sujet n’était pas programmé la semaine d’après, soit le 18 novembre, cela voudrait dire simplement qu’il était définitivement trappé !

    A ma demande d’explications, on m’a répondu de manière énigmatique: “selon vous, à qui appartient TF1, cherchez donc de ce coté et vous trouverez sans doute un début de réponse”

    Pour infos, le reportage était à charge contre la Municipalité après leurs investigations (contrairement au Monde) et il semble que le groupe BOUYGUES n’a pas trouvé opportun de contrarier un Maire grand bâtisseur …

    Les Docks auront donc eu raison du doc, comme quoi …

  17. Est-ce un moyen de me faire regarder une fois encore cette longue émission,Malik?
    Que semblez-vous dire?Que la liberté d’informer pourrait être restrictive dans notre beau pays?Oublierez-vous donc que des français risquent leur vie aux quatre coins du monde(Côte d’Ivoire,Afghanistan,Libye,Syrie…etc…)pour défendre cette liberté d’expression?Vous êtes infamant à vouloir nous faire croire qu’un grand journaliste comme Harry Roselmack,qu’une grande chaîne comme TF1 pourraient céder aux pressions d’une multinationale comme Bouygues* qui elle même risquerait de ternir sa réputation pour un petit marché comme les Docks d’un bled comme St-Ouen?
    *D’ailleurs je crois me souvenir que Martin Bouygues,lui-même,était un ami de notre très libéral ancien Président Sarkozy.Alors se mouiller pour une maire FASE…vous n’y pensez pas,Malik!

  18. Je suis sceptique ! La ficelle me semble un peu grosse. Je vois mal monsieur Bouygues intervenir auprès de la rédaction de tf 1 pour lui demander de ne pas diffuser le reportage en question. Monsieur Bouygues n’attend pas après le docks pour faire fortune. C’est déjà fait !
    Et pui j’ai le sentiment que la déontologie du journaliste existe encore, même si elle est parfois sérieusement écornée.
    Roselmack est un journaliste de premier plan, et je le vois mal se prêter à des combinaisons visant à jeter le discrédit sur un élu quel qu’il soit.
    En l’état actuel des choses, seul le parti communiste n’a pas l’heur de plaire aux grands moyens d’information. Les autres formations politique n’ont pas à se plaindre …

  19. C’est vrai,ça parait un peu gros. Mais il semble que le reportage selon des sources bien informées à bel et bien été tourné et mis en boîte.
    N’ayant pas été diffusé. Il était soit soit très mauvais, soit inopportun.

  20. @Malik post23, Pierre post26
    Le Parisien paru aujourd’hui indique également dans son édition du 93 un autre report, à savoir celui du bilan consacré à la mise en place de la première ZSP faite sur Saint-Ouen.

    En effet, selon Manuel Valls qui vient aussi d’annoncer la création de nouvelles ZSP dans le 93 (Sevran, Aubervilliers, Pantin..), il serait encore trop tôt pour dresser un premier bilan des premières ZSP installées sur Saint-Ouen pour justifier ainsi le report de celui-ci à courant janvier 2013.

    Difficile ne pas faire un lien direct entre ces deux décisions d’annulation est la récente polémique ouverte à l’assemblée nationale entre Manuel Valls et ses opposants sur le contact des derniers chiffres nationaux portant la délinquance. Manuel Valls dont les propos utilisés pour sa défense ont déjà suscité une vive réaction suivie d’un recadrage public très remarqué à son encontre par François Hollande n’a déjà sans doute déjà eu sa dose pour ne pas risquer l’overdose.

    Là encore, nous pourrions être en droit de nous demander si la volonté d’apaisement déclarait par notre président François Hollande face aux Français sur cette situation très tendue et délicate ne l’ait pas emporté sur le droit à l’information.

    Cependant, cela reste cependant trop gros et troublant pour ne pas se priver de poster directement un commentaire sur le site public de l’émission « 7 à 8 » de TF1 pour leur demander la réelle raison de cette annulation du diffusion ou simplement la date prévue de son report.
    Dans ce cas, soit la question dérange et le commentaire portant la question ne sera pas publié, ce qui confirmera une censure. Soit, elle parait au regard de tous et dérange suffisamment pour contraindre les personnes de cette chaine d’y répondre pour tout le monde le sera, soit elle reste sans réponse mais conserve la suspicion qu’un manque de déontologie toujours très gênant pour une émission journalistique qui revendique sa transparence d’informations tous les dimanches.
    Allez à vous de jouer, faites le test en écrivant nombreux votre commentaire via le lien suivant :
    http://videos.tf1.fr/sept-a-huit/sept-a-huit-du-11-novembre-2012-7652499.html

    En tout cas, à bien regarder Tf1, il semblerait déjà une évidence qu’il parait plus facile et rapide de filmer la mise hors circuit un groupe mafieux entretenu par la France à la tête d’un pays africain, que de vouloir s’attaquer à ceux implantés dans les quartiers d’une petite ville française comme Saint-Ouen.

    Sinon sans attendre ce reportage, sachez qu’il existe aussi pour les sans télés, un nouvel article consacré à Saint-Ouen paru dans « Metro » au 18/11/2012 et qui lui, paradoxalement, ne peut être accusé cette fois d’aucun retard pour transporter ses lecteurs dans les coulisses de l’univers audonien et où le titre seul suffit déjà à illustrer le constat actuellement observé dans notre ville, à savoir :
    «
    A Saint-Ouen, “la délinquance on fait avec”
    REPORTAGE – Pointée du doigt comme l’une des communes les plus visées par les actes de délinquance, Saint-Ouen tente de se défaire de sa mauvaise image, malgré des habitants de plus en plus résignés.
    http://www.metrofrance.com/info/a-saint-ouen-la-delinquance-on-fait-avec/mlkr!sJgViLBWe49Q/
    «

  21. J’aime assez bien votre humour à froid Michel…

    Concernant l’injonction du groupe Bouygues auprès de TF1, il n’y a pas de pression, puisque TF1, c’est Bouygues !

    Ensuite vous avez tous un peu raison, oui Martin Bouygues est très proche de Nicolas Sarkozy (Martin a été le témoin de mariage de NS et il est le parrain de Louis son dernier fils) et effectivement, je ne pense pas que ce dernier attende après la mairie de Saint-Ouen pour maintenir son empire.

    En même temps, relativisez mes amis, je n’ai pas évoqué une guerre du groupe Bouygues contre la liberté de la presse et de la liberté de conscience éditoriale de TF1 et de ce cher Harry.

    Simplement vous savez, j’ai la naïveté de croire que les affaires et l’argent qu’elles génèrent n’a pas d’odeur et qu’un simple coup de fil d’un très proche du Maire (même FASE) au directeur régional de Bouygues bâtiment (souvent présent lors d’inaugurations à Saint-Ouen ces dernières années), afin de lui rappeler les marchés passés et les marchés à venir, suffit au regard des sommes en jeux à faire trapper un sujet qui au fond n’a surement pas vraiment d’importance pour le magasine 7 à 8…

    Alors bien sur, méa culpa car j’ai moi même fait du TF1, en créant du sensationnel autour de mes propos mais vous savez, pour les protagonistes, c’est très loin d’être une affaire d’état, il y avait juste une surprise que sur un sujet finalement banal, la direction de la chaine s’en mêle, voilà tout au plus !

    M’enfin et pour terminer, mon petit doigt me dit que ce n’est pas fini et je crains Michel, que vous ne soyez obligé bientôt de regarder à nouveau la chaine de monsieur Bouygues 😉

  22. Malik qu’ai-je fait de mal pour mériter une telle punition?Déjà que maso,il m’arrive de regarder ses téléfilms le lundi et le jeudi soir…

  23. Mardi au marché couvert, il n’y avait pas de pigeons, les toilettes étaient propres (c’est vrai que ce n’était pas le jour de la prière).
    Mais ce matin, tous les services de propretés sont en branle dans le quartier Garibaldi.
    Nous avons pu entendre les éboueurs de verres à 5 heures (poubelles qui débordaient sur la chaussée depuis 15 jours).
    Les laveurs de rues passent et repassent depuis 14 heures pour que les rues soient parfaites. Les inspecteurs sont là pour surveiller.
    Le parc devant le lycée est nettoyé, ses poubelles sont presque neuves.
    Le caniparc est nickel (comme Mazeau).
    La police municipale met des contraventions et deux voitures de remorquages sont présentes pour enlever les voitures mal garées.
    Le square Marmottan a un vrai sapin cette année. Il sera peut-être même décoré avant ce soir !?

    Pourquoi tant de vent ?
    Certains municipaux vendent la mèche, Madame Jacqueline Rouillon visite le quartier ce soir, tout doit être propre.

    J’espère que Mac Do a eu des consignes, pourvu qu’il lave son pas de porte comme l’exige la loi.
    Que les boucheries enlèvent le gras devant leur porte.
    Que les trous des trottoirs (87) soient rebouchés comme au 99 avenue Gabriel Péri quand la mairesse étaient venue il y a quelques années faire une visite de quartier (mal rebouché mais on ne peut pas tout demander).
    Que tous les bars (15-20) de la rue Charles Schmidt ont enlevés leurs tables et soient fermés la nuit venue.
    Que les racines et les trous dans le parc Marmottan et sur la petite place Vaillant soient enlevés
    CAR Madame Rouillon vient ENFIN visiter GAriBalDI.

  24. Chère commère, rassurez vous elle vient une fois par an, donc vous aurez ce plaisir renouvelé l’année prochaine !

    Michel ! Ahhh les téléfilms du lundi et jeudi soir de TF1…
    Vous êtes plutôt Camping paradis ou Joséphine ange gardien ?!! 😉

  25. Je ne comprends pourquoi on se montre critique quand madame le Maire envisage de se rendre dans un quartier. Je suis souvent à Rueil Malmaison et je puis vous dire que M. Ollier, maire et ancien ministre, fait de même. Le problème, si problème il y a, c’est que vous êtes dans l’opposition, ce qui est votre droit le plus absolu, d’où vos critiques acerbes et parfois infondées à l’égard de madame Rouillon.
    Permettez-moi de vous le dire : si vous vous placez dans la perspective des municipales votre stratégie est vouée à l’échec. Trop .. c’est trop !
    J’ai déjà indiqué que je ne suis pas partie prenante dans l’affaire. Je suis neutre et j’observe de loin ce qui se passe. Madame Rouillon a des qualités et des défauts comme tout le monde. Elle peut faire des erreurs : personne n’est infaillible. Mais il n’y a pas que des choses négatives à Saint-Ouen …

    • @ René Matéo

      Ne faites pas l’enfant. Personne ne reproche au Maire d’aller dans les différents quartiers.
      Ce qui est ridicule, c’est d’y aller une fois l’an avec un aréopage, de découvrir les problèmes du quotidien et d’être d’accord avec tout le monde. Et accessoirement ne rien régler sur des questions tout a fait récurrentes et du strict ressort de la Commune.
      Par exemple des Comité de quartiers, présidés par un élu de quartier est-ce si effrayant ? Des visites du Maire plus informelles, plus fréquentes avec un suivi efficace des petits problèmes c’est demander la lune ?

    • @ Rene Mateo post 33

      Vous avez bien raison tout n’est pas négatif notammenet dans notre critique ou plutôt dans ses incidences : ainsi sur le flyer d’invitation pour la visite “coeur des Puces” du 13 novembre nous stigmatisions le fait de faire figurer au côté du Maire une seule consiellère muncipale communiste avec le titre d’élue de quartier.
      Neuf jours plus tard nouvelle visite de quartier le 22 novembre et là petite modification dans le flyer d’invitation : on est invité par le Maire et les élu(e)s du quartier (avec les 6 noms PC, PS, Europe Ecologie). Vous saisissez la nuance ?
      Comme quoi la critique du Parti unique peut être constructive.
      Evidemment il n’y avait pas d’élus de l’opposition… aucun sans doute n’habite le quartier.

  26. id-stg
    Non sûrement pas .. la lune est partie et les étoiles aussi. Mais soyons objectif. Quoi que fasse le maire, vous savez comme moi que tout le monde ici trouvera à redire. Pour ma part, je fais simplement un constat. Je pense, et je le dis, que cette critique systématique du Maire est totalement inefficace. Mais bon .. il se peut que je me trompe. Je n’ai pas la science infuse …

  27. id-stg post 36
    Je n’ai jamais vu le carton d’invitation dont vous parlez. Mais le fait que le maire visite un quartiet avec uniquement des élus de la majorité ne me gêne pas outre mesure. En effet, la majorité seule gère les affaires de la ville. Et puis je ne crois pas que ce type de visite soit aussi payant qu’on le dit. Les électrices et les électeurs de Saint-Ouen ne se prononcent pas en fonction des visites du maire et de ses affidés. Pour ma part, je ne réponds jamais à ce type d’invitation, et j’en connais beaucoup dans mon secteur qui font de même. Du reste, elles ne réunissent pas grand monde. Alors, ne donnons pas à ces initiatives plus d’importance qu’elles en ont …

  28. Vous avez tout à fait raison René, concernant ces rencontres de quartier, ne leur donnons pas plus d’importance qu’elles en ont, seulement c’est au journal municipal en prise d’être repris par Anatome, qu’il faudrait le dire car à le lire, le tout Saint-Ouen s’y presse !

    D’ailleurs j’évoque Le journal de Saint-Ouen car je souhaitais le féliciter !! En effet quelques jours après nos attaques contre la politique jeunesse sur ce blog, le journal fait son titre principal sur la politique en direction de la jeunesse ! Ils sont très fort !!

    Et puis je ne résiste pas à commenter (si si René j’insiste), la question à Jacqueline Rouillon, qui évoque de manière si belle et si douce, pourquoi un blog !

    Elle nous confesse que cela ne fait pas longtemps qu’elle a apprivoisé internet (non ?!!) et qu’elle ne fait pas partie de ces élus qui passent leur temps à twitter ou à réagir à chaud (tu m’étonnes) et que elle, préfère le contact et la chaleur humaine, au travers d’un sourire et d’un échange sincère et constructif …

    “Quand je t’aime, j’ai l’impression d’être à toi, prisonnier solitaire…” citation du poète Grec Demis Roussos

    Mais malgré tout, elle souhaite nous informer de manière plus quotidienne, sur son action de Maire et c’est pour cela, qu’elle c’est naturellement rapprochée d’une agence de com, avec qui elle c’est trouvé un Anatome crochu et le bébé est né pour nous et pour le petit Guillaume qui va en gérer le contenu, pour notre plus grand plaisir !

    Elle nous informe également qu’elle attend avec plaisir de nous lire sur le blog ?!

    72 heures après son lancement en grande pompe, pas un commentaire ! J’ai envie de dire succès ou bide madame le Maire ?! A moins que les commentaires n’étaient pas plaisant ?!!

    Enfin nous pouvons voir que le Maire est partie ce consoler dans les bras de Jean-Pierre Marielle avce qui elle pourrait tourner un remake des Galettes de Pont Aven, même si nous voyons sur la photo que ce n’est pas du gout du chanteur Christophe qui semble vouloir crier JACQUELINE pour qu’elle revienne !

  29. Il aura fallu trois semaines pour que le maire réagisse aux plaintes exprimées lots de la visite de quartier concernant Mazeau.

    Dans une lettre datée du 4 – provenant du cabinet -, elle écrit son opposition ferme à la décision prise par la préfecture (et non par le préfet, comme c’est bizarre…), de considérer recevable la demande d’extension d’activité de cette entreprise.

    Une enquête publique aura lieu dés le début 2013, et alors formidable de formidable, le maire qui a toujours été discrète sur le bon usage de ce genre de procédure, déclare “je ne manquerai pas de revenir vers vous dès que les dates et le lieu précis seront connus” (pour que les avis des riverains sur cet établissement soient recueillis).

    Nous pouvons lui demander ce qu’elle propose , ou doit-on attendre l’avis du conseiller du roi?

    C’est vrai que cela représente un bel endroit à bâtir… comme il veut le faire sur le “passage”.

    Des mauvaises langues avancent l’idée de transporter la chose sur la zone des quais dans les Docks.

  30. Concernant Mazeau : qui ment aux audoniens ?

    Sur la façade de cette entreprise rue Vallés, un panneau :

    Ets Mazeau

    Chers voisins,

    Nous tenons à vous informer que le projet de construction déposé en mairie de saint-ouen correspond à une mise aux normes acoustiques.
    A terme cela limitera au maximum les nuisances sonores.

    En attendant son achèvement nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour la gêne susceptible d’être occasionnée pendants la durée des travaux.

    La Direction.

    Un deuxième panneau

    Cette fois c’est une représentation de la maquette d’un hangar acoustique avec une vue en couleurs de la façade.

    Et un troisième,

    réglementaire indiquant “construction de 2 hangars
    mise aux normes acoustiques”
    avec indication du n° de permis de construire en date du 9/12/2010…”

    Résumons-nous le maire n’ a rien vu , rien entendu et s’est réveillée. C’est beau.

    Elle pourra toujours nous expliquer pourquoi la façade de la halte garderie rue Charles Schmidt est dans un tel état de saleté.

    Pis, l’entrée est fermée par de grandes palissades de bois et des barrières de police sans aucune indication de travaux : contenu, qui, pourquoi, coût, durée et contact en mairie”

    C’est ainsi sous le règne d’un maire Fase et de MB.

    Vous me permettrez de ne pas voter pour elle au 1er tour des municipales au regard de son bilan démocratique et des nombreux gâchis, et de sa campagne personnelle 2014 engagée qui montre clairement qu’elle entend continuer à diriger la ville en parfaite autiste autoritaire avec qui vous savez!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *