La folies des grandeurs (suite)

Le jury de concours devait faire il y a peu un choix définitif pour le projet de notre temple de la vie associative  à l’angle de la rue Jean et de l’avenue Gabriel Péri (en lieu et place de l’ancienne clinique des Rosiers).

Arbitrage difficile, avouons-le, entre les 3 mégas projets ci-dessus (vues pour chacun) exposés pour le public de manière assez confidentiel à la Maison des projets sans aucune grille de lecture ni explication pédagogique.

Hauteurs nous dit-on selon les projets entre de 15 à 19 m (c’est à dire l’équivalent à un immeuble d’habitation de 6 niveaux). Les voisins apprécieront.

A mauvais programme mauvais projet et insertion urbaine problématique.

Le bois et un peu de verdure suspendue semblent désormais un point de passage obligé pour masquer les pires horreurs et erreurs architecturales. A priori le moins pire – du moins pour son enveloppe extérieure –  pourrait être celui au courbes blanches.

N’en doutons pas le journal municipal aura à coeur de présenter, comme pour le Parc des Docks, les attendus des délibérés sur le choix final en les rendant intelligibles pour tous les audoniens.

On notera avec émotion l’image du ” jardin des lavandes” digne d’un 3 étoiles à Dubaï, cher à l’élu aux associations et comme chacun sait demandé à cors et à cris par tous les associatifs de la ville.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

13 réflexions sur « La folies des grandeurs (suite) »

  1. Le jury s’est déjà prononcé la semaine dernière pour retenir le projet 2 comme celui-ci était désigné à la maison des projets.
    En clair, pour les riverains non intégrés à ce jury ou tout comme les Audoniens non habitués à se rendre à la maison des projets, le projet 2 correspond aux deux dernières photos en bas à droite reprises dans l’énoncé de cet article, et dont l’illusion de verdure traduit par l’architecte, semble s’inspirer du magasin Truffaut situé près de la Bibliothèque de France.

  2. Mon post a disparu également, je pense que c’est du aux soucis techniques que nous avons tous constaté ?!
    Sinon je disais que décidément à Saint-Ouen, rien ne peu se faire à taille humaine, tout doit être grand, laid et couter très cher ?!! Vous ne trouvez pas que l’on dirait un peu la médiathèque 2 ?!! Moi ça m’inspire une question, est-ce que la carte S-Miles est valable chez les Bouygues et consort ?!! On va finir par le croire car dans ce projet, au final, qui en est content mis à part eux ?!!

  3. Effet Rondup ou Backup ?
    L’image du “jardin des Lavandes” du projet2 a également disparu.
    Mais pourquoi faut-il toujours supprimer les espaces verts à Saint-Ouen ?
    Quel manque de respect pour l’écologie quand même !
    😉

  4. Curieux ,j’ai eu le temps de le voir et puis plus rien…d’ailleurs les photos ont l’air d’avoir disparu aussi ….Je disais :

    Comme d’habitude ce n’est pas tant la beauté de la construction en elle même qui est en cause ( la beauté , ca reste subjectif quoique j’ai l’impression qu’aujourd’hui la mode tient lieu de critère de beauté) mais son intégration dans le quartier, par rapport aux immeubles qui sont à coté ou lui font face. Mais ca on s’en est toujours foutu à Saint-Ouen, du reste on ne voit pas de photo d’ensemble pour en juger.

    Les habitants du quartier ont-ils été consulté ? (rapport aux posts de M.Krimat sur le blog socialiste sur la citoyenneté et la démocratie locale)

    Cela prouve en tout cas que la ville a des moyens financiers importants, on se demande pourquoi on a des problemes de propreté , d’insécurité, de logements insalubres (populisme va-t-on dire…)

    • Chers amis blogueurs,

      Désolé pour les problèmes de connexions et autres disparitions, nous traversons depuis plusieurs jours une phase de turbulences.
      Bugs ou malveillance ? Difficile d’identifier la source de nos problèmes.
      Notre webmaster travaille d’arrache-pied pour maintenir le service.

  5. La citation de Gainbourg ci dessous est valable aussi pour les constructions municipales !

    “La laideur a ceci de supérieur à la beauté qu’elle ne disparaît pas avec le temps.”

    Serge Gainsbourg

  6. @id-stg post8
    Le site “Soigne-ta-gauche” est sans doute victime d’une “cyber attaque”, tout comme son grand confrère Wikileaks* !

    Serait-ce donc une nouvelle preuve que tous les espaces démocratiques mondiaux sont menacés ? Suspens…

    Quoiqu’il en soit, ces problèmes techniques résument un peu l’histoire de cette clinique que l’on veut remplacer par cette maison associative, à savoir qu’un défaut de maintenance d’un site conduit le plus souvent à supprimer quelques pages du passé pour devoir en réécrire d’autres différemment.

    *Source : http://www.lexpress.fr/actualites/1/wikileaks-se-refugie-en-suisse-medvedev-critique-le-cynisme-americain_942160.html?actu=1

  7. Jeudi 15 septembre à 19h, des associations triées sur le “carnet” étaient invitées par l’élu en charge de la chose. Une petite participation en a résulté.

    Une des associations participantes relate la soirée dans un écrit qui sera distribué lors de la fête des associations samedi 24 septembre.

    Une remarque :
    – le fait d’avoir contesté le choix majoritaire municipal ne devrait pas conduire à être exclu de la seconde phase : l’organisation de de la MDA

    Une question :
    – que veut JR en procédant ainsi, sinon fossiliser les rapports citoyens, car à procéder ainsi il n’y aurait qu’une seule attitude valable : l’allègeance bornée et aveugle! ,
    alors que tout montre au contraire, qu’il est nécessaire et souvent économique pour les deniers publics de solliciter tous les avis pour travailler les projets et les réaliser de bonne façon pour les agents et les usagers.

    Défendre cette dernière position, ce n’est pas réclamer une once de pouvoir ou un strapontin, c’est défendre le projet politique d’une ville en réalisation réellement avec tous et pour tous les Audoniens.

  8. Au prochain conseil municipal du 25 juin, la ville va conclure une convention avec une association parisienne pour développer le bénévolat.

    Pour quelques milliers d’euros de dépenses, nos prétendant au bénévolat le deviendront complètement. A grand coup d’Internet.

    Pourquoi pas, au point où nous en sommes.

    Je regrette que la proposition faite il y a 3 ans et réitérée lors des réunions de préparation des années suivantes : édition de mini-fiches de présentation de chaque association mises à disposition des visiteurs lors de la Fête de la ville (des associations) n’est pas été reprise.

    Cela aurait permis à la Com d’avoir la matière à constituer le Guide des associations si souvent promis et une seul fois réalisé.

    Et donc de faire connaître la réalité des activités et donc de susciter des vocations de bénévoles, et au dela de travailler transversalement (élus, services, associations, usagers).

    La ville va donc déléguer une action municpale au privé alors que le service de la vie associative a été richement doté en personnel.

    Nous sommes le 22, au lendemain de la Fête de la Ville et nous n’avons encore aucune proposition de placement des stands associatifs pour le Fête de septembre.

    Idem pour la Fête de la ville, le samedi soir et le dimanche, rien ne filtre.

    Doit-on croire que la défaite comme la victoire ont étouffé les capacités de certains de nos élus à travailler avec les associations audoniennes ?

  9. @ Taquet 11
    Je suis président de l’ASOEA qui existe depuis 2001, qui compte deux élus au conseil municipal et je n’ai jamais reçu un courrier de la mairie ou de l’élu à la vie associative. Plus rien ne m’étonne!

  10. François,

    Je fréquente régulièrement la maison de quartier pasteur, j’ai pu y faire la connaissance d’assocs et compagnies d’artistes.

    Lors de la kermesse de l’école de mes mômes, j’ai fait appel à la Mdq pour avoir les coordonnées de l’une d’entre elle.
    L’artiste a animé la kermesse, pour le plaisir des enfants, de leurs familles et de l’équipe enseignante.

    C’est une audonienne qui travaille de son art! C’est toujours mieux de faire appel à nos talents audoniens et leur permettre de se développer artistiquement et financièrement!
    J’ai fait aussi appel au service municipal de l’enfance pour obtenir des jeux géants.
    Ce qui a fait la réussite de cette fête de fin d’année!

    L’idée des fiches, c’est pas mal, mais nous avons, urgemment, besoin de la maison des assocs pour créer des passerelles entre les assocs, entre les assocs elles mêmes et les services municipaux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *