Merci le Père Noël !

Ce blog, persifleur, ancré à gauche et espace démocratique à Saint-Ouen rencontre une certaine audience.

Fin novembre 2010 nous enregistrions, depuis sa création en janvier 2008,  environ 45 000 connexions et 158 000 pages lues. Pas si mal pour un média dédié uniquement à notre ville.

Rançon du succès ou malveillance organisée ? Ce blog a été fortement perturbé dans son fonctionnement il y  a peu, comme certains ont pu le déceler, malgré la quasi continuité du “service”…

Plusieurs jours (et nuits) ont été nécessaires pour le maintenir accessible et réparer les dégâts.

De manière générale l’expression démocratique à un prix. Ici celui des mises à jours et de la maintenance (parfois assez lourde).

Ne vivant pas, hélas, d’amour et d’eau fraîche (ni de l’argent du contribuables), comme l’an passé nous renouvelons notre appel au peuple pour une petite souscription afin de faire vivre ce blog.

Les chèques ou les billets sont donc les bienvenus. Sauf pour de riches sponsors, les montants à deux chiffres devraient suffirent : les petits ruisseaux font les grandes rivières ! Nous acceptons les dons regroupant le Noël et les étrennes.

Adresser ceux-ci à l’ordre d’Initiatives et Démocratie pour Saint-Ouen 33 rue Gambetta 93400 Saint-Ouen sous enveloppe avec vos coordonnées complètes pour vous transmettre un reçu.

Merci d’avance à tous et à chacun.

PS : un salut amical à Jean-Pierre, ancien audonien engagé et lecteur assidu, qui vient de nous transmettre un chèque de 50 € qui le classe directement dans les membres bienfaiteurs.


Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

1 réflexion sur « Merci le Père Noël ! »

  1. A propos du Père Noël qui distribue les jouets, la campagne de l’assoc PEUPLES SOLIDAIRES,

    “PÉTITION À LA FÉDÉRATION INTERNATIONALE DES INDUSTRIES DU JOUET

    Des jouets fabriqués en enfer !

    Plus de 90% des jouets importés en Europe sont fabriqués en Chine. Au cours de leur production, les droits de l’Homme et des travailleurs sont très souvent bafoués. Dans la plupart des usines, de jeunes ouvrières s’épuisent à la tâche pour des salaires de misère. Contraintes de vivre dans des dortoirs d’usine, elles ne reçoivent pas de contrat de travail, travaillent jusqu’à 15 heures d’affilée, ne bénéficient pas de la sécurité sociale et sont punies d’amendes si elles ont le malheur de s’arrêter trop souvent pour aller aux toilettes ou de parler avec leurs collègues…”

    http://www.peuples-solidaires.org/petition-adressee-a-la-federation-internationale-des-industries-du-jouet/

    En espérant les jouets distribués par la municipalité soient éthiques, solidaires, éducatifs, solides, …
    et ne finissent pas trop vite à l’incinérateur avec les piles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *