Saint-Ouen dans le top 15

A tout seigneur tout honneur, notre ville a été retenue au niveau national par le nouveau gouvernement pour être parmi les quinze premières Zones de Sécurité Prioritaires.

Philosophie des « ZSP» : concentrer les actions sur les points chauds de la délinquance avec une action aussi longue et diversifiées que le retour à la « normale » l’exigera. Un test grandeur nature avec un échantillonnage de villes assez différentes et des problématiques diversifiées pour ensuite élargir le dispositif (40 zones supplémentaires d’ici un an). Parmi les critères de sélection un large panel de sujets : des cambriolages, aux trafics de drogue en passant par l’occupation des halls, les vols à l’arraché, ou la présence d’armes à feu.

Autant dire que notre belle cité avait de bonnes chances de monter sur le podium où elle se retrouve, pour la Région parisienne, avec ses deux grands voisins Paris 18ème et Saint-Denis.Les quartiers concernés sont en effet celui de la Mairie (Cordon et 8 Mai 1945), du Vieux Saint-Ouen (Soubise, Dhalenne), Garibaldi (Charles Schmidt, Edouard Vaillant) et Arago-Zola (32 Emile Zola).

Feuille de route de ces ZSP : adaptabilité, réactivité et efficacité. Avec quelques inconnues à ce jour sur les moyens exacts et l’évaluation des actions.

Le dispositif reposerait si l’on a bien compris sur deux « coordinations » : la cellule opérationnelle coordonnant les forces de sécurité (Police, CRS, gendarmes, Police judiciaire, Renseignements…) sous l’égide du Préfet appuyé sur le Procureur et la cellule des partenaires coordonnant elle Police municipale, associations, Education Nationale, bailleurs… sous la responsabilité des élus locaux.

D’ores et déjà, les célèbres duettistes municipaux de la sécurité à Saint-Ouen, le Maire et son adjoint préposé au sujet se sont « félicités » avec empressement de cette nouvelle mesure en feignant d’en être un peu les instigateurs.

Le laxisme et l’aveuglement du Maire Jacqueline Rouillon pendant des années sur le trafic de drogue et son petit flirt avec les caméras de Brice Hortefeux devraient pourtant l’inciter à une certaine retenue. Tout autant que son Adjoint Abdelhack Kachouri dont les apparitions furtives à Saint-Ouen n’ont pas laisser dans ce domaine (comme dans  d’autres) de souvenirs impérissables.

Obtention de moyens sinon  supplémentaires du moins  adaptés, soyons magnanimes, la victoire n’est jamais orpheline. Qu’ils se contentent d’accompagner et de faire vivre ce dispositif à Saint-Ouen. En tout premier lieu dans leurs responsabilités propres et en animant la coordination des acteurs locaux concourant à la sécurité.

Le tout contrairement à un passé récent, dans la transparence[1] et en s’appuyant réellement sur les habitants autrement que dans des actions protestataires et démagogiques[2]. Bref, plutôt que de caresser dans le sens du poil les habitants excédés, en s’appuyant sur l’expertise et l’intelligence des citoyens de notre ville.

EPS


[1] qui se souvient du « Contrat local de sécurité »  ou de sa « cellule de suivi et de veille » ? Qui a été impliqué dans le « Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance » présidée par le Maire. Où en est l’observatoire de la sécurité ? Quelles ont été les suites du Conseil municipal extraordinaire de mai 2010 avec 300 personnes et l’évaluation de sa série de résolutions sur l’occupation des halls , l’observatoire de la scolarité contre le décrochage, l’interdiction des engins bruyants…

[2] on se souvient avec peine d’un Maire dépassé par les évènements (fusillades) et proposant des boîtes à idées aux habitants lors de festivités ou les exhortant à se mobiliser spontanément.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

68 réflexions sur « Saint-Ouen dans le top 15 »

  1. Interressante analyse.
    Je voudrais rappeler que notre ville a très tardivement bénéficie d’ un délègue police population, que ce dernier n a jamais été présente aux associations et militants audoniens par JR.
    Pour les bailleurs, ceux qui habitent en pavillon ou en copro peuvent ils connaitre la vraie vie de ces sites retenues sans vraie concertation!?
    Et les docks, qu’est ce qui va se faire dans ce futur oasis, va t on attendre de compter les mauvais coups comme pour le parc avant de concevoir et agir ?!

  2. Vendredi nous avons vu notre maire.
    Malheureusement pas dans notre ville, mais encore à la télé.
    Une vrai star. Mais quand on l’écoute on s’aperçoit qu’elle ne connaît pas très bien les problèmes que nous rencontrons dans notre ville.
    D’après Madame le Maire il y a deux endroits à St-Ouen où il y a des épiceries(???).
    Lorsque j’étais petit, j’ai appris en instruction civique que le maire était aussi le 1er magistrat de la ville. En regardant ce très bon documentaire, on peut se rendre contre que notre maire est loin de connaître sa ville.
    http://www.france5.fr/c-dans-l-air/societe/delinquance-valls-contre-les-caids-36802
    si vous êtes pressés Madame Rouillon apparaît au bout de 13 minutes de l’émission

  3. J’ai regardé l’émission “c dans l’air”. Saint-Ouen fait partie des quinze premières Zones de Sécurité Prioritaires. Je pense que cela peut-être bien pour notre ville et nous devons remercier notre Ministre.
    Mais en écoutant l’émission nous comprenons qu’il y a eu un manque de concertation avec la police.
    J’espère que cela ne va pas être pareil dans notre ville. Comme le dit Monsieur Taquet, nous avons un délégué à la cohésion police-population à Saint-Ouen. Jusqu’à présent, La municipalité ne l’a pas présenté dans les associations.
    LA CONCERTATION EST IMPORTANTE avec les habitants(pas seulement les HLMs), les syndics, les associations, les commerçants, les puciers, les maisons de quartier, les écoles, les marchés alimentaires…POUR QUE CELA FONCTIONNE, car Saint-Ouen le vaut bien.

  4. Ce n’est jamais agréable, mais il faut se rendre à l’évidence : la situation en matière de sécurité est grave. A la différence des autres zones retenues en France, chez nous c’est géographiquement diffus avec des ilots à problème répartis un peu partout dans la ville. Peut-être une chance, et une plus grande facilité à normaliser les choses ?
    Maintenant que l’on appelé un chat un chat la nature des moyens à mettre en œuvre est encore floue, mais c’est maintenant ou jamais. Et vite. Et partout où il le faut. J’en ai assez d’entendre « à quoi bon lutter, car on ne fait que déplacer les problèmes ». « A quoi bon casser un trafic, un autre le remplacera demain » etc. Même si ce n’est pas pérenne, toute action a le mérite au moins de soulager les habitants qui sont contraints de subir car ils n’ont pas les moyens de déménager. Et ce n’est pas rien.

  5. « ERRATUM » ou « AIRDURECTUM » !

    Contrairement, à ce que notre maire a annoncé lors de son nouvel interview national estival diffusé sur France 5, ce n’est pas 2 mais 7 quartiers déclarés en ZSP à Saint-Ouen.

    En effet, c’est du moins le chiffre précisé cette fois dans le communiqué publié sur le site de notre ville soulignant « modestement » cette décision prise par le ministre comme étant le fruit des efforts « unifiés » de notre maire et de son élu adjoint à la sécurité et la prévention (vous savez celui qui travaille sans retenu sur le sujet en affichant son portrait partout sur nos murs à défaut d’être vu sur son siège lors des derniers conseils municipaux trimestriels, et à qui des habitants s’adressent parfois vigoureusement pour lui demander de quitter leur quartier quand celui-ci y vient juste pour montrer le bout de son nez devant les caméras lors de la visite d’un ministre).

    Ci-dessous ce fameux communiqué d’une quinzaine de lignes dédicacée à nos élus de l’Olympe – tout deux cités pas moins de 5 fois – qui se félicite de l’obtention du nouveau label durable « ZSP « à Saint-Ouen.

    «
    **** Saint-Ouen, zone de sécurité prioritaire : la maire et son adjoint saluent la décision du ministre de l’Intérieur ****
    Jacqueline Rouillon, maire de Saint-Ouen, et Abdelhak Kachouri, adjoint au maire chargé de la prévention/sécurité, se félicitent de la décision de Manuel Valls d’inscrire sept quartiers* de la ville touchés par le trafic de stupéfiants en zone de sécurité prioritaire (ZSP).
    Aux portes de Paris, Saint-Ouen connaît une situation très difficile en termes d’importance des trafics de stupéfiants avec une économie parallèle, qui gangrène désormais de nombreux quartiers de la ville.
    Jacqueline Rouillon et Abdelhak Kachouri, en juin dernier, se sont adressés au ministre de l’Intérieur, et l’ont interpellé sur l’urgence et la gravité de la situation locale. La Municipalité, les principaux bailleurs sociaux, les associations et les habitants sont mobilisés depuis maintenant plusieurs années contre ces fléaux et la grave dégradation de la vie quotidienne qu’ils engendrent.
    Pour Jacqueline Rouillon et Abdelhak Kachouri, il apparaît aujourd’hui nécessaire de réfléchir à de nouvelles actions publiques avec des opérations ponctuelles, mais aussi et surtout des actions durables appuyées par une police de proximité et d’investigations policières et judiciaires.
    Les deux élus de Saint-Ouen, qui se félicitent de la réponse apportée par le ministre de l’Intérieur, comptent dès à présent sur les moyens mobilisés ainsi que sur un effort de coordination de l’ensemble des forces de sécurité de la future Zone de Sécurité Prioritaire.
    Jacqueline Rouillon et Abdelhak Kachouri soulignent la nécessité de franchir une étape supplémentaire afin de mener des actions concertées entre les principaux partenaires que sont la police, la justice et l’Education nationale pour ainsi lutter durablement contre les véritables causes du développement des trafics.
    * cités Cordon et place du 8-Mai-1945 ; 32 rue Emile-Zola ; quartiers Charles-Schmidt et Edouard-Vaillant ; quartiers Soubise et Dhalenne.
    «

    Quelle chance en effet, nous avons d’habiter une ville aussi célèbre que Saint-Ouen !

    Autrefois si populaire et si attachante avec son marché aux puces avant de devenir si prioritaire et si déplaisante avec son marché des stupéfiants. Désormais avec un tel label, vos amis ou collègues habitant en dehors de SO prendront même plaisir à vous inviter que chez eux. .. !

    Certes, nous aurions pu concourir au label de charme d’un Logis de France avec nos cheminées ou de la plus belle ville fleurie, la plus éloignée de Mérogis, mais non !

    Après ZEP (Zone Education Prioritaire), ZAC…., ZUT et ZOO…, il nous fallait aussi avoir le tout dernier né, la ZSP ( Zone Sécurité Prioritaire) pour affirmer qu’à Saint-Ouen, la priorité à la zone est partout et sans discrimination – si ce n’est peut-être d’avoir l’exclusivité d’un budget municipal annuel doublement supérieur à celui des villes d’une strate équivalente mais exclues du concours pour l’obtention de ce label.

    Après cette annonce qui s’ajoute à la superbe promotion médiatique réalisée pour le lancement des ventes de nouveaux logements au label BBC, HQE, PTZ… dans l’éco-quartier des Docks, certains seront même sans doute bientôt revendus avant d’être habités.

    Autant dire que grâce à ce beau label ZSP, nous faisant de plus l’économie de solutions concrètes environnementales à proposer aux habitants pour réduire les effets climatiques du bilan carboné mesuré dans notre ville sur les cinq dernières années, tous les audoniens peuvent effectivement leur dire un grand merci !

    Désormais à Saint-Ouen, nous vivons un réel conte de fées où le succès de “Blanche Neige et les 7 nains” version “3D” rivalise avec “Jacqueline et les 7 quartiers vilains» version “Reality show”.

    A ce rythme d’ailleurs, à force de toujours maintenir à l’affiche nos célèbres acteurs et nos graines de star qui se font bronzer sous les «Sunlights » dans l’ombre des « Skylines »*, notre ville pourrait même se confondre avec la Cité du Cinéma « Baissons » où sur la croisette du lieu de notre l’Estival situé près de la mairie s’organise déjà un festival de « Came » depuis plusieurs années.

    Dommage quand même que Saint-Ouen n’ait pas réussi à obtenir la candidature pour les JOs de cette année… car avec tous nos « experts » locaux, grands champions de la brasse coulée et toujours fidèles au slogan « pour nous l’important, c’est d’y participer seul… », nous aurions encore certainement pu rafler de nombreuses médailles – sous réserve, bien sûr, ne pas être déclaré positif par la commission antidopage.

    Ici Londres, à vous les studios !!!

    Source : http://www.ville-saintouen.fr/index.php?pge=14&IDDetail=2839
    * http://www.soignetagauche.fr/2008/10/31/cachez-ces-tours-que-je-ne-saurait-voir/

  6. @ BV 5
    Bravo! C’est vrai que ça passe mieux avec de l’humour. Je pense par contre que SO est devenue LA Zone, tout simplement et que question labels, on pourrait y rajouter PTDR, MDR, et d’autres si cela ne donnait pas plutôt envie de pleurer. Quant au maire et à Fantomas, Se féliciter et s’auto-congratuler, c’est la seule chose qu’ils fassent bien. Ne soyons pas défaitistes, normalement, nous devrions encore souffrir “que” deux ans, normalement!

  7. Une pub dont on se serait bien passé en effet. Cela dit, il faut voir les choses en face, blanc bonnet ou bonnet blanc, pour le moment pas de changement, dans les quartiers concernés, toujours les guetteurs. Au bout de chaque rues, les CRS qui se balladent, les rues restent crades et les incivilités continuent, et c’est le statut quo … Mais jusqu’à quand ? 
    Il faut arrêter de se plaindre : cette situation existait déjà avant les précédentes municipales, les audoniens ont voté aux municipales, ils ont voté aux présidentielles et aujourd’hui, on constate que si le nom change, la méthode est la même avec un résultat ou les CRS et les dealers se regardent les yeux dans les yeux mais rien ne change…
    Je constate toujours avec surprise dans les commentaires de ce site que notre équipe municipale est souvent critiquée pourtant par des gens de gauche. Cependant, il faut quand même voir qu’à toutes les élections depuis la municipale, c’est cette équipe qui a presque toujours remporté la victoire (certes parfois de justesse ou avec un taux de participation très faible)… Quand je parle à mes voisins audoniens, c’est le même discours, entre incompétence et je-m’en-foutisme, tous parient sur la défaite de cette équipe aux prochaines municipales… et pourtant, à Saint-ouen, « on » vote à gauche.
    Ma question est : si aux municipales, comme auparavant, les audoniens se retrouvaient à choisir entre un candidat Divers Droite et un candidat dans la continuité de cette équipe (c’est à dire issu d’une coalition locale socialiste-Front de gauche –communiste), que vont ils voter ?
    En auront-ils suffisamment marre pour voter à droite
    Seront-ils dépités et voteront-ils blanc ou abstention ? (ce qui revient à voter à gauche, on l’a vu pour plaine commune)
    Iront-ils voter à gauche persuadé qu’il faut laisser une énième chance à une méthode qui n’a toujours pas fait ses preuves ou pour faire barrage à une droite qui pourrait faire pire (je pense pas que ce soit possible) ?
    Parce que soyons clairs, on ne le dit plus beaucoup, mais la gauche va jouer le même jeu qu’avant : les socialistes prendront les départements et la région et laisserons quelques villes au Fdg (dont Saint-Ouen) en échange. Donc tous les fortiches du site plus ou moins à gauche qui critiquez cette mairie à tout va, prendrez-vous vos responsabilités ou n’est-ce que du vent ?

  8. @ Manger… 7
    Saint-Ouen est à gauche et vote à gauche. Certains en profitent depuis des années pour se faire réélire ou élire leurs copains. Je pense qu’il faudrait une alternative entre une gauche pourrie et la droite. Celui ou celle qui proposera cela gagnera SO en 2014. Une équipe citoyenne, pas une équipe de rapaces qui ne pensent qu’à en croquer ou à en recroquer, devra faire table rase des pratiques d’un autre âge et d’autres lieux qui ont , hélas, encore cours ici et aujourd’hui. Je soutiendrais une telle équipe s’il devait en avoir une pour 2014.

  9. Jean fouquart, ce que vous dites est constructif mais vous ne repondez pas a ma question. La gauche alternative dont vous revez n’existe pas a st ouen et je vois mal qui pourrait dortir d’un quelconque chapeau en se presentatn comme tel d’ici la…
    Michel faizang, c’est une facon de repondre, vous voterez donc quoiqu’il arrive a gauche, meme si c’est l’ancienne equipe. Tant mieux pour vous si vous etes satisfait de la maniere dont est geree notre ville. Je precise que je ne suis pas de droite, et je precise aussi que je n’ai pas besoin de ca pour voir la gauche se diviser, elle semble y arriver tres bien toute seule… Et ne semble etre unie que lorsqu’il s’agit de battre la droite … D’ou Ma question qui n’est que la consequence de ma curiosite.

  10. La gauche est divisée .. la droite aussi. La vie politique en France est une escarpolette .. un coup à gauche, un coup à droite. Résultat : la gauche et la droite n’existent plus .. Et puis le pouvoir économique a, depuis longtemps, pris le pas sur le pouvoir politique .. Il faut en prendre son parti. Tout est perdu for l’honneur ! .. Les mouches ont changé d’âme ! Un conseil : votez pour moi .. vous ne serez pas déçus !

  11. Je me ferais bien à cette heure matinale un sandwich au foie gras … arrosé d’un petit Buzet du Lot-et-Garonne .. ça vous met sur pieds pour toute la journée ..
    Généralement, le dimanche, on prend le café au lait au lit avec des tartines ou des croissants chauds … chacun son truc !

  12. Post 10,contrairement à vous,je ne sais pas encore pour qui je voterai en 2014(et si seulement,je serai là pour le faire)mais avant de me prononcer,j’attends de voir les programmes et les équipes.Tout ce que je peux dire,c’est que votre courageux incognito et votre “je ne suis pas de droite”* ne m’inspirent pas!
    *et sans doute “encore moins de gauche” comme auraient dit les célèbres colleurs d’affiches de Colluche…

  13. @ Michel 9
    A priori, c’est une “vieille interview” qui date d’avant les présidentielles. Pour paraphraser Coluche, je dirais que Mike n’est ni de droite, ni d’extrême droite, il est où on le met!

    @ Manger…10
    La gauche alternative devra exister ou SO basculera. Dans mon exemple, je parle d’une liste sans partis politiques, vraiment citoyenne. Les audoniens en ont marre des majorités arrangées pour servir le plus petit nombre au détriment du plus grand.

  14. Je pensais que Mike Borowski avait une culture politique, eu égard aux responsabilités qu’il avait occupées au sein des jeunes populaires.
    Il faut, je crois, qu’il fasse encore ses classes et qu’il acquière de l’expérience lui permettant de tenir la dragée haute aux dirigeants politiques de la circonscription, du département, voire du pays. Ce n’est pas encore le cas. Il manque d’assurance et d’arguments percutants qui donnent un certain charisme aux femmes et aux hommes politiques. Son discours ne passe pas. Il me semble que la ficelle est un peu grosse quand il affirme péremptoirement que la gauche est raciste. Il me paraît aussi intimidé. Son intervieweur est également un novice en politique. Cela se sent. Il ne possède pas l’art et la manière d’élever le niveau d’une entrevue dont l’objet est de capter l’attention d’un auditeur. On en reste aux banalités. Pour employer une expression générique, je dirai que tout ça vole bas !

  15. Jean,post 14,une telle liste est préférable mais pour avoir une chance de l’emporter,elle doit réunir des citoyens qui écoeurés par ceux qui “servent le + petit nombre au détriment du + grand” se sont investis dans la vie citoyenne.Saly me paraît en être le prototype.Voilà pourquoi les partis institutionnels,d’après moi,vont se disputer pour essayer de la récupérer…

  16. Je pense que vous surestimez le niveau de conscience politique des Audoniens. Je ne crois pas un instant à la victoire d’une liste « de citoyens qui écoeurés par ceux qui « servent le + petit nombre au détriment du + grand » se sont investis dans la vie citoyenne. » Tout simplement car il s’agit de remporter des élections, et non pas de participer. Se faire connaître, expliquer sa différence, ce sont des années de pédagogie et de militantisme, et c’est difficile, d’autant plus avec un programme aussi flou. In fine c’est une alternative de gauche ou de droite ? Saint-Ouen n’est pas prêt à basculer à droite, loin s’en faut, donc une alternative de gauche. Quelle alternative crédible au PC à part le PS ? Aucune. Donc plutôt que de tirer des plans sur la comète les « citoyens écoeurés » devraient militer au PS et enrichir leur programme d’éléments forts et différentiants. En 2001 à Pantin la mairie est passée de communiste à socialiste. Si dans 2 ans la même chose arrive à Saint-Ouen, ce sera déjà un miracle…

  17. M. Fainzang vous etes decidement assez aggressif a mon egard et je ne me l’explique pas. L’anonymat est un point fort du blog car, un peu comme un isoloir, il permet de s’exprimer sans risque. Qd au cote droite ou gauche, je choisis le pragmatisme.
    Des candidatures sans parti, c’est quasiment impossible car il faut financer, beneficier d’appuis etc… Od l’a bien compris, il a du se presenter en tant que prg et perdant il a du aller se rallier et feliciter notre maire “en bon candidat de gauche.
    Une candidature ps? Ce qui m’inquieterait ce serait le scenario : second tour ps contre pc et desistement du ps suite a d’obscures negociations.
    Voter sur un programme ? Il me semble qu’on a eu de belles promesses suite a un questionnaire un an apres les precedentes municipales, il faudra d’ailleurs que je retrouve ce petit depliant avec toutes les promesses annees par annees…

  18. Pour qui voter aux municipales de 2014 ? La question ne se pose pas encore. Et y aura-t-il des élections ? Nul ne le sait ..
    Je suis quelqu’un qui pense, et je ne suis pas le seul, que les élections ne sont qu’un intermède dans la vie politique française. L’histoire de France et du monde montre que tous les changements fondamentaux de société ont été le fruit de la violence révolutionnaire, ou en tout cas d’un mouvement de masse de grande ampleur.
    Il y a lutte des classes en France – ne nous voilons pas la face – et le capitalisme ne parvient à subsister que gràce à des moyens importants de diffusion des idées. La vérité oblige à dire que la social-démocratie lui sert de caution. Par sa posture et ses discours démagogues, le parti socialiste parvient à entretenir l’illusion du changement dans le cadre du système actuel. Or, la crise que traverse la planète est la crise d’un régime qui a atteint ses limites historiques et qu’il faut changer. Soyons clairs, il a collusion de fait entre la droite et le parti socialiste. Désolé ..
    C’est parce qu’elle montre qu’elle est le levier de la transformation du monde que la lutte de classe est tant décriée par la bourgeoisie et ignorée par la social-démocratie. L’idéologie bourgeoise n’échappe pas à la crise globale de la société capitaliste. Aucune des pseudo-théories développées par les défenseurs du régime – qu’il s’agisse d’enjoliver cette société, d’escamoter sa nature ou de calomnier l’opposition révolutionnaire – ne pourra être éternellement mobilisatrice ou conquérante. Le capitalisme n’a plus rien de grand à proposer aux hommes. Ses efforts pour les dévoyer moralement, pour donner une apparence libératrice à des phénomènes qui, telle la vague pornographique , illustrent le pourrissement du régime, sont voués tôt ou tard à l’échec. L’idée de profonds changements politiques et sociaux progressent peu à peu dans les esprits.
    L’élection d’une majorité nouvelle aux municipales à Saint-Ouen en 2014 fera-t-elle mieux que la précédente ? On me permettra d’en douter. Parce que, et l’expérience le montre, les promesses s’envolent et le programme municipal est, bien souvent, passablement écorné. Quant à la démocratie participative, elle reste un leurre. Montesquieu avait bien raison d’écrire : ” Quiconque détient une parcelle de pouvoir est porté à en abuser.”
    Et puis, je ne pense pas que les citoyens de Saint-Ouen soient si écoeurés que ça … la majorité actuelle a encore des réserves. Les socialistes vont-ils présenter une liste autonome ? C’est leur droit, mais il devront tenir compte de la perte d’audience qu’ils vont subir, du fait de la politique qu’ils vont mener au plan national … Il va y avoir immanquablement des déçus du socialisme … Attention à la droite et à son extrême qui restent en embuscade ..

  19. Dumez,post 16,j’avoue avoir une position volontariste et spontanéiste mais je ne vois pas en quoi l’adhésion au PS permettrait à ces citoyens échaudés que vous évoquez “d’enrichir le programme du PS d’éléments forts et différentiants”.En effet les appareils de ces partis institutionnels obligeront les militants audoniens,comme toujours,à appliquer les accords d’appareils.A moins de voir René ou Taquet prendre la direction du PC ou du FdG locaux,je ne vois pas ce qui peut permettre de voir une telle évolution et une rupture entre les frères ennemis(PCF,FASE,PdG,FdG,EELV,PS,PRG,MRC…etc…)de gauche!

  20. @ Dumez 16
    Militer au PS dites-vous, vous êtes sérieux? Vous suivez la façon du PS local de faire wharf-wharf aux demandes de JR? Des années de durs labeurs à lever la main comme un seul homme(ou femme) lors des votes aux conseils municipaux, quelques effets d’annonces jamais suivis d’actes, bref, du vent! Si c’est ça l’alternative au PC, c’est gai!

  21. A pantin, la victoire du PS résulte de plusieurs facteurs :
    – le deces prématuré d’ Alain gamar
    Qui devait succéder a Isabey, maire dépasse
    – une juste campagne quelques
    Mois avant les élections sur le depot SNCF et les diesels qui chauffaient en empestant le quartier. Le sortant n avait rien vu et rien lu comme rien entendu!
    – le reste étant la difficulté du pc a voir la cite comme elle avait bougée.
    Aucun automatisme sur la victoire du PS.

    A So, le PS peut l emporter mais après les 100 jours de Hollande, a quoi sert d’ avoir des Elus PS et verts, de façon décisive pour que cela change vraiment.

    A saint Ouen “parceque saint Ouen le vaut bien ” reprendra son Baton de maréchal pour critiquer, soutenir, proposer pour les prochaines municipales des la rentrée.

    En toute indépendance et en pensant que son action avait oblige Jr a passe au 2 eme tour et assure la présence Keita au conseil.

  22. Je pense que les Français font une grande différence entre les scrutins locaux, régionaux et nationaux. En ce sens le futur bilan du PS, si tant est qu’il soit mauvais, n’aura que peu d’influence sur SO. Après, si les appareils décident d’arrangements et de retraits de candidatures, c’est effectivement une autre histoire.
    Pourquoi le PS ? Parce qu’aux cantonales de 2011 c’était la seule formation de gauche qui talonnait JR. Je constate, c’est tout. Après, oui, ça peut faire mal à certains égos d’accepter les compromis, voire la compromission. Du coup les petits resteront éternellement petits, sous l’œil ravi des formations politiques plus importantes pour qui diviser est mieux régner.
    Quand je parle avec mes voisins de la ville, l’analyse est rapide « on en a marre car SO est devenue une ville sale et dangereuse ». Le reste est évacué soit car ce n’est pas compris (gouvernance locale), soit parce que c’est secondaire au regard d’éviter une balle perdue en allant chercher son pain. Le programme s’en trouvera donc amplement simplifié…

  23. Evoquer le comportement des élus locaux socialistes, c’est bien … multiplier des listes de gauche au municipales me semble dangereux. Tout simplement parce qu’un autre liste, de droite ou pas de droite, ou neutre, peut tirer de cette situation les marrons du feu.
    Et puis, comment vont voter les nouveaux arrivants à Saint-Ouen, qui sont propriétaires et habitent les logements mis en vente ces derniers temps. Selon les allégations de certains, il s’agirait, a priori, d’électeurs socialistes et de droite. C’est plausible …
    La situation se complique et mérite, à mon sens, réflexion. On peut penser qu’il y aura aux municipales deux listes se réclamant de la gauche et une troisième dite citoyenne. Un véritable imbroglio pour l’électeur.
    Si les choses perdurent, et compte tenu des dernières élections à caractère local, Monsieur William Delannoy peut gagner les prochaines municipales. Il reste assez évasif lorsqu’il s’agit d’élections nationales. Il reste figé sur la politique municipale et concentre ses tirs, si l’on peut dire, sur la majorité municipale, et notamment sur madame le Maire. Ce n’est pas maladroit du tout …
    L’expérience montre amplement que lorsque la gauche est divisée … elle est battue !
    Personnellement, je ne m’implique pas dans cette affaire. Je ne fais qu’observer les évènements …

    • @ René Mateo

      Il y a fort à parier que le Maire va, comme vous le “pressentez”, nous jouer du violon sur l’air de l’unité, de la liste de large union au 1er tour et du barrage à la Droite. C’est aujourd’hui sa seule carte avec sa breloque et sa vice-prrésidence (de droit) à Plaine Commune.

  24. @Dumez,
    Vous nous conseillez de militer au PS afin de changer Saint-Ouen, mais monsieur Saint-Ouen à besoin (comme n’importe qu’elle instance démocratique) d’alternance et pour votre information ce sont les socialistes qui tiennent les clefs de l’actuelle majorité et ce sont bien eux (les socialistes) qui ont laissé faire le projet des docks, le vote plaine commune, et qui par ailleurs tiennent au sein de notre ville la gouvernance de la sécurité (mr Kachouri) la propreté (mme Garnier), et j’en passe, alors pour moi plutôt que de militer au PS, je soutient l’opposition municipale emmenée par William Delannoy (vous savez celui qui a fait 46% aux cantonales face à JR), bref je pense que vos socialistes (ceux que vous voulez bousculer) ont besoin d’une cure d’oppositon, sinon pour moi en 2014 ce sera bye bye Saint-ouen.
    Bien Cordialement,

  25. post 25 id-stg
    C’est une évidence et c’est toujours ainsi, vous le savez bien. Cela dit, chacun est libre de se présenter devant le corps électoral. Les divergences qui divisent la gauche, si on peut l’appeler encore ainsi, sont, à mon sens, beaucoup trop profondes pour qu’elle puisse se réunir sur un programme, tant au plan national que local. Je crois qu’il y a une volontée affirmée du PS et de la droite d’éliminer la frange de la gauche qui se réclame toujours de la lutte des classes. Peut-être estiment-ils que le moment est venu d’y porter le coup de grâce …
    Quant à plaine commune, je n’y crois guère. On réunit des misères pour essayer de s’en sortir. Je ne pense pas que cela soit la bonne solution. Mais ce que je dis n’est pas parole d’évangile …

  26. Eric,post 25,ton analyse est un peu succinte.La maire se représentera si elle a au moins le soutien de la FASE,du PCF et du FdG pour négocier une liste commune avec les autres partis de gauche:PS,EELV,PRG,MRC(toi en 2001…etc…)!C’est ensuite qu’elle jouera l’air de l’unité si une autre liste de gauche se présentait face à elle et de la sortante face aux autres listes dans lesquelles comme l’explique René,la droite avance masquée se drapant dans les intérêts municipaux.Tu ne pourras pas éternellement faire l’impasse sur la politique du PCF à St-Ouen et nous faire croire que la “méchante” JR est tombée du ciel et que, “seule”,elle continue à confisquer le pouvoir à St-Ouen…
    Il faudra bien,si tu veux être crédible,refaire une analyse politique.

    • @ Michel Fainzang

      Je pense que ses appels à l’unité seront pour une liste commune dès le 1er tour (sa seule chance de survie).
      Je te rassures, celà fait une paire d’années que n’attend plus grand chose du PCF qui est un astre mort. JR tient le manche mais les élus de son groupe politique (PCF, Fase, PG, LO) ne “portent” plus de vision pour notre ville et demeurent très loin des citoyens. Ils sont incapables collectivement d’incarner le moindre renouveau. Il ne s’agit donc pas seulement de changer de Maire, il faut construire une alternative à gauche passant par un renouvellement avant tout de la gestion municipale et de son ambition.`Cela implique de rassembler largement sur la base d’un travail collectif sur des idées nouvelles pour notre ville.

      EPS

  27. Il faudrait que certains communistes reconnaissent enfin que la chute des pays dit de l Est est d’ abord due a la gestion qui était menée alors que les
    Memes affirmaient qu il ne fallait pas dénoncer ou critiquer parce que…
    A So, il faut “virer”le système jr tout en gardant la ville a gauche!

  28. @ Dumez 23
    Bien sur qu’il y a une différence entre les scrutins et bien sur que les électeurs font la différence entre les élections locales et nationales, la preuve, ils ont voté majoritairement Hollande et Leroux mais pas Boscherelle! 🙂

  29. Monsieur Vary,
    Je partage parfaitement votre point de vue, et j’ai voté WD aux dernières municipales. Seulement, l’ancrage historique à gauche de SO fait qu’il est de mon point de vue absolument improbable que l’opposition municipale passe en 2014. La question, donc, est de savoir quelle force politique crédible et d’envergure est capable de battre JR (ou sa descendance) dès le premier tour aux prochaines municipales. Je pense que ce sont les socialistes, le curseur n’ira pas plus loin vers la droite, et quelle que soit leur contribution active passive au bétonnage des docks, au simulacre du choix de plaine commune, à l’inaction du côté de la sécurité et autres aberrations que nous connaissons. Mais l’idée du « tout sauf JR » me va bien : deux ans n’est pas de trop pour mettre en évidence ces scandales démocratiques, établir un programme court et efficace sur le top 10 des préoccupations des Audoniens, gagner la confiance des électeurs en proposant une équipe qui a fait localement ses preuves, définir une stratégie de communication qui dépasse le meeting et le tractage sur les marchés (via les maisons de retraites, les associations, les commerçants, et aussi internet pour les nouveaux arrivants à SO).

  30. EPS,post 31,et bien mettons-nous au travail et commençons par lister sur ce blog ou ailleurs “les idées nouvelles” pour “une gestion municipale” “alternative”.Il sera trop tard à 3 semaines du 1er tour quand tel(le) ou tel(le) s’apercevra qu’il n’est pas sur une liste ayant des chances de le voir élu.

    • @ Michel Fainzang

      Ce blog est déjà largement ouvert à ce genre d’exercice libre et ouvert. Il peut effectivement servir accueillir des contributions un peu précises et formalisées.
      On peut d’ailleurs, en picorant ici ou là, déjà trouver dans les articles ou commentaires publiés des éléments intéressants en ce sens.

      EPS

  31. post 29 François Taquet
    Mon cher François, il ne faut pas je crois reprendre à tout propos la vieille antienne sur la chute de l’URSS. Ce qui reste, c’est que la Révolution d’Octobre a fait passer la vieille Russie féodale au monde moderne, en un temps record ! Ce n’est pas moi que le dit mais un russe interviewé sur un marché de Moscou … il m’arrive d’écouter le journal télévisé !
    Je rappelle, pour couper à toute altération de l’histoire, que le mouvement communiste en France s’est construit à partir d’une double filiation. D’une part, celle consécutive à la Révolution d’Octobre 1917 et au rejet des trahisons des partis socialites dont les dirigeants se sont rangés derrière leurs bourgeoisie nationales dans des gouvernements “d’Union Sacrée”, alors que leurs peuples se faisaient massacrer dans les tranchées ; d’autre part celle issue du riche héritage révolutionnaire français, tout particulièrement 1789 et les révolutions du 19ème siècle.
    Le parti né à Tours en 1920 est le fruit de cette histoire, de ce double héritage, ce qui peut expliquer, après les tâtonnements des premières années, pourquoi le PCF a réussi à s’implanter dans la société française, d’abord mais surtout dans la classe ouvrière.
    Il y a aujourd’hui au sein du PCF des gens qui “prétendent que le parti est arrivé au bout du cycle politique ouvert en 1920 .. et qu’il faut inventer du neuf dans l’organisation du combat politique.”
    Les clichés se succèdent aux affirmations péremptoires dans le but évident de liquider le PCF.
    Un certain nombre de communistes ont rendu leur tablier. Ils ont manifestement un problème avec l’histoire du communisme en France : soit parce qu’ils ne l’assument pas, soit parce qu’ils ne la connaissent pas, soit parce qu’ils veulent laisser le champ libre aux adversaires de classe. Ils sombrent dans une sorte d’autophobie que l’historien philosophe italien Domenico Losurdo définit comme une “fuite lâche devant cette histoire et devant la réalité de la lutte idéologique et culturelle toujours brûlante.”
    Il reste que l’histoire du communisme français est une belle histoire, jalonnée de combats parfois victorieux. Ainsi sa participation décisive dans la lutte pour la libération du pays et à la résistance au fascisme ou sa contribution à ce que l’on appelle encore “les acquis sociaux”, ceux de 1936, de la Libération, de 1944 à 1947, de 1968. Dans tous ces combats, dans toutes ces luttes sociales, le PCF n’a jamais failli !

  32. Monsieur Dummez,

    Perso je ne crois pas aux vertues de nos socialistes locaux et leur inexpérience et incompétence ont largement à largement été démontré. Mais, s’il est vrai que Saint-ouen est sociologiquement une ville de gauche il peut en être tout autrement au regard d’une election locale et pour ma part je retiens des exemples comme Drancy ou Epinay (où officiait notre actuel député…) qui ont basculé à droite et dont les electeurs n’ont pas l’air de ce plaindre (si l’on en juge des récents scrutins). Bref si nous reconduisons cette majorité en 2014 -au nom d’une pseudo plus grande moralité de la “gôche”-et qui par ailleurs tentera certainement pour se maintenir le tout pour le tout (avec en plus des petits calculs d’appareil qui nous dépassent) alors à mon avis s’en sera finit d’une éventuelle “douceur de vie” à Saint-ouen.
    Souvenez vous des promesses de 2008, les 100 points, pouvons nous faire un bilan positif ?
    Pour quelles raisons serai-ce mieux en 2014 ?
    Qu’a fait de positif cette majorité pour améliorer notre cadre de vie ?
    Vivons nous mieux aujourd’hui à Saint-ouen qu’en 2008 ?
    Ne faut-il pas donner la chance à l’alternance ?
    Pour ma part mon choix est fait et si je prend le risque de perdre je suis intimement persuadé que les audoniens sont fatigués( de cette majorité (socialiste et communiste) et seront prêt à faire confiance à un élu d’opposition, William Delannoy, qui se bat depuis près de trois mandats pour faire entendre une autre voix, sans aucun moyen, et qui aujourd’hui s’avère plus pertinente que jamais.

    Une longue bataille va s’engager dans les prochains mois qui s’avèrera décisive pour notre commune et il s’agit de bien réfléchir à l’engagement dont chacun devra prendre la responsablilité.
    Bref au risque de me répéter moi je suis pour l’aternance incarnée par l’opposition municipale.

    Au plaisirs,

    Je vous souhaite une bonne journée.

    Bien cordialement.

  33. Comme je suis curieux de nature, j’aimerais connaître ce qu’on entend par alternative à la majorité actuelle, et pas mal d’audoniennes et d’audoniens, je crois, sont aussi curieux que moi. Les élections municipales auront lieu dans un peu plus d’un an, et il serait opportun, à mon sens, de faire connaître d’ores et déjà les grandes lignes des programmes qui seront soumis à la population par les différents partis politiques.

    • @ René Matéo

      Vous avez bien raison d’être curieux. Pour changer, il faut proposer réellement autre chose, des lignes directrices appuyées sur des actions un peu précises (sans tomber dans le catalogue ou les voeux pieux), de l’ambition et du pragmatisme et répondre sans démagogie aux attentes des audoniens dans leur diversité.
      Bref un peu plus compliqué que de trouver une nouvelle tête d’affiche et quelques comparses.

  34. Excusez-moi, mais je me suis planté .. les municipales auront lieu en 2014 et non à 2013, comme je le pensais. Il n’empêche, la “bataille” est déjà engagé par l’opposition, si j’en crois les propos que j’ai entendu lors des séances du conseil …

  35. Curieux que personne n’ait encore parlé du centre dans ce débat pour 2014.
    Il n’existe plus alors à Saint-Ouen ou juste remisé au rayon “petit acteur” de la médiathèque Persépolis ?

  36. Le centre est présent à Saint-Ouen, même si on l’entend guère. Je vois assez souvent l’ami Albert qui, comme tout le monde le sait, est un centriste confirmé. Sauf qu’il lui arrive parfois d’avoir des accents de gauche ….

  37. BV, votre 41.
    Ah, Le centre, quel centre, le centre c’est tjrs la droite, force d’appoint pr faire des majorités à droite.
    Le centre, c’est le manque de c….., et l’héritage des “notables” qui s’allièrent à Vichy, c’est cela, le centre.
    La création en 1943 de l’Assoc des Familles Rurales, par exemple, sous Pétain.
    “Ils” veulent tous, les politiques, se” ratrouper”(vieux terme paysan,” ratrouper les andins”…,rassembler le foin, avt de le ramasser.) les électeurs du centre, pr faire des majorités, et négocier des places, c’est le centre, j’en connais des tas de petits paysans qui flippent de voir arriver la gauche qui va nationaliser leurs quelques hectares de rien du tout, herités, soit, de leurs aieux…..et alors……
    Ah , cette gauche qui soit disant va les spolier, tu parles …..
    Ils ont peur de la Gauche, mais “ils kiffent” grave, quand un Hollandais arrive avec son chéquier et propose de racheter leurs quelques hectares de merde., et la baraque de leurs aieux, deux francs six sous, pour en faire un “endroit de rêve”, pour quelques jours, pour les riches des Pays-Bas, qui descendent par l’A 31 vers la Côte d’azur, et qui se font une halte ds notre région, juste pr frimer avec leurs BM, et leurs AUDI de Merde, noires de préférence, vous savez, ces tôliers ,Bataves, de fonds d’investisment, qui se la raconte………….., qui font une halte chez nous, à mi- chemin ,avt d’aller frimer à st trop, rien que des riches!!!!
    Je suis en train de briefer le Camarade Maire , cousin de ma femme, afin qu’il mette en place, qque chose qui ressemble à de “la préemption;, pourquoi pas?

  38. @René Mateo,

    Pour Albert Kalaydjian j’ai assister plusieurs fois au conseil et à part passer la brosse à reluire auprès des élus communistes, je ne vois pas en quoi son rôle d’opposant pourrait se revéler marquant. Bref je pense qu’il est plutôt là pour se faire mousser, mais peut être ce type d’opposition vous convient-il ?
    Pour ma part j’ai passer l’âge et mes responsabilités ne me permettent plus de perdre mon temps à écouter ses(longs) monologues. Bref un vrai centrisite…
    Salutations cher concitoyen.

  39. @Jmp post45
    Le paysan centriste François Bayrou avait déjà du vendre toutes ses terres alors avant de se ruiner en choisissant de voter François Hollande aux dernières présidentielles.

  40. francis vary post 46
    Que voulez-vous, il faut de tout pour faire un monde ! Albert est ce qu’il est, mais il n’est pas méchant. Je me demande même parfois s’il est toujours centriste. C’est un catholique qui fréquente l’église arménienne et qui s’efforce d’appliquer les enseignements de notre seigneur Jésus-Christ …
    Les membres de l’opposition audonienne ne sont pas des foudres de guerre .. certains membres de la majorité non plus d’ailleurs !
    Avec mes meilleurs sentiments.

  41. Le centre a fait toujours débat. Après la libération, on trouvait les centristes dans un mouvement d’obédience catholique, le Mouvement Républicain Populaire. Il assura plusieurs années durant la gestion des affaires du pays avec les socialistes. Les députés socialiste et MRP étant majoritaires à l’assemblée nationale, ils détenaient tous les ministères, hormis un ou deux qu’ils laissaient au radicaux. Ils pratiquaient une politique dite de “troisième force”, dont le but était de freiner la mise en oeuvre du programme du Conseil National de la Résistance. Le rapport des forces dans le pays et le rôle de la classe ouvrière dans la Résistance balayèrent les réticences : on procéda à des nationalisations et on créa la Sécurité Sociale.
    Il faut savoir qu’une campagne systèmatique contre les nationalisations fut lancée dès 1945. Deux grands moyens pour les discréditer : susciter l’opposition des petits et moyens porteurs d’actions qu’on affolait en vendant en Bourse des paquets d’actions et d’obligations, ce qui faisait baisser les cours, dresser le spectre d’un Etat dont le pouvoir économique écraserait plus encore la société civile. Le général de Gaulle est intervenu de tout son poids pour limiter les nationalisations. Il s’opposait, notamment, à celle des banques d’affaires, forteresse de l’oligarchie financière. La loi du 2 décembre 1945 nationalisait cependant la Banque de France et quatre grandes banques de crédit disposant d’un réseau national d’agences (Crédit Lyonnais, Société Générale, Compoir National d’Escompte, Banque Nationale pour le Commerce et l’Industrie).
    Le Mouvement Républicain Populaire se saborda en 1958 et rejoignit le Général de Gaulle. Il constitua l’essentiel des forces du parti gaulliste l’UNR. Quant aux socialistes, ils entrèrent dans ” l’opposition constructive.”
    Je rejoins ce qu’écrit le philosophe Alain lorsqu’il écrit : “Celui qui se dit ni de gauche ni de droite .. est à droite !”

  42. @Malik post52
    En effet, la valse des communiqués qui a rythmé avant l’heure cette visite permet déjà d’identifier quels sont ceux qui savent très bien en tirer profit sans faux pas, bien que souvent éloignés de la piste de danse.
    Mais, laissons le soin aux Audoniens de juger avec ces annonces de la crédibilité de leur auteur.
    Je pense notamment aux habitants de Soubise qui ont déjà perdu le goût des bals populaires au soir du 13 juillet 2009 et qui paradoxalement doivent encore subir au quotidien les pasos des fanfarons danseurs du marché aux pétards à qui on n’a toujours pas su offrir quelques cours de claquettes.
    http://www.abdelhakkachouri.com/2012/09/manuel-valls-ministre-de-l-saint-ouen.html
    http://www.ville-saintouen.fr/index.php?pge=14&IDDetail=2848
    http://www.ville-saintouen.fr/index.php?pge=14&IDDetail=2839
    * http://www.leparisien.fr/faits-divers/fusillade-a-saint-ouen-la-famille-appelle-au-calme-13-07-2009-578896.php

  43. De la part de Madame le Maire.

    Dans une lettre datée du 24 septembre et affranchie à 0,58 le 5 octobre, notre Maire-Conseillère générale revient sur la visite “réservée aux amis”du ministre de l’intérieur et celle à huis clos avec celui-ci au commissariat.

    Chacun pourra en prendre connaissance, mais je souligne qu’elle déclare être “prête à tout mettre en oeuvre afin d’appuyer les dispositifs que l’Education nationale mettra en place”. Fait-elle écho au Plan de Réussite Educative si douloureusement adopté?

    Elle n’aborde pas sa position pour la légalisation du canabis, l’ouverture d’une annexe police place du 8 mai 1945, l’installation de la vidéo-surveillance et ne fait pas écho au questionnement de son adjoint à la sécurité sur l’armement des polices municipales.

    Considérons que ces absences sont positives tellement elles constituent des hérésies en terme de développement social et de bonne sécurité.

    Par contre, elle élude le renforcement des éducateurs de rue si nécessaire, alors que pour l’inutile et onéreuse police municipale, elle se montre bien généreuse. Question de priorités sans doute.

    Ne vient-elle pas de voter l’industrialisation électronique des PV qui assaillent les honnêtes gens dans notre ville.

    Ne continue-t-elle pas de faire l’impasse sur l’extension-finition du lycée Blanqui !? Doit-on rappeler que le moindre mètre carré de libre sur notre commune fait baver d’envie sonnante et trébuchante les “amis” promoteurs.

    Autre oubli, la responsabilité des “bailleurs sociaux” dont le moins que l’on puisse dire est qu’il y aurait fort à corriger en matière d’organisation des espaces les concernant.

    Parceque saint-ouen le vaut bien

  44. VALLS a la côte : 55% d’opinion favorable (+10%), il a même plus la côte que notre cher président, certains le voient déjà prendre la place d’Ayrault et en duel avec sarko, aux prochaines présidentielles!!!

    Ce chiffre doit le réjouir, mais il est surtout significatif du problème grandissant de l’insécurité en France, (moi, il m’inquiète) Il a été, sous tous les fronts ces derniers mois : roms, st-ouen, marseille, violences scolaires, touristes anglais; intégrisme……

    Il n’y a pas un jour, aux JT, ou on ne nous parle pas d’un nouveau phénomène de violence.

    Valls a du pain sur la planche et semble bien gérer.

    Je suis d’accord avec Taquet, il n’y a pas que le tout répressif, il faut donner autant d’énergie et de moyens à la prévention.

    La prévention passe aussi par l’école, l’Education Ntaionale!!!!

    Peillon devrait passer la deuxième car ça merde encore pas mal dans les écoles : jeudi 11 octobre les enseignants sont en grève.

    Il faudrait des établissements scolaires avec des capacités d’accueil suffisantes proportionnelles aux nombres d’élèves, des enseignants dans chaque classe, des moyens supplémentaires pour la réussite scolaire de tous les enfants (personnels supplémentaires dans les écoles pour l’aide individualisée) et le renforcement d’équipements et de structures de loisirs( sport, art), car la réussite des enfants est éducative et pas seulement scolaire!!!

    Valls devrait donc laisser sa place à Peillon dans les médias , cela signifierait qu’il s’occupe enfin de nous!

    Sur le local, on ne peut que se réjouir d’avoir des éducateurs en plus dans les quartiers mais il faudrait aussi, peut être, des locaux en “plus” pour permettre d’accueillir convenablement les animateurs du SMJ dans tous les quartiers : il y a des jeunes qui ont besoin d’être sortis de la m…. dans laquelle ils se trouvent et puis il y en a d’autres qui vont bien et qui ont besoin de se divertir et vivre dans leur quartier.

    Une police capable d’intervenir pour les petits délits routiers : les jeunes en scooter qui nous foncent dessus sous les yeux de la police, cela commence à bien faire.
    Alors, s’ils n’ont pas la permission de bouger que la police municipale fasse le taf au lieu de passer du temps à mettre des pv!

    Nos vies valent plus que les profits : n’est ce pas, françois!!

  45. Post 54 / M. Taquet
    Bonsoir,
    Cela fait au moins quatre fois que vous évoquez dans vos messages « l’extension/finition du lycée Blanqui ». Est-ce une obsession personnelle ou bien un sujet majeur qui aurait échappé aux Audoniens ?

    http://www.soignetagauche.fr/2012/08/09/saint-ouen-dans-le-top-15/#comment-17105
    http://www.soignetagauche.fr/2011/03/02/que-du-beau-monde/
    http://www.soignetagauche.fr/2012/05/22/un-nouvel-ayrault-audonien/
    http://www.soignetagauche.fr/2012/04/09/stade-bauer-un-projet-citoyen/

  46. Dumez,

    Je n’ai pas besoin de passer quelques jours de vacances l’été chez un promoteur pour savoir ce qui est bon à construire pour notre ville et les Audoniens.

    Au minimum, je peux vous envoyer une note de la direction du lycée, le vote unanime du CA sur cette nécessité et tout un tas de docs sur l’importance de bonnes conditions matérielles éducatives générales et sportives pour réussir sa socialisation et son éducation, et se faire plaisir au travail pour les personnels.

    Je suis assez d’accord avec Saly, voir moins Valls et plus Peillon serait une nécessité, car la lutte contre la délinquance n’a jamais construit un équipement scolaire mais un équipement scolaire a toujours lutté contre la délinquance.

    Quant à l’obsession, adressez vous à ceux et celle que ce blog contrarie les nuits… et la mauvaise gouvernance.

    Rappelez vous Victor Hugo (je crois) : ouvrez une bib, vous fermerez une prison.

  47. Concernant l’éducation, Hollande en a longuement parlé , suite au retour des débats sur la refondation de l’école.
    La feuille de route qui en ressort, me satisfait;
    Il ne nous reste plus qu’à attendre que tout ce qui est annoncé soit mis en oeuvre!

    Une seule critique concernant son disours présidentiel : faire sur 5 ans ne signifie pas faire maintenant!!!

    En comprenant, cela on réapprend à devenir patient après la phase euphorique éléctorale et post éléctorale : c’est un maintenant progressif!
    Sauf qu’un gamin qui décrohe en 4 ème, aujourd’hui, sera à la rue dans 3 ans; il y a des domaines ou des mesures urgentes s’imposent et l’éducation est donc prioritaire selon moi!!!

  48. “Du point de vue individuel, la culture est ce qui permet de former l’être humain à partir de l’enfant, de le préparer et de l’adapter aussi largement que possible à la vie, au contact avec la nature et avec les hommes. Sous ses divers aspects scientifiques et techniques, littéraire, philosophique et artistique, moral et civique, la culture doit développer, à mesure de leur apparition, les diverses facultés inégalement présentes chez les divers individus, d’observation, de réflexion abstraite, d’expression verbale ou plastique, et d’action. C’est la prédominance d’une ou de plusieurs de ces facultés qui déterminera l’orientation scolaire d’abord, vers les types d’humanisme avec prédominance des sciences naturelles, physiques ou mathématiques, de la littérature et des langues mortes ou vivantes, de la création artistique ou des activités techniques et manuelles, ainsi que le choix de la profession.
    Celle-ci ne doit pas enfermer l’être humain trop étroitement dans le cadre de sa spécialité. La culture doit être le correctif contre cette tendance. Si la profession isole, la culture doit rapprocher. Elle doit être humaniste en ce sens qu’elle concerne l’homme tout entier, qu’elle cherche à réaliser un équilibre entre ses diverses facultés. La culture est pour l’individu le moyen de rester humain en dépit des automatismes du métier et des contraintes sociales. Aucune préparation au métier ne saurait prévaloir contre cette obligation de mettre chaque enfant à même d’accéder à la culture. Notre peuple voudra tout d’abord une généralisation de la culture, la possibilité pour toutes les intelligences, d’accéder au bénéfice des plus hautes études, de la science, qui, trop souvent, furent jusqu’ici le privilège d’une minorité.
    Il faudra, tout au long de l’enseignement, s’efforcer d’adapter activités, études, programmes, à l’évolution même de l’esprit de l’enfant en général et de chaque individu en particulier, de façon à suivre le plus étroitement possible le développement naturel. Qu’on lui permette de marcher à son pas en créant au besoin des cours renouvelés de l’expérience des Ecoles Centrales de la Convention où chacun suivait à son gré.
    L’avenir de la culture et de la civilisation dépend essentiellement de la manière dont ce respect de la personnalité de chaque être et cette mise en place des capacités seront assurés.”
    Paul Langevin (plan Langevin-Wallon, Parti Communiste Français)

  49. Saly,la suppression des devoirs à la maison,ça avait déjà été décidé sous la IVe République ( lorsque j’étais à l’école primaire,à peu près quand Mendès avait décidé de distribuer du lait chaque matin dans les classes).Ca n’a jamais été suivi d’effets et heureusement car je pense que c’est hors de l’école que se creusent les discriminations scolaires.Des enfants de milieux favorisés n’ont pas besoin de devoirs pour baigner dans la culture et les connaissances qui leur permettra dans l’institution scolaire,même sans note,de se différencier favorablement.
    Je pense au contraire que l’institution scolaire doit donner une ouverture encyclopédique où chaque enfant trouvera un centre d’intérêt qui lui permettra de s’épanouir,de s’accomplir et par là-même lui donnra envie d’élargir ses connaissances.Alors de lui-même,il voudra approfondir et sera aidé par des “tuteurs” qui lui donneront des pistes,des “devoirs” pour le faire!

  50. à Saly

    Je ne veux pas te fâcher mais avec le vote des députés de droite, du Ps et Verts, en faveur d’un Traite social libéral pro capitaliste, je vois comme impossible au Président de tenir toutes ses promesses en matière d’accès à l’éducation et au travail. pas cobtre, je sens monter une qualité d’écriture – voir le texte “Refondons l’Ecole” qui remplacera assez bien tous les produits stupéfiants sur le marché… pour tenter d’enfumer les français.

    N’oublions que le ras de marée socialiste aux élections législatives a cela de bien que nous serons non seulement rasé mais tondu sans douleur au nom de la rigueur, de la lutte contre la dette et de la faute aux fonctionnaires.

  51. A taquet

    Je ne suis pas dupe et comme tu le répètes si souvent avec jym , nous dépendons de la gouvernance européenne. Pour embaucher 60000 profs, il faut , donc, du fric et ce n’est pas avec “le traité social libéral pro capitaliste et la rigueur avec le “volet croissance” que nous y aurons droit!!!

    Mais la pauvre étudiante à l’iufm que je suis redevenue a envie de croire à ce qu’ils racontent car cette nouvelle loi d’orientation et de programmation sortirait notre système éducatif du merdier dans lequel il se trouve!!!

    Les idées sont là, la volonté aussi mais le budget : ou va t-il le trouver?!

    Je partage ce que tu dis Michel

    Les nouvelles mesures préconisées n’ont, cependant, rien de nouveau :

    – Fin de la semaine de 4 jours, retour à 4 jours et demi : on remplace le samedi matin par le mercredi matin avec un peu moins d’heures de cours (5h/j) et du temps prévu pour effectuer le travail personnel en classe ou pour des activités péri-scolaires;

    – Halte aux devoirs à la maison, ceci était déjà proposé dans l’actuelle loi d’orientation, recommandation inscrite au BO.
    Or, selon les écoles et les enseignants, ça n’est pas toujours respecté. Il y a toujours autant de devoirs donnés.
    Le problème est que les enseignants se heurtent, aussi, au mécontentement des parents ,devenus très exigeants qui estiment qu’un enseignant qui ne donne pas de devoirs n’est pas un bon prof!!!!

    – Oui à la morale laique, ” discipline à part entière qui permettra à chacun de construire sa liberté” selon FH.
    Je me rappelle avoir fait de l’éducation civique et appris les valeurs de la république, lorsque l’on passait le certificat d’études, on devait même apprendre la Marseillaise. Enseignement nécessaire qui va de soi et qui n’aurait jamais du être supprimé;

    – D’autres critères de notation : le vieux débat sur la note sanction, le sens des évaluations . Ca fait belle lurette que de nombreux pédagogues et chercheurs clament la théorie de l’encouragement, donner l’envie de réussir en permettant à l’enfant d’acquérir des connaissances et d’ être capable d’évaluer ses compétences (réussites, échecs);
    L’évaluation seule ne suffisant pas si elle n’est pas suivie de remédiations immédiates .
    Sauf que pour se faire, il faut, comme le dit Hollande, des moyens humains supplémentaires :

    – plus de profs que de classes afin de permettre l’aide individualisée, le décloisonnement pour travailler en petits groupes!

    – le primaire doit être la priorité
    avec une priorité pour les Zones d’Education Prioritaires, le retour à la scolarisation des enfants de moins de 3 ans. Ce que son prédécesseur avait supprimé, rappelez vous! NS voulait étendre l’accueil des gamins jusqu’à 4 ans en crèche!!! Nouvelle saluée par les enseignants de maternelle que l’on avait humiliées en les traitant de nounous.

    Les 2 point qui m’intéressent plus particulièremnt et qui me font sourire car les solutions proposées ne me satisfont pas ; sont

    – Moins de redoublement et Lutte contre le décrochage scolaire:

    140 000 enfants sortent du système scolaire sans qualification, hollande veut intégrer dans les établissements une personne référente chargée de l’orientation pour que celle-ci ne soit plus subie mais choisie. Les redoublements sont inutiles et coûtent chers, il veut donc les limiter et n’indique aucunes autres mesures.

    Ces deux problématiques ne sont que les conséquences de la création du collège unique;

    Idée noble auxquelle j’ai voulu croire comme beaucoup d’entre nous car il s’agissait de permettre à tous les enfants, quelque soit leurs milieux, conditions sociales, d’accéder jusqu’en 3 ème, en ayant acquis un socle commun (fameux concept : égalité des chances)

    Le collège était devenu trop selectif (véritable entennoir) et il n’y avait que les bons élèves , généralement, issus des classes moyennes qui arrivaient au bout du parcours, les autres se voyaient proposés une orientation vers des formations professionnelles dès la 5 ème qui ne passionnaient pas toujours les élèves (CAP vente, maçonnerie etc;;)

    Mais avec ce collège unique ; rien n’a vraiment changé. Tout n’est qu’illusion, les enfants passent tous d’une classe à l’autre, sans avoir forcément le niveau, de nombreux élèves se démobilisent et pertubent la classe en 4 ème et se voient orientès en 3 ème, en ne sachant à peine lire et écrire, orientés vers des filières professionnelles souvent bouchées et selectives à leur tour.
    On comprend alors pourquoi un enfant qui voulait faire électricité n’ait pas envie d’aller en compta et quitte l’école après avoir cherché en vain, un établissement qui veut bien l’accueillir!!!!

    Revenir à l’ancienne structure n’est pas la solution , nos élus nationaux doivent stopper cette hypocrisie, tous les enfants ne partent pas avec les mêmes chances, tous ne pourront pas y arriver, SAUF, si on permet à chaque enfant de travailler à son rythme, de préparer son projet professionnel dès le collège, de lui laisser choisir son orientation en lui donnant les moyens : passer une année supplémentaire au collège, non pas en redoublant mais en allégeant les programmes des différentes classes et leur donner la possibilité de faire une année en deux ans, l’objectif étant l’acquisition de connaissances. Ce type d’ aménagements deS cours est essentiel, pour les élèves en grandes difficultés.

    Je suis très utopique et j’attends beaucoup de ce nouveau gouvernenment!

    Cela fait une vingtaine d’année que je regarde de très près ce qui se passe dans les écoles et j’ai hâte de voir L’Ecole de la république devenir le vecteur de réussite sociale pour tous les mômes qu’on a longtemps voulu nous faire croire!!!

  52. A Taquet

    L’enfumage du citoyen est une technique légalisée, dès petit avec le Père Noël, à l’école primaire dans les manuels d’histoire, et pratiquée bien après la vie scolaire avec l’étrange lucarne, les journaux payants publicitaires, les non journaux dit gratuits et autres moyens de propaganda (voir Edouard Bernays pour la manipulation des masses).

    Le sujet accoutumé en redemande.

  53. Je confirme que ce dit Saly. Quand j’ai passé le certificat d’études, j’ai chanté devant deux examinatrices deux couplets et le refrain de “La Marseillaise”, et en législation on m’a fait plancher sur le rôle de l’assemblée nationale et du sénat …

  54. Saly,après 39 ans d’enseignement et quelques années de moniteur de colo,je continue à croire avec Freinet,Makarenko…etc…que chaque enfant a des sources d’intérêt et que seul un enseignement polytechnique peut permettre à chacun de le découvrir.Ensuite quand l’élève devient motivé tout coule de source.
    Le problème aujourd’hui dans les collèges et avec l’exemple féodal “des grands frères”,il s’instaure dans les classes une certaine terreur contre les élèves qui veulent apprendre qualifiés “d’intellos”(c’est devenu péjoratif dans l’enceinte scolaire!!!).Donc vouloir briser la ségrégation sociale(dont vous parliez l’an dernier)dans nos écoles consisterait à remédier à cet état de fait en formant des administrations(qui à défaut de l’encourager l’ignore)moins laxistes avec ce terrorisme au minimum verbal pour éviter que certaines familles délocalisent la scolarité de leurs enfants.Et d’offrir une variété de formations sportives,culturelles,artistiques facultatives d’éveil(comme celles des 10% dans les années 70)en plus des matières de base obligatoires.Il serait bon aussi de rétablir la parité dans le recrutement en revalorisant les salaires des enseignants…etc…

  55. Michel,

    Vous avez raison pour la manière dont sont traités les bons élèves .

    Faudrait , peut-être créer dans les collèges de banlieue, des classes un peu plus homogènes.

    Face à la fuite des bons élèves vers le privé, il a été créé quelques classes “d’élites” sportives ou européènnes avec une sélection sur dossier avant l’entrée en 6 ème, et puis à côté quelques classes “poubelles”, avec quelques bons élèves dont on espère qu’ils seront meneurs avec d’autres qui n’ont pas le niveau et qui n’obtiendront aucunes aides faute de moyens (moins d’heures payés pour l’accompagnement scolaire…).

    C’est une des raisons pou laquelle ils mettent le bazar!!!!

    Je suis pour la prise en compte des difficultés de ces élèves en créant des classes à même niveau avec un effectif réduit (15 élèves) permettant aux jeunes en échec de travailler à leurs rythmes ,sur leurs difficultés;

    On me dit que ces classes ne feraient qu’apporter de la discrimination en plus.

    Une classe de 15 élèves avec des profs formés sur les différentes causes de l’échec scolaire, les aidant individuellement , c’est tout sauf discriminer, c’est au contraire Reconsidérer l’élève en partant de ce qu’il est capable de faire, et c’esttoujours mieux que toute cette hypocrisie qui leur fait croire qu’on est tous égaux face aux apprentissages.

    Enfin, pour vous dire que l’époque a bien changé, certains profs que j’ai rencontré qui prétendaient appliquer la méthose Freinet s’en sont un peu éloigné et pour rentrer dans les écoles montessoriennes, il faut du fric.

    Freinet qui avait créé sa méthode ,principalement ,pour les gosses d’ouvriers qui n’avaient pas la culture de l’école, serait surpris de voir, aujourd’hui, que l’on accueille dans ce type de classes des mômes très autonomes avec de bons niveaux scolaires!!!

    J’espère que vous serez présent aux débats sur la réussite éducative pour nous faire partager votre expérience, en espérant que ce débat ait lieu!

  56. Saly,les méthodes de l’école nouvelle ont toujours été récupérées par les classes aisées plus averties et moins traumatisées par la nouveauté que les classes populaires plus rassurées par l’école qu’elles ont connue:”de mon temps,moi…”.Freinet,lui,enseignait dans un village à l’ensemble de la classe scolaire.
    Ce que je vous dis est important.Des “cancres*”,il y en a toujours eu mais la communauté scolaire ne leur permettait pas de faire la loi!
    *Je sais bien que ces élèves en échec scolaire et en opposition avec l’enseignement ne le sont pas de façon innée mais parce que à aucun moment,comme je l’ai dit dans mon post précédent,leur intérêt,leur curiosité n’ont été suscités et éveillés!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *