Début d’incendie ?

Lors de l’avant-dernier Conseil municipal du 27 juin, une délibération visait la mise en place d’un périmètre d’études[1] dans le quartier Debain. Certains élus, forcément malveillants, s’étaient alors fortement émus que la parcelle du 45 rue des Entrepôts ait été soigneusement évitée.

Il faut dire à leur décharge que cette parcelle avec un bâti en ruines, il y a quelques années à peine, avait été acquise par la Ville puis revendue[2] semble-t-il à un artiste audonien bien connu. Celui-ci aurait alors monté, après démolition, une petite opération neuve de logements. Puis revendu pour partie. Comble de malchance, un bon connaisseur du dossier a révélé ici (entre autre) que Michel Bentolila (ex adjoint à l’urbanisme) était désormais domicilié à ladite adresse.

Devant les insinuations appuyées, le Maire avait coupé court en séance du Conseil en indiquant “c’est mon domicile” “acheté à une personne privée” et en invitants ses détracteurs à faire si cela leur “pose problème” les” démarches nécessaires”.

Que le premier magistrat, comme beaucoup d’élus d’hier et d’aujourd’hui, soit bien informé des opérations immobilières et puisse acquérir un logement de bonne qualité dans la ville n’est ni étonnant ni scandaleux en soi.

On ne voit d’ailleurs pas très bien pourquoi Jacqueline Rouillon aurait participé à un « mécano » compliqué pour payer au final un prix égal ou supérieur à celui acquitté dans beaucoup de programmes d’accession à prix « maîtrisés» dans la ville.

Une chose est certaine, elle donne la fâcheuse impression de fonctionner en cercle fermé et n’a visiblement pas convaincu ses opposants et bien d’autres dans cette affaire. Elle se fend donc ce 26 août d’un communiqué tardif et assez maladroit[3].

 


[1] Périmètre d’études (source lexique du service Aménagment ville de St-Ouen) : “défini par l’article L.111-10 du Code de l’Urbanisme, c’est une servitude qui permet, dans l’attente de l’exécution de travaux publics ou la réalisation d’une opération d’aménagement global, d’encadrer et de reporter une autorisation de construire au travers du « sursis à statuer », toute initiative susceptible de compromettre gravement ou de rendre plus onéreuse sa réalisation future. Ainsi cette servitude s’applique dans un périmètre délimité au PLU et pour une durée de dix ans après délibération du Conseil Municipal. exemple :  Périmètres d’étude créés à Saint-Ouen : Curie/Rosiers/Michelet/Bauer – les Docks – Landy/Cordon;– Michelet/Frayce

[2] A Saint-Ouen comme ailleurs des biens acquis par la collectivité (même préemptés) pour une opération publique peuvent très bien être revendus pour tout partie à des tiers si ladite opération n’a plus d’objet. Dans notre cas d’espèce le bien avait été acquis semble-t-il par la Ville en 1988, puis été revendu par celle-ci à un tiers 17 ans plus tard soit en 2005. Ladite personne privé ayant revendu pour partie en 2011. A l’origine le bien avait été préempté dans le cadre d’une Zone d’aménagement différée (ZAD) pour, sauf erreur,  un éventuel équipement scolaire. Projet abandonné de longue date.

[3] On peine à croire, comme le texte peut le laisser penser, que le premier magistrat s’est coltinée les vitrines des agences immobilières ou s’est usée les yeux sur internet. On pourrait par ailleurs nous éviter les fautes d’accords (… « la flambée immobilière (…) qui ont poussé »), qui nuisent un peu à la solennité du propos et les chiffres un peu incertains.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

103 réflexions sur « Début d’incendie ? »

  1. Est ce un artiste qui occupe l’ancienne Ecole tannoudji en concurrence avec les besoins de l’école municipale des beaux arts, rue mariton?

    A ce propos, peut-0n connaitre les conditions d’ accès et d’ utilisation de ces locaux par cette personne (convention, loyer, indemnité…)?

  2. Est ce aussi l’artiste qui a fourni pour un prix très honorable, les horribles statues qui ornent le parc François Mitterand à Victor Hugo ? Si c’est la cas, excusez moi mais ça fait peut-être un peu beaucoup

  3. Je trouve effectivement ce communiqué très maladroit mais alors à un point qui est même spectaculaire car au fond, qui est au courant de cette soit disante polémique mis à pars quelques initiés de la vie politique locale ? Maintenant grâce à ce communiqué, tout le monde !! Et forcément comme on pense tous que si le Maire prend les devants pour se justifier, c’est que quelque part, il n’y a pas de fumée sans feu…
    Après sur le fond, que le Maire de Saint-Ouen achète un appartement avec son conjoint et profite d’une bonne opération immobilière locale, c’est tout à fait humain, du moment que cela reste légal mais il se dit aussi qu’elle aurait gardé le précédent, acheté il y a 3/4 ans dans les mêmes tarifs je crois et la, oui on s’interroge un peu car un pouvoir d’achat immobilier avoisinant les 800000 euros en 5 ans, c’est pas mal du tout en ces temps difficiles.
    Ensuite en revenant sur le dit logement, oui il y a des choses gênantes quoi que vous en disiez car sous réserve d’erreur de ma part, cette opération a été réalisé sur un terrain acquis par la ville par voie de préemption et revendu à ce cher artiste (proche du couple) et alors que monsieur le conjoint était encore aux affaires. Il y réalise une belle opération immobilière et revend au Maire et jusque la, effectivement rien de spécial mais le problème c’est que l’on pourrait penser que cette opération a en fait été réalisé par le conjoint du Maire, avec ce que l’on appel un prête nom, qui pourrait avoir été remercier par des largesses Municipales (fournitures d’oeuvres d’arts, occupation de locaux…)

  4. Effectivement je dis chapeau aux auteurs de ce communiqué car je ne sais même pas si il est digne d’un étudiant en communication tant il inspire l’inverse de ce qu’il est censé produire. Ben oui ce communiqué nous parle d’une nouvelle polémique sur les préemptions de la ville et quelques lignes après, on nous parle du logement privé du maire, ah bon il y a un rapport ? En 2011 le budget de la com a été considérablement augmenté, sans doute pour s’offrir des champions du monde capable de faire condamner un aveugle pour voyeurisme, alors vivement le prochain qu’on s’amuse

  5. Ceci montre en tout cas que cette politique de préemption au seul motif du prix au m2(et donc illégale ,ce qui me choque car les élus doivent être irréprochables sur la plan de la légalité) se retourne aujourd’hui contre ceux qui la pratiquent.
    Je ne conteste pas l’aspect moral de la chose (empecher l’augmentation excessive du prix au m2 et permettre ainsi l’accession à la propriéte à un nombre plus important d’habitants ) mais ceci devrait être encadré par une loi pour eviter l’arbitraire le plus complet dans lequel nous sommes aujourd’hui .
    De plus cette pratique , puisqu’elle existe, devrait se faire avec un plus grand respect des habitants : laisser quelqu’un qui vent son logement dans l’attente de la décision de la mairie pendant presque 2 mois est scandaleux.

    En ce qui concerne cette affaire, qui n’a peut-être rien d’illégal, je trouve quand même pas tres correct de dévoiler sur un blog l’adresse d’un élu (et de qui que ce soit d’ailleurs…)

    • @ Dominik

      Jusqu’à nouvel ordre personne n’a révéler ici l’adresse de quiconque et pour ceux qui on tenté de de le faire nous avons “coupé”.
      Si l’adresse du Maire de la ville n’est pas secrète, elle n’est pas non plus l’objet de publicité pour des raisons évidentes.

      Dans notre cas d’espèce nous n’avons rien “dévoilé” sur ce blog. C’est le Maire, en Conseil municipal qui a indiqué que le 45 rue des entrepôts était son domicile.
      Elle répondait ainsi aux allusions pressantes d’un conseiller municipal de l’opposition (qui connaissait d’ailleurs la réponse comme il ‘a indiqué ensuite).
      Non seulement la séance de ce Conseil est publique mais elle a été retransmise en vidéo sur… le site de la ville.

  6. A la lecture de ce communiqué on pourrait penser que le couple Rouillon a découvert cette affaire sur une annonce immobilière sur internet ou dans une agence mais sachant que Guy est un de leur très proches amis, c’est dommage qu’ils ne parlent pas plus entre eux, le couple aurait perdu moins de temps ! Non mais si tu crois pas celle la !! Quand au communiqué je suis d’accord avec les autres, le mélange des genres est assez maladroit.

  7. Je ne pense pas qu’il soit dans la nature de ce blog de semer la suspicion à l’égard du Maire. Il en est qui mette ici en cause sa gestion, ce qui est conforme à la démocratie, quoique ce terme, selon moi, est un peu galvaudé, mais il me semble que personne, mis a part quelques exceptions qui confirment la règle, n’a remis en cause sa probité.
    Les attaques personnelles et les remarques suspicieuses sont profondément contraires à l’éthique et à la sérénité du débat démocratique. Elles sont d’autant moins recevables quand on les formule sous un nom d’emprunt.
    Madame Rouillon, quelle que soit l’opinion que l’on peut avoir sur sa façon de gérer la ville, a droit au respect.
    Quant à celles ou ceux qui affirment que le Maire est plus ou moins impliquée dans des combinaisons financières, ils n’avancent aucune preuve tangible susceptible de valider leurs propos ..

  8. Allons allons René, soyez sérieux car qui a commencé ? Nous ou le maire elle même avec son communiqué ? Ensuite je ne suis pas d’accord avec vous, si des élus sont pas correct vis à vis du peuple qu’ils représentent et bien il faut le dénoncer et la liberté de parole offerte par des blogs libres comme celui ci sont très importants, donc oui, nous voulons des explications sur le fait que le maire a pris la décision sans doute murement réfléchie, de nous parler de l’acquisition de son logement privé, dans un communiqué qui est censé parler de la politique locale de préemption !! Ensuite et encore une fois, si ce débat, sans doute suspicieux vous avez raison mais si il est sur la place publique, c’est bien parce que madame le maire et son staff com on choisit de le faire et jusqu’à preuve du contraire, le maire n’a pas parole d’évangile que je sache.

  9. T’as raison rené faut pas être suspicieux mais simplement réaliste, après Xavière et Jean Tibéri, après Isabelle et Patrick Balkany, place à Jacqueline et Michel, les nouveaux thénardier de l’hôtel de ville

    • Il se murmure dans les eaux du service communication que le communiqué surprenant et peu habile du Maire serait lié à sa crainte de voir ce sujet repris par un média national. Elle prendrait donc les devants.

  10. René, c’est en améliorant la république que nous la défendant, et non le contraire.

    Concernant la deuxième maison de notre Premier magistrat, j’ai une bonne nouvelle : le foncier à saint-ouen ne faiblit pas. j’en vois la preuve avec l’annonce parue en ligne le 28/08 sur un site de vente avec photo) : surface 137 m² à 597.500 euros (4.631 euros le m²)et libre de suite.

    Il s’agirait de la maison de ville de notre artiste et voisin de JR.

    En fait tout ce remu ménage, certes parce qu’il y a un sujet journalistique qui devrait tomber mais surtout parce qu’un document remis lors de la séance du conseil municipal de SO présentait cette “bonne” parcelle comme en dehors de l’objet de la délibération et aussi comme non bâtie.

    Pour le reste, je te livre ces quelques mots du maire de saint-denis parus dans le dernier bulletin municipal (distribué en partie au Vx) qui répondait à la question “En quoi consistera ce dialogue avec les FDionysiens ,”

    … au fur et à mesure de l’évolution e la ville, les enjeux changent, 47% de Dyonisiens ont moins de 30 ans… Il faut donc prendre du temps avec les habitants des différents projets. Ces projets doivent être les plus riches et les plus divers possibles, la participation des citoyens aux réunions et sur Internet est trés importante. Il n’y a pas de petits intérêts. Tous pourront faire part de leurs satisfactions, de leurs besoins, de leurs réserves, pour que nous soyons ensuite en mesure de mener ensemble les actions nécessaires. Echanger avec les habitants, c’est entretenir le lien avec eux pour être au coeur d’une même réalité” Et d’annoncer “4 grands rendez-vous ouverts à tous pour donner votre avis sur la ville, ses projets et son avenir”.

    Comme on ne peut pas tous aller à saint-denis, faisons venir à saint-ouen ce évidences citoyennes, réalistes et modernes.

    Parceque saint-ouen le vaut bien !

  11. post 11
    Mon cher ami, en l’occurence la fiction dépasse la réalité … on ne peut comparer que ce qui est comparable. Mettre sur un pied d’égalité madame Rouillon, la gente dame et les individus que vous citez me semble aller un peu vite en besogne.
    Faut quand même pas pousser mémère dans les orties .. comme on dit chez moi.
    Que vous soyez un opposant à la politique municipale ne pose aucun problème. C’est votre droit le plus absolu. Mais sachez que les calomnies et les mensonges n’ont jamais fait recette. Ils se retournent bien souvent contre leurs auteurs. De tels arguments font, en définitive, le jeu de celles et ceux que vous prétendez combattre.
    Comme disait Voltaire : ” La tolérance est aussi nécessaire en politique qu’en religion … “

  12. post 10 Benoî C
    Vous avez raison. Vous êtes en droit de demander des explications si vous considérez que les élus ne font pas leur travail. Sur la question particulière de la préemption, n’étant pas concerné, je suis profane en la matière.
    Quant à l’acquisition par le Maire du logement qu’elle occupe, je crois qu’elle a donné des détails sur la façon dont s’est déroulée l’opération. En tout cas, c’est la première fois que je vois le premier magistrat d’une ville donner des informations qui, en définitive, sont de caractère privé.
    Libre à vous et à d’autres de critiquer. Quoi qu’il en soit, le débat est ouvert …

  13. Oui vous avez raison VIP, il semble que le maire à force de vouloir faire la pub de sa politique de préemption soit disant exemplaire, soit tombé dans le piège des médias, avec une émission d’investigation d’une grande chaine à péage, qui en réalisant son reportage sur ce sujet, a voulu quand même creuser un peu plus et il semble que ses fouilles se soient révélés assez croustillantes mais pas très positives pour madame le maire. Maintenant je pense que c’est maladroit de sa part de prendre les devants, ne sachant pas quel angle le reportage aura car ils ont pris le risque d’eux même, porter la polémique sur la place publique ! De plus, qu’ils se rassurent si Canal + décide de les attaquer, c’est qu’ils auront vérifié leurs infos (procès) et ils n’ont pas l’habitude de faire les choses à moitié donc …

  14. post 13 François Taquet
    N’ayant jamais eu les moyens d’acquérir une maison, les questions concernant le foncier et autres trucs du même genre me sont complètement étrangères.
    Cela dit, que l’on engage un débat ici et ailleurs sur ces questions ne me gêne pas … et s’il y a des désaccords sur tel ou tel point, il est normal d’en parler et de proposer autre chose …

  15. à René,

    Je ne cite personne donc je ne vois pas où je mets JR sur le même pied d’égalité (ta formule est un peu maladroite) avec ces personnes imaginaires.

    Je ne suis pas un opposant à la politique municipale mais un opposant résolue mais pragmatique et retenu à JR.

    Je ne confonds pas la droite et une politique engagée par FL puis par PF et poursuivie par l’équipe municipale actuelle.

    Ce que je constate , c’est qu’elle est un repoussoir pour la majorité des audoniens (voir les électiosn), et je ne parle du personnel (qui heureusement ne l’élit pas.

    Sous son règne, j’ai parlé de douleurs, de souffrances, je le confirme.

    Ne rien dire ou critiquer feraient le jeu de la droite. C’est un peu comme ceux qui nous cachaient la vérité sur les pays dits de l’Est au nom de la supériorité du socialisme sur le capitalisme.

    Soyons sérieux, le rapport des forces à gauche et de celle-ci sur la droite locale montre que les raleurs constructifs ont pour le moins raison…

  16. Ce qui me frappe le plus dans cette histoire, c’est comment Mme Rouillon, en sommant ses critiques de déposer une plainte ou de se taire, reproduit une stratégie qui a pour effet de vider de son sens la notion de responsabilité politique. Quand M. Woerth s’accrochait à son poste, il faisait exactement la même chose, comme aujourd’hui le fan club de M. Strauss-Kahn.
    Depuis qund suffit-il, pour contrer une critique politique, de clamer qu’on n’a rien fait d’illégal?
    C’est politiquement que Mme Rouillon et M. Bentolila sont critiquables, en pourfendant la spéculation immobilière tout en s’y engageant à titre personnel, selon un cloisonnement supposé entre vies publique et privée qui est pour le moins peu conforme à la tradition communiste.
    De même, que l’artiste en question soit marchand de biens au moins semi-professionnel, c’est son droit le plus strict, mais cela pose la question des valeurs qu’il défend par ailleurs dans l’engagement associatif et citoyen.
    Le jour où la responsabilité politique se limite à la conformité aux lois et règlements, la politique est morte…

  17. com 16 :
    si c’est vrai, vu qu’il y a plusieurs boites de ciné/télé ici, C+ est un peu chez lui aussi à SO. ils auront des infos de premiere main!

  18. François post 18
    Je répète que je ne comprends absolument rien à cette histoire d’acquisition d’appartement et de préemption. Je ne m’y suis jamais intéressé tout simplement parce que je n’ai pas eu, et je n’ai toujours pas, les moyens de devenir propriétaire d’une habitation. De toute façon, je ne fais pas de l’argent une priorité. Je me contente de ce que j’ai et je n’envie personne.
    Personnellement, je pense que madame Rouillon, quels que soient les reproches que l’on puisse lui faire quant à sa gestion, n’est quand même pas du même calibre que le clan du 92 dont Charles Pasqua est la figure de proue. C’est ce que je voulais dire. Pasqua, Balkany et consorts sont des magouilleurs de haut vol et évoluent dans des sphéres auxquelles le maire de saint-ouen n’a pas accès. Et pour cause …
    Alors que l’on critique sa gestion ne me pose pas de problème majeur. Cela fait partie du jeu.
    Moi je suis un ouvrier et je ne suis solidaire que du monde du travail dont je partage les combats. Un point c’est tout. Le reste, c’est-à-dire les règlements de compte et les critiques acerbes à l’égard du Maire ou d’autres ne sont pour moi que des épiphénomènes sans grande importance. L’enjeu se situe ailleurs …

  19. John je trouve votre analyse très cohérente, moi en ce qui me concerne, je n’ai jamais cru à cette politique de préemption, même si elle partait d’un bon sentiment mais au fond, qui en a réellement profité, mis à part les investisseurs hors Saint-Ouen, qui cherchait un investissement immobilier intéressant pour profiter des lois, genre Scellier et compagnie ? Il serait intéressant que des chiffres soient publiés, concernant les familles Audoniennes qui ont pu en profiter et donc acquerir un logement ?! Ce pose aussi la question du coup de cette opération car nous savons que cette politique de préemption a entrainé un certain nombre de procès contre la ville et que beaucoup d’entres eux ont été perdu et la ville a du payer des dommages et intérêt ! Donc si comme je crois, peu d’Audoniens ont profité de cette politique mais que l’ensemble des Audoniens supportent au travers de l’imposition locale, les coûts des procès perdus, je ne vois vraiment pas ou est l’avantage d’avoir mené et continuer cette politique.

  20. Pour compléter le paragraphe [2] ci dessus, sauf erreur de ma part, la vente à un tiers d’un bien préempté est vendu au prix préempté, comme dans le cas de la brasserie Le Cercle av G Péri, vendue au groupe HOLDER à l’automne dernier. (600 000 Euros pour 300 m² soit 2000 Euros / m²)

    Quel tiers ne serait pas intéressé par l’acquisition d’un bien préempté en 1988 à un prix X et revendu en 2005 à ce même prix X ?

    Et dans le cas d’une parcelle qui peut être bâtie ?

    La culbute financière peut être très belle, non ?

    Et encore plus si des acquéreurs généreux paient au dessus du prix du marché, sans que la mairie préempte !

  21. Je trouve les propos de René très maladroit et incohérent, j’avoue ne plus comprendre la ligne qu’il suit tantôt défenseur du clan Rouillon tantôt instigateur du débat par la provoque.

    Cette affaire ne doit absolument pas s’arrêter là, nous avons besoin de savoir la manière dont cette acquisition a été opérée et vraisemblablement JR et MB se reprochent quelque chose pour avouir lancer ce communiqué.

  22. N’oubliez pas que JR et MB en cumulant diverses leurs fonctions électives gagnaient au moins 8 000 €/mois à eux 2 (JR 4 000 + 2 500, MB 1500?).
    Ca laisse la possibilité de se batir un patrimoine immobilier conséquent!! et encore j’oublie les frais de représentation non plafonnés et non imposables de madame (10 000 € en 2008 => 66% d’augmentation pour feter sa réélection) + son forfait internet et ses notes de frais.
    Comme le dit René, pas besoin de magouille pour s’enrichir dans ces conditions.
    Ce qui me console un peu c’est qu’ils paieront la taxe à la revente de leur résidence secondaire, leur bonne fortune servira à la collectivité.

    ps : ces infos sont tirés des CR de CM+infos légales sur internet

  23. François,POST 18

    Si je comprends bien François pour vous c’est juste un problème de personne et ce n’est plus celui d’une mauvaise gestion de la Ville, donc mauvaise politique municipale.

    Vos critiques constructives ne laissent pourtant pas apparaître cela!

    Pour résumé, tout ce que fait la majorité municipale vous convient et vous n’y êtes pas opposé, il n’y a que jr dont vous voulez vous débarasser.

    On reprend tous les autres et on recommence???

    Dire ou critiquer est exactement ce que fait ce que vous appelez la droite et je trouve que parfois vous le faîtes de la même manière :
    à coup de tract, de slogans, d’informations permettant de rétablir la vérité sur l’actualité locale!

    Si vous n’êtes pas opposant au coco de la majorité, soyez patient comme vos camarades , ne donner pas le bâton pour que les vrais opposants la battent, travailler de l’intérieur pour préparer 2014 et arrêtez donc de jouer sur les deux tableaux car parfois on a du mal à vous suivre!!!
    C’est surement ce que je ferai si je croyais encore aux valeurs de vos autres amis de cette majorité.

    René
    On peut être ouvrier et se sentir concerné par toutes les problématiques auxquelles sont confrontées les audoniens et être par conséquent en désaccord sur la manière dont les ventes immobilières des particuliers s’opèrent.

    On peut être ouvrier et avoir l’espoir, un jour, de pouvoir acheter!
    D’ailleurs, un ouvrier de gauche proprio qui paye 1000 euros de crédit par mois, c’est toujours mieux qu’un ouvrier de gauche qui paye 1100 euros de loyer dans un logement locatif dit “social”, non?

  24. Ma comparaison te choque René ben pourtant dans les actes ça y ressemble genre tu peux m’expliquer pourquoi le mari du maire roule avec une voiture appartenant à la ville et la carte essence qui va avec ? Ah tu vas me dire oh c’est rien parce qu’ils sont de ton bord mais moi aussi je suis de celui la mais au bout d’un moment ça va

    • @ Mehdi,

      Nous répondons à la place de René.
      C’est juste parce que c’est le conjoint du 1er magistrat et qu’il fait office de chauffeur.
      Nous économisons donc un poste avec des économies pour la collectivité.

  25. René, ne sous estimez pas les affaires à faire sur Saint-Ouen, arrêtez de penser que Saint-Ouen est une pauvre petite ville de banlieue sans enjeux stategiques très importants car si c’est le cas, vous êtes très loin de la réalité. En terme de population je vous l’accorde, la difficulté de vie est réelle mais sur le dévelloppement urbain, la donne est différente, notamment avec l’aménagement des docks qui représente des centaines de millions d’euros. Enfin pour finir, arrêtons ce vieux cliché qui dit que les gens de droite sont des gros magouilleurs et les gens de gauche des saints.

  26. a Monsieur Mateo post 22

    Concernant Charles Pasqua et consorts dans le 92, ce sont certes peut être des “magouilleurs” terme qui a mon sens est déplacé. Mais je tiens a rappeler qu’il n’y a nullement eu un quelconque enrichissement personnel . En regardant un peu plus sérieusement la question de ce qui s’est passée dans le 92 et ailleurs, les méthodes employées le sont dans le but de financer des partis politiques et ceci est malheureusement connue et pratiquée par l’ensemble des partis politiques . En effet ce n’est que par pure hypocrisie que le législateur vote des lois de financement des campagnes électorales ou ils ont les pieds et mains liées pour tout de suite contourner ou violer les mêmes lois qu’ils ont eux même voté. Prenons l’exemple des États-Unis ou le financement est libre et transparent et ou les scandales liées au financement des campagnes électorales sont quasi-inexistants.

  27. à Saly,

    Je ne suis pas responsable de vos difficultés à me suivre.

    Prenons un exemple, la démocratie locale.

    Il y a beaucoup à dire et à regretter de la façon d’agir de JR en ce domaine.

    En même temps, en regardant les actes de communication de la dernière période, on sent que la pression exercée tant par ses co listiers, ses zélateurs et ses opposants la conduisent à améliorer le rendu aux audoniens.

    Un autre exemple, la propreté. Les choses avancent quant au nettoyage dominicale.

    Mais dans ces deux domaines, d’avantage et mieux pourraient être faits si l’on écoutait sérieusement et de façon permanente les audoniens et les agents. C’est d’ailleurs ce que demandaient les audoniens et proposaient les “trublions.”

    Je défends l’idée d’assises annuelles sur la propreté et l’environnement de proximité.

    JR s’y refuse, d’autres semblent se satisfaire des problèmes, et certains nous promettent la lune pour demain.

    Je soutiens tout en dénonçant tout ce qui me semble devoir être amélioré et en demandant que JR s’en aille car elle a fait son temps, et est la première responsable.

    Rappelez-vous l’exemple des tours des Docks. J’avais ici annoncé le bordel à venir. Bilan elle a finalement reculé sur celles-ci. Que de temps perdu, que de divisions inutiles, que d’argent perdu.

    Il faut dans notre ville et avec les autres territoires changer les méthodes de JR fondées sur son pouvoir absolu et le non respect de ses interlocuteurs (voir les courriers toujours sans réponse), de ses partenaires (poids invraisemblable du cab et de la com, et maintenant de la MVA). Et je ne parle pas là de l’extension-finition de Blanqui.

    Ainsi dans mon quartier, une somme colossale a été consacrée à refaire un square qui n’en demandait pas tant.

    Venez discuter avec les riverains et vous verrez que pour le même prix on aurait pu faire mieux (sans parler des problèmes de gardiennage).

    Vous semblez préférer la droite locale,soit, mais en quoi rend elle les audoniens plus maîtres de leur ville ?

    Aucun compte-rendu de mandat, aucune préparation publique des conseils municipaux, absences répétées dans les commissions qui leur sont ouvertes… On peut trouver sympa WD, vieille France ou anachronique AK, et alors. Soyons sérieux.

    Attendre les élections, sans rien dire. Ce n’est pas ma conception. Je travaille avec les élus qui écoutent et respectent leurs interlocuteurs.

    J’ai passé l’age des idolâtries de droite comme de gauche. Et je ne vais avec les partisans avoués ou tus de la rigueur.

    parceque saint-ouen le vaut bien!

  28. Je résume pour tout le monde. Je suis, je l’ai dit maintes et maintes fois, un électron libre et je ne défends personne. Je donne mon avis et je confirme, concernant l’opinion qu’on se fait de madame Rouillon, qu’on a tendance à exagérer un peu. C’est mon mon point de vue. On peut ne pas le partager.
    Madame Saly, redescendons sur terre. Je ne pense pas que des ouvriers, rétribués au smic, aient la possibilité d’acquérir un logement. Vous le savez aussi bien que moi..
    Quant au clan du 92, tout le monde a encore en mémoire sans doute, l’affaire des H.LM. des Hauts de Seine, dans laquelle étaient impliqués certains ténors du RPR, et notamment Monsieur Balkany. Elle a du reste donné lieu à un procès qui a tourné en eau de boudin.
    On sait, et cela a été confirmé depuis peu, que les partis politiques de droite bénéficient des largesses de priviliégiés de la fortune .. et rien ne prouve que ces messieurs, qui ont un train de vie qui n’a absolument rien à voir avec celui des smicards, ne prélèvent pas une dîme au passage. Comme on connaît les saints, on les adore – voir les nombreuses mises en examen pour abus de biens sociaux !
    Concernant le conjoint du Maire, il fait ce qu’il veut. Ce n’est pas mon problème. Ce que je sais, c’est que quelques responsables de services municipaux ou paramunicipaux, sous la houlette d’une personne très influente, veulent me créer des ennuis .. je ne préciserai pas de qui il s’agit, ils se reconnaîtront au passage. Je leur dis simplement qu’ils auront fort à faire et que je les attends de pied ferme.
    A bon entendeur .. salut !
    Ah ! j’oubliais .. je ne pense pas que les écologistes et les communistes reçoivent des dons de dames ou de messieurs pleins au as .. comme on dit dans le langage populaire. Pour les socialistes, je n’en sais rien .. mais il me semble, si j’en crois ce que j’entends, qu’ils ne sont pas en odeur de sainteté dans le domaine sarkozien .. et ipso facto par celles et ceux dont le coffre-fort est bien garni !
    Mais il faut bien donner le change .. les arcanes de la politique sont difficiles à percer pour les non-initiés ..

  29. … Et n’accuse point l’heure
    Qui te ramène à a Dieu !
    Soit qu’il naisse ou qu’il meure,
    Il faut que l’homme pleure
    Ou l’exil, ou l’adieu, ou autre chose ..
    Alphonse de Lamartine (Harmonies poètiques ou religieuses)

  30. @id-stg,

    Bravo mec j’y avais pas pensé alors je m’excuse et désormais je veinerais les thénardier de l’hôtel de ville car ils luttent au quotidien contre la crise économique en faisant don de leur personne

  31. Dans un autre post on parle du “rififi à la mosquée” et oui c’est clair une bonne partie des fidèles pense qu’une bonne partie de l’argent disparait au fur et à mesure à des fins d’enrichissement personnel et bizarrement on retrouve encore les thénardier de l’hôtel de ville dans l’environnement très proche du président de l’assoc alors désolé mais je ne fais que constater et je pense plus sérieusement que le maire qui a soutenu et encore aujourd’hui cette association, devra je pense bientôt rendre des comptes au fidèles

  32. Les thénardiers .. curieux, mais où est donc passée cosette et jean valjan ?
    Et toujours la religion. J’adore la religion. Toutes les religions !
    Et j’ai une pensée émue pour Napoléon Bonaparte, empereur des Français, qui disait à ses pairs : ” La société ne peut exister sans l’inégalité des fortunes et l’inégalité des fortunes ne peut exister sans la religion.”
    L’empereur avait parfois des réflexions incontestablement frappées au coin du bon sen …
    Vive l’Empereur !
    Et l’on sait par la plume de Victor Hugo que le père thénardier détroussait les morts sur les champs de bataille .. un drôle de mec ce thénardier.
    Mais il n’y a pas de sot métier, dit-on, il n’y a que de sottes gens …
    L’argent n’a pas d’odeur, paraît-il, et beaucoup aiment l’argent plus que réputation, qu’honneur et que vertu.. l’argent pourri tout ce qu’il touche !

  33. François,

    Je partage très souvent vos analyses.

    Dénoncer et s’opposer est une chose , construire autrement en est une autre.

    Encore faut il pouvoir choisir son camp!

    Je ne fais plus confiance aux coco;
    Je ne crois au projet socialiste mené par les pantins de la majorité et ceux choisis pour les primaires!

    Je ne suis pas non plus à droite mais dans l’assoc de LK.

    Nous avons décidé de soutenir WD car il est le seul opposant crédible à SO.

    Selon que nous sommes en periode éléctorale ou pas, vos positions changent : un pied dedans, un pied dehors; au FG puis soutenant le prg aux cantos , prg qui est avec les socialos aujourd’hui!!!

    René

    L’espoir fait vivre!!
    J’avais cru comprendre que l’accession sociale à la propriété pourrait nous le permettre un jour mais c’est vrai j’oubliais, à SO, elle le permet aussi aux élus!!!!
    saly

  34. Mehdi, votre 37.
    En démocratie, les Elus se doivent de rendre des comptes aux Citoyens .
    Les fidèles, quelles que soient leurs religions, relèvent du domaine privé.

  35. Je viens d’avoir René au téléphone.
    Le grand truc qui se profile, c’est le financement de la protection sociale par la TVA.
    Alors là, les mecs, faites gaffe, car vous allez être les seuls à payer pour vous protéger, les tôliers , vos tôliers,ne paieront plus, à terme,c’est ce qu’ils recherchent, et ce depuis longtemps(voir MME F.GRI, pédégère de Manpower, chez Calvi.) .
    C’est tt de mme terrible,… chassez le naturel etc…..
    J’ai rencontré cette représente du Medef, au milieu des années 80, (elle ne représentait qu’elle) chez une amie commune, d’origine IBM, comme elle.
    Belle fille, elle l’était déjà, hautaine et méprisante aussi ,seuls ceux, issus des grandes écoles, comme elles, n’avaient de grâce à ses yeux , Agnès, elle, voyait les choses autrement, elle était amoureuse….. d’un mec qui venait de nulle part; un mec sans cursus important.
    C’est terrible, ce putain d’ascenseur”social” qui se donne, comme ……………….
    Elle avait conclut en disant à Agnès, avant de partir..,(c’était à B
    “il est pas mal, ce chef de Département, (jmp), mais il est trop!!!!!!…Social…..
    Déjà…..tu parles……

  36. Faites encore gaffe, Messieurs les “Cadres”
    habitants ST O , ceux qui sévissent ds des boites moyennes, en prise directe avec “le fondateur”,
    “un jour, “on”……vous dira…..tu veux pas que je te paies tes coms en frais de déplacements.
    Si tu réponds, NON; je préfère, cotiser aux Cadres, et que vous cotisiez aussi, (Mr le tôlier) pour ma retraite, alors là, tu es très mal.
    On va te répondre, car on se tutoies, ds ce monde de Merde…., t’as p

  37. Madame saly, post 40, je ne suis propriétaire de rien et je ne m’en porte pas plus mal. Je n’ai point d’argent et je n’en fais pas une maladie. Que des élus s’offrent des logements m’importe peu. Les partis politiques, ils existent depuis longtemps, mais on constatera que le progrès social, l’extension des libertés et de la démocratie ont toujours nécessité l’intervention directe des gens. Parce que celles et ceux qui comptent sur les élections pour changer l’ordre des choses se mettent le doigt dans l’oeil jusqu’au coude. Moi, je fais une confiance absolue en l’esprit créateur du peuple français. Ce peuple a une histoire et quand il se met en mouvement rien ne lui résiste …
    Il ne saurait y avoir de bonheur dans une vie de misère où le nécessaire fait défaut. Comment, par exemple, une mère de famille pourrait-elle se sentir heureuse si elle se trouve dans l’impossibilité de donner à ses enfants des conditions d’existence décentes, si elle est obligée de les priver des joies simples et toniques qu’elle voudrait pouvoir leur procurer ?
    Ce qu’il faut à ce pays, c’est une révolution. Même s’il faut avoir recours à la violence pour abolir les privilèges. Saint-Just disait : “Les circonstances ne sont difficiles que pour ceux qui reculent devant le tombeau.”

  38. Ceux qui m’ont rappelé à l’ordre ont raison, les élus doivent des comptes aux citoyens et non aux fidèles mais la je parlais du dossier de la
    Mosquée et de son financement. Vous pourriez encore me répondre que la construction de la mosquée ne regarde pas la municipalité laïque et je vous répondrais alors que vous n’avez pas tort, sauf que la c’est pas le cas, Rouillon et son cher mari, c’est eux depuis le départ qui téléguide ce projet, c’est encore eux qui ont mis en place Essalam et ses dirigeants douteux bref il y avait sans doute la encore une bonne affaire immobilière à faire avec des copains promoteurs ! Seulement le résultats c’est que le projet n’avance pas, l’argent on sait pas ou il est et maintenant on assiste à une pseudo guerre de religion entre clan et ça devient très chaud donc oui j’insiste Rouillon va devoir des comptes au fidèles et plus vite qu’elle ne le pense car c’est super chaud

  39. Mon cher Mateo,

    Je suis tout à fait d’accord avec vous.

    Je me contente de ce que j’ai et acquérir n’est pas une priorité, sauf qu’aujourd’hui habiter dans du logement social coûte très cher; je me dis, un peu comme beaucoup de monde : mieux vaut mettre 1200 euros dans un bien qui nous appartiendrait sur le long terme que dans un logement social !!!

    Concernant la révolution, l’Histoire nous a prouvé qu’elle était nécessaire mais celles de ces derniers temps nous montrent que lorsqu’elles sont mal “organisées”, elles ne permettent que le chaos : les régimes politiques qui s’ installent après ne valent guère mieux!!

    Une révolution dans les idées et dans la façon de pratiquer la politique devient urgente.

    Au même titre que, les popstars qui ne sont rien sans leur public, les politiques ne sont plus rien sans leurs militants et électeurs.

    Nos différentes discussions montrent bien que les valeurs et idées de gauche ne sont pas mortes puisque nous sommes nombreux à vouloir les défendre, nous sommes aussi d’accord pour dire que ce sont les personnes élues (donc choisies par les militants et electeurs) qui s’en éloignent et qui ne nous repésentent plus.

    Alors pourquoi ne pas faire comme ce que propose l’amicale des locataires sur Arago : celle-ci organise une soirée musicale ce mois-ci pour que les habitants se réapproprient leur quartier afin de chasser les dealers ( idée et soutien de jr and co !)

    Réapproprions nous la politique locale à SO!

    La démocratie participative telle que nous la propose idstg ou taquet ne peut aboutir car les audoniens sont perdus : pourquoi? avec qui??
    A gauche c’est tellement le bazar qu’ils n’ont plus confiance!

    Dans un premier temps c’est aux militants de pouvoir retrouver un peu de poids et reprendre la main dans les décisions.
    Les dernières elections nous ont montré que leurs avis n’étaient pas souvent respectés et qu’ils s’impliquaient moins, ce qui a poussé les socialos a demandé de l’aide aux étudiants parisiens et les cocos à en attirer de nouveaux, à coup de promesses de logements et boulots!

    Dénoncer ne suffit plus, c’est même une perte de temps , les quelques remarques voire propositions faites sur ce blog s’avèrent utiles car reprises dans des articles ou mesurettes éclaires, d’un journal de la ville à un autre.

    Puisqu’EPS et Taquet croient encore aux valeurs des cocos, qu’ils séduisent donc les militants avec leurs idées en organisant des soirées musicales , ainsi et avec le temps , ils pourront chasser les méchants!

    Pour l’instant, j’ai l’impression qu’il n’y a que wd et LK qui la font la révolution (au CM)!
    saly

    • @ saly

      La démocratie participative que nous défendons les uns et les autres n’est rien de plus que ce que beaucoup de villes s’emploient à faire vivre. Avec plus ou moins de bonheur. Parfois à deux pas de Saint-Ouen.
      Dans notre ville hélas la com. municipale est au service exclusif d’un clan qui ne se confond pas tout à fait avec le PCF (d’ailleurs assez mal en point). Le débat d’idée est étouffé, la critique est bannie, la concertation un trompe l’oeil. Les audoniens attendent des élus municipaux à leur écoute, proches, efficaces, On est assez loin du compte. Le pilotage à vue du Maire avec un attelage incertain est devenue un problème majeur pour notre ville.

      Le moins que l’on puisse dire c’est que les partis ne jouent pas ou peu leur rôle pour donner du sens et recueillir la confiance des citoyens. L’abstention massive le montre avec éclat.
      Je suis assez circonspect sur les “valeurs” qui se limitent aux beaux discours et aux promesses électorales. L’essentiel c’est ce qui s’incarne dans la réalité, dans la pratique, sur le terrain et qui montre un chemin, une perspective.Articule le local et le global.

      Pas très câblé pour devenir intermittent du spectacle je n’organiserai donc pas à priori vos “soirées musicales” pour remobiliser la société locale.
      Je persiste et signe : je crois à l’intervention citoyenne quotidienne, tenace et de longue haleine pour peser sur le politique. Au rôle des associations. Ce blog est un outil parmi d’autres à Saint-Ouen pour bouger les lignes,interpeller, proposer et rassembler. Les Comités de quartiers pourraient être un moyen plus large et populaire pour se ré approprier la parole dans cette ville dans la proximité…

      Quand à la “Révolution” de vos amis W. Delannoy et Lias Kemache dans le huis clos du Conseil municipal. Je vous invite à relire attentivement leurs déclarations dans cette instance et à présent à visionner le déroulement des séances. C’est édifiant et affligeant.
      Fort heureusement l’action municipale ne se réduit pas aux pantalonnades et aux joutes verbales, souvent peu empruntent de dignité, au sein du Conseil municipal.
      En l’état, l’opposition municipale (à gauche et à droite) ne fait guère rêvé. Ses propositions alternatives sont assez mince. La cohérence de son projet peu évidente.

      Il y a, fort heureusement quelques élus respectables et responsables au sein de la majorité avec derrière un appareil administratif et techniques qui travaillent souvent très honorablement.

      Je continue donc à penser qu’une alternative à gauche à St-Ouen est indispensable. Elle est possible avec une partie de la majorité municipale appuyée sur le mouvement associatif et citoyen avec un programme de renouveau profond.

      EPS

  40. “La révolution au CM”?Il faudrait quand même raison garder et ne pas dévoyer certains mots;surtout lorsqu’ils ont une telle charge émotive que “Révolution”!!!

  41. C’est une évidence qu’il a des élus honnêtes et respectables au sein de notre conseil municipal.

    Et ce qu’ils soient dans la majorité ou dans l’opposition.

    Certes, leurs divergences d’idées les conduisent parfois à engager un combat politique au sein de l’arène d’un conseil municipal dont la forme peut sembler contestable.
    Cependant, cela est légitime et fait partie intégrante du débat démocratique.

    Par contre, quand des élus même très respectables commencent à préférer la pratique du jeu de l’autruche et de l’omerta en fermant les yeux sur les pratiques déviantes révélées et prouvées concernant certains membres de leur groupe politique, qui ne se gênent plus de bafouer les principes moraux, démocratiques et les convictions vendues à leurs électeurs qu’ils se doivent logiquement de défendre et de respecter.

    Et bien un jour à ce jeu, à ne pas vouloir réagir, ils pourraient tout aussi bien se voir considérés comme complices et responsables de leur propre naufrage.

    En effet que ce soit au sein d’une association, d’un conseil d’administration, d’un groupe politique, ou dans une famille (et non La Famille)… la respectabilité sans une vigilance affirmée d’une veille au maintien de l’exemplarité de chacun de ses membres, n’est jamais crédible.

    En médecine, un membre gangréné doit forcément être coupé pour épargner la vie du corps et l’âme du patient.

    De même qu’au football, il est parfois préférable de se démarquer pour chercher le but et honorer les couleurs de son maillot plutôt que de rester grouper à s’opposer à la défense et risquer la faute de la main faussement levée qui sera sanctionné au premier coup de sifflet de l’arbitre.

    Martine Aubry semble d’ailleurs l’avoir compris récemment en se démarquant de DSK avec sa petite phrase “Je pense la même chose que beaucoup de femmes sur l’attitude de Dominique Strauss-Kahn vis-à-vis des femmes”.

    Mais c’est vrai que si cela ne vous est jamais arrivé pour comprendre. Il est toujours plus facile d’être tolérant !

  42. à Saly

    je vous rappelle que mon soutien au candidat du PRG l’a été sur son engagement à défendre dans son programme l’extention et la finition du lycée Blanqui.

    Cela concerne notamment l’équipement sportif à créer qui permet aux jeunes filles de pratiquer des activités avec les jeunes garçons. A la différente de ces religions qui vous mettent les hommes d’un côté et les femmes de l’autre, sans parler de certaines qui les font nager tout habillées.

    Alors dans notre ville, mes priorité vont à l’éducation, à la mixité, à la découverte des sens et des possibles, toute chose qui s’apprennent et s’organisent et se défendent.

    Quant votre impression que WD et LK feraient la révolution, en la matière on fait ou fait pas, j’aimerais bien que vous en soyer sûre.

    Malheureusement, un contentement un peu niais proche de la béatitude des dévôts pourraient vous jouer des tours pendables.

    Mais je vous y sais imperméable et me voila rassuré.

  43. La “démocratie participative” audonienne,c’est celle qui laisse mon post 49 “en attente de modération”et publie celle d’EPS(post 50)!Je présume que par un tour de passe-passe quelconque on va gommer cela et me faire passer avec l’aide de Jean et Paco pour un parano!
    Ceci dit si certains,dans cette ville,aspirent à un développement des pratiques démocratiques qu’ils arrêtent de s’en gargariser avec des mots ronflants comme “participative” et qu’ils rompent avec des pratiques héritées de partis politiques dont ils semblent se désolidariser…

    • @ Mic. Fainzang
      Encore une fois, nous voilà confondu.
      Nous persistons à faire taire les propos qui nous gênent.
      Arrêtons un peu la plaisanterie !
      Si on retrouve votre fameux post 50 on vous le met, à priori, les yeux fermés.
      Si vous vous êtes planté, on peut pas inventer.
      Sans rancune, on connaît tous votre tropisme de persécution.

  44. com 49 : hum hum, vous touchez des subventions ou quoi?
    les employés de mairie sont effectivement dévoués mais les élus de la majorité… ils nous ont montré plusieurs fois leur vrai visage de petits bourgeois parvenus sans envergure. ce n’est pas parce qu’ils se prétendent à gauche qu’il faut les défendre. je pense sincèrement que les audoniens veulent des actes, pas des postures partisanes (excusez-moi) un peu has-been.

  45. Madame Saly post 48
    Vous avez raison. Plutôt que de payer un loyer astronomique, mieux vaut acheter un logement à crédit surtout si le remboursement de celui-ci équivaut au prix du loyer dans un logement HLM.
    Sur la démocratie, je rejoins ce que dit id-stg. La classe politique nous offre un spectacle qui ne l’honore guère : des querelles subalternes, à cent lieues des problèmes réels, entre des personnages qui se réclament de la gauche ou de la droite et qui sont d’accord sur l’essentiel ; une gauche qui, lorsqu’elle est au pouvoir met en oeuvre une politique que ne désavouerai pas la droite ; une succession de scandales politico-financier ; les caméras et micros complaisamment tendus à chaque geste de Marine et Jean-Marie le Pen. La vérité m’oblige à dire que la portion congrue, et plus souvent le silence et la caricature, sont réservés au parti communiste, aux écologistes, et autres formations de gauche …
    Comment s’étonner, dès lors, que tant de nos compatriotes tirent la conclusion que la politique ne les intéresse pas, voire qu’elle les dégoûte ! Mais c’est la conclusion rêvée par la poignée de milliardaires qui dominent le pays.
    Ne pas faire de politique revient à laisser la voie libre à ces gens-là. Leur politique à eux, la politique actuelle, est génératrice de profits colossaux pour les plus riches et de difficultés sans cesse aggravées pour le plus grand nombre.
    Voilà qui souligne l’importance de convaincre toutes celles et ceux qui nous entourent, à partir de l’expérience de chacun, de la nécessité de se rassembler et d’agir contre les effets désastreux de cette politique-là, pour en promouvoir une autre, conforme à l’intérêt général. C’est le seul moyen de faire avancer la justice, le progrès, la liberté.
    Cette action politique est aux antipodes de la politicaillerie. Son succès implique l’intervention des femmes et des hommes, y compris celles et ceux qui ne pensent pas faire de la politique.
    Quoi qu’il en soit, la politique, y compris celle qui se pratique à tous les niveaux de la société, est une chose trop sérieuse pour en laisser l’exclusivité à la classe dite politique qui a fait maintes fois la preuve de son incapacité dans tous les domaines. Elle est l’affaire de tous !
    Quant à la démocratie participative, elle concerne aussi tout le monde. Il s’agit de la faire vivre réellement. Cela suppose que chacune, chacun s’investisse dans la gestion de la commune, peut-être par la biais des associations, nombreuses à Saint-Ouen. La politique c’est, dit-on, la vie de la cité ..
    “Quand une idée s’empare des gens, elle devient une force matérielle.”

  46. idstg
    J’aimerai connaître vos actions sur le terrain?

    Votre blog est bien et les discussions souvent intéréssantes mais les quelques interventions d’une poignée d’audoniens ne permettent pas de construire des choses concrètes.

    Si c’était le cas, blanqui serait fini et étendu, la clinique/maison des assocs, non détruite, le projet des docks etc…

    Construire sur le terrain c’est d’abord être entendu , s’opposer et empêcher la mise en oeuvre de certaines actions sur la ville : actions concrètes!
    ( l’opposition a empêché les travaux zac porte de st-ouen, je vous le rapelle)

    Sinon, on est dans ce que j’appelle le blabla!!

    Lorsque je dis que wd et lk font la révolution, les cm ont un autre visage , on y parle vrai!

    On ne peut être respectueux qu’envers ce qui nous respectent!

    J’aime la spontanéité et elle devrait présente dans tous les débats ( au cm car on coupe les micros, c’est frustrant)

    Pensez vous que vous respectez JR lorsqu’on lit vos commentaires sur l’acquisition de son bien.
    On n’a jamais parlé ainsi de ses prédécesseurs, matéo vous l’a d’ailleurs rappeler.

    N’êtes vous pas plusieurs à critiquer les pratiques de nos élus , vous êtes toujours là à demander de la transparence car vous estimez qu’ils nous mentent, vous ne cessez d’ailleurs de rétablir la vérité.

    Vous contribuez au même titre que l’opposition à éclairer les audoniens sur les coulisses de notre majorité sauf que vous n’êtes pas dans l’opposition.

    Mon intention était juste de dire aux pros de la démocratie participative que si vous voulez réconcilier les audoniens avec la politique, travaillez sur le terrain et commencez à construire un autre projet car on ne peut pas les critiquer et trouver certains d’entre eux sérieux et ensuite appeler à voter pour eux!
    Vous n’êtes tout simplement pas crédibles!

    François,
    Je n’ai pas très bien compris votre allusion aux religieuses du lycée, vous êtes un peu HS§
    Je suis pour cette mixité, je n’ai aucun souci avec la piscine et j’y vais moi m^me avec mes enfants , je vous l’assure sans combinaison!,?
    Quel rapport avec le sujet de mon post?
    Saly

  47. On évoque souvent ici et ailleurs les principes démocratiques qui, en principe, inspirent celles et ceux dont la charge consiste à gérer les affaires du pays. En France, les assemblées élues au suffrage universel s’efforcent, tant que faire se peut, de les mettre en pratique.
    Mais qu’est-ce que la démocratie ?
    “On entend par démocratie et par peuple la famille française tout entière, la nation dans sa généralité la plus complète … La démocratie est l’égalité, c’est-à-dire la participation à droit égal, à titre égal à la délibération des lois et du gouvernement de la nation. La démocratie a dit à tout français en âge de raison, en condition d’intelligence et de moralité appréciable : tu participeras au droit, à l’exercice du droit social “… Lamartine est l’auteur de ce texte . Tout cela s’applique, bien entendu à toutes les assemblées élues .. du Conseil Municipal à l’Assemblée Nationale. Le Sénat n’est pas concerné du fait que les sénateurs sont élus par ce que l’on appelle les grands électeurs .. ils ne servent plus à grand chose, le bicaméralisme a fait son temps ..
    On prendra acte tout de même que la démocratie reste partielle et tronquée. Elle a tout son sens que si on y intègre une transformation profonde de l’économie. La démocratie économique est vitale si l’on veut changer l’ordre des choses. On en vit les prémices entre novembre 1945 et mai 1946, période durant laquelle un ensemble de mesure marquèrent la société française.
    Au coeur de ces mesures, les nationalisations. Les premières avaient été décidées, en quelque sorte à chaud, sur pression directe des ouvriers contre un patronat collaborateur. L’offensive des milieux conservateurs, regroupés au sein des partis de droite y mirent fin, le rapport des forces s’étant profondément modifié. De plus, le gouvernement de l’époque se plaça délibérément dans le sillage des Etats-Unis d’Amérique. C’était le début de la guerre froide …
    L’exercice de la démocratie reste difficile. Je ne discerne pas, pour ma part, ce que l’on entend par démocratie participative, compte tenu du fait que l’on ne sollicite pas, me semble-t-il, l’avis des gens quand il s’agit d’engager une opération de grande envergure, comme, par exemple, l’aménagement des docks.
    Certes, Saint-Ouen s’est doté d’une kyrielle d’associations diverses qui peuvent être une force de proposition. Mais est-ce le cas ?
    L’assemblée communale me semble faiblarde. Elle est le théâtre de joutes verbales qui prennent parfois l’allure d’une bataille de chiffonniers ! Il y a quelques éléments qui, selon moi, n’ont rien à y faire.
    Quoi qu’il en soit, la gestion de la commune par la gauche ne fait pas l’unanimité. On me permettra de dire que j’ai une autre conception de la gauche qui, à mon avis, sombre peu à peu dans une dérive social-démocrate qui n’augure pas bien de l’avenir. Mais bon .. je n’en ferai pas une affaire d’état et je souhaite bon vent à tout le monde …

  48. mic.fainzang
    Vous savez cher professeur qu’un mot a des synonymes qui ont plusieurs sens.
    Révolution : changement assez brutal , agitation
    Au CM, ils ont donc une nouvelle façon d’aborder les choses et d’exiger des réponses, ce qui crèe parfois une ambiance un peu mouvementée!!!!!

  49. La fête de l’Humanité reste la plus grande fête de France .. ambiance garantie, une pléiade d’artistes de renom sur la scène centrale, entre autres Yanick Noah et Nolwen Leroy. Celles et ceux qui apprécient la bonne chère ne seront pas oubliés, les spécialités de la France entière les attendent : le cassoulet toulousain d’origine, la piperade basque, les huitres charentaises, les escargots de bourgogne etc .. ils pourront goûter aux meilleurs crus de France et de Navarre : le pineau des charentes, le bordeaux, le bourgogne alligoté, les côtes de provence, du roussillon et tous les excellents nectars qui vous chatouillent agréablement le palais ..
    Au stand de Saint-Ouen, on pourra déguster les grillades audoniennes agrémentées de frites cultivées au parc Abel Mezières. La frite audonienne, succulente et savoureuse, est à nulle autre pareille. Sa notoriété a dépassé depuis longtemps les limites de la commune. On dit même que Monsieur Barak Obama et Madame en sont particulièrement friands …

  50. Je tiens à rassurer taquet et EPS sur les posts que je leur adresse et leur dire que j’apprécie le travail qu’ils font sur ce blog et associatif.

    Pour être plus clair, j’ai un petit souci avec leur positionnement politique.

    Je persiste pour dire que même s’ils sont de “gauche (l’un coco, l’autre coco et vert),ils sont très proches des revendications de l’opposition.

    Taquet pourrait complètement s’entendre avec LK et EPS avec MK et RF!

    Ca aurait plus de sens et serait plus constructif, selon moi!

    La démocratie telle que l’envisage EPS ne peut avoir lieu que s’il existe des passerelles (débats et actions) entre les différentes mouvances.

    Gauche et droite, telles qu’elles existent aujourd’hui, ne signifient plus grand chose.

    Les soigner passe par l’association d’ idées, qui ont fait leur preuve à gauche comme à droite et surtout sur le débat des idées plutôt que le “combat” de personnes!

    C’est un peu utopique!

    Alors tout comme rené, j’en conclue qu’il faut revenir à la politique du coeur, c’est à dire celle que l’on fait ,au côté du peuple, sur le terrain et de façon désintéréssée en évitant l’aide d’assocs instrumentalisées et en exigeant celle des politiques en place!!!

  51. @ aux modérateurs
    Merci de ne pas changer les numéros des posts en cours de route (ex: le 52 était un post de M.Fainzang, il est devenu un post de Taquet), cela facilitera la compréhension du plus grand nombre pour lire les réponses. 😉

  52. Saly mais DSK a encore saboté(à la télé) le compte rendu de la fête de l’Huma dimanche soir avec sa fausse confession!C’est vraiment un “social-traître” dont le seul but est de “comploter” contre le journal du Parti de la classe ouvrière.

  53. Post 70 Saly
    Chère Saly, je suis quelqu’un qui ne sombre plus dans le culte de la personnalité. J’ai déjà donné…. merci !
    Les femmes et les hommes ont toujours été et seront toujours en politique les dupes naïves des autres et d’eux-mêmes tant qu’ils n’auront pas compris que derrière les phrases, les déclarations et les promesses morales, politiques et sociales il n’y a rien … que du vent !

  54. Mic. Fainzang post 71
    Il me semble que des sociologues dignes de foi ont affirmé, et affirment toujours, que la classe ouvrière n’existe plus. Selon eux, nous aurions atteint la sérénité suprême. On a pu juger sur pièce : tous les habitants de la planète nagent dans le bonheur !

  55. René Matéo

    cher René

    samedi en partant de la mairie je t ai aperçue coté CIC tu regardais le Mariage
    j en étais car c est la famille tu étais sur le trottoir j ai cognée au carreau pour te faire coucou trop tards et la mini voiture rouge la belle jeune femme qui était au volant était ma fille Déborah c était un trés trés beau mariage 250 invités GEANT le plus beau que j ai fait que leur vie ne soit que lumiére et miel le prochain sera celui de ma fille avec Saly et Momo tu seras mon invité avec ta douce moitiée
    bibi sur ton front

  56. Heureusement qu’il existe encore des gens heureux (même chez les ouvriers)!

    Sauf qu’à la différence des gens riches , ils mettront plusieurs années pour économiser et s’offrir le mariage de leur rêve.

    L’amour n’a pas de prix!!

  57. post 76 mic.fainzang
    Mon cher Michel, je n’ai jamais connu le bonheur. Je suis pauvre, laid, et rejeté de tous. Dame nature ne m’a guère gâté !
    L’encyclopédie de Diderot nous dit que le bonheur constitue “un état, une situation telle qu’on en désirerait la durée sans changement ” ; il est différent du plaisir qui est une impression passagère.
    Il est des gens qui identifient le bonheur et l’acceptation, non pas résignée mais pour ainsi dire joyeuse, d’une situation médiocre. C’est ainsi qu’on est venu, Jean de La Fontaine aidant, à considérer que l’état de savetier procurerait plus de bonheur que celui de financier, et à proclamer que l’argent ne fait pas le bonheur.
    Moi je veux bien. Mais bon …

  58. Ma douce Saly
    tu dis vrai , ils ont mis 7 ans pour que leur Mariage soit GEANT mais cela fallait la peine d attendre trop beau , que du bonheur a par le soir la pluie mais on dit mariage pluvieux mariage heureux c est tout le mal que je leur souhaite

    bibi ma douce

  59. Ci-dessous un nouveau communiqué venant s’ajouter aux mensonges et à l’hypocrisie du précédent qui m’invite à réagir en posant quelques questions d’intérêt général.

    http://www.leparisien.fr/saint-ouen-93400/immobilier-a-saint-ouen-la-mairie-dicte-sa-loi-21-09-2011-1617955.php

    Peut-on dignement évoquer la défense de l’intérêt général lorsqu’un bien déjà préempté à la moitié de sa valeur du marché est revendu 17 ans plus tard à un privé la moitié de son prix d’achat par cette commune et ensuite encourager sa revente moins de 5 ans après à un prix 35 fois supérieure avec une exonération de la plus-value ?

    « Nous avons déjà été condamnés à payer des indemnités aux propriétaires. Mais les quelques dizaines de milliers d’euros versés ne sont rien par rapport au gain politique. Grâce à nous, les jeunes Audoniens peuvent rester à Saint-Ouen. »

    En quoi, les gains perçus dans l’exemple précédent peuvent-il réellement profiter à la politique ?

    En quoi cela profite-t-il vraiment aux jeunes Audoniens qui peuvent rester à Saint-Ouen comme ceux que l’on observe tous les jours assis confortablement dehors sur des chaises en plastique pour développer leur commerce devant leur hall d’immeuble ?

  60. Ci-dessous un nouveau communiqué venant s’ajouter aux mensonges et à l’hypocrisie du précédent qui m’invite à réagir en posant quelques questions d’intérêt général.

    http://www.leparisien.fr/saint-ouen-93400/immobilier-a-saint-ouen-la-mairie-dicte-sa-loi-21-09-2011-1617955.php

    Lorsqu’un bien déjà préempté à la moitié de sa valeur du marché, est revendu 17 ans plus tard à un privé, la moitié de son prix d’acquisition par la commune et que celle-ci continue d’encourager ensuite sa revente moins de 5 ans après (soit 3 ans après sa reconstruction) pour un prix 35 fois supérieur (hors déduction des travaux mais avec une exonération de la plus-value). Comment peut-on rester crédible en évoquant la défense de l’intérêt général ?

    De même comment et sur la base de quels nobles critères, le principe de préemption qui n’épargne pas les héritiers d’une famille au moment de la succession d’un proche décédé, peut-il également succéder plus tard aussi facilement à servir d’épargne pour un proche d’une famille d’élus ?
    « Nous avons déjà été condamnés à payer des indemnités aux propriétaires. Mais les quelques dizaines de milliers d’euros versés ne sont rien par rapport au gain politique. Grâce à nous, les jeunes Audoniens peuvent rester à Saint-Ouen. »
    En quoi, les gains perçus dans l’exemple précédent peuvent-il réellement profiter à la politique ?

    En quoi, cela profite-t-il vraiment aux jeunes Audoniens qui peuvent rester à Saint-Ouen et notamment à ceux que l’on observe tous les jours dehors assis confortablement sur des chaises en plastique pour développer leur commerce illicite devant leur hall d’immeuble ?

  61. BV,je n’ai pas très bien compris votre exemple,post 81:”lorsqu’un bien…avec une exonération de plus value).”
    De “quel bien”s’agit-il?

  62. @Mic.Fainzang post82
    Il s’agit du 45, rue des entrepôts où vécurent de 1930 à 1988 une famille modeste de bougnat originaire de l’Aveyron et dont je continue à partager le sang, la mémoire et le sens des valeurs morales.

  63. @ BV 81
    Moi aussi, cet article m’a fait bondir! Ils nous prennent vraiment pour des abrutis. Comme si leur politique allait servir aux jeunes audoniens…
    P….., encore trois ans!!!

  64. @ BV 81 Ou alors elle voulait dire que comme elle ne fait rien contre l’herbe qui envahit nos rues, cela sert aux jeunes audoniens…qui guettent.

  65. @Jean Fouquart post86
    En établissant un périmètre d’étude bloquant jusqu’à 10 ans toute construction autour de chez soi et ce même aux propriétaires ayant obtenu un permis de démolir 6 ans plus tôt qui désormais doivent se contenter d’un terrain vague.
    Pour eux dans 1o ans, ce n’est pas simplement un terrain avec de l’herbe qu’ils auront, mais un beau parc avec de grands arbres pour la grande joie de leur voisinage trop excentré de celui des Docks.
    A moins qu’ils ne se décident sans attendre de commencer pour en faire un espace canin…, une aire pour demoiselles du soir, une amap d’herbe bio, une ressourcerie de biffins.
    En bref, un espace dédié aux activités écologiques telles que celles que nous en connaissons déjà à Debain.

  66. Merci pour ces infos…vivement que Mme le Maire vienne habiter rue Ottinot, pour voir notre rue se transformer en une place avec des bancs et des arbres… comme il a été dit au moment de l’inauguration du marché.
    Bienheureux les habitants du quartier des entrepôts…

  67. @La commère du marché post91
    Si vous souhaitez contribuer au bonheur de vos voisins, sachez qu’il est toujours temps de lui proposer votre logement au prix du marché…Ottinot !

  68. Pensez-vous que la mairie me revendrait un des terrains ou appartements qui ont été achetés par la ville, rue Ottinot, il y a une trentaine d’années, pour que je fasse une petite opération de logements neufs. Après quelques années, je revendrais un de ces appartements, au Maire ou au conjoint…
    Sauf erreur de ma part, il me semble qu’un petit terrain avait été acheté pour faire une crêche il y a fort longtemps 🙂

  69. @La commère du marché post93
    Certains y réussissent bien en “créchant” un peu partout dans la ville, donc gardez espoir et surtout n’oubliez jamais de partager !

  70. Je ne sais pas si la maison brûle ! Je n’ai pas vu de flammes et je n’ai pas entendu le klaxon des pompiers … donc un coup pour rien !
    Baden Baden, une ville devenu célèbre depuis un certain mois de juin 1968. Le général de Gaulle s’y était rendu très discrétement pour rencontrer le général Massu. On ne saura jamais ce que les deux hommes se sont dits. Il est probable qu’ils ont envisagé une intervention de l’armée pour mettre un terme aux mouvements de grève de 68, que le général avait qualifié à son retour d’un voyage en Roumanie de la façon suivante : “C’est la chienlit” !

  71. Toujours dans la série “Jeux de mains, jeux de vilains…à Debain” !
    Aux dernières nouvelles, le jugement de l’affaire opposant la municipalité avec l’un des propriétaires préempté et impacté par le périmètre d’étude (Casses/entrepôts/Gosset), adoptait au CM du 27/06/2011 sur la base de documents erronés remis aux élus lors du vote, aura lieu au tribunal d’instance de Montreuil le 20 octobre 2011.

  72. @Val post96
    Lorsque l’on sait qu’un Système d’Échange Local (S.E.L) vient de voir le jour à Saint-Ouen…., il doit certainement s’agir de vacances en multipropriété dont le principe est décrit ci-dessous.

    “On rappellera que la multipropriété consiste à acheter un droit de séjour généralement d’une ou deux semaines par an, à temps ou à vie, dans une résidence de vacances, en France ou à l’étranger avec généralement la possibilité de l’échanger dans le même pays ou dans un autre par l’intermédiaire d’une bourse internationale spécialisée. L’acquéreur n’est donc pas propriétaire de l’appartement occupé, ni même copropriétaire, il a acheté des parts d’une société lui donnant droit d’occuper une ou plusieurs semaines par an l’appartement choisi, lequel est occupé le reste du temps par d’autres co-acquéreurs. Juridiquement parlant, l’acquéreur a la qualité d’associé de la société.

    Mais ce dispositif séduisant, né à Saint-Ouen en 1986, n’est pas exempt de risques pour l’acquéreur et de nombreux abus ont été constatés……….”

    Source : ‘La multipropriété mieux encadrée”
    http://sos-net.eu.org/conso/persodata/multipro.htm

  73. Spécial Investigation, CANAL+ diffuse ce soir un reportage sur les pratiques immobilières à saint-ouen. Seront évoqués : le cas de la rue des entrepôts et les préemption abusives.
    Voir ici http://www.canalplus.fr/c-infos-documentaires/pid3357-c-special-investigation.html?tab=1
    Voir article le parisien du jour http://www.leparisien.fr/espace-premium/seine-saint-denis-93/une-enquete-sur-la-preemption-a-saint-ouen-07-11-2011-1705972.php

    • Le deuxième reportage avec le Maire poussée dans ses retranchements laisse une impression bizarre, le Maire semble terroriser et incapable de faire face à la question pourtant simple sur la règle qui ne s’applique pas à tous le monde.

      Bizarre, vous avez dit bizarre…comme s’est étrange !

  74. Cette information a probablement déjà fait le tour de l’hexagone .. toute la presse en a parlé. C’est que Saint-Ouen est une ville qui fait des envieux. J’en connais qui payeraient fort cher le droit d’y habiter … Saint-Ouen est une ville à nulle autre pareille. Ses habitants sont chaleureux et accueillants. Elle est gérée de main de maître par une équipe dynamique, audacieuse, énergique qui prépare aux audoniennes et aux audoniens des lendemains qui chantent …
    La prostitution à Saint-Ouen est une activité qui contribue à donner à la ville une dimension internationale.
    Saint-Ouen c’est une ville qui chante et qui danse … Saint-Ouen préfigure la ville moderne de demain ..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *