Contre offensive périlleuse

Malgré sa théorie du complot, le Maire semble avoir eu du mal à convaincre les administrateurs de l’OVL, qu’elle a rencontré lundi comme l’indique le Parisien de ce mercredi 19 octobre. Les témoignages de ses « amis » n’auront sans doute pas suffit pour dissiper la suspicion sur son possible ancien emploi fictif à l’OVL .

A la lecture de ce journal, on relève toutefois une bonne nouvelle : Jacqueline Rouillon et l’OVL sont d’accord sur un point, le Maire a bien été payée officiellement par l’OVL pendant plus de quatre ans entre septembre 1986 et avril 1991.

 

 

 

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

4 réflexions sur « Contre offensive périlleuse »

  1. En attendant les suites judiciaires éventuelles car c’est le Procureur qui décidera (sans doute avec le préfet) de poursuivre ou pas, en engageant une procédure, ou en déclarant l’affaire prescrite,
    la Présidente actuelle et le CA ont une responsabilité : continuer à défendre le droit aux vacances des audoniens en gérant au mieux l’OVL.

    A ce titre, le budget 2012 devra affirmer des choix, une volonté et des actes et la réaffirmation des choix municipaux en relation.

    Peut-on dire que la Pdte et le CA ont failli à leurs responsabilités ? Ceux-ci ont -il outrepassé leurs responsabilités et leurs devoirs au regard de la loi?

  2. il n’ a y a pas que le procureur dans cette histoire. Il y a le commissaire aux compte. Avec ce dernier on ne plaisante pas. Allez voir la réputation de ces professionnels . Je pense que que quelques personnes doivent avoir quelques cauchemars après son passage

    • @ Optical

      Vous n’avez pas tort.

      Le Maire et ses sbires hurlent au complot et ont inventé une histoire à l’eau de rose ou la victime devient le coupable.
      Cette fable prête a sourire quand on sait que le Maire n’a pas soufflé mot de son travail à l’OVL depuis 20 ans. On peine a croire également à son bureau niché au fin fond de l’Hôtel de ville où comme modeste secrétaire elle s’échinait dans l’ombre de son Président sur des analyses profondes et des études en tous genres. Et à ses écrits dont personne n’a jamais pu lire la moindre ligne.

      L’atterissage de cette histoire pourrait être difficile.

  3. Je me pose la question de savoir si cela sera un atterrissage … ou un alunissage ?
    A moins que le troisième étage de la fusée aille se perdre dans l’infini … ou dans quelque galaxie inconnue !
    Et cette affaire durera ce que durent les roses … l’espace d’un matin.
    “J’ai perdu ma force et ma vie,
    Et mes amis et ma gaîté ;
    J’ai perdu jusqu’à la fierté
    Qui faisait croire à mon génie.”
    Alfred de Musset

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *