Un peu d’humanité dans un monde de brutes

Réputé communiste tendance orthodoxe le Directeur de cabinet de Jacqueline Rouillon, l’ineffable Daniel Guérin, apparatchik passe-muraille, peu apprécié par l’administration ou les élus de tous bords, était depuis de nombreux mois au placard.

Délivrance pour lui, dans un communiqué à la soviétique nous apprenons que « sa candidature (a) été retenue pour occuper les fonctions de chargé de mission  (à l’) intercommunalité ».

Vu l’avancement de ce dossier le voilà donc occupé jusqu’à la retraite.

On change complètement de registre avec son successeur, Malik Salemkour, qui prendra ses fonctions le 2 novembre 2010. Pour mémoire quelques titres de noblesse de l’intéressé glanés sur le net dans un article évoquant en 2008 son arrivée à l’agence publicitaire Sopi (en compagnie de Stéphane Pocrain[1])

« Malik SALEMKOUR, 42 ans[2], titulaire d’un DESS d’économie et d’une maîtrise de finances a 20 ans d’expériences dans les collectivités publiques et la communication. Il a été successivement chargé d’enquête et chef d’équipe dans un institut de sondages, responsable de l’action économique et de l’emploi dans un Conseil général puis directeur de cabinet et de la communication dans une commune du Val d’Oise.

Il était depuis 2001 directeur de cabinet et de la stratégie environnementale au SYCTOM de l’agglomération parisienne, établissement public de traitement des déchets de 85 communes franciliennes (…)

Il est par ailleurs Vice président de la (Ligue des Droits de l’Homme) LDH et d’ENAR (European Network Against Racism[3]), Trésorier du CIDEM (Civisme et démocratie) et animateur du collectif Romeurope. »

Sans mésestimer la stature du Maire des Saint-Ouen et la nécessaire qualité de ses collaborateurs…un bien gros poisson pour un si petit bocal.

On se perd donc en conjecture : préparation musclée de la campagne des cantonales, emploi de complaisance dans le cadre d’échanges de bons procédés, poste temporaire en attendant d’autres fonctions dans notre ville… ?

A suivre…

 


[1] ancien porte parole des Verts ayant adhéré au PS en 2007 et connu égalment du grand public comme animateur télé.

[2] ndlr : 44 ans aujourd’hui.

[3] Réseau européen contre le racisme

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

16 réflexions sur « Un peu d’humanité dans un monde de brutes »

  1. C’est quoi “un communiste orthodoxe” en 2010?Quel(s) modèle(s) en délivre(nt) les critères?Enfin,comme dirait l’autre,un orthodoxe…”ce n’est pas très catholique”!

  2. Je n’en connais pas la signification. En fait, il n’y a pas de communistes orthodoxes. Il y a des communistes .. c’est tout !
    Cela dit, le parti communiste, contrairement aux allégations de certains, n’est pas un bloc monolithique où les adhérents n’auraient pas voix au chapitre ..
    Il ne prétend à aucune domination sur les autres formations de la gauche qui se réclament, ou pas, de la démocratie et du socialisme. Le parti communiste ne prétend pas qu’il ne s’est jamais trompé, qu’il a raison d’emblée en toutes circonstances. Il est constitué par des femmes et des hommes comme les autres et le sérieux et le dévouement dont ils font preuve ne les prémunissent nullement contre tout risque d’erreurs ….
    Cela dit, il est des gens qui se prétendent communistes et qui, en fait, sont ailleurs …

  3. La Mairie embauche du lourd ! Mais était-ce bien nécessaire ? La caractéristique de tous ces gens bardés diplômes qui entrent dans la vie active, c’est qu’ils sont nuls !
    C’est fou le nombre d’énarques ou d’élèves de Sciences Po qui ont participé, de près ou de loin, à la gestion du pays. Le résultat n’est guère concluant, faut bien en convenir.
    Chirac, Baladur, Hollande, Royal, Sarkozy, Hortefeux et les autres, tous issus des grandes écoles, on conduit la nation dans une ornière, et ce n’est pas demain qu’elle en sortira au train où vont les choses ..
    Sans doute les dirigeants de la commune veulent-ils mettre l’accent sur la communication, devenue aujourd’hui l’arme suprême pour s’attirer les faveurs des électrices et des électeurs !
    Lincoln disait : “On peut mentir tout le temps à peu de monde, on peut mentir peu de temps à tout le monde, mais on ne peut pas mentir tout le temps à tout le monde.”

  4. Le nouveau directeur de cab de JR peut être aborder de plusieurs façons :

    Prenons en, celui de son apport à l’agence Sopi Communication où il fut directeur général, qui se présente comme “pionnière en France dans le domaine du marketing ethnique…. Société de communication globale, nous intégrons des compétences allant des études de marketing jusqu’au marketing opérationnel…”
    Dans le domaine des Etudes, “l’écoute des consommateurs, de la société, des communautés de valeur et d’intérêt qui évoluent sans cesse, mutent et se recréent dans un ballet parfois difficile à décrypter. Notre métier consiste à analyser pour nos clients le sens des bouleversements idenditaires, autrement dit à redéfinir les segments qui composent les groupes affinitaires. Qui est consommateur de produits halal ? Un musulman certes mais venu d’ou ? Du maghreb, d’agrique subsaharienne ou tout simplement d’ici ?…”

    Naturellement depuis la visite d’investisseurs américains cornaqués par Mamadou Keita qui a conclu celle-ci par une visite à la mosquée de Saint-ouen, on se peut se demander l’utilité d’un tel recrutement, et à quel prix ?!

    Ce choix est décidément éclairant. JR ne supporte pas la moindre contradiction même justifiée par la défense de l’intérêt des audoniens et de Saint-Ouen.

    La proximité des promoteurs, le bradage du saint-ouen populaire et de son patrimoine, ses manoeuvres politiciennes sont de plus en plus mieux perçus et mal vécus par les audoniens.

    Alors de son mépris de la démocratie à une certaine gestion hors sol, il en sera sans doute question lors de la soirée pour la démocratie le vendredi 19 novembre prochain. Son Dirccab sera assurément le bien venu!

  5. Alors la je dis bravo ! Désormais rien n’est trop beau pour le maire de saint-ouen et surtout, rien n’est trop cher ! Car ce monsieur, avec les références qu’ils possèdent, ne doit pas être embauché au SMIC…
    De plus, il semblerait qu’à saint-ouen l’embauche de supers cadres soit à la mode. Quelqu’un parlait ici de la communication et j’ai cru comprendre que deux directeurs adjoints étaient arrivés pour seconder la directrice et c’est très bien mais pour quel coût ? Si à cela on ajoute le salaire surement très confortable du nouveau super dir’cab, j’ose avancer le chiffre de 220000 euros annuels mais je vous rassure, charges comprises mais nous parlons seulement de 4 personnes, alors j’ai envie de dire ou de chanter “Ma petite jacqueline, ton entreprise ne connait pas la crise…”

  6. L’embauche de gens bardés de diplômes est dans l’air du temps. Que voulez-vous, les ouvriers ou les employés n’ont pas la pointure pour participer à la gestion d’une commune. Quoique …
    Il faut maintenant des femmes et des hommes rompus aux méthodes modernes de gestion. Et on apprend ça dans les grandes écoles .. et dans les grandes écoles tout le monde n’y a pas accès … hélas ! Les parents des laissés-pour-compte n’ont pas les moyens de payer les études de leur progéniture .. En ce domaine, comme dans d’autres d’ailleurs, la République n’est pas bonne fille ..
    On rappellera tout de même, sans vouloir offenser qui que ce soit, que Fernand Lefort était mètreur dans le bâtiment ; que Lucien Belloni était ouvrier aux ateliers du métro ; que Paulette Fost était sténo-dactylo … Deux ouvriers et une employée qui ont présidé des décennies durant aux destinées de Saint-Ouen … qu’ils ont marqué de leur empreinte !
    Inutile donc de sortir de la cuisse de jupiter pour conduire les affaires d’une cité.
    Les comportements petit bourgeois ont la vie dure ….

    • Fort heureusement les diplômes ne font pas l’intelligence. La gestion chaotique de Saint-Ouen depuis des années le démontre chaque jour.

      EPS

      pm : un mètreur etait-il assimilé à un ouvrier en 1945 j’en doute.

  7. N’oublions pas que Jacqueline Rouillon est secrétaire et assurait auparavant le secrétariat de la sectrion PCF de Saint-Ouen avant que Paulette Fost ne la désigne pour la succéder.

    Michel

  8. Rassurez vous René, vous ne froissez personne et en tous les cas, pas moi ! Vous nous rappelez simplement qu’à une époque aujourd’hui révolue, Saint-Ouen avait des valeurs et croyait dans les valeurs humaines simples. Il ne fallait pas sortir des grandes écoles pour oeuvrer pour l’intérêt général et Fernand Lefort et Paulette Fost en sont effectivement la preuve. Jacqueline Rouillon, c’est juste de la poudre aux yeux, du calcul politique permanent, des cadres issues des grandes écoles et donc (logiquement) de très gros salaires et avantages pour une poignée et les miettes pour les autres, ça me rappel quelque chose ce système la d’ailleurs…

  9. D’accord avec vous Dominique Bora. Je n’ai rien à ajouter à ce que vous écrivez ici.
    La politique est devenue une profession bien rémunérée et une assurance pour l’avenir. En ces temps de crise, c’est appréciable !
    Les politiciens d’aujourd’hui s’évertuent à suborner les gens. Et pour cela, on emploie les grands moyens. On s’entoure de collaborateurs bardés de diplômes, et plus particulièrement de spécialistes de la communication, grassement payés !
    La communication aujourd’hui tient lieu de programme politique. Elle a pour objet de faire connaître les faits et gestes du premier magistrat de la commune …. et de mettre en lumière des réalisations municipales qui sont parfois fort loin de faire l’unanimité. On en a eu récemment à Saint-Ouen des exemples concrets.
    En fait, s’est créee une petite bourgeoisie locale qui disserte beaucoup sur la démocratie, mais qui gère la ville selon son bon vouloir. Elle vit dans le secret de ses privilèges, de ses avantages acquis et de son confort professionnel …
    Quant aux municipalités communistes d’antan, on les a rangées dans l’armoire aux souvenirs.
    Rester au parti communiste est devenu ringard. Alors on va voir ailleurs … on a oublié que les acquis sociaux de 1946 n’ont été obtenu que par la fermeté du PCF , qui en faisait la condition sine qua non de sa participation au gouvernement. On a oublié qu’ Ambroise Croizat, le père de la sécurité sociale, Marcel Paul, qui créa EDF et Maurice Thorez qui mit en place le statut des fonctionnaires, aujourd’hui remis en cause, étaient des ministres communistes …

  10. Tout à fait d’accord avec Dominique sur le calcul politique car cette embauche en est l’exemple parfait. J’attend d’ailleurs avec une certaine impatience, l’article qui présentera le monsieur et qui n’oubliera pas de bien donner son pédigrée, l’histoire au cas ou, de bien repositioner Jacqueline Rouillon à gauche et anti sarko (car c’est vendeur dans la période). Parce que quand même, un vice président de la ligue des droits de l’homme et d’une association militant contre le racisme, ça ne suffit pas ? Ok on y retourne, trésorier du cidem, civisme et démocratie ouahhh et encore, c’est pas fini ! Animateur du collectif romeurope …
    J’ai qu’un mot à dire, si il ne c’était pas créé lui même, Jacqueline Rouillon l’aurait inventé pour sa cause !! Seulement quitte à me répeter, à quel coût ? Alors assez d’accord avec l’expression, un bien gros poisson pour un si petit bocal et j’ai en plus envie d’ajouter, avec autant de responsabilités, est-ce que la personne sera vraiment à son poste, ou bien c’est juste un faire valoir ?

  11. Coup d’envoi de la campagne des cantonales de la candidate de je ne sais quelle formation politique … Jacqueline Rouillon. Une candidate de gauche sans doute, mais elle ne sera probablement pas la seule. Il y aura en effet plusieurs candidats se réclamant d’un idéal qui fut, par le passé, synonyme de progrès social et qui donna à la République son vrai visage.
    Mais la gauche a aujourd’hui renié ses valeurs et s’est fondue dans le libéralisme.
    Madame Rouillon n’y pourra rien changer. Ces 100 engagements pour Saint-Ouen est ses visites de quartier ont un parfum électoral qui n’échappera à personne.
    Saint-Ouen est une ville en pleine déliquescence. Le commerce se meurt ; la délinquance et les trafics de tous ordres font désormais partie du paysage ; la population s’est diversifié ; le communautarisme est entré dans les moeurs ; les religions reviennent sur le devant de la scène – le fanzine de madame le Maire leur accorde une large place ; la laïcité est mise sous le boisseau etc.
    Dans ces conditions, quel crédit accorder à celles et ceux qui se prétendent les représentants du peuple et qui ne sont, en réalité, que des femmes et des hommes dévorés d’ambition ? A l’évidence, aucun !
    Ils ne sont plus que quelques uns dans les assemblées élues à essayer de sauver ce qui peut l’être. Mais la tâche sera difficile …
    Dans le pays, les choses vont également de mal en pis ! Le chômage, la misère et le dénuement ne cessent de progresser, cependant que d’autres vivent dans l’opulence.
    Tout cela ramène la notion du bien être à la notion de possession de moyens matériels dont on use comme on l’entend et le plus souvent de façon égoïste. Et pourtant, on ne saurait oublier comme l’a souligné en son temps Jean de la Bruyère : “Il y a une certaine honte d’être heureux à la vue de certaines misères.
    Mais si honte vraiment il y a, il n’est pas sûr que la ressentent ceux qui auraient le devoir de le faire, tant ils sont éloignés de ces misères qu’ils ne voient pas. Ainsi va le monde ….
    Il n’y a pas de candidat aux élections cantonales qui réponde à l’idée que je me fais de la république et de la démocratie. Je rejoindrai donc le camp des abstentionnistes.

  12. Ecologiquement parlant pour rester à la mode, cette annonce me fait vraiment penser à la symbiose* du poisson clown avec l’anémone de ‘maire’.
    Même si à première vue tous les opposent (démocratie, engagement…), en réalité chacun semble y trouver son compte.
    Tandis que le premier attire le chaland espérant récupérer des miettes, la seconde quant à elle reste assurée de s’en nourrir pour mieux prospérer.

    * Association biologique durable et réciproque entre deux ou plusieurs organismes vivants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *