Abattu en pleine rue


Peu après 14h,  un jeune homme d’environ 18 ans, qui serait « connu des services de police » comme “guetteur” a été victime d’une fusillade avenue Michelet à Saint-Ouen.  Il est décédé peu après. Deux  hommes sur scooter noir et vert ont pris la fuite et n’ont pu être appréhendés.

Selon une déclaration, reprise dans la presse,  d’A. Kachouri Maire-adjoint en charge de la sécurité a indiqué : « le tireur a été identifié. La fusillade serait liée à un règlement de compte sur fond de trafic de drogue » ajoutant que « depuis septembre , un plan de sécurisation renforcé a été mis en place à Saint-Ouen, mais cette avenue n’en fait pas partie

Dommage collatéral : un homme d’une quarantaine d’année qui attendait son bus a été légèrement blessé à l’oreille. Forte émotion dans le quartier dont les habitants sont sous le choc.

Ce nouveau drame qui intervient après la visite récente du ministre de l’Intérieur et la manifestation citoyenne de samedi dernier montre, s’il le fallait, la profondeur du mal.

Le trafic de drogues qui gangrène notre ville avec son cortège de violences et de drames appelle des réponses fortes des pouvoirs publics. Elles ne se limitent pas, chacun peu le comprendre,  à une simple présence policière fut-elle indispensable.

 

.

Compte tenu de ce drame la réunion du Partis socialiste sur l’intercommunalité ce soir à 20h a été annulée. Les élus municipaux devraient se rendre dans le quartier.

 

 

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

117 réflexions sur « Abattu en pleine rue »

  1. A KACHOURI devrai faire preuve de plus de retenu. Il est politiquement responsable a son échelle de ce drame. Il cumul les postes Adjoint a la Sécurité et Vice Président de la Région en charge de la sécurité.
    Si ce dernier a un semblant de dignité qu’il DÉMISSIONNE, d’ailleurs j’attends un geste fort de la part de notre conseil municipal. Faite comme certaine ville de province POUR VOUS FAIRE ENTENDRE DÉMISSIONNER TOUS MAJORITÉ ET OPPOSITION et enfin notre ville sera entendu sur ce véritable CANCER QU’EST L’INSECURITE DANS NOTRE VILLE faite ce geste politiquement fort et VOUS SEREZ SOUTENU PAR LA POPULATION TOUTE LA POPULATION et l’État sera OBLIGER ENFIN DE RÉAGIR.

  2. Une chose m’étonne.L’article du Parisien parle d’une poursuite en hélico après l’assassinat à 14H.Or j’ai entendu l’hélico,le matin vers 11H30!

  3. OPTICAL sur ce coup je partage votre analyse en ce qui concerne AK, jamais sur la ville en temps normal sauf quand le ministre se déplace ou qu’il y a un mort, bref quand il y a des médias nationaux ! Si ce genre de personne qui fait sa pub à quelques mètres d’un cadavre n’a pas de soucis pour dormir tranquillement ce soir et bien tant mieux pour lui mais tout cela fait quand même froid dans le dos.

  4. alors pourquoi pas les caméras ?on les juge sans connaitre au nom de la liberté individuelle quelle connerie la vraie liberté c’est de circuler tranquillement dans nos rues

  5. Quelques jours après la manif citoyenne contre les trafics pour le droit de vivre tranquille,
    il est encore temps de faire reculer ce fléau qu’est la drogue.

    La manif annoncée pour la mi-janvier doit être l’objectif de tous et de toutes.

    Ceux qui pleurent aujourd’hui, ceux qui souffrent en silence, ceux qui font l’autruche, ceux qui agissent dans une certaine indifférence… toutes et tous doivent se retrouver, se rencontrer pour réfléchir et obtenir des solutions concrètes, efficaces et pérennes.

    On peut espérer un petit peu de retenu de ceux qui oublient un peu trop facilement les premières victimes que sont les riverains (qui se compteent par milliers) , les familles et les jeunes, les personnes âgées, et la personne blessée d’un éclat de balle.

    • Déclaration du Maire et de la Municipalité de Saint-Ouen

      Une fois de plus, la ville de Saint-Ouen est meurtrie.

      Un jeune d’un de nos quartiers a été froidement abattu en pleine journée. Dans cette fusillade, un passant a été blessé. La Municipalité partage la douleur des familles et la tristesse de l’ensemble des habitants.

      C’est, après les drames qui avaient déjà endeuillés la ville en 2009, un nouveau choc pour Saint-Ouen qui perd encore un de ses enfants. Jacqueline Rouillon, Maire de Saint-Ouen et de nombreux élus présents sur les lieux, saluent et partagent la dignité des habitants du quartier rencontrés immédiatement après les faits.

      Nous refusons cette violence inouïe, nous refusons de nous résigner dans ce contexte de développement des trafics et de l’usage des armes.

      Avec les Audoniens nous avons gagnés des renforts policiers sur notre ville, mais les trafics se réorganisent sans cesse. La répression est évidemment nécessaire mais elle ne peut être l’unique solution.

      Alors que les politiques gouvernementales actuelles n’offrent pas de perspectives aux jeunes et à leurs familles, il est urgent de permettre aux différents acteurs d’agir concrètement pour l’éducation, la formation, l’emploi, …

      Les élus de Saint-Ouen resteront aux cotés des Audoniens pour porter cette exigence d’avenir.

  6. Je suis en colère.
    j’ai d’abord eu une pensée pour la famille, sa petite soeur en primaire et pour ce passant (qui aurait pu être chacun d’entre nous).

    Je viens de lire le communiqué de JR et je me dis qu’il faudrait peut être qu’ils arrêtent d’exiger un peu des autres et d’exiger ENFIN d’eux mêmes, mettre en oeuvre sur nos villes de véritables actions et ne pas seulement se contenter de petites mesurettes de l’état (il existe des ludo mobiles, bibliobus et maintenant police mobile).

    S’ ils estiment que la répression, seule, ne suffit plus,qu’attendent donc t-ils pour agir?
    Que voyons nous d’autres, aujourd’hui, sur notre quartier que cette présence policière éphèmère?
    Je n’ai jamais eu l’occasion de rencontrer les éducateurs de jeunesse Feu Vert et observé d’actions sur le quartier. On nous parle du retour d’animateurs de quartiers sur le terrain pendant les vacances : ou sont ils?que font ils?ou est leur programme?
    J’ai plusieurs fois évoqué des problèmes d’insécurité au sortie des collèges , les jeunes s’adonnant au foot en pleine rue, jettant des caillasses sur les voitures, insultant les employés des entreprises voisines ou agressant verbalement et parfois physiquement les élèves . Pour cela, aussi, même constat, ou sont ces fameux agents municipaux chargés de notre sécurité?Quand font ils des rondes, la fréquence, dans quels endroits de SO? (sont ils trop occupés avec ces conducteurs qui ne jouent pas le jeu du stationnement payant et donc mobilisés pour dresser des PV)

    Nous vivons dans les quatiers concernés par ce fléau, et nous sommes fatigués par toute cette actualité et par ce climat avec cette même impression que rien ne changera, c’est ce qui ressort des discussions entre voisins.

    Ras le bol aussi de cette hypocrisie visant à nous faire croire que nous pourrions reprendre les choses en main, ça n’est tout simplement pas notre boulot, nous payons des loyers et taxes d’habitation assez élevés pour en plus s’offrir ce service soi-même : nous ne sommes que les victimes et non les responsables
    A michelet, leur sera t-il aussi proposer d’organiser un rassemblement et de manifester et auront ils aussi des cars de CRS pendant une durée déterminée. Au passage, la police n’est pas présente depuis deux jours sur le quartier, auraient ils été déplacés à Michelet ou on semble avoir découvert qu’il existe les mêmes problèmes de trafic que partout à SO;
    Je suis assez d’accord avec votre idée, optical , de demander à nos élus locaux qui n’assurent plus leurs missions de démissionner ( une primordiale étant d’assurer notre sécurité) mais je ne serai pas du même avis que vous concernant l’opposition car WD et LK ont des idées précises sur la question et n’ont jamais été entendus par notre majorité. Il y a pourtant des sujets qui pourraient être abordés en mettant de côté les clivages droite:gauche.
    Se borner à vouloir traiter de l’insécurité et des moyens nécéssaires pour lutter contre cette délinquance que par l’argument de moyens humains suppléméntaires (effectifs de police) commence à avoir ses limites.
    Il y a beaucoup de choses à faire sur le plan du décrochage scolaire, et c’est aussi du ressort de la municipalité et du CG;
    J’ai pu , en effet, observer que des enfants exclus définitivement des collèges, ne se rendaient plus dans leur nouvel établissement et restent traîner dans les quartiers en très bonne compagnie.
    Le fonctionnement des commissariats de police devrait être réorganisé car lorsqu’on voit le dernier reportage de capital, on comprend un peu pourquoi nous avons très peu d’agents dans les rues, ils sont avant tout de très bons administratifs , un temps perdu fou, pris pour rédiger des procès-verbaux pour de petits délits.

    A perdre aussi son temps avec des sujets dont on se fout : l’interco, voilà ou nous en sommes , deux ans après le drame sur arago, péri et vieux-st-ouen, c’est scandaleux!
    Et avec l’interco, ça donnerait quoi en terme de sécurité : on pourrait récupérer des agents d’ailleurs,
    ….tant qu’à faire !!!?
    saly

  7. com 6 : marre des postures inutiles.
    1 million d’€ pour une plage, j’aurais préféré la vidéosurveillance. des millions pour des festivals et des assocs de copains. j’aurais préféré des flics!
    Après les fetes, on vend notre appart, tant pis pour la préemption, on perdra de l’argent mais là n’est pas le plus important, vous aurez le procès après et on gagnera!!
    Le plus important est de vivre dans un endroit civilisé pour mes enfants. pas dans une ville qui autorise tout aux gangsters et oblige les honnetes gens à se planquer.
    il faut juster espérer que l’affaire d’hier poussera 2-3 guetteurs à reprendre les études…

  8. Aucun élu n’est responsable du drame qui a frappé la commune et qui suscite l’indignation générale.
    Aucun ne dispose en effet de prérogatives lui permettant de s’attaquer efficacement au commerce de la drogue, qui prolifère partout.
    Dans de petites bastides du Lot-et-Garonne, pour ne citer que cet exemple, ce type de commerce est aussi florissant !
    Monsieur Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille et membre de la direction de l’UMP, ne parvient pas lui non plus à mettre un terme aux règlements de comptes qui se multiplient dans la ville.
    Il appartient à l’Etat, et à lui seul, de prendre les mesures nécessaires permettant de mettre un terme à un fléau qui touche plus particulièrement la jeunesse.

  9. Un pauvre gamin s’est fait froidement abattre en pleine rue, en plein après midi; un “chouf” comme “ils” disent; un de ces gamins qui font le guet pour prévenir de l’arrivée éventuelle des forces de police, et ce parait-il pour un “salaire” de trois quatre milles euros mensuel! ( si je dis des conneries n’hésitez pas).
    Qu’est ce qui lui vaut de perdre sa vie. Qu’un type issu sans doute du même milieu social vienne le tuer d’une balle tirée quasiment à bout portant.
    Qu’on en soit là, dans cette situation qui connait une accélération angoissante, devrait inciter les élus ( et nous même) à laisser de coté le seul aspect polémique et partisan, même s’il existe à priori des approches divergentes légitimes, pour ouvrir un profond débat citoyen qui aborde tous les aspects de ce problème , dont la complexité exige de l’humilité et de la retenue.
    Au niveau national, la question de la légalisation ou non de l’usage du canabis , reste encore un enjeu politique avant d’être sociétal.
    On voit que l’alcool n’étant pas soumis à la même prohibition n’induit pas la même problématique.
    Il en implique d’autres, certes pas vraiment réjouissantes…

  10. Comment pouvez-vous dire des choses pareilles……. Je partage l’avis de René, nos édiles locales ne peuvent que panser, arrondir rendre moins pire les choses et encore que pour les audoniens.

    La vidéo surveillance n’aurait pas arrêter les balles qui ont tué ce gamin……

    Par contre la plage a permis à des centaines d’audoniens de passer des bons moments……

    Ils ne faut pas opposer les choses, les problèmes sont à un autre niveau et surtout ciblés…..

    La France n’est pas en guerre, et nos jeunes se tirent dessus partout en France et tous les jours…

    Les moyens pour l’école ne sont pas la priorité de nos gouvernants, l’austérité et la galère en core pour les mêmes, le fossé des inégalité qui dépasse l’Abysse, et la merde dans laquelle nous plonge Nos Grands de ce monde et c’est pas fini !!!

    Bientôt l’espoir sera un peu comme les retraites un mot du passé.

    Eviter de parler de gens qui auraient la SOLUTION, car à part la magie……

  11. Puisque la municipalité écrit et délivre des messages, c’est donc qu’elle peut lire les réponses.
    Je ne suis pas pro-ump mais il me semble que vous vouliez des renforcements policiers, vous les avez eu.
    (c’est meme incroyable, le nombre de policiers qu’il y a aujourd’hui à Saint-Ouen).
    Vous vouliez que les ministères s’intéressent à nous, je crois que c’est le cas (même si la solution avancée par le ministre n’est pas la panacée)
    De votre coté, que faites vous ? vous demandez des moyens supplémentaires pour l’éducation, l’activité … et c’est tout ?
    Mais il me semble qu’il faudrait mettre aussi la main à la poche. Comment font les municipalités qui ont des cités et qui n’ont pas ces soucis ?
    Je n’ai pas l’impression que St ouen manque de moyens, on est capable de se payer une énorme bibliothèque, réparer une piscine, se payer une maison des associations énorme, apparamment on peut meme se permettre de preempter des appartements, vendre des terrains aux promoteurs au rabais pour entasser envore plus de gens ….
    on a des entreprises, les puces … donc il faudrait peut etre voir s’il n’y a pas un souci de gestion ou de placement de moyens…
    il faudrait veiller, avant de demander de l’argent à l’état, à ne pas dépenser celui qu’on a déjà sur des principes inutiles. Je ne donnerais pas d’argent a quelqu’un qui en fait n’importe quoi …
    La municipalite a des possibilites : favoriser la creation d’entreprise, de commerce licite ou de services, payer des formations, ameliorer l’urbanisme (franchement ces cites enfermees sur elles-memes avec  taux de chomage hallucinant c’est tout sauf la mixite sociale…)
    Je ne crois pas que ce soit le job des citoyens lambda de proposer des solutions ou de faire la loi, mais se rabattre sur la responsabilité unique du gouvernement, c’est faire aveux d’impuissance. Ce serait bien de faire preuve de responsabilite, au moins par respect pour ce gamin, a defaut de l’avoir pour les audoniens …

  12. Quelle honte !!!

    Je suis de nouveau passé sur les lieux du drame cet après-midi et face aux gerbes florales déposées pour la circonstance qui ornent désormais les grilles de l’enceinte du bastion du 92, av. Michelet, j’ai constaté que rien n’avait changé. Si ce n’est une grosse envie de gerber.

    En effet, car mis à part que des parents pleurent encore, que d’autres s’efforcent d’oublier ce cauchemar et que les forces de l’ordre soient parties. Et bien les pseudo-camarades du défunt eux, ont toujours fière allure et continuent leur business à l’air libre, se vantant même pour certains, à qui veut l’entendre, qu’ils étaient bien présents le jour de l’accident de travail de leur pote, pour vouloir raconter leur scénario du film.

    Comme si le seul effet d’un flash médiatique les avait soudainement aveuglés pour se croire projetés au rang des plus grands acteurs et que cette nouvelle expérience allait doper leur CV.

    Visiblement, dans ce commerce où le chômage n’existe pas et où recueillir pour son propre intérêt apparaît compter plus que de vouloir s’arrêter un jour de le faire, ne serait-ce que pour honorer la mémoire d’un collègue.
    Force de constater que le seul code du travail qui existe pour eux se résume le plus souvent par « Au suivant…!! », surtout quand il s’agit de liquider des denrées périssables au meilleur compte.

    C’est sidérant, incompréhensible et cela en dit long sur l’abime de moralité qu’on a laissé s’installer dans l’esprit de ces jeunes adolescents et que la presse a vite fait de rendre majeurs (donc responsables de leurs actes) au moindre accident dérangeant.

    Car il ne faut pas se tromper, il s’agit bien d’adolescents voire même d’enfants et non d’adultes dont il est question ici, et à qui on accepte d’offrir une patente gratuite dans nos rues plutôt qu’un siège obligatoire à l’école. Et cela en attendant assurément qu’ils aient l’âge mûr pour pouvoir les cueillir et les mettre dans le panier, plus tard !

    Mais comment imaginer à Saint-Ouen qu’un placier du marché Ottino ou du marché aux puces ait plus d’autorité et de moyens à faire respecter ses zones de commerces, alors que dans le même temps nous observons des enfants pourrir leur vie et celle des autres à venir hanter des lieux publics abandonnés de toute autorité : parentale, éducative, policière et institutionnelle?

    Aussi, si à l’évidence, il semble plus facile et rentable de surveiller les puces, que tous les ilots de non droit disséminés dans la ville et gracieusement offerts pour le développement de la vente de drogue, au mépris de la sécurité et du respect de ses habitants.

    Alors dans ce cas, pourquoi ne pas aussi imaginer de créer tout de suite à Saint-Ouen un seul supermarché dédié à ce commerce dans le futur collège des Docks et spécialement conçu pour : y loger ces enfants et avec leurs parents, leur organiser ensemble des cours de formation au matin et leur laisser ouvrir leurs échoppes pour travailler à la vente dans cette zone, l’après-midi. Mais, sans oublier bien sûr de penser à l’installation de péages aux embouchures de la RD1 pour taxer leurs clients et à l’aménagement du port fluvial pour réceptionner la marchandise en encaissant la TVA, juste histoire de mieux rentabiliser l’opération de la dépollution des terrains et de servir à la promotion d’une démarche durable et équitable pour tous?

    Car alors, à choisir entre vouloir créer un seul ghetto ou laisser s’en développer plusieurs à Saint-Ouen, cette fois l’hypocrisie serait sans doute moins évidente, non ?

  13. Je suis tous a fait en desaccord sur certains post disant que les elus ne sont gueres responsables. B Si cette hypothèse est vraie alors dans ce cas si les elus sont irresponsables a qoui bon d’aller voter? Cautionner cette posture est basculer dans le fatalisme. Mais cette cette sombre et malheureuse histoire ayant couté la vie à un “pauvre gamin” il y ‘en a un qui a une plus grande part de responsabilité politique que nos elus municipaux. Il s’agit de notre cher député Bruno LEROUX. Il nous represente depuis pres de 15 ans à l’assemblée nationale !!!!! Il a une relation et une prise DIRECTE avec les veritables décisionnaires politiques au sein de l’Etat. Qu’a t’il fait ? en sa qualité de député pendant 15 ans ???? C’est vrai il préferes les plateaux TV et devenir Ministre . Saint Ouen ne lui a servi que de tremplin politique pour sa carrière personnelle…..comme un certain KACHOURI qu’il a soutenu a une epoque ….. nous payons aujourd’hui le prix ce ces petites tambouilles politiques

  14. Juste une question puisque je ne suis plus sur Saint-Ouen je ne peux aller aux renseignements.
    Est ce que l’on sait pourquoi ce jeune est mort ?
    Parce que on peut envisager tout ce qu’on veut comme solution mais pour cela il faut connaitre le problème ce qui permettra aussi de voir s’il y a des responsabilités de la ville ou de l’état.
    Je ne veux pas par là excuser qui que ce soit simplement cibler les vrais problèmes qui mènent à ce niveau de violence là on dépasse une querelle qui se règle avec un ou deux bourre pif, tuer quelqu’un il faut que ce soit tout de même quelque chose de grave. A moins que nous ayons à faire à des fous et là ce n’est pas des emplois, des éducateurs de quartier, des animations qui régleront le problème même la justice ne pourrait être rendu .
    J’ai moi aussi des demandes pour améliorer la vie locale des audoniens ainsi que des propositions à faire mais pas pour lutter contre des coups de flingues.
    On peut et on doit exiger de l’état et de la ville d’autres moyens pour améliorer la vie des gens mais on ne peut les rendre responsable de personnes qui se tirent dessus

  15. Ceci dit si ce que dit Paco est exact “3000-4000€” par mois à 16 ans pour faire le guetteur!Je ne vois pas,post 14,quelle entreprise pourra leur offrir de tels salaires.Je n’arrive toujours pas à comprendre comment ce trafic peut générer de tels profits qu’on puisse rénumérer autant un simple guetteur.Combien faut-il d’acheteurs pour produire de tels bénéfs dans plusieurs cités de S.O.,dans des milliers d’endroits semblables en France?
    En cette période de crise l’état est vraiment mal géré pour laisser échapper de telles ressources financières.Le maire de Sevran devrait se présenter aux présidentielles…

  16. C’est certain qu’il est toujours délicat de discuter ou de débattre autour de la mort d’un jeune garçon, que rien ne peu justifier, même pas sa participation à un trafic de drogue. D’ailleurs il est assez difficile de se faire un avis sur ce jeune homme ce matin car d’un coté, la police déclare qu’il était bien connu de ses services et bien identifié comme “guetteur” et de l’autre coté, les services de la vile par la voix de William Baroukh, responsable du service prévention sécurité dans le Figaro, qu’il était je cite “un garçon adorable” “qui participait à beaucoup d’initiatives municipales car il faisait du rap” …
    Après vous me direz, il est possible de participer à un trafic de drogue, tout en conservant des qualités humaines certaines, simplement nous savons depuis deux ans déjà, que parfois ce genre d’activité qui certes rapporte gros, engendre également des risques certains ! Après moi je me suis rendu à la marche d’hier pour protester contre cette violence qui monte au fil du temps dans notre commune et rien d’autre et je dois dire que j’ai ressenti un malaise quand même car l’axe de la marche était ambigu. Moi je suis venu pour protester contre la violence engendrée par les trafics et au final j’ai eu l’impression d’assister à un hommage pour ce jeune homme. Ces amis étaient en blanc et certains avec des roses blanches, d’habitude réservées aux marches blanches dédiées aux victimes innocentes de crimes pédophiles et la, même si c’est terrible, nous ne sommes quand même pas du tout dans ce cadre faut pas déconner.
    Après il y a le débat sur le rôle de la Municipalité et du Maire et la, je suis quand même surpris de voir des déclarations ici, ou l’on affirme que le Maire n’y est pour rien, c’est quand même formidable ! Oui aujourd’hui je suis prêt à entendre qu’elle ne peut plus grand chose face à ces trafics qui ont pris une ampleur sans précédent et dont nous avons la preuve ces jours ci, qu’ils se radicalisent, puisque la concurrence d’un quartier à l’autre peut conduire à une exécution mais HIER ?
    Oui car madame Rouillon et ses amis sont à la tête de la municipalité depuis de nombreuses années je crois non ?
    Alors je vais faire appel à vos mémoire et à votre bonne foi, nous habitants de cette ville, n’avons nous pas vu se développer petit à petit ce fléau ? Qui n’a pas eu une discussion dans les début en disant oh la la il faudrait faire quelque chose car ça prend de l’ampleur mais rien n’a été fait quand le mal était encore guérissable. Alors non je refuse d’entendre l’argument qui ne donne aucune responsabilité au Maire de Saint-Ouen face à cette situation car d’autres Maire ont réussit à lutter contre ce fléau et en plus, ils n’avaient pas forcément les moyens financiers de Saint-Ouen ! Je ne vais rentrer dans le débat sur la vidéo protection mais dans celui d’une police municipale efficace car à l’époque, constatant que l’état ne mettait pas les moyens policiers nécessaires, il fallait agir et de plus, l’on aurait pu avoir une police municipale qui aurait pu remplacer la police de proximité, nous en avions les moyens mais simplement, depuis le début, le Maire reste dans le constat. Alors bien sur aujourd’hui il est trop tard, les trafics sont bien en place dans quasiment tous les quartiers et tenus par des gens qui ne sont pas prêt à lâcher ce super business fort lucratif et les solutions que j’évoque sont dépassés mais à l’époque ?
    Allez poussons plus loin mon raisonnement, le Maire a du mal à parler de “répression” et les mesures qui pourraient être prise alors ok, parlons prévention mais citez moi une mesure forte qui aurait été prise ces 5 dernières années ?!! Moi si j’étais Maire de Saint-Ouen et que je voyais ma jeunesse locale petit à petit prendre le chemin du trafic car malheureusement c’est l’argent facile et puis c’est aussi “tendance” d’en être et bien j’aurais cherché à les éloigner un peu de cette doctrine avec par exemple, un service jeunesse efficace, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui, il suffit de discuter avec quelques jeunes et vous verrez le retour sur ce service qu’ils considèrent comme un jardin d’enfants. Ces dernières années la ville a implanté de belles structures pour les enfants, comme le chat perché ou le gavroche, c’est bien et je ne le conteste pas au contraire mais après, que fait on pour les pré ados et ados qui sont le coeur du problème dans notre ville ? Ces structures ne pouvaient elles pas comprendre un espace pour cette tranche d’age, avec des activités adaptés et avec des horaires également adaptées car si les services ferment à 18h30 pour cette tranche d’age, autant qu’ils n’existent pas ! Alors bien sur d’évoquer la plage à un million d’euros c’est un peu mélanger torchons et serviettes mais la encore, est-ce que cette structure est adapté à cette tranche d’age ? Non je ne crois pas car je pense qu’il faut éloigner ces jeunes, de Saint-Ouen, leur faire voir autre chose et la justement, cette ville en avait les moyens avec ses centres de vacances mais la encore rien. Alors quand au service prévention sécurité et ses médiateurs, je crois que je ne préfère même pas en parler car à part dans les pages du Figaro et c’est drôle au passage, moi je ne vois pas traces de leurs “actions” d’ailleurs qu’on rigole pourriez vous me donner le nombre de personne dans ce service ? Pour conclure car j’ai déjà été trop long, oui le Maire de Saint-Ouen est aujourd’hui dépassée par les évènements et son champ d’action est réduit mais je refuse de lui retirer la responsabilité de cette situation car oui et je l’affirme, elle avait tout un arsenal de mesures qui pouvaient être prise quand c’était encore possible .

  17. La place rouge était vide…
    Elle avait un joli nom mon guide, Nathalie!!
    Encore une fois, c’est la faute à personne except l’état… On pourait dire aussi que c’est la faute à la société; pourquoi pas puisque c’est vrai?, mais une fois dit ça, on fait quoi?
    Encore une fois on attend le grand soir et en attendant ?….
    Rue Mathieu, là où que je bosse, tous les soirs il y a une bande d’une quizaine de kids que je croisse en rentrant ( quinze à vingt ans)qui se réunissent au coin d’un immeuble , tapis dans l’ombre et parfois ils investissent le jardin attenant aux immeubles où pour les beaux jours ils ont récupéré des divans des chaises etc.
    Personne n’est venu les voir, leur parler. Ils sont livrés à eux même. Une descente de police il y a mois et demi un peu abrupte et sur -dimensionnée les a un peu stigmatisé. Ils dérangent un peu les résidants parce qu’ils parlent et rigolent très fort jusqu’à assez tard dans la nuit. Il font peur à certains, qui ont un peu peur de tout . Pour le moment
    il ne semble pas y avoir d’embrouille, mais le sentiment de défiance et d'”abandon” qui prévaut pourrait un jour les faire partir en vrille.
    Pourquoi n’y a t-il rien de prévu pour les rencontrer et les entendre?
    ça n’était pas le role des animateurs de quartier avant (sans occulter le role des parents bien sur)? Pourquoi brillent-ils aujourd’hui par leur absence.

  18. Saly : 8
    ma Saly il ne faut pas se leurrer tout cet étalage de policier est éphémére c est pour les elections puis tu verras plus rien
    pour la police elle a les MAINS LIEES je te parle en connaissance de cause
    soyez la mais pas plus , ATTENTION
    comment veux tu que les jeunes prennent pas de POUVOIR
    on n a pas le droit de jugé les jeunes on ne leur DONNE RIEN , NI TRAVAIL ECT…
    l école ils s en foutent “pas tous” mais ils vous disent a quoi sert les diplomes si on n a pas d AVENIR dans le milieu du TRAVAIL
    au lieu de gréer UNE UNIQUE MAISONS D ASSOS , DES PLAGES QUI NOUS GOUTTENT LA PEAU DES FESSES ect….
    faisons des maisons de jeunes , aidons les a avoir un travail sur Paris ou autres
    ne les lachons pas quand j étais a BON DEPART
    Jai aidée pas mal de jeunes car j ai sue leur donnée la confiance leur donnée de la valeur je les ai aidée pour leur CV leur lettres de Motivations a parlé pour un entretien et tant qu ils n avaient pas trouvé je ne les lachais pas ensuite j appellais l entreprise ou le patron pour savoir de voir qu ils étaient soutenue ils gagnaient leur place dans le milieu du TTRAVAIL
    faisont de même redonnons leur la confiance on peux y arrivé
    mais surtout que les plus jeunes continue leur école
    a bientôt ma Saly

  19. Nathalie : 12

    je ne partage pas du tout l ‘ avis de René ” que je respectes”
    se sont les élus qui sont RESPONSABLES de toutes ses BAVURES ses DERIVES
    depuis des années on tire la sonnette d alarme
    si a part faire des BUFFETS des REUNIONS a des 100 à 200 000 €
    et de se PAVANER devant les CAMERAS le reste n est que du vent
    tout ce “beau” monde retourne a sa vie pépére et laisse Saint Ouen dans l INCOMPREHENSION et le CHAGRIN jusqu a la prochaine fois car hélas il ne faut pas se leurrer il y aura plusieurs prochaines fois
    EUX ne sont pas sur le terrain , n entendent rien ne voyent rien
    Nathalie on ne parle pas des grands de se MONDE c est une autre histire
    ON PARLE DES JEUNES DE L INSECURITEE DE NOTRE VILLE ELLE A BESOIN DE NOUS ET NON D ELUS FANTOMES
    Nathalie reveille toi ne reste pas dans ta bulle

    bon week en quand même

    PS : UNE GRANDE PENSEE POUR LA FAMILLE DU JEUNE QU IL REPOSE EN PAIX JE LEUR PRESENTE MES SINCERES CONDOLEANCES

  20. J’habite à 200 m, je les vois tous ces gamins qui guettent au pieds des immeubles. et puis il y a ceux de la cité Cordon ou je me rends tous les jours. La bas, l’eclairage public est cassé pour que le business se fasse en toute discretion. bonjour l’ambiance.
    Et puis il y a la place du 8 Mai 45 que je dois traverser pour me rendre à la piscine (enfin avant la fermeture). Ici, la place est aux dealers.
    Et puis il y a ce squat rue Dieumegard ou on deale. Et puis il y a le square à coté de mains d’oeuvre ou ça deale aussi.
    Et puis, et puis et puis.
    C’est cela le quotidien à Saint Ouen.
    Le soir ou ce jeune homme a été tué, je sors du métro et la j’hallucine. Un mome de 12-14 ans fait du wheeling devant la mairie (pas à coté, devant !).
    Alors on peut incriminer l’état, le chomage et tout le tralala mais la mairie ne fait rien pour que ça s’améliore dans cette ville. C’est tjrs la faute des autres mais qui depuis 40 ans fait de l’urbanisme pourri à Saint ouen ?
    Et les parents de ces guetteurs, ils ne les voient pas leurs momes en bas des tours ?

    Avec ce genre d’histoire, elle est pas près de revenir la “mixité sociale”. Quel mot hypocrite pour dire que ceux qui ont assez de frics, ils vont se casser d’ici .

    Beau bilan

  21. @ Nathalie 12
    S’ils ne sont pas à la hauteur, qu’ils démissionnent! Ils ont été élus par et pour les audoniens: S’ils pensent qu’ils ne peuvent pas répondre à nos attentes, qu’ils partent! Je ne dis pas que c’est facile, je dis qu’on est (presque tous d’accord 😉 ) pour dire que Sarko a merdé et qu’il doit partir, alors ce qui est vrai au niveau national doit l’être au niveau local: Ils ont raté, ils sont virés!!!

  22. com14:+1
    com12 : oui je le dis et je le maintiens!!!
    pourquoi les dealeurs se battent et s’installent à SO?
    car c’est la derniere ville sans videosureveillance! il n’y a plus qu’ici qu’ils peuvent profiter de la bienveillance de la mairie qui a d’ailleurs installé des caméras à son seul profit (salle barbara notamment). alors bon, le sable c’est sympa mais ca revient à mettre des jantes alu sur une vieille 205 de 300 000 km. chacun ses priorités, nous n’avons pas les memes, c’est bien pourquoi moi, je pars.
    com 10 : super, c’est comme à marseille, le soleil en moins. je m’en fous des echecs de gaudin, j’habite à SO!! si la maire ne sert à rien, au secours m le prefet! on vous offre la place! vous devriez déjà vous occuper du CG au passage…

  23. @ Mic.Fainzang (26)

    Oui, une marché silencieuse impressionnante de dignité. En queue de cortège, le Maire et quelques élus, semblaient perdus et dépassés.

    Une émotion comme j’en ai rarement ressentie à Saint-Ouen, au moment notamment de la prière aux morts, récitée par les proches de la victimes.

    C’est un immense gâchis comme le dit William Baroukh, il doit appeler chacun à -enfin- prendre conscience de la gravité de la situation.

    Tous quartiers de Saint-Ouen sont aujourd’hui gangrénées par le trafic de drogue :

    – Soubise ;
    – Arago-Zola ;
    – Garibaldi ;
    – Cordon ;
    – Michelet ;
    – La rue Dieumegard ;
    – La place du 8 mai 1945 …

    Pour les trafiquants, Plaine Commune est déjà une réalité et Saint-Ouen n’attise pas que la convoitise des promoteurs … Sur le Monopoly du Deal, notre ville occupe une place privilégiée : Entre Paris où se trouve les consommateurs et les cités de Plaine Commune où nos dealers Audoniens vont se ravitailler chez leur grossistes.

    Le meurtre de Kamel est le signe que notre ville est le théâtre d’une guerre de territoire qui ne fait que commencer.

    Le guetteur est le maillon le plus vulnérable et le plus facile à abattre pour déstabiliser un concurrent et à terme, prendre sa place …

    La mobilisation des habitants « est une rivière qui est en train de devenir un grand fleuve. En étant unis et nombreux, les trafiquants vont partir », avait-dit Jacqueline Rouillon le 26 novembre dernier … Moins d’une semaine après, la mort de Kamel sonne comme un macabre désaveux et traduit bien son impuissance en la matière.

    Face à cette mort tragique, j’espère qu’elle aura compris qu’il ne lui suffira pas à l’avenir de se joindre aux cortèges pour se dédouaner de ses responsabilités.

  24. puisque la municipalité est capable d’organiser un vote (intercommunalité) qui ne servira à rien puisque les dés sont jetés et la decision prise, pourquoi pas un vote sur les caméras et pourquoi pas aussi une enquète sur les villes qui en sont équipées.
    je pose la question ,qui peut être contre le fait d’être filmé quand il circule dans notre ville?
    ça coute cher, et alors ? nos impots sont assez élevés pour qu’on puisse se le permettre et il y a une flopée d’initiatives bidon qu’on peux supprimer de plus ces caméras serviraient aussi à calmer les crasseux qui prennent nos trottoirs pour des décharges.. tout bénef quoi!

  25. Annexe de la Constitution de la 5ème République concernant le rôle dévolu au Ministre de l’Intérieur.
    Le Ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique a pour mission d’élaborer et d’assurer la mise en oeuvre de la politique de l’Etat en matière de sécurité et d’administration territoriale.
    A ce titre, il est chargé :
    – d’assurer l’ordre public, notamment la sécurité intérieure et extérieure de l’Etat ;
    – de prendre toute mesure tendant à assurer la prévention, la recherche et la répression de tout fait susceptible de troubler l’ordre public.
    Dans ce cadre, il peut prendre tous actes règlementant la vie civile des populations, la circulation des personnes et des biens, conformément aux lois et conventions en vigueur.
    Il doit :
    – assurer sur toute l’étendue du territoire national la protection des personnes et des biens ainsi que la sécurité des installations d’intérêt général et des ressources naturelles de la nation en laison avec les autres départements intéressés ;
    – préparer et mettre en oeuvre les défenses civiles ;
    – assurer l’administration des circonscriptions administratives et la tutelle des collectivités territoriales.
    Personnellement, je ne donne un blanc-seing à personne. Toutefois, quand se produit un drame comme celui que nous venons de vivre, je me pose toujours la question suivante : à qui profite le crime ? C’est une vieille habitude.
    Qui a intérêt à ce que la situation se dégrade dans les villes de banlieues, et notamment dans celles du 93 ?

  26. Mais René nous savons tous cela, ce n’est pas la peine de nous ressortir les textes de la constitution ! La vous nous faite purement du Jacqueline Rouillon, c’est à dire que vous vous placez dans le constat, oui c’est vrai, la responsabilité de notre sécurité incombe au ministre de l’intérieur mais il se trouve que depuis pas mal d’années maintenant, l’état se désengage de ce coté la (comme d’autre !) et c’est surement pas normal mais il se trouve que c’est comme cela ! Alors soit on attend que la situation redevienne normale et que l’état face ce qu’il est censé faire MAIS nous risquons d’attendre longtemps ! MAIS nous allons voir nos conditions de vie locale continuée à se détériorer ! MAIS nos enfants risquent de continuer à se faire enrôler dans ce sale business mais qui rapporte 3000 euros net d’impôts, contre 1250 euros pour travailler chez Monoprix, avec les charges en plus …
    Bref il n’est plus possible de continuer comme cela mais pourtant la déclaration du Maire va dans le sens de la continuité: Nous déplorons la perte de cet enfant mais ce n’est pas notre faute et la bla bla habituel sur le gouvernement qui casse l’école, alors encore une fois c’est vrai mais comme le disait quelqu’un ici, je crois que c’est Michel, même si ils avaient du boulot, vu les salaires offert par la branche du deal, je doute qu’ils soient intéressés et la, je reviens sur le travail en amont que j’évoquais dans mon précédent post. Il fat faire comprendre à ces jeunes, qu’il existe autre chose que cela et ça ce n’est pas l’état qui peut agir mais bel et bien les services Municipaux mais encore une fois: RIEN
    Ahhh si pardon !!! Le service prévention et sécurité de monsieur Baroukh et bien ce matin, en me rendant au marché Ottino, je l’ai vu en personne procéder à l’évacuation musclé d’un marchand de marrons grillés, ce qui est évidement la priorité absolue sur notre ville …
    Pour terminer, BV votre intervention m’a glacé le sang car vous avez raison: jeudi un jeune guetteur ce fait abattre froidement et quelques heures après, ses amis foulent l’endroit souillé par son sang, afin de continuer le business BRAVO

  27. Un petit rectificatif concernant la fin de mon dernier post car je me suis mal exprimé, quand je parle du lieu ou ce jeune c’est fait abattre, j’ai dis par erreur que ses amis foulaient l’endroit souillé par son sang et je m’en excuse car je voulais dire, encore imprégné de son sang, pour continuer le business !

  28. Le PCF S.O. a distribué,ce matin à Ottino,un tract courageux s’intitulant:”Drogue,trafics:nos enfants méritent un autre avenir!”.Ce tract mériterait d’être reproduit sur ce blog pour lancer le débat.
    “Courageux” car il va à contre-courant des préoccupations des petits proprios ou des proprios louant les deux-trois apparts qu’ils possèdent sur la ville qui s’expriment sur les blogs et se sentent concernés avant tout par la préemption et le mauvais impact que tous ces morts donnent à leur(s) bien(s)!
    “Courageux” car le PCF reconnaît:”oui ce sont nos enfants…”.On est loin de l’époque de F.Lefort et P.Fost où dès qu’il y avait un problème,on accusait “des éléments étrangers à la commune”!
    Oui,je suis d’accord avec Paco,post 11,pour “laisser de côté le seul aspect polémique et partisan”et d’engager sur ce blog ou ailleurs un véritable débat sur ce problème.

  29. OD,post 27,rue Dieumegard n’est-elle pas la rue du nouveau commissariat?Quand il y avait le siège du “Réveil” à l’angle de la rue du Dr Bauer,on n’aurait pas vu ça…

  30. Merci à René (post 30) pour ce rappel du rôle du Ministre de l’Intérieur. Toutefois, je ne vois pas à qui peut bien profiter un tel crime. Vous allez me dire aux candidats de droite? Je n’y crois même pas.

    D’ailleurs c’est quoi “un règlement de comptes lié au trafic de drogue”? un partage de territoire? On me dit que ça peut être une broutille, une toute bête “question d’honneur” entre eux. On croit rêver quand on entend parler d’honneur!

    À part la vidéo surveillance, quelqu’un aurait-il une autre idée?

    Bien que n’ayant, comme l’ensemble d’entre nous, aucune activité délictueuse à me reprocher (les idées ne constituent pas encore des délits, en France), je trouve que nous sommes déjà suffisamment pistés et surveillés pour ne pas souhaiter être filmée à chaque coin de rue.

    De plus, je fais “confiance” aux dealers pour s’accommoder rapidement d’une vidéo surveillance et déplacer rapidement le trafic, en ou hors Saint-Ouen. Le déplacer ailleurs ne résoudrait pas le problème.

    La seule solution à ce trafic (partielle, certes) me semble résider dans la légalisation des drogues douces. Les ados bobos parisiens et les pauvres jeunes audoniens sans avenir, fumeurs d’herbe, ne vont pas se ruer sur les drogues dures par simple souci de se démarquer et d’emmerder leurs parents.

    Quant aux activités municipales pour les jeunes, peut-être que vers 12/13 ans c’est trop tard. D’où l’intérêt de mettre le paquet pour les éduquer le plus tôt possible.

  31. Samir a tout compris. C’est effectivement le système qu’il faut changer. Toutes les mesures qui seront prises à grand renfort de publicité ne changeront rien. Elles n’auront pas plus d’effet qu’un cautère sur une jambe de bois.
    Ce système est à bout de souffle. Comme toutes les sales maladies, la crise aiguë du capitalisme mondialisé n’en finit plus de se généraliser. Passées les présidentielles, un énorme plan d’austérité viendra s’ajouter aux actuelles mesures d’austérité qui saignent la classe ouvrière et les couches moyennes. Le but de ce plan ne sera sûrement pas de sortir de la crise car le système capitaliste pourrissant n’a d’autre perspectives que de sacrifier encore et encore les besoins humains à l’absurde recherche du profit maximal.
    Je ne veux pas être un oiseau de mauvais augure, mas qu’on ne s’y trompe pas : il y a toujours dans les banlieues et ailleurs de véritables bombes à retardement, comme disait l’abbé Pierre. Un jour ou l’autre, elles vont exploser, cela ne fait pas l’ombre d’un doute ! Et il y aura des des dégâts … hélas !

  32. Monsieur Mateo . Avant 1940 les pouvoirs de police etait de la responsabilité ………du Maire. TOUT LES POUVOIRS. Ce n’est que Vichy donc le gouvernement d’occupation qui a inventer la …..POLICE NATIONALE pour mieux traqué les resistants, j’ecris cela sous votre contrôle. Alors la tranquilité et la securité des citoyen reviens bien aux Maires. Pourqoui ne pas mettre en oeuvre un systeme de video surveillance , une veritable police municipale de veritable gardien dans les square etc…. St ouen est une ville riche. Pourqoui les dealers ne font pas leurs affaires a Aubervilliers, Pantin, Levallois, Le Lilas, Clichy, Paris 18 etc…. Parce qu’a St Ouen la Municipalité a laisse faire tout simplement et par pure tactique ideologique. C’est crimimelle ; il vous faut encore combien de mort pour que vous reagissiez 10 , 100, 1000, 100000 ???? Idem pour notre charmant deputé et futur ministre qui fait de la sécurité son cheval de bataille .? Personne ne parle de son bilan deouis 15 ans ?

  33. Optical,post 39,êtes-vous sérieux?”Les dealers ne font-ils pas leurs affaires” dans le XVIIIe?Votre haine de droite contre JR,Bruno Leroux et même WD vous aveugle.

  34. EPS,post 36.Je ne sais pas reproduire un tract sur un ordi.Je n’ai quand même pas été le seul à avoir profité de ce magnifique marché dont tu te vantes d’avoir réalisé la modernisation et l’extension(chaussée de l’avenue G.Péri)lors de ton mandat de Maire-adjoint,ce matin?
    Quelqu’un pourrait-il le reproduire et l’envoyer au site?

    • @ Mic Fainzang

      Toujours une petite saloperie au passage…
      J’ai fait des pieds et des mains pour éviter la fermeture et promouvoir une réhabilitation (non prévue dans le mandat).
      Je ne me vante pas : c’était ma fonction.

  35. Comme le demande RM, à qui profite le crime ? Bien sûr au FN et à l’UMP qui peuvent brandir le spectre de l’insécurité pour alimenter leur pauvre et misérable campagne MAIS aussi aux communes ex coco qui n’ont pas intérêt à voir venir trop de nouveaux, bobos ou classe moyenne en général, qui pourraient changer la donne aux élections municipales… qu’à cela ne tienne, ils se tirent une balle dans le pied… à la kalachnikov

  36. Michel,
    Vous avez raison , ce sont nos enfants et toutes les mamans du quartier dont certaines présentes à la sortie des collèges, vous le diront.

    Nous avons évoqué kamel mais quant est il de la personne, qui attendait son bus et qui a reçu des éclats de balle, n’oublions pas non plus, le passant qui a reçu une balle dans la main, il n’ ya pas très longtemps dans le quartier péri.

    Il y a ces petits jeunes , perdus qui tombent un par un (ça m’attriste) et puis nous!!!
    La balle perdue fait peur et revient souvent dans les discussions de nombreux riverains , une angoisse certaine à ne pas vouloir passer près d’eux par peur d’être victime un jour d’un tel drame.

    A la lecture des différents posts, nous sommes assez d’accords avec le fait que l’état doit accorder des moyens suppléméntaires et que c’est du ressort de la municipalité de les utiliser efficacement.

    La vidéosurveillance est un des moyens, il faut effectivement plus d’effectif de police mais surtout comme le rappelle Carmen, plus d’éducatif et d’accompagnement de la jeunesse et des familles.

    Ce qui se résume sur la ville par un SME, SMJ (pas très attractif, je suis d’accord) et quelques subventions données à certaines assocs. Question parentalité : l’action fantôme de jeunesse feu vert et la création nouvelle d’une mission parentalité ou il est question pour l’instant de débat avec les familles (c’est une ville ou on aime discuter “parlons en”).

    Je pense qu’il y a vraiment un domaine ou les associations ne doivent pas se substituer aux services municipaux c’est bien celui de l’éducation.
    Elles ne doivent pas faire à la place de mais faire avec .

    Je suis désolée de le répéter pratiquement tous les ans mais le projet de réussite éducative (que j’évoquais aux dernières municipales) mis en place à paris et à gennevilliers, a porté ses fruits tant sur le plan scolaire , culturelle que pour l’insertion des jeunes en difficulté.

    Le fléau est là et seule la répression pourra le chasser , au stade ou nous en sommes.

    MAIS pour les petits audoniens de demain qui sont en élémentaire et au collège aujourd’hui, il est encore temps de réagir.

    Ce sont sur ces sujets que nous devons porter toutes nos exigences pour les elections à venir.

    Il ne suffit plus d’attendre mais d’exiger des mesures!!!

    Concernant le coût de la vidéo-surveillance, je me suis aussi poser la question de savoir combien coutaient les hélicos sortis uniquement au moment des drames ou tensions sur les quartiers : arrivent ils à retrouver les acteurs de délits?

    La vidéo-surveillance a permis d’en retrouver d’après les différents reportages que j’ai vu sur la question.
    Effectivement, elle n’aurait peut être pas pu arrêter la balle mais si elle permet au moins de retrouver l’auteur (grâce aux images): un acte criminel ne restera pas impuni!

  37. Carmen, vous ne pouvez pas réagir comme cela, sous prétexte qu’à 12/13 ans c’est trop tard car même si c’est peut-être vrai, ce n’est pas une raison pour ne rien faire. Après je ne partage pas le même avis que vous sur la vidéo protection car je pense qu’il y a la un faux problème quand des personnes évoquent la liberté individuelle car comme dit ici même, des lieux comme la salle Barbara sont équipés de video surveillance apparemment mais c’est vrai aussi quand vous allez à votre banque, au supermarché, dans le métro …
    Après il est vrai qu’à elle seule, la vidéo surveillance ne peut régler le problème car elle doit être accompagnée de forces de polices municipales importantes car dans le cadre de trafic, elles doivent être l’outil qui permet de pister les clients et de les repérer, afin de les arrêter systématiquement et au bout d’un certain nombre d’amendes, je pense qu’ils hésiteront à venir se servir à Saint-Ouen et le business sera étouffé mais c’est un gros travail et je trouve quand même dommage, que le maire n’est pas saisit l’opportunité de tester ce dispositif sur un quartier comme le ministre de l’intérieur lui proposait. Au moins, nous aurions tous eu une vrai idée de ce dispositif mais la, on ne fait que constater les dégâts et ce ne sont pas de petits dégâts au passage. Ensuite pour terminer , j’ai envie de dire que si le trafic quitte St Ouen pour ailleurs, suite à ces mesures et bien tant mieux pour nous et tant pis pour les autres ! A moins que nous soyons de bons samaritains qui acceptons l’idée de rester la ville condamnée à accueillir ce commerce dangereux pour nos enfants mais qui soulage les habitants des autres villes, comme tout est regroupé chez nous !

  38. Désolé cher monsieur optical … les maires, en dépit des textes, ne disposent d’aucun pouvoir de police et pendant l’occupation, j’en parle en connaissance de cause, les maires était désignés par Vichy dans le cadre de la Révolution Nationale.
    Conseils Généraux et Conseils d’Arrondissement sont supprimés en octobre 1940. Leurs pouvoirs sont désormais exercés par les préfets et les sous-préfets nommé et à simple voix consultative. Les libertés communales sont gravement atteintes : la loi du 16 novembre 1940 remplace conseils municipaux et maires par une délégation spéciale. Les maires sont nommés pour toutes les communes dépassant 2.000 habitants.
    La police et la gendarmerie étaient naturellement aux ordres. Il y avait, en outre, une police politique : la milice. Spécialisée dans la chasse aux opposants en étroite collaboration avec la gestapo, elle s’est livrée à de nombreuses exactions et à des crimes dont on a abondamment parlé .. mais qu’on a oublié .. hélas !
    Goethe écrit : “Celui qui ne tire pas des leçons du passé est condamné à la revivre.”

  39. id-stg post 31
    Je m’étonne qu’un homme aussi averti que vous en politique parle de théorie du complot quand certains, fort connus d’ailleurs, ont intérêt à ce que les choses s’enveniment et que l’on sombre dans la spirale de la violence pour en tirer profit.
    Cela n’est pas nouveau, vous le savez.
    Les gens ne voient pas encore, chloroformés qu’ils sont par des médias dont la mission première est la désinformation, que l’on prépare une mise au pas de l’opinion publique dans le but de sauver un système en perdition. Ils veulent un pouvoir fort pour en finir avec les exactions de tous ordres .. ils vont l’avoir. C’est après qu’on va rigoler … !
    J’ai déjà connu ça par le passé .. et ça a marché ! Vous connaissez le dicton : “Chat échaudé craint l’eau froide.”

  40. Je ne sais pas si la vidéo surveillance est la panacée ou si c’est une chimère mais je me dis que ses opposants n’arrêtent pas de faire leurs courses chez Leclerc, Auchan ou Monoprix sous prétexte qu’ils sont filmés. De même qu’ils continuent à prendre le métro et le train alors qu’ils sont aussi filmés. Quant à chercher si la mort d’un enfant peut “servir des candidats de droite”, excusez-moi, mais je trouve dégueulasse de poser la question. Avant d’être de droite, de gauche ou du centre, nous sommes tous des parents potentiels. On peut toujours trouver que la faute en incombe plus à untel plutôt qu’à un autre mais la vérité est que tous sont responsable à leur niveau. Nous, simples citoyens, n’avons pas vocation à être des indics de C.Guéant mais nous pouvons surement réfléchir à ce que nous pourrions faire au travers d’associations dont nous faisons partie, des gens que nous fréquentons.Quand les élus démissionnent de fait, il revient aux citoyens de se réapproprier la ville. Alors, certes, il ne s’agit pas de refaire la Commune et de tirer les responsables au canon ;- , mais nous pouvons par notre mobilisation contraindre les “puissants” de notre ville à bouger un peu ce sur quoi ils sont assis. Nous ne sommes pas d’accord sur tout car nous n’avons pas tous les même idées en politique mais nous avons des points communs en tant qu’audoniens et parents. Ne pouvons-nous pas nous entendre sur ce qui nous rapproche? Nous savons si bien nous invectiver sur ce qui nous sépare! Qu’est-ce qui nous empêche aujourd’hui de nous rassembler afin de peser dans la balance politique( en faisant fi de nos différences) afin d’aider nos dirigeants à ramener notre ville dans le bon chemin?

  41. Paco post 20
    Le comble est que les bureaux de l’assoc jeunesse feu vert avec les éducs…c’est derrière chez toi, rue parrallèle à mathieu. S’ils cherchent des jeunes à aider, faudrait peut être les prévenir, non?!

  42. post 12 nathalie
    Très belle image que celle qui définit l’action de nos élus : panser!

    Lorsque vous avez une plaie mettre un pansement sans désinfecter provoque une surrinfection.

    Et comme vous le soulignez bien avec votre exemple, qui fait référence à une des réponses donnée par la municipalité : on fait le choix d’une plage plutôt que de rénover une colo et permettre à ces enfants qui ne sont pas partis , un peu d’évasion , une semaine au moins (à y regarder de plus près, on en arriverait à peu près au même coût )
    Panser c’est aussi supprimer les animateurs de quartiers dans chaque quartier et les remplacer par deux maisons de quartier dont les missions ne sont pas identiques
    La liste est longue….

    En plus des pansements, il existe maintenant des solutions antiseptiques pour lutter contre les remèdes de grands mères.

    Des solutions, il en existe toujours, c’est souvent la volonté qu’il manque à nos “édiles” .

    Il suffirait de demander à la population car elle sait ce dont elle a besoin!

    Il faudrait donc arrêter ces réunions sur la sécurité ou l’on s’écoute parler et y associer population et associatif, sinon effectivement, c’est croire en la magie : les audoniens qui les écoutent pensent, alors, que tout ce que nos élus disent, ils le feront.

    En étant plus constructive, je me dis que si les différentes associations qui se sont retrouvés sur l’interco( en échangeant et associant leurs idées pour dénoncer ce vote) pouvaient aussi avoir la même démarche sur ce sujet, on avancerait peut être un peu.

  43. Quand on demande en réunion de locataires s’il ne manque pas de maisons de quartier à St-Ouen , dans notre quartier notamment où ,des puces, il nous faudrait aller jusqu’à Michelet Debains pour ce faire , la réponse de Mme le Maire me sidéra…:”Il y a deux trois maisons de quartier dans la ville et Michelet , ça n’est pas si loin que ça!…
    Bon c’est sur, c’est moins loin que “le vieux”, mais à part ça j’ai jamais entendu quelqu’un de Rosier P Bert /Vallès me dire qu’il avait le sentiment que Michelet Debain était son quartier. Il ne sagit pas de se tirer la bourre entre quartiers mais d’avoir accès en proximité avec un lieu où les problématiques locales puissent être appréhendées par les riverains et créer ainsi une dynamique citoyenne.
    Nous ( ASOEA) avons proposé la décentralisation de certains services, sociaux , culturels, sportifs, afin de répondre aux demandes locales et pallier à la saturation de certains services. Ce qui se fait jour de plus en plus , c’est la nécessité de liens croissants entre les habitants, entre parents et enfants , jeunes et moins jeunes , les ainés. La réponse de création de tels lieux , communaux , en nombre suffisant où les initiatives personnelles et de groupe soient considérées dans le cadre d’une politique de confiance et de responsabilité de chacun, sans arrière pensée autre que la réussite collective et solidaire.
    Certes ça coute, mais c’est un choix politique que la situation ,à mon sens, légitime.

    • @Paco Daussat

      Pour l’heure la municipalité n’est pas trop dans ce schéma : refus obstiné de toutes formes de Comités de quartier et re centralisation des services rue des Rosiers (ex site Valéo).

      EPS

  44. Carmenara
    La vidéosurveillance est déjà installée à Saint-Ouen sans attendre le bon vouloir de notre Maire.

    En effet, puisqu’il en existe à la poste, dans les pharmacies, dans les bureaux de tabac, les supermarchés… et même dans certaines boulangeries ce qui confirme que vous le vouliez ou non, vous êtes déjà fliqués.

    Donc, à moins de porter une capuche ou d’enfiler un passe montagne même en été comme tous ceux que les caméras dérangent. Il serait inutile d’aller faire vos courses à Paris ou ailleurs pour y échapper car vous les verrez et elles vous verront quand même !

    Mais sinon effectivement, je ne vois pas très bien à quoi pourrait servir aujourd’hui une caméra à Saint-Ouen puisque tout le monde est déjà capable de voir de ses yeux ce qui se passe en plein jour et que nous avons curieusement coutume de laisser faire allégrement l’inacceptable (par volonté ???) depuis ses 5 à 6 dernières années, sauf peut-être pour aider à identifier l’immatriculation du scooter volé d’un éventuel tireur ou faire peur aux cossus clients.

    Cependant, au stade où nous nous sommes, je pense qu’il serait inconvenant de refuser toutes les solutions qui s’offrent à nous, si cela doit conduire effectivement (ou pas) à éviter cela.

    En quelques années, nous sommes passés de Saint-Ouen le village populaire à Saint-Ouen la vilaine et misérable.

    Pourtant au temps du village, la misère existait, les logements étaient encore plus indignes et pourtant les gens aimaient leur ville et la respectaient. Tandis que maintenant, il faut s’habituer à tout voir et à tout entendre dans le plus total irrespect des uns des autres, comme par exemple :

    On voit de plus en plus d’enfants qui font l’école buissonnière pour être guetteur pour des trafiquants de drogue, mais on laisse entendre avec culot que c’est la faute du chômage (??!!).

    On entend que les enfants doivent rester sous la surveillance et la responsabilité de leurs parents, mais pourtant on voit des enfants payés pour être responsables de surveiller des adultes alors que leurs parents préfèrent (ou pas) regarder ailleurs (??!!).

    On voit que des agents de surveillance existent bien dans tous les espaces commerciaux, mais pourtant il n’existe aucun agent médiateur à demeure dans les espaces publics où les enfants vendent de la drogue ou se font tuer alors qu’on nous laisse entendre que la ville en a obtenu 25 de plus depuis juillet (??!!).

    On voit depuis plus de trois ans, 23 villes de 93 ayant déjà mis en place le « Projet Réussite Educative » (P.R.E) qui intègre un large financement de l’état pour travailler sur l’éducation et la question de la parentalité des enfants en difficultés, réalisé en lien avec des associations reconnues et compétentes (ex. : profession banlieue,…), mais pourtant Saint-Ouen se fait entendre en se payant le luxe de dire : « Non, on n’en veut pas !! Nous (je), on préfère créer seule notre propre observatoire de la parentalité ».
    Et, un an après de cette annonce, nous voyons quoi ! Deux conseillères et un médecin, certes très compétents et motivés par cette mission, mais avec un effectif dérisoire et une équipe plus réduite que celle du service de communication de la municipalité qu’on n’arrête plus de voir ni d’entendre (??!!).

    On entend notre maire qui refuse les caméras de surveillance et qui s’indigne contre la spéculation immobilière des marchands de sommeil, c’est très bien. Sauf que dans le même temps, on voit que qu’elle vient de s’offrir un deuxième logement à savoir un duplex de 475 500€ (91,6M2) équipé d’un interphone avec caméra, dans un immeuble neuf valant actuellement près 1,1 Millions d’€ et construit à la place d’un bien préempté, acquis cinq ans plus tôt par son ami promoteur à la commune pour 29 500€ (??!!).
    Bel exemple pour la jeunesse, vous voulez vous en sortir suivez-moi !

    On entend parler d’une charte des prometteurs créée pour maitriser le prix de vente des 4000 logements à construire d’ici 2018 dans les Docks (et d’autres ailleurs), c’est très bien. Mais, on ne voit rien concernant la négociation de contrats d’apprentissage avec ces promoteurs. Dommage, cela aurait pu être utile pour former et rémunérer de jeunes Audoniens à la découverte des métiers du bâtiment, de l’électricité, de la plomberie…par exemple (et ce sans attendre une hypothétique et juteuse carrière dans le rap ou le football comme certains sont abusés d’y croire) ?

    Car, on y regardant de plus près. Imaginons seulement que celle-ci autorise l’élévation du prix de vente du prometteur de 100E du M2 de plus. Dans ce cas, nous pourrions estimer un gain financier équivalent à : 4000 (logements) X 5O (surface moyenne en m2) X 100 (€/m2) = 20 Millions d’Euros
    Maintenant, en supposant qu’un contrat d’apprentissage soit fixé à 24 mois et que la formation et rémunération d’un jeune, coûte environ 2000 €/mois (charges incluses). Cela reviendrait donc à créer : 20.000.000/2000/24 = 416 contrats.

    Et puisque on entend dire que le trafic se déplace au rythme des déplacements des cars de CRS.
    Et bien dans ce cas pourquoi ne pas prendre un vieux car de la municipalité pour en faire une structure mobile « Ado’mobile » pour le réserver à une équipe de vrais médiateurs.
    Ce car pourrait non seulement se déplacer facilement sur un secteur à problèmes mais également contenir tout un espace aménagé et spécialement conçu pour recevoir et proposer des activités aux adolescents et même les accompagner à faire des visites extérieures.
    De plus, en le bariolant de couleurs vives et en l’équipant de plusieurs gyrophares en stationnement devant des points de vente de drogue, il pourrait même servir à intimider les clients parisiens (mais, n’exagérons rien…).
    Un principe similaire existe déjà avec « Le bus des amis des femmes » qui stationne de temps en temps prés du pont de poissonniers pour aider les femmes prostitués à sortir de leur esclavage.

    Comme quoi, je suis aussi de l’avis de Saly et autres pour dire qu’à Saint-Ouen, souvent ce n’est toujours pas les solutions qui manquent, mais plus la volonté politique d’accepter de les voir appliquer et de les entendre.

    Et là, on ne peut pas nier la responsabilité d’échec de certains de nos élus.

  45. @Carmen post37
    Désolé, si vous voyez apparaitre Carmenara dans l’entête de mon dernier post. Celui-ci vous était bien destiné mais il est parti trop tôt pour éviter une erreur dans le reprise de votre pseudo.
    La prochaine fois, je “prendrai garde à moi”.
    😉

  46. A Nathalie et Saly

    “Face au monde qui change, il vaut mieux penser le changement que changer le pansement.”
    Francis Blanche

    “Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant”

    “Tout penseur avare de ses pensées est un penseur de radin”

    Pierre Dac Les Pensées
    http://www.dailymotion.com/video/xboni_pierre-dac-les-pensees_fun#rel-page-9

    “Je ne pense jamais, cela me fatigue ; ou si je pense, je ne pense à rien”
    Georges Courteline

    A Jean Fouquart
    Rassemblons tous les audonien(ne)s dans le parti d’en rire
    http://www.dailymotion.com/video/xaywdx_pierre-dac-francis-blanche-le-parti_fun?ralg=thefilter#from=playrelon

  47. A propos de ce nouvel évènement tragique sur notre commune, je viens de relire le communiqué de presse adressé par William DELANNOY au Parisien au lendemain de l’assassinat de John Gomis rue St-Denis en juillet 2009, évènement alors qualifié d’imprévisible par Paul Planque.

    Je ne peux résister à la tentation, 2 ans1/2 plus tard, de vous proposer, en suivant le lien ci-dessous, de relire ce communiqué (« A SAINT-OUEN : UN MORT DE PLUS ! »)
    que, bien évidemment, les médias se sont, à l’époque, gardés de retranscrire…

    http://www.audonien.com/spip.php?article475

  48. Désolé, mais “la mort d’un enfant” c’est aussi de la politique. Tout est politique. Quand vous protestez contre la cherté de la viande, contre les hausses de loyers des transports, vous faites de la politique !
    La politique est partout .. et toutes celles et ceux qui affirment mordicus qu’ils ne font pas de politique, font de la politique malgré eux !
    Et puis, peut-on laisser faire, attendre et voir ?Se réfugier dans sa tour d’ivoire ? Ce serait tolérer l’intolérable, se résigner à la politique du pire. On ne peut pas rester silencieux devant l’injustice et fermer les yeux devant le malheur des autres. Quels que soient les obstacles, les erreurs de parcours, les désillusions, il n’est pas d’autre voie honorable que la lutte pour une vie meilleure pour tous ..

  49. Oh la vilaine caricature qui voudrait que la mort de ce pauvre jeune, profite à la droite locale allons …
    En plus et j’en suis désolé mais vu le contexte, je crois plutôt que ça profite au Maire car on entend plus parler de la polémique sur la pseudo concertation d’entrée à Plaine-Commune ! Comme quoi…

  50. à jym
    D’accord avec toi jy comme avec samir : changer le système paraît être une évidence
    La question est de savoir comment et avec qui?

    Donc bien réfléchir avant de choisir le prochain gugusse qui sera capable d’incarner celui-ci.

    Je suis sceptique!

    Je ne suis pas pour panser mais plutôt soigner.

    Les citoyens qui ne sont pas convaincus par leurs projets à venir , devraient pouvoir se lancer et ne plus subir.

    Je te l’ai déjà dit, tes idées sont bonnes , tu incarnerais surement le changement à SO si tu t’impliquais plus car tes connaissances ( décroissance) ne sont pas négligeables et si tu t’attachais à organiser le débat de façon générale sur l’écolo et de façon plus ciblé sur les problématiques sociales.

    Les gens qui galèrent ne se préoccupent pas de l’eau , de la terre ou des energies en premier lieu ,mais bel et bien de ce qu’ils pourront mettre dans les assiettes de leur mômes (que ce soit bio ou non!)

    Il faut pouvoir réfléchir sur tout de façon globale et prioriser les actions pour être en phase avec la réalité afin de mieux penser l’avenir.

    Voilà à quoi je pense en ayant réfléchit pourtant!!!

  51. À propos des pouvoirs de police:

    Si je me souviens bien (détrompez-moi!), les pouvoirs de police ont toujours été une prérogative de l’État. Au moins depuis que l’État est centralisateur, c’est à dire dès l’avènement de la royauté, de “l’État Nation”, et parallèlement au déclin de la féodalité.

    D’ailleurs, sur le plan strictement juridique, les “pouvoirs propres” de police du Maire sont exercés “au nom de l’État” et non en vertu d’une délégation du Conseil municipal. Il s’agit de pouvoirs déconcentrés et non décentralisés.

    Ces compétences en matière de police sont exercés par le Maire dans des domaines très précis, par exemple, hygiène et salubrité publiques. D’autres compétences sont assumées par le Maire au nom de l’État, comme l’état civil, les mariages…

    Les équipes de police municipale n’ont pas les mêmes moyens d’intervention que la police nationale. Elles peuvent gérer certaines infractions concernant le stationnement, par exemple, mais pas la circulation sur les voies publiques. Elles peuvent agir plus sur la prévention que sur la répression. Et, elles ne sont pas armées.

    Il n’empêche que le Conseil municipal (et non le Maire seul) peut toujours décider de renforcer sa police municipale ou installer la vidéo-surveillance. Mais le Maire ou le Conseil ne pourront jamais se substituer à la Police nationale. Il ne leur reste qu’à négocier au mieux avec l’État.

  52. à carmen post 62

    Vous n’avez qu’a aller a Drancy Epinay Paris Evry voir la videosurveillance la police municiaple efficace. Oh certes ce n’est pas la panacé mais les outils sont la et ces maires les utilisent a bon essisant et soulage leur population. Si vous n’etes pas convaincu experimentez ces exépriences a St Ouen. Je me rappelle d’un conseil municipale sur la securite ou l’actuelle majorité acceptais cette idée d’experienter ces solutions sur une petite echelle . Depuis nous attendons

  53. qu on remette les pendules à l heure au sujet de Kamel les tueurs ce sont trompé de cible ce n est pas lui qui était visé le malheur a voulu qu il soit la au mauvais moment avant de parler de critiquer renseignez vous
    c est un jeune qui allait a l ecole qui était en alternance pour devenir cuisinier et il était un bon élément
    il préparait un CAP il etait tranquille bien dans sa téte faisait de bonnes actions avec les petits QU IL REPOSE EN PAIX
    KACHOURI était ou ? il fait QUOI ? a par poser devant les cameras et pour les photos on le voit partout en affiches ou autres mais pas sur le TERRAIN il a oublié trop vite d ‘ou IL VIENT
    et les ELUS LE MAIRE ils sont ou ?
    AU COQ DE LA MAISON BLANCHE ou CHEZ SERGE leur CANTINE ils ont déja tout OUBLIER
    au lieu de VOTER pour une PLAINE de M…qui nous apportera toute leur MISERE VOTONS pour nos JEUNES leur AVENIR la je VOTES OUI
    à MEDITER

  54. @Carmen,

    Peut-être avez vous raison en ce qui concerne les prérogatives de l’état pour ce qui touchent aux pouvoirs de police.
    En revanche ce que je peux vous dire sur ce qui concernent les prérogatives d’un maire en matière de mixité sociale, celui-ci (le maire) à tous pouvoir. Alors vous qui paraissez être proche de la majorité municipale tentez de les convaincre qu’entasser les pauvres sur les pauvres, les problèmes sociaux sur les problèmes sociaux vous arriverez toujours à ce résultats désastreux.
    Par ailleurs cette politique est une forme de mépris envers cette population que cette majorité, dont vous paraissez proche, prétend défendre.
    Salutations.

  55. La droite locale .. parlons en !
    La droite locale, comme la gauche d’ailleurs, ne tient pas la chopine. Elle se grise de beaux discours … mais cela ne suffit pas pour déboulonner la majorité actuelle.
    L’ensemble de l’opposition gauche-droite se cantonne uniquement dans l’anti JR … et cette posture c’est tout ce qu’on veut sauf de la politique.
    Quant aux socialistes, ils ne savent pas trop sur quel pied danser. Chez eux c’est le flou total ! Un coup c’est le grand amour avec le partenaire .. un coup il y a de l’eau dans le gaz ! On navigue à vue .. mais on n’abandonne pas l’idée de piquer le fauteuil de maire à madame Rouillon.
    Les écolos, eux, sont aussi bien à gauche qu’à droite. On en voit partout ! Quelques uns portent des vestes amovibles. D’autres taillent à longueur de journées des vestes au maire. D’autres encore sont dans la majorité.
    Un cochon n’y retrouverait pas ses petits .. Et au plan national c’est kif-kif !
    Je l’ai déjà dit .. et je persiste et signe : Saint-Ouen c’est clochemerle !

  56. Carmen,post 62,jusqu’à l’abolition des Droits féodaux(même si certains étaient tombés en déshérence par le refus des habitants d’y souscrire) la nuit du 4 août 1789,la basse police incombait au seigneur du lieu.Le duc de Nivernais fut le dernier seigneur de S.O.Ensuite la municipalité hérita de cette charge comme de celle de l’état civil retirée à l’Eglise(même si souvent le curé continua de tenir ces registres car il était souvent le seul à pouvoir le faire).Un exemple à S.O. qui devint Bains-sur-Seine,à la fin du XVIIIe siècle,le maire nommait trois vignerons comme “garde-messiers”pour les quelques nuits qui précédaient la date officielle du commencement des vendanges fixée par arrêté municipal!Ces garde-messiers étaient chargés d’empêcher des affamés venus de Paris et des environs(déjà “les éléments étrangers”)de piller les vignes en arrachant les grappes de raisin.
    Je ne sais quand cette pratique cessa(au XIXesiècle?) et que le pouvoir de police et de surveillance passa à la gendarmerie avant l’ouverture d’un commissariat!Ca doit être retrouvable aux archives…
    Je demande à Jean de bien vouloir excuser ces impardonables références historiques!

  57. Références historiques (suite) …
    A partir d’août-septembre 1940, pierre à pierre, le PCF se reconstruit avec une armature à la fois cloisonnée et coordonnée : à la base et au niveau des directions (locales et régionales) des groupes de trois (triangles) ; pas de liens horizontaux, mais un système de liaison verticales, le plus souvent assuré par des femmes et des jeunes filles. Il crée l’Organisation Spéciale qui sabote les voies ferrées, le matériel de la Wermacht et les usines qui travaillent pour l’Allemagne. “La participation des communistes à de tels actes de sabotage a été démontrée de façon irréfutable. Le PCF a adopté un ton de plus en plus haineux et agressif ” note la Gestapo dans un long rapport daté du 30 janvier 1941.
    Bien que jamais sans doute l’erreur théorique sur la caractère de la guerre n’ait pesé aussi lourd, la période n’est nullement pour le PCF une traversée du désert. Il engage alors une bataille qui fera de lui une force décisive de la Résistance. Impossible en effet de réduire l’histoire du PCF à son discours. Celui-ci ne constitue pas un exposé complet de la politique communiste. La stratégie du PCF n’est pas fondée sur un élément unique, même si telle situation conduit à mettre en avant tel élément d’analyse. Elle repose sur un acquis de principes fondamentaux et d’expériences concrètes.
    Visiblement, ce n’est pas la définition de la guere qui est l’élément moteur de la politique communiste, mais la lutte de classes.
    A la collaboration et à la Révolution Nationale, il oppose les glorieuses traditions françaises de la philosophie des Lumières, de la Révolution et du Jacobinisme
    En rétablissant ainsi la connexion entre lutte de classes, combat antifasciste et bataille nationale, le PCF va devenir le principal moteur de la Résistance intérieure.
    Le sang versé ne peut longtemps se taire
    Oublierez-vous d’où la récolte vint
    Et le raisin des lèvres sur la terre
    Et le goût noir qu’en a gardé le vin
    Louis Aragon (La Diane Française 1944-1945)

  58. L’opposition de WD n’est pas au pouvoir. Elle ne peut rien faire à part dénoncer les magouilles de cette majorité PC-PS-Vert. Ce n’est pas à elle de proposer aujourd’hui quoique ce soit, elle n’est pas écoutée ! Attendons son programme pour 2014.
    J’espère qu’ils iront au pouvoir et qu’ils donneront plus de pouvoir à la police municipale avec des patrouilles de nuit et de la vidéo surveillance car au point où nous en sommes, je crois que cela vaut vraiment le coup d’être tenté !
    @ Carmen post 62 : une police municipale peut-être armée. Cela dépend de la volonté de la majorité municipale, visiblement, ici, ils n’en veulent pas…

  59. @ Francis (66)

    Je ne nie pas être proche de la majorité municipale sur pas mal d’aspects, pas sur tout. Quant à la mixité sociale: ceux qui ont les moyens de partir, partent. Les autres restent.

  60. Une réunion vient de se tenir en mairie sur la sécurité dans le centre Ampère. Très peu de monde (une dizaine).

    En matière de sécurité comme du vivre ensemble, si l’affaire est personnelle et individuelle , elle ne trouvera sa solution que dans l’action collective.

    L’initiative pour la sécurité annoncée à la mi janvier 2012 devrait donc regrouper toutes les bonnes volontés audoniennes.

    J’y suis prêt personnellement.

    parceque saint-ouen le vaut bien !

  61. n’empeche que le gamin qui guette au 94 bauer (meme ensemble que le 112 michelet) guette désormais à l’intérieur, à l’abri de la grille d’entrée et plus sur le trottoir dehors.
    est-ce à cause des inombrables patrouilles de la police nationale depuis 3 jours ou de l’assassinat de l’avenue michelet ? perso, je penche pour la 2e solution.

  62. A Scpcp post 73 et BV post 74

    Bien que décembre soit assez doux, mais l’hiver ne fait que commencer, un laboratoire pharmaceutique, type Servier, ne pourrait il pas offrir quelques molécules non addictives pour résister aux attaques des méchants microbes et virus ?

    Pour le gilet pare balles, sollicitez le ministère de l’Intérieur.

    Pour le parapluie géant, un préparateur de boissons gazeuses et sucrées à donf.

    Pour la période de la Noël, un chalet en bois biodégradable est en cours de négociations avec le fournisseur de sapins de l’Elysée.

  63. Le Parisien de ce jeudi relate le lancement d’une campagne menée par un collectif dénommé “Cités en mouvement” afin de provoquer l’inscription massive des jeunes sur les listes électorales.

    Le problème est que la campagne s’intitule “Sortons armés” et que cette campagne lancée hier à saint-ouen est pour le moins déplacée.

    Les jeunes socialistes seraient dans le coup comme l’indique le journal.

    Si on croit les déclaration de l’ancien dirigeant de Sos Racisme, devenu dirigeant socialiste national, ce dernier aurait jugé peu opportun de demander le vote des étrangers….

    Cela commence à faire beaucoup. Le PS est connu pour ne pas tenir ses engagements (mixité, égalité salariale, proportionnelle, rigueur 82/83..) mais là, c’est une véritable hypothèque qu’il lève sur une possible victoire en 2012.

    • @ François Taquet
      C’est vrai que ce slogan provocateur est particulièrement mal venu à Saint-ouen.
      Gageons d’ailleurs qu’il n’a pas été inventé par des jeunes gens habitant dans des cités confrontées à la pauvreté, la drogue et la violence.

      EPS

  64. Taquet : 77

    les jeunes ne sont pas C……ils n iront ni s inscrire ni voter
    pourquoi ?
    parceque on les jettera aprés les avoir fait voter et servit d eux
    et rien ne changera pour eux
    il n y aura pas plus de travail ni d accompagnement , ni de logement ect….

    si la Mairie croit les appater c est Mort
    bonne journée

  65. com 75 : ne vous inquiétez pas, il a une belle doudoune canada goose qui vaut un demi smic, assortie à ses baskets à 150€, il n’a pas froid.
    …servier…. vous voulez les empoisoner?

    les etrangers qui vivent à coté des dealeurs et sont emm…és par des motos ou feux de poubelle la nuit, pas sûr qu’ils votent PS…

  66. C’est donc aujourd’hui vendredi 9 décembre que Kamel, jeune audonien a été porté en terre.

    La municipalité avait mis à disposition de 2 associations un car pour permettre aux amis et aux familles de venir au carré musulman à Villetaneuse.

    Le corps du jeune a été déposé à la mosquée de saint-ouen pour une prière puis emmené au carré musulman.

    Beaucoup de monde pour ce moment tragique.

    Le père et la mère ont été l’objet de nombreuses marques d’affection. Des élus étaient présents ainsi que la police municipale.

    Un beau gâchis, une juste colère et l’espoir que les criminels soient châtiés comme ils le méritent, car enlever la vie d’un être humain est inadmissible.

  67. Selon une source locale, le tireur serait identifié (nous tairons l’origine territoriale pour ne pas attiser le feu des fous).

    Précédemment des jeunes auraient été arrêtés avec des armes et retenus quelques heures au commissariat, ils crient vengeance pour leur copain.

    Tout cela reste à vérifier, mais ce qui est sûr c’est que les choses n’en resteront pas là si les familles ne s’en mêle pas pour apaiser les esprits et revenir à plus de civilisation.

    La police ne peut pas tout. Et si justice était fait de façon barbare et moyennageuse, c’est les trafics qui s’en trouveraient une fois de plus légitimés et notre vie sociale fragilisée.

    Décidément la loi de la jungle et la loi du marché comme celle de la concurrence libre et non faussée se rejoignent et s’entretiennent.

  68. @ Taquet 77
    Le vote des étrangers était dans les 110 promesses électorales de F.Mitterrand en 1981! La gauche ne l’a jamais mis en place, aujourd’hui, bis repetita?

  69. à Fouquart

    La Gauche, je ne sais pas ce que cela veut dire ou trop selon la tele qui en abuse pour cacher les désaccords de fond entre lePS et ls communises.

    Les valeurs de gauche, je sais ce que cela veut dire : tout le contraire de la concurrence libre et non faussée, Masstricht, Nice…

    Quant à 1981, merci de t’adresser au PS (et au PRG) qui avait à lui seul la majorité des députés pour faire à l’assemblée ce qu’il voulait.. et cette période politque fut représentée par une photo montrant l’Europe gouvernée par des dirigeants socialistes (Suarés…)

    Alors oublier n’est pas trahir , mais n’est pas mentir non plus !

  70. @ François 84
    J’ai pas tout compris. Je ne te parle pas de ce qu’est ou de ce que devrait être la gauche, je dis simplement que le vote des étrangers était “prévu” dès 81, alors pourquoi le ressortir maintenant?

  71. post 82
    A Taquet
    Post 81(Que dieu ait son âme)

    Post 82

    La police ne peut pas tout et dans ces circonstances, elle doit être aidée par la municipalité (équipe prévention, les éducs de jeunesse feu vert, les anims du smj, les maisons de quartier), et surtout par l’intervention des associatifs(unis pour réussir etc) afin d’ aller à la rencontre de tous les jeunes et des habitants .

    Pour un retour au calme, apaiser le climat , car l’ esprit de vengeance provoque d’autres drames (déjà vécu sur Arago)

    Concernant, les jeunes de ces quartiers, non concernés par les traffics : élèves des collèges à Saint-Ouen.

    Je pense qu’il serait bon de leur changer les idées et leur adresser un message d’espoir :
    si j’étais NA, j’offrirai une séance de cinoche gratuite , à ces ados, pour aller voir le film :” Les intouchables”. Véritable chef-d’oeuvre cinématographique qui donne vraiment une autre image du banlieusard, une belle leçon d’humilité, de courage et de lutte contre toute forme de fatalisme!
    Au même titre que la petite enfance et l’enfance, les plus de 13 ans pourraientt aussi avoir leur cadeau de noêl.
    Histoire de détendre un peu l’atmosphère, pesante à SO dont nos enfants sont aussi les témoins!!!!

  72. A Saly post 88

    Les Intouchables, chef d’oeuvre cinématographique, si tu le dis.

    En complément, je propose de visionner l’intervention de Jean Marie Barbier président de Association des Paralysés de France (APF) à l’occasion du 41è congrès en 2010 en présence de Roselyne Bachelot.

    http://www.apf.asso.fr/index.php/discours-de-jean-marie-barbier

    En lecture, cliquer au dessus de l’écran.

    Un discours de grande tenue.

    J’ai aussi en mémoire le discours en AG de juin 2010 du président de l’assoc des Boucles de la Seine qui s’occupe d’une dizaine d’établissements pour handicapés sur le nord des Hauts de Seine.

    “De part les orientations imposées, les ESAT (ex CAT centre d’aide par le travail) deviennent des entreprises comme les autres. C’est de plus en plus difficile.”

    Comme c’est bon pour le vivre ensemble la concurrence !

    Et il y aurait encore des personnes pour croire aux promesses, aux discours et défendre ce gouvernement ???

  73. Cet article est effectivement consternant, même si je dois avouer qu’il m’a fait sourire car il est traité avec humour. Par contre et la ça me fait pas rire du tout, il traduit la nouvelle image de Saint-Ouen, qui depuis quelques temps, n’est plus la ville du marché aux Puces mais la ville supermarché de la drogue et il ne faut pas se leurer, à terme cela aura un impact catastrophique. Ensuite la banalisation est dangereuse, certes cela permet cet article avec ce brin d’humour mais nous qui sommes confrontés quotidiennement à ce fléau, je suis pas certain que nous ayons beaucoup envie de rire

  74. Rue 89:

    Ce qui est consternant dans cet article, comme dans celui du Bondy Blog (sur l’arrestation des bobos blonds par la Police) et de bien d’autres, c’est que les journalistes y exercent d’abord leurs effets de style et leur humour.

    Nous, ça ne nous fait pas rire.

    Pourtant, tout ce qu’ils décrivent est vrai et on ne peut pas leur reprocher d’en parler… même si on se passerait volontiers de ce genre de publicité.

    Il y avait un débat à la télé ce matin (Public Sénat???) sur les tendances gauchistes des journalistes et leur décalage avec la vraie vie. Un journaliste de France Inter précisait qu’il habitait en banlieue parisienne (probablement pas sur Plaine Co), avec ses gosses à l’école (d’où sa connaissance de la mixité) et tout et tout…

    Selon une étude, la plupart des journalistes, surtout sur le Service Public (on s’en doutait), seraient de gauche, mais déconnectés de la réalité et de l’opinion publique. Une infime minorité d’entre-eux vote à l’extrême droite.

    Que se passe-t-il? Les électeurs du FN ne lisent pas les journaux? Les seuls journalistes de droite se trouvent-ils aux DNA, à Ouest-France et à la République des Pyrénées?

    Je n’ai pas de réponse à ces questions naïves, mais j’aimerais que les journalistes prennent nos problèmes quotidiens plus au sérieux.

  75. Pour dire des choses plus positives :

    Après avoir fait remarquer à JR , lors de sa visite sur Arago, il y a deux ans , comment ce quartier avait pu se dégrader en si peu de temps du fait que les services municipaux, SME et SMJ l’avaient désertés.
    J’avais eu pour réponse :” ce n’est pas d’animation dont ont besoin les jeunes mais d’emplois et que ce n’était pas un moyen de lutter contre les réseaux mafieux.
    Je me souviens que des habitants m’avaient pourtant soutenue.

    La semaine dernière, j’ai rencontré des animateurs de ce service à la maison de quartier, j’ai aussi lu le dernier journal et à ma grande surprise; j’apprends que c’est de nouveau d’actualité : c’est même devenu “une volonté municipale” que de réinvestir les quartiers
    (” annexes du smj”dont je parlais sur ce blog , pour en finir avec une maison mère si peu attirante)
    Nous aurons donc , dès les vacances de noel sur Arago et Michelet, des équipes d’animateurs et d’éducs de jeunesse feu vert (sur les periodes de vacances uniquement).

    Demandes exprimées depuis de nombreuses années par l’opposition.

    Pour reprendre un peu le ton de la votation citoyenne mais cette fois-ci pour quelque chose qui en vaille la peine.
    Je me dis qu’après cette “observation citoyenne”, “je me réjouis” du vote des élus AU cm , pour leur ” oui ” à plus de vie et de suivi des jeunes et de leurs familles dans nos quartiers.

    Même s’il n’y a que la présence policière qui peut faire reculer la grande délinquance, ce dispositif municipal, lui, se chargera de la prévenir.

  76. post 90
    jym

    j’ai pris du temps à te répondre car j’ai relu ton post et j’avoue ne pas avoir compris ta réaction (si tu le dis) .

    Je ne donne qu’ un avis sur un film qui traite certes du handicap mais aussi bien physique que social en insistant sur le rôle de ce banlieusard.

    Chef-d’oeuvre est un grand mot mais utilisé surtout pour exprimer ma surprise face à un scénario dont je pensais qu’il donnerait une vision plus misérabiliste du handicapé et immigré de banlieue (ce qui n’est pas le cas)

    Je partage complètement ton opinion sur cette nouvelle manière de considérer les CAT dont je connais parfaitement le fonctionnaement pour y avoir été confronté au sein de ma famille.

    Bien qu’il n’y ait pas de rapport entre ce film et cette nouvelle mesure, merci pour ce complémént!

  77. @ Saly 94
    On sait très bien qu’il faut plusieurs années à JR pour comprendre les propositions de l’oppositions, et après, elle les met en pratique!

  78. @ Carmen 93
    Vos propres élus sont déconnectés de la vraie vie alors les journalistes…
    La différence est que si un journal digne de ce nom avait titré : ” C’est oui pour 60% des audoniens”, les plaintes seraient tombées comme les feuilles à l’automne or chez nous, rien. Mais dites-moi, dites-moi, jusqu’où s’arrêteront-ils?

  79. Cinéma:

    Luc Besson attaqué en justice pour plagia par 2 jeunes auteurs d’un court métrage (bon, présomption d’innocence…). Ce que René appellerait “la Loi du profit facile” régnerait aussi chez les artistes. Comme quoi, personne n’est épargné dans cette jungle.

    Il nous reste néanmoins à remercier le grand cinéaste pour ses investissements chez les pauvres, avec “la re-dynamisation des quartiers” qui s’en suit, dans le futur “cluster” ou “pôle” de la création… élément essentiel de Plaine Commune et du Grand Paris.

    Etant entendu que “les quartiers” c’est la merde, comme “en Région”, c’est chez les bouseux (on n’a plus le droit de dire “en Province”).

    J’aimerais avoir le talent de Frédéric Pommier (France Inter, vers 9H15) dont je vous ai déjà parlé, pour mettre en avant l’absurdité, la vacuité et le foutage de gueule des discours des urbanistes, administrateurs et politiques.

    Sur tous les plans de la vie publique, on ne cesse d’essayer de nous endormir avec des phrases creuses.

  80. Perso, le film les intouchables est un film bien sympa, qui dit des trucs pas trop entendus sur le sujet du Handicap et des relations avec les valides et nous délivre une bouffée d’air frais en ces temps de suspiscion tout azimut.
    Omar fait du Omar à merveille et même un peu plus et Cluzet est très très bon dans un film pour acteurs jubilatoire. Et en plus on se marre….

  81. Ce qui est déconcertant avec la majorité en place et surtout notre Maire tout puissante, c’est de constater que , se rendant compte que sa situation n’est plus autant qu’avant ” comme sur des roulettes”, elle reprend effectivement plein de propositions entendus ça et là en vrac, au coup par coup, quand ça la sert, et souvent après avoir usé d’un air entendu à celle qui sait , qui maitrise tout, qui a un plan précis pour notre ville, quand en fait elle a plus un plan pour conserver son pouvoir et sa place servis par ‘une com’ affligeante.
    En 2001 quand nous avions été ( l’ASOEA) invités par elle et confortés dans notre demande de coopération citoyenne que justifiaient les 6% que notre liste avait obtenue, c’est la main sur le coeur qu’elle nous avait assuré de son attachement à notre demande et sa volonté d’aller dans ce sens. D’autant que nous ne nous étions pas rués sur la place offerte, ce qui à ses yeuxdevait nous faire passer pour des Mickeys et des nains politiques…
    La suite nous prouva que les promesses n’engagent que les crétins qui y croient; Mais ce qui me navre le plus par rapport à ce constat, c’est son coté tellement improductif et les dommages ainsi produits pour les audoniens, souvent les plus faibles, et la perrénité d’un système clientéliste qui monte les uns contre les autres, et accentue la précarité.

  82. Le Préfet en grandes pompes dans les salons de l’Hôtel de ville ce mercredi 4 janvier en milieu d’après midi pour traiter des derniers évènements d’insécurité, voici la dernière nouvelle dans notre bonne ville.

    Dans l’asssistance triée sur le volet, quelques associations.

    Persuadés de pouvoir régler à quelques uns ce qui demanderait l’engagement de tous,
    JR et l’ex n°1 de l’anti gang ont pu deviser tranquillement sur
    – les effectifs surchargés dés la maternelle,
    – les absences non remplacées de professeurs,
    – les pertes d’emploi en rafle,
    – le jeu anti-économique des banques contre les PMI et PME,
    – le non remplacement d’un fonctionnaire sur 2,
    – les transferts de l’Etat non compensés financièrement par Nicolas aux collectités territoriales,
    et le non engagement “flamboyant de ces deux responsables dans l’extension-finition du lucée Blanqui.

    Comme tout audonien, nous attendons le compte-rendu de cette discrète et réservée assemblée…

  83. Ne faisons pas les difficiles. Goûtons notre plaisir à voir enfin réagir la municipalité et agir en matière de sécurité de bonne façon même si…

    Enfin, le Maire, le président de l’OPHLM, la directrice de la Semiso déclarent publiquement et ensemble que tout ce qui est fait n’est pas “suffisant et qu’il est maintenant nécessaire d’élargir notre intervention et obtenir une implication forte des acteurs essentiels que sont la Justice et l’Education nationale”.

    Je me réjouis (comme dirait JR),
    de la réunion proposée
    aux Responsables des amicales des locataires
    le jeudi 24 juin à 18h30,
    salle du bureau municipal.

    Mais comment peuvent-ils déclarer “que l’engagement de tous est nécessaire face aux enjeux pour notre vie ensemble et l’avenir de notre jeunesse” en oubliant d’inviter d’autres acteurs audoniens
    et de poursuivre en prétendant
    “établir un diagnostic partagé, pour définir ensemble des actions communes en unissant nos forces”.

    Quid des parents d ‘élèves et des co et propriétaires, de l’ODHLM (non signataire de cette lettre), des associations d’insertion et de solidarité, sprtives, syndicales… par exemple.

    La municipalité dispose d’éléments de connaissances et de réflexion mais rien ne filtre, rien n’est partagé.

    Le président vient de changer, le Sénat aussi, l’assemblée nationale bientôt.

    Ayons le courage et la volonté d’exiger une hauteur de moyens juste et efficace pour nos besoins sociaux.

    Par exemple, il est avancé 1.000 postes supplémentaire à la rentrée scolaire. Pour toute la France, cela ne fait pas le compte.

    Doit-on le dire tout fort en établissant une liste de nos besoins
    où doit-on ne rien dire,
    faire preuve de réalisme
    et justifier les décisions gouvernementales et parlementaires qui ne s’attaqueraient pas
    aux gâchis sociaux,
    aux dépenses militaires absurdes
    et aux privilèges fiscaux ?

    Enfin, convoquer à 18h30 qui commencera 15 mn plus tard en semaine n’est ce pas tout de suite inadaptée ?

    Pour quoi pas un questionnaire, recueillir préalablement des avis circonstanciés, travailler en groupe de travail avant un rendu collectif structuré?

  84. François,

    Les parents d’élèves et les représentants de l’amicale des locataires ont été conviés le 16 mai 2012, j’ai été invitée pour remplacer un représentant des parents d’élèves qui ne pouvait pas s’y rendre mais j’ai appris cette réunion, le jeudi matin.

    Seuls les représentants de trois écoles étaient présents et l’amicale du vieux(soubise).

    Je n’ai fait qu’observer et écouter et j’ai beaucoup souris!

    En effet, je m’aperçois, en lisant le bilan de cette réunion, reçu ce matin, que le constat et les propositions que je faisais en 2008 et ces derniers temps;sur ce blog, sont entendues!

    Il n’est jamais trop tard, me direz vous!

    Il est vrai que j’en demande, peut être, un peu trop : un élu avec qui je discutais m’a dit un jour sur le ton de la rigolade que je voulais ” le service public en bas de mon immeuble, voire au bas d ema porte”
    Il faut :

    -De vraies actions de prévention dans les collèges

    – rétablir la structure municpale qui gérait l’animation de quartier pour les 6-15 ans et pas seulement pour les 12 et plus .
    C’est méconnaître la situation des familles nombreuses dans les cités pour ne proposer que d’accueillir les plus vieux dans les salles : les plus jeunes continuent à traîner dans les rues?
    Certaines familles ne peuvent pas inscrire leurs enfants en centre de loisirs, même si les tarifs sont bas , cela représente toujours une facture, en plus, à payer!!!!

    -recruter des éducateurs supplémentaires à jeunesse feu vert et que leur lieux d’accueils sur les quartiers sont bien définis, leurs missions , aussi d’ailleurs : Ou sont ils?Que font ils ?

    Un livret bien détaillé pour expliquer aux familles tous les services existants sur so, ce serait pas mal !

    – création d’équipements publics dans les trois quartiers ecxentrés (annexe des services administratifs, structure jeunesse, raffraîchissemnt des terrains et des aires de jeux, police municale dans un local au pied des immeubles, une maison de quartier dans chaque quartier)
    – les associations (accpt scolaire, culturelles) dans le cadre du PRE , animateurs, associations sportives , profs des beaux arts devraient travailler dans les écoles

    – un vrai lieu identifiable pour les parents ( la place des parents à l’école et dans la vie des quartiers)
    – partenariat avec les acteurs de la justice pour permettre des actions de mesures éducatives et de répréssion pour les trafficants
    – l’ interdiction de toutes exclusions scolaires des élèves déccrocheurs
    – donner les moyens aux familles (aide à la recherche d’emplois, appartement lié à la composition familial : un enfant doit pouvoir étudier dans une chambre, c’est un droit)
    – donner les mêmes moyens à toutes les associations qui oeuvrent pour améliorer la vie de leur quartier
    – l’accès à la culture pour tous : un 104 à la place de mains oeuvres et un centre d’animation comme celui de binet dan sle 18 ème , un petit café littéraire comme le petit ney ou on peut sortir boire un verre et partager
    – permettre à des jeunes d’avoir des projets et leur donner les moyens de les mener!!!!!!

    Chacun d’entre vous pourrait compléter cette liste!

    Pas besoin d’avoir fait sciences po ou d’avoir passé le concours administratif cat A de directeur général adjoint des services pour penser sa Ville ainsi.

    Ses propositions naissent de notre vie quotidienne à st-ouen, des observations que l’on fait ailleurs et des constats qui restent les mêmes depuis ces dernières années , faits à partir de témoignages d’habitants.

    Des propositions qui naissent aussi de notre regard , certes, critique mais qui se voulait constructif et ‘ils n’ont pas voulu voir et entendre!

    On vient, alors, nous chercher , aujourd’hui, en nous laissant croire que c’est à partir de nos idées qu’ils pourront changer les choses.

    L’équipe municipale a fait 100 propositions, certaines promesses seront surement tenues, celle de parler à la population, l’est aussi, mais aucune proposition n’a été faite pour construire avec elle!

    Ou sont les comités de quartier, qu’est devenu le pôle citoyen…..?

    A un an et demie, des municipales, le ton est donné : de “parlons en” , on passe à “construisons mais pas sans vous”!

    Si , cela peut améliorer notre quotidien, dans les mois à venir : pourquoi pas!

    Je n’approuve pas tout ce qui a été fait par la municipalité mais je me dis que pour nos enfants et leurs familles, pour nous mêmes , nous aspirons à être plus heureux à so, sans violence et sans morts!
    Même si beaucoup attendent 2014, avec impatience et espèrent un changement, ils veulent aussi que leur situation change rapidement;

    Les plus démunis socialement se foutent des échéances éléctorales, eux, pensent sur le court terme!

    Je leur souhaite donc, bon courage pour le travail de partenariat entre l’éducation nationale, la justice et les audoniens : parents , associatifs, qu’elle envisage de créer.

    Ceci devrait conduire à établir un diagnostic commun et définir des objectifs concrets pour la mise en en place de nouveaux dispositifs pour l’école et la sécurité dans notre Ville!
    A suivre…….

  85. François,

    Pour les 1000 postes à l’éducation nationale, Hazan a été reçu par Peillon : c’est notre représentant national fcpe!
    A t-il fait la remarque que ces moyens étaient insuffisants?

    Le débat sur les 1000 postes est tronqué : croire que nous avons besoin uniquement de moyens humains supplémentaires et rétablir la situation du RASED de 2007 pour régler la situation catastrophique d el’école, c’est méconnaître les problèmes que vivent au quotidien les gamins et leurs familles, enseignants.

    Quelle est la place des enfants handicapés dans l’école de la République, gratuite , laique et ouverte à tous?/ les enfants suivis en orthophonie qui n’ont pas d’aménagements solaires pour suivre leur scolarité normalement/ la fermeture des centres de référence/ le manque de psys et de rééducateurs pour enfants en CMP.

    Des lois existent, des décrets existent dans les BO et concrètement, les parents sont toujours confrontés aux mêmes problèmes : une école à deux vitesses et des enfants mis de côté!

    L’extension du lycée, le problèmes d’affectation des gamins qui sortent de troisième, les filières techniques que nos gamins ne trouvent pas dans le 93!!!Les mesurettes : quelques places en internat d’exellence et 20 bacheliers pris en prépa!
    Peut être aussi s’interroger de la fuite des bons élèves vers le privé?

    Que le débat sur l’école n’appartienne pas seulement à ceux qui croient nous représenter dans les grandes instances départementales des associations de parents d’élèves et au sommet de l’état , j’invite les présidents de ces assocs à descendre un peu nous voir dans les écoles et Peillon, à venir nous voir dans le 93!!!

    Qu’on récupère aussi le fric donner aux écoles privées!

    La fcpe et la PEEP ont été reçues par Peillon, mais la FFdys (association d’enfants présentants des troubles de langage écrit et oral) a été oublié….
    Il y a dans les écoles des gamins dont leurs parents militent à gauche (fcpe) à droite (peep) ou ne militent pour nulle part et se retrouvent dans les valeurs des deux assocs et puis, il y a des parents qui combattent, souvent seuls pour faire respecter les droits de leurs enfants handicapés( handicaps lourds et visibles) et handicaps invisibles non reconnus qui nécessitent autant de moyens que ceus octoyés aux premiers cités!.

    J’ai une réèlle conception de l’école idéale, j’attendais Peillon devienne ministre pour la vivre enfin.

    C’est bien qu’il y ait plus de femmes au gouvernement mais moi ce qui m’intéresse avant tout, c’est qu’il y ait plus d’ écoles ouvertes à tous ces gamins et ouvertes sur le monde !!!!!
    Je suis en colère ce soir car j’apprends qu’une gamine sera scolarisée à st-denis, l’année prochaine, car nous manquons de place à st-ouen dans les classes spécialisées, c’est tout simplement scandaleux!!!!!

  86. Les choses avanceraient-elles?

    Les socialistes qui avaient tout promis doivent passer à la case réalisation.

    On sait que ce n’est pas le cas pour Hannotin fraîchement élu député PS qui n’aurait pas tenu ses promesses d’ouverture de locaux pour recevoir les classes du collège I. Massih à Saint-Denis.

    Idem pour Bartolone qui réclamait tout à NS et qui aujourd’hui la met en veilleuse sur la dette de 1 milliard d’euros de l’Etat au détriment du Département.

    Faudra-t-il attendre du Quatar la solution et laisser Mme Parisot continuer à se goinfrer comme pour PAS ?

    Ou plutôt se mobiliser (en discutant des solutions possibles, concrètes et réalisables!?

    En attendant la venue du ministre de l’intérieur à Saint-Ouen (la semaine prochaine !?) et la médaille en chocolat, on astique les graffitis anti-flics dans les cités.

  87. Trois cars de CRS ce matin rue Charles Schmidt avec enfin une sortie des cars.Une scène surréaliste:guetteurs et CRS face à face des deux cotés de la cloture en fer installée ces derniers mois.Autre bonne nouvelle,tout le monde se retrouve au tabac,en face,pour jouer son “parions foot”.

  88. @ Michel Fainzang
    n’oubliez pas les clients et les commerçants du marché qui continuent à vivre malgré cette scène surréaliste…
    certains penseront comme notre maire, que ce n’est pas si grave…

  89. Info ou intox : Valls et leroux seront présents ce mardi à 17h devant le marché du vieux!!!!

    Eric : as tu des infos à ce sujet?

    J’aimerai pouvoir rappeler à notre cher B.Leroux, la promesse faite aux parents d’élèves de Saint-Ouen, en periode éléctorale :
    celle de nous faire rencontrer Pau Langevin (secrétaire d’état chargée de la réussite éducative) car si ça commence à bouger du côté de la sécurité, ça n’est pas le cas pour l’ Ecole.

    En ce début d’année, de nombreux établissements du 93 rencontrent des difficultés : postes non pourvus, classes surchargées, ouverture de classes non programmées, postes d’AVS supprimés, manque de surveillant dans les collèges ; des élèves ont été accueillis dans des préfas!!!).

    Le ” maintenant” employé pendant la periode éléctorale nous laissait entendre que des mesures rapides allaient être prises par le gouvernement dès la rentrée.

    Je crois qu’il nous faudra encore nous mobiliser pour les exiger car nous ne pouvons plus attendre!!!

    Si la tâche n’est pas facile pour le gouvernement actuel comme semblait le répéter Ayrault dans son discours, aux universités d’été.

    Elle ne l’est pas non plus ,depuis plus de 5 ans; pour bon nombre d’enseignants qui travaillent dans des conditions difficiles avec des moyens en constante diminution ainsi que pour
    les gamins et leurs parents : combien d’enfants non affectés en lycée, ce début d’année, combien d’élèves en BTS qui n’arrivent pas à trouver d’employeurs pour suivre leur scolarité en alternance?

    Après VALLS, c’est la visite de PEILLON que je voudrai voir chez nous, dans le 93!!!!!

  90. post 105 (précisions sur hanotin)

    François,

    2 préfas devaient être réalisés pendant les vacances car 100 gamins en plus à la rentrée dans ce collège.
    Un panneau du CG indiquait pourtant des travaux cet été . Travaux annulés le 5 juillet, une fois que tout le monde était parti.
    Surprise à la rentrée, ces 100 gamins n’ont pas de salles de cours.
    La réponse apportée par sieur hanotin : un préfa installé le 15 septembre et l’autre en 2013.

    Situation délirante qui a entraîné une mobilisation parents enseignants!

    Notre cher député a intérêt de réagir vite car cela risque bien d’inspirer d’autres établissements et d’autres villes aussi mal loties.

  91. A Saly,

    Sieur Hannotin, lors d’une réunion de parents d’élèves à J Baker se félicitait de la participation (financière, of course) de la fondation BNP à l’envoi d’élèves en voyage de fin d’année.

    Un préfa aux couleurs de la fondation BNP et un cours d’économie par un banquier pour pallier aux “normales” difficultés financières de l’Etat, ça aurait de la gueule non ?
    Avec 100 euros sur compte à vie pour celles et ceux qui ont la moyenne !

  92. Les acheteurs et les vendeurs participent au sauvetage des banques et du capitalisme qui par temps (ou tant ?) de crises créées par elles-mêmes manquent de liquidité dixit Antonio Mario Costa, un ponte des Nations Unies.

    Info fraîche de 3ans.
    http://www.guardian.co.uk/global/2009/dec/13/drug-money-banks-saved-un-cfief-claims

    et

    “Dépendantes des liquidités des organisations criminelles, les banques occidentales ont donc massivement et sans complexe blanchi l’argent de la drogue. La City de Londres et Wall Street sont ainsi devenues, selon le journaliste italien (Roberto Saviano), “les deux plus grandes blanchisseuses d’argent sale du monde”, bien devant les îles Caïmans, l’île de Man et les autres paradis fiscaux. ”

    http://www.courrierinternational.com/revue-de-presse/2012/08/30/mafia-et-finance-la-crise-favorise-les-liaisons-dangereuses

    Ah, comme c’est beau le libre échange, la financiarisation de la société !

    Remercions les acheteurs et les vendeurs.
    Une médaille pour ce sauvetage ?

  93. post 112

    Merci Michel pour ce lien intéressant.

    Effectivement, la concertation avec tous les acteurs de l’éducation a débuté.

    La fcpe nous invitait aussi à débattre sur des thématiques identiques, à celles développées par ATD;

    Les points communs entre toutes ces propositions montrent que les années Fillon (loi d’orientation) nous ont faits très mal .

    Nous sommes nombreux à faire les mêmes constats et à avoir réfléchi à l’école que nous voulons pour nos enfants et leurs familles.

    Prévention du décrochage scolaire,réussite éducative pour tous qui ne se définit pas seulement par la réussite scolaire,éducation à la citoyenneté, intégrer les enfants et les familles dans la refondation de l’école de la République, un système éducatif plus juste et efficace. ……

    Toutes ces thématiques développées par la fcpe semblent être des orientations prises par le nouveau gouvernement, annoncées pendant la periode électorale.

    Peillon tout comme valls a du pain sur la planche en ce début de rentrée, en espérant qu’il soit aussi rapide et efficace que lui!

    Redonner des repères aux jeunes, les accompagner dans leur scolarité et dans le milieu professionnel , c’est redonner espoir à la jeunesse et les réconcilier avec les valeurs de la république qui avaient perdu leur sens ces dernières années avec chatel!!!

  94. jym

    Mets toi à la place des parents qui ont accompagné leurs gosses à la rentrée dans cet établissement, ils en ont un peu rien à cirer de ces considérations “BNP qui finance”!!!

    Certains parents ont du même se dire que c’est un dommage de ne pas avoir assez de fric pour mettre leurs mômes dans le privé ou de ne pas avoir un parent habitant près de condorcet ou jbs pour y inscrire leurs mômes car dans ces établissements il n’y a pas de préfa mais des classes et des profs pour accueillir les mômes sans que BNP ait eu besoin d’intervenir!!!

  95. Saly : 116

    bonjour ma douce me voici de retour de vacances
    quoi de 9 a Saint Ouen je vais lire tout les commentaires mais je ferais silence radio bibi ma douce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *