Cantonales : Jacqueline ROUILLON reçoit le soutien du PS

Nous l’évoquions déjà sur ce site il y a quelques mois : le PS pourrait céder « son tour » aux élections cantonales de 2011.

Ainsi les socialistes, ou du moins leurs éminents stratèges, laisseraient gentiment le Maire actuelle conserver son beau mandat de Conseillère générale, avec les indemnités afférentes et les petits avantages annexes de la fonction (où elle excelle par ses interventions pour Saint-Ouen et le canton Sud.)

Contrepartie ? Nous avancions,  par pure méchanceté, l’idée qu’après  une quinzaine d’années comme premier magistrat de la commune Jacqueline Rouillon (ex PCF) abandonnerait poliment son siège de Maire au profit du Parti Socialiste. Elle le ferait d’autant plus facilement que ni Paul Planque, ni Hayat Dhalfa ne sont désormais en position de lui succéder en cours de mandat.

Ce scenario tordu, peu respectueux des militants et des électeurs semble aujourd’hui un peu se confirmer :

chez les roses :

Karim Bouamrane, confirmant son rôle de trublion du PS local, s’était porté il y a peu « candidat à la candidature » pour représenter les socialistes aux cantonales avec notamment le soutien de sa jeune collègue Morgane Garnier également Adjointe au Maire.

Une candidature qui à l’évidence pouvait troubler les pronostics et rassembler suffisamment pour inquiéter les apparatchiks de tous bords.

La récréation a vite agacé Abdhelak Kachouri, notre nouveau « baron » local et (régional) du PS, par ailleurs adjoint au Maire à la Sécurité et affidé de Claude Bartolone (justement Président du Conseil Général du 93).

La fédération du PS de Seine Saint-Denis vient donc de décider que le candidat serait… une candidate. Exit donc le sympathique et entreprenant Karim.

Aux dernière nouvelles ladite candidate serait Elise Boscherel (modeste et jeune Conseillère municipale élue en 2008) ou Sophie Jacquot-Gautun (Adjointe au Maire et éternelle recalée du PS).

Un choix cornélien.

Le Maire dort tranquille et a déjà repris des couleurs .

chez les rouges

Pas très rancuniers les bons camarades « canal historique » du PCF, faute de la moindre personnalité crédible et disponible, empêtrés dans leur PACS avec le Parti de Gauche viennent d’adouber il y a quelques jours leur candidate : une certaine… Jacqueline Rouillon (divers gauche qui vient de quitter le PCF).

L’hostilité génétique à la « social-démocratie » semble avoir anesthésier même les plus critiques à l’égard de la dérive solitaire du pouvoir municipal.

Visiblement nos valeureux communistes n’ont pas été mis dans la confidence sur les tractations entre professionnels de la politique.

Il faut dire que la décision « démocratique » aurait été prise à la quasi unanimité dans un huis clos d’une… trentaine de personnes.

chez les Verts-EE

Le placide Rémi Fargeas (Adjoint au Maire Vert), respecté par une bonne partie des militants de gauche, décrié par d’autres, aurait pu raisonnablement incarner l’écologie politique à Saint-Ouen avec un(e) suppléant(e) assurant un « ticket » d’ouverture dans l’esprit de la « coopérative » d’Europe Ecologie.

Il semble hélas être parti forfait avant la bataille, laissant nos deux conseillers municipaux d’opposition Mamadou Keita (EPSO) et Lias Kemache (ASOEA) se disputer, contre toutes attentes, l‘étiquette voire – on peut le craindre – l’investiture d’Europe Ecologie.

En l’état le courant écologique et alternatif semble à l’évidence avoir beaucoup de mal à s’incarner dans notre ville. La soustraction semble plus à l’ordre du jour que l’addition.

Fort heureusement comme nous l’indique encore la tribune libre du groupe Vert dans le journal municipal : « Fin 2010 verra  la naissance d’un rassemblement structuré de tous les écologistes avec un impact bénéfiques  notamment sur la vie locale ».

On a envie d’y croire.

Résumé

Calculs politiciens et renoncements sont à l’ordre du jour. Jacqueline Rouillon à aujourd’hui « un boulevard » pour se faire réélire comme Conseillère générale et finir tranquillement, aux côtés de son tendre époux, sa carrière politique.

Le pire n’étant jamais sûr et cette situation peu reluisante pour la démocratie pourrait évoluer même si à ce jour le pessimisme est plutôt de rigueur.

Quelques outsiders,  comme Olivier Decrock récemment investi part les Radicaux de gauche,  pourraient également troubler un peu plus le jeu électoral en grappillant quelques précieux votes.

Les postes avant le programme ! Pour l’heure personne ne prend réellement la peine de nous expliciter les compétences du Conseil général et encore moins ses propositions précise pour le Canton Sud.

Gageons que la sortante Jacqueline Rouillon donnée aujourd’hui gagnante grâce au PS local prendra au moins la peine de nous parler à minima de son bilan au Conseil Général de Seine Saint-Denis.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

180 réflexions sur « Cantonales : Jacqueline ROUILLON reçoit le soutien du PS »

  1. par notre vigilance citoyenne et comme le dit un proverbe ivoirien « c’est maintenant que l’on saura qui a mis de l’eau dans la noix de coco ».

  2. trop fort! Une merveille d’analyse avec toujours ce petit arrière gout de ” c’est qui le spécialiste qui connait des trucs pas connus des intéressés eux même”….

  3. Il y a deux ou trois ans sur ce blog ou celui d’OD,j’avais dit que JR et AK la “jouaient fine”.Ces propos semblent me le confirmer.
    Ceci-dit ces propos ne semblent pas tenir compte des “centaines de communistes”audoniens dont parlait René il y a un mois ou deux…
    Pourquoi Paul et Hayat ne seraient plus en position de lui succéder?

  4. Il resterait bien une solution qu’OD quitte les rad.de G.et adhère au PCF.Ce dernier aurait enfin une personnalité à présenter sur le canton sud!

  5. Je ne sais qui est l’auteur du texte ci-dessus, mais il va vite en besogne, c’est le moins que l’on puisse dire.
    Je l’informe, à toutes fins utiles, que Madame Jacqueline Rouillon n’est pas la candidate des communistes historiques .. dont acte !
    Tous les candidats proposés aux suffrages des électeurs – je dis bien tous ! – sont des gens sans envergure et uniquement préoccupés par leur carrière ! Ca vole au raz de paquerettes, comme on dit dans les milieux populaires ..
    C’est pourquoi les communistes historiques ne voteront pas, parce que voter, ce serait voter pour des incompétents imbus de leur personne. Etpuis, voter c’est abdiquer, c’est renoncer à sa propre souveraineté. Qu’il devienne monarque absolu, prince constitutionnel ou simplement mandataire muni d’une part de royauté , le candidat que vous portez au trône ou au fauteuil sera votre supérieur. Vous nommez des femmes et des hommes au-dessus des lois, puisqu’ils se chargent de les rédiger et que leur mission est de vous faire obéir.
    Les candidats que l’on vous propose aux cantonales, de Madame Rouillon aux écologistes, en passant par les socialistes, sont des nuls ! Renvoyez les à leurs chères études …
    “Ce que la vie m’a révélé, disait Jaurès, ce n’est point l’idée socialiste, c’est la nécessité du combat” … seule la lutte révolutionnaire peut faire bouger les choses ! Le reste n’est que littérature …
    Tiens .. je viens de lire récemment sur une publication la chose suivante : ” Il ressort d’un sondage publié à Bucarest que la moitié des Roumains estiment qu’ils vivaient mieux sous le communisme. L’Union Européenne et le FMI ont réussi l’exploit impossible de réhabiliter Ceoucescu …”( je ne sais plus comment s’ortographie le nom de cet olibrius). Il fallait le faire !

  6. Je n’aime toujours pas ce terme de “rouges”, tout simplement parce qu’il rappelle des époques que l’on croyait définitivement révolues. Les franquistes et le général Franco appelaient les républicains espagnols “les rouges”. Un peu plus tard, la milice de Pétain et les nazis, reprirent à leur compte ce terme contre les résistants, et plus particulièrement contre les membres de la composante communiste de la Résistance. Ces derniers devant le peloton d’exécution subissait la dernière insulte nazie de la part de l’officier chargé de diriger les tirs : “communistes pas français.”
    Dois-je en conclure qu’il y a ici des nazillons en puissance ?

  7. Encore une fois les valeurs travail et merite misent en avant par les socialistes. Mépris et foutage de gueule et désespoir pour les audoniens de base !! Que faire ?

  8. Et william delannoy dans l’histoire ? y va y va pas ? remarquez avec un comportement comme au dernier conseil elle peut dormir paisiblement la jacqueline

  9. Je ne partage pas votre vision des choses concernant le parti socialiste. Certes, Karim Bouamarane comme d’autres candidats masculins aurait fait un très bon candidat. Mais le fait qu’une femme soit désignée ne doit pas être synonyme de défaite!

    Je reconnais que Madame Bosherel est beaucoup trop jeune et pas assez impliquée dans la vie locale pour être crédible lors de cette élection, mais Sophie Jacquot-Gautun, Maire adjointe et élue de longue date me parait avoir toutes ses chances. J’espère que les militants du PS auront le bon sens de la désigner pour porter leurs couleurs.

  10. pour les Verts-Europpe Ecologie rien n’est encore fait, il me semble donc prématuré de donner des noms. Sauf si madame Irma est dans le coup! Dès fois, il suffit de demander pour avoir des infos, ça évite d’écrire n’importe quoi en faisant genre, nous sommes au courant.
    Jean Fouquart
    Membre des Verts, responsable du groupe Europe écologie audonienne.

    • @ Jean

      Supputations effectivement.
      N’hésitez pas à nous communiquer les bonnes informations quand elles seront disponibles ou autorisées.
      Si une bonne surprise côté Europe Ecologie pouvait contrer cette pauvre manoeuvre des apparatchiks du PS nous en serions plutôt ravis.
      Etonnez-nous !

      PS : Sophie Jacquot-Gautun aurait, une nouvelle fois été recalée, par ses pairs .
      Aux dernières nouvelles Elise Boscherel serait titulaire et Sabri Haddad suppléant pour les socialistes. Le Maire est tétanisée…

  11. @ Eric et Jean Fouquart
    Ouais on peut trouver ça marrant les spéculations ; si c’est juste on peut dire ensuite : ” tu vois j’avais raison, j’suis une vraie flêche question prévision politique.
    Là, c’est présenté comme une vérité révélée:” M Keita et L Kemache se dispute le leader ship!!! C’est une affirmation .Au moins on aura appris ce que dit l’un des deux.
    Dans une de tes brillantes chroniques passées, quand élu de la majorité tu taclais à tout va , tu “dénonças” l’OPA inamicale que nous étions censé fomenter sur les verts de St-Ouen. Ce dernier du coup rameuta les adhérents de l’Ile St Denis pour participer au vote qui devait décider de la stratégie des verts au premier tour de ces municipales. Nous étions pour un premier tour indépendant et comptable . Pas lui. Ce remarquable exercice de démocratie
    fait avec toute la gentillesse et la courtoisie que nous lui connaissons, permit tout simplement à JR de récupérer gratis les voix de cet électorat amené bien poliement sur un plateau. Quand à l’écologie… d’ailleurs aujourd’hui ici tout le monde s’en réclame…
    Pas drôle pour tout le monde en fait!!…

  12. Mon cher Michel .. je persiste et signe : il y a, et les chiffres sont têtus, plusieurs centaines de militants communistes dans votre bonne ville de Saint-Ouen. Tout cela est en train de se mettre en place …
    Personnellement, je suis ailleurs et les élections cantonales ne sont pour moi qu’un épiphénomène sans importance. Mon sentiment à ce propos est le suivant : Madame Rouillon sera probablement battue !
    Peu importe à quel parti appartiendra celui qui gagnera l’écharpe de Conseiller Général. Cela ne changera rien quant au fond : le renversement du pouvoir bourgeois ne passera pas uniquement par les élections … mais par une lutte de classes opiniâtre, persévérante et tenace.
    Hors de là point de salut ! Aucun parti aujourd’hui ne s’inspire du conflit de classes permanent qui agite la société. Les socialistes, ou tout au moins une partie importante d’entre eux, sont des sociaux-démocrates. Des réformistes qui estiment que l’on peut composer avec la bourgeoisie et obtenir un certain nombre de mesures sociales, ou plutôt un saupoudrage social, qui, en fait, ne remet pas en cause le pouvoir bourgeois. Peut-être Martine Aubry sera-t-elle en mesure de remettre le parti socialiste sur les bons rails … en tout cas, son discours est intéressant à plus d’un titre.
    Quant aux écologistes, ils sont par trop divisés pour être efficaces. Et puis, l’écologie semble être un trompe-l’oeil. Sous prétexte de protéger la planète, on ne remet pas fondamentalement en cause un système parvenu à son stade ultime.
    On peut, par conséquent, craindre que l’écologie ne soit que la bouée de sauvetage du capitalisme … aux écologistes de démontrer le contraire.

  13. Si quelqu’un mériterait l’investiture écolo à S.O.,ça serait bien JYM.Mais ça voudrait dire qu’€€ n’est pas un parti politique comme les autres(servant de tremplin aux ambitions de politiciens)mais un parti voulant vraiment changer notre réalité et rendre ce monde moins dangereux.
    Je donne d’autant plus facilement mon avis qu’il est extérieur au mouvement écologique et que je pense toujours que la contradiction principale reste entre le prolétariat et le capital et que j’aspire à la reconstruction d’un mouvement communiste européen et international.Je ne pense pas,comme René,que les cantonales de 2011 soient propices à l’émergence d’un tel mouvement.J’ai plus confiance dans la coordination des mouvements de résistance populaire contre l’UE du capital qui se développent d’Athènes à Lisbonne en passant par Paris et Madrid.

  14. Je ne comprends décidément pas grand chose à ce qui se passe à Saint-Ouen de droite à gauche et singulièrement chez les verts : je ne crois pas me rappeler dans le programme de M. Keita lorsqu’il s’est présenté, quoique que ce soit qui laisse à penser que c’etait une candidature écolo… SO reste décidément une ville à part.

  15. @Dominik
    ça porte un nom: le fait du prince.
    L’élu vert, contre toute les demandes de sa hiérarchie départementale et régionale refuse les rencontres avec ceux des adhérents verts qui ne lui plaisent pas et récemment semble pour les cantonales vouloir abouber sieur Keita .
    Effectivement, là encore ,les militants verts/EE audonienne que nous sommes sont frappés comme vous de ce non sens, au regard de la « convertion» plus que récente de l’» intéressé « à l’écologie.
    Le mode très peu démocratique de l’exercice de son petit pouvoir par cet élu entraîne ce que vous dénoncer et regrettez ( tout comme nous ); à savoir une image lamentable qui n’a d’égal que les résultats qu’il a obtenus en siégeant depuis dix années à la table de la majorité.
    Certain ici sur ce blog dans les présentation de tribunes le présente comme une personnalité respectée…. Il est vrai qu’ils ne sont pas dans les arcanes des Verts ni d’EE, sinon…

  16. Michel, pour donner une investiture à quelqu’un, il faut que cette personne soit d’accord! Cela me parait un minimum. JYM ne l’est pas et s’il l’était…Ce ne serait plus JYM!
    Non?

  17. Je ne savais pas qu’Ensemble pour Saint-Ouen était une organisation politique locale qui se réclamait de l’écologie. Etant donné l’émergence dans le pays du courant écologiste, nombreux sont celles et ceux qui sont devenus subitement des défenseurs résolus de la planète. Ils ont, à l’évidence, le sens de l’opportunité. Bravo Messieurs !
    Les élections cantonales commencent à rythmer la vie politique locale. Et chacun fourbit ses armes. Il s’agit de s’emparer du siège de Madame Rouillon et le succès implique que l’on ratisse large.
    M. Keita et les siens ont subitement un penchant certain pour l’écologie. D’autres sont pris d’une admiration subite pour le parti radical de gauche. On prend les électrices et les électeurs pour de vulgaires gribouilles. C’est le moins que l’on puisse dire …
    Quel sera l’heureux élu en mars prochain ? Il est encore trop tôt pour le dire .. d’autant que l’on ne sait pas encore qui sera candidat, hormis madame Rouillon qui est déjà sur la ligne de départ. Mais rien ne dit qu’elle tiendra la corde .. et la distance !
    Je me pose toujours la question de savoir qui soutiendra Madame Rouillon. Son départ à grand renfort de publicité (voir le “Parisien”) du Parti Communiste Français la laisse un peu orpheline. Et l’on ne pense pas que la formation politique à laquelle elle appartient désormais ait les forces et la capacité nécessaires pour mener une campagne électorale …

  18. Ce que dit René,post 19,est si vrai qu’au Brésil la droite extrême évangéliste s’est mobilisée pour la candidate écolo et mettre la dauphine de Lula en ballottage.La pression réactionnaire est telle que pour le 2nd tour,la candidate du PT met en avant ses attaches catholiques.Comme quoi Sarko fait des émules.Sera-t-elle invitée,elle aussi, au Vatican d’ici le 31 octobre?

  19. @Matéo
    Mr Keita a quand même une force de persuasion très impressionnante ( après s’être sans doute persuadé lui même) , puisqu’il réussit à faire venir à Europe Ecologie des dizaines d’adhérents d’un coup ( un badge vert a celui qui trouve le chiffre exact!) et ce sur un laps de temps très court. Il est battu toutefois par certaine ville du 93 où les adhésions frisent le ridicule; une centaine en deux heures, rien que de très poositif pour la politique en général et la confiance des électeurs .
    Spécial big- up pour la bande à Rémy qui du très respectable “jamais un mot plus haut que l’autre” à la douairière ” on lui donnerai le bon Dieu sans confession en passant par le ” on est tous frêre c’est trop cool mais tous les adhérents verts à St-Ouen ne se valent pas)”, se rendent complice d’une stratégie ( de la lutte des places plus que des classes) qui dépasse le cadre de notre ville et risque de porter un coup sévère non pas seulement au mouvement émergeantEE mais à la crédibilité des politiques, qui n’en ont déjà plus beaucoup.
    Quand à JR cher René , la précarité à St-Ouen est suffisante ( et nécessaire?!…) pour , qu’à sortir son petit carnet à noter les mahleurs et les aspirations personnelles de ses administrés , la bataille politique ne se résume à une bataille de clientélismes sociaux ethniques et religieux….allez savoir!
    Vive l’écologie politique

  20. Un bémol tout de même : les catholiques de l’Action Catholique Ouvrière et de la Jeunesse Ouvrière Catholique n’ont pas d’atomes crochu avec M. le Président de la République.
    Ils participent à toutes les actions et manifestations dont l’objet est de défendre les acquis sociaux du monde du travail, de la retraite notamment.
    Ce faisant, ils restent fidèles à l’esprit de l’évangile et aux enseignements du Christ.
    Personne, y compris le souverain pontife, n’y pourront rien changer. Les chrétiens sont toujours aux côtés des pauvres et des plus démunis ; ils dénoncent aussi les injustices sociales et se prononcent pour une société plus juste, une société de liberté et de justice sociale.
    Il y a une seule liberté à laquelles sont opposés toutes les femmes, tous les hommes de progrès, c’est la liberté d’exploiter le travail humain. Cette liberté-là est la seule à supprimer.
    Alors, que M. Sarkozy ne se berce pas d’illusions. Aux yeux de la majorité de nos concitoyens, il est discrédité. Et ce n’est pas allant faire des courbettes à Benoît XVI qu’il parviendra à renverser la tendance.
    Pour Nicolas Sarkozy, il existe un tabou en polique, un acte considéré comme un sacrilège :
    augmenter les impôts des riches ! Il est le Président des riches !
    A tous les laissés-pour-compte de construire un large front, afin de mettre définitivement un terme à la main mise des grands maîtres de l’Industrie et de la Finance sur les richesses nationales.

  21. Petit rappel des cantonales 2008 – Saint-Ouen (Canton 29)
    1er Tour :
    Ronan Kerrest (COM) : 31,27 %
    Mathieu HANOTIN (SOC) : 30,24 %
    2éme Tour :
    Mathieu HANOTIN (SOC) : 100 %
    Ronan KERREST(COM) : 0 %
    A cette époque, par excès de générosité ou manœuvre politique à huis clos entre les intéressés, les électeurs n’avaient eu le choix que de trouver un seul bulletin de vote (SOC) au second tour.
    D’autant que les 25,4% de votes blancs ou nuls des électeurs ayant voulu marquer leur désapprobation ne pouvaient même pas apparaitre au rang des suffrages exprimés.
    Une véritable honte !!!!
    Près de 3 ans après, force de constater que ces nouvelles élections sentent toujours l’abstention à plein nez. Doit-on s’en étonner ?
    Non, bien sûr pourquoi changerait-on une méthode qui gagne !!!
    Dans ce jeu pseudo-démocratique, “nul” besoin de Laurent “Blanc” ou d’aller jouer sur le terrain pour le public, c’est inutile lorsqu’on connait suffisamment la règle pour s’assurer la victoire à chaque partie.
    Un beau logo sur le maillot qu’on n’honore même pas, quelques croche pattes ici et là, des traitres dans les vestiaires, des primes versés présent ou pas, quelques mots lus non sans mal car écrits par d’autres (CM 25/01), des arbitres mis sur la touche à qui on coupe le sifflet, un bon sponsor, un rassemblement uni et souriant pour la photo dans le journal, ainsi sont les règles gagnantes.
    Le respect, l’exemplarité, les valeurs de vérité, le sens de l’engagement vis-à-vis de son électorat et des générations futures, pourquoi faire ?? Il y a l’éducation nationale pour apprendre tout ça, non ??
    En bref, entre les listes “mi-putes, mi-soumises” et “ni putes, ni soumises”, je constate et regrette que la seconde n’existe toujours pas sur Saint-Ouen.
    http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_votre_service/resultats-elections/CN2008/093/09329070.html

  22. Paco,post 21,je comprends ta rancoeur.Mais qui depuis 3-4 ans que je lis les blogs audoniens y défendent les idées écologiques?JYM,toi et un peu Rémy Fargeas.Le fonctionnement d’€€ se prête à toutes les magouilles.Depuis 2007,tous ceux qui ont des ambitions politiques cherchent le meilleur endroit à utiliser pour lancer leur carrière qu’ils espèrent brillante.C’est si vrai,que l’ambassade US qui a bien compris l’avantage idéologique qu’elle pourrait tirer d’un coaching de ces ambitions investit sans compter temps,argent et conseils au près de ces futures élites.L’engouement pour Obama n’ayant que renforcé cette grossière manipulation.
    Les idéalistes(en politique comme en amour) dans le sens ceux qui croient en des idées n’ont pas fini d’être déçus.Bienvenue au club…L’avenir a toujours appartenu aux réalistes.Les comtes de Monte Christo,les Rodolphe,les Jean Valjan ne réussissent que dans les romans à l’eau de rose.La réalité c’est Frédéric Moreau dans “l’éducation sentimentale”et les souvenirs de ses ambitions de jeunesse à Nogent/sur/Seine!

  23. Paco 21
    Je ne comprends pas très bien la démarche de M. Keita. Il s’est apparemment converti à l’écologie comme, du reste, quelques responsables politiques qui ont des ambitions électorales. L’écologie est devenue, en quelque sorte, la tarte à la crème. Les adhésions affluent, dit-on ..
    Le problème c’est que cette nouvelle formation politique est agitée par des problèmes internes, y compris à l’échelon local. Si les choses devaient se poursuivre ainsi, elle apparaîtrait comme un phénomène de mode et, par conséquent, sans avenir ! Madame Cécile Duflot est, mon sens, seule capable de remettre à flot le mouvement écolo, nonobstant les gesticulations de certains …
    On sait que M. Keita vise un mandat électif depuis pas mal de temps déjà. Les élections cantonales lui offrent une opportunité qu’il ne ne veut pas laisser passer. Sa stratégie est simple : créer autour de sa candidature un rassemblement le plus ample possible. C’est de bonne guerre !
    Aux autres candidats, et notamment à celui représentant l’écologie, de s’affirmer et d’occuper le terrain.
    Il est possible que la campagne électorale de Madame le Maire, qui va défendre son siège, ait quelques accents clientélistes. Mais c’est une pratique courante chez les candidats déjà titulaires d’un mandat électif.
    Quant à Saint-Ouen, je partage votre point de vue, la ville est devenue un patchwork culturel !
    Le Saint-Ouen que nous avons connu a vécu … on ne peut qu’exprimer des regrets !

  24. BV,post 23,c’est quoi ces résultats fantaisistes?Le 11 mars 2008,le candidat du PS(Mathieu Hanotin)a devancé(2460 voix-32,8%)au 1er tour le candidat du PCF(Ronan Kerrest:2287 voix-30,5%).C’est pour cette raison que RK s’est retiré au 2nd tour et que ce siège gagné par le PS a fait basculer la majorité au Conseil Général du PCF au PS…
    Si vos chiffres étaient exacts,le PCF aurait été victime d’une drôle d’entourloupe!

  25. @matéo
    C’est Mr Fargeas, à qui vous conseillez d’occuper le terrain, qui est le mentor de Keita. Il vous a déjà précédé en le faisant venir sur le marché distribuer des tracts pour EE lors de la dernière campagne alors qu’il n’en était pas membre et encore moins aux verts. Il était accompagné d’un jeune homme qui tractait pensait-il pour ….la droite! Un spécialiste en quelque sorte!!Pendant ce temps , moi et quelques amis adhérents aux verts n’étaient pas “conviés” aux rares réunions des verts S-O, malgré une injonction de ses supérieurs régionaux et départementaux, par le seul fait de son mauvais vouloir , car Fargeas choisit ceux et celles avec qui il veut bien échanger. Récemment le président d’EE jean Fouquart avec l’aval,des instances vertes et EE a tenté à maintes reprises de faire en sorte que les adhérents à EE se réunissent, invitant bien sur Fargeas et ses amis, comme je l’avais déjà fait moi même au cours des voeux du maire il y a donc 10 Mois! Malgré sa promesse de , bien sur faire au plus vite pour se libérer de ses obligations et organiser la rencontre, là encore néant. Et même Mme Brigitte Marigault , bras droit de l’élu vert depuis le départ de son collaborateur Frank Roland , s’est fendu d’un mail auprès des adhérents EE S-O pour les enjoindre de ne pas participer à cette réunion disait-elle, organisée il y a une semaine par des personnes inamicales et illégitimes.
    Mr Keita avec ses soixantes dix adhésions récentes ne pourra pas lui être taxé d’illégitimité . Pour d’autres termes je vous laisse le choix ; j’en sais votre capacité.
    Déni de démocratie, complotage, discrédit, manquement à la parole donnée, sont les premiers qualificatifs qui me viennent à l’esprit pour qualifier l’élu de mon parti à St-Ouen, qui n’a jamais (ou presque?) écrit sur ce blog ou il compte des amis….ne serais-ce que pour répondre à ses détracteurs. J’entend déjà Michel Fainzang me rappeler à ma naïveté et à m’exhorter à plus de réalisme! Que veux-tu Michel c’est pas à mon age…mais va savoir!! Il ne faut jurer de rien.
    Bonne nuit et fraternité.

  26. Gatignon Maire de Sevran a fait pas mal dans le genre, avec une entrée des tamoules en force dans la sphère écologique! On dit qu’il a fait ses études avec Mr Keita sur les mêmes bancs de fac.! info ou intox?

  27. Paco,je ne te reproche pas “ta naïveté”.Je constate juste que les réalistes(les cyniques)triomphent toujours dans ces jeux florentins.Mais Machiavel l’avait déjà analysé dès la Renaissance…

  28. @Mic.Fainzang post26
    Non, Michel ces chiffres ne sont pas fantaisistes, il concerne bien le canton 29 de Saint-Ouen alors que ceux que vous indiquez résultent des résultats définitifs cumulant les deux bureaux de vote du canton 29, à savoir Saint-Ouen+ Saint-Denis.

    L’entourloupe reste quand même pour l’électeur audonien qui s’apprête à revoter PCF par conviction au second tour et qui cherche encore son bulletin.
    http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_votre_service/resultats-elections/CN2008/093/CM093SZ.html

  29. paco 27
    Normalement, M. Keita ne peut se présenter aux cantonales sous l’étiquette écologique. Tout simplement parce qu’il ne représente pas l’écologie à Saint-Ouen. A l’origine, Ensemble pour Saint-Ouen était une organisation politique locale qui se fixait pour objectif de développer la démocratie à Saint-Ouen, qui, selon elle, laissait à désirer.
    Il n’était donc nullement question d’écologie. Mais, compte tenu de l’émergence récente du mouvement écologiste, M. Keita s’est pris d’une passion soudaine pour l’écologie, espérant en tirer un profit électoral. C’est aussi le cas de Gatignon à Sevran, lequel, après avoir été communiste, s’érige en défenseur résolu de la planète !
    Ces gens-là renieraient père et mère pour garder ou avoir une écharpe !
    Jean Foucart est le Président local d’Europe Ecologie. Il est par conséquent le seul habilité à s’exprimer au nom de l’organisation. Il n’y a aucune ambiguïté à ce sujet.
    Avec mes meilleurs sentiments.

  30. René, vos propos àl’égard de ce jeune homme sont indignes.j’avoue être surpris devotre soutien aux ex_candidats sur laliste UMP aux dernières municipales car Jean Fouquart et Lias Kémach étaient bien sur laliste conduite par William Delannoy candidat UMP.

    La haine que vous et les communistes nourrissent à l’égard de Kéita à des origines plus profondes me semble -t-il! C’est bien dommage ces dérapages et je pense que tu dois présenter tes excuses à ce jeune homme dont tu évoques les parents (tu dis qu’il vendrait sa mère et son père) sans même les connaître.C’est vraiment odieux et insensé de la part de quelqu’un de notre âge avec ce que nous avons pu vivre dans le passé.

    Kéita est un homme politique légitime dans notre ville,tu n’oublieras quelui n’a pas été élu sous une bannière quelconque et il a le plein droit autant que tous à être à Europe Ecologie. Je dirais même que Europe Ecologie devrait eclure Jean Fouquart et Lias Kémach qui n’ont absolument rien de gauche contrairement à Kéita qui lui a défendu toujours des idées de gauche comme je le constate dans ses tribunes.

    Que dirais tu de jacqueline rouillon qui vous a claqué la porte au PCF en vous insultant dans le parisien. j’apprends dans le texte de ce blog que vous vous rangez derrière malgré ces insultes, pitié pour vous! je compends la nécessité de préserver vos petits privilèges mais de grâce un peu de dignité et surtout ne nous faites pas croire que vous avez encore des convictions,nous vous croirons! Votre petit journal “le progrès” est à l’image de votre courage politique, que des mensonges et des propagandes sans grande conviction.

    Michel Poirier

  31. Ben c’est pas génial tout ça, ils se battent tous pour la place ! En gros c’est juste des ambitieux pour être polis, les Audoniens ils s’en tapent le coquillard !! Europe Ecologie est à la mode alors tous les bléraux veulent l’investiture…
    Elle peut dormir trankil la jaqueline car la c’est un peu comme le film “les 4 fantastiques et les suceuse d’argent”

  32. Monsieur Poirier .. je ne comprends pas grand-chose à ce que vous écrivez.
    Que vous soyez supporteur de M. Keita et que vous partagiez ses idées, personne ne vous le reprochera.
    Je ne nourris, pour ma part, aucune haine pour M. Keita, ni pour d’autres. Et je crois sincèrement qu’il en va de même pour les communistes.
    Cela dit mon ami, vous n’allez tout de même pas me faire croire que M. Keita, comme d’autre d’ailleurs, n’a pas des ambitions politiques. S’il n’en avait pas, il resterait dans l’ombre. Et il est de notoriété publique que certains ne reculent devant rien pour parvenir à leurs fins. “Vendre père et mère” n’est qu’une expression assez courante, qui ne met nullement en cause évidemment les parents de M. Keita, qui sont probablement des gens fort respectables.
    Que M. Keita soit devenu subitement écologiste, c’est fort possible. Mais force est de constater que le mouvement écologiste aujourd’hui est un véritable panier à crabes ! Un cochon n’y retrouverait pas ses petits, comme on dit chez moi dans le midi !
    Mon très cher ami, je ne me range personnellement derrière personne, pas plus derrière Jacqueline Rouillon que derrière un autre, ou une autre. Je fais ce que bon me semble et je précise, à toutes fins utiles – puisque vous voulez des précisions – que l’intéressée n’est pas la candidate à qui j’accorderai mon suffrage aux cantonales. Je figurerai probablement parmi les abstentionnistes … vous voilà au courant !
    Quant au journal dont vous faites état, je n’y suis absolument pour rien … adressez-vous, pour de plus amples informations, à celles et ceux qui en sont à l’origine .. pas à moi !
    Un dernier point, je respecte Messieurs Fouquart et Kemache. Ils sont libres de figurer sur la liste de leur choix. Cela s’appelle la démocratie .. sans rancune et bonne soirée.

  33. @poirier
    exclure Mr Jean Fouquart dites vous et Kémache lias; comme vous y allez!
    Bon alors , des mecs de droite ; c’est marrant encore hier on a employé cet argument à mon égard.
    Petit rappel pour votre culture générale. En 2001, après quelques années comme animateur sur la ville et co fondateur de “coup de pousse”( aide au devoir) Lias se fait remercier (avec plusieurs de ses potes) , un peu trop dérangeants quand aux critiques et aux mises en garde qu’ils ne manquent de faire à leurs supérieurs élus.
    L’ASOEA se fonde sur une base citoyenne et écologique et porte en sous titre ” la gauche indépendante”. Je me tiens à votre disposition pour vous faire parvenir un programme ,simple photocopie quatre page, nos moyens pour cette campagne étant très réduit…
    bon au boulot et la suite plus tard…

  34. Je demande des informations pour mieux comprendre certains posts:
    -C’est quoi ce”progrès”?où peut-on le trouver?
    -C’est quoi ce film”les 4 fantastiques et les suceuses d’argent”?Serait-ce une reconversion d’autres”suceuses”depuis que le quotidien Libération nous apprend qu’elles seraient sujettes “au cancer du palais”?

    • @ MicFainzang

      Espérons que notreConseillère Générale J. Rouillon qui, elle, à l’habitude de donner toutes les informations a ses Conseillers municipaux, a fait partie de cette révolte (si elle était présente évidemment).

  35. Pour info, sachez quand même que sans attendre les cantonales, les électeurs écologiques audoniens dont le nombre risque bientôt de devenir inférieur à celui des candidats prétendants sur Saint-Ouen, peuvent déjà s’entrainer à voter pour élire leur « Pinocchio ».

    «
    Prix Pinocchio du développement durable : les nominés sont…
    Les votes pour l’édition 2010 des prix Pinocchio du développement durable, organisés par les Amis de la terre, sont ouverts. La cérémonie publique de remise des prix se déroulera à Paris le 9 novembre 2010. Chaque année depuis 2008, ces prix dénoncent les entreprises qui usent et abusent du concept de développement durable sans l’appliquer réellement.

    Les nominés de l’édition 2010 sont… Sodexo, JL Vilgrain – Somdiaa – Sosucam, Orange et GDF-Suez pour la catégorie ”droits humains”, Axa, Total, Eramet et Alstom pour la catégorie ”Environnement” et Crédit Agricole, SNCF Zéro carbone, aéroport de Beauvais-Tillé et Renault/Dacia pour la catégorie ”greenwashing”.
    «

    Source : http://www.actu-environnement.com/ae/news/prix-pinocchio-11176.php4#xtor=ES-6

    Ci-jointe l’adresse du bureau de vote démocratique :
    http://www.prix-pinocchio.org/

  36. Les interventions en stéréo sur l’intercomunalité de M Fargeas et M.Keita dans le dernier bulletin municipal confirment donc bien ce qui a été dit ici, a savoir l’OPA effectuée sur Europe Ecologie par quelques personnalités locales, surement tres respectables, mais dont les préocupations me semblent éloignées de l’écologie.

    On peut en sourire et même en rire mais finalement je trouve ça un peu triste : l’Ecologie méritait mieux …

  37. Notre liste à cette municipale de 2001 reçoit
    5,8% des suffrages . Entre les deux tours, Mme notre Maire actuelle nous ” convoque”et nous demande ce que nous voulons au regard de ce score et si nous appelons à voter pour sa liste.En gros un p’tit poste vous ferait–il plaisir. Notre réponse est que l’intitulé ” gauche indépendante” implique que “nos” électeurs voteront à priori voter pour elle et ses co-listiers, et que nous ne demandons qu’une chose; à savoir participer au débat sur ce qui concerne les problèmes majeurs sur la ville, afin de pouvoir faire remonter les attentes et aspirations que nous entendons ici et là à St-Ouen, et faire des propositions qui nous tiennent à coeur. L’acceuil est bien sûr sur le mode sourires, vif intérêt et je vous ai compris…. sauf que très vite nous constatons qu’une fois réelue Mme Rouillon n’en a rien à battre et verouille le terrain. Pas de réponse au courriers , pas de sollicitation à venir enrichir le débat. Idem pour les élus Verts qui font comme si nous n’existions pas. Dont acte!
    Suit une mandature au cours de laquelle nous constatons des échecs patents sur bien des points pour nous sensibles: Démocratie participative, jardins ouvriers, jardin de la demoiselle, tri sélectif , incinérateur, promotion de l’écologie , pollution des sols , école construite sur des terrains pollués, autant de sujets ( et je ne suis pas exhaustif) pour les quels nous considérons ( avec nombres d’audoniens)que la participation de verts au conseil n’est pas sources de progrès et constitue une caution à une politique bétonnière( les Docks!) et autoritaire.
    Pour 2006 nous pensons qu’il ne faut pas recommencer la même erreur et qu’un premier tour où les Verts se présentent seuls est nécessaire.Fargeas, L’élu responsable ne le voit pas de cet oeil et , tandis que sa collègue N Dubois décide de rendre son tablier , considérant que les verts dans cette majorité ne sont que des potiches (sic) n’ayant pas réussit à se faire entendre en six ans. Un vote pour la stratégie à suivre où le Maire de l’Ile St-Denis et deux adhérents verts de la même ville prendre part, voit de ce fait les verts repartir au premier tour avec quasiment la même liste. Trois adhérents verts dont( je) se font virer des verts à la demande de Fargeas pour alliance avec la droite avant mêmeque soit entériné quoi que se soit.
    La liste que nous formons avec certes des gens de droite, mais aussi du centre des ex PS et même PC etbeaucoup de non inscrits , se veut une liste citoyenne avec un programme que je vous invite à lire si vous en avez le loisir.
    J’ai ouie dire par d’ex- colistier de mr Keita , très proche du leader, qu’il y avait aussi sur sa liste des gens de droite et d’ex Modem.
    Personne n’est parfait….

    • Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis…

      Depuis 2007, en à peine trois ans, quelques acteurs locaux ont singulièrement évolués dans leur parcours politique. S’ils ne sont pas réellement au premier plan, leur itinéraire original mérite d’être indiqué :

      Mamadou Keita membre du PCF et Directeur de campagne du duo Hayat Dhalfa (Mars) – Jacqueline Rouillon (PCF) aux Législatives de 2007, puis candidat avec Ensemble pour Saint-Ouen (EPSO) contre le Maire aux Municipales de 2008 vient de passer avec armes bagages (après un flirt avec le PS)… à Europe Ecologie. Il devrait probablement être le candidat de ce mouvement aux élections cantonales de 2011.

      Sabri Haddad d’EPSO aux côtés de M. Keita en 2008 contre la majorité PC-PS à ensuite dans la foulée de l’après Municipales adhéré au Parti Socialiste…il serait suppléant de la candidate PS aux élections cantonales de 2011.

      Olivier Decrock (créateur du blog lesaudoniens.com) éphémère adhérent de l’UMP ayant été proche de l’investiture du parti gouvernemental aux élections municipales a adhérer récemment au Radical de Gauche dont iles Président pour Saint-Ouen… il a l’investiture de son parti pour se présenter aux aux élections cantonales de 2011.

  38. BV,post 39:dans le must écologique,vu au rayon surgelé du monoprix de la rue du Poteau du cabillaud et du saumon “bio”.Où le pêchent-ils?dans une zone particulière de l’océan qui comme la rue Neuve-neuve-Pierre Curie* serait préservée grâce à une clôture…
    *A propos cette ancienne “rue de la Pisse” est équipée de magnifiques toilettes dans le style châlet suisse.Elles ne risquent pas d’être dégradées protégées comme elles sont par les potoneaux+la barrière non électifiée!

  39. Mon cher Michel … “Le Progrès” est un petit journal de quatre pages qui publie essentiellement des informations locales. Il est l’oeuvre de deux audoniens du quartier. Il rappelle un peu le défunt “Réveil de Saint-Ouen” et il est gratuit. Ses initiateurs le distribuent dans le secteur.
    Quant aux “suceuses” en question, je n’ai aucune information les concernant. J’ai lu par contre, comme vous, que celles qui se livraient à cet exercice s’exposaient à un cancer du palais ! Ca ne rigole plus …

  40. René, je vous assure que je ne voulais pas vous chercher plus que cela et que cela n’a rien à voir avec votre attaque à mon encontre sur un autre article du blog mais ceci dit:

    Terminer votre intervention sur les auteurs du journal “le progrès” en évoquant, je cite “les suceuses” c’est irresistible et tellement approprié !!! Après, effectivement au regard du contenu de ce journal et à la lecture du rapport américain qui nous dit que la pratique de la fellation augmente le risque de cancer, je m’inquiète pour la santé de ces nouveaux redacteur en chef…

  41. @41
    Il y a les écolos, souvent bobos à St-Ouen mais pas que… Ils ont leurs défauts, mais quand ils sont honnètes et démocrates , leur place dans le débat vaut toutes les autres. J’étais présent à Plogoff et Beg ar fry en bretagne , contre l’implantation de centrales nucléaires quand beaucoup de gens disaient que ces installation ne présentaient aucun risque et que ses détracteurs pronaient le retour à la bougie… qu’ils n’avaient qu’à se déplacer en charette. On a connu depuis Tchernobyl, et la préconisation de sortie du nucléaire et le dévellopement des énergies renouvellables a fait quelques progrès. Nous avons avec l’ASOEA ( crée en 2001)été à l’initiative de la demande de création d’une CLIS ( commission locale information et sécurité) relative à l’incinérateur, revendiquée par la mairie quand elle avait pendant plus de six ans repoussé la médiation malgré un élu vert dans l’équipe en place, plutôt sourd à cette demande ….et aux autres. Il aura fallut des années de luttes de st Ouen Ensemble Autrement , renforcée à l’annonce de la création de logements en nombre sous ce même incinérateur ( projet des Docks,) et un intérêt croissant de la population pour ce sujet , pour que Fargeas évoque dans sa chronique la possibilité de ne pas reconduire le contrat avec le SICTOM dans un avenir à moyen terme. L’élu vert à la réunion de l’espace Cardin au cours duquel notre Maire déclara que , si elle avait le moindre doute sur l’innocuité de l’installation d’incinération , aurait fait le nécesaire, présent dans la salle, ne prit pas la parole ; il est vrai que c’est Moranne Garnier du PS qui avait pris le poste à l’écologie quand lui était devenu l’élu au stationnement et la circulation.
    Quand à Mr Keita ses déclarations et ses chroniques ne brillèrent pas par ses prises de positions écologiques et depuis sa récente conversion à la cause verte on peine à y trouver la moindre allusionvalable , sinon qu’il parle d’un mouvement citoyen et ….écologique.Sénadji idem. La Fase aussi ( parti de Mme le maire depuis son départ du parti communiste) dont le e final signifie écologique. Tout le monde s’en réclame de plus ou moins loin , une main sur le coeur, l’autre sur la calculette.
    En parcourant les minutes du conseil municipal et en s’attardant sur les votes de chacun on constate la belle unité de lamajorité , avec quelques abstentions récentes sur le PLUnotamment, tardives et de circonstances, et jamais en mesure de mettre à mal les projets . La création d’un inter groupe il y a peu, s’inscrit dans ce que d’aucun appelle la réunion des pastêques ( voir Gatignon à Sevran): Verts à l’extérieur rouge au dedans. Le plus souvent des ex PC en rupture de banc!
    ça va vraiment faire avancr le schmilblick et quand les électeurs auront compris faudra pas se plaindre….

  42. C’est qui ce poirier? J’aime bien connaitre les gens qui m’insultent.
    J’espère qu’ils ne vont pas nous refaire “la même” qu’en 2008 avec des conneries genre, Il guérit les lépreux et tout le reste…

  43. @ Dominik 40
    L’OPA dont vous parlez ne se situe pas au niveau de So mais au niveau du 93: Jugez plutôt; Quelques heures avant la cloture des adhésions par Internet le 1er octobre, nous avons enregistré env. 500 clics de souris à Sevran, plus d’une centaines à St-Denis, 40 à SO,etc…
    A croire que la dernière nuit de septembre, la fée écologie s’est penchée sur bien des maisons, permettant ainsi à des gens si éloignés de l’écologie que c’est grotesque, de venir rejoindre ce mouvement qui grandit dans toute la France.
    Ils viennent tous pour se partager un gateau, mais le problème est qu’ils sont si nombreux à avoir faim, que le gateau risque de ne pas suffir!

  44. Quand j’ai lancé le thème de la “recomposition politique” à Saint-Ouen, notamment dans des articles sur le site de Convergence citoyenne, on m’a beaucoup raillé et on m’a soupçonné çà et là des pires intentions manipulatrices.
    A la lecture des interventions qui précèdent, je constate que désormais tout le monde raisonne en termes de recomposition.
    Le système politique audonien est en voie de décomposition avancée. L’équilibre issu des municipales de 2008 est en miettes depuis un an déjà. La valse frénétique des étiquettes qui touche nos élus, comme des épiciers de la 4ème République, n’en est qu’un des symptômes les plus visibles.
    La question n’est plus d’être pour ou contre la recomposition, inévitable et déjà largement en marche, mais de savoir quelle recomposition on veut.
    Avec en gros deux options.
    1. une nouvelle distirbution des cartes entre professionnels de la politique qui donnerait la ville à tel ou tel en fonction d’équilibres négociés ailleurs
    2. un nouvel espace politique vraiment démocratique où les Audoniens puissent prendre en mains leur propre ville
    On devinera d’après mes formulations quelle option je préfère…
    Mais qu’on ne s’y trompe pas: ce n’est pas la présence ou l’absence de l’ambition qui fera la différence entre les deux options. Tous ceux qui font sérieusement de la politique sont des ambitieux. Sinon, pourquoi se donner tout ce mal?
    Cependant, l’option 1, celle de la recomposition professionnelle des appareils, c’est celle des ambitions médiocres de la lutte des places. L’option 2, celle de la recomposition citoyenne, c’est celle des grandes ambitions orientées vers l’intérêt général. Et le problème des grandes ambitions, c’est qu’on ne sait jamais trop où ça mène…
    Y a-t-il à Saint-Ouen de grandes ambitions politiques? Voilà la question. La campagne des cantonales, qui démarre déjà, permettra peut-être d’y voir un peu plus clair.

  45. @49 John Crowley
    On peut-être ambitieux pour ses idées et pas pour son petit ego. L’action politique se déroule dans un cadre fixé plus ou moins clairement, ou ” eule la ,Et quand l’idée principale consiste à penser que , après un vote , quelqu’il soit, le débat , la concertation et parfois la confrontation sont l’expression d’une vraie démocratie vécue et non fantasmée, l’ambition se porte sur un autre sujet. Le récent appel à une charte de la démocratie participative (qui celà dit en passant en est où?) traduit ce besoin grandissant de ceux qui s’engagent sans chercher le pouvoir pour eux, mais veulent un cadre favorable à une réflexion et une action collégiale citoyenne.

  46. La suite après une manip’ intempestive
    clairement, ou….où “seule la victoire étant jolie” selon l’usage, la suite ne peut guère se dérouler autrement.
    collégiale citoyenne…..
    Sarko se fait élire grace à une habileté politique et de com’, et comme le coq qu’il est , quand la résistance s’organise contre sa réforme des retraites par exemple, il en appelle à l’élection initiale et son programme qu’il entend bien appliquer puisque c’est le peuple qui l’en a mandaté…..
    C’est pareil( encore un exemple) avec les Docks. : ” on a été élus sur ce programme (?)( y’a pas assez de logement on va vous en construire, sans plus trop de précision)mais c’est quoi cette agitation autour de notre projet?! C’est une manoeuvre politique d’opposition, de non- démocrates qui ne se plient pas à la légitimité de la vox populi qui c’est exprimé dans les urnes ….
    Qui savait suffisamment avant les municipales de 2006 la teneur de ce projet pour voter en conscience . Il savait que le logement social était une priorité revendiquée par l’équipe en place , la mixité sociale aussi, voyait qu’on lui promettait la résolution du problème de logements à St-Ouen, mais ne savait pas qu’il fallait en passer par 14 toursde 17 étages et qu’en plus plus des deux tiers des logements seraient pour la ville deParis….
    Alors autant porter le débat sur à gauche et plus à gauche que toi, vendus à la droite, trop ambitieux , oui mais la politesse quand même, vous avez des endroits pour vous exprimez, et puis les cents propositions on est bien sympas …. comme ça , pendant ce temps là on fait passer la pillule en douceur….

  47. La démocratie, éternel sujet de controverses entre la majorité et l’opposition, et ce dans la plupart des assemblées élues.
    Au niveau national, elle est sur une dérive bonapartiste. Tout se décide à l’Elysée. Le gouvernement est aux ordres. L’Assemblée Nationale est une chambre d’enregistrement.
    Cette situation est le fruit, que d’aucuns jugent amer, de la constitution de la 5ème République, avalisée par les Françaises et les Français par référendum le 28 septembre 1958.
    On retrouve à l’échelon local, et dans la quasi totalité des communes, une conception identique de la démocratie. On note dans pas mal de villes et de villages un déficit démocratique évident.
    Beaucoup de maires se considèrent comme les seuls dépositaires de l’autorité publique. Les décisions se prennent bien souvent en petit comité, avec le concours, bien évidemment, d’un appareil administratif formaté selon les critères nouveaux de rentabilité. Ce que soulignent du reste la plupart des agents communaux.
    La démocratie et la citoyenneté restent dans le domaine des voeux pieux, inutile de se voiler la face.
    L’ancien ministre communiste Anicet le Pors donne de la citoyenneté une signification qui paraît digne d’intérêt : “La citoyenneté est un concept puissamment fédérateur : il s’agit, en particulier, de notre conception de l’intérêt général et du service public, d’une éthique de la responsabilité qui permet la laïcité, d’un statut du citoyen avant tout politique mais aussi économique et social, d’une démocratie locale expérimentée, d’une histoire institutionnelle particulièrement riche, y compris de ses contradictions …

  48. @ John Crowley,

    J’ai lu avec intérêt ton intervention et plutôt que de la laisser sans réponse, se noyer dans le flot continu des commentaires du Blog, j’ai décidé d’en saisir l’opportunité pour expliquer quel était, en tant que représentant du Parti Radical de Gauche à Saint-Ouen, le sens de ma démarche politique.

    Peut-être, peut-on espérer que d’autres en feront autant …

    N’ayant d’ambition, que de faire (ré ?)-entendre à Saint-Ouen, une voix politique différente, à mille lieux du spectacle affligeant donné ces derniers mois aux Audoniens, je pense qu’une partie de la réponse à l’impasse actuelle passe par l’affirmation des valeurs de notre République en ce qu’elle a d’indivisible ; laïque ; démocratique et sociale.

    Indivisible et laïque car, à mille lieux des complaisances actuelles et de ses dérives clientélistes, pour ne pas dire communautaires, elle représente dans une ville comme Saint-Ouen, aussi riche que complexe de ses différences, le ciment indispensable et durable à toute démarche prônant le « Vivre Ensemble ».
    Démocratique car, à mille lieux du despotisme et des faux-semblants de la communication municipale actuelle, c’est au quotidien que se forge une politique œuvrant dans le sens de l’intérêt général. Les « 100 engagements pour la ville » en sont le contre exemple parfait !
    Sociale car, plutôt que de parler d’égalité des chances, souvent synonyme de renoncements, il faut en revenir à sa notion première, gravée aux frontons des Mairies, et garantir aux Citoyens et habitants de la ville, quelques soit leurs conditions, une réelle égalité en droits : pour l’éducation ; la sécurité et l’environnement …

    Comme toi, je note qu’à Saint-Ouen, c’est à l’extérieur des Partis, que depuis des années, les premières graines ont été semées mais que toujours, sans rapport de force suffisant, elles ne sont jamais entendues … Les exemples de mobilisations ont été nombreux par le passé. On se souvient des Genvironnes avec la friche ; du DAL avec les rues Jules Verne et Jules Vallès ; des citoyens du « Pôle Citoyen » avec le Parc des Docks, de l’incinérateur, des tours dans les Docks … Toutes, pas la peine de le rappeler ici, n’ont pas été entendues comme elles auraient dû l’être …

    Mais revenons en au sujet de l’article : Les cantonales.

    Le canton SUD étant « le canton du Maire », il me semble important de considérer la prochaine séquence électorale, d’une part comme le moyen de sanctionner le spectacle affligeant et les arrangements dont nous sommes les témoins depuis trop longtemps … Mais surtout, la sanction n’étant pas forcément constructive si elle ne s’accompagne pas d’alternative, comme un moyen de peser sur les rapports de force et de proposer quelque chose de nouveau.

    Une élection obéit à des règles. Pour un électeur, un parti politique, c’est d’abord « une étiquette » qui agit comme un repère et concentre des valeurs. Pour un candidat, reposant sur l’énergie des militants, ce sont des moyens qui lui permettent d’engager le combat. Enfin, à défaut d’être crédible, une élection nécessite un programme.

    C’est donc pour défendre les valeurs qui me tiennent à cœur, que j’ai décidé d’engager ce combat sous les couleurs du Parti Radical de Gauche. Je sais que cela ne sera pas facile, mais j’y suis déterminé.

    Je ne me serais jamais posé la question, si d’autres, que j’estime et que j’aurais pu soutenir –Eric, si tu m’entends …- n’y avaient pas renoncé ou si, encore, le Parti Socialiste n’avait pas rendu les armes au Maire, sans même livrer le combat -Bruno si tu m’entends … – illustrant jusqu’à la caricature l’agonie d’un système moribond.

    Nous y voilà donc … Cette annonce étant faible, tu me diras que le plus difficile reste à venir : La campagne et surtout le programme. Nous allons nous y atteler et c’est en ligne, sur le Journal du Cercle Radical de Saint-Ouen http://lesaudoniens.info, que tu pourras t’en rendre compte de toi-même, ainsi que les Audoniens.

    Amitiés Radicales,

    Olivier DECROCK

    • Après la candidature déclarée du Parti radical de gauche à la “cantonale du maire”, la question se pose. “La sinuosité permet-elle d’atteindre des sommets ? Certainement si elle est empruntée dans le bon sens…
       
      Alors que la bataille des retraites fait rage, que le PS fricote avec le FMI sur la chose, il serait bien que les forces politiques locales et les prétendants au canton s’expriment sur le sujet.
      Le PCF, le NPA, LO, la gauche unitaire condamnent sans amibiguité les projets Fillon, Sarkozy, Parisot. J’attends de lire notre dernier challenger sur la chose.
       
      Concernant l’appel du 15 sur la démocratie à saint-ouen, on peut se féliciter d’une telle initiative responsable. JR et ses affidés ont engagé la vie locale dans une spirale dont nous avons tout à craindre et qui ne peut être dissimulée derrière quelques réalisations et manipulations de circonstance.
       
      Oui, il ya là un déficit profond et large qui marque les rapports entre les politiques, les services, les agents, les usagers, les ctoyens.
       
      Notre ville est comme la société confrontée à des besoins qui nécessitent la pleine participation aux débats sur l’avenir. La gestion communale devrait être une contribution intellectuelle et concrète quant à la possibilité de faire autrement, avec à la base, la participation indispensable et provoquée du plus grand nombre.
       
      Las, dans son rapport avec la Cité, JR a plus de la petite royauté que du souffle libérateur exprimée par tous les Vivants de cette terre et de notre temps. Je ne tomberai pas dans le panneau de ses transformations passagères et électoralistes.
       
      Un dernier mot, bravo Fatou qui habite Saint-denis et vient d’arriver à Sciences PO en passant par mon cher Blanqui, toujours en attente de sa finition-extension. A quand un reportage dans le bulletin municipal?

  49. Merci, Olivier, de ta réponse.
    Je suis absolument d’accord que, si l’on veut dynamiser la démocratie à Saint-Ouen, les cantonales doivent se penser comme premier temps d’une “séquence” qui englobe les législatives puis les municipales. Sinon, s’il s’agit juste de savoir qui représentera le canton sud à Bobigny, on s’en fiche un peu.
    Je pense que nos analyses de la situation sont assez semblables. A partir de là, on ne peut que souhaiter une saine concurrence à gauche – “saine”, j’entends fondée sur des idées distinctes qui ont une certaine consistance, forcément neuves en partie, mais aussi enracinées dans des traditions. C’est de cette saine concurrence, par opposition aux petits arrangements des appareils, que peut jaillir un système politique plus dynamique, plus démocratique, davantage susceptible de répondre aux besoins des Audoniens.
    En tant qu’Audonien soucieux de la démocratie dans la ville et de la rénovation de la gauche, je me réjouis donc de toutes les démarches, et notamment de toutes les candidatures, qui portent de vraies idées. Et donc, notamment, de la tienne, d’autant que je me retrouve sans difficulté dans une république laïque et sociale.
    Maintenant, je ne peux pas soutenir toutes les candidatures pour lesquelles j’ai de la sympathie – mais ça c’est une autre histoire.

  50. Pascal (#51)
    La réunion publique suite à l’appel du 15 septembre aura lieu le 19 novembre (cf. http://www.convergence-citoyenne.org/index.php?option=com_content&task=view&id=122&Itemid=2). J’espère que tu en seras.
    La notion de “charte” de la démocratie participative n’étaot pas abordée dans l’appel. Elle mérite réflexion, sans doute, mais le souci est plutôt à ce stade de favoriser l’émergence d’initiatives concrètes que les citoyens eux-mêmes puissent porter, en attendant qu’un contexte politique plus favorable (et donc aussi un rapport de forces plus favorable) permette de mieux institutionnaliser les choses.

  51. Une excellente vidéo de 5mn à mettre en pratique au niveau local et national, qui apporte de la radicalité !

    “Ils n’achètent plus au supermarché. Ils ont mis en place des circuits parallèles. On ne peut plus les manipuler, ils ont mis leur télé dans la rue.

    Ils ne suivent plus les partis. Ils n’obéissent même plus à leur leader. …..

    Ils n’ont même pas besoin d’armes. Ils doivent juste penser par eux mêmes.”

    http://www.facebook.com/video/video.php?v=153941754645608

  52. OD,maintenant que le PRG-SO a son blog,que comptez-vous faire de votre blog “lesaudoniens.com”?Seulement le conserver en réserve de “la démocratie” pour y annoncer vos diverses manifestations ou en refaire,en l’améliorant,l’expression de cette riche diversité d’opinions qui animent les audoniens et qui ne se limitent pas aux antennes locales des partis nationaux.Combien de voix(Marie France,Dadi…,Benjamin…etc…)se sont tues depuis septembre 2009 et la fermeture de votre blog aux commentaires?
    Amitiés citoyennes à défaut(c’est peut-être les effets de l’âge!)d’être radicales.

  53. JYM,post 56,beau détournement!Mais attention,Sarko est allé prendre conseil à Deauville auprès de son parrain russe sur la meilleure façon,comme en Tchétchénie,de monter une provoc et d’organiser une répression.
    En échange,Sarko se charge de l’introduire à l’OTAN et de faire taire Glucksmann*.
    *Pardon,ça,c’est déjà fait…

  54. @ Michel Fainzang,

    Lesaudoniens.com sont disponibles, à qui aura la volonté de les faire vivre, sous une forme nouvelle.

    Ces dernières années, les progrès techniques des plate-formes de Blog que la gestion en est aujourd’hui bien plus accessible.

    Je vais y réfléchir mais j’ai une petite idée …

    A suivre donc …

    Olivier DECROCK

  55. Vous êtes très optimistes braves gens !
    Saint-Ouen, comme le pays, marche à reculons. Et il ne sera pas facile d’inverser la tendance ..
    La gauche, que l’on pare souvent de toutes les vertus, n’existe plus. Des partis politiques qui la composaient naguère, il ne reste que les sigles ! Hormis peut-être le parti communiste, mais on l’a mis hors jeu … faudrait quand même se souvenir qu’il a obtenu à Saint-Ouen plus de 17% des suffrages aux récentes régionales.
    L’on assiste à l’éclosion de protées politiques, qui changent de parti comme de chemise, et qui, à l’image d’une escarpolette, vont un coup à droite, un coup à gauche ..
    La politique est-elle discréditée ? Et d’abord qu’est-ce que la politique aujourd’hui ? Elle consiste dans la volonté de conservation du pouvoir. Et pour ce faire on ne recule devant rien. On introduit des notions historiques falsifiées ; on construit des raisonnements spécieux ; on permet tout ce qu’il faut pour conserver son autorité. Bref, la polique, c’est l’art de tromper les femmes et les hommes, de les empêcher de se mêler de ce qui les regarde.
    C’est tout cela la politique, alors que cela devrait être la gestion de la cité et du pays par les citoyens eux-mêmes. On n’a pas besoin d’énarques ou de gens issus de sciences po, ils ont suffisamment fait preuve de leur incompétence …
    La gauche à Saint-Ouen est difficile à définir. Elle est divisée, n’a pas de programme et passe le plus clair de son temps à régler ses comptes. Comment sortir de ce dilemne ? Je n’ai pas de solution et je ne sais si quelqu’un est en mesure d’en trouver une.
    En tout cas, celles et ceux qui, éventuellement, succèderont à Madame Rouillon ont du pain sur la planche !
    Il n’est en effet pas facile d’y voir clair dans cet imbroglio .. d’autant que tout le monde veut la plus grosse part du gâteau …

  56. … Pendant que les Goches audoniennes réfléchissent a l’élaboration d’une charte sur la démocratie participative et sur “les cantonales comme premier temps d’une « séquence» qui englobe les législatives puis les municipales” (Brrrr, ça fait froid dans le dos), des gamins affrontent les gardiens de la paix sous le regard distrait des penseurs de la société et des stratèges de la politique.

    En tant qu’Audonienne victime de l’insécurité, je vous invite a moins d’éloquence et de bisounoursisme…

  57. Jean-Yves nous gratifie d’une vidéo retraçant les derniers jours d’Hitler pour illustrer la situation présente, caractérisée, comme chacun sait, par des manifestations puissantes contre la réforme des retraites.
    Mais on ne peut comparer que ce qui est comparable.
    Si Hitler a triomphé en Allemagne, s’il y a conquis et gardé le pouvoir, c’est parce que de multiples facteurs lui ont été favorables.
    Le peuple allemand, au lendemain d’une totale défaite, avait secoué le joug de l’empire militaire et s’orientait vers un changement de société. Sa marche fut stoppée et la révolution spartakiste noyée dans le sang.
    Par le suite, la démocratie, considérée comme un article d’importation, est honnie et bannie. Des thèses professées dans des cercles racistes, sont popularisées et les vieilleries conservatrices, revêtues de théries pseudo-scientifiques, flattent ressentiments et préjugés. Le fascisme devient un mouvement de masse. Depuis quelques temps, il rencontrait des sympathies dans les milieux populaires. En Allemagne plus qu’ailleurs apparaît ce mélange explosif d’émotions rebelles et d’idées réactionnaires. L’infantilisme politique, le racisme et la xénophobie, y prédisposent les gens inéduqués. Certes, la démocratie ne saute pas à pieds joints dans le fascisme, mais elle y glisse, s’y enlise et s’y noie.
    Comment expliquer aujourd’hui que pays après pays au gré de la succession des scrutins qui donnent la parole au peuple, des partis se réclamant d’une filiation avec les idéologies fascistes, qui mirent le monde à feu et à sang, puissent obtenir des scores électoraux aussi substantiels ?
    Dans un contexte de crise économique et sociale, il apparaît que les discours démagogiques retrouvent une audience, notamment auprès des jeunes générations qui en méconnaissent les effets.
    Il faut rester vigilants …

  58. @ sarah magauht
    les penseurs comme moi, en tout cas qui a parlé d’une charte nécessaire pour toute tentative de démocratie participative sur ce blog, travaille aussi de ses mains; et de son atelier audonien il entend le son mélodieux des poubelles que l’on traîne sur le trottoir et regardant la scène , voit des gamins lycéens qui vocifèrent et tape sur les poteaux métalliques en prenant des airs d’insurgés. Et puis il en voit d’autres, plus calmes, avec des pancartes, qui ont quinze seize ans , et qui chantent des chansons ( surtout les filles) d’aujourd’hui. Ouais toutes les poubelles ou presque de la rue (
    athieu) se sont retrouvées à Blanqui. Pas de forces de l’ordre, pas de confrontation, pas de contact avec les premiers un peu … là pour foutre le bordel certes, mais les autres expriment leurs peurs leur crainte de l’avenir, et ils disent que les gens ( entendre les adultes) disent qu’ils sont manipulés et ça les agacent, qu’ils sont trop jeunes et qu’ils n’y comprennent rien, et ça les énerve, et qu’ils sont làpour ne rien foutre qu’ils feraient mieux d’aller en cour!
    J’ai presque soixante ans et j’entend ça depuis….68!
    J’avais pas envie de me prendre une caillasse dans les vitres de mon atelier; pas envie non plus de discutter avec les plus ….” remontés” qui ne veulent pas non plus parler avec tous ceux qu’ils considèrent comme des bl

  59. Sarah Magaut (#64)
    Vous croyez vraiment que le fait de réfléchir sur la démocratie empêche de s’intéresser aux problèmes concrets des gens?
    Vous croyez vraiment que les phrases bancales et les fautes d’orthographe (je suppose que c’est ça le contraire de “l’éloquence”) sont des gages de sérieux politique?
    Vous voulez une réponse de gauche crédible aux problèmes de sécurité qui vous préoccupent? Ce n’est pas parce que Mme Rouillon ne peut vous l’apporter qu’elle n’existe pas, tant s’en faut.
    Et si vous croyez que la droite a les réponses, expliquez-nous pourquoi la situation, notamment à Saint-Ouen, ne cesse de se dégrader depuis 2002 que la droite est au pouvoir au niveau national.

  60. Olivier,post 61,je ne doute pas de vos bonnes idées et j’espère que vous les réaliserez rapidement.Je continue à penser que votre blog était incomparable dans le paysage des sites prenant pour champ d’intervention une commune.Vous avez prouvé que vous avez une stature apte à englober un espace plus grand que celui d’un simple parti(fut-il aussi important que l’UMP hier,le PRG aujourd’hui).D’autant plus que cette réalisation ne doit pas vous interdire vos engagements partidaires!

  61. Sarah,post 64,heureux de voir que les récents événements n’ont pas tari votre engagement à défendre vos convictions.Je rappellerai toutefois à la distinguée historienne que vous prétendez être que j’attends toujours les références des auteurs de”l’Université française” et de leurs ouvrages qui,d’après vous,confirmeraient vos affirmations sur le caractère sanguinaire de la Commune!

    “Tout ça n’empêche pas,Nicolas*
    Que la Commune n’est pas morte.”

    *Je ne pense pas que l’auteur parlait de Sarko.De tels oracles sont plutôt le fait de ceux qui sur les ruines fumantes de la Commune ont fait édifier le “Sacré” coeur…Enfin après le pape,Medvelev…il ne reste plus à Sarko que de rencontrer Ahminedjad et il devrait commencer à savoir comment faire terminer grèves,blocages et manifs pour rassurer Sarah.

  62. Chère Sarah .. ne soyez pas aigrie. Vous venez d’intégrer l’auguste aréopage de la poèsie et de l’éloquance ..
    L’avantage d’être intelligent, ce qui est le cas de beaucoup de gens ici, c’est qu’on peut faire l’imbécile .. pour les autres c’est totalement impossible.
    Ce qui est mon cas, je suis d’une nullité lamentable. Par contre, je vous vois bien député-maire de Saint-Ouen .. vous avez la pointure, c’est incontestable !

  63. Démocratie locale, participative, alternative : des mots creux pour faire oublier l’absence d’idées.
    La gauche à Saint-Ouen n’a plus rien à dire sinon tourner en rond (comme ce blog ?). La gauche est déconnecté de la réalité de ce que vivent les audoniens : insécurité, salleté de la ville, absence de mixité, absence de commerces, incivilité.
    Quand à faire le rapprochement avec les combats nationnaux : Trop facile !!!
    Toute cette gauche (bo-bo?) doit repasser par la caverne (l’opposition) et réflechir à ce qu’elle est !!
    Encore une fois stop aux mots creux !! Les audonniens ne sont pas des imbéciles !!
    Ou sont les idées ?

  64. Vary (#71)
    Je ne sais pas ce que c’est que “la gauche à Saint-Ouen”. Si vous suivez les affaires de la ville, vous savez qu’une part significative de la gauche audonienne se considère actuellement dans l’opposition, parce qu’elle ne se reconnaît pas du tout dans la gestion de Mme Rouillon et de M. Planque.
    Du coup, dire que “la gauche” serait déconnectée de la réalité audonienne, c’est assez trompeur. Mme le Maire donne souvent l’impression de ne pas vivre dans la même ville que nous, je suis d’accord. Mais sur tous les sujets que mentionnez, que je vis comme vous au quotidien, je suis intervenu dans le débat public, que ce soit à titre personnel ou dans le cadre de Convergence citoyenne.
    Et je ne suis pas du tout le seul. Nombre de ceux qui aspirent à une alternative de gauche à Saint-Ouen partagent le même sentiment, à savoir que la gauche ne peut se reconstruire qu’en s’emparant des thèmes (insécurité, saleté, commerce, mixité) qu’elle a négligées ou sur lesquels elle a trop souvent tenu des discours d’évitement ou de mensonge.
    Et il ne s’agit pas de dire que la gauche doive devenir la droite. (On a parfaitement le droit d’aspirer à une alternative à droite, mais ce n’est pas mon combat: chacun son truc.) L’enjeu est précisément de ne pas lâcher les thèmes plus classiques de l’égalité ou de la solidarité en montrant comment ils s’articulent avec les autres. Pour le dire très vite, l’inégalité sociale aujourd’hui, c’est notamment celle de l’accès à la sécurité, à la propreté, à une société et à des commerces divers et dynamiques, à une école publique qui soit véritablement pour tous. L’aspiration républicaine à l’égalité devant la loi, qui vaut pour tous parce qu’elle est issue de la volonté générale, n’est pas spécifiquement de gauche. Mais au vu de ce que devient la société française, elle est aujourd’hui un socle indispensable pour une gauche qui serve à quelque chose.
    Quant à reprocher à ce blog de ne pas être un haut lieu de production intellectuelle, c’est un peu facile. Un blog, c’est un lieu d’échange où priment rapidité et interactivité, où dans le meilleur des cas les idées ne peuvent être qu’évoquées, pas développées. Allez voir les textes de fond, sur ce site, sur Convergence citoyenne ou ailleurs, assistez aux réunions publiques, par exemple celle du 19 novembre, et ensuite vous pourrez juger les idées sur pièces.

  65. Ne vous bercez pas d’illusions … la droite, le centre, le haut et le bas c’est pareil, sinon pire ! Et puis, la gauche d’aujourd’hui, est-ce vraiment la gauche ? Pas si sûr …
    Nous vivons aujourd’hui une époque où celui qui a de l’argent met dans sa poche celui qui n’en a pas !
    Quant aux ministres de la République ils coulent des jours heureux dans les hôtels particuliers du 18ème siècle, avec personnel domestique et cave bien remplie. Ils jouent aux modestes. Avec 14.000 euros mensuels, soit plusieurs fois le SMIC, ils vivent dans un monde à part.
    On prend l’argent là où il se trouve, c’est-à-dire chez les pauvres .. tant pis pour eux !
    Quant aux idées, à quoi bon se torturer l’esprit …

  66. Hier soir, ‘écoutant Europe 1 pour raison de grève du service public j’entends:” la suite sur les banlieues avec Karim Bouamrane, élu à St-Ouen”! Mon sang d’audonien ne fait qu’un tour et j’attends avec impatience les propos de notre élu. Le ton est genre d’jeuns décontracté , on est entre nous, entre des plages de pub débiles que je m’apprêtais à remettre un cd pour plus m’en prémunir. Heureusement que j’ai résisté; parce que pour entendre Mr Bouamrane nous expliquer que La Gauche était responsable de la ghéttoîsation de certains de ses quartiers, parce que, tandis qu’elle promettait la mixité sociale d’un coté, de l’autre elle favorisait à des fins politiques l’apport d’un électorat qui lui était favorable!….Bien vu Karim! sauf que quand, de gauche mais peut-être pas tout à fait lamême , on dénonçait déjà depuis ue quinzaine d”années cette pratique clientéliste , on se faisait traîter de réacs et autres noms d’oiseaux!
    Des gens comme Vary( on attend vos mots pleins monsieur!…) ont beau jeu de se foutre de la gueule d’une gauche qui parfois à deux métros de retard par pur dogmatisme, pour aborder les problèmes en temps et en heure; si tenter que gouverner c’est prévoir…
    Un bobo de gauche , favorable plus que jamais à une vraie démocratie participative , avec une charte qui permette aux gens de choisir d’y participer en pleine connaissance et ne plus se faire trimballer par des enfoirés que seul leur petit pouvoir motive.

  67. à Vary Magaut

    Cantonner ou attribuer à la “gauche” la démocratie, et ne pas voir ses multiples fils ténus, absents ou brisés dans la réalité quotidienne, c’est à la fois un peu lèger intellectuellement et automutilateur.

    La soirée organisée en ce mois de novembre petit à petit par des femmes et des hommes trés divers montre une véritable modernité au plan local mais aussi plus largement au plan sociétal.

    Prenez vos responsabilités, participez, discutez, confrontez vous, ce n’est pas un message subliminal.

    Le passage à l’age adulte de citoyen n’est pas chose facile.

    Vos difficulés à y parvenir ne vous autorisent pas à nier ou vous moquer de ce que nous sommes : des préoccupés de la Cité.

    Mais vous pouvez toujours le faire.

  68. @Monsieur Matéo,
    Vous parlez dans la plupart de vos post de démocratie ect, ect et dès que l’on émets des observations sur le mode de fonctionnement de la démocratie Audonienne en contradiction avec vos points de vues vous renvoyez les gens dans leur but de façon méprisante.
    Je vous rappelle que vous m’avez dit alors que je soutenais que le communisme était une idéologie dangereuse que j’aurai pu être Vichyste (je vous rassure je suis vacciné de naissance contre cette maladie).
    Je pense au contraire que vous êtes aigri comme beaucoup “d’ex”) car ceux en qui avez cru peut être ne vous vous ont pas laissé une part du gâteau municipal et vous ont déçu.
    Pour ma part ce type d’attitude stérile ne fait que confirmer ce que je pense : ce qui fait du mal à Saint-ouen c’est cette pseudo gauche aveuglée par la nostalgie et l’idéologie d’un passé qui n’a fait que trop de dégâts notamment envers les gens qu’elle prétend représenter.
    J’espère que le mode de fonctionnement que vous représentez n’arriverons jamais aux affaires à Saint-ouen et plus généralement en France.
    Avec mon respect,
    Francis Vary “un simple citoyen”.

  69. @John Crowley & Vary
    Voilà pourquoi en 2001 on a fait l’ASOEA ! Parce que le clientélisme suintait dès qu’on abordait un secteur, parceque la ville virait ses animateurs pour en mettre d’autres “amis”, parce que le maire ne tenait pas sa parole , parcequ’elle instrumentalisait la précarité ( Bouamrane sur les ondes le dit aujourd’hui), parcequ’elle n’écoutait les gens que pour leur piquer leurs idées sans les associer à leur réalisation,parceque “la mairie” PC qui règne sans paveut être partout, diriger tout, et ne fait confiance qu’à ses affidés, parce que la rivalité PS PC déguisée sous les traits d’une équipe soudée et conviviale, est source de conflits, de compromissions, de frustrations . Quand déjà en son temps

  70. Cher monsieur Vary, je ne vais pas polémiquer indéfiniment avec vous. Nous ne sommes, à l’évidence, d’accord sur rien. Je me permets toutefois de vous dire qu’il me semble que vous prenez vos désirs pour des réalités.
    Je répète ici à satiété, et depuis pas mal de temps déjà, que la démocratie n’existe nulle part. Tout simplement parce que nous vivons dans un système social qui se situe aux antipodes de la démocratie.
    Je vous précise, à toutes fins utiles, que je n’influence d’aucune façon ce que vous appelez la démocratie audonienne. Selon certains, elle constitue la panacée, d’autres estiment qu’elle laisse à désirer.
    Je ne m’investis pas personnellement dans ce débat car je considère qu’il n’est pas de nature de changer l’ordre des choses.
    Quant au gâteau municipal, je n’ai jamais eu le privilège d’en goûter la saveur, si tant est que l’on puisse comparer le Conseil Municipal à une pâtisserie !
    Vous êtes anticommuniste M. Vary, c’est votre droit le plus absolu, comme c’est le mien d’être membre de ce parti depuis plus de 60 ans .. et je ne regrette rien. Je vais paraphraser Gabriel Péri, communiste, éditoraliste de l’Humanité, fusillé par les nazis au Mont-Valérien, pour dire que “Si c’était à refaire, je referais le même chemin.”
    Je ne veux pas revenir ici sur l’histoire du Parti Communiste Français. On sait, ou on ne veut pas savoir, qu’il a marqué l’histoire de ce pays. Ainsi sa participation à la résistance au fascisme ou sa contribution à ce que l’on appelle encore “les acquis sociaux”, ceux de 1936, de la Libération, de 1944-1947, de 1968, “acquis sociaux aujourd’hui remis en cause, comme vous le savez sans doute.
    Cela dit, le parti communiste n’a pas la prétention de détenir à lui seul la vérité absolue !
    Nous avons conscience des limites de la démocratie formelle qui régit aujourd’hui le pays. Dans les structures économiques actuelles
    la démocratie, je le répète, n’est souvent qu’un simple mot. La liberté, c’est très beau, mais qu’est-ce que c’est la Liberté d’un ventre creux ? L’Egalité, c’est quoi ? Est-ce l’Egalité dans le malheur ?
    Si l’on veut donner un contenu réel à tout changement , eh bien, il faut aller jusqu’au bout : il n’y aura jamais de liberté sociale et politique s’il n’y a pas de liberté économique, si l’on ne transforme pas les structures du régime actuel.
    Hors de là, point de salut !
    Quant à la question de savoir si “notre mode de fonctionnement”, ainsi que vous le nommez, arrivera un jour aux affaires, ce qui provoque chez vous une peur panique, je vous conseille vivement de méditer ce vieux dicton plein de sagesse : “Il ne faut jamais vendre le peau de l’ours, avant de l’avoir tué.”
    Tout autre commentaire me paraît superflu ..
    Avec mes sentiments respectueux.

  71. Les formules à l’emporte-pièces de M. Bouamrane ne devrait pas troubler outre mesure celles et ceux qui agissent, d’une manière ou d’une autre, pour le mieux-être à Saint-Ouen.
    Monsieur Bouamrane s’érige aujourd’hui en procureur et accuse la gauche d’avoir transformé certains secteurs de Saint-Ouen en cour des miracles !
    M. Bouamrane oublie de préciser qu’il est partie prenante dans l’affaire, compte tenu du fait qu’il est membre du groupe socialiste et que celui-ci se situe toujours à gauche, à moins qu’il n’est effectué ces dernière heures une volte-face subite, ce qui ne semble pas être le cas.
    M. Bouamrane, qui est apparemment un gentil garçon, devrait faire preuve de plus retenue, s’il ne veut pas mettre ses amis dans l’embarras …

  72. Mr Druon ( chef PS) remisait ses velléîtés d’indépendance au profit du PC, quand aujourd’hui il semble que les petits arrangements entre faux amis s’opèrent sur le dos des électeurs on est dans une continuité qu’on ne peut qu’appeler de ses voeux . Quand John , vous en appeler en quelque sorte à une nouvelle Gauche pour prendre le relais et proposer une rupture avec les pratiques d’hier, ne trouvez pas que l’exclusion de fait de certains, certaines attitudes protectionnistes voire élitistes seraient à éviter au plus vite?

  73. Monsieur Vary, soyez clément avec le Sieur Mateo…

    Il s’agit d’un progressiste et d’un humaniste qui s’inscrit dans la droite ligne des bienfaiteurs de l’humanité que sont Robespierre, Staline, Castro et Mao…

    Aujourd’hui, il a le courage de poursuivre le combat, tel un fantassin isolé de l’armée rouge :
    Ses armes ? Une lutte vachement radicale et originale contre les représentants élus par le peuple (les élus sont tous pourris !).
    Son secret ? Une pointe d’anarchisme (la gauche, la droite, vous savez mon bon Monsieur…).
    Ses adversaires ? Les gens qui ne pensent pas comme lui… Les autres, les mal pensants…
    Ses alliés ? Mic Fainzaing, les grands prophètes de l’histoire du mouvement social (Bigre) et les 15 victimes de la société qui vendent du shit en bas de chez moi.

    Alors, de grâce Monsieur Vary, acceptez que ce Sieur récite son Credo. Acceptez qu’il vous narre cette histoire héroïque et dialectique de l’émancipation de la classe ouvrière par la lutte, le progrès, l’homogénéisation et la destruction des solidarités traditionnelles. Acceptez l’égalité et craignez la distinction.

    Monsieur Vary, je vous en conjure, ne tombez pas dans la discrimination ou le blasphème. Acceptez la parole du Gramsci audonien, les sermons et les anathèmes.

    Monsieur Vary, faites votre autocritique (si possible en public), abjurez votre croyance en un Etat de droit !

    Monsieur Vary, surtout, ne croyez pas ce que vous pouvez voir en bas de chez vous ou dans les rues de Saint-Ouen. Le méchant capitalisme et ses démons médiatiques vous ont rendu aveugle…

    Rejoignez-nous dans le monde Mateosien… Ici, a l’abri du monde réel, nous sommes peu mais NOS idées nous protège. D’ici, nous contemplons le désastre, l’inversion des valeurs et les derniers soubresauts d’une vieille civilisation qui mérite de mourir…

  74. Sarah,n’insultez pas René.Je ne suis pas sûr qu’il soit heureux de me compter parmi ses alliés…mais j’attends toujours que vous fassiez preuve d’un minimum d’honnêteté intellectuelle et que vous nous révéliez les références des profs d’université derrière lesquels vous dissimulez vos propos réactionnaires sur la Commune…Je comprends votre haine envers Antonio Gramsci.N’a-t-il pas écrit du fond des cachots mussoliniens:”la vérité est révolutionnaire”.”Etre révolutionnaire”…un “défaut”,convenons-en qui ne risque pas de vous atteindre,tant la contre vérité et les dérobades semblent être votre fonds de commerce idéologique!
    N’essayez pas plus de nous faire croire que vous habitez en HLM,tant vos propos reflètent les peurs des petits propriétaires.

  75. Entre l’expert en politologie John Crowley et l’opportuniste fielleux Decrock, c’est vrai que stouen est (bien) servie…

    Penser, disserter, mais ne jamais agir pour l’un… Pour l’autre tourner et retourner sa veste couleur UMP de 2003 à 2009, puis rejeté du PS comme du Modem, désormais Decrock est chez les radicaux.

    Jacqueline et ses amis PS Canada Dry sont vachement terrorisés par tout ça… hi hi hi

    Qui trinquent ? Les Audoniens encore une fois.

  76. Chère Sarah, je vous adore. Vous êtes ce que l’on fait de mieux, vous êtes le nec plus ultra d’une civilisation qui, sans vous, irait à sa perte.
    Je rends hommage à une intelligence rare qui apporte ici l’éloquence et la poèsie.
    A vous lire, me vient à l’esprit cette formule de Michel Audiard que je trouve particulièrement savoureuse : “Les co.. osent tout, c’est même à cela qu’on les reconnaît.”
    Je vous assure de ma très haute considération.

  77. CARAMBOUILLE !

    Intox ou réalité ? En tout cas ça magouille dur dans le dos des audonien(ne)s

    Après avoir dégagé la candidature Bouamrane pour les cantonales les experts du PS ont deux attelages en concurrence

    Elise BOSCHEREL (PS) avec comme suppléant Sabri Haddad (PS) surnommés les “Inconnus”
    et
    Sophie Jacquot-Gautun (PS) – avec comme suppléant Vautier (PS) surnommés “oublies pas ton cours de droit et d’économie”

    Mieux et plus que mieux, certains au PS envisagent une alliance et liste commune avec Europe-Ecologie (tendance “j’me met au Vert”) avec un beau couple :

    Mamadou KEITA (Europe Ecologie!) avec comme suppléante BOSCHEREL (PS)

    En prime, Rémi FARGEAS (Verts) démissionnerait dans quelques mois pour laisser sa place à KEITA qui réaliserait son rêve obsessionnel de devenir Adjoint au Maire.

    Y sont pas heureux Rouillon et Bentolila ?

    que du boNheur !!!

  78. Mon cher Michel, j’ai pour vous beaucoup de considération et je partage bien souvent ce que vous écrivez ici.
    Vous êtes un révolutionnaire que je respecte et non un olibrius quelconque qui vous donne des leçons de démocratie et de révolution et qui se coule avec délice dans le système ..
    Vous savez comme moi que les communistes de salon et les révolutionnaires de pacotille sont légion … je ne citerai pas de nom.
    Quant aux péripéties de la politique audonienne, elle me rappelle “Clochemerle”, l’excellent roman de Gabriel Chevallier .. on en fit du reste un film qui eut son heure de gloire ..

  79. @ bebete show,

    Insinuations douteuses, critiques pour le coup fielleuses, c’est sur qu’avec vous à Saint-Ouen le débat politique vole haut …

    Mon engagement politique se “limite” à l’UMP de 2005 à 2008. Républicain convaincu, mais ce n’est pas vous que je souhaite convaincre, après une année de “break”, j’ai rejoint le PRG en début d’année, je ne développerai pas ici pourquoi … Le reste et d’ailleurs la majorité de mon temps, je le consacre à ma famille, mon Job et mes amis …

    J’ai d’ailleurs déjà perdu trop de temps à vous lire et vous ne devez ma réponse, à cette heure tardive, qu’à Ruquier et mon Ipad …

  80. Ca sent l’aigreur toutes ces attaques derrière pseudos contre les futures candidatures aux cantonales.M.Keita aurait-il déjà gagné les primaires à €€?

  81. bebete show (#83)
    Comme Olivier, je trouve méprisable cet usage des pseudos pour nous attaquer. Comme Olivier, je réponds malgré tout parce que je n’aime pas laisser le dernier mot aux lâches et aux obsédé(e)s.
    Quant au contenu, à supposer que je me contente de penser et de disserter – mon Dieu, quel crime ! Il faut croire que mes commentaires dérangent beaucoup pour qu’on m’associe ainsi dans l’opprobre à la cible habituelle qu’est Olivier Decrock.
    Mais franchement, je n’ai pas le sentiment d’être particulièrement inactif depuis trois ans. C’est d’ailleurs plutôt ça qui gêne, je suppose.
    La seule chose qui est sûre, c’est que, moi, j’écris et j’agis honnêtement et à visage découvert. Après, chacun pourra juger sur pièces…

  82. Paco (#80)
    Pascal, je n’apprécie ni « l’exclusion de fait de certains » ni certaines « attitudes protectionnistes voire élitistes », et je suis tout à fait d’accord pour les « éviter ».
    Mais l’interpellation est vraiment trop codée. Soyons donc clairs. Il s’agit de m’inviter à prendre position dans la querelle de longue date qui oppose l’ASOEA à Rémi Fargeas. Je n’en ferai rien, pas plus que je ne placerai en médiateur. Ce n’est pas ma querelle, et je ne suis pas là pour distribuer les bons ou les mauvais points.
    Maintenant, il est vrai que ce genre de bisbille microcosmique (il y en d’autres à Saint-Ouen ) fait obstacle au type de recomposition à gauche que j’appelle de mes voeux. Trouvez une solution entre vous, j’en serai le premier ravi. Et en attendant, je ne suis pas du tout gêné de travailler, séparément, avec toutes les composantes de l’écologie politique à Saint-Ouen, dès lors qu’il y a des perspectives pratiques partagées.

  83. Monsieur Mamadou Keita prend de la hauteur. Il a guidé hier une délégation de citoyens américains venus visiter Saint-Ouen. Le Parisien en fait état dans son édition d’aujourd’hui. Cette visite fait suite à celle d’un groupe d’habitants de Saint-Ouen, la plupart membres d’EPSO, qui s’était rendue à New Yord à l’occasion de l’élection de Barak Obama, accusé aujourd’hui de vouloir instaurer le socialisme aux states. L’extême-droite américaine du Klux Klux Klan au Tea Party fait feu de tout bois sous le mot d’ordre “the Obama déception.”
    Mais revenons à nos moutons. On peut penser que Mamadou Keita a gagné la bataille des primaires au sein d’Europe Ecologie.
    Que de chemin parcouru depuis la naissance d’EPSO ..

  84. René,cet intérêt de l’ambassade US(que j’avais déjà signalé sur le blog d’OD en automne 2008),administration Bush comme celle d’Obama,pour les “élites”(d’origine émigrée)de nos banlieues est inquiétant.
    Une nouvelle “occupation us”plus fine et plus sournoise que celle trop voyante des bases de l’OTAN(fermées par de Gaulle)est-elle en train de se mettre en place?Déjà que semble s’installer un communautarisme(digne des ghettos us)et qui n’a rien à voir avec les traditions françaises même chez les “apaches”ou autres “pégriots”!

  85. J’ai pris connaissance,René,de l’article du Parisien que vous mentionnez.Ce qui m’a le plus frappé,c’est qu’aujourd’hui,lorsque des hôtes de marque visitent Saint-Ouen,c’est à la mosquée qu’ils sont reçus.
    Après l’aristocratie et l’église(marquis du Planty),les capitaines d’industrie(Farcot,Godillot)au XIXe siècle,les leaders ouvriers et socialistes de la fin du XIXe à 1940,les maires PCF de 1945 à 2009,l’imam serait-il devenu le nouveau centre du pouvoir dans cette ville?

    • N’oubliez pas que Mamadou Keita, grand leader d’Europe Ecologie à Saint-Ouen, est également l’ambassadeur personnel de Barak Obama dans nos cités.
      Un peu de respect que diable !

  86. Mr François L
    Vous êtes ( si vous êtes bien celui que je crois) si on s’est bien compris hors ce blog, membre du parti des verts tout comme moi, et à ce titre quand vous simplifiez le problème verts / EE dans notre ville, à des gens responsables et constructifs d’un coté et des gens animés par la rancoeur de l’autre qui fabriquent de la désunion et en oublient les vrais objectifs, vous mettez de coté qu’au sein même des verts nationaux en ce moment de grands changements , les méthodes pour gagner des investitures Europe Ecologie employées par certains alimentent un débat plutôt sensible. Que n’a -t-on entendu autrefois et à juste titre quand Tapie s’est payé le MRG pour son propre compte. N’avez vous pas assisté au débat Lipietz Gatignon au CR du mois passé? …
    Le débat se de(v)rait d’être démocratique et quand vous prenez position comme celà, vous manquez un peu à mon sens de correction. Vous savez le silence qui a été organisé longtemps à notre égard par les responsables locaux; vous savez que cela a été vivement critiqué par les instantes locales et régionales , mais celà n’entame pas votre “réflexion”ou vos positions plutôt.
    Certes vous devez être tous dans la “construction” d’une nouvelle gauche à St-Ouen mais , et celà s’adresse aussi à John Crowley qui nous demande de régler nos problèmes entre nous d’abord…que je sache nous existons et je ne pense pas avoir sauter un épisode qui m’empêche d’apprécier les nombreuses demandes de nous convier à alimenter le débat en bon démocrates.

  87. Je trouve pour ma part l’intervention de M. Bouamrane très encourageante : enfin le début d’une autocritique de la gauche dans sa gestion de la ville, exercice dans lequel ne semble pas exceller les vrais communistes (désolé M. Matéo) et les faux.
    Car enfin il faut être particulièrement obtus pour ne pas voir que les choses ne vont pas très bien à Saint-Ouen.
    Je trouve fort dommage que le PS n’ait pas retenu sa candidature , ce qui laisse à penser que son point de vue n’est pas partagé par les autres membres socialistes de l’équipe municipale.

    Cela d’autant plus que l’alliance qui semble se dessiner autour d’Europe Ecologie (par des gens dont je ne me rappelle pas trop avoir lu ou entendu des déclarations reflètant un reel intérêt pour l’Ecologie) me laisse pour le moment sceptique.

  88. Pascal (#97), il n’y a aucun “d’abord” dans mon commentaire #92. Je suis toujours disponible pour discuter ou travailler, sans exclusive, sur la base d’intérêts ou d’objectifs communs. Mais de grâce, soyons concrets ! Discutons de ce qu’on pourrait faire pour promouvoir la démocratie à Saint-Ouen (et commençons par exemple dès le 19 novembre) et arrêtons les préalables, les arguties et les allusions codées. Sinon, on perd notre temps et on emmerde tous les visteurs du site.

  89. @ Michel Fainzang,

    Vous ne pensez peut-être pas si bien dire. Pour comprendre le sens de cette visite, il faut se renseigner sur le Pacific Council-http://www.pacificouncil.org-, qui se définit comme un réseau -“non-partisan”- regroupant des leaders -“from a broad range of professions and business sectors”- qui vise à permettre à ses membres de mieux appréhender les questions politiques au sens large -“policy issues”- afin de développer leur efficacité tant personnelle que professionnelle, dans un monde globalisé -“to enhance their knowledge of global issues and their effectiveness in the international arena both professionally and personally”.

    L’ambassadeur des États-Unis en France, Monsieur Charles H. Rivkin, est membre de cette association et c’est lui qui a invité une délégation de VIP à visiter la France pendant 3 jours, du 19 au 22 Octobre 2010.

    Le focus de cette visite était multiple : mieux comprendre le rôle de la France au sein de l’EU mais aussi de comprendre les débats qui ont agité la France sur l’identité nationale et en particulier la place de l’Islam … d’où la visite
    de la Mosquée de Paris, de l’institut du Monde Arabe, une rencontre avec Madame Rachida Dati, mais aussi de la visite de la mosquée de Saint-Ouen …(vous pouvez trouver le programme ici :http://www.pacificcouncil.org/document.doc?id=163).

    Monsieur KEITA, a donc, en la matière, joué en quelque sorte, le rôle de “go-between”, entre l’ambassade des Etats-Unis et ses invités du Pacific Council d’une part, et la communauté Musulmane de Saint-Ouen d’autre part …

    Nos amis américains sont semble-t-il désireux de mieux comprendre la France et en particulier ce qui forge son identité nationale. Je serais curieux de savoir si Mamadou Keita a pu dépasser le rôle de simple GO et développer sa propre vision de l’identité nationale.

    En tout état de cause, le fait qu’il accompagne cette délégation à la mosquée de Saint-Ouen ne me choque pas mais m’interpelle …

    Peut-être pourra-t-il nous répondre ici et nous expliquer ce qui, pour lui, forge notre identité nationale.

    Olivier DECROCK
    Radicalement Républicain !

  90. Pas plus que pour l’écologie,Dominik,je ne veux m’ingérer dans les débats internes du PS mais je comprends que des militants de longue date de ce parti ne soient pas prêts à accorder l’investiture socialiste à un nouvel adhérent si prestigieux soit-il.Ces arrivées récentes,suivies de prise de pouvoir dans ces partis €€ et PS,ressemblent à des OPA en bourse à moins que ces ralliements aient fait l’objet de marchandage.N’oublions pas que S.O.est la ville des Puces!Et semble-t-il de grandes ambitions dont la mise en bouche pourrait commencer par le poste éphémère(n’oublions pas la nouvelle loi qui va unifier les postes de conseillers généraux et de conseillers régionaux;un peu comme ceux de conseillers municipaux et généraux à Paris-Chirac restant cons.général de Corrèze étant l’exception…)de conseiller général du canton de S.O.sud.
    A ce jeu des ambitions la valse des prétendants est vertigineuse!On ne parle plus des placés de 2008:Hayat Dhalfa et Paul Planque…

  91. post 94 et 95
    Mon cher Michel, je ne discerne pas pourquoi les Etats-Unis manifestent de l’intérêt pour les “élites” issus de l’immigration, dont beaucoup sont de religion musulmane .. ce qui est leur droit le plus absolu.
    Ce que je sais, et que tout le monde sait,, c’est qu’aux USA la religion joue un rôle important. Y voisinent un nombre indéfini de groupes religieux qui s’inspire, ou pas, de la bible.
    Il y a longtemps que l’organisation US du pouvoir politique repose sur l’omniprésence de dieu et de la bible. Comme référence morale et physique de l’application de la constitution, on jure sur la bible qui est la parole de dieu et on applique ses préceptes. Les détenteurs du pouvoir sont donc dépositaires de la puissance divine. Cela veut dire que le riche est riche par la volonté de dieu. A contrario, le pauvre subit le châtiment de dieu. Quoi de plus naturel que le pouvoir soit exercé par les riches dont le rôle est de soulager les pauvres… mais cela reste dans le domaine des voeux pieux !
    Il se peut, comme vous le soulignez, que les Etats-Unis s’efforcent de pénétrer subrepticement les rouages du pays. Dans quel but ? L’on sait qu’il y a chez eux une volonté hégémonique qui ne date pas d’aujourd’hui.
    Je suis, et je reste, profondément attaché à la laïcité, et ce depuis mon adhésion, il y a quelques lustres, aux jeunesses laïques !
    Or, je constate, et je ne dois pas être le seul, que certaines confessions ne restent pas cantonnées dans la sphère privée …. et je ne pense pas qu’une mosquée soit le lieu privilégié pour recevoir des visiteurs de marque.
    Tout cela est, selon moi, préoccupant …

  92. Madame ou Monsieur Dominik, vous n’appréciez guère apparemment la gestion de la ville par la gauche .
    Je ne vois pas les raisons pour lesquelles vous citez mon nom dans votre texte.
    Je vous précise, à toutes fins utiles, que je ne suis pas intéressé par la gestion municipale .. et je l’ai souligné à maintes reprises ici.
    Je ne pense pas, en effet, que celle-ci soit de nature à subvertir l’ordre des choses. La partie se joue ailleurs.
    Vous mettez les communistes au banc des accusés. Dois-je vous préciser qu’ils ne font qu’appliquer, avec d’autres, le programme municipal, ratifié par les électrices et les électeurs de Saint-Ouen.
    Le parti communiste a un programme qui n’est pas obligatoirement celui mis en oeuvre à Saint-Ouen, lequel, vous le savez, est le fruit d’un compromis entre différentes formations de gauche.
    Quant à M. Bouamrane, qui par ailleurs est un charmant garçon, je lui reproche de changer de parti au gré des circonstances. Je n’apprécie guère ce genre d’attitude qui révèle une faiblesse politique évidente, doublée d’une bonne dose d’irresponsabilité.
    Il se fait aujourd’hui le pourfendeur de la gauche dont il fait, apparement, toujours partie et il a voté jusqu’alors toutes les délibérations de la majorité.
    Alors je reste sceptique quant aux critiques de M. Bouamrane.

  93. @René Matéo 107 : reconnaitre les erreurs d’un courant politique auquel on appartient est tout sauf une preuve de faiblesse. C’est au contraire courageux et constructif et donc forcément utile pour Saint-Ouen .

    Je pense que c’est l’absence d’auto-critique au sein du parti communiste (et c’est pourquoi je vous ai nommé ) qui l’a conduit à son niveau actuel, ce qui a incité d’apres moi notre maire à se débarasser de l’étiquette PCF , peu vendeuse aujourd’hui au niveau electoral.

    @paco 104 : aigri ? perplexe seulement car je ne suis qu’un simple electeur dans cette affaire qui va encore avoir bien du mal à faire son choix : c’est quand meme plus facile quand les étiquettes veulent dire vraiment quelquechose (et là franchement je ne suis plus sur que c’est le cas pour EE) mais apres tout cela oblige a bien écouter ce que disent nos élus ou candidats locaux (et ce qu’a récemment déclaré Karim Bouamrane me parait positif )

  94. OD,post 103,je suis content de voir que vous confirmiez mon avis(même s’il est un peu dur pour moi de traduire mot à mot vos citations anglaises,tout le monde ne possède pas votre aisance dans cette langue!).Je rappelle le “débat”d’alors sur votre blog avec Paco à partir du post 74:
    http://lesaudoniens..com/blog/index.php/2008/10/26/750-des-audoniens-aux-etats-unis-pour-soutenir-obama

  95. Je ne retire rien à ce que je disais dans le post 67 de l’époque!Ca doit être,OD,l’avantage de ce que vous appeliez mes “préjugés idéologiques”.Je préfèrerais “ferme sur les principes,souple sur la tactique”!!!

  96. A vous lire, la Goche audonienne c’est un peu l’armée mexicaine…
    Et en plus, l’ambassadeur des Etats-Unis est au centre de la querelle… pour des raisons religieuses.

    Tout cela m’inspire ce dicton :
    “Pauvre Mexique, si loin de Dieu et si proche des Etats-Unis !”

    Dans le même temps, cela m’interroge :
    M.Keita serait-il la réincarnation de Pancho Villa ? O. Decrock pourra-t-il porter le sombrero d’Emiliano Zapata ? Et, au fond, J Rouillon finira-t-elle comme Porfirio Diaz ?

    Une chose est certaine, ce forum ne manque pas de Flores Magon… Et c’est tant mieux !
    Néanmoins, prenez garde car : “Faut pas parler aux cons, ça les instruit !”

    En attendant, la Majijuana continue de se vendre librement dans les rues de Saint-Ouen. “Prions” pour que cette ville ne prenne pas le même chemin que Ciudad Juarez et les autres villes mexicaines profondément corrompues (Police, Elus…) et dirigées par les cartels.

  97. Je vous invite a lire le 4 pages des élus PS particulièrement l’interview dhanotin qui annonce la rénove du college Jaures et la création Dun quatrième en
    Interco avec Stdenis sur des terrains existants vers pleyel/plaine.
    Quant a la candidature PS rien n’est décide et en cas de conflit avec le pcf au cg, le PS pourrait choisir une carte forte pour le premier tour.
    N’a- t il pas pas une autre chargée de mission a la ville de Paris ? Comme il l’a fait avec hanotin et kerrest !?
    Dans cette situation jr pourrait être battue, Mamadou keita tendant a jouer avec un feu que le débat citoyen pourrait éteindre

  98. A toutes et à Tous,
    Cher Olivier D.

    Je comprends cette volonté de réveiller les démons avec ce débat sur l’identité nationale qui a été dans toutes les discussions en 2007. Fonds de commerce de tous ceux qui sont en manque d’idée et de projet pour le devenir et l’avenir de nos villes et de notre pays, ils sauront faire ressurgir à nouveau la question de l’identité nationale qui, j’en suis certain, connaîtra son paroxysme en 2012.

    Je rappelle qu’au regard de l’actualité, notre pays, la France, reste profondément attaché à la liberté, à la fraternité et à l’égalité. Un pays où les citoyens ont démontré et démontrent ici et maintenant leur capacité à se mobiliser et à exprimer leur révolte conte les injustices de toutes sortes.

    Justement en réponse à des allégations et à des sous-entendus malsains et parfois indignes de ceux qui les expriment, j’ai toujours agit en républicain conformément à la laïcité qui est l’un des principes fondateurs de notre République et qui renvoie la religion à la sphère privée, celle de l’intime. Pour moi, ce qui fonde la nation française, c’est bien évidemment le pacte social et républicain et non les efforts consentis par certains pour briser toutes les solidarités avec le déferlement de mesures anti sociales. Oui la France est le pays du respect de l’éducation, du savoir, du travail qui devrait récuser le népotisme, les puissances de l’argent et les paillettes. L’Etat de droit et la séparation des pouvoirs devraient être la règle d’or de notre République contrairement au désordre ambiant provoqué par les pouvoirs en place au plan local comme au plan national avec ses clans et ses affaires.

    Revenons à ce qui préoccupe en réalité certains internautes. Face au débat incessant sur les discriminations, en particulier lié aux origines, l’on agite le modèle américain, «l’affirmative action» qui est ni plus ni moins que la discrimination positive que je n’approuve guère.

    Si l’élection d’Obama est historique dans un pays où la ségrégation et le racisme étaient monnaies courantes, cette élection ne rend en aucun cas certaines pratiques américaines acceptables ou transposables dans notre pays. Toutefois, il est aisé de reconnaître le manque de volonté, d’inventivité, ou tout simplement de conformité avec les valeurs gravées sur les frontons de nos institutions pour que l’on prenne le raccourci de copier ce qui se pratique aux Etats-Unis ?

    Cher ami Olivier, contre toute volonté de nuire, nombreux de nos concitoyens vivent en paix avec leur origine et ont trouvé leur place dans la société. Tu conviendras avec moi qu’il semble impossible de nous faire accepter à nous les Français ce que nous pourrons interpréter comme un « traitement de faveur » alors que depuis son élection, notre Président est un adepte de la division, de l’individualisme et de la réussite individuelle. Cela risque d’exacerber les extrêmes qui ne manqueront pas de démontrer à l’opinion qu’être noir ou arabe donne des droits !
    Sans renier la souffrance de nombreux citoyens rejetés du fait de leurs origines, nous constatons tous que passer à la discrimination positive est tout simplement un raccourci que je refuse en ce sens qu’elle ne règle en rien la question qui est posée à tous les républicains que nous sommes.

    Au passage, je rappelle que nous continuerons à ouvrir notre ville aux peuples du monde comme nous l’avons fait en 2007 avec l’accueil à Saint-Ouen d’une délégation chinoise, en 2009 le gouverneur américain Howard Dean et ce vendredi 23/10/10 la délégation américaine. Aussi, j’indique que nous nous sommes rendus également dans ces différents pays où nous avons été accueillis chaleureusement par nos hôtes en Chine, en Amérique, dans différents pays européens et africains.

    Enfin pour éviter d’être très long car nous pourrions parler indéfiniment de cette question d’identité nationale avec en prime le débat sur les discriminations. Je considère que l’identité française est un ensemble de processus de reconnaissances réciproques qui expliquent la géométrie variable de l’appartenance nationale et citoyenne. Ne jamais oublier que la nation française s’est en réalité constituée par vagues ininterrompues de mobilités humaines à l’intérieur de la nation elle-même ou venant de pays étrangers. N’en déplaise à certains, n’oublions pas une des facettes de l’histoire profonde de notre France, celle de la résistance, de Saint Just et de Robespierre, de Louise Michel, Jaurès, Hugo, Zola, Guy Moquet, De Gaulle …

    Kéita

  99. La France de toutes ces femmes et de tous ces hommes venus d’ailleurs notamment d’Afrique du Nord et Subsaharienne, défendre face à ses agresseurs et contribuer fortement à bâtir cette grande Nation la France.

    Keita

  100. Sarah,post 112!
    D’abord si vous appelez “armée mexicaine”le fait qu’à gauche,à S.O. comme ailleurs,tout le monde ne pense pas pareil et sur tout.D’accord et je trouve que c’est plus sain qu’une droite qui masque sa diversté en communiant dans le culte du chef dont on ne sait plus très bien s’il s’agit de Sarko(père et fils)ou Le Pen(père ou fille),le doigt sur la couture du pantalon.
    Deuxièmement,après vous être dérobée sur les références historiques de la Commune,vous nous entraînez dans les méandres de la Révolution mexicaine(si chère à John Reed et à Eisenstein).Dans les noms que vous citez,seul Porfirio Diaz n’est pas mort assassiné ou en prison.Est-ce une vision subliminale,réactionnaire et versaillaise?

  101. A Keita,

    Nous en rediscuterons. J’apprécie tes éléments de réponse. Pour moi, si la France s’enrichit bien des différentes vagues d’immigration qui l’ont constituée, je considère en revanche que le socle de cette intégration-assimilation sont bien les valeurs de la république qui, pour le coup, ne sont pas à ” géométrie variable” …

  102. Cher monsieur ou chère madame Dominik, désolé de vous contredire, mais vous avez plusieurs trains de retard.
    Permettez moi de vous dire que si un parti aujourd’hui a fait son autocritique, c’est bien le parti communiste français …. D’autres seraient bien inspirés de faire de même, parce qu’ ils ont laissé dans l’histoire des traces indélébiles de leurs erreurs, de leur incohérence et de leur incompétence . Je ne citerai pas de nom .. il vaut mieux !
    Nous considérons toujours que le congrès de Tours reste et restera un acte majeur du mouvement ouvrier français. Pour le monde du travail, l’espoir devenait réalité : le capitalisme n’était pas l’accomplissement final de la civilisation !
    Nous continuons de dire que les graves déviations démocratiques du socialisme dans les pays de l’est n’ont rien à voir avec un sytème social qui représente l’avenir. Je considère toujours, pour ma part, que le socialisme doit s’identifier au pouvoir du peuple tout entier, libérant ainsi les potentialités créatrices dont il est porteur.
    Voilà, rapidement esquissé, ma conception d’une société socialiste …. et je suis quasiment sûr que Jean Jaurès m’aurait approuvé.
    En ce qui est de la démocratie à Saint-Ouen, vous avez lors des élections un bulletin de vote. Il faut vous en servir à bon escient .. ce n’est pas à moi de guider votre choix !
    Je dois à la vérité de dire que le microcosme audonien ne m’attire pas outre mesure … c’est un peu la chienlit !
    Je vous souhaite une bonne soirée.

  103. Ah la nation ! Tout le monde en parle, mais personne ne la comprend.
    Naguère, on définissait ainsi la nation : La nation est une communauté humaine stable qui s’est constituée historiquement sur la base de quatre caractères fondamentaux, à savoir : sur la base de la communauté de langue, de la communauté de territoire, de la communauté de la vie économique et de la communauté de conformation psychique, manifestée par la communauté des propriétés spécifiques de la culture nationale.
    Depuis l’intégration de la France dans la communauté européenne, la nation, l’indépendance nationale et l’identité nationale sont des conceptions dépassées … il faut bien en convenir !
    La nation française, contrairement à d’autres pays, a une histoire particulière. Le concept de nation s’est développé avec la grande Révolution de 1789-1794.
    Elle a balayé tous les obstacles qui se dressaient sur la route de la jeune bourgeoisie, classe progressiste à l’époque, qui succédait au système féodal, basé sur le despotisme et l’absolutisme royal.
    C’est la bourgeoisie qui a donné naissance au sentiment national. Il s’est constitué conjoitement avec la naissance et l’essor de la démocratie. On notera au passage que c’est pendant la Révolution Française que fut adoptée la loi “Le Chapelier”, interdidant le droit d’association.
    Les ouvriers constituaient à l’époque une classe sociale peu nombreuse et sans perspectives politiques.
    La nation n’existe plus aujourd’hui, et avec elle l’identité nationale. C’est mon sentiment.
    Nous vivons l’époque de la mondialisation. Il n’existe qu’une force unique, une idéologie unique placées sous le signe d’un ultralibéralisme forcené qui réduit à la misère des peuple entiers. Au fil des années se sont structurées à l’échelle de la planète, sous des formes les plus diverses, des sociétés commerciales, bancaires, politiques et médiatiques. Elles sont aux commandes du monde.
    Au nom de la compétivité, on licencie à tour de bras. On baisse ou on gèle les salaires quand l’entreprise ne va pas s’installer ailleurs. On généralise la flexibilité, le travail précaire et les emplois sous-payés. On foule aux pieds les principes fondamentaux des droits de l’homme …
    Alors le débat sur l’identité nationale est un faux débat … il sert uniquement de paravent à la mise en coupe réglée de la planète entière par une minorité parasitaire. Le monde du fric a encore de beaux jours devant lui !

  104. @dominik post 108
    je plaisantais , reprenant les termes de ceux qui considèrent qu’on ne peut qu’être aigri dès lors qu’on exprime son ressentiment face à des entreprises politiques qui puent la mahlonnèteté intellectuelle et des alliances de circonstances qui sont à l’encontre parfois des propos tenus des uns sur les autres .
    Que cela , comme vous dites et je vous rejoins , vide de son sens le message premier d’EE m’a tout l’air de passer au …Nème rang pour ceux qui ici confondent transversalité et auberge espagnole.

  105. @matéo
    l’identité nationnale est un fauxdébat dites vous quand , dans des postes précédents , un intervenant (Keita) parle d’un processus qui inclut une géométrie variable d’appartenance à l’ identité nationale et un autre qui défend ( O Decrock) une intégration assimilation à un socle commun pérenne exempt de la moindre
    Rien que pour ça le débat en vaut la peine, d’autant qu’il permet de mettre à jour les contra

  106. dictions de notre société qui d’un coté s’ennorgeuillit de son message universel de liberté /égalité/ fraternité quand de l’autre elle peine à se défaire de ses habitudes discriminatoires dès lors qu’un de ses enfants issu de son ancien outre-mer entend simplement vivre trav

  107. Mais ce que je dis mon cher Paco est à inclure dans le débat. Comme le sont les contorsions de messieurs Keita et Decrock. Il ne peut y avoir d’identité nationale et d’indépendance nationale quand des organismes non élus et siégeant à Bruxelles interfèrent dans la politique française, et donnent au gouvernement les orientations économiques et politiques à suivre.
    L’intégration européenne des traités supranationaux est d’essence réactionnaire. Elle supprime purement et simplement les états nationaux.
    Aucune politique de progrès social et de renforcement économique de la France n’est possible sous la surveillance de la Commission de Bruxelles et de la Banque Centrale.
    Il convient donc, selon moi, de s’affranchir des traités d’intégration européennes, de mettre fin aux contraintes économiques et monétaires de la zone euro, de mettre en place de nouveaux échanges avec nos partenaires économiques et commerciaux.
    A propos de ce qui vous préoccupe plus particulièrement, je pense que les replis communautaires que l’on observe actuellement ne permettent pas d’aborder en toute sérénité la question de l’identité nationale.
    C’est mon sentiment et je conçois que l’on ne le partage pas …
    Bonne journée et bon courage Paco.

  108. Le texte de John est intéressant et prolonge les anayses produites sur JR, sa liste et les avenirs possibles de SO expimés à l’occasion des dernières municipales.

    De tous temps, des femmes et des hommes ont réussi à se faufiler entre les fourches caudines des partis (n’est ce pas M. Freche!?) voire à changer plusieurs fois d’étiquettes.

    Elles et ils ont donné à chaque fois des assurances (financières, idélogiques, strapontins…) à ces mêmes sensibilités et ont même construits des regroupements d’invidus qui les rendaient plus autonomes. de ces mêmes partis sur des bases clientélistes, voire communautaristes toujours au détriment des grands enjeux sociétaux et de la nécessaire intervention populaire.

    C’est ce qu’a fait JR aux manettes depuis 15 ans, avec en plus le coulage de la section PCF ,une non remise en cause des caciques qui ont pour leur part coulé le PCF au plan déparetemental, et entre autres, une bien faible défense de la laïcité.

    Ces personnes/amis/commensaux que l’on retrouve dans son groupsculaire parti et à quelques endroits dans l’administration communale et autres périphériques.

    Choisie par les cocos grâce au prélable qu’une femme doit succéder à une femme, et qu’elle ne présentait aucune rugeusitée politique ou intellectuelle,

    elle s’est retrouvée maire de saint-ouen. Malgré tous les efforts publiques d’un ancien adjoint socialiste.

    JR avait donc une large avenue sinon un boulevard devant elle pour mener à bien ce que l’on peut attendre d’un maire communiste :
    la construction citoyenne,
    une bonne gestion communale,
    un avenir maitrisé avec les audoniens et les salariés,
    dans un environnement régional et national bouleversé et confronté à de lourdes contradictions qui nécessite l’indispensable intervntion populaire..

    Rien dans ses propos et ses actes ne vint confirmer cela, bien au contraire.

    Lors de son deuxième mandat,
    s’appuyant sur un affaiblissement du pcf local auquel elle avait contribué,
    surfant sur les enjeux de pouvoir interne au sein du PS local,
    dans une France et un SO bouleversés par l’effondrement industriel, la prédominance des promoteurs, le désengagement de l’Etat et le renoncement au changement au nom de ‘la concurrence libre et non faussée”, elle a tissé sa toile.

    Jr a préféré la gestion, forte d’un budget conséquent, de ressources foncières pharamineuses et de nombreuses promesses à tout va.

    Parlons en car c’est bien de cela qu’il s’agit à quelques lois de la cantonale dite “du maire”.

    Disposant d’une majorité quasi silencieuse au conseil muncipal et d’une direction administrative qu’elle a choisie – du DG en passant par la Dircom et le DirCab,
    distribuant les indemnités d’élus à qui bon lui plait,
    réusissant à museler le groupe des élus communistes et à éloigner de l’hôtel de ville les anciens élus PCF qui auraient pu la déranger,

    elle a mis en oeuvre un action quotidienne faite de fausse relation directe, d’absence de compte-rendu sérieux de mandat, du refus de consultation tant des agents et de l’encadrement que des usagers du service public communal, des jeunes qui sont quand même un eu l’avenir de SO,
    et d’une gabegie de com incroyable.

    Et pendant ce temps là, le courrier reste encore sovent sans réponse autrement qu’en accusé de réception.

    Au lieu d’être modernisé, le service public communal s’est vu délesté d’interventions au profit du privé, et cela dans beaucoup de domaines.

    La gestionnite, le management à quatre sous mais grassement payé ont fait et font beaucoup de mal.

    Aujourd’hui, le patrimoine communal est en sérieuse difficulté faute de courage
    à analyser,
    à proposer des pistes de renouvellement,
    à utiliser les services,
    à s’appuyer sur les usagers et les audoniens…
    et à mener les combats politiques pour obtenir de l’Etat les moyens financiers et les orgnisations nécessaires, comme l’ouverture de classe sport-étude par exemple!

    Alors que SO n’a jamais fait autant travailler les entreprises privées,
    c’est la croix et la bannière pour obtenir qui un stage, qui une formation voire même un emploi. pour les audoniens.

    Vache à lait, notre ville a tout intérêt à cesser de l’être.

    Idem pour les terrains de la ville de Paris sur notre ville, pour lesquels un accord tenu secret par JR y prévoit l’arrivée de centaines de demandeurs de logements parisiens.

    Enfin dernière actualité, l’annonce de la contruction d’un collége intercommunal comprenant un équipement sportif avec Saint-Denis sur le quartie Pleyel/La Plaine, situation d’avenr avec les prohaines arrivées de tranport colectif.

    Jamais JR en a parlé alors que le maire de saint-denis s’est battu pour valoriser sa réserve fonciére. auprès de l’ancienne présidence PCF puis celle d’aujourd’hui, PS.

    Il y a peu encore, JR nous promettait un quatrième collège dans la ZAC des Docks tout en ne répondant pas sur un collège-internat!!

    Elle gére à la petite semaine, à l’image de la rue Bachelet et de la place du 8 mai, où l’argent des audoniens défait ce qui a été fait il y a peine quelques années.

    Que ne nous a pas promis le maire lors de l’implantation de spot d’éclairage en bleue au sol, et que depuis des lustres quasiment plus aucun ne marche.

    Pas ou peu d’entretien, mais que de discours pompeux pour finir par des dépenses de reprise considérables.

    Je ne parlerais pas ici de la piscine, du marché Ottino ou du renouvellement de son propre véhicule de fonction au côut astronomique. Ni encore du centre sportif de l’Ile des Vannes délaissé.

    Non plus des projets de vente des colos des audoniens… et du devenir des ex terrains Wonder devenus privés par jet de l’éponge de la municipalité.

    Et encore moins de l’avenir du lycée Blanqui qui voit ses capacités d’avenir réduits faute d’avoir été entièrement réalisé.

    Là aussi, nous n’acceptons pas que les promoteurs emportent le gateau de la parcelle 22 rue Charles Schmidt.

    Yes, dear John, vous avez, nous avons raison de demander des ambitions pour Saint-Ouen, la démocratie locale en est pour le moins la pierre angulaire.

    Pour ma part, je considére que les recompositions adoniennes sentent plus la décomposiion des valeurs que le Tous ensemble de nos manifs actuelles, et des valeurs qui s’en dégagent.

  109. Implacable réquisitoire du colonel Taquet contre madame le Maire ! Sa gestion de la commune est passée au peigne fin et jugée calamiteuse …
    Chacun est libre de donner son point de vue sur l’action municipale, voire de critiquer Madame le Maire … on ne s’en prive pas d’ailleurs.
    La gauche à Saint-Ouen a plusieurs visages. La majorité du Conseil Municipal se situe à gauche, mais d’autres, qui se disent également de gauche, ont une opinion négative de la gestion municipale.
    Il y a toujours eu des clivages au sein de la gauche.
    Les opposants à madame Rouillon veulent construire une gauche nouvelle qui n’ait rien de commun avec la majorité actuelle. Difficile à réaliser quand on sait que certains de ses détracteurs affichent des ambitions qui ne semblent pas de mise quand on veut réunir des gens pour changer de majorité municipale.
    Cela implique un accord basé sur un programme que l’on s’engage à appliquer ensemble, et qui soit totalement différent de celui qui est mis actuellement en oeuvre. Mais tout cela présuppose que madame Rouillon soit rejetée par l’électorat lors des prochaines élections cantonales … Ce n’est pas encore fait, d’autant que le PS présente, semble-t-il, des seconds couteaux …. tiens, tiens, curieux !

  110. @Matéo
    D’un coté vous trouvez qu’une vraie gauche à St-Ouen n’existe pas ou plus , que les gens sont frivoles et changent de parti comme de sli…chemise, que tout fout le camp en fait, et vous restez un communiste fidèle et sincère, mais quand il s’agit de défendre JR qui pourtant trahit la cause un peu plus chaque jour, affairise et soliloque dans ses bulletins , vous êtes le bon petit soldat que personne n’oserait espérer.
    Contradiction n’est pas raison; vous devriez être le premier à pester contre un duo qui agit bien loin des convictions qu’il affiche, et de ce fait discrédite l’idéologie qui l’a mené à la plus haute marche du pouvoir municipal.
    Mais il est vrai que les” histoires” de S-Ouen vous intéressent pas!….

  111. Mon cher paco … je ne suis pas un petit soldat .. je suis un officier supérieur, mon cher ami.
    Regardez ce que j’ai écrit ailleurs ( .. dans un monde de brute) et vous serez contraint de faire amende honorable.
    Vous dites que je suis un communiste fidèle … sur ce point, vous avez raison. Ce qui fait ma particularité, c’est que je ne transige pas avec les principes … que voulez-vous, on ne se refait pas !
    Je vous précise, à toutes fins utiles, que je ne suis pas un cireur de pompes, y compris celles de madame Rouillon … j’ai déjà bien du mal à cirer les miennes !
    Par contre, mon cher paco, vous parlez beaucoup, ce qui prouve que vous avez du vocabulaire, malheureusement, vous ne savez faire que ça …
    Vous ne m’appréciez guère, je m’en suis déjà aperçu … moi, j’aime tout le monde et ce que l’on peut dire ou ce que l’on pense de moi m’importe peu.
    Je m’amuse bien ici … c’est l’essentiel … et je ne prends pas au sérieux !

  112. M. Mateo, inutile de rappeler des évidences… Personne ne vous prend au sérieux ! Qui pourrait croire qu’un homme comme vous fasse référence a la lutte des classes alors que seul les dominants, aujourd’hui, font appel a cette notion ? A moins que sous votre pseudo se dissimule un membre de la “trilatérale”.

    C’est vrai qu’on s’amuse bien ici… Si cela pouvait être le cas dans nos quartiers gangrenés par les trafics de stupéfiants.

    Pour le reste, a Saint-Ouen comme ailleurs, la démocratie permet au peuple d’élire ses propres dictateurs… Pourquoi pas vous ?

  113. @rené
    vous savez , en temps que fils de colonel de l’armée de l’air et réformé moi même , mon amour pour la chose militaire et tout ce qui s’y rapporte reste assez relative.
    Quand vous me taclez dans le genre j’suis une grande gueule mais qui ne sais faire que l’ouvrir, ç’est la vanne gratuite , ne sachant absolument pas ce dans et pour quoi quoi je suis impliqué et investit. Cela dit si ça vous chante ….
    en revanche cette parano sur “je ne vous aime pas”!!!! Si à chaque fois vous employez cet argument , certes ça va simplifier l’échange mais pas l’enrichir; dommage.
    A oui une autre expression ” servir la soupe”…

  114. Chère Sarah .. pourquoi je fais référence à la lutte des classes ? … tout simplement parce qu’elle emplit notre quotidien. A tous ceux qui ne voient pas cette évidence, je dirai qu’ils doivent ouvrir un peu plus les yeux. Chaque jour la presse nationale et régionale en fait état. Elle s’aiguise même dans la période présente. Les actions menées contre la réforme de la retraite en sont partie intégrante.
    La lutte des classes est encore présentée par certains esprits bornés comme une machine de guerre sociale et presque comme une invention diabolique des communistes.
    Heureusement, celles et ceux qui restent ouverts aux réalités de notre temps la considère, fort justement d’ailleurs, comme la conséquence des contradictions d’intérêts opposant les classes sociales les unes aux autres.
    L’Histoire de l’humanité est faite d’affrontements, de luttes opposant des groupes sociaux à d’autres. En l’état actuel des choses l’affrontement majeur a lieu entre, d’une part, la classe des maîtres de la finance et de l’industrie qui s’est considérablement réduite en nombre en même temps qu’elle concentre entre ses mains une puissance accrue et, d’autre part, toutes celles et ceux qui n’ont pour vivre que leur salaire, ainsi que les différentes catégories de la population, victimes elles aussi de la main mise des puissances d’argent sur le pays.
    Vous voilà rassurée, chére Sarah, tout ce qui précède démontre amplement qu’il y a un monde entre moi et la “trilatérale” … une structure qui ne date pas d’hier et qui était très appréciée, si ma mémoire ne me fait pas défaut, par Monsieur Raymond Barre, considéré à l’époque comme le meilleur économiste de France.
    Je vous précise enfin que je n’ai absolument rien de commun avec un dictateur. J’en ai connu quelques uns .. surtout un. Un jour du mois d’août 44, ses sbires ont failli m’envoyer ad patres ! Fort heureusement, un carré de petits pois se trouvait là. Je m’y cachais …. c’est depuis cette époque que je voue un véritable culte aux petits pois ! Chacun son truc …

  115. M Taquet,

    Vous balancez du lourd… Votre critique citoyenne contre l’oligarchie dominante est implacable…

    Diantre, Mme le Maire a nomme elle même les membres de son cabinet et les Directeurs des Services Communaux…
    Si je suis élue, je m’engage a ce que se soit les Audoniens qui élisent eux-mêmes les futurs cadres opérationnels de la Ville.

    Diantre, Mme le Maire est responsable de l’effondrement du PCF …
    Si je suis élue, je m’engage a remplacer le sulfureux Telethon par un Communisthon ambitieux.

    Diantre, Mme le Maire ne serre pas la paluche de tous les audoniens…
    Si je suis élue, je m’engage a recevoir, autour d’un p’tit apéro ou d’un thé a la menthe, l’ensemble des habitants de cette joyeuse ville (tous les jours de 12h a 13h)

    Diantre, Mme le Maire dilapide l’argent en communication…
    Si je suis élue, je m’engage a communiquer grâce aux bouches a oreilles. Je compte, bien évidement sur votre grande bouche !

    Diantre, Mme le Maire, ne réponds pas au courrier…
    Si je suis élue, je m’engage a traiter l’ensemble des courriers de félicitation qui me seront transmis.

    Diantre, Mme le Maire a privatise le service publique municipal….
    Si je suis élue, j’augmenterais les impôts locaux afin d’embaucher des personnes susceptibles de voter pour moi aux élections futures…

    Diantre, Mme le Maire ne propose pas de stage aux jeunes audoniens…
    Si je suis élue, je m’engage a demander aux Directeurs de services, élus par vous-mêmes, de proposer a chaque jeune des stages de “bouches a oreilles”….

    Diantre, Mme le Maire négocie avec des non-audoniens (Mairie de Paris, entreprises privées démoniaques…).
    Si je suis élue, je m’engage a défendre les intérêts des audoniens qui le valent bien. Les autres, c’est pas notre problème !

    En bref, si je suis élue, je nomme M Taquet, Premier Ministre de la Ville.
    Il sera charge de nous faire revenir dans les années 60/70, l’époque ou tout le monde était vachement heureux.

    Je vous laisse… Je vais vendre du Shit pour financer notre future campagne et surtout notre future autonomie municipale.

    Hasta la victoria, Siempre !

  116. Branle-bas de combat hier au parti socialiste. Le “Parisien” fait état ce matin de la désignation du candidat, de la candidate plutôt, pour le canton de Saint-Ouen.
    Sophie Jacquot a été malheureusement devancée par une jeune femme, ou une jeune fille, qui vient à peine de sortir de l’école maternelle. Son suppléant, issu de ce que l’on nomme aujourd’hui la diversité, vient de passer brillamment le certificat d’études primaires élémentaires.
    Deux jeunes enfants ambitieux qui rêvent de représenter Saint-Ouen à l’assemblée. départementale. J’eusse aimé que les militants socialistes choisissent Sophie Jacquot, qui me paraît plus à même de mobiliser les électrices et les électeurs socialistes de la commune. De plus, elle a une expérience que les candidats officiels n’ont pas.
    Madame Rouillon, eu égard à ce qui précède, n’a pratiquement plus d’adversaires .. Cette élection est un coup pour rien ! Y a-t-il eu une magouille électorale entre le parti socialiste et madame Rouillon … mystère !
    Le parti socialiste est un grand parti qui a marqué l’histoire du mouvement ouvrier français. Il est infiniment regrettable qu’il se soit éloigné au fil des décennies du monde du travail.
    En acceptant les règles du capitalisme, en les soutenant – tout ça n’est pas nouveau – en abandonnant l’espérance socialiste, en abandonnant la classe ouvrière et les salariés comme sujet, en n’assayant même plus de se poser la question d’organiser les salariés en tant que tel, le parti socialiste n’est même plus un parti social-démocrate.
    Il est aujourd’hui un parti identique à ce que fut le parti radical-socialiste de la belle époque …
    La sympathique Martine Aubry a, je crois, la poigne nécessaire pour remettre le parti socialiste sur les bons rails … mais elle a du pain sur la planche .. on lui souhaite bonne chance !

  117. Mon cher paco … épisodiquement, vous m’envoyez sur les roses. Bien que j’ai une prélidection très marquée pour cette jolie fleur, je ne m’explique pas votre attitude à mon endroit.
    Je répète pour la nième fois que je suis communiste depuis des lustres et que je suis un électron libre. Contrairement aux allégations de certains, le parti communiste aujourd’hui est un parti où chacune et chacun peut dire ce qu’il pense .. sans encourir les foudres de je ne sais quel olibrius qui ce croit porteur de la parole sacrée …
    Il ne faut surtout pas voir les communistes à travers le prisme déformé des medias … ce sont des femmes et des hommes comme les autres qui n’ont pas l’intention de transformer le pays en une immense caserne. Ils ont une autre vision de la société … d’une société plus conforme aux aspirations du plus grand nombre, et ils ne sont sans doute pas les seuls …
    Quant à être un soldat de madame Rouillon, permettez-moi de vous dire que vous êtes dans l’erreur la plus complète ! Je n’ai pas de relations privilégiées avec madame le Maire. A vrai dire, je la connais très peu ..
    Je vous précise, à toutes fins utiles, que le culte de la personnalité m’est totalement étranger ..
    Bonne soirée ..

  118. @ René
    tu écris que la gauche a plusieurs visages…Peut-être est-ce parce que certaines personnes se reclamant d’elle n’en font pas ou plus partie?
    Peut-être que certaines personnes élues sur des listes à priori de gauche, ne le sont plus également?
    Je te laisse méditer sur cette phrase d’Obama après sa défaite aux élections de mi-mandat:” Le pouvoir n’appartient pas aux élus mais au peuple….”!

  119. M. Matéo (#134)
    Le “ticket” Boscherel/Haddad doit vraiment vous inquiéter pour que vous les affubliez ainsi de sarcasmes paresseux que, franchement, je trouve indignes de vous… Les socialistes prennent note avec intérêt.

  120. Post 137
    Evidemment que la gauche à plusieurs visages .. et cela ne date pas d’hier ! C’est vrai aussi que des gens de gauche qui juraient sur les grands dieux qu’ils ne changeraient jamais, sont partis à droite ou ou centre, quand ce n’est pas au FN, avec armes et bagages.
    C’est encore vrai que des gens élus sur des listes de gauche ont éprouvé le besoin d’aller voir ailleurs ce qui s’y passe … sans remettre leur mandat au parti dont ils étaient l’élu. L’ambition n’a pas de limite mon cher Jean.
    Je suis d’accord avec la formule d’Obama. Mais il lui appartient de battre sa coulpe car le peuple lui avait confié une mission : combattre le chômage et améliorer les conditions de vie des citoyens américains.
    Il ne l’a pas fait. Lui non plus, à l’instar de la gauche en France, n’a pas compris, ou n’a pas voulu comprendre, que pour faire le bonheur du peuple dans la mesure où les institutions d’Etat peuvent concourir à cette réalisation, il faut une politique différente de celle qui est mise en oeuvre. Il faut répondre positivement aux demandes justifiées des gens, c’est-à-dire augmenter le pouvoir d’achat pour relancer le marché intérieur et par là même combattre le chômage, taxer les importations en provenance de pays où la main-d’oeuvre est odieusement exploitée, assurer l’édification d’équipements collectifs conformes aux besoins de la société, assurer un niveau de vie correspondant aux possibilités matérielles du pays. On sait que les Etats-Unis et la France sont des pays riches !
    Mais tout cela présuppose La nationalisation des grands groupes financiers et industriels, la maîtrise du crédit et par cela même la possibilité de dominer le développement économique de la Nation. En un mot, il faut en finir avec une politique qui enrichit les riches et appauvrit les pauvres.
    Il n’y a pas d’autre solution si l’on veut résoudre les grands problèmes auxquels sont confrontés les peuples des pays où le capitalisme règne en maître.

  121. Cher Monsieur Crowley .. je suis originaire d’une région où la plaisanterie et la dérision font partie du paysage. Il ne faut donc pas prendre tout ce que je dis ici au pied de la lettre.
    Cher Monsieur, je connais les socialistes depuis très longtemps et j’ai eu souvent avec eux de violentes altercations suivies parfois d’affrontements physiques. A l’époque dans le bassin houiller de Carmaux-Decazeville on ne se faisait pas de cadeaux. D’autant moins que Paul Ramadier, un socialiste carmausin – tout pour moi, rien pour le voisin – était Maire de Decazeville et Président du Conseil des Ministres. Il y eut souvent entre communistes et socialistes de véritables bataille rangées, notamment lors de la grève des mineurs de 1948.
    Mais tout cela c’est du passé … J’ai aujourd’hui des amis membres du parti socialiste et cela ne me gêne nullement. Je connais même des élus socialistes du conseil municipal pour lesquels j’ai de la sympathie.
    Quant au ticket Bosherel-Haddad, je vous rassure il ne hante pas mes nuits et mes jours. Pour la simple et bonne raison que les élections cantonales sont, à mon sens, un coup pour rien et que, par conséquent, je n’irai pas voter. Au cas où l’on n’aurait pas compris je le répète, je n’irai pas voter.
    Pour ce qui est de l’intérêt que pourrait me porter, éventuellement, certains socialistes, je dois vous dire en toute humilité que je m’en tamponne le coquillard comme un sifflet de deux ronds !
    Je le dis ici pour la nième fois. Je suis un électron libre et aucun parti, quel qu’il soit, ne me fera dire ce que je ne veux pas dire et ne me fera faire ce que je ne veux pas faire.
    Maintenant, si quelqu’un à quelque chose à me reprocher, il peut venir me voir. Je puis l’assurer qu’il ne sera pas déçu du voyage …
    Monsieur Crowley, je ne vous connais pas et je ne tiens pas particulièrement à vous connaître.
    Alors, je vous saurai gré de bien vouloir garder désormais vos distances … je n’ai absolument rien à vous dire et ce que vous faites m’importe peu .. merci d’avance

  122. Si je suis souvent d’accord avec les post de John, je suis au regret de lui annoncer qu’en tant que socialiste moi-même que nos condidats choisis ou élus “démocratiquement” ne sont et ne seront poas à la hauteur.

    Comme des camarades socialistes, je ne trouve pas la stratégie efficace elle donne même raison à l’intitulé de nos débats “Cantonales : Jacqueline ROUILLON reçoit le soutien du PS”.

    Franchement, avec l’analyse fine que fait John sur ce site, comment ne comprend il pas que le choix qui est fait a un objectif clair, laisser le canton à Jacqueline pour des raisons obscures que nous ignorons à ce jour… Le courageux Brunon L. a refusé d’y aller pensant qu’il arrivera à garder son poste de député en 2012, comme au municipales de 2008, merci Bruno.

    J’encourage fortement M. Decrock et espère sincèrement que Keita sera candidat avec ou sans étiquette EE car lui seul est aujourd’hui en capacité de faire le meilleur pourcentage dans ces élections qui mobilisent peu. Une chose est certaine, nous électeurs socialistes ne nous laisseront pas entrainés dans ces magouilles des chefs socialistes Barto et… Je demande aux uns et aux autres de voter Kéita au 1er tour en le plaçant seul de la gauche au 2ème tour.

    Peu importe les commentaires qui feront suite à mon post, vous ne me ferez pas changer d’avis.

    Cher John, avec toute la sympathie que j’ai pour vous, le ticket Boscherel/Haddad ne suffit pas malgré tout le soutien que vous pourrez souhaiter. La première n’est connue de personne et n’a jamais rien dit ni fait daMlle

  123. Si je suis souvent d’accord avec les post de John, je suis au regret de lui annoncer qu’en tant que socialiste moi-même que nos condidats choisis ou élus « démocratiquement» ne sont et ne seront poas à la hauteur.

    Comme des camarades socialistes, je ne trouve pas la stratégie efficace elle donne même raison à l’intitulé de nos débats « Cantonales : Jacqueline ROUILLON reçoit le soutien du PS» .

    Franchement, avec l’analyse fine que fait John sur ce site, comment ne comprend il pas que le choix qui est fait a un objectif clair, laisser le canton à Jacqueline pour des raisons obscures que nous ignorons à ce jour… Le courageux Brunon L. a refusé d’y aller pensant qu’il arrivera à garder son poste de député en 2012, comme au municipales de 2008, merci Bruno.

    J’encourage fortement M. Decrock et espère sincèrement que Keita sera candidat avec ou sans étiquette EE car lui seul est aujourd’hui en capacité de faire le meilleur pourcentage dans ces élections qui mobilisent peu. Une chose est certaine, nous électeurs socialistes ne nous laisseront pas entrainés dans ces magouilles des chefs socialistes Barto et… Je demande aux uns et aux autres de voter Kéita au 1er tour en le plaçant seul de la gauche au 2ème tour.

    Peu importe les commentaires qui feront suite à mon post, vous ne me ferez pas changer d’avis.

    Cher John, avec toute la sympathie que j’ai pour vous, le ticket Boscherel/Haddad ne suffit pas malgré tout le soutien que vous pourrez souhaiter.

    La première n’est connue de personne et n’a jamais rien dit ni fait dans le conseil municipal et dans notre ville de saint ouen. Le deuxième a même été sur la liste de M. Kéita et n’a jamais été présent sur st ouen, et vous voulez nous demander de les soutenir afin qu’ils continuent de se planquer ailleurs qu’à st ouen. Non merci John et tous les autres socialistes qui les ont désignés. Sincèrement, la candidature de Karim Bouamrane, même si elle ne m’enchantait point, était de loin meilleure et plus efficace car plus connue et ayant néanmoins un réseau à St ouen.

    Michel

  124. @michel 141
    une idée comme ça au passage, c’est cadeau : prenez donc Keita chez vous, puisqu’il vous sied tant!…en qu’en plus il est aussi écolo convaincu que Morgane Garnier à qui Fargeas , encore un convaincu, céda sa place , pour aujourd’hui introniser Keita ,ce dernier s’exposant sur nos murs déjà avec une superbe affiche à la quadrichromie classieuse…

  125. Michel et Jean,
    Mon post 137 a créé un malentendu, désolé. Je ne voulais rien dire, ni des cantonales, ni du Parti socialiste, ni des candidats investis.
    Je souhaitais exclusivement exprimer mon agacement à l’égard de René Matéo. J’en ai un peu assez de cette manière de revendiquer sélectivement, pour soi seul, le droit à l’invective, à l’humour, à la dérision. Railler quelqu’un au seul titre de son âge, c’est nul, et j’avais envie de le dire.
    A la réponse de M. Matéo, je constate que moi, le sarcasme, l’invective et la dérision me sont interdits… Au vu du nombre de mots qu’il consacre à me dire qu’il n’a rien à me dire, je conclus qu’il a été piqué. J’ai donc visé juste. Mais tout cela n’a guère d’importance.
    En revanche, au vu de vos deux réponses, il vaut mieux que je précise ce que je pense du fond du sujet. Ce sera chose faite dans le post suivant.

  126. Suite de la réponse à Michel Fainzang et Jean Fouquart, donc, cette fois-ci sur le PS et les cantonales.
    Tout d’abord, je ne suis évidemment porte-parole de personne. Tout le monde, socialiste ou non, peut noter avec intérêt que certains dans la gauche non socialiste auraient préféré que Mme Jacquot-Gautun soit investie pour les cantonales. Je ne pense pas que les socialistes aient besoin de moi pour en prendre acte. Le titre du Parisien du 6 novembre dit très clairement ce qu’il en est.
    Mais ensuite, qu’il n’y ait pas de malentendu, c’est en tant que socialiste (qualité qui n’est ni nouvelle, ni secrète) que je regarde cette situation et que, comme Michel, je dois décider quelle attitude adopter.
    Rien n’est encore définitif en la matière, comme Jean est bien placé pour le savoir, mais en supposant que les investitures restent en l’état jusqu’à la semaine prochaine, je suis en désaccord avec Michel, pour des raisons qui ne sont pas tactiques mais stratégiques.
    Le ticket Boscherel / Haddad n’est pas le mien. J’ai exprimé publiquement ma sympathie pour la démarche de Karim Bouamrane, lors de la réunion publique qu’il a organisée à la Bourse du travail, et je n’ai pas changé d’avis à cet égard.
    Mais la question n’est pas de personne : elle est de posture et de stratégie politique. Ce qui compte, c’est que le PS fasse campagne pour gagner le canton, avec un programme, des idées et un discours clairs, et en en assumant clairement et sans fausse pudeur les éventuelles répercussions municipales. Tout candidat qui porterait une telle démarche mériterait le soutien sans réserve de tout militant ou sympathisant socialiste.
    Alors, pour réagir aux propos de Michel Fainzang, peut-on craindre que cela ne se passe pas comme ça? Evidemment, oui. Et dans ce cas, qui me désolerait, que doit faire un socialiste?
    Pour le sympathisant, c’est un cas de conscience. Travailler contre son propre parti, cela suppose des raisons fortes et des circonstances particulières. Je l’ai fait en 2008, faute de liste socialiste au 1er tour des municipales, et j’assume pleinement ce choix. Chacun devra être juge de la force des raisons et du poids des circonstances dans cette campagne cantonale.
    Pour l’adhérent, en revanche, le problème n’est pas que de conscience. On ne peut pas être à la fois dedans et dehors.
    Alors que nous ne savons pas encore qui exactement sera candidat sous quelle étiquette, mon sentiment stratégique est le suivant. Sans recomposition politique positive, Saint-Ouen continuera à s’enliser, avec des conséquences sérieuses pour la gestion municipale, et donc pour la vie des Audoniens, et pas seulement pour les enjeux qui passionnent le microcosme. Or, à mon sens, sans PS fort qui s’assume, une telle recomposition ne saurait avoir lieu. (Je suis donc en désaccord avec tous ceux, de Cohn-Bendit à Besancenot et de Bayrou à Mélenchon, dont la stratégie politique suppose à terme de faire éclater le PS pour recomposer soit la gauche, soit quelque chose qui serait au-delà du clivage gauche-droite.)
    Bien sûr que, ponctuellement, la faiblesse du PS peut profiter électoralement à d’autres forces de gauche. Mais avec une visée politique plus large, l’affaiblissement du PS affaiblit toute la gauche. (Rappelons que nous sommes dans un pays qui, depuis 20 ans, est majoritairement à droite – en tout cas dans ses grandes tendances au niveau national.) Ma priorité est donc de faire ce que je peux à mon niveau pour donner du contenu et du sens politique à la candidature socialiste aux cantonales, et non pas de chercher une autre candidature à soutenir.
    Mais cela ne veut en aucun cas dire que le devenir du PS soit le SEUL enjeu de la redynamisation de la gauche. Au contraire, je souhaite bon vent à tous ceux qui essaient de faire des choses nouvelles à Saint-Ouen. C’est à partir de la rencontre des différentes initiatives que, peut-être, des dynamiques positives pourront émerger. A l’inverse, le cumul des faiblesses ne produit jamais que de la faiblesse.

  127. Mon pauvre monsieur Crowley .. vous prenez vos désirs pour des réalités … vous vous faites du mal inutilement .. je vous plains sincèrement … heureux les simples d’esprit, le royaume des cieux leur est ouvert !

  128. Les écolos .. il y a du tiraillement dans l’air ! Comment voulez-vous que l’on vous fasse confiance. Non seulement vous n’avez pas de programme, mais vous vous disputez le bout de gras.
    Voilà monsieur Keita intronisé maintenant écologiste .. C’est le délire à Costa Rica .. non pardon .. à Saint-Ouen !
    Quant aux socialistes .. ils pédalent apparemment dans la choucroute ! Ne vous inquiétez pas outre mesure, c’est dans leur nature.
    Nous allons assister sans doute dans les jours qui viennent à une offensive de grand style de la part des intellos du coin ..
    Restez sur vos gardes .. il risque d’y avoir de la casse !
    Pendant ce temps, madame Rouillon boit du petit lait ! On la comprend ..

  129. “Il n’y a pas qu’un âne qui s’appelle Martin”et ne m’attribuez pas, John,l’identité de tous les Michel.
    Je n’ai jamais appartenu au PS.Depuis mon adolescence,j’ai pris conscience que son rôle historique avait pris fin* dans les “Unions sacrées”et leur participation “à la boucherie impérialiste”de 14-18.Ce n’est pas l’évolution funeste et sinistre de ceux qui pour rompre avec cette politique de trahison et de servitude envers la bourgeoisie fondèrent à l’appel de Lénine les PC qui me la fera réhabiliter cette politique social-démocrate!
    *même s’il peut encore permettre d’obtenir ces places que vous semblez fustiger par ailleurs!

  130. “Il n’y a pas qu’un âne qui s’appelle Martin”et John je ne suis pas responsable des idées de tous les Michel.Je n’ai jamais été membre du PS et je considère que le rôle de ces partis ont pris fin(même s’ils peuvent tjs fournir des “places”)lors de leur trahison en 14 en participant dans les “unions sacrées” à la “boucherie impérialiste”.Ce n’est pas la sinistre et funeste évolution des PC fondés à l’appel de Lénine pour remédier à cette trahison qui réhabilitera à mes yeux cette trahison.Il est plus que temps de tirer le bilan de tout ça et de fonder les partis de la”3eme étape”qui conduiront l’Humanité vers le Communisme.Pas celui du goulag mais celui révé par Marx!

  131. John
    Le ps mise sur un ticket Boscherel/Haddad afin de laisser le canton à JR, c’est aussi simple que ça. Ils veulent un accord avec les écolos sur le département pour que nous ne présentions pas de candidats et que JR ait les coudées franches, c’est tout. Ce n’est pas à SO que se décide qui sera candidat PS aux cantonales, prétendre le contraire serait une insulte à notre intelligence.

  132. A Michel Fainzang
    Toutes mes excuses. Effectivement, j’ai lu et écrit trop vite. Le pire, c’est que je n’ai ajouté le nom de famille que pour éviter de donner une impression de familiarité excessive. Et c’est ainsi qu’on trébuche sur ses propres lacets…

  133. Jean (#152), je crois que c’est un peu plus compliqué que ça. Effectivement, ces choses-là ne se décident pas principalement à Saint-Ouen. Mais il n’est pas exact que “le PS” veut laisser le canton à la sortante. C’est une question qui fait débat, au contraire, et le titre du Parisien du 6 novembre témoigne du fait que certains socialistes, en tout cas, ont d’autres idées pour les cantonales. (Ils peuvent être naïfs, ils peuvent être démentis par l’appareil, ils peuvent échouer, tout simplement, mais ça c’est une autre histoire.) A considérer inévitable la reconduction de la sortante, on risque effectivement de la rendre certaine.

  134. En survolant un peu vos interventions et si je comprend bien, le ps disons départemental, ferait en sorte par la candidature de Elise Boscherel, de laisser la victoire à Jacqueline Rouillon mais après le spéctacle navrant du conseil municipal d’hier soir, je n’arrive pas à me faire à l’idée, que les militants locaux du ps, acceptent de voir Jacqueline Rouillon gagner cette élection, elle qui en permanence n’a qu’humiliation et mépris à leur égard, comme si ils étaient dans l’opposition ! Un élu ps en charge des associations qui découvre les subventions données à des associations en séance du conseil, en est la preuve absolue !! Moi je trouve que la séance d’hier soir sonnait comme une fin de règne de Jacqueline Rouillon car il ne suffit pas madame le Maire, de sourir et d’être aimable à l’approche d’une échéance électorale, il faut aussi conserver une unité avec sa majorité car n’oubliez pas que celle ci aurait les moyens de vous mettre dehors, si elle le jugeait utile.

  135. @ Jonn C
    Chat échaudé…. Il y a eu tellement d’élections ces dernières années à St-Ouen où les socialistes locaux ont clamé haut et fort qu’on allait voir ce qu’on allait voir, que la jaune garde était prête et ne s’en laisserait pas compter cette fois ci, qu’il fallait leur faire confiance….
    Certains ont prouvé qu’en politique à leur sens la parole n’engageait que celui qui la reçoit.
    Espérons qu’aujourd’hui tout cela est caduc. Quand je lis votre post John il ne s’en dégage pas une confiance totale; à suivre!

  136. Il y a une façon imparable pour faire en sorte que le PS ne se couche pas devant JR, c’est qu’il arrive en tête au premier tour! Si tel était le cas, c’est JR qui devrait se coucher au nom du désistement républicain.

  137. Je ne sais pas si beaucoup d’entre vous ont assisté au dernier conseil municipal mais quel scandale ! Comment pouvons nous encore accepter que cette équipe dirige notre ville avec ce dictateur en première ligne !! Pour ceux qui ont assisté à la séance, nous avons tous vu, qu’il n’y a eu aucun scandale, ou plutôt la résistance faite par monsieur Keita, était simplement une réaction au refus du maire de lui donner la parole et avec une certaine obstination d’ailleurs. Si la parole lui avait été donnée, la séance aurait pu continuer tout à fait normalement…
    Non madame le maire, rien ne justifiait ce refus de donner la parole et vous ne pouvez pas opposer un timing aux demandes de paroles car aucune loi, limite la durée des conseils municipaux comme vous voulez l’imposer.
    De plus, ce communiqué de presse tout à fait scandaleux, ou le maire se place en victime et accusatrice mais on croit rêver je vous assure…
    Je crois madame, que le problème est plus simple que cela, vous n’êtes pas pour la liberté de parole et je suis d’accord avec vous, il y a bien un danger pour la démocratie à Saint-Ouen mais c’est vous et je crois que nombre de gens commencent à le penser après ce triste incident et ce communiqué odieux…
    D’ailleurs la preuve existe maintenant en image et je vous invite à vous rapprocher des groupes politiques qui vont avoir un dvd de la séance, à moins qu’il n’est subit un montage avec une certaine censure car je crois que ça irait tout à fait avec le reste

  138. Pascal et Jean
    “Confiance totale”, certainement pas. Espoir raisonnable, oui. On ne vote pas ce dimanche, que je sache, et d’ici le mois de mars il peut se passer beaucoup de choses… à condition que ceux qui le souhaitent se remuent !
    Et puis juste un rappel à propos du “désistement républicain”. Ce principe veut que la gauche évite en général les triangulaires qui pourraient profiter à la droite, et donc que quand trois candidats ou listes sont qualifié(e)s pour le second tour, dont deux de gauche, le/la moins bien placé(e) au premier tour se retire. (Evidemment, chacun pourra penser à des exceptions: c’est un usage politique, pas une règle juridique.)
    Mais RIEN dans la tradition républicaine n’exige ni même ne justifie qu’un(e) liste/candidat de gauche se retire au profit d’un(e) autre liste/candidat de gauche quand la gauche est seule présente au second tour.
    Cet usage-là, qui a permis à nos deux conseillers généraux d’être élus en 2004 en et en 2008 respectivement avec 100% des exprimés au second tour (Kim Jong-Il est jaloux!), ne mérite absolument pas le nom de “républicain”.
    J’espère que 2011 sera l’année où, par avance et par respect élémentaire des électeurs, toutes les forces de gauche annonceront qu’elles assureront une concurrence républicaine loyale au second tour là où la droite n’est pas en mesure de se maintenir.
    On peut rêver un peu?

  139. J’ai effectivement reçu un courrier de madame le Maire dans lequel elle fait état de problèmes ayant trait au fonctionnement du Conseil Municipal. Si l’on en croit les termes de ce courrier, il semble qu’il règne au sein de l’assemblée communale un climat délétère qui ne va pas manquer de se dégrader plus encore, eu égard aux élections cantonales qui arrivent à grand pas.
    Tout cela met en exergue la faiblesse politique de certains conseillers municipaux qui ont une conception étriquée de la démocratie.
    Tout le monde a droit à la parole .. c’est normal !
    Toutefois lorsque la discussion sur un sujet est épuisée et qu’il est voté ou pas, il est anormal de revenir dessus. Cela provoque obligatoirement une polémique stérile qui ne mène à rien.
    J’ai le sentiment que seuls les communistes, du fait de leur appréhension de la politique locale et de la politique en général, tiennent leur place.
    Dans ces conditions, j’ai décidé de faire acte de candidature au élections cantonales. Ma mère étant basque, j’ai le soutien du parti Batasouna, que certains désignent comme la branche politique de l’ETA, ce qui est inexact.
    Batasouna mènera donc ma campagne et cela nous sera d’autant plus facile … et efficace que la Maison des Basque à Paris est installée … à Saint-Ouen !

  140. René,il est malheureux que vous vous soyez,si tardivement,décidé à vous présenter devant les électeurs.En effet la durée du mandat est limitée à 3 ans et le futur candidat à la fois cons.général et cons.régional sera l’élu d’une circonscription plus étendue.Ca promet une belle empoignade en 2014,pour le poste entre,A.Kachouri,M.Hannotin et le futur élu du canton de S.O.sud!
    Ca permet au passage d’éliminer une des dernières élections à la proportionnelle existante:les régionales.Heureusement que l’UE empêche de toucher aux “européennes”!
    Moi aussi,j’ai reçu ce samedi matin la lettre indignée de JR.Il y a des références:”inacceptables accusations de racisme à l’encontre des élus”,”certains…se livrent à un travail de sape du vivre-ensemble”,”mais aussi des collègues de l’opposition”que je ne comprends pas!Si quelqu’un sur ce blog pouvait éclairer le malheureux béotien que je suis…je l’en remercie d’avance!

  141. @ Michel 161
    C’est simple, la salle du conseil avait été réorganisée lundi afin qu’aucun public ne puisse entrer dans ladite salle. Les images étaient retransmises sur des écrans situés dans les deux salles adjacentes. Pleins d vigiles, des policiers en civil, bref, il ne manquait que les bergers allemands!
    J’ai vu des employés communaux refermer une porte qu’une élue de l’opposition avait ouverte car elle se plaignait de la chaleur: L’employé zélé a répondu qu'”on allait aérer, mais qu’il fallait fermer la salle” (?), qu'”on avait pas le droit” (sic).
    Pour qui se prenait ce valet aux ordres de JR pour parler ainsi à une élue de la République?
    A part cela, il devient impossible de prendre la parole au CM quand on est un(e) élu(e) de l’opposition avec JR 1er! Lias et Keit en ont fait les frais! C’est d’autant plus nul qu’ils auraient parlé quelques minutes et le cm aurait repris son cours, or là, elle a fait 2 interruptions de séance puis circulez, ya plus de spectacle! Car c’en était un; Lamentable certes, mais c’en était un.Je pense que notre maire croit que le mot “démocratie” devrait être rayé du dictionnaire.Je souhaiterais que, elle, soit rayée de la vie politique audonienne.

  142. Michel, je suis aussi beotien que vous. Je ne sais comment fonctionne ce Conseil Municipal. Ce que je constate, c’est que c’est devenu un lieu d’affrontements verbaux entre la majorité et l’opposition avec en sus … certains conseillers qui éprouvent le malin plaisir de ralentir les débats et de semer une pagaille invraisemblable !
    Cela me fait rire .. et je pense à ce que penseraient les élus d’antan, Fernand Lefort, Lucien Belloni, Paul Sanchez et les autres, s’ils assistaient à ce spectacle .. digne d’une pièce de théâtre de boulevard ..
    Remarquez, il est bon de rire , cela prouve que l’on ne prend pas tout au tragique, ce qui n’empêche pas de prendre la vie au sérieux, mais quelqu’un qui ne rit jamais, comme certains membres du Bureau Municipal, donne l’impression d’être guindé, d’être muni d’un col empesé faisant de lui un personnage en constant état de cérémonie.
    A propos de la lettre de madame le Maire, disons que je l’ai parcourue un peu en travers, parce que je ne prête plus grande attention aux courriers émanant de l’Hôtel de Ville.
    Quant au campagnes électorales, elles me prennent le chou, comme l’on dit vulgairement.
    Ce ne sont que des attrape-nigauds auxquels il ne faut pas se laisser prendre. Mais on sait que certains prennent tout ce qu’on leur dit pour argent comptant … On sait que les promesses, généralement non tenues, ne coûtent pas un penny !
    Nous vivons, mon cher Michel, dans une société en pleine déliquescence. Pour y remédier, nous proposons le principe marxiste-léniniste de la dictature du prolétariat et l’application de la formule communiste “Qui ne travaille pas, ne mange pas.” .. à laquelle nous ajoutons notre conception de la loi du Talion : “Pour un oeil, les deux yeux. Pour une dent toute la bouche.”
    Ce sera ma conclusion .. et je continue de rire ..
    Vive le communisme … qui reste, quoi qu’on dise, la jeunesse du monde !

  143. Merci Jean pour cette explication mais je ne comprends tjs pas la référence “au racisme”et quel est le cons.d’opposition qui aurait assuré JR de sa compréhension.

  144. Chers internautes,

    pour faire suite aux posts concernant l’interruption de séance du conseil municipal du 15 novembre et après que le courrier du maire qui contient des propos falacieux et totalement contraire à la réalité, j’ai décidé de faire part de ce qui s’est passé. Je suis moi aussi surpris de ce courrier et de son contenu. Je regrette sincèrement le climat réellement délétère et insupportable qui règne dans notre assemblée communale. Je veux aussi dire que la responsable de cette situation n’est ni plus ni moins le maire. Comme je l’ ai indiqué, ce n’est pas en disposant les tables et les chaises que l’on règle les difficultés dans les relations entre les élus et notamment avec le maire qui refuse toute expression divergente ou en opposition. Nous ne pouvons, je ne peux plus accepter cette attitude anti démocratique.

    Les faits : pendant que le débat battait son plein sur la délibération numéro 10 traitant des subventions aux associations dans le cadre du dispositif Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS), Mme le maire refuse de me donner la parole . Je me suis donc opposé à sa décision car je considère anti démocratique et surtout injuste car elle donne la parole à deux autres élus qui ont demandé la parole après moi.

    « Nous avons décidé à la majorité de terminer les séances de conseil au plus tard à minuit » indique le maire. Une raison queje juge inacceptable car elle ne tient pas compte du temps de débat concernant des affaires qui engagent, à différents degrés, le devenir et l’avenir de notre ville et de ses habitants. S’installe alors un bras de fer entre le maire et moi jusqu’à une première suspension soumise au vote par le maire. Suspension de 10 minutes qui ne débouche pas sur une quelconque solution car elle refuse toujours de me donner la parole que je réclame à juste titre. J’insiste et le maire soumet à nouveau au vote une deuxième suspension. Elle n’est pas suivie par tous les élus de sa majorité car certains (VERTS, PS, PC) votent contre ou s’abstiennent. Tous les élus d’opposition votent contre mais le maire obtient néanmoins une relative majorité et la séance est suspendue.

    Le maire demande alors aux élus de la majorité de se retrouver dans une autre salle de l’Hôtel de Ville pour décider de la suite du conseil municipal. Elle n’est pas suivie par tous, certains élus de la majorité restent dans la salle et ne prennent pas part à ces discussions qui durent plus de 15 minutes au regard sans doute des désaccords internes dans la majorité. Dès la reprise, il est demandé à chaque président de groupe de s’exprimer pendant 2 minutes sur la situation et d’envisager une future rencontre pour débattre du fonctionnement de notre assemblée communale qui, selon le maire, connaît les mêmes difficultés que nombreux autres conseils municipaux. Une stratégie “habile” de taire la question et de m’empêcher de réclamer à nouveau la parole.

    Comme chaque président de groupe, j’interviens justement pour dire ma volonté constructive mais mon refus total de toute attitude irrespectueuse d’élus quel qu’il soit, de la majorité comme de l’opposition. Une fois ce temps de parole terminé, je réclame à nouveau la parole pour m’exprimer sur la délibération n° 10. De nouveau Mme le maire me refuse cette possibilité et met au bout du compte fin à la séance du conseil municipal.

    « Nous déplorons ce manque de démocratie dans notre conseil municipal et refusons cette attitude irrespectueuse à l’égard des élus issus du suffrage des Audoniens. Nous ne tolérerons plus les décisions unilatérales prises par Mme le maire au détriment du bon fonctionnement de notre assemblée communale. Nous n’avons pas souhaité cette situation de blocage et de rapport de force instaurés inutilement par le maire en empêchant les votes de délibérations aussi importantes les unes que les autres pour le fonctionnement de l’Office Vacances Loisirs, des associations culturelles ou des services municipaux… La démarche visant à améliorer les relations entre élus par de nouvelles dispositions de tables et de chaises dans la salle du conseil sera sans effet tant que Mme le maire n’adoptera pas une attitude républicaine et démocratique préservant la liberté de parole des élus qui ne sont pas du même avis qu’elle. Nous appelons donc tous les citoyens de Saint Ouen, les démocrates, tous ceux qui veulent voir triompher la démocratie au-delà de tout clivage politique dans notre ville, à faire entendre leur voix et à agir contre cette attitude politique discriminatoire et cette injustice attentatoire à la démocratie. »

    Keita

  145. @Mic. Fainzang post164
    Si un message de la sorte avait effectivement été reçu durant le conseil municipal du 15 nov. 2010, alors nous serions en droit de nous poser les questions suivantes :
    Pourquoi notre maire (qui a su nous démontrer une nouvelle fois avoir l’exclusivité de l’usage du micro en oubliant parfois d’accepter de le partager avec d’autres élus) n’a-t-elle fait l’annonce du contenu de cette lettre directement le même soir de ce CM, plutôt que d’initier cette contre campagne de victimisation par voie postale aux frais des administrés le lendemain ?
    Ne serait-il pas plus crédible de croire que le sens de cette manœuvre ressemble davantage à un droit de réponse détournée et apportée en réaction à l’article paru dans le Parisien au matin du 16 nov. 2010 qui relatait des faits de censure (toujours dérangeants en période électoral) observés au CM de la veille ?

    A n’en pas douter, malgré de nombreux témoins présents sur la scène du crime au moment des faits, cette nouvelle affaire de lettre anonyme peut déjà s’inscrire à la longue liste des délits pour lesquels les coupables ne sont jamais retrouvés à Saint-Ouen.
    Quoiqu’il en soit si le délit de racisme mentionné par JR dans cette lettre reste encore à prouver, la violation des règles démocratiques quant à elle a déjà été jugée pour lui donner tort.
    Désormais tous les conseils municipaux pourront être filmés et rediffusés sur le site de la ville comme la loi l’autorise.

    @Dominique Bora post158
    Je partage votre analyse et vos observations, c’est scandaleux !

  146. Merci à tous pour ces infos sur le déroulement du conseil municipal du 15 novembre.Si fréquenté que soit le site d’ID-STG,je trouve regrettable que ces infos comme d’autres ne trouvent pas un support médiatique plus important pour être connues par un plus grand nombre.Je pense que le développement de “la démocratie participative”doit aller de pair avec une plus grande information(contradictoire)des audoniens.
    Ce manque d’infos contradictoires s’est toujours fait sentir à S.O.(le Réveil étant quelque peu partisan!).René,pour F.Lefort,Lucien et Paulo(post 163),ils ne risquaient pas de connaître ces problèmes.Il n’y avait pas d’opposition avant 1983 et quand avant 59,je pense qu’ils ont connu pire qu’une simple demande de parole.
    Je continue de penser(ne serais-je le seul)que la nouvelle organisation du marché Ottino le dimanche matin a privé notre ville avec ses militants politiques d’une des principales sources d’information.Ca nous permet de rester seul avec la lettre du Maire dans notre boîte à lettres.Espérons que les jeunes militants,non encartés dans les partis traditionnels dont les médias nous rabattent les oreilles des faits et gestes de leurs ténors(Mélenchon,Sarko,de Villepin,DSK,Marine,Martine,Dany,Borloo…etc…), trouveront de nouveaux moyens pour nous faire connaître leurs idées!

  147. Mon cher Michel .. s’il n’y avait pas d’opposition avant 83, c’est que les électrices et les électeurs de Saint-Ouen en avait décidé ainsi.
    Personne de l’UNR, puis de l’UDR n’a osé faire acte de candidature lors des municipales qui se sont succédé entre 1945 et 1983. La liste d’Union des Forces Ouvrières et Démocratiques était chaque fois élue avec un score frisant les 80% de suffrages exprimés.
    Il faut être objectif et reconnaître que les municipalités communistes ont à leur actif un bilan plus qu’éloquent .. n’en déplaise à certains.
    Il y eut une liste de gauche en 1965, à la suite des accords conclus à l’échelle de l’Ile-de-France entre le parti socialiste et le parti communiste.
    Aujourd’hui la population a changé. La substance ouvrière de la commune s’est réduite, du fait de la disparition d’entreprises.
    D’autre part, le bureau municipal est divers et le programme municipal n’est que le résultat d’un compromis entre diverses formations plus ou moins de gauche.
    Ce programme n’est pas bon, selon moi, parce qu’il fait la part belle à une petite bourgeoisie qui peu à peu prend pied dans la commune. Ce n’est pas de bon augure pour l’avenir. Et puis, je n’ai pas une sympathie particulière pour les bourgeois .. petits ou grands !
    J’ai été à la rédaction du “Réveil” pendant pas mal de temps et je passais toutes les infos qui me parvenaient de Saint-Ouen, de l’Ile Saint-Denis et d’Epinay. Il n’y avait aucune censure. Du reste la politique était réduite à la portion congrue.
    La situation extrêmement difficile à laquelle est confrontée la population, va générer, un jour ou l’autre, un affrontement de classes violent. C’est la seule réponse, à mon avis, à la crise systémique qui perdure et qui est le fruit du bilan catastrophique accumulé par la droite actuellement aux affaires et la “gauche” qui a sans répit alterné avec elle depuis 1981.

  148. @en tous cas, Mme le Maire fait imprimer et diffuser un tract dans lequel elle dénonce une sorte de complot anti républicain qui viserait à déstabiliser son action engagée par elle et pour tous etc etc …. Une belle opportunité pour ( sans rien prouver de tangible) faire savoir ( ou croire)au plus grand nombre ( de tenter au moins) , que malgré les odieuses attaques dont elle est victime en temps que première magistrate de la ville, elle est prête à tout pour défendre les valeurs républicaines et pour continuer envers et contre tout son engagement à faire de la politique “autrement”….
    Pour les valeurs d’égalité républicaine elle aurait gagné à accorder à son opposition le peu qu’elle demandait d’aide financière au début de son mandat, apprendre à ne pas considérer le dialogue républicain au sein du conseil comme autant d’agressions personnelles à sa personne et sa politique( et au ” se coucher tôt pour avoir bonne mine).
    Quand à affirmer sa volonté de faire “autrement” de la politique , c’est autrement que qui? Considérant le conseil tel notre premier ministre l’assemblée, comme une chambre d’enregistrement de sa politique qui vient chercher le vote minimal pour crédibiliser une politique qui fait de moins en moins d’adeptes et de défenseurs, refusant le débat, donnant tout les signes d’un désintérêt pour les opinions même complémentaires, elle n’a aucune crédibilité à donner des leçons de démocratie à quiconque. S’en rend elle compte ou se laisse t-elle aveugler par une auto- suggestion autiste? Recompte -t-elle les abstentions de + en + nombreuses dans son camp et les soutiens de+ en + rares?…

  149. Tiraillements

    Aux dernières nouvelles notre discrète Conseillère Générale sortante qui a virer sa cutie en jetant aux orties sa carte du PCF (tout en demandant aux camarades de la soutenir) se ferait prier pour accepter le DURANT bien de chez nous représentant de la section du partic communiste local comme suppléant.
    Motif son appartenance au PCF serait mal vue.

    Elle lui préfèrerait plutôt un “société civile” issue de la “diversité” genre Hackim Hallouche notre petit sciences po propre sur lui ou un autre.

    C’est beau l’ouverture.

  150. C’est qui ce DURANT?d’où sort-il?encore un que la section aurait élu parce qu’il n’avait pas de concurrent!P.Planque,F.Giunta,R.Guérin ne font-ils pas l’affaire?
    Je préconise une alliance FASE-PCF-IDSTG-PRG(pour écarter les trotskistes)avec Eric ou OD comme suppléant…

  151. Il de notoriété publique que le PCF est mal vu …
    Toute la classe politique française – en fait la droite et les sociaux démocrates – souhaitent sa disparition .. et ils ne ménagent aucun effort pour y parvenir. On a mis en marche la machine à décerveler .. et le bourrage de crâne va bon train !
    Un communiste, c’est un dictateur en sommeil, un assassin en puissance, un robot aux ordres d’une machine infernale qui broierait les militants, en ferait des êtres obéissant à des mots d’ordre venus d’on ne sait où. Le communiste est quelqu’un détaché de sa famille, ‘il est isolé et pris en main, on ne sait par qui.
    En bref, à ceux qui prétendent que pour être communiste, il ne faut pas être un homme comme les autres, on peut répondre par cette formule d’un salarié parisien à qui on demandait comment il définissait les communistes et qui simplement répondait dans son langage faubourien : “Ce sont des mecs comme les autres.”
    Les cocos, comme on les appelle parfois, sont effectivement des hommes comme les autres, avec les mêmes soucis, avec des espoirs, qu’un échec n’abat point, et avec une volonté de transformation de la société qui les amène à ne pas se contenter de voter périodiquement et de participer à telle ou telle action revendicative, mais à prendre part à l’action politique en militant dans les rangs du parti communiste.
    Mais le parti communiste français est-il un parti comme les autres ? A partir de ma propre expérience je réponds oui sans hésiter. Il est un parti comme les autres et même bien meilleur du point de vue démocratique. Il est plus efficace aussi, bien qu’il n’est pas accès au grands moyens de diffusion de la pensée.
    Madame la Conseillère Générale sortante sait tout cela … elle peut donc faire confiance à son suppléant s’il est communiste .. Sa désignation a fait du reste débat au sein de la section locale du parti communiste. Normal après tout …
    Un dernier mot : vous voulez tout savoir sur le parti communiste français ? Alors éteignez la télé et la radio et lisez “l’Humanité”, le journal de Jean Jaurès.

  152. Et non Michel .. Frédéric Durand, un nom bien de chez nous – ne voyez aucune allusion malveillante dans mon propos – est un militant communiste encore jeune et qui appréhende parfaitement les arcanes de la politique.
    Il me semble avoir dit ici que la section locale du parti communiste avait enregistré des adhésions nouvelles, principalement des jeunes.
    Il est donc tout à fait normal que les plus anciens laissent la place aux jeunes … et ce n’est pas fini. Beaucoup vont être surpris dans les mois et les années qui viennent de la vitalité du parti communiste que d’aucuns avaient déjà remisé au musée des vieilles lunes ..

  153. Cher René,

    “Un communiste, c’est un dictateur en sommeil, un assassin en puissance, un robot aux ordres d’une machine infernale (,,,). Le communiste est quelqu’un détaché de sa famille, ‘il est isolé et pris en main, on ne sait par qui.”

    Mon esprit de synthèse quelque peu balbutiant aurait pu m’amener a ne retenir de votre discours que cette phrase “choc”…

    Fort heureusement, mon esprit critique me rappelle a l’ordre et m’oblige a remettre en cause ce qui pour vous semble une évidence.

    Je cite : ” Les cocos, comme on les appelle parfois, (…) à prendre part à l’action politique en militant dans les rangs du parti communiste.”

    Cher René, vous êtes indéniablement plus expérimenté et plus érudit que moi, mais admettez que le Communisme, en France, ne se résume pas au PCF… Quid de LO, de la LCR et surtout de tous ces hommes et femmes qui militent au quotidien sans être encartés?

    Pour le reste, je suis au regret de vous informer du décès de J. Jaures et du fait que son journal soit en phase terminale (libérale).
    Ces faits ne me réjouissent pas. Je reste cependant convaincu, tout comme vous que nous sommes : ” … des hommes (et femmes) comme les autres, avec les mêmes soucis, avec des espoirs, qu’un échec n’abat point, et avec une volonté de transformation de la société qui les amène à ne pas se contenter de voter périodiquement et de participer à telle ou telle action revendicative…”.

    Sans transition, par fatigue mais respectueusement…
    Comme on dit a Quebec : “J’vous la souhaite bonne et heureuse”

    C’est valable pour tous les lecteurs, pour vous, cher René, pour le jour comme pour l’année.

  154. Merci de vos bons voeux chère Sarah, je vous adresse les miens en retour très sincères ..
    Vous avez raison, d’autres que les communistes contestent le système et participent aux actions diverses pour lui en substituer un autre, plus conforme aux aspirations de nos concitoyens.
    Je fais donc amende honorable.
    Je sais depuis longtemps que Jean Jaurès n’est plus de ce monde.
    Je fais souvent référence à ce grand tribun parce je suis moi aussi originaire du sud-ouest. Il y a laissé, notamment à Carmaux et Decazeville, des traces indélébiles.
    Contrairement à ce que vous alléguez, je ne pense pas que son journal soit en voie de disparition … même si la presse écrite connaît actuellement de sérieuses difficultés.
    Enfin, je ne connais pas le Québec … c’est un pays qui ne m’attire pas outre mesure : il y fait trop froid .. et je n’apprécie guère les températures trop basses … je ne dois pas être le seul d’ailleurs !
    Merci de votre attention .. et bonne nuit !

  155. Que voulez-vous me dire,René(post 173)?Que ce qui a toujours déterminé le choix du PCF audonien dans le choix de ses candidats(Lefort,Fost,Dambréville,Durand),c’est d’avoir “un nom bien de chez nous”…

  156. Pas du tout Michel … Frédéric Durand a été désigné après un vote .. par la majorité des militants communistes. Le reste n’est que littérature .. ou une envie de plaisanter pour éveiller la susceptibilité de quelques uns.
    Jamais, je puis en témoigner, le PCF a désigné un candidat à une élection quelconque en fonction du nom qu’il portait …
    J’ai déjà dit que Frédéric Durand est un homme qui a parfaitement assimilé la stratégie du PCF .. et qui ne s’en laisse pas conter ! Il sera donc difficile, très difficile même, de lui faire prendre des vessies pour des lanternes.

  157. post 178 id-sgt
    Ce n’est pas impossible ! Lionel Jospin est devenu une icône qui brille toujours au firmament de la politique.
    Premier Ministre sous le règne de Chirac, Lionel Jospin n’est pas dénué de talents. Il fut un candidat malheureux à la présidentielle. Doublé sur le fil par le sinistre Le Pen, il rendit les armes !
    Je ne partage pas sa conception du socialisme qui consiste à ne pas remettre en cause le pouvoir de la bourgeoisie, et à s’accomoder d’un simple saupoudrage social. Les fameuses 110 propositions du parti socialiste qui devait changer la vie … se sont perdues dans la nature !
    Cela dit, comme représentant de commerce au service d’Arthur Martin, je suis persuadé que Lionel Jospin ferait un tabac … Il a la pointure et une éloquence persuasive. Que demander de plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *