100% PS pur.

Bruno Leroux seule en lice lors de ce second tour des Législatives a receuilli  100% des exprimés. Nos ex soviétiques locaux en baillent d’envie.

Plus sérieusement disons simplement qu’il a obtnu sur 21 600 inscrits : 6 266 voix.

Il sera donc Député et ,selon les oracles… un peu plus

 

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

30 réflexions sur « 100% PS pur. »

  1. BL au perchoir, c’est pas impossible.

    L’homme a toujours été depuis sa défaite à Epinay un stratège averti. Son choix de François alors que tout souriait à Martine le montre.

    Il a recueilli 6.266 voix au second tour, alors qu’il en avait eu 4.678 au premier, et que FH avait recueilli 6.320 au 1er tour des présidentielles.

    Le compte à rebours est donc engagé depuis ce matin pour Saint-Ouen comme il l’est dans toutes les villes dirigées par un maire PCF, ou Fase.

    Au regard de ce second tour, il apparaît nettement que les fasiens du 93 ont été loin d’être en phase avec les électeurs et que ce groupuscule et ses intrigants sont une” véritable machine à perdre”.

    La fédération du PCF devrait certainement revoir sa direction au vu des reculs répétés dans sa gestion des affaires départementales, et une certaine incapacité à nouer des liens avec la vie sociale et politique. Mais comme dit l’autre, c’est l’affaire avant tout des cocos, avec toutes les difficultés à écouter à défaut d’entendre.

    Sur le papier, notre bonne ville se retrouve avec deux députes socialistes car Hannotin est conseiller général de Saint-Ouen Nord.

    C’est donc toute la vie “communiste” locale qui se trouve sur la sellette. Se recroqueviller, croire encore aux vieilles ficelles (usure du gouvernement Ayrault en 2014), vivre de la division des socialistes locaux et de l’amour immodérés des postes chez certains, où alors réfléchir sans ostracisme, travailler les terrains de la vie avec tous, et régler quelques petites questions de personnes, telle est la question.

    Avec sa progression en voix au plan national, ses propositions antilibéro-capitalistes, le Front de gauche garde encore son avenir devant lui mais cela sera pas facile.

    Dans l’actualité proche, après la réunion lundi et mardi du conseil national et du vote de ses membres, meeting du PCF à la Mutualité à Paris mercredi 20 juin dès 18 heures.
    Pierre Laurent y fera connaître ses positions pour réussir le changement et continuer le FdG. Sont conviés les adhérents et citoyens investis dans le FdG et les amis de la révo.

  2. Eric,

    Pourquoi ne donnes tu pas les résultats du 2nd tour, sur toute la circonscription?

    Ce deuxième tour n’a visiblement pas emballé la population : Taux d’abstentions , votes nuls importants!

  3. Appel du 18 joint

    “Cette année, le 18 juin tombe un lundi, le lendemain des élections législatives, l’occasion de montrer aux nouveaux députés que nous voulons une autre politique pour les drogues. Comme tout les ans, retrouvons-nous le 18 Juin à 18 heures sur la grande pelouse du parc de la Villette.”

    http://www.18joint.org/

  4. Les bagarres entre communistes et socialistes ne datent pas d’aujourd’hui. Avant la guerre, chaque période électorale était émaillée de combats homériques entre militants des deux partis. Dans ce petit village de mineurs où j’habitais, les communistes étaient majoritaires. Révolte politique et sociale. Le coeur du pays noir était rouge, et de feu et de sang. La mine conditionnait l’organisation sociale. Tout se profilait sur ce fond de charbon, de feu et de mort, qui déterminaient toute une chaîne de comportements. Dans le pays noir, le danger était menaçant. Chaque jour était pour les mineurs une victoire sur la mort. Ils en profitaient comme si c’était le dernier jour de leur vie. Chacun mettait toutes ses forces, toutes ses économies, toutes ses réserves, parce qu’il risquait, jour après jour, de ne plus en avoir besoin. De là ce goût si fort des jeux, de la musique et de la danse – surtout pendant le Front Populaire – et, parmi les enfants, de l’espièglerie …
    Les socialistes étaient aussi nombreux. Ils étaient accusés d’avoir trahi Jaurès. Dans les cafés, le soir, les discussions prenaient un tour passionné. Et quelques “pichinels” (1/2 de vin du coin) aidant, on en venait aux mains, au grand dam de la patronne des lieux qui se dépêchait de planquer les verres sous le comptoir ! Les hommes, à l’époque, portaient le gilet sur la chemise avec, dans le gousset, une montre reliée par une chaîne à la boutonnière. Je me souviens avoir vu souvent cette montre voler au gré des coups que se portaient les protagonistes.
    On croisait souvent dans la rue, le lendemain, des mineurs dont l’oeil était orné d’un magnifique coquard ! C’était quand même le bon temps ..
    Aujourd’hui, c’est un village mort. Les mines ont fermé depuis longtemps. Mais pour garder le souvenir du temps de sa splendeur, la salle des fêtes située sur l’ancien plateau de la mine porte le nom d’Emile Zola, lequel dans “Germinal” a si bien dépeint les luttes parfois sanglantes des mineurs …

  5. La section communiste de Saint-Ouen a organisé hier le vote sur la question de savoir si les communistes devaient participer au gouvernement, qui va probablement être modifié à l’issue des élections législatives.
    Les communistes ont répondu non à cette question à l’unanimité …
    On me permettra une réflexion qui n’engage que moi : il ne peut être question de participer, aujourd’hui et demain, à un gouvernement au sein duquel est majoritaire un parti qui, par le passé, n’a eu de cesse de renier ses engagements.
    Animé d’un anticommunisme permanent, le parti socialiste a fait le jeu, tout au long de son histoire, de la bourgeoisie dont il a géré les intérêts avec zèle.
    Il ne faut pas se bercer d’illusions. Il n’y aura pas de changement, parce que le programme de François Hollande laisse intactes les structures du capitalisme prédateur.
    En l’état actuel des choses, le changement ne peut être que l’aboutissement des luttes nombreuses et variées du monde du travail et de toutes celles et ceux dont les intérêts sont lésés par les puissances d’argent.
    Les marxistes savent que l’application du matérialisme historique à l’étude de la société, de son développement, de ses contradictions, de son histoire, a permis à Karl Marx de procéder à l’étude de la production capitaliste et de souligner comment les forces productives et les rapports de production entrent en contradiction au sein du système social capitaliste, et y développent des forces qui mettront fin au système en place pour le remplacer par un autre, de type socialiste.
    Même si l’anticommunisme tient aujourd’hui le haut du pavé. Même si on porte des coups puissants aux parti communiste français dans le but de le faire disparaître, le nouveau l’emportera sur l’ancien. C’est inévitable ! La bourgeoisie et son appendice la social-démocratie devront faire place nette, parce que leur système a atteint ses limites historiques …

    • @ René Matéo

      Le PCF ne veut pas de ministre et le PS… n’en n’a pas besoin pour gouverner.
      Au final, tous le monde est heureux.
      Les uns gèreront, les autres protesteront.

  6. Eric

    Il y a le pouvoir et les contre-pouvoirs : le FDG proche des syndicats, ne sera pas maîtrisable à l’extérieur du gouvernement!

    Nous avons connu, dans le passé, des blocages : grèves, manifs des étudiants, des travailleurs, des parents d’élèves et des enseignants, des fonctionnaires que l’on ne voyait que rarement : police, pompiers, santé!!!!!

    La rue reste le seul moyen de se faire entendre quand les propositions de lois nous paraissent injustes!

    Il ne faut pas minimiser le rôle que le fdg pourra jouer!

    René rappelle le score de 17%, il ne faut pas non plus oublier le taux des abstentionnistes aux législatives!

    Le gouvernement Ayrault a tout intérêt, à poursuivre vers la voie qu’il s’est tracé!

    Tout ne sera pas possible, immédiatement , l’important est que les députés restent proches du peuple et pas perchés là- haut!

    Les abstentionnistes qui ne sont pas exprimés et qui observeront, pourront se prononcer aux municipales en étant récupérés par le fdg, la droite ou le FN!!!!

  7. Je disais donc qu’avec 17 % de suffrages, le parti socialiste n’a pas de quoi pavoiser ! Les abstentionnistes ont gagné les élections législatives. C’est incontestable ! Nombreux sont celles et ceux qui ne votent plus, car, disent-ils : “Plus on vote et moins ça change.” La bipolarisation de la vie politique française est à l’origine de cet état de fait …

  8. Quatre députés socialistes sont officiellement candidats à la présidence de l’Assemblée nationale, le « perchoir », la candidature de Marylise Lebranchu étant désormais exclue.

    La ministre de la Réforme de l’Etat, qui est depuis lundi sous la pression de l’exécutif pour être une « candidate de consensus », a dit vouloir rester au gouvernement alors qu’un léger remaniement attendu n’interviendra que jeudi.

    Les candidats avaient jusqu’à jusqu’à ce mercredi 16h00 pour déposer leur candidature : Jean Glavany, Claude Bartolone, Elisabeth Guigou et, à la dernière minute, Daniel Vaillant, l’ancien ministre de l’Intérieur, ont franchi le pas.

    En revanche, une seule candidature a été déposée pour la présidence du groupe majoritaire, celle de Bruno Le Roux, qui succèdera donc jeudi à Jean-Marc Ayrault, devenu chef du gouvernement après 15 ans passé à ce poste à l’Assemblée.

    Les députés socialistes éliront leur président jeudi mais également leur candidat à la présidence de l’Assemblée nationale, qui fera l’objet d’un vote sans suspense en séance plénière le 26 juin.

    Pour Saint-Denis, après le surprenant interview de Braouezec dans Le Parisien, précipitez vous sur le dernier JSD (Journal de Saint-Denis n° 921) de cette semaine avec interview d’Hanotin, de Leroux et de Braouezec.

    Profitez en pour voir le n° 920 ou PB et MH s’expliquent. Cela vaut un bon polar psychatrique.

    La réponse de PB à la question du journaliste « Vous voulez toujours dépasser la forme parti pour faire de la politique. Pourtant les partis ont triomphé dimanche…) est consternante.

    Pour ceux qui s’interrogeaient sur la non présence de HD dimanche soir au bureau centralisateur à Jaurès, le JSD nous apprends qu’elle était à Saint-Denis à 23h08.

    Pour les débatteurs à trois balles sur la rondeur de BL, le reportage de Moati sur la campagne PS, avec un Leroux impérial et chaleureux, même si tendu à l’évocation de la situation de La Rochelle est une bonne leçon pour les candidats pisse froid, les élus et autre dirigeant « balai dans le cul ».

    Et pour le smic à 1700, c’est pas dans les 60 propositions de FH …

    Votre commentaire est en attente de modération.

  9. @ taquet (14),

    Pour 2014, la lecture du JSD est intéressante :

    JSD : Quelles sont désormais vos ambitions pour la ville de Saint-Ouen après cette élection?

    Bruno Le Roux :D’une part, il est très possible que je prenne des responsabilités à la direction du groupe PS à l’assemblée nationale (décision jeudi) et, d’autre part, un projet de loi va être présenté pour interdire le cumul des mandats pour les parlementaires… Néanmoins, avec mes amis audoniens je serai toujours partie prenante des réflexions et des projets pour la ville.

  10. Le parti socialiste s’est emparé de l’assemblée nationale. Il est en train de mettre en place les structures qui lui permettront de faire voguer cet immense vaisseau qu’est le parlement vers des lendemains qui chantent … ! Je ferai observer à l’honorable société que ce n’est pas moi que le dit, mais les étoiles de première grandeur de la formation politique en question.
    Apparemment, on se bouscule au portillon, car il n’y en aura pas pour tout le monde.
    Un regret, j’eusse aimé voir Ségolène au perchoir. Elle va nous manquer Ségolène. C’est une femme déterminée, qui ne rechigne pas à la tâche. La première fois que je la vis à la télé, c’était en 1995. Elle ramassa dans les règles de l’art le député RPR, Jacques Toubon, qui doit garder de l’instant un souvenir impérissable et ému !
    Monsieur Bruno Leroux progresse dans la hiérarchie. Président d’un groupe qui compte des centaines de députés, ce n’est pas rien ! Il va être la voix officielle des députés socialistes. C’est un audonien de fraîche date que l’on voit souvent arpenter les rues et les avenues de la ville.
    Si je comprends bien, le changement c’est pour aujourd’hui ! Je me demande toujours comment va s’y prendre monsieur le Président de la République pour promouvoir une autre politique .. en laissant les structures capitalistes en place. S’il y parvient, je lui tire mon chapeau ! Le pouvoir économique a pris le pas sur le pouvoir politique. Il ne faut pas être grand clerc pour s’en rendre compte.
    Les socialistes ont du pain sur la planche. Mais on dit qu’ils aiment ça .. Qui vivra verra !
    Pour ma part, je les ai vus assez souvent aux manettes .. et les braves gens qui leur avaient fait confiance … ne virent rien venir ! Ils ne virent que l’herbe qui verdoie et la route qui poudroie ..
    Mais comme je suis fair play, je souhaite bonne route au parti socialiste .. Comme disait Robert Hue, je ne fais pas de l’antisocialisme primaire ..

  11. A OD post 15 mais pas que …

    Une éventuelle lecture d’été pour 2014, avec la nouvelle édition tirée de l’original “Rules for radicals” Saul Alinsky 1971

    “Être radical
    Manuel pragmatique pour radicaux réalistes
    Saul ALINSKY

    Traduit de l’anglais par Odile Hellier et Jean Gouriou. Édition revue par Hélène Hiessler et Daniel Zamora.

    «Ce livre s’adresse à ceux qui veulent changer le monde. Si Machiavel écrivit Le prince pour dire aux riches comment conserver le pouvoir, j’écris Être radical pour dire aux pauvres comment s’en emparer.» Saul Alinsky.

    Après avoir étudié la sociologie et la criminologie à Chicago où il travailla sur la mafia d’Al Capone et ses techniques organisationnelles, Alinsky (1909-1972) s’est consacré à l’organisation politique des habitants les plus pauvres de Chicago à des fins émancipatrices. De sa pratique, il a tiré des conclusions, des recommandations passionnées et une méthode qu’il a systématisée dans ce livre phare, Être radical, publié pour la première fois en 1971.
    Rédigé dans un climat social et politique explosif aux USA (Black Panthers, radicalistation des campus universitaires, luttes dans les ghettos, Weather Underground, grèves), ce livre assurera à Alinsky bien des adeptes aux USA, dont un certain Barack Obama.

    Être radical donne aux radicaux des clés pour opérer une transformation sociale constructive et comprendre «la différence entre un vrai radical et un radical de papier».

    «L’esprit d’Alinsky est bien vivant au sein de tous ces groupes militants actifs dans d’innombrables domaines, jusqu’au récent mouvement Occupy Wall Street.» Noam Chomsky

    Préface de Nic Görtz et Daniel Zamora.”

    http://www.aden.be/index.php?aden=etre-radical

    L’ancienne version s’intitulait “Manuel de l’animateur social” avec une présentation de Saul Alinsky par Jean Gouriou

    http://www.eco-sol-brest.net/Manuel-de-l-animateur-social-Saul.html

    Cette ancienne version est disponible ci dessous

    http://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&ved=0CFoQFjAA&url=http%3A%2F%2Fwww.capsurlindependance.org%2Fwp-content%2Fuploads%2F2010%2F06%2FManuel-de-lanimateur-social.pdf&ei=xzvjT-a6A5Ca0QW08NiOAw&usg=AFQjCNHPXtKyWsThfIHwye_TwS0fuFOKVQ&sig2=dy4OZp7Ul3rTiSSbIvNDow

    Et si en plus, Olivier, tu finis comme Obama, après t’être inspiré de Saul Alinsky, Michel Fainzang devrait être fou de joie, non ?

  12. Le cumul des mandats a vécu, semble-t-il ! Normal après tout ! Je me souviens d’un temps où un député était aussi Conseiller Général et Maire. Monsieur Leroux, un monsieur fort sympathique au demeurant, devra faire le deuil de la Mairie de Saint-Ouen, s’il avait, évidemment, des ambitions à ce sujet.
    Néanmois, dit-il, il participera aux réflexions du groupe socialiste local sur Saint-Ouen. Selon des bruits que l’on entend ici et là, les socialistes feraient cavalier seul aux municipales. Toujours selon ces même bruits, Monsieur Leroux aurait pris sous son aile Monsieur Karim Bouamrane, un transfuge du parti communiste, un garçon toujours tiré à quatre épingles, ce qui laisse entendre que l’intéressé serait tête de liste et Maire dans l’hypothèse d’un succès écrasant des socialistes. Mais bon, n’anticipons pas !
    On peut comprendre que celle ou celui qui veut faire carrière en politique choisisse le parti Socialiste. C’est un parti qui fait des élections l’alpha et l’omega de la politique. Les aspirations des gens ne sont donc pas sa préoccupation première. Il est l’enfant chéri de la bourgeoisie parce qu’il sait donner le change : sous un langage de gauche, il réussit à mettre en oeuvre une politique de droite .. il faut le faire !
    Bien, trêve de plaisanterie, je vais regarder mon feuilleton préféré “Plus belle la vie” sur la trois, où le quotidien des habitants du quartier du Mistral, à Marseille .. un quartier qui n’existe pas !
    Finalement, j’aurais dû faire du cinémà !

  13. Robert Hue … sacré Robert ! Il s’est pris un temps pour Karl Marx. Il a sorti un bouquin intitulé “La Mutation” qui n’a absolument rien de commun avec les dix volumes du “Capital”, et dans lequel il explique que tous les leaders communistes se sont trompés sur tout .. sauf lui !
    Puis, voyant sans doute qu’il n’avait pas la pointure d’un secrétaire général, il a pris ses distances avec le parti communiste et a fondé l’infinitésimal Mouvement Unitaire Progressiste.
    Nons sans avoir au paravant jeté bas toutes les structures d’organisation du Parti .. qui a toute les peines du monde a remettre les choses en place.
    Monsieur Hue s’est placé délibérément à la remorque du parti socialiste. Il s’est tenu ces jours derniers proche de son téléphone, espérant le coup de fil lui annonçant qu’il allait être ministre .. Déception !
    Monsieur Hue s’en remet lentement. Il n’a pas perdu espoir d’être ministre, ou pour le moins secrétaire d’état, car il sait que des membres du gouvernement actuel n’iront pas au bout de la législature ..
    Robert Hue a marqué indubitablement l’histoire du mouvement ouvrier international .. il mérite la Panthéon, aux côtés de Jean Jaurès et du colonel Taquet, dont le nom est intimement lié à l’histoire de Saint-Ouen. J’espère que madame Tarte aux Fraises ne m’en voudra pas …

  14. René, s’agissant de R.Hue, as-tu voté contre son élection au poste de SG du PCF ? Après Marchais.
    .Etais-tu encore membre du PCF?
    OUI OU NON?
    C’est toute la question.
    Qui avait élu ce mec?, à part Marchais!
    C’est facile de le dézinguer.
    Quelle honte, ce mec, pour ceux qui bossent ds des boites…….,
    Le conducteur du tractopel de Montigny…….
    Tu parles, en terme de com , d’un avantage pour le PCF……….C’est la fin d’un début…..
    J’en veux juste, pour mémoire,la bise de Montebourg, à Valls, et de dire”mon Robert,” à ce charlot qui attendait comme un con….. , après la victoire de Hollande, fut vraiment très “pathètique”, vraiment..j’avais la honte…..
    Putain, quel honte, je sais, je ne fais que me répéter, car j’a tellement i honte…..

  15. Bien sûr, les Socialistes vont se positionner pour prendre la Mairie de STO, pourquoi pas d’ailleurs, car depuis la fin de la guerre,tjrs les mmes, depuis 1945, cela fait un bon bail, il faut changer…..
    iL faut mettre en avant des gens succeptibles d’être élus, qui prendront moins de fric en étant
    élus, qu’en bossant ds des boites Privées,cela sera certainement très difficile.
    Sinon, si les mecs prennent plus, c’est pas du jeu,..ben voyons, il faut revenir à l’esprit de sacrifice pour la République….
    J’ai bien connu des “élus”, qui firent carrière comme”élu”, sans jamais avoir bossé ds une entreprise, et qui se sont pris une retraite d’élu, c’est pas trop mal…, non?
    Bonjour le stress…, pour ceux qui bossaient à la RATP et ..le reste..,la pénibilité et tout…le réveil à 5 du mat et tout, le couché après le service à 1 heure, comme un mec qui bossait à la RATP….et qui se tapait les embouteillages sur le Pont de STO.
    Mais si, vs le connaissez; FTP dès 17 ans, dénoncé car il était “légal” qui devint “llégal”, puis, engagé ds l’Armée de la France Libre dès le Décret du Grand Charles, en Septembre 1944, au 126 EME RI de la Première Armée de de Lattre, mais si, cette Armée qui passa le RHIN, forte de tous les FTP des Régions de France, mais si, ceux qui ne sont rentrés q’en 1946 et qui sont allés bosser ds le Métro, pour balayer comme des merdes, malgré les décorations, mais qui devaient bosser,sinon ils ne bouffaient pas,mais si, vous les connaissez,c’étaient les mecs de “la Résistance” dont on ne parle plus du tout!!!!!!, ces connards, tous morts…..

  16. Savez-vous,qu’ils osèrent, ceux qui devinrent ,après le Géneral,les tenants de la Quatrième République demander à ceux de l’Armée de signer” UN AUTRE ODRE DE MISSION” sans se poser de question, pour partir en Indochine….., seuls les Communistes refusèrent, ce fut leur gloire….. de ne pas aller bouffer du Viet.
    Certains d’entre eux, comme verifié plus tard y allèrent, mal leur en fut!!!!!!!

  17. JMP post
    Personnellement, je n’ai jamais rien voté. Ni pour Georges Marchais, ni pour Robert Hue.
    Les grosses têtes sont des hommes comme les autres. Cela a été toujours ma philosophie. Ce sont les masses qui font l’histoire et le culte de la personnalité, ce n’est pas mon truc !
    Je suis un parti politique à moi tout seul !

  18. JMP,pour l’Indochine,ce n’est pas entièrement vrai.Certains FTP y allèrent pour combattre les japonais à la demande du PCF.Quand la guerre coloniale se déclencha certains comme en Algérie plus tard furent victimes de la propagande coloniale,d’autres désertèrent et rejoignirent le vietminh.L’extrême droite,le FN,les nostalgiques de l’Indo française s’étaient mobilisés il y a quelques années contre l’un d’entre eux qui était revenu comme prof à Jussieu.Ils lui reprochaient d’avoir eu un rôle de “commissaire politique”notamment auprès des prisonniers français.
    Pour les FTP engagés dans la 1ere armée française de de Lattre n’oublions pas la mort(l’assassinat?)inexpliquée de Pierre Georges(le Col Fabien)et de tout son état-major(ex-FTP)dont le Lt-Col Dax(dont une rue prolongeant la rue Jules Vallès*à Paris)porte le nom.
    *Je ne sais qui eut la bonne idée d’associer le nom du proscrit de la Commune à celui du valeureux FTP mais j’en trouve le symbole judicieux!

  19. Compte-tenu de la conjoncture politique (voir partielles de décembre 2012),
    notre sympathique élu (lui au moins souris lorsqu’il vous sers la main), il se peut qu’il mène la liste à Saint-Ouen aux prochaines municipales – sera sur notre bonne ville.

    Son achat récent d’un pied à terre à saint-ouen ne peut être pensé comme reste à terre sur la “jetée” face à la maire…

    Deux dates viennent de nous parvenir de Karim Bouamrane, secrétaire de la section PS :
    – vendredi 14 décembre à 8h15 au Bakery (149 bld Victor Hugo) pour un échange avec BL et Georges Pau Langevin (au gouvernement)
    – vendredi 18 janvier 2013 (lieu à préciser), sans doute pour les voeux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *